Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trop grand, même pour deux [PV Koyori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Lun 26 Mai - 13:34

La première chose que Mickael se demandait toujours, c'était la raison pour laquel il habitait aussi loin, certes il y avait les raisons comme le calme, le fait d'éviter à voir certaine bêtises de ce monde et également le prix, mais il devait faire un sacré bout de chemin pour y arriver, et bien entendu il devait le faire a pied, il n'avait aucune problème à le faire puisqu'il en avait l'habitude maintenant, mais sa nouvelle amie qui était toujours blessée allait peut être ne pas aimer la distance, peut être il devrait penser à acheter une voiture, cela serait pour le mieux, il avait le permis bien entendu, il en avait besoin pour utiliser sa voiture de fonction, mais il n'avait encore jamais eu l'utilité d'en avoir une personnel.


Le moins que l'on pouvait dire était que Koyori n'était pas de bonne humeur, cela pouvait en partit être du à ces blessures, mais il se doutait un peu qu'elle n'aimait pas trop être traité comme une esclave et qu'elle pensait peut être encore que le jeune homme allait lui faire quelque chose une fois rentrer, réaction tout à fait normal pensait il, il allait devoir redoubler d'effort pour lui montrer qu'il était inoffensif, qui plus ai, elle semblait assez forte physiquement que lui alors craindre de coup pouvait être normal, mais il ne devait pas, Mickael est un idiot, un gentil idiot, il allait donc toujours positiver et faire de son mieux pour la soigner, la question allait plutôt être dans une semaine, qu'allait il arriver, de son point de vue, il allait surement juste lui dire qu'elle allait être libre de partir, mais il ne savait pas encore ce qu'elle avait en tête.


Il arrêta de se poser mentalement des question idiote en arrivant devant chez lui, c'était l'un des plus grand manoir de la ville et il y vivait seul, c'était bien partit pour donner une bonne impression dit donc, l'endroit était a la limite de la ville, c'était d'ailleurs une des raison pour son achat, il chercha un moment ces clés, puis ouvrit la grande porte qui menait à l'entrée, il avait l'habitude maintenant de voir ce qui allait suivre, mais on pouvait toujours se demander ce qu'allait ressentir la jeune Neko en voyait une si grande maison avec uniquement Mickael comme personne y vivant.


L'entrée possédait une décoration assez sobre, enfin, le côté riche de sobre, pas trop d'or ni de grand tableau montrant la richesse, plutôt des photos de famille ainsi que simple lumière et un lustre en argent au plafond, ce n'était pas si extravagant que cela, mais cela pouvait quand même décontenancer les personne qui n'y connaissait rien, les deux grand escalier au fond de la pièce menait a l'étage, coupé par une autre double porte menant surement à la salle a manger, qu'il n'utilisait pas, trop grande à son gout, il fallait dire aussi qu'il mangeait dans la cuisine dès qu'il avait fini de préparer, le reste des pièces quand à elles avait tout ce qu'on pouvait rever, et une fois qu'il ferma la porte en veillant bien a ce qu'elle fut rentrer, il déposa son sac de course pour lui expliquer.

"Bienvenue chez moi, désolé si cela peut vous paraitre un peu grand, mais c'est assez pratique pour le nombre de pièces, il y a une salle de sport, un laboratoire, ainsi qu'une salle de kendo, allé savoir pourquoi, le dernier propriétaire surement, j'avoue que moi même je n'ai toujours pas fini de vérifier toute les salle, mon travail me prend beaucoup de temps, enfin, assez parlé, faite comme chez vous, je vais chercher de quoi vous retirez le collier ainsi que quelque outils pour vérifier si votre corps contient toujours des traces d'électricité, vous savez, un ampèremètre ainsi que quelque bandages."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Lun 26 Mai - 15:28

Koyori l’avait suivit… Elle ne savait même pas vraiment pourquoi… Enfin si, pour qu’il la soigne… Mais c’était plus compliqué que ça au final non ? En tout cas, le trajet semblait un peu long à la brunette… Long et en même temps court pour elle qui n’avait jamais vraiment pus prendre l’air ainsi. Cela lui faisait un bien fou et elle se promis de passer autant de temps qu’elle le pourrait en extérieur à partir de maintenant ! Une bourrasque ébouriffa ses cheveux sombres et elle en repoussa aussitôt les mèches en place alors que ses oreilles se redressaient légèrement sur son crâne. Pour le moment, elle ne pensait plus à sa rancœur, l’air frais avait suffit à l’apaisé pour un temps.

Puis, ils arrivèrent à la demeure de Mickael Syn et elle haussa un sourcil, c’était encore plus grand que ce à quoi elle s’attendait… La femme-chat garda sur elle ses pensées et elle se contenta de suivre l’homme jusqu’à l’intérieur de sa demeure. Elle posait tout autour d’eux un regard irrité. C’était trop grand, elle y avait à peine mis les pieds qu’elle se sentait déjà mal à l’aise. Il fallait dire qu’elle n’avait jamais eut autant d’espace autour d’elle, il y avait de quoi se sentir mal.

Quand Mickael lui parla, elle était encore en train de regarder le gros de l’ameublement et de la décoration de cette maison o elle avait plus ou moins consentît à demeurer jusqu’à ce que son état de santé se soit stabilisé. A nouveau, ses oreilles s’étaient couchées sur son crâne, disparaissant presque dans sa chevelure. Mickael lui souhaitait la bienvenue, puis lui présentait rapidement la maison alors qu’elle restait plantée en plein milieu de l’entrée. Puis, il lui dit qu’il allait chercher du matériel pour la soigner et elle se contenta simplement de hocher la tête.

Elle l’avait alors regardé s’éloigner avant de se décider à faire quelques pas dans ce manoir. Sa curiosité l’amena à se rapprocher d’une photo, un portrait de famille. Koyori s’était mordillé l’intérieur de la lèvre et en avait décroché un du mur. On y voyait un couple avec deux enfants. Mickael avait donc une sœur… La brune se surpris à se demander si, dans le cas où sa mère n’avait pas été capturée avant sa naissance, elle aurait pus avoir un petit frère ou une petite sœur. Une ombre nouvelle passa dans son regard alors que ce questionnement faisait naître en elle une nouvelle bouffée de colère. On l’avait empêché d’avoir la réponse à cette question en la privant de son père, puis de sa mère.

Un faible bruit retentit, peut être juste perceptible par son ouïe féline, elle pivota aussitôt dans cette direction, le poil ébouriffé et prêt à attaquer. Elle resta ainsi quelques instants puis se détendit un minimum avant d’indiqué la photo.


« C’est ta famille ? Ils vivent ici ? »

Bien sur, elle ne pouvait pas savoir la véracité des choses. Pour Koyori, cette famille avait tout de la famille heureuse, ce genre de bonheur que l’argent ne faisait peut être pas, mais auquel il contribuait grandement en tout cas. Au lieu de reposer le cadre à sa place, elle le déposa sur le meuble le plus proche. Son regard sombre se posa ensuite sur ce qu’il avait ramené et elle serra les dents sans pour autant montrer d’autres signes de sa défiance.

En attendant sa réponse, elle s’était remémorer la description qu’il lui avait faite de la maison. Il lui avait parler d’une salle de kendo… Passé les premiers soins ce serait peut-être l’occasion de dérouiller les courts clandestins qu’elle avait eut… Et avec au minimum un Boken cette fois et pas un simple bâton. Elle serait bien aller voir, mais d’une part, elle ne savait pas où se trouvait cette salle, d’autre part, il avait été chercher de quoi la soigner, ce n’était pas pour rien… Et enfant, elle ne voulait pas qu’il sache de quoi elle était capable… Pas pour le moment en tout cas. Elle trouverait cette salle seule, le soir venu probablement, quand il dormirait.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Lun 26 Mai - 15:53

Que pouvait faire un docteur avec un ampèremètre, c'était bien une question des plus étrange mais pourtant, il avait bien quelque chose comme cela dans une pièce, qu'il ne mit pas longtemps à trouver, il pris également quelque bandages ainsi que de la pommade pour la partie enfler qu'elle avait au dernier endroit toucher, une fois qu'il vérifia deux fois qu'il possédait tout ce qu'il avait besoin, il se dirigea vers l'entrée, pensant qu'elle n'avait surement pas bouger, il s’arrêta alors un petit moment, oubliant quelque chose, il retourna alors sur ces pas pour chercher une pince coupante et poussa un soupir de soulagement, c'était bien partit si il oubliait quelque chose, cette fois-ci donc il partit en direction de la jeune Neko pour la soigner.

Koyori lui posa une question assez gênante il fallait dire, en même temps, avoir poser tant de photo de sa famille ne pouvait que demander de leur nouvelle, il posa alors ce qu'il avait pris sur une petite table non loin et lui tendit deux bout de l’ampèremètre pour qu'elle puisse les tenir le temps qu'il mesure quelque chose.

"Oui c'est ma famille, une des rare photo ou nous sommes tout les quatre dessus, mais ils ne vivent pas ici, ils sont...beaucoup trop loin pour être vu, et je suis assez occupé par mon travail."

Il n'avait pas mentit, juste éviter de dire toute l'histoire, un petit bip se fit retentir, il n'y avait rien au compteur de l’ampèremètre, tant mieux, elle n'aurait donc aucune séquelle permanente, il ne restait alors plus qu'a nettoyer les plaie et a faire dégonfler la bosse à l'endroit ou elle avait reçu son dernier choc, ou au endroits, il n'avait pas penser à cela, enfin, il partit poser ce qu'il avait dans la main et pris la pommade ainsi que les bandages, il se tourna vers elle avec le sourire.

"Bien, vous n'avez aucun risque de mort, ni même de séquelle permanente, il ne reste plus qu'a faire partir les risque d'engourdissement, pour cela, rien de veut de l'exercice et un peu de pommade pour faire partir les brulures, bien entendu, je crois qu'il serais mieux que vous preniez un bain, une peau propre sera plus apte a assimiler la pommade."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Lun 26 Mai - 17:22

Koyori venait de reposer les yeux sur le cadre quand il lui tendit un appareil qu’elle jugea étrange. Il lui avait alors répondu. Elle ne s’était pas tromper, il s’agissait bel et bien de sa famille, mais ça, c’était évident. Il lui répondit cependant qu’ils était trop loin pour être vu et elle plissa légèrement les yeux durant un instant. Elle n’était pas satisfaite de cette réponse, mais elle décida de ne pas s’attarder plus longtemps sur le sujet, c’était ses affaires à lui, pas à elle après tout. Elle laissa donc là ses photos, les ignorant à nouveau. L’appareil fit retentir un petit bruit et elle glissa maintenant les yeux vers ce dernier, haussant un sourcil perplexe. Intriguée et ne sachant pas ce que tout cela signifiait, la femme chat releva les yeux vers Mickael en attendant le verdict.

Le médecin lui avait alors annoncer qu’elle n’aurait aucunes séquelles permanentes ou quoi que ce soit de plus grave que ça. De l’exercice et de la pommade… C’était donc si facile que ça ?Il lui conseilla cependant de prendre un bain avant les soins. Sans q’elle ne puisse s’en empêcher, son regard s’illumina. Un bain ? Elle en avait entendu parler mais elle tout ce dont elle avait eut droit pour se laver avait été des sceau d’eau froide ou au mieux un tuyau d’arrosage… Parfois, on ne se souciait même pas qu’elle soit vêtue ou pas. Puis, elle se rappela d’une chose et pencha la tête sur le coté.

« Je veux bien… Mais je n’ai pas de tenue de rechange… »

Ce qui en soit pourrait être un peu problématique en effet… A moins bien sur qu’il lui prête des vêtements en attendant de mieux. Elle s’écarta machinalement de lui de quelques pas, puis, elle se mit à tirailler sur ses manches, les oreilles toujours en partie enfouies dans sa chevelure. Elle réfléchissait à une solution car ce bain, elle en avait vraiment besoin. Finalement, la fille chat redressa la tête et planta son regard dans celui de l’homme qui lui faisait face.

« En attendant de mieux, tu pourras peut-être me passer un truc à me mettre su le dos ? Jusqu’à ce que mes fringues soient propres et sèches en tout cas. Et me dire où est la sale de bains. »

On pouvait dire qu’elle ne manquait pas de culot, mais pour le coup, ce n’était pas comme si elle avait vraiment d’autre solution dans le cas de figure actuel. Koyori se mordit alors l’intérieur de la lèvre avant de laisser échapper un soupire.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Lun 26 Mai - 18:52

Cela était... problématique, Mickael n'avait pas pris en compte le fait qu'elle n'avait pas de vêtements de rechange, il se voyait donc fixer par la jeune Neko, même si il était toujours souriant, dans sa tête il se demandait surtout si ces chemises pourrait allé a une jeune femme avec ces... mensuration, quoi qu'il en soit, il lui dit signe de venir avec lui, montant alors les escaliers, se dirigeant vers une pièce marqué au dessus, il réfléchit encore un moment mais ne voyait rien d'autre alors il ouvrit la porte en lui expliquant.


"Bon, j’espère que mes chemise vont vous aller, je vais prendre également un short avec une ceinture, en espérant que cela tiendra, pour la salle de bains, c'est pas très loin d'ici justement, suivez moi"

Il pris alors ce qu'il lui avait dit ainsi que des serviette propres et l'emmena doucement vers la salle de bains, qui devait bien être aussi grande qu'une piscine, il y en avait une dans la maison d'ailleurs, mais de la à savoir ou elle se trouvait, cela était un mystère, quoi qu'il en soit, il ouvrit la porte et posa les affaires propres sur un coin, qu'il s'agissait d'une douche ou d'un bain, tout était présent ici, bien entendu la taille était a la mesure du manoir, mais Mickael ne prêtait pas trop attention à ce genre de détail, l'important était qu'il pouvait se nettoyer sans problème, il ne savait pas bien entendu si elle savait s'en servir, après tout il était totalement ignorant sur l'éducation de sa nouvelle camarade Neko, mais pour lui tout devait être normal, il s'étira alors et se dirigea vers la sortie en lui parlant.


"Il devrait avoir tout ce qu'il vous avez besoin pour un bain ou une douche, je vais préparez de quoi manger, si vous avez une suggestion, faite m'en part avant que je ne ferme la porte."

Il avait bien quelque idée de plat derrière la tête, mais l'important était aussi que Koyori reprenne des forces, il ne savait pas également si les Neko mangeait différente chose que lui, peut être qu'elle préfèrerais de la viande, dans tout les cas, il n'avait qu'a faire des plats varié si elle ne proposait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Lun 26 Mai - 19:38

Koyori allait donc être obligée de porter les vêtements de cet homme… Et lui de lui prêter une tenue, au moins pour la journée. Plongeant ses mains dans les poches de son jeans, elle le suivit dans les dédales de cette maison. Il lui avait alors énumérer les vêtements qu’il allait lui céder, au moins temporairement. Une chemise et un Short, ça lui irait très bien. Elle le laissa aller chercher lesdits vêtements, puis le suivit dans la salle de bain… Elle était plus grande que la pièce où étaient entreposées les cages ! Elle resta un moment les yeux ronds comme des soucoupes. C’était quoi ça ? Vraiment n’importe quoi…

Sa voix retentit à nouveau et elle tourna à peine la tête vers lui. Il allait aller préparer le repas pendant qu’elle se lavait… Ce n’était pas elle qui s’opposerait à ça, elle était encore affamer et il n’y avait aucun doute qu’elle mangerait tout ce qu’il pourrait lui préparer. Cependant, de là à lui proposer des idées… Elle n’avait jamais cuisiner elle. Elle se replia donc à nouveau derrière son agressivité en lui répondant.


« Peu importe, n’importe quoi vaudra sans doute mieux que ce qu’ils nous donnaient à manger là-bas. »

Elle attendit qu’il parte en prenant soin de refermer la porte. La femme-chat ne la ferma pas à clef, elle avait peur d’être à nouveau enfermée, même si elle n’en montrait rien. Là, elle enleva ses ‘manches’, puis ses bottes et ses bas. Encore quelques vêtements plus tard, elle se trouvait en tenue d’Eve et entrepris de prendre une douche bien chaude, c’est ce qui lui semblait le plus simple dans un premier temps. Elle poussa un soupire d’aise quand l’eau chaude se répandit sur son corps. Quand elle finit par en ressortir, propre comme un sou neuf, sa peau était légèrement rougie, mais elle ne s’en souciait pas.

Après avoir couper l’eau, elle s’était vivement ébrouée, puis, elle était allée au lavabo ou elle avait entrepris de laver ses affaires avec soin. Il fallu de nombreuses minutes supplémentaires avant qu’elle ne s’estime heureuse du résultat. La femme-chat avait alors enfiler le short et la chemise, qu’elle avait dû laissée en partie ouverte pour pouvoir contenir sa poitrine. Ainsi, elle portait un profond décolleté et pour éviter le ridicule, elle noua les pans de sa chemise sous sa poitrine, dévoilant ainsi son ventre. Koyori démêla ensuite sa chevelure avec doigts. Puis, elle récupéra ses affaires maintenant propres – elle avait même nettoyé ses bottes – et quitta la salle de bain.

Elle se déplaça silencieusement dans les couloirs et se glissa finalement en dehors du manoir. Là, elle sentit le sol sous ses pieds et un sourire se posa sur ses lèvres alors qu’elle partait en quête d’une corde à linge. Quand elle la trouva, elle y accrocha simplement ses affaires, puis, elle se tourna face au soleil, savourant la chaleur de ce dernier sur sa peau. Ça faisait du bien ! Mais son estomac la rappela encore une fois à la raison et, avec un soupire, elle retourna à contrecœur vers l’intérieur du manoir, s’arrangeant pour qu’aucune terre ne reste accrochée à ses pieds. Après quoi la brunette se laissa guidée par son odorat jusqu’à la cuisine où elle se glissa dans l’encadrement de la porte en attendant qu’il la remarque.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Lun 26 Mai - 21:11

Elle n'avait pas l'air difficile pour ce qui revenait de la nourriture, Mickael se dirigea alors vers la cuisine doucement en prenant soin de prendre son sac de courses qu'il avait laisser à l'entrée, il avait prévu avant tout cela de faire quelque chose de petit mais la venue de Koyori change toute la donne, il arriva alors dans la cuisine doucement et vérifia quand même si il restait de quoi faire assez de nourriture pour deux personnes, après une bonne minute de recherche, il emmena ce qu'il avait besoin vers un plan de travail et se retroussa les manches pour commencer à faire le repas.


Il aimait bien faire la cuisine, après tout, il avait eu beaucoup de temps pour apprendre en faire tout ce qu'il sais faire maintenant, il avait même pris quelque cours pour ne pas avoir a sortir plus qu'il en avait besoins, c'était un moyen comme un autre comme passe temps, et puis qu'il était médecin, il préférait savoir ce qu'il mangeait au lieux de prendre des plat instantanée et autre restaurant ou on pouvait pas savoir la fraicheur des ingrédients qu'il pouvait utiliser.


De la salade, un bon rôti donc quelque carottes baignaient dans son jus, cela semblait pas trop mal pour un début, il fit également des pomme de terres pour quelque féculents, vu qu'il n'avais plus de pain pour le repas maintenant qu'il avait tout donner au autre esclaves, pendant que le rôti cuisait et qu'il terminait les patate, il sifflotait un petit air que sa mère lui chantait quand il était petit, était un peu plus souriant qu'un peu plus tôt, son humeur s'améliora également un peu plus, puis alors qu'il se demandait si elle avait terminer, il la remarqua alors, attendant qu'il la remarque, il se gratta un peu la tête, l'air gêné qu’elle ai du l'entendre siffloter.


"Oh, vous étiez la depuis longtemps?, désolé, quand je commence a siffler et à cuisiner parfois j'oublie un peu ce qui m'entoure, j’espère que vous vous sentez mieux maintenant, le repas sera bientôt prêt, vous voulez d'abord manger ou le traitement en premier lieu?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Lun 26 Mai - 21:47

Koyori avait encore moins oser le déranger quand elle l’avait entendit siffloter. Elle était restée un long moment dans le cadre de cette porte à l’écouter. Puis, finalement, elle s’était dit qu’elle pourrait le laisser seul et retourner prendre un peu l’air, après tout, elle n’était pas vraiment à sa place ici. Cependant, il la remarqua juste à ce moment là et lui adressa la parole. Il lui demanda si elle était là depuis longtemps et elle haussa simplement les épaules, écoutant ce qu’il disait d’autres. Il oubliait ou quand il sifflait et cuisinait ? C’était bon à savoir si elle devait passer quelques jours ici. Il lui avait ensuite demandé si elle se sentait mieux. Puis, il lui avait demandé si elle voulait manger avant ses soins, puisque le repas serait rapidement prêt.

Manger ou se soigner en priorité… Elle était affamée, mais il avait déjà commencer à la soignée, peut-être valait il mieux finit ses derniers, comme ça elle serait tranquille une fois qu’ils seraient achevés. Koyori se passa une main derrière la nuque tout en réfléchissant, puis, elle haussa les épaules ce qui tendit légèrement le tissus sur sa poitrine durant à peine une seconde. Elle garda encore le silence avant de finalement décidé qu’elle était trop affamée pour tenir le coup et qu’elle préférait autant repousser la douleur que pourrait entraîner les soins… Du moins pour quelques temps…


« On a qu’à manger avant… Après tout, tu as dit qu’il n’y avait pas de risque alors une heure de plus ou de moins, ça ne changera pas grand-chose. » Elle se tu un moment, puis, elle finit par reprendre la parole, répondant enfin à la première question qu’il lui avait posée. « Je suis arrivée depuis seulement quelques minutes, j’étais aller… étendre mes affaires dehors, comme ça je pourrais te rendre celles-ci demain… »

Inutile de mentir sur le sujet… Cependant, c’était bien beau de vouloir lui rendre ses affaires, mais quand ce serait fait, elle porterait quoi ? De nouveaux vêtements ? Et elle les achèterait avec quel argent ? Elle n’avait même pas un centime. Bah, elle trouverait bien à ce moment là. En silence, elle se glissa dans la pièce, sa queue de chat ondulant en heurtant la jambe contre laquelle la femme-chat avait dû la caller en enfilant ce short bien trop grand pour elle. Se rapprochant de ce qu’il préparait, elle huma longuement l’air avant de dire simplement :

« Ca sent bon… »

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 0:52

Apparemment, la faim était plus importante que sa douleur, son sourire se raccourcit un peu en pensant à ce qu'on pouvait leur donner à manger, elle aurait pu avoir des carence, voir même le scorbut, vraiment inconcevable on pourrait dire, mais tout peut être possible dans l'insalubrité qu'il avait vu il n'y a pas si longtemps que cela, il entendit alors le signal que son rôti avait fini de cuir, il le sortit alors pour commencer a le couper pendant qu'il parla a Koyori.

"Je comprend, même un bon repas est une forme de traitement, après tout, qui sais quel infamité il ont pu essayer de vous faire manger, je termine de couper la viande et nous pourrons commencer le repas."


Une fois la viande couper en de fine tranche, les carotte placé dans le plat et les patate coupé en petit dés pour amélioré la présentation, il présenta alors devant elle le repas de ce soir, tout en souriant, il partit alors chercher deux assiettes et des couverts, il pris également quelque pâtisseries qu'il avait fait la veille et qui était toujours bonne, devant la jeune Neko maintenant était un petit festin qui n'attendait plus que sa bouche pour être déguster, il s'adressa a nouveau à elle pendant qu'il cherchait des verres ainsi qu'une boisson, surement de l'eau.


"N'hésitez pas, servez vous, il y en a assez pour nourrir quelque personnes, j’espère juste que cela sera à votre gout."


Il attendit alors qu'elle prennent une assiette avant de faire de même, il était assez poli, et même si c'était sa propre maison, enfin, c'était sa manière de faire, qui allait lui faire avoir des problèmes par la suite on pouvait en être sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 1:54

Cette fois, Koyori en répondit pas, elle se contenta de le laisser s’occuper de la présentation, même si pour l’heure ça n’avait aucune importance pour elle. Tout ce qui l’intéressait actuellement, c’était de se remplir l’estomac. D’ailleurs après avoir achever la présentation, le voila qui mettait la table… dans la cuisine… Ce qui étonna notre féline. Pourquoi utilisé si peu de place dans une si grande maison ? Elle ne chercha cependant pas plus loin à critiqué sa façon d’être et elle s’installa à table alors qu’il achevait de la dressée. Elle était à peine assise qu’il lui disait qu’elle pouvait se servir autant qu’elle le voulait et qu’il espérait que ce serait à son goût. Elle l’avait regardé longuement, mais n’avait rien dit.

Au lieu de ça, elle s’était simplement contenter de se servir assez copieusement, sans vraiment se soucier de quoi que ce soit d’autre… Après tout, il lui avait dit qu’elle pouvait se servir alors elle n’allait pas se gêner. Elle fut donc bien rapidement installée devant une assiette bien garnie. Sans même lui souhaiter bon appétit, la femme-chat commença à vider consciencieusement son assiette, ne laissant pas une miette ou une goutte de sauce dans cette dernière. Parfois, elle faisait des pause, le temps de digérer un peu ce qu’elle avait déjà manger. Elle buvait aussi quelques gorgées d’eau. Elle ne cessa en fait de manger que quand son assiette fut complètement vide et qu’elle eut tellement mangé qu’elle se sentit lourde… Elle avait même un peu mal au ventre.

La femme-chat reposa ses couverts dans son assiette. Elle se sentait déjà mieux maintenant que son estomac était plein. En fait, sans qu’elle ne le réalise vraiment, un très faible ronronnement lui échappait. Elle n’avait même pas réussit à garder de la place pour les pâtisserie. Bah, ce n’était pas bien grave au final. Elle se leva alors de sa chaise, sa queue qui commençait maintenant à faire des ronds dans son dos… A part les soins, elle ne voyait pas trop quoi faire de plus, il allait falloir qu’elle s’adapte à cette nouvelle vie décidément.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 4:01

Il était content de voir qu'elle appréciait sa cuisine, en même temps, il n'avait eu que lui pour expérimenter les plats qu'il faisait après qu'il eut finit ces cours de cuisine, enfin, il se servit et commença a manger en la regarda, un petit sourire se dessina sur son visage, cela était plaisant d'avoir quelqu'un d'autre dans le manoir, même si elle n'allait rester qu'une semaine, il avait presque envie de lui demander de rester, mais un coin de son esprit lui rappela que cela allait plutôt l’énerver, qu'il valait mieux oublier, il se résigna donc a ce genre de confort, avoir de la compagnie semblait vraiment être un luxe pour le jeune homme ces jours ci.

Une fois qu'ils eurent finit de manger, il rangea les restes en laissant les pâtisserie, puis il se demanda quel était la priorité maintenant, il la regarda un moment pour en déduire qu'il avait oublié quelque chose d'assez important, le collier, quel idiot il pouvait faire par moment, il chercha alors pendant un petit moment pour enfin trouver la petit pince coupante qui allait surement être suffisante pour couper le cadenas et laisser le cou de la jeune Neko à l'air libre, il s'approcha alors avec la pince coupante et la montra pour lui indiquer qu'il allait couper le cadenas, ce qu'il fit quand il eut alors l'accord, une fois ce passage un peu embêtant passer, il posa la pince et lui parla avec le sourire.

"Désolé, j'avoue que j'ai été assez idiot d'avoir oublié de vous retirez le collier plut tôt, enfin, maintenant cela était fait, je vais chercher la pommade, si vous pouviez me dire quel sont les endroit qui ont été les plus toucher par l'instrument de torture de cet ignoble vendeur?"

Il trouva assez rapidement ce qu'il avait laisser dans un coin de la cuisine, une pommade qui allait servir pour calmer les brulure et en même temps la soigner, ainsi que des bandage assez épais pour tenir malgré qu'on y touche ou qu'elle bouge beaucoup, ce qui allait surement être le cas vu qu'elle semblait aimer bouger, il fit craquer un peu ces épaules et vérifia un peu son propre bandage sur sa tête avant de se diriger vers Koyori, attendant qu'elle lui indique les endroits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 4:43

Le repas achevé, Koyori s’était tout simplement lever de table. Se proposer pour aider à débarrasser ou à la vaisselle ne lui était même pas venu en tête puisqu’elle ignorait tout de ces conventions. Elle avait été sur le point de quitter la cuisine quand s’absenta de la cuisine pour en revenir avec une pince coupante. La femme-chat regarda l’instrument un moment, puis, quand il le lui coupa, elle serra tellement les poings qu’elle se blessa les paumes se ses griffes… Le morceau de cuir ôté, on pu voir qu’il couvrait de petites éraflures, elle avait sûrement déjà chercher à l’arracher. Elle ne dit rien… Mais elle ne desserra pas non plus les poings… D’ailleurs, elle en était même venu à serrer les dents maintenant.

Il parla à nouveau, il s’excusa de ne pas l’avoir fait plus tôt et elle décida de ne pas y prêter la moindre attention. Puis, il lui demanda où elle avait été brûler. La femme-chat le regarda un moment. Il avait dit qu’elle ne risquait rien… Alors elle pouvait bien se permettre de lui mentir. Et c’est ce qu’elle choisit de faire, lui indiquant ainsi toutes les brûlures visibles dans sa tenue actuelle. Il y en avait cinq… Cependant, elle en avait encore au moins trois qui étaient actuellement masquée par le tissu et dont elle se garderait bien de parler. Les plus anciennes avaient déjà disparu et elle aurait bien été incapable de dire avec précision où elles avaient pus se trouver.

Bien sur, elle savait qu’il y avait de forte chance qu’il la touche pour la soigner... Et c’est pour ça que dès qu’elle eut finit de lui indiqué, elle serra à nouveau les poings à s’en écorché les paumes. Et chaque fois qu’il approchait un peu la main d’elle, elle serrait un peu plus les poings et les dents… Jusqu’à s’en faire mal et elle sentait encore la pression de l’agressivité contre laquelle elle lutait monter… Finalement, elle n’y tint plus, elle n’était pas entraînée pour ce genre de lutte intérieur.

Le pelage des oreilles et de la queue de la Neko s’hérissa et elle se tourna vers lui en sifflant : Elle ne supportait plus qu’il la touche. Quand il tendit à nouveau la main vers elle, elle vit rouge, elle lui donna un violent coup de griffe sur cette main et lui échappa. Elle jaillit aussitôt pour prendre un objet quelconque qu’elle lança en travers de la vitre. Celle-ci vola en éclat et la féline n’eut plus qu’à passer au travers de cette dernière, s’éraflant un peu plus les paumes et blessant aussi légèrement ses genoux.

Sans même un regard en arrière, elle s’élança dans le jardin, jusqu’à tomber sur un arbre qu’elle avait déjà repérer en étendant son linge. Elle se hissa dans les branches hautes, celles qu’on ne pouvait atteindre qu’en étant un bon escaladeur, puis elle s’assit sur l’une d’elle, léchant ses plaies comme l’aurait fait un chat.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 5:06

Il n'avait rien compris de ce qu'il c'était passer, tout semblait pourtant allé bien, il ne faisait que de lui mettre de la pommade et rien de plus, mais elle souffrait peut être bien plus qu'il ne le pensait et voila le résultat, une blessure a la mais et une Neko encore plus blesser qu'avant, c'était vraiment une mauvaise journée, enfin, ce n'était pas important pour le moment, il devait faire en sorte qu'elle soit soigner, sinon elle pouvait risquer quelque chose, il lui avait pourtant dit, mais non, peut être était ce du a la captivité, la peur, il ne pouvait pas comprendre ce genre de chose, il n'avait jamais été enlever, alors il ne fit qu'un chose, allé la voir.


Impossible pour lui de monter dans l'arbre sans échelle, et le temps qu'il monte elle aurait surement changer d'endroit, il la regarda donc et se gratta la tête avec la main qui ne saignait pas pour le moment, il avait le temps de se soigner, elle semblait avoir plus besoin d'aide que lui pour le moment, comment faire maintenant pour qu'elle descende, si c'était vraiment de sa faute peut être que des excuse pourrait suffire, c'était une première chose à faire, il s'approcha alors un peu plus de l'arbre pour qu'elle puisse entendre ce qu'il allait dire, et aussi pour vérifier son état, elle avait quelque éraflure de plus qu'elle léchait pour éviter que cela saigne, étrange manière de faire, enfin, il pris la parole.

"Je suis désolé si je vous ai fait du mal, je ne désirais que uniquement passer de la pommade, rien de plus, si vous voulez, je termine cette fois-ci et je vous montre comment faire, cela évitera que je vous pose d'autre problème."

Mickael était idiot, il pensait toujours qu'il était la faute des problèmes, cela lui avait valu quelque problèmes par le passé, rien de bien méchant, mais tout de même, on pourrait croire qu'il ne désire pas que les autre souffre mais il a le droit de souffrir, cette réaction est surement du au manque de sa famille et a la manière dont tout lui a été retiré, quoi qu'il en soit, il n'allait pas bouger d’où il était tant que la jeune Neko n'accepte sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 5:48

De l’endroit où elle s’était réfugier, Koyori se pensait tranquille. Elle se disait qu’il devait avoir compris… Et qu’il devait se douter qu’elle devrait bien revenir puisqu’elle n’avait rien pour survivre autrement qu’ici… Même pas ses propres vêtements pour le moment… Mais non, il n’avait pas compris, il rappliqua près de l’arbre et elle fit au mieux pour l’ignorer. Elle ne voulait pas parler, elle ne voulait pas qu’il la touche encore… Elle ne voulait plus de ses soins pour le moment, était-ce vraiment trop difficile à comprendre ?

« Laisse moi tranquille ! »

Avait-elle simplement crié… Mais non, il pensait qu’il lui avait fait mal. Quel idiot, bien sur que ce n’était pas ça, la douleur, elle y était habituée, mais elle ne supportait pas qu’on la touche, elle n’y pouvait rien, c’était plus fort qu’elle. La méfiance était encrée au plus profond de son être et les humains qu’elle avait rencontrer avant que son chemin ne croise la route de Mickael n’avait rien fait pour qu’il en soit autrement. Elle feula et ses griffes se plongèrent dans le bois de sa branche.

« Vas-t-en ! »

Elle sentait presque la colère palpité dans ses veines. Il ne pouvait pas la laisser tranquille bon sang ! A nouveau, elle serra les dents et enfonça un peu plus ses griffes dans cette branche, ne se souciant que peu d’en coincé une. Le poil de ses oreilles et de sa queue était hérissé. Elle se retenait, dieu sait pourquoi, de lui sauter dessus pour le réduire en morceau comme elle avait voulu le faire avec ce maudit vendeur qui lui en avait tellement fait baver avant ce jour.

« Je me fou de ta pommade, laisse moi tranquille ! »

Il ne pouvait pas la laisser seule non ! Elle n’aspirait qu’à ça pour l’heure. Koyori décrocha alors une main de cette branche, puis elle attrapa une grappe de ce qui ressemblait à des baies et qui de trouvait près de sa jour droite. Puis elle entrepris des les lui envoyer sans autre forme de procès pour le chasser. En fait, elle n’avait pas vraiment prêté attention à ce qu’il lui avait dit… Tout ce qui comptait pour elle c’était qu’elle ne risquait ni la mort ni problème moteur… Oui, mais voila, maintenant qu’elle s’était énervée et blessée, elle sentait des fourmillement dans ses doigts et, fatalement, elle se disait que c’était parce qu’il lui avait mentit… Surtout que son esprit était encore embrumé par la fureur qu’elle ressentait pour le moment.

« Vas-t-en ! »

Répéta-t-elle sur un ton plus agressif en lui feulant dessus cette fois. A chacun de ses mouvements, elle tachait la chemise blanche avec son sang… Mais ces égratignures ne l’inquiétaient pas, elle avait connu bien pire quand elle était au centre de dressage, ne serait-ce qu’avec son pseudo maître d’arme. Elle lutta contre l’envie de briser une branche et d’apprendre à l’homme ce qu’il en coûtait de ne pas la laisser tranquille quand elle le demandait. Koyori se forçait à respirer profondément pour luter contre sa fureur, ses épaules se soulevaient donc régulièrement, au même rythme qu’elle inspirait de grandes bouffées d’air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 13:49

Mickael ne comprenait pas pourquoi elle se mettait en colère maintenant, était il si détestable? non, ce n'était surement pas pour cela, il n'avait rien fait qui pouvait la mettre dans cet état, ou alors il s'agissait de quelque chose d'autre, après tout chaque personne était unique, peut être qu'elle n'avait pas aimer qu'il fasse une certaine chose et maintenant il était en train de regarder comme un animal sauvage qui lui disait de partir sans arrêt en lui lançant diverse choses a la figure, cela ne le gênait pas du tout, l'important était qu'il comprenne, il la regarda donc pendant un moment sans rien dire, juste pour essayer de réfléchir, même si elle semblait a tout prix qu'il parte, ce n'était pas cela qui allait changer les choses, enfin, il leva un peu la tête pour lui parler.


"Vous savez, je ne partirais pas d'ici tant que vous ne m'aurez pas expliquer la raison de ce comportement"

Il était chez lui après tout, alors il la fixa sans rien dire, dans sa tête il était focaliser pour entendre la raison, et il n'allait pas bouger d’où il était, bien entendu il était sur qu'elle n'allait pas bouger de si tôt, alors allait surement le jeu de la patience, si il se mettait a pleuvoir, il n'allait pas bouger, après tout, elle allait faire de même, il prenait également un peu plus de risque qu'elle a cause de ça blessure à la tête qui pouvait peut être le tuer, il n'avait jamais eu envie de prendre un risque avec son cerveau, mais bon, mesure d'urgence.


Pourquoi prenait il autant de risque pour elle, juste parce qu’elle était une patiente? peut être, pour lui il détestait abandonner quelqu'un, il fallait dire qu'elle avait peut être l'âge de sa sœur également, alors c'était une raison de plus de ne pas la laisser mourir sur un arbre ou alors même partir sur de mauvaise base , le temps commençait déjà a virer au gris et la pluie n'allait surement pas tarder, mais il ne regardait pas du tout cela, il fixait Koyori sans trop sourire, montrant qu'il était borné et n'allait pas du tout bouger tant qu'elle ne descendrait pas lui expliquer le pourquoi tu comment, cela pouvait être long mais il ne pensait a rien d'autre, alors le jeu de la patience commença.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 15:18

Koyori sentait que ses nerfs étaient sérieusement mis à rude épreuve. Elle serra un peu plus les dents au point de les faire grincer. Il ne bougeait pas du pied de cet arbre, il ne voulait vraiment pas comprendre hein ? D’ailleurs, il lui annonçait maintenant qu’il ne voulait pas partir d’ici tant qu’elle n’aurait pas expliquer pour elle agissait ainsi. A nouveau, elle feula et lui envoya un regard mauvais, il ne voulait VRAIMENT pas comprendre alors ? Il lui tapait quelque peu sur le système.

« Je ne supporte pas les humains… Je ne supporte pas qu’on me touche… »

Avait-elle lâchée d’un voix glaciale avant de se hisser un peu plus haut dans les branches de son arbre, ne se souciant que peu que le short un peu trop grand pour elle bouffait légèrement sur ses cuisses, laissant entrapercevoir à Mickael qu’elle n’avait pas eut de sous-vêtements de rechange… et qu’elle avait été contraint de faire avec le temps que les siens sèche… Ce qui, vu le temps qui s’assombrissait, n’était pas prêt d’arriver semble-t-il. La femme-chat était donc monter plus haut dans l’arbre, jusqu’à trouver une des dernières branches capables de supporter son poids. Elle s’y installa plus ou moins confortablement et, surtout, d’une façon à demeurée stable sans trop d’effort.

« Vas-t-en maintenant ! »

Il avait eut sa réponse, qu’il ne s’attende pas à plus et qu’il s’en aille maintenant ! Le poil de la féline était toujours hérissé et, maintenant que les feuilles masquaient en grande partie sa présence, elle se remit à lécher ses plaies, comme c’était naturel de le faire pour le chat qu’elle était en parti. A nouveau, ses oreilles commençaient à émerger de sa chevelure alors qu’elle se disait qu’elle aurait dû choisir le toit… Là au moins il aurait eut plus de difficulté à la rejoindre et elle aurait plus facilement pus fuir vers un autre lieu plus solitaire. Elle finit par remonter ses jambes contre elle, les pressant juste assez sur sa branche pour ne pas avoir besoin de fournir d’effort pour garder son équilibre.

La féline décida donc que, si il ne partait pas, elle allait l’ignorer, c’était une solution comme une autre après tout. D’ailleurs, pour l’heure c’était la seule qu’elle trouvait alors elle ne se cassa pas plus que ça le crâne. Recroquevillée en partit sur elle-même, la féline se concentrait sur son souffle pour l’apaiser. Elle n’était pas vraiment fans de la pluie, mais si c’était le seul moyen pour qu’elle puisse être tranquille alors elle l’endurerait… Dû-t--il rester là comme un chien qui aurait coincé un chat dans un arbre en lui faisant la chasse.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 18:29

Alors les humains la traumatisait, c'était quelque chose d'assez solide, Mickael ne savait pas trop comment il pouvait gérer cela, mais il le devait, c'était quelque chose qui allait la gêner dans le futur si jamais elle venait a croiser quelqu'un, il serra alors doucement les poings et continua de la fixer sans parler, la pluie commençait alors a tomber et ils était bientôt trempé, pas que cela était important, enfin, il devait trouver un moyen pour la calmer, il devait juste lui montrer la marche a suivre, ensuite elle pouvait surement le faire elle même, mais c'était juste la première fois le problème, il réfléchit alors à un plan pour la faire descendre et il commença alors à lui parler pour qu'elle continue à avoir son attention tourner sur lui.


"Je comprend et j'en suis désolé, mais si je ne vous montre pas comment faire la première fois, cela pourrait être problématique, j'essaierais de faire au plus vite, après je vous promet que je ne vous toucherez plus jamais, je ne sais pas si ma parole à une valeur mais je tiens toujours les promesse que je fait"

Mickael ne se sentait pas très bien, il fallait dire qu'il était assez stressé par le fait que la jeune Neko allait attraper froid et surtout que son état pouvait empirer, mais le plus gros facteur était actuellement son front, cela était assez dur de voir cela a cause de la pluie et pour lui de le remarquer, mais un peu de sang commençait a descendre le long de sa tempe, il s’inquiète toujours des autre sans même faire attention pour lui, le chirurgien lui avait pourtant dit que c'était dangereux et qu'il pouvait subir des dommages irréversible si il faisait trop de bêtise avec sa tête, mais non, notre jeune docteur ne pensait qu'a Koyori, et même un signe grave comme un petit trouble de la vision ne semblait pas l'alarmé, il se frotta juste les yeux.

Combien de temps pourrait il tenir? il n'avait jamais fait d'essai et ce n'était pas le moment, il ne bougeait pas d'un pouce, malgré le petit vent et la pluie qui ne semblait pas vouloir partir, Mickael était tel un poteau téléphonique en attente d'une réponse, et cela même si sa vie était en danger et qu'il ne le remarquait pas, personne ne passait la ou se trouvait son manoir, alors personne ne le verrais tomber si jamais il perdait connaissance, et on ne savait pas si la jeune Neko l'aiderais, une vive douleur frappa son front, mais il ne bougea toujours pas, il saignait un peu plus mais cela n'était pas important pour lui pour le moment, enfin, bientôt cela pourra l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mar 27 Mai - 21:33

Koyori ne s’était jamais inquiété plus que ça de sa santé, pour elle, la seule chose qui importait finalement, c’était qu’elle puisse continuer à survivre. C’est pour ça qu’elle ne voyait pas l’inconvénient qu’il pouvait y avoir à remettre ses soins à plus tard… Mais encore une fois, apparemment, Mickael ne partageait pas son opinion et il continuait de s’obstiner pour la faire descendre, campant ainsi au bas de son arbre et lui tapant de plus en plus sur les nerfs. La jeune femme l’avait bien entendu, mais au lieu de l’écouter, elle était restée là-haut, accrochée à sa banche.

Puis, alors qu’elle était bien décidée à le laisser s’égosiller dans le vide, une odeur lui piqua le nez… Une odeur qu’elle avait pu sentir occasionnellement dans sa vie, que ce soit à la boutique ou au centre de dressage. L’odeur du sang… Et ce n’était pas le sien, l’odeur était plus… piquante en quelque sorte. Et bien, il n’y avait qu’une autre créature dans les alentours… Comment avait-il pus se blesser lui ?

Koyori se mordit l’intérieur de sa lèvre et, toujours perchée sur sa branche dans les hauteurs de l’arbre, elle regarda l’homme au pied de ce dernier. Il n’avait pas l’air d’aller mal à première vue… Bien entendu, elle ne pouvait pas savoir… Et le sang… Il pouvait venir d’une quelconque blessure, elle ne descendrait pas de son perchoir pour si peu, ce serait trop facile ! Elle ne descendrait pas pour une simple odeur de sang. Serrant les dents, elle resta donc simplement perchée dans cet arbre.

Pourtant, si elle ne fit aucun commentaire au sujet du sang et qu’elle ne s’approcha pas plus de lui, elle garda ses sens en alerte. De même façon, elle restait attentive et alors, si vraiment il y avait quelques choses qui n’allaient pas, elle l’aiderait… Elle lui devait bien ça au moins pour l’avoir sortit du cauchemar dans lequel elle se trouvait encore quelques heures plus tôt, n’est-ce pas ? Et puis, pourquoi est-ce qu’il se sentait obliger de lui montrer jusqu’au bout ! La féline avait bien vu comme il s’était occuper des brûlures dont il s’était déjà occupé… Mais pour le moment, elle voulait juste être tranquille, est-ce que c’était aussi dur à comprendre…


« Plus tard… »

Avait donc simplement grogner la femme-chat, le regardant sans pour autant paraître le faire. A nouveau, ses oreilles s’étaient fondues dans sa chevelure sombre, elle n’aimait pas ça. Sa queue battait maintenant dans le vide au même rythme où elle sentait son énervement faire palpité ses nerfs.

« Je t’ai répondu, maintenant, laisse moi tranquille ! »

Lui avait-elle simplement hurler, toujours recroquevillée sur elle-même, toujours perchée sur sa branche en attendant maintenant de voir ce qui se passait… Koyori espérait que cette fois-ci, il la laisserait tranquille…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mer 28 Mai - 1:00

Mickael ne pensait plus entendre une réponse qui le conviendrait, à vrai dire, son cerveau était un peu embrumé par la douleur, sa vue était un peu embrouillé également, mais quelque chose arriva finalement, une réponse certes pas si positive que cela, mais au moins elle concevait a faire quelque chose plus tard, il eut alors un petit sourire et se relâcha alors, maintenant que la question était régler, il fallait qu'il trouve quelque chose pour ne pas empirer, bien qu'elle lui répondit par la suite de partir et de la laisser tranquille, il devait faire autre chose avant tout.

"J'ai compris, mais avant tout, je vais vous cherchez quelque chose pour la pluie."


Il couru alors vers le manoir, il ne voulais pas qu'elle ai trop de problème alors il agrippa vite une blouson bien chaud ainsi qu'un parapluie, il vérifia que le manteau était bien imperméable et chaud et il se dirigea a nouveau vers l'arbre, il était sur qu'elle allait rester la pour le moment, donc aucun risque, il noua alors le parapluie au manteau et fit un sifflement assez fort pour attirer son attention, une fois qu'il fut sur d'avoir son regard, il lui lança le paquet et souffla un peu avant de lui dire quand même ce que c'était.

"C'est pour éviter d'avoir froid, je vais allumer le feu de cheminée à l'entrée, rentrez quand vous le voudrez, j'attendrais."

Il marcha alors en direction de l'entrée et alluma alors le feu comme il l'avait dit, ensuite il retira les pansements de sa tête pour les changer, il était assez imprégné de sang et espérait que cela allait s'arranger au plus vite, au moins il ne voyait plus flou, il fixa un moment le feu sans bouger puis se mit à attendre, c'était la même chose que pour elle, même si il faisait plus chaud à l'intérieur, il n'avait pas encore changer de vêtements et était toujours trempé, il allait avoir une sacré grippe à partir de demain, tant mieux, il pourrait alors prendreun peu de congé pour aidé Koyori à allé mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mer 28 Mai - 1:35

Koyori l’avait encore une fois envoyé chier… Mais cette fois, il semblait plus ou moins avoir compris le message. Il la laissa seule et elle soupira, restant simplement perchée su sa branche alors que la pluie la trempait jusqu’aux os. Elle ne s’en souciait que peu, pour le moment, elle profitait trop de sa liberté pour songer à fuir la pluie, bien qu’elle ne l’appréciait pas outre mesure. Il revint quelques minutes après et lui envoya quelques choses avant de lui parler. Elle loupa le paquet… cependant, ce dernier s’éleva à nouveau dans le ciel et s’immobilisa au dessus d’elle. La féline eut un hoquet de stupeur, perdant aussitôt son emprise sur l’objet qui lui retomba sur la tête.

Okay… Ca, c’était nouveau… Heureusement qu’il était repartit avant de voir ce qui s’était passé. En silence, elle passa la veste, mais elle ne toucha pas au parapluie. Elle passa encore quelques heures, dehors sous la pluie à essayer à nouveau de faire bouger le parapluie… Elle y parvint quelques fois… mais peu longtemps. Finalement, elle sauta souplement au sol et atterrit souplement au sol. La nuit était tombée pendant son isolement, elle ne voyait presque pas où elle mettait les pieds.

Elle alla récupérer ses vêtements… Il promettait de pleuvoir toute la nuit alors il allait falloir qu’elle trouve une autre solution pour le faire sécher. En silence, elle retourna vers le manoir et se glissa à l’intérieur le plus silencieusement possible. Elle enleva le manteau et le posa près de la cheminer, comme ses autres affaires… Le nœud de la chemise s’était défait et elle collait contre le corps de la femme-chat, ne masquant en aucune façon ses formes. Elle grelottait. Elle était peut-être rester un peu trop longtemps sous la pluie, elle avait tellement froid. En silence, la jeune femme s’était rapproché du feu et l’avait ravivé. Elle se sentait exténué… Est-ce que c’était à cause de ce qu’elle avait fait avec le parapluie ?

Koyori se laissa glisser au sol et se roula en boule, elle se sentit tellement épuisée et elle avait tellement froid. Elle ne savait pas où était Mickael et, pour tout dire, elle s’en fichait royalement. La jeune femme ferma les yeux… Ce n’était peut être pas l’optimum, mais elle était tellement mieux que dans cette cage qu’elle s’endormit tout de suite, là, sur le sol, devant ce feu de cheminer.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mer 28 Mai - 3:19

Mickael somnolait un peu, il fallait dire que c'était pas si facile de rester éveillé le soir, plus le temps passait et plus il sentait sa tête se vider de sa raison, essayant toujours de ne pas dormir, il eut alors l'idée de prendre une boisson chaude pour se revigoré, il jeta alors un dernier coup d’œil a la porte, vérifiant si elle ne rentrait pas, pour se diriger doucement vers la cuisine se prendre une tasse de café bien noir, il allait certainement devoir en prendre plus que cela, mais une tasse allait bien suffit pour commencer, il pris également un peu de sucre ainsi qu'une cuillère et se dirigea vers l'entrée.


Quand il arriva, il découvrit Koyori en boule assez près du feu, elle devait être morte de froid maintenant, et même a cette distance cela n'était pas suffisant pour bien la réchauffer, il y avait pas mal de possibilité mais plusieurs demandait de la toucher, ce qui était assez compliquer et pouvait envenimer sa relation avec la Neko, il partit alors doucement chercher une grosse couverture bien chaude et s'approcha de Koyori, il avait du mal a la regarder en face du fait que la chemise assez humide était maintenant un peu transparente, il réussit tant bien que mal à lui mettre la couverture sur elle sans la toucher, reculant tout en soupirant de soulagement, il chercha alors une autre couverture pour lui.


Il n'y avait pas 36 choses a faire maintenant, il fallait attendre qu'elle se réveille pour voir son humeur, qui allait surement être désastreuse, mais bon, il n'avait pas trop le choix, il avait des choses à lui montrer et également discuter un peu avec elle, il n'allait pas lui faire de la psychiatrie, il n'était pas doué pour cela, mais au moins il pouvait l'écouter et l'aider, il est médecin quand même, les flammes semblaient alors de plus en plus hypnotique à ces yeux et il commença à s'endormir, d'habitude à ce moment la il rêvait toujours d'un moment triste de sa vie, mais à cause de la douleur que lui faisait ça blessure à la tête, il ne voyait que du rouge partout, il remuait un peu sur lui même pendant son sommeil et durant la nuit qui passa assez vite, si bien qu'au petit matin, Mickael dormait toujours, un peu en sueur a cause de ce cauchemar rouge et peut être aussi avec un peu de fièvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mer 28 Mai - 4:15

Koyori s’était tout de suite profondément endormit, ce qui était assez rare pour elle. La femme chat n’avait même pas réagit quand il avait déposé une couverture sur ses épaules. Le reste de la nuit s’était déroulé sans encombre, elle dormant ainsi, roulé en boule devant la cheminé et lui sur son canapé. N’ayant plus personne pour l’alimenté, le feu s’éteignit dans la cheminé et quand le matin arriva, le charbon était froid et la féline fut la première à se réveillée. Elle commença par s’étirée, puis, quand elle avait sentit la chaleur de la couverture sur elle, elle s’était mise à ronronner. Elle n’avait jamais aussi bien dormit et elle n’eut même pas le courage de se lever. La veille, elle avait voulu aller explorer un peu le manoir, trouver la salle de kendo et s’y entraîner… Bien sur, ça lui aurait du bien de se dérouiller là-bas… Mais elle qui aimait tellement dormir et qui pour le moment se sentait tellement sous cette couverture bien confortable.

Koyori se leva… Enfin, pas vraiment, elle se contenta de fouiner pour chercher du bois à remettre dans la cheminé. Elle ralluma un feu, parce qu’elle aimait la chaleur. Puis, la femme-chat. remonta la couverture au dessus de sa tête, s’enroulant purement et simplement dans cette couverture et profitant de la chaleur… Elle profita tant et i bien qu’elle finit par se rendormir. Il n’y avait plus que sa queue et ses oreilles qui dépassaient de la couverture, laissant ainsi présager qu’elle dormait toujours. En fait, la féline aurait même volontiers passé toute sa journée pelotonnée ainsi auprès du feu.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mer 28 Mai - 4:28

Mickael avait assez mal dormi, il fallait dire aussi qu'il avait eu mal à sa blessure pendant une bonne partie de la tête, alors quand il sentit a nouveau la chaleur du feu, il ouvrit les yeux doucement pour regarder un moment autour de lui, la Neko dormait toujours, c'était un bon signe, elle semblait se porter comme un charme, ce qui n'était pas trop son cas, il chercha des bandages avec sa main avant de changer encore une fois ce qu'il avait sur la tête, il y avait moins de sang, ce qui était quand même bon signe, puis il se demandait ce qu'il allait faire de la journée, peut être juste faire comme Koyori, passer la journée à dormir, cela était tellement effectif qu'il alla vers la cuisine pour passer un coup de fil.


Il signala son absence assez vite et sans trop de problème, il fallait dire que tout le monde dans l’hôpital savait pour le problème de santé de leur directeur, il avait également leur routine et travail attitré et pouvait donc ce passer de lui pour quelque temps, une fois soulagé d'avoir quand même vérifier cela, il pris un médicament pour sa tête et retourna alors vers l'entrée, pour se replonger vers sa propre couverture, il regarda l'heure, il était encore assez tôt, il pouvait encore dormir un peu avant de quand même faire un peu d'exercice et même préparer le repas, en parlant de repas, il se releva et se souvint qu'il devait faire chauffer un poulet, il se dirigea alors vers la cuisine pour préparer tout cela.


Une fois la volaille bien préparé et mise au four, il fit en sorte qu'elle cuise bien lentement et sans trop avoir besoin de vérification, de toute manière, il sentirait quand la cuisson sera terminer, il eut un grand sourire et se dirigea à nouveau vers l'entrée, pour cette fois ci vraiment faire une sieste, il n'eut pas le temps de jeter un œil sur la jeune Neko qu'il s'endormit, la couverture à moitié sur lui et en face de sa petite table ou se trouvait quelque bandage couvert de son propre sang, cela pouvait être assez moche à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mer 28 Mai - 11:37

Quand Koyori se réveilla à nouveau, se fut pour sentir son estomac protester violement. Une délicieuse odeur qu’elle ne parvenait pas à identifier flottait dans l’air. Elle s’étira longuement, puis se leva en silence. Ne semblant pas décidée à délaisser la couverture, elle s’emmitoufla dans cette dernière de façon à pouvoir se déplacer cette fois. Ses pieds nus depuis son bain de la veille ne faisaient aucun bruit alors qu’elle se rapprocha un peu du canapé où il dormait encore… ou à nouveau ? Elle ne savait pas. Son regard glissa sur les bandages pleins de sang sur la table. Si elle restait un certain temps, il faudrait qu’elle le questionne à ce sujet… En attendant, elle n’y toucha pas.

En silence, la fille chat se dirigea ensuite vers la cuisine, guidée par cette délicieuse odeur. Elle regarda un moment le poulet cuir… avant de fouiner dans la cuisine jusqu’à retrouver les pâtisseries de la veille. Elle en attrapa une et l’engloutit purement et simplement. Ca calmerait son appétit pour un temps en tout cas. Laissant le reste là, elle retourna là où le médecin avait laisser la pommade et les bandages de la veille. Au lieu de le réveiller, elle préféra se débrouillée seule, comme elle l’avait toujours fait jusque là. Koyori emmena son petit barda près de la cheminée, tisonna le feu pour qu’il ne s’éteigne pas… Sa mère lui avait dit comment faire quand elle lui avait parler de sa vie passé… Et on le lui avait répéter au centre de dressage, au cas où.

De retour près du feu, notre jeune Neko mis de la pommade sur ses blessures comme il le lui avait fait la veille. Ses pieds étaient posés sur la limite de la cheminée et la couverture s’étalait autour d’elle comme les pétales d’une fleur. Koyori ne voyait pas vraiment à quoi servait les bandages, cependant, bonne patiente du moment qu’elle s’occupait elle-même de ses soins. Quand elle eut finit, elle reposa le tout près d’elle et repris le tisonnier pour à nouveau raviver la cheminée… puis, pour jouer avec les cendres. Cette fois, ses oreilles étaient fièrement redressées sur son crâne alors que sa queue ondulait doucement dans son dos… Elle se sentait déjà un peu plus apaisé que la veille… Finalement, ce n’était pas si mal qu’elle soit ici… C’était plutôt confortable.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   Mer 28 Mai - 13:12

Quelque heures passa avant que Mickael se réveilla, il avait réussit a prendre un peu de sommeil sans trop de rêve, ce qui était le mieux pour lui pour le moment, quand il ouvrit les yeux, il remarqua la Neko qui jouait avec la cheminée, des bandages partout sur son corps, il ne pouvait pas y faire grand chose, si il la touchait, cela allait surement l’énerver plus qu'autre chose et il ne voulais pas cela pour le moment, il décida donc qu'il allait juste voir ce qu'elle voudrait, histoire de voir les limite qu'il lui était imposer, elles allaient être surement nombreuses mais ce n'était pas un défi qu'il allait refuser, après tout, la soigner était sa priorité pour le moment, il se leva alors doucement et se dirigea vers la cuisine tout en parlant doucement.

"Bonjour, j’espère que vous avez bien dormit, je vais vérifier le poulet et préparer la suite du repas."

Baillant un petit peu, il arriva dans la cuisine ou il regarda un moment le poulet, qui semblait sur le point d'être fini, il devait alors être dans les environ de 11h, il chercha un moment dans les placard voir ce qui serait intéressant de manger avec, quelque haricots vert allait donc faire l'affaire, il commença alors a les préparer en sifflotant, pendant qu'il réfléchissait au programme de la journée, il avait pas mal de chose a lui demander, après tout elle venait juste de quitter la boutique hier, elle devait manquer en vêtements peut être repère, il n'y connaissait rien du tout en vêtements féminins, surtout du fait que sa sœur avait disparu avant qu'il puisse l'aider pour choisir des tenue, enfin, il verra bien.


Le poulet termina de cuir silencieusement et il le sortit du four avec le sourire, il était parfait et allait surement faire venir Koyori à l'odeur, il se dépêcha alors a fair revenir un peu les légumes vert qu'il avait choisit et présenta le tout devant lui, cela semblait un peu lourd pour un petit déjeuner, mais vu l'heure cela pouvait être un peu normal, et il était sur qu'elle avait encore assez faim pour cela, il partit ce laver les mains et attendit tranquillement qu'elle vienne pour prendre de quoi manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trop grand, même pour deux [PV Koyori]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trop grand, même pour deux [PV Koyori]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Oration :: L'allée du paradis :: Manoir De Mickael-
Sauter vers: