Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Yukina Kurama ~ Maîtresse et Gérante de la discohèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yukina Kurama
Propriétaire d’une Discothèque
Humaine
Oration
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 29
Monde d'origine : Oration
Races : Humaine
Sexualité : Bi
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Yukina Kurama ~ Maîtresse et Gérante de la discohèque   Sam 24 Mai - 17:21

Yukina Kurama
Prénom NOM : Yukine Kurama [se prononce Youkina Kourama]
Âge : 22ans
Race : Humaine
Origine : Oration
Poste : Maître, Propriétaire & Gérante d’une discothèque.
Famille : Renn, sa mère, en maison de retraite. Hika, son ancienne Hybride, morte de faim. Seïko, l’esclave de sa mère, mort de ses mains.
Physique
Yukina est une jeune femme très grande comparer au reste de sa famille. Elle mesure un mètre quatre vingt quinze. Elle est également très mince, elle a toujours pris soin d’elle… C’est pour ça que sa ligne abdominale est bien présente. Elle a la peau assez pâle, une peau de rousse en somme… Surtout qu’elle ne l’expose que peu au soleil. Yukna a les traits fins et ses lèvres ont, naturellement, une magnifique teinte pêche. Elle a de grands yeux dorés. Ses cheveux quand à eux sont d’un roux flamboyants, ils sont très longs avec une frange qui masque en partie ses yeux, elle les attaches souvent en une queue de cheval haute. Elle se plaît bien dans ses apparences et attitudes de garçon manqué.
Son physique aurait pus passé pour un physique androgyne si il n’y avait eut ses formes généreuses… et son style vestimentaire. Yukina a pour habitude de porter des tops noirs, rouge ou blancs, décorés de motifs punk et assez court pour la plupart ou simplement un simple soutien-gorge à motif sous une veste.. Sa tenue se complète de jupes, soit plissées, soit à volants, toujours dans les même teinte. Bien qu’on trouve aussi dans son armoire quelques jeans moulants savamment déchirés ou simplement de short ultra courts. Elle a toujours une paire de bas résille, ainsi qu’une mitaine de même type, ainsi qu’une ceinture cloutée. Son autre bras était couvert quand à lui d’une espèce de manche longue aux couleurs de sa tenue du jour. Un ras du cou en cuir noir ou clouté et une paire de bottes noire à talon achèvent sa tenue. Parfois, elle enroule un châle autour de son cou.
Bien sur, à tout cela s’ajoute les accessoires. Elle porte toujours des piercing, tout au long de ses oreilles, un à son arcade sourcilière gauche et un au nombril. On la voit aussi porter toutes sortes de bagues. Hormis ça, elle a trois cicatrices : La première est très fine, elle part du milieu de sa nuque et court jusqu’au sommet de son oreille droite, passant derrière celle-ci. La seconde lui barre le haut du dos, au milieu de ce dernier. Et la dernière est cachée sous son cuir chevelu. Elle porte aussi deux tatouages : le premier, à sa cheville, représente le Yin et le Yang, l’autre, au creux de ses reins, est un triangle avec, à chacune de ses sommets respectifs, un triskel, une hermine et une croix celte, les trois principaux symboles celtes. Quand elle travaille sur de la musique, elle porte un casque argenté, doté de petites cornes démoniaques.
Talents

¤ Yukina a un talent tout particulier pour le chant et elle adore tout particulièrement chanter.
¤ Yukina a appris à jouer de beaucoup d’instrument de musique et comme elle mixe, elle peut faire ses propre enregistrement assez aisément.

Caractère
Yukina est quelqu’un qui place sa fierté au-delà de beaucoup de chose et il vaut mieux ne pas la contrariée, car quand elle s’énerve, elle devient extrêmement violente et il n’y a quasiment rien qui puise la retenir. Elle s’est apaisée depuis qu’elle a commencé à travaille, mais ce n’est pas encore ça… Très impulsive, elle est le genre de personne à vous casser le bras si vous l’insultez ou, simplement, la critiquez. Contrariez là, et elle fera tout pour vous pourrir la vie, au point de finir par en faire un enfer. Yukina est véritablement redoutable quand elle se met en colère et dieu sait qu’elle se met en colère assez facilement.

Manipulatrice, elle prononcera les bons mots et effectuera les bons gestes pour mieux amadouer les gens et ainsi obtenir d’une manière ou d’une autre ce qu’elle veut. Les personnes qu’elle a abusées n’ont plus aucune important pour elle, à moins de pouvoir lui apporter autre chose. Toujours est-il qu’elle se comporte froidement envers ceux qu’elle juge sans importance.

Mais alors, comment se comporte Yukina-sama avec ses serviteurs ? Elle n’a aucune considération envers eux. Elle n’hésitera pas à se servir d’eux sans songer que cela puisse les blesser. Malgré ça, Yuki agit de façon à ce que ses « possessions » soient confortablement installés et n’hésite pas à leur accordé cadeaux selon leurs goût et pseudo liberté selon leur docilité. C’est sa façon se s’assurer que ses « choses » ne cherche pas à quitter le domicile de leur maîtresse et si elles fuient quand même, elles n’ont qu’à mourir. Yukina fait aussi en sorte que ses esclaves soient bien habillés.

En revanche, -et cela peut paraître étonnant – elle dirige la discothèque avec une juste autorité. Pour elle, c’est un endroit on ne peut plue sacré, elle ne saurait supporter de voir quelqu’un essayer de couler son affaire et, si cela devait arrivé, elle serait capable de commettre un meurtre et de tout casser ! Cependant, malgré tout, Yukina peut avoir des instants où elle de montre d’une gaminerie épatante… Peut-être parce qu’elle n’a jamais eut de véritable enfance.

Jusqu’ici, Yukina n’a jamais été amoureuse, mais qui sais, peut-être qu’un jour, quelqu’un arrivera à faire fondre le cœur de glace de la jeune femme, et alors… Et alors… Qui sais ce que cela pourra provoquer sur le caractère de Yuki…
Pouvoirs

¤ Influence musical :: Elle se sert de ses semples et de certains de ses chants pour influencer temporairement ceux qui l’écoutent (les intimer au calme, les faire la suivre…).

Histoire

« Ton père nous a abandonnées quand il a su que j’était enceinte. Il ne mérite pas de te connaître, mon trésor. »

Yukina soupira, combien de fois sa mère lui avait-elle répéter cette même phrase ?  La jeune fille commençait à en avoir marre maintenant. Elle ne se souciait même plus de savoir qui il était. Elle se passa une main dans les cheveux, se retenant de justesse de broncher contre la maladie de sa mère.

« Comment vont Hika et Seïko ? »[/colo]

Yukina grogna et serra violement les poings jusqu’à sentir ses ongles vernis de noir et de rouge s’enfoncés dans la paume de ses mains.


*¤_¤* 19 ans plus tôt *¤_¤*


Ce jour-là, Yukina se promenait avec sa mère, quand elles passèrent devant la boutique ou on vendait les hybride, on essayait de séparer une femme chat de se jeune fille. La gosse humaine se campa alors sur ses pieds, refusant d’avancer et s’agrippa au bras de sa mère.[/i]

« Maman ! La fille-chat ! Je la veux ! »

La gamine, alors âgée de trois ans, et déjà tyrannique, fixait la petite fille chat qui semblait avoir à peine un an de plus qu’elle. Mme Kurama jeta un regard méprisant à la créature et secoua simplement la tête.

« Non, elle doit être bourrée de puces ! »
« S’il te plais ! Je te jure que je m’en occuperais... Et puis, comme ça, je serais plus seule quand tu feras tes concerts : »


Elle avait touché juste et elle le savait. Le soir même, Yukina montrait à Hika, la fille-chat, sa nouvelle maison.


*¤_¤* 11 ans plus tard *¤_¤*


Yukina serrait doucement son Hybride contre elle, elle venait de faire ce que sa mère lui avait toujours interdit de faire, mais elle s’en fichait… Et puis, c’était normal, plus on vous interdit une chose, plus elle vous tente. Hika tremblait légèrement, tête baissée, jusqu’à ce que sa maîtresse ne la force à relever les yeux pour la regarder.

« Hika, je veux que tu sous amoureuse de moi ! »
« Je… Euh… Est-ce un ordre Yukina-sama ? »
« Oui, c’en est un. »
« Alors il en sera selon ta volonté… »
« Je veux te l’entendre dire ! »
« Je… je t’aime. »


Mais le ton de sa voix était tremblant et cela ne plu pas à la jeune maîtresse qui tira vivement l’une des oreilles de la fille-chat, lui arrachant une grimace et un léger gémissement.

« Mieux que ça ! »
« Je t’aime… »


Avait-elle répété, les larmes aux yeux. Yukina lui avait ensuite caressé les oreilles avec une certaine tendresse. Puis, elle lui avait redressé la tête.

« Tu vois chaton, c’est pas si terrible que ça… »

Et elle l’avait embrassée.


*¤_¤* 2 ans plus tard *¤_¤*


« Yukina, ma chérie, viens par ici avec Elle, j’ai quelqu’un à vous présenter. »

Hika leva aussitôt une oreille et se dégagea de Yukina pour se lever. Sa maîtresse grogna et brisa un vase d’un coup de poing, énervée d’avoir été dérangée. Elles finirent tout de même par descendre, elles trouvèrent Renn, assise dans son fauteuil habituel, un jeune homme était agenouillé à ses pieds en position de soumission.

« Un esclave ?!? »
« Oui, il s’appelle Seïko et s’occupera de toi pendant mes absences. Dit bonjours Seïkos. »


Mais le jeune homme garda le silence jusqu’à ce que la femme lui envoie un coup de pieds dans les côtes, lui arrachant n hoquet.

« Bonjours jeune maîtresse… »
« Hum, ouais, je vois… Seïko, hein ?... Tu ne le salut pas Hika ? »


Elle, elle ne le faisait pas, elle n’aimait pas la présence de cet esclave, mais elle n’en dit rien. C’était le choix de sa mère, pas le sien… Hika s’accrocha à son bras, sentant sa colère.

« Bonjour… Bienvenue… »
« On dirait qu’Elle est quand même mieux élevée que toi Yuki chérie… »


Yukina tourna les yeux vers sa fille-chat avec un regard chargé de reproche. La pauvre Hika s’accrocha un peu plus fort à elle alors que ses oreilles se couchèrent sur son crâne.


*¤_¤* 2 ans plus tard *¤_¤*


« Je suis rentrée ! Viens là Hika… »

Elle avança et jeta son sac sur le canapé avant de froncer un sourcil. Ce n’était pas normal ! Normalement, sa fille-chat serait déjà arrivée. Elle croisa les bras sur sa poitrine.

« JE T’AI DEJA APPELEE UNE FOIS, NE ME FAIT PAS REPETER !!! »

Le visage marqué par une ombre, la fille-chat entra, le chemisier mal boutonné. Hika pris dans ses bras une Yukina absoluement immobile. Les joues de son esclave étaient rosées d’efforts.

« Désolée du délai Yukina-sama. Je m’étais endormit… »

Yukina la repoussa violement, la faisant tomber assise sur le fauteuil.

« Ne te fiche pas de moi, Hika ! Tu ne dors jamais l’après-midi et quand bien même, tu l’aurais fait, tu ne te serais pas déshabillée ! »

Elle ne la connaissait que trop bien. Hika ne chercha même pas à nier et se contenta de baisser les yeux et les oreilles. Yukina leva la main, prête à frapper, mais sa main fut immobilisée par une forte poigne.

« Arrêtez ! Ce n’est pas Hika la vraie coupable ! »

Yukina le força à la lâcher et le fixa d’un regard noir.

« Toi, on ne t’as pas sonné !... Qui aimes-tu Hika ?? »
« T… tu m’as ordonné de t’aimer… »
« Je ne te demande pas ce que je t’ai ordonné ! Qui aimes-tu ? »
« Je… Euh…S..Seïko… »


Yukina vit rouge. Elle osait la défier ! Seïko tenta à nouveau de l’arrêter et elle se tourna vers lui avant de commencer à le couvrir de coup avant de sentir deux coups de griffes, l’un dans son cou et derrière son oreille, l’autre sur sa tête. Bientôt, son regard se fit vague et elle chancela avant que tout devienne noir.

Quand elle sortit de l’hôpital, quelques mois plus tard, l’esclave était mort des suites des coups de Yukina… Et Hika aussi… Elle était morte de faim puisque Reen ne l’avait jamais nourrit. Tout ce que la jeune humaine eut à répondre fut :


« Tant mieux ! Je n’ai pas besoin de traîtresse comme elle chez moi ! »


*¤_¤* Aujourd’hui *¤_¤*


Yukina ne pouvait pas en vouloir à sa mère de préférer oublier ça… Elle lui adressa un sourire doux et lui mentit.

« Ils vont bien, ils travaillent dur à la maison tu sais… »

Elle lui mentait ainsi depuis que la maladie d’Alzheimer avait fait son apparition chez l’ancienne chanteuse. Yukina s’en souvenait comme si c’était hier, on l’avait appelé à la rescousse : sa mère ne se rappelait plus du tout des paroles de toutes ses chansons. Heureusement, la jeune fille avait pris l’habitude d’apprendre tout ce que sa mère composait, c’était donc elle qui avait fait le concert ce jour-là.

Quelques jours plus tard, Renn demandait à être internée dans une maison de repos en réalisant son été. Yukina était embauchée comme chanteuse à plein temps dans le même temps.


« C’est bien ! Très bien... Et comment ça va les études ? »

Ses études, elle les avait finit un an après la mort de Seïko et Hika. Il y avait de ça quatre ans… Et elle avait ensuite été chanteuse, puis, DJ en continuant de chanter. Puis, il y a deux ans, lorsque l’ancien propriétaire de la discothèque avait pris sa retraite, c’est à elle qu’il avait confier les raines de la dicothèque. Yukina sourit doucement à sa mère.

« Tout se passe bien, oui… Je vais devoir partir Maman… »
« Oh… Déjà ? Tu reviendras vite ? Hein, ma Yuki-chérie ? »


Yukina eut un léger sourire et se passa une main dans les cheveux… Deux semaines… Etait-ce vite ou pas ? Elle se mordit doucement la lèvre.

« Oui… Promis. A bientôt… »

Et elle quitta la salle sous le salut de sa mère et referma soigneusement la porte avant de s’adosser au mur voisin en soupirant. Les visites à sa mère lui devenaient de plus en plus éreintantes. Une infirmière était là et lui sourit.

« Vous être très gentille avec votre mère… »
« J’ai simplement pas envie de lui réexpliquer tout ça à chaque fois. »
« C’est quand même très gentils à vous de rentrer dans son jeu. »
« J’ai juste pas envie de la voir chialer… ciao. »


Et elle s’éclipsa, jugeant l’heure venue de rentrée chez elle… Enfin, dans sa nouvelle demeure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yukina Kurama ~ Maîtresse et Gérante de la discohèque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: Présentation :: Fiches de nos Membres :: Oration-
Sauter vers: