Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elle coule au milieu des bois, la source...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Lun 31 Juil - 1:07

Les deux jeunes gens étaient descendus du dos de Zaylar une fois arrivé aux portes de la ville. Bhaal n'avait pas vraiment fait attention au moment du départ mouvementé, mais Kazhenn ne portait pas la même tenue que la veille. Il la regarda en souriant avant de la complimenter sur la jolie robe qu'elle portait.

« Je n'avais pas fait attention tout à l'heure, mais cette robe te va vraiment bien, tu es encore plus mignonne. »

Puis il était reparti avec elle, suivant Kin qui semblait savoir ou aller, ils s'étaient dirigés vers les guichets pour établir une identification sur Eternia. Regardant autour de lui Bhaal ne fut pas trop dépaysé. Eternia était toute sommes une ville médiévale assez classique, si on y rajoutait une touche de magie et de technologie. Elle ne ressemblait pas mal à ce que l'on pouvait voir dans les jeux.

Kin les avait menés vers une place qui était entourée plusieurs bâtiments en pierre relativement grand qui possédaient des ouvertures de même gabarit desquels allaient et venaient tout un tas de monde. Cela devait être la place des Portail dont ils avaient parlé plus tôt. Kin les guida ensuite vers un guichet au-dessus duquel était marqué quelque chose que le jeune homme n'arrivait pas à lire mais qu'il devinait être du genre « Service de l'Immigration d'Eternia » ou équivalent.

 

« Détends-toi Kazhenn. Regarde-moi dans les yeux et concentre-toi dessus. Voilà, tout va bien aller, je suis là. Et on ne va pas rester longtemps ici, juste le temps de s'occuper des papiers et on se dépêchera de rentrer quand on aura fini nos achats. »

Il appliquait les conseils de Kin, qui bien qu'il semble aimer faire des blagues, n'allait certainement pas lui mentir au risque de blesser Kazhenn quand il lui avait dit qu'elle appréciait ses câlins. Il avait tenté de fixer son regard dans le sien afin de tenter de lui faire oublier la foule qu'il y avait autour d'eux. Il garda encore un instant dans ses bras avant de la relâcher et de regarder vers le comptoir et voyant que s'était bientôt à eux, il s'avança avec elle. La personne devant eux venait de terminer à l'instant et il se plaça devant le guichet avant de commencer à parler au guichetier :

« Bonjour, je souhaiterai effectuer une demande pour obtenir une identification. »
« Aucun problème. Pouvez-vous m'indiquer de quel monde vous venez ? »
« Hum… C'est problématique. Je viens d'un monde non répertorié. Un… incident… m'a fait échouer sur Eternia. »
« Un incident ? Enfin bon, je vois. De toute façon c'est juste une question de routine. Il y a un processus récupération des informations complètement automatisé. Veuillez juste choisir le modèle de votre bracelet d'identification, ou autre chose qu'un bracelet d'ailleurs si vous le souhaitez »
« Je voudrais celui-ci, s'il vous plait. »
« Très bien, voici votre identification, veillez à ne pas la perdre et le cas échéant le signaler le plus tôt possible. Au revoir et bonne journée. Suivant !»

 
Bhaal avait sélectionné un bracelet qui était semblable à un serpent s'enroulant autour de son bras et dont le dos était gravé de runes. S'éloignant de la foule avec Kazhenn, il enfila le bracelet. Une sensation fraiche se fit sentir pendant un instant, se disant qu'il s'agissait de l'initialisation il attendit quelques secondes puis il consulta les données qui étaient dessus. Comme il s'y attendait, son nom était bel et bien Bhaal D'Aurien et il était un être humain de sexe masculin. Jusque-là il n'y avait pas de problème, mais ce qui était beaucoup plus choquant fut l'âge et le lieu d'origine. Le bracelet lui donnait un âge de deux jours et le monde d'origine n'était qu'un ramassis d'informations incompréhensibles. Soupirant légèrement ils se dirigèrent avec Kin vers une rue où Kazhenn lui avait indiqué qu'ils pourraient vendre ce qu'il avait à vendre.

Passant devant une bijouterie Bhaal arrêta Kazhenn et rentra avec elle à l'intérieur. L'intérieur était sobre mais élégant, comme on pouvait s'y attendre pour une bijouterie, puis s'approchant du comptoir, Bhaal enleva sa bague serpentine et la déposa sur le comptoir devant le bijoutier avant de lui parler :

« Bonjour. Je souhaiterai vendre cette bague. »
« Désolé, mais nous ne rachetons pas les bijoux. Si vous souhaitez autre chose je peux vous conseiller. » Puis jetant de nouveau un coup d'œil à la bague celui-ci demanda d'un air posé à Bhaal « Pardonnez-moi, mais la matière de votre bague me semble étrange. Puis savoir quel est le métal qui la compose ? »
« Désolé, je ne peux pas vous répondre, je l'ignore moi-même. C'est un bijou dont j'ai hérité, mais je dois m'en séparer pour des raisons financières. »
« Je vois. Puis-je vous l'emprunter le temps de tenter d'identifier le métal ? Que les résultats soient concluants je promets de vous l'acheter. Il est rare pour un bijoutier de voir un métal qu'il ne connait pas. »
« Très bien, allez-y, nous allons patienter. »

 
Bhaal alla s’asseoir avec Kazhenn dans la banquette qui se trouvait dans le magasin et grattant machinalement la kitsune entre les oreilles, ils patientèrent dans la boutique déserte. Le bijoutier était revenu quelques temps plus tard l’air légèrement hagard.
 
« Je … vous ne savez vraiment pas d’où elle vient exactement ni de quoi elle est composée ? »
« Non, je vous l’ai déjà dit, j’en ignore tout. »
« Dans toute ma carrière, je n’ai jamais rencontré un matériau aussi étrange. On dirait du métal, mais je n’ai pas réussi à l’analyser, même avec des moyens magiques. Quant aux pierres des yeux, on aurait dit des diamants, ou peut-être des opales blanches, mais non, ce n’était pas ça non plus. Écouter normalement, la maison n’achète pas de bijoux aux clients, mais cette pièce doit être unique ou tout du moins extrêmement rare. Je vous l’achète pour tant. »
 
Bhaal venait de recevoir une demande de transaction d’un montant dont il avait un peu de mal à juger, mais d’après ce qu’il avait vu des prix des bijoux, cela correspondait environ à deux à trois fois le prix des belles bagues serties du magasin. Il accepta.
 
« Très bien. Elle est à vous. Sur un autre point, j’ai vu un collier en argent qui me plaisait, là-bas. Je souhaiterai l’acheter. »
« Oui, oui, tout de suite. »
 
Il régla le prix du collier au commerçant et le prenant en main il se tourna vers Kazhenn lui grattouillant les oreilles avant de le lui passer autour du cou. C’était un collier avec une simple chaine en maillons avec un petit pendentif au bout de laquelle se trouvait un pendentif qui représentait un arbre entouré d’une opale blanche.
 
« Tiens, c’est pour toi, c’est pour te remercier. Sans toi j’aurais certainement fini dans le ventre d’un loup géant ou mort de faim dans la forêt. J’ai vu que tu semblais aimer les bijoux et que tu n’avais pas de collier, donc quand je l’ai vu je me suis dit qu’il t’irait bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Lun 31 Juil - 2:52

Kazhenn avait tout simplement piqué un fard quand Bhaal lui avait dit que sa robe lui allait bien et qu'elle était mignonne dedans. Vraiment ? Elle était contente que sa lui plaise et, même si elle rougissait toujours, elle arborait maintenant un sourire fier, lui murmurant un simple "Merci" Puis, ils étaient allé à la place des portails pour que l'homme ait son Bracelet. La renarde était demeurer à ses cotés, même si elle se  sentait très mal à l'aise et très nerveuse. Pour tenter de lutter contre ça, elle s'était simplement accroché à sa cape. Il l'avait apparemment assez vite remarqué, puisque, encore une fois, il l'avait serré contre lui et, comme elle ne s'y était pas attendue, elle était devenue tout simplement pivoine et son coeur s'était mis à battre la chamade au creux de sa poitrine. La jeune femme avait vivement baisser les yeux, écarlate alors qu'il commençait maintenant à lui grattouiller les oreilles, tout en la gardant contre lui. Elle s'était complètement immobilisée.

Bhaal lui avait alors demandé de se détendre, lui demandant de le regarder dans les yeux et de se concentrer sur son regard. Elle avait alors légèrement hocher la tête, même si elle était toujours écarlate et elle avait maintenant lever les yeux vers lui. Il lui promis que tout allait bien se passer en lui rappelant qu'il était là. Il ajouta même qu'ils n'allaient pas rester longtemps et qu'ils rentreraient dès que les courses seraient finit. Encore une fois, elle avait hoché la tête, écarlate, puis, elle avait enfouit son visage contre lui, faisant de son mieux pour faire abstraction du reste. Il la fit alors avancé, mais elle demeura accrochée à lui, cacher dans son dos comme une enfant timide alors qu'il avait expliqué son cas. Intimidée, elle assista à la conversation sans un mot. Puis, il avait ensuite choisit la forme de son Bracelet et les oreilles de la renarde se dressèrent sur son crâne alors qu'elle regardait la forme choisit et elle ne pu s'empêcher de murmurer un :


"C'est joli..."

Quand elle se rendit compte qu'elle venait de faire ce commentaire, elle avait violemment rougit et, encore une fois, elle avait cacher son visage en venant l'enfouir contre la cape de Bhaal. Kazhenn le laissa poursuivre les démarches, puis, les joues encore rosées, elle lui avait indiqué une direction ou vendre ce qu'ils pourraient avoir à vendre, surtout qu'elle posa sa mains sur son sac, toujours contre son flan. Ils s'étaient alors éloignés de la place des portails - non sans que la renarde se soit assurer encore une fois de la direction auprès de Kin - et s'enfoncèrent dans les rues de la ville.  Alors qu'ils passaient devant un bijoutier, l'homme lui fit comprendre qu'il voulait s'y arrêter et elle pencha légèrement la tête sur le coté avant de hocher la tête et de le suivre dans la boutique, s'accrochant à son bras comme si elle avait peur de le perdre. La renarde écouta les échanges entre Bhaal et le bijoutier et compris qu'il voulais vendre une bague... Une bague précieuse de ce qu'elle entendait, précieuse et assez particulière. Le bijoutier demanda à observer la bague plus en détaille et le mage accepta. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, ils se retrouvaient assis dans la boutique avec l'homme qui lui grattouillait encore les oreilles... Elle n'avait toujours pas relâcher son bras, le serrant toujours plus ou moins contre elle. Elle se laissa doucement pesée contre son épaule, fermant les yeux pour mieux pouvoir profiter des grattouilles.

Quand le bijoutier revint, elle en avait presque sursauter et elle s'était à nouveau contenter d'écouter ce qui se racontait... La bague était aussi particulière ? Peut-être que ses propres bijoux... Non, non, elle y tenait trop. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle savait qu'elle y tenait et cela lui suffisait. Bhaal encaissa ce qu'on lui proposa pour la bague et décida aussi d'un achat. Surprise, la renarde avait dressé une oreille en se faisant un peu plus attentive à ce qui se racontait. Bhaal acheta un collier et... le lui offrit. Elle le regarda un moment sans comprendre, elle ne s'y était vraiment pas attendu. Elle avait encore une fois virer à l'écarlate alors que son regard se posait sur le collier. Pour elle ? Vraiment ? Elle ne savait pas trop quoi dire et puis, elle n'en revenait pas...

Passé quelques minutes supplémentaires d'incrédulité, elle avait laissé un grand sourire s'installé sur ses lèvres alors qu'elle était toujours complètement écarlate. Heureuse, elle avait encore une fois sauté au cou de son ami, lui faisait un gros câlin pour le remercier et, développant décidément des réactions assez animales, elle frotta doucement sa joue contre la sienne en toute chasteté et pudeur, une simple réaction affectueuse qu'elle n'avait pas réellement contrôlée. Puis, le câlinant toujours, elle l'avait remercié :


"Merci Bhaal, il est vraiment magnifique ! Ça... Ça me fait vraiment plaisir..." Elle relâcha alors son étreinte "T... Tu... tu veux bien me l'attacher ?"

Et, toujours écarlate et toute guillerette, elle lui tourna le dos et dégagea sa nuque pour qu'il puisse le lui attacher autour du coup. Quand il le lui avait attaché, elle s'était tourné vers lui et lui avait posé un bisous sur la joue, complètement écarlate... Cependant, cette euphorie retomba bien vite quand elle réalisa son geste. Quelques secondes, elle eut l'impression de manquer d'air, puis, elle se remit à balbutier :

"Je... M... merci... J... J'en prendrais s... soin... On... On continue ?"

Ils étaient donc sorti de la boutique pour rejoindre Kin et la chimère qui les y avait attendu. Cette dernière jeta un regard suspicieux à Bhaal en voyant le rougissement de Kazhenn, mais il ne dit rien. Kin quand à lui semblait bien s'amuser de ce qu'il voyait et son amusement était bien visible de par les mouvement de son nuage de queues. Ils s'étaient alors éloigné de la bijouterie et entrèrent dans un bric-à-brac. Bredouillant, Kazhenn avait sorti une boule à neige de son sac.

"Une boule à neige ?"
"O... Oui... Je suis sur que vous n'en avez pas de telles... Ça... ça pourrait intéresser un collectionneur ?"
"Mouais..."


Kazhenn le laissa observer l'objet, sentant une certaine nervosité s'emparer d'elle. Elle n'était pas vraiment des plus douée pour les négociation... Elle se mordilla légèrement la lèvre jusqu'à ce qu'on lui en propose une certaine somme. Ses oreilles s'étaient un peu abaissées, la somme en question partirait vite avec les courses, mais c'était mieux que rien, alors elle n'allait pas se plaindre, n'est-ce pas ? Elle soupira, puis hocha la tête et accepta, heureusement, elle avait aussi d'autres choses à vendre. Le Bracelet fut crédité et la boutique quitté... Elle se mordit la lèvre encore une fois demanda à Kin de les emmener à un apothicaire. Ils furent rapidement à la boutique et, encore une fois, la plupart des animaux restèrent dehors. La renarde défendit ses tisanes autant que possible, en ventant les mérites. Elle parla avec l'apothicaire de leurs composants et des effets de ces derniers... Elles semblaient soudain être prise d'un certain enthousiasme... enthousiasme tellement contagieux qu'elle vendit ses tisanes à un bon prix en échange de l'exclusivité sur ses produits. Elle avait accepté, trop heureuse... Puis, hésitant, elle lui avait proposer le chocolat blanc en lui demandant si il connaissait quelqu'un que ça pourrait intéresser.

"Hum... Je ne suis pas sur... Ecoute jeune fille, laisse les moi et je verrais ce que je peux faire, je n'aurais qu'à te donner l'argent la prochaine fois que tu apportera tes tisanes."
"Je... Je ne sais pas..."
"Tu serais plus rassurer si je te faisait une reconnaissance de dette ?"


La rousse rougit violemment et hocha la tête, complètement écarlate. L'homme avait donc griffonner la reconnaissance et la lui avait donné... Ils quittèrent ensuite la boutique. C'était une bonne nouvelle pour Kazhenn qui s'assurait une source de revenu régulière... pour peu qu'elle ne se relâche pas. Ensuite, ce fut une boutique de vêtement qu'elle chercha... et quand elle proposa  ce qu'elle voulait vendre, on la regarda étrangement... Sentant des regard se posés sur elle Kazhenn rougit encore plus violemment et se rapprocha de Bhaal... recommençant encore une fois à trouver refuge contre lui en s'accrochant à sa cape...

"Je crains que vous ne vous soyez tromper de boutique mademoiselle."
"Ah bon ? Pourquoi ?"
"Et bien... ce genre de vêtements ont plus leurs place dans des boutiques... spécialiser dans... les jeux de couple..."
"Les jeux de couple ?"
Kazhenn rougit légèrement.
"Oui, bien sur, ce que vous avez probablement fait avec votre... petit ami..."

Kazhenn était devenue pivoine et ses oreilles s'étaient maintenant fondue dans sa chevelure alors qu'elle balbutiait, affreusement gênée :

"N... non ! Bh.... Bhaal n'est pas m... mon petit ami... C... C'est juste un a... ami... Un t... Très bon a... ami et..."

Bon sang, elle aurait voulu disparaître, là, tout de suite, elle avait tellement honte ! Et elle entendait les clientes chuchoter qu'elle était adorable et que sa timidité ne l'en rendait qu'encore plus mignonne. Une autre, à coté, demanda même si son 'ami' aurait le courage de faire bouger les choses, qu'ils feraient vraiment un couple adorable... Kazhenn se faisait de plus en plus petite. Non... Non... Ils se trompaient... Mais personne ne semblaient vouloir l'entendre. Ses oreilles se fondait totalement dans sa chevelure maintenant et son visage avait une couleur rouge assez soutenue alors qu'elle gémit et demanda d'une toute petites voix noyée sous la gêne :

"Auuu... Je... Je pourrais a...avoir l'adresse d'un en...endroit où je... je... je pourrais vendre ça ? V... vite..."

Elle entendait des rires et elle déglutit. Elle avait juste envie de disparaitre... Heureusement la vendeuse était gentille et se dirigea vers la caisse avant de griffonner une adresse sur un papier et de le lui donner alors qu'elle semblait presque oublier d'en respirer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Lun 31 Juil - 13:15

Bhaal s’était attendu à ce que son cadeau fasse plaisir à la druidesse mais il ne s’était pas attendu à ce que ce soit à ce point. Elle avait tout d’abord viré de nouveau à l’écarlate avant de littéralement lui sauter au cou, le serrant fort contre elle, frottant de bonheur sa joue contre la sienne. Les joues du jeune homme avaient légèrement rosi en sentant l’étreinte de la jeune femme ainsi que les formes de celle-ci qu’elle avait semblé oublier. Continuant de l’enlacer, elle lui demanda gaiement de lui attacher le collier, s’éloignant de lui et lui présentant sa nuque pâle, ce que s’empressa de faire Bhaal.
 
Mais ce fut la réaction suivante de la jeune femme qui troubla le plus Bhaal. Une fois le collier attaché, celle-ci c’était tourné vers lui et lui avait déposé un baiser sur sa joue, laissant les deux jeunes gens devenir pivoine, le tout sous l’œil souriant du bijoutier. Ils restèrent ainsi à se regarder pendant quelques seconde avant que Kazhenn balbutie quelque remerciement et ne demande si ils continuait leur chemin.
 
Il avait donc continué leur périple mercantile, vendant toute une série d’objets. Le premier d’entre eux fut une boule à neige, que la kitsune avait tant bien que mal réussi à vendre pour quelques sous, même si elle semblait un peu déçue du montant elle n’avait pas dû s’attendre à beaucoup plus au vu de l’objet.
 
Bhaal grattouillant les oreilles de la renarde pour ne pas qu’elle se décourage, il avait continué toujours à suivant leur guide à neuf queues blanches. Ils s’étaient retrouvés un peu plus loin dans une boutique d’apothicaire au dehors de laquelle les familiers attendaient sagement. Kazhenn avait alors tenté de vendre ses tisanes, défendant leurs vertus avec une ferveur que Bhaal ne lui aurait pas soupçonnée. Ayant réussi à vendre ses tisanes à un prix correcte et à recevoir un contrat d’exclusivité sur celles-ci, la kitsune sortie joyeuse du magasin, et bien qu’elle n’eût pas pu vendre le chocolat, l’apothicaire le lui avait gardé en échange d’une dette, le temps d’essayer de le vendre.
 
Ils se dirigèrent ensuite vers une boutique de vêtements. Bhaal avait effectivement besoins de vêtements de rechange et la renarde semblait aussi vouloir y vendre quelques choses. Se dirigeant vers la vendeuse, elle lui proposa quelques vêtements, ou plutôt « accessoires » qui fit se tourner tous les regards de la boutique vers elle. Alors qu’elle rougissait de nouveau, la vendeuse lui expliqua calmement, quoi que légèrement gênée elle aussi, que ce n’était pas « ce » genre de boutique et qu’elle devrait plutôt chercher du côté d’une boutique spécialisée dans les « jeux de couples » ce qui fit rougir Kazhenn.
 
Mais ce fut la phrase suivante qui termina d’achever la renarde, la vendeuse sous entendant, ou plutôt énonçant clairement l’homme qui l’accompagnais comme son petit ami. La druidesse devenue écarlate de plus belle, ses oreilles plaquées sur son crâne, avait une nouvelle fois trouvé refuge contre Bhaal qui trouvait la situation légèrement amusante quoique embarrassante alors que Kazhenn tentais de se justifier avant de demander où elle pouvait trouver une boutique spécialisée dans ce genre de ventes. La vendeuse lui sourit gentiment et lui tendis un bout de papier sur lequel elle venait de griffonner une adresse.
 
Bien évidemment le commérage des clientes aux alentours n’aidait pas à calmer les jeux, certaine parlant du fais que Kazhenn était encore plus mignonne en rougissant, d’autre qui se demandait si Bhaal, son ‘ami’, allait tenter d’en faire sa petite-amie car ils faisaient couple adorable, ou même certaines qui se disait que les jeunes était vraiment fougueux pour avoir ce type de « jeux ».
 
Voyant que la renarde était extrêmement gênée, Bhaal la serra de nouveau contre lui, lui gratouillant les oreilles, pendant qu’il tentait de garder son calme face aux sourires en coins des clientes. Il chuchota aux oreilles de la renarde, tentant de la calmer comme il pouvait même si lui aussi rougissait :
 
« Allez, ce n’est pas grave, ne fait pas attention à eux, tu sais ce qu’il en est réellement donc laisse-les penser ce qu’ils veulent. Il me faut quelques vêtements de rechange, donc je vais en acheter. Après on achètera à manger et on se dirigera vers l’autre magasin pour que l’on vende tout cela, puis on rentrera. » Se tournant vers la vendeuse il demanda : « Avez-vous des sous-vêtements, pour homme, ainsi que des pantalons et hauts, aussi pour homme ? »
« Oui, oui, suivez-moi » La vendeuse les guida lui montrant les quelques rayons pour hommes, et attendant qu’il ait fini le guida vers les cabines d’essayage, mais exhibant un sourire, elle s’arrêta devant le rayon de lingerie féminine, montrant un set en dentelle noir : « Je pense que cet ensemble irait à ravir à votre ‘amie’ »
 
Voyant ce que lui montrait la vendeuse, Bhaal ne put s’empêcher de devenir de la même couleur que Kazhenn, qu’il venait inconsciemment d’imaginer portant les sous-vêtements en question, son imagination se superposant dans son esprit avec la scène de la jeune femme rousse qui se séchait. Balbutiant, il tenta de son mieux de refuser :
 
« Je, heu… Elle l’a dit elle-même, je... je ne suis qu’un ami. Ce n’est… Ce n’est pas vraiment dé.. Décent que je lui offre des.. Sous-vêtements »
 
Voyant les cabines d’essayage, Bhaal s’y dirigea et entra à l’intérieur, Kazhenn toujours attachée à sa cape. La voyant, Bhaal ne put s’empêcher une remarque tentant de son mieux de dissiper sa gêne en taquinant la demoiselle.
 

« Tu sais, je vais me changer, donc il faudrait mieux que tu m’attendes au dehors de la cabine. À moins que tu ne préfères rester avec ton ‘petit-ami’ pendant qu’il se change. »
 
Ressemblant à une pivoine Bhaal commença à enlever son haut, se disant qu’il ne pouvait pas être plus écarlate de toute façon. Après avoir essayé les vêtements, il se dirigea vers la caisse, attrapant un vêtement supplémentaire. Puis il paya la vendeuse qui ne put s’empêcher une remarque :
 
« Dommage que vous n’ayez pas choisi ce que je vous avais proposé mais vous vous rattrapez. Bonne chance avec la demoiselle ! »
 
Toussotant et ne cherchant pas à s’expliquer Bhaal retourna devant la cabine d'essayage où se trouvais ladite demoiselle et sortant le vêtement qu’il avait récupéré en chemin vers les caisses il le passa aux épaules de Kazhenn. C’était une cape en velours rouge grenat, avec une capuche bordée de fausse fourrure.
 
« Je trouvais que la couleur t’allait bien et ça te permettra de te cacher si jamais tu es trop gênée. »
 
Grattouillant les oreilles de la kitsune, il rabattit la capuche sur sa tête, cachant son visage du même teint que la cape. Puis ils sortirent du magasin, se dirigeant avec elle et les familiers vers les étals de fruits et légumes. Il acheta de quoi les nourrir pour quelques jours, même s’il ne reconnaissait pas vraiment ce qui était vendu, se fiant à son instinct pour choisir. Il acheta donc quelques fruits et pas mal de légumes, mais aussi du fromage et du pain, ainsi qu’un peu d’huile, d’épices et de sel. Il en profita aussi pour acheter une petite poêle et une casserole qui leur servirait à faire cuire ce qu’il venait d’acheter, ainsi que des assiettes en bois et des couverts pour pouvoir manger convenablement.
                                                    
Ayant acheté la nourriture, il demanda à Kin de le guider jusqu’à l’adresse que leur avait indiqué la vendeuse. La boutique en question, cachée au recoin d’une rue, s’appelait « Aux plaisirs terrestres » et si ce n’était son nom rien ne laissait présager le type de boutique que c’était, sa devanture étant une vitrine vide dont l’intérieur était dissimulé par des rideaux. Bhaal entra donc avec Kazhenn dans la boutique, espérant pouvoir vendre les objets de là druidesse.


Dernière édition par Bhaal D'Aurien le Lun 31 Juil - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Lun 31 Juil - 15:33

Kazhenn sentait le collier que lui avait offert son ami qui pesait contre son cou... En tout cas, le moins que l'on puisse dire, c'était qu'elle lui avait montré sa reconnaissance... Peut-être un peu trop d'enthousiasme... Ils étaient passé à la boutique suivante et, devant la déception de la jeune femme quand à sa vente... un peu échouée, Bhaal lui grattouilla les oreilles... Elle allait finir par s'y habituer... ce n'était pas qu'elle n'appréciait pas ça, mais bon... Le passage à l'apothicaire se passa beaucoup mieux et la renarde en sorti de bonne humeur... Hélas, ce n'était pas si simple que ça... Dans la troisième boutique... Ce fut l'enfer. Il y avait déjà eut les... choses qu'elle avait voulu vendre que par le comportement de la vendeuse et des autres clients. Elle rangea alors le tout, y compris l'adresse de cette boutique où elle allait pouvoir se débarrasser de... de ça. En attendant, la rouquine demeura accrochée à son ami, le suivant sans même vraiment réalisé ce fait.

Encore une fois, Bhaal avait essayer de le rassurer en lui rappelant sa présence près d'elle et lui avait aussi conseiller de ne pas les écouter et de leur laisser dire ce qu'ils voulaient... Ecarlate, elle avait légèrement déglutit et s'était encore accrocher un peu plus à lui, presque perdue dans les replis de ses vêtements. Encore une fois, il lui rappela qu'une fois les achats et les ventes terminées, ils n'auraient plus qu'à rentrer... Oui... Oui, il fallait qu'elle soit forte et qu'elle tienne le coup jusqu'à ce qu'ils rentrent à ce qu'elle appelait, son refuge. Quoi qu'il en soit, il demanda où trouver des vêtement pour homme et la vendeuse les emmena alors plus loin dans la boutique, pour que Bhaal puisse prendre les vêtements qui l'intéressait... Cependant, la vendeuse proposa de prendre des sous-vêtements assez... Bon sang, elle ne porterait jamais ça ! Et cela la fit aussi repenser à son sac... C'est vrai qu'elle y avait aussi vu quelques... sous-vêtement assez... Elle pris encore une nuance de rouge un peu plus soutenu que jusqu'à maintenant quand elle avait eut cette pensée qui lui avait traversé l'esprit. Alors qu'il détournait la proposition qui lui était faite en jouant sur la carte de la décence et aussi ce qu'elle avait dit. Son esprit commençait vraiment à être sur le point de se détacher là et, tant bien que mal, elle faisait au mieux pour se focaliser sur le contact du bras de l'homme tout contre elle.

Sauf que ce dernier se mis lui aussi à la taquiner et, il attendit d'être arriver aux cabines d'essayages pour lui signaler qu'elle n'allait peut-être pas rester avec lui pendant ce temps... à moins qu'elle veuille rester avec son 'petit ami'. Elle avait un peu frapper son bras, comme pour se venger qu'il ait dit ça, cependant, écarlate et les oreilles couchées sur son crâne, elle sorti en courrant de la cabine d'essayage... Elle était seule avec Lagad maintenant... Et elle entendait encore les murmures... même si certains ne prenaient même pas la peine de murmurer. Elle fit pas s'adosser au miroir, Lagad couinant de peur sur ce geste un peu vif. Elle se laissa glissée dos au miroir et tira sur ses oreilles, comme pour ne plus rien entendre de ce qui se disait autour d'elle.


"Auuu..."

Gémit-elle en se crispant légèrement, serrant ses jambes tout contre sa poitrine en continuant de tirailler ses oreilles. Elle ne voulait pas en entendre plus ! Elle sentait une étrange chaleur se répandre en elle et, sur le coup, elle était tellement sous le coup de la gêne et elle avait tellement envie de disparaître. Son esprit continuait à tourner, bizarrement et ça la rendait de plus en plus mal à l'aise sans qu'elle ne puisse rien faire quand à tout ça... Et la chaleur montait sans qu'elle n'y prête une réelle attention. Elle ne fit même pas vraiment attention à ce qui se passait autour d'elle... ne l'avait d'ailleurs même pas vu sortir de la cabine pour aller payer. Ce fut un contact sur ses épaules qui la fit sursauter et la ramena au moment présent. Bhaal venait de lui poser une cape sur ses épaules et cela la surpris suffisamment pour la ramener un minimum à la réalité. Ses oreilles se redressèrent en partie et elle leva un regard étrange vers lui. L'homme lui avait alors expliqué qu'il trouvait que la couleur lui allait bien et que le vêtement pourrait lui permettre de se cacher si jamais elle était trop gênée. Elle ne pouvait pas rougir plus alors qu'il lui grattouillait maintenant les oreilles avant de recouvrir sa tête de la capuche. Kazhenn se leva presque comme un automate et revint maintenant s'accrocher au bras de son ami.

"Je... M... merci..."

Murmura-t-elle, comme dans un état second. Bhaal l'entraîna alors dehors pour partir à une boutique suivante... pour des achats cette fois. La renarde gardait la tête basse, sa capuche masquant une bonne partie de son visage. Il se trouva que, pour le coup, ce fut l'homme qui dû se concentrer sur les achats, elle, elle avait complètement perdu le fil ou même le sens des réalité. Elle avait toujours cette chaleur en elle, qui continuait de croître sans qu'elle ne comprenne quoi que ce soit. Ils avaient donc continuer leurs courses, elle étant comme une ombre rouge dans le sillage de Bhaal et Kin et Zaylar et Suki les guidant quand ils devaient passés d'une boutique à l'autre... Puis, finalement, leurs pas les avaient conduit à la... boutique pour les objets qu'elle devait vendre... Elle était cependant rester complètement immobile aux coté de Bhaal... en tout cas, jusqu'à ce que Lagad ne frotte sa tête sur sa joue pour la ramener au moment réel. La renarde avait alors fouillé quelques instants dans son sac avant de sortir les deux tenues, les oreilles de chat et les fioles de potions avec leurs notices... Ecarlate, elle avait posé tout ça sur la caisse, sentant la chaleur encore croître en elle.

"C... com... combien vous m'en donneriez ?"
"Eh bien, eh bien... vous cachez bien votre jeu mademoiselle..."
"Co.... combien ?"


Kazhenn se sentait mal, vraiment mal et elle se cramponna encore un peu plus fort à son ami, mal à l'aise au possible. Une flamme dorée apparue alors sur le tas de vêtement. La renarde les lâcha aussitôt avec un hoquet de stupeur entendant simplement le vendeur souffler un "Kitsunebi." Puis, il s'empara d'une fiole vide avant de se rué vers le feu doré jusqu'à réussit à l'enfermer dans la bouteille.

"Voyons, voyons, du calme jolie demoiselle, il ne faudrait pas mettre le feu à ma boutique."
"C... C'est moi qui ?"
"Bien sur, vous être une Kitsune non ?"
"Je... euh... Oui..."


Kazhenn n'aimait pas le regard que l'homme posait sur elle et elle se colla encore un peu plus contre Bhaal... Même si ce fut un peu gênant encore une fois... L'homme quand à lui semblait plutôt... heureux de la situation. Il vérifia le matériel qu'elle voulait vendre et s'étonna des matière et des composant. Il regarda Kazhenn avec un certain intérêt :

"Hum... Et vous disiez avoir trouver cela où joli Kitsune ?"
"Je... je.... je ne l'ai pas dit..."
"Huhum... Dommage que vous soyez prise demoiselle... Vous semblez très... prometteuse..."
"Je ne suis... enfin... je..."


Il lui proposa Une somme d'argent assez rondelette pour tout ça, mais c'était surtout à la renarde qu'il semblait prêter de l'intérêt. Kazhenn ne le remarquait pas, elle était simplement accrochée à son ami et comme dans un état second. Elle n'en pouvait plus... Et puis, il y avait eut les paroles de l'homme, elles étaient très étranges, mais la renarde était trop perturbée pour le saisir et quand son Bracelet fut crédité, elle le serra contre elle, dans un état second. Elle pris la main de Bhaal au lieu de s'accrocher à ses vêtement comme elle le faisait jusque là... Mais son regard était comme vide. Ils quittèrent la boutique, bien que le regard du vendeur la suivit alors qu'elle quittait les lieux. Qui pouvait savoir ce que cette homme avait en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Lun 31 Juil - 17:35

Bhaal était inquiet pour Kazhenn qui semblait se trouver dans un état second. Ils devaient se dépêcher de rentrer, elle n’allait pas tenir encore très longtemps, mais ils devaient encore vendre les objets « exotiques » qu’elle avait. Ils étaient donc rentrés dans le magasin et Kazhenn avait rapidement posé les différents objets au niveau de la caisse. Il y avait deux tenues osées, des oreilles de chats et des fioles de métamorphose, effectivement, Bhaal comprenait la gêne de la jeune femme car s’il connaissait l’origine de ces objets, ce n’était pas le cas des autres personnes.
 
Mais la vente commençait mal. Bhaal n’appréciait pas le regard du vendeur qui reluquais la druidesse tout en faisant des commentaires, plus que douteux. Ceux-ci mirent d’ailleurs Kazhenn encore plus mal à l’aise et des flammes dorée apparurent sur le comptoir, ce qui surpris Bhaal qui s’empressa de serrer la renarde contre lui pour signifier sa présence et la rassurer, tout en regardant le vendeur d’un air peu sympathique. Mais il était aussi curieux, ce feu était-il le légendaire feu des renards ? Il s’était attendu à ce qu’il soit bleu, mais non.
 
Kazhenn se dépêcha de vendre les objets en question pour une somme relativement conséquente pendant que le vendeur continuait ses avances non dissimilées. Ces avances enrageaient d’ailleurs Bhaal qui jeta son regard le plus noir au vendeur, et si un regard avait pu tuer ce dernier aurait déjà rejoint les limbes depuis longtemps. La renarde attrapa la main de Bhaal qui en fut surpris mais la lui serra tout de même gentiment en retour afin de signaler qu’il la soutenait puis ils sortirent du magasin puis de la ville. La jeune femme semblait à peine tenir sur ses jambes et son regard semblait perdu. Il demanda donc à Zaylar sur un ton inquiet :
 
« Il y a eu quelques problèmes lors des ventes, Kazhenn n’est plus en l’état de tenir debout. On ferait mieux de rentrer au plus vite afin qu’elle se remette, Zaylar, tu veux bien ? Lagad, tu peux monter sur Kin?  ou au moins ne pas être sur la tête de Kazhenn, tu risquerais de tomber. »
 
Puis il aida la jeune femme à monter sur le dos de son familier et monta derrière elle, la serrant contre lui malgré les queues qui se trouvaient entre eux, et tentant de la calmer même si cela semblait peine perdu en lui disant qu’ils arriveraient bientôt au refuge. Le voyage du retour fut plus cours bien que plus chargé avec les achats de provisions, d’ustensiles et de vêtements que Bhaal et Zaylar avait tenté d’accrocher du mieux qu’ils pouvaient.
 
Une fois arrivé, Bhaal descendit du dos de Zaylar, et prenant Kazhenn dans ses bras il la déposa le plus délicatement du monde à près du feux de camps éteint. Puis il déchargea les achats dans la cabane et prenant la poêle, de l’huile et quelques légumes qui semblait aller il ralluma un petit feu où cuisina de quoi sustenter la jeune femme et lui-même qui n’avait mangé que très peu la veille.
 
 Après quelques minutes, la poêlée prête, voyant que Kazhenn n’était toujours pas sortie de sa trance, pris une cuillère et commença à la nourrir lui-même. Bien qu’en temps normal cela aurai certainement fait rougir ou tout du moins sourire le jeune homme, la situation l’inquiétait et il n’était guère d’humeur. Ayant nourris la demoiselle, il mangea aussi un morceau avant d’éteindre le feu et de transporter celle-ci jusqu’à sa paillasse où il l’allongea, puis se glissant à côté d’elle, il tira la couverture par-dessus eux et la serra contre lui tout en caressant la tête de la kitsune.
 
Bhaal était furieux, autant contre lui qui avait poussé le bouchon trop loin en taquinant la renarde que contre le vendeur qui avait fait des avances à Kazhenn et l’avait poussé dans cet état. Il ne s'était pas imaginé aussi possessif envers son amie et il sentait des envies de meurtre contre le vendeur monter en lui, mais l’important pour le moment était de s’occuper de Kazhenn dont le regard était toujours vacant. Il resta donc la, inquiet et plein de remords, à la câliner tout en la grattouillant, ne sachant pas quoi faire d’autre et priant simplement pour qu’elle s’en remette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Lun 31 Juil - 19:33

Kazhenn était complètement perdue et n'avait plus vraiment confiance de ce qui se passait autour d'elle. Elle avait créé des flammes sans trop s'en rendre compte et elle avait sentit Bhaal la prendre contre lui. Pourtant, elle était actuellement trop confuse pose réagir quand à tout ça. Il sortirent de la boutique, peu importe la façon dont se comportait le vendeur, elle ne semblait même plus avoir conscience de sa présence. Quand ils sortirent, cette fois, Zaylar ne pu s'empêcher de rugir contre Bhaal, le jugeant responsable... en tout car, jusqu'à ce que l'homme ne prenne la parole. Il lui expliqua qu'il y avait eut des problèmes durant les ventes et qu'il fallait vite rentrer pour que la renard puisse se remettre. Le lion gronda, mais se coucha au sol pour qu'ils puissent tout les deux monter sur son dos. Bhaal demanda aussi à Lagad de quitter les épaules de sa maîtresse et l'hermine avait légèrement remué son nez avant de se hissé sur le bras du mage, se glissant entre son cou et sa capuche.

Kazhenn monta sur le dos de Bhaal, comme une poupée mécanique. Si il n'y avait pas eut l'homme pour la guider il lui aurait probablement arrivé des ennuis... mais sans lui, elle n'aurait probablement pas autant été poussée dans ses retranchements. Sans qu'elle n'en ait vraiment conscience, elle reposa, le dos posé contre le torse de l'homme. L'arrière de sa tête se posa contre son torse et elle ne réagit pas vraiment... tout comme elle ne semblait pas réagir aux couinement inquiet de Kin. Avec un sifflement profond, Suki s'était enroulée autour de Kazhenn et de son ami, les bloquant certes l'un contre l'autre, mais au moins, il n'y avait pas de risque qu'ils tombent. Suite à cela et à quelques adaptations quand aux courses, le petit groupe se mis en mouvement, Zaylar se mettant tout simplement à courir jusqu'à leur refuge. Il mis sa rancoeur contre l'homme de coté, se focalisant principalement sur l'état de sa maîtresse, il était inquiet pour elle.

Une fois sur place, Bhaal avait installé la renard près du feu et, cachée dans les repli de sa nouvelle cape. Kazhenn se coucha sur le coté, repliée sur elle même dans la position du foetus. Elle restait simplement ainsi, complètement perdu. Zaylar ne cessait de reprocher l'état de la renarde à l'homme, estimant que c'était de sa faute si elle était dans cet état. Kin quand à lui était près d'elle et avait créer quelques feu follet pour la distraire de son état actuel, mais ça ne marchait pas vraiment hélas. Flocon et Shade comprirent que leur maîtresse n'allait pas bien et ils se mirent eux aussi à venir la léchouiller et faire au mieux pour lui remonter le moral. Si cela ne fit pas forcément le plus simple, au moins, ils arrivèrent tout de même à lui remonter un peu le moral. Elle ne bougea pourtant pas plus que pour doucement caresser les petites créatures près d'elle.

Finalement, Bhaal revint près d'elle et la fit manger. Elle était tellement dans un état second qu'elle mangea ce qu'il lui donna sans rechigner la moindre seconde. Elle se sentait un peu mieux... Un peu plus sereine, mais son esprit semblait avoir toute les peine du monde à vraiment se raccrocher au moment présent. Elle ne réagit pas vraiment plus quand il la ramena dans la cabane, la tenant contre lui avant de remonter la couverture au dessus d'eux, continuant de la grattouiller et de la câliner. Elle soupira doucement, vint nicher son visage tout contre lui. Elle laissa même échapper un petit soupire d'aise avant de finir par s'endormir tout contre lui. Doucement, elle se détendit et son sommeil se fit plus profond alors qu'elle restait tout contre lui.

La Kitsune finit par simplement poser ses mains sur ses bras, laissant même échapper une sorte de léger ronronnement. Elle se sentait mieux maintenant et elle dormi presque une heure... Une heure avant que son sommeil ne commence à se troubler et elle à s'agiter. La renarde s'accrocha à son ami comme à une bouée de sauvetage, il pouvait la sentir  trembler contre lui et gémir dans ses bras. Puis, ses yeux s'ouvrirent d'un coup alors qu'elle se crispait en hurlant. Elle ne pris pas le temps de réfléchir à ce qui se passait, elle se mis tout simplement à pleurer, enfouissant son visage tout contre le torse de l'homme en sanglotant. La gêne avait été dominer pas la peur et il lui faudrait probablement quelques instant pour qu'elle ne parvienne à se reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Lun 31 Juil - 22:48

Bhaal était resté allongé un long moment à côté de la kitsune, la gardant serrer contre lui alors qu’il lui caressait la tête, attendant qu’elle s’endorme. Zaylar avait grogné plusieurs fois envers Bhaal mais contrairement ce à quoi il s’attendait, celui-ci ne l’avait pas mordu et s’était contenté d’attendre. Puis elle avait fini par recommencer à bouger et s’était collée un peu plus contre lui, soupirant en se détendant alors qu’elle finissait par s’endormir.
 
Le jeune homme était donc resté là, laissant la kitsune ronronner en dormant dans les bras de Bhaal auxquels elle s’était accrochée. Voyant Kazhenn dormir paisiblement, l’inquiétude qu’il avait été retombé mais son répit ne fut que de courte durée. Environs une heure après s’être endormie, la druidesse s’était soudainement crispée, enfonçant jusqu’au sang ses ongles dans la peau du jeune homme qui étouffa de peu un cri de douleur. Elle hurla un instant avant d’éclater en sanglot, enfouissant de nouveau sa tête contre le torse de Bhaal.
 
Voyant son état, les inquiétudes et les remords de Bhaal éclatèrent de nouveau. Il la serra contre lui de plus belle, ignorant le sang et la douleur de ses plaies. Se sentant entièrement coupable de la situation, il tenta de s’excuser, la gorge nouée :
 
« Je suis désolé…. Je n’aurais pas dû te taquiner… Je… Je ne pensais pas que ça te faisait autant souffrir. » Baissant sa tête contre la sienne, il soupira la voix rauque : « Pardonne moi… »
 
Le jeune homme se sentait vraiment coupable. Il avait su qu’elle était extrêmement timide et il savait qu’elle avait été blessée pendant et par son absence. Mais il ne s’était pas imaginé que la blessure était si profonde et l’avait traumatisée à ce point. Il s’en voulait terriblement d’avoir réouvert cette grave blessure de cette amie qui était la dernière personne qu’il lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 0:22

Encore ce cauchemar, toujours ce cauchemar... Elle n'en pouvait plus... Elle ne s'en souvenait pas... Pourtant, ça semblait tellement réel... Tellement réel, mais elle n'avait pas la moindre envie de se souvenir de tout ça... Et quand elle avait sentit le contact rassurant de Bhaal tout contre elle. Quand normalement, elle se forçait au calme, quitte à se passer de l'eau sur le visage... Pourtant, cette fois, elle s'était laissée aller et elle avait juste fondu en larme tout contre lui après son réveil terrorisé. Après tout, elle lui faisait confiance et c'était lui qui lui avait dit qu'il était là pour elle. Cependant, elle ne s'était vraiment pas attendu à ce qui arriva à ce moment là... Elle sentit l'étreinte de l'homme se resserrer autour d'elle. Jusque là, rien de vraiment particulier. Puis, elle l'entendit parler et frémit violemment. Sa voix fit se serrer violemment son coeur. Elle l'entendit qui s'excusait... Il culpabilisait pour l'avoir taquiner en pensant que c'était ce qui la faisait souffrir. Elle sentit alors son visage contre le sien et cela la choqua tellement qu'elle s'en retrouva calmer presque aussitôt.

Bhaal se sentait responsable de tout ça... Et elle se sentait coupable qu'il pense ainsi. La renarde renifla, faisant de son mieux pour se forcer à de calmer alors qu'elle s'était redresser comme elle le pouvait, passant ses bras de chaque coté du cou de l'homme pour le ramener à poser sa tête sur l'une de ses épaules. Sans se soucier un instant de ses formes, elle le contenta de le serrer doucement contre elle. Elle, elle n'avait pas d'oreille à grattouiller pour lui remonter le moral, alors, elle se contentait de la garder contre elle, au creux de ses bras, reniflant légèrement. Elle frotta doucement sa joue contre lui, presque comme aurait pu le faire Flocon. Elle ouvrit la bouche une fois, sans parvenir à faire le moindre son. Deux fois, toujours sans le moindre bruit... Une troisième fois et, cette fois, ce fut une petite voix un peu rauque qui s'échappa de ses lèvres.


"Non Bhaal... Je... Ce... Ce n'est pas ça... Je... Je suis heureuse que tu sois près de moi, je... Je ne sais pas exactement tout, mais au fond de moi, je sais que oui, j'ai... j'ai souffert de ton absence... Oui... Oui, tu m'as manqué et je me suis inquiétée. Mais, il y a eut d'autres choses et..." Les larmes recommencèrent maintenant à couler le long de ses joues, elle avait le coeur lourd."Je ne t'en ai jamais voulu de ce qui s'est passé et te revoir sain et sauf... même si les circonstances sont particulières... ça... ça me fait vraiment plaisir, je... je pense qu'une part de moi se faisait à l'idée d'être seule... à l'idée de ne... me lier à personne sans que je ne sache vraiment pourquoi..."

Elle le gardait contre elle, ne lui laissant pas vraiment l'occasion de se reculer cette fois, le gardant simplement contre elle, même si elle avait maintenant arrêter de se frotter doucement à lui... Elle hésita quelques instants, puis, elle avait finit par reprendre la parole, d'une voix un peu cassée maintenant :

"Non... Non... Il y a autre chose... Des rêves... Ou des souvenirs... Horribles... Je... Il y a la douleur... la mort... et quelque chose de pire... Je ne sais pas quoi..."

Les oreilles de la renarde se couchèrent encore sur son crâne et, cherchant à le faire rire maintenant, elle prit sa forme de renard, gardant toujours ses pattes sur les épaules de l'homme. La renarde rousse avait alors commencé à lécher le visage de Bhaal pour lui changer les idées... En tout cas, jusqu'à ce que les souvenirs de la matinée lui reviennent... La jeune femme avait alors laissé retomber ses pattes des épaules de l'homme et elle s'était ensuite roulée en boule sur les genoux de Bhaal et avait posé son museau près du bras de l'homme. Du sang... L'odeur du sang lui piqua les narines et ses oreilles se couchèrent quand elle compris qu'elle l'avait blessé. La Druidesse avait alors reprit forme humaine et elle posa doucement sa main sur les blessures de l'homme qui disparurent doucement, ne laissant plus aucune traces de leur présences. Kazhenn rougie vivement et, gardant maintenant les mains du mage dans les siennes, elle riva ses yeux sur le sol et pris la parole :

"Je... Je... Je suis désolée... Je ne sais pas d'où tout ça viens, mais... Mais... si c'est des souvenir, je voudrais vraiment pouvoir les oublier... Toi, tu n'y es pour rien Bhaal..."

La rousse garda le regard assez bas et le coeur serré... Ses oreilles étaient toujours couchées sur son crâne et, maintenant, elle ne savait plus vraiment trop quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 2:23

Le jeune homme se sentait coupable mais la renarde dissipa vite ses idées erronées qu’il avait eu au sujet de la crise de panique qu’elle venait d’avoir. Celle-ci le rassura, lui disant qu’elle avait souffert, oui mais que ce n’était pas de sa faute, que c’était pendant son absence même si celle-ci l’avait inquiété et qu’il lui avait manqué. La druidesse lui avait expliqué qu’elle ne lui en avait jamais voulu et qu’au contraire elle avait été très heureuse de le revoir, malgré les circonstances quelques peu particulières de leurs retrouvailles. Elle s’était même remise à pleurer durant ces explications et Bhaal avait senti ses larmes contre sa joue.
 
Contre sa joue ? Kazhenn était en train de frotter sa joue contre la sienne ? Non, ce n’était pas tout la jeune femme l’avait complément enlacé et s’était serrée tout contre lui, sa tête contre sur son épaule et leurs joues l’une contre l’autre. Bhaal avait viré pivoine sur le moment, sentant la poitrine de la kitsune contre son torse, bien qu’il portât ses vêtements cette fois ci, contrairement à plus tôt dans la matinée.
 
Puis elle avait continué, évoquant d’une voix défaillante, des choses qui avait fait frissonnait Bhaal. Elle avait parlé de douleur, de mort et de pire. Kazhenn lui avait indirectement avoué plus tôt que le jeu avait était plus qu’une simple distraction pour elle mais plutôt le monde principal de son esprit, avait-elle cherché à fuir une réalité trop douloureuse ? C’était possible, probable même, mais ce n’était pas ce qui inquiétais Bhaal. C’est que cela signifiait certainement que la « chose pire » dont elle parlait se trouvait certainement en jeu, et il n’y avait qu’une abomination qui lui venait à l’esprit. La « Corruption ». C’était comme son nom l’indiquer quelque chose qui déformait tout ce que cela touchait, les transformant en vision d’horreur. Et Bhaal ne voulais pas imaginer qu’elle ait pu être confronté à cela.
 
Comme pour la protéger un peu plus, il fit glisser ses mains dans son dos afin de mieux la serrer contre lui, ignorant de son mieux les formes de Kazhenn et appuyant gentiment sa joue contre la sienne en retour. Mais quelques instants plus tard, celle-ci se transforma en renard et lui léchouilla le visage, faisant rire Bhaal aux éclats pendant un moment avant qu’elle ne s’arrête brutalement reniflant les plaies sanguinolentes de ses bras. Elle reprit sa forme humaine, l’air peiné, et posa ses mains sur les blessures du jeune homme qui s’était assis. Voyant la tristesse de la druidesse face à la blessure qu’elle avait causé, il la rassura lui disant que ce n’était rien, qu’elle avait juste paniqué et que c’était normal, que cela ne lui faisait même pas mal.
 
Après quelques secondes, les plaies et la douleur avait effectivement complètement disparue comme si le mensonge avait été vrai alors qu’une sorte de courant frais parcourais ses blessures. Il se dit que cela devait certainement être de la magie à l’œuvre et nota dans un coin de sa tête de lui demander plus tard si elle pouvait lui apprendre. Elle avait ensuite pris les mains de Bhaal, rougissant et regardant le sol avant de prendre la parole à nouveau, lui disant qu’il n’y était pour rien et qu’elle aimerait vraiment pouvoir oublier les souvenirs qui la faisait tant souffrir.
 
Ils s’étaient ensuite dévisagés pendant quelques instants à avant que Bhaal ne craque et n’enlace à nouveau Kazhenn, la gardant tout contre lui, leurs visages côte à côte. Il appréciait vraiment beaucoup de pouvoir serrer la renarde dans ses bras, peut-être un peu trop d’ailleurs mais il s’en moquait. Il aurait voulu passer tout l’après-midi comme cela mais il doutait que cela fût possible ou même raisonnable.
 
Il avait donc profité encore pendant quelques instants de la gentillesse de Kazhenn puis l’avait libérée, avant de s’adresser à elle en lui souriant :
 
« Je ne sais pas si on peut effacer les souvenirs qui te gêne, mais on peut certainement les faire oublier avec d’autre souvenirs plus joyeux. Bon, je pense qu’il y a deux choses que l’on devrait faire à part ça. Premièrement, on devrait essayer de construire une cabane ou une petite maison plus solide et plus pratique que la cabane. On l’a vu hier, le mauvais temps risque de poser des problèmes. Et je me demandais, est-ce que tu peux m’apprendre la magie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 4:31

Kazhenn faisait tout son possible pour rassurer Bhaal, lui assurant qu'il n'y était pour rien quand à tout ça. Elle lui avait alors expliqué ce qui lui arrivait, lui parlant de ses cauchemars, alors que ses oreilles s'affaissaient sur son crâne. Elle lui avait donc parlé de ses rêves et elle avait ensuite sentit les mains de l'homme se glissées dans son dos. Elle avait simplement rougie, mais elle l'avait laissé faire. C'était plutôt agréable de le sentir comme ça... protecteur... Elle sentit une chaleur au niveau de son coeur et ses oreilles s'agitèrent doucement sur son crâne. Enfin, ce n'était pas comme ça qu'elle allait le rassurer, alors, elle s'était transformée en renarde. Elle lui avait léchouillé le visage sans même y penser. L'homme avait alors ris et ce rire fit du bien au coeur de la renarde, même si voir les plaies qu'elle lui avait laissées étaient beaucoup moins réjouissante.

Il ne lui avait pas fallu beaucoup plus de temps pour reprendre forme humaine et soigner les plaies qu'elle lui avait laissé. Il avait beau lui avoir dit que ce n'était pas grave, elle préférait faire disparaître tout ça, surtout qu'elle en avait les capacités. Après les soins, la jeune femme avait pris les main de l'homme dans les siennes... C'était étrange... Mais c'était comme un baume au coeur pour elle. Elle avait alors réaliser les léchouilles et c'était les joues écarlates qu'elle avait fixé le sol... Et bien... tant qu'il ne soulèverait pas ce fait, elle ferait comme si de rien était. Il y avait eut un moment de calme et de silence, puis, c'était Bhaal qui était revenu à l'assaut, entourant la rousse de ses bras pour la câliner à nouveau. Encore une fois, ils étaient très proches, presque joues contre joue. Ils restèrent dans cette position quelques instants, la renarde rougissant encore et toujours comme un jouvencelle, elle n'y pouvait pas grand chose... si ce n'est en profiter, parce que oui, elle trouvait ce contact vraiment très agréable et même si elle ne le dirait pas forcément, elle appréciait vraiment ça.

Kazhenn resta donc un bon moment contre l'homme, sans chercher à se dégager d'elle... Elle posa simplement son front contre l'épaule de l'homme et laissa échapper un petit soupire. Elle pourrait bien y prendre goût. Finalement, Bhaal avait relâcher son étreinte et les oreilles de la renarde s'étaient à nouveau agiter légèrement et la jeune femme s'était légèrement reculée avant de le regarder qui lui souriait. Elle lui sourit à son tour alors qu'il commençait à parler et elle l'écoutait. Il lui disait qu'il ne savait pas si ils pourraient effacé les souvenirs qui la dérangeaient, mais qu'on pouvait les lui faire oublier en les remplaçant pas des souvenirs plus joyeux et elle hocha doucement la tête. Il ajouta cependant avoir deux choses dont il voulait parler avec elle et haussant un sourcil, elle avait penché la tête sur le coté en le regardant, se demandant ce qu'il voulait dire.

Dans un premier temps, il lui parla de construire une autre cabane, quelque chose de plus solide et plus pratique, quelque chose qui résisterait aux tempêtes comme celle de la veille et la rousse se mordilla légèrement la lèvre. Elle voulu répondre, mais avant même qu'elle n'ait pu avoir l'occasion de le faire, il lui demanda de lui apprendre la magie. Un peu mal à l'aise, elle avait alors regarder ses mains et s'était légèrement mordillé la lèvre avant de simplement hoché la tête :


"Je... Si tu peux aider pour la construction de la cabane, je veux bien... moi je... peux influencer la végétation et... Tréant peut déplacer des arbres... je sais pas si c'était comme ça avant... Pour ce qui est de la magie... Je... Je veux bien essayer de t'aider autant que je le peux... Mais ce serait peut-être bien de voir si quelque chose pourrait t'aider... peut-être...." elle regarda encore ses mains "peut-être en rapport avec ce que tu... ton personnage... enfin... Ce que tu étais là-bas... ça a l'air de correspondre pour moi non ?"

Elle avait toujours la tête légèrement penchée sur le coté en attendant de voir ce qu'elle pouvait en penser. Depuis qu'ils étaient arrivé, Bridgess était là, silencieuse, sachant se faire oublier... Dans le dos de la renarde, ses queues remuaient lentement et elle releva maintenant les yeux vers son ami, attendant de voir si il partageait son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 12:02

Le jeune homme venait de demander à la druidesse si celle-ci pouvait lui apprendre la magie. La question semblait l’avoir rendu quelque peu mal à l’aise et elle s’était légèrement mordillé la lèvre. Ce geste fit manquer un battement de cœur à Bhaal qui se dit qu’elle était décidément trop mignonne, puis elle avait hoché la tête avant de lui répondre. La druidesse pouvait manipuler la végétation et Tréant avait la capacité de manipuler les arbres, ce qui n’étonna pas Bhaal qui se disait qu’elle avait aussi la capacité de soigner les blessures. Celle-ci avait timidement continué, regardant ses mains et lui disant qu’elle ferait de son mieux pour l’aider mais qu’il avait peut-être quelque chose qui l’aiderait vu qu’il avait été un mage dans le jeu. Elle avait d’ailleurs eu quelques problèmes à exprimer le concept de personnage sur dernier point, ce qui incita Bhaal à la tirer un peu contre lui et à recommencer les grattouilles sur les oreilles pendant quelques instants avant de la regarder dans les yeux et de lui répondre en souriant :
 
« C’est parfait, je n’en rêvais pas plus ! Pour ce qui est de m’aider j’ai bien mon grimoire mais je n’arrive pas à l’ouvrir. Je pense qu’il est verrouillé par magie mais comme je ne sais pas du tout utiliser la magie je ne sais pas trop. Pour ce qui est de construire une meilleure cabane, ça ne devrait pas être trop compliqué. Pour les matériaux, on a le bois tout autour de nous, et la terre dans le bois près de la rivière est argileuse, donc on peut faire sans problème une cabane en terre. Cela prendra certainement quelques jours mais ça devrait aller, on ne va pas avoir une autre tempête en si peu de temps, si ?»
 
Bhaal trépignais d’impatience à l’idée de commencer à construire la cabane. Il avait toujours adoré construire des choses, et n’était-ce pas le rêve de tout homme que de construire une cabane de ses propres mains ? Puis ce fut un autre levier qui s’enclencha dans l’esprit du jeune homme. Pensant à apprendre la magie venait de réveiller son côté curieux et il commença à submerger la pauvre druidesse de question : 
 
« Donc, la magie ! Comment est-ce que ça marche ? Sur quoi est-elle basée ? Runes, incantations, visualisation mentale ? Autre chose ? Et l’énergie qui doit servir à alimenter tout ça ? Ici, on l’appelle mana, énergie magique ou est-ce autre chose encore ? Et est-ce que cette énergie est interne au lanceur de sort et équivalents ou bien elle est externe et doit être tiré du monde ? Et la magie respecte elle la loi de conservation de l’énergie ? Je pense que oui, mais on ne sait jamais. Oh ! Et sur une autre note, est-ce que l’alchimie existe ici ? Je me dis que oui, vu que tu as vendu des potions ce matin. »
 
Bhaal avait dit tout ça à une vitesse effrénée ne laissant pas le temps à Kazhenn de lui répondre, puis il s’était aperçu qu’il s’était peut-être un peu trop laissé guider par son enthousiasme débordant qui l’avait assailli alors qu’il pensait à toute les choses inconnues qui existaient dans ce monde. Il s’excusa donc pour cette cascade de questions ininterrompues, se réprimant de son mieux et attendant les réponses de la renarde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 13:06

Ce qu'elle avait dit à Bhaal semblait lui suffire, c'était une bonne chose. Il lui parla de son grimoire qu'il pensait verrouillé par magie... Elle ne savait pas trop ce qu'ils pourraient faire à ce niveau-là. Ils réfléchiraient probablement après... mais déjà, il était temps de parler de la cabane. Kazhenn l'avait construit tel un abri de fortune et ça n'avait pas été plus simple. Elle n'avait pas vraiment de connaissance en construction alors elle ne pouvait que s'en remettre à lui. Il lui parla ensuite des matériaux et elle l'écoutait, un peu perdue, penchant toujours légèrement la tête posée sur le coté. Il disait que ça allait prendre quelques jours, mais qu'ils ne devraient pas avoir d'autre tempête aussi rapidement. La rousse avait alors simplement hocher la tête, puis, elle avait croisé les bras simplement.

"Normalement non... Mais je compte sur toi pour... diriger les travaux, je ne saurais vraiment pas comment gérer la situation pour autant. Quand à ton grimoire... Je ne sais pas vraiment comment ça fonctionnerait, mais je veux bien t'aider."

Mais voilà déjà que Bhaal passait à d'autres questions... Beaucoup d'autres questions tombèrent et la renarde fut prise de vertige... Des questions, beaucoup de question, trop de question... Elle frissonna légèrement. Puis, elle n'avait pas pu s'empêcher de rire. Tellement de question, bon sang ! Elle souffla légèrement pour chasser une mèche de son visage avant de reprendre la parole, le plus calmement du monde, tentant de répondre à toutes ses questions, même si ce n'était pas toujours simple :

"Du calme Bhaal, je n'ait pas toutes les connaissances, tu sais. Ça ne fait que... quelques jours que je sais être... consciente. Donc si tu me parle du fonctionnement de la magie... Je ne sais pas vraiment, je le fais plutôt de façon instinctive... J'essaie de visualiser ce que je veux et avec un peu de concentration, ça marche... Ou alors ça réagit tout seul sous le joug de mes émotions comme... en ville..." Elle rougit violemment. "Une fois quelque chose utiliser je pense qu'il faut juste un peu... d'entraînement..."

Un moment de silence pour réfléchir à la question suivante... Ou plutôt sur une autre facette de la magie... Kazhenn porta machinalement son pouce à ses lèvres avant de commencer à mordiller son ongle.

"Je pense que... avec tout les portails et les mondes... Il devrait y avoir toute sorte de monde alors... je pense qu'on doit pouvoir trouver un peu tout ce qu'il est imaginable. Mais... je pense que prendre un ouvrage sur la théorie de la magie ne sera vraiment pas une mauvaise chose, je n'ai hélas pas toutes les connaissances." Elle laissa échappé un petit rire amusé. "Je pense que... Le plus simple serait d'essayer de... voir si tu peux... Oui... Ton grimoire par exemple. Voir si en focalisant ton esprit sur lui et en cherchant les ressources en toi... Voir si tu arrive à... Les situer en quelque sorte... Peut-être que tu arrivera à comprendre ou se trouve ton... noyau magique en quelque sorte."

Elle se passa une main dans la nuque, il n'avait pas de catalyseur pour l'aider lui, alors ce serait peut-être un peu moins facile, mais elle ne comptait pas baisser les bras et elle comptait bien l'aider autant que possible. Bhaal s'excusa et la renarde secoua doucement la tête en refusant ses excuses. Ce n'était pas grave, si elle pouvait l'aider, alors, elle ferait de son mieux. La jeune femme réfléchissait quand à tout ça, ses oreilles remuant doucement sur son crâne alors qu'elle le regardait maintenant, cherchant un cheminement qu'ils pourraient suivre pour les cours de magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 14:56

Bhaal avait assaillit la renarde de question et attendais les réponses de celle-ci qui venait de lui éclater de rire au nez. Il fallait dire que sa manière de poser les questions était effectivement cocasse. Elle souffla pour enlever une mèche qui s’était glissée sur son visage et avec commencé à lui répondre tout en lui disant de se calmer.
 
 Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire car elle avait toujours fait sa magie de manière instinctive, ce qu’il avait déjà pu remarquer alors qu’elle s’était transformée en renard et lorsqu’elle avait manqué de réduire le magasin en cendre. Mais cela semblait aussi indiquer qu’il pourrait peut-être utiliser la magie de manière inconsciente avec un peu de chance. Bon certainement beaucoup de chance mais il ne fallait pas abandonner avant d’avoir essayé.
 
La Kitsune avait continué ses explications, lui disant qu’il y avait toute sorte de monde et que chacun avait ses propres systèmes de magies et donc qu’il y avait certainement de tout. Effectivement, un ouvrage sur les théories magiques pourrait être utile, mais il ne savait pas ou en trouver, et dans le meilleur des cas cela voudrait dire qu’il devrait retourner en ville pour en trouver. Mais il avait son propre grimoire et avec un peu de chance celui-ci l’aiderai peut-être. A condition de pouvoir l’ouvrir.
 
Elle lui donna d’ailleurs un conseil à ce sujet. Il devait chercher une sorte de noyaux ou quelque chose d’équivalent, en tout cas chercher mentalement pour quelque chose qu’il ne connaissait pas et de tenter de le manipuler pour voir si cela produira quelque chose. Voyant Kazhenn continuer à réfléchir afin de l’aider, il se leva et lui grattouilla les oreilles avant de sortir pour tenter diverses techniques afin d’essayer d’ouvrir le grimoire.
 
Il commença par s’asseoir devant la cabane et tenant le grimoire entre la main se focalisa dessus. Voyant qu’il ne se passait rien, il continua à faire quelques tentatives infructueuses puis il décida de tenter l’approche que Kazhenn lui avait conseillé. Il se concentra cette fois si sur lui-même, cherchant un noyau, une boule de pouvoir ou quoi que ce soit d’étrange ou d’incongrue, mais ceci fut aussi soldé par un échec après quelques minutes d’intense concentration.
 
Voyant que tout ceci ne menait à rien, Bhaal décida de tenter le tout pour le tout. Il se releva et tenta absolument toute les idées qui lui passaient par la tête. Il se mit donc à imiter un bon nombre de personnages de jeux vidéo, roman, dessins animés et film, criant de temps à autre des noms de techniques stupides ou faisant des bruits étrange en imitant des arts martiaux. Mais malgré son courage face à ces embarrassante tentative il ne fut pas le moins du monde récompensé.
 
Légèrement dépité il se rassit et réfléchie à ce à quoi pouvait bien ressembler la magie pour un magicien ou plutôt la manière dont il la ressentait. Après réflexion, il n’y avait que deux moments où il avait senti quelque chose d’étrange et de lié la magie ou peut être trois. La première fois fut lorsqu’il avait mis le bracelet d’identification et la seconde fut lorsque Kazhenn avait soigné ses blessures tout à l’heure. Pour le troisième, il en était moins sûr, mais il présentait que la migraine qu’il l’avait assailli pendant un certain temps après son arrivé et qu’il sentait toujours au coin de son esprit semblait relativement proche de la fraicheur qu’il avait senti lors des deux autres cas même si l’intensité en avait été tellement plus forte que s’en était douloureux.
 
Se concentrant sur cette sensation qui n’était plus si douloureuse que ça à présent, le jeune homme s’aperçu qu’il la ressentait plus comme une rivière, ou plutôt un petit ruisseau qui tournait en boucle, tournoyant gentiment au fin fond de sa tête et de son esprit. Prenant son grimoire en main, il tenta de diriger le flux en question vers ses mains puis au travers du grimoire et Bhaal fut surpris par la facilité déconcertante avec laquelle le petit ruisseau lui avait obéi. Ce fut avec une légère lumière que le grimoire s’ouvrit, dévoila son contenu aux yeux de son propriétaire.
 
Le jeune homme bondi de joie, sautant au cou de Kazhenn pour la câliner tout en la remerciant et retourna rapidement son regard vers le grimoire avant de s’apercevoir que bien que celui-ci contenait effectivement des informations, la langue lui était complétement inconnu. Il y avait bien quelques schémas ici et là mais il allait devoir passer un certain temps avant de pouvoir commencer à déchiffrer tout ça. Refermant le grimoire, celui-ci se verrouilla de nouveau, puis il le rattacha à sa ceinture avant de se tourner vers la druidesse :
 
« Bon, je pense que je commence à comprendre, mais je n’arrive pas à lire ce qu’il y a dans le grimoire, donc autant mettre ça de côté et commencer à construire la cabane pendant qu’il fait jour. On pourra toujours tenter de le déchiffrer une fois la nuit tombée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 16:31

Kazhenn avait fait de son mieux pour conseiller son ami sur la façon dont il pourrait trouver comment usé de sa magie. Alors qu'elle continuait de réfléchir quand à tout ça, mais il lui avait grattouillé les oreilles et était sorti. Il avait eut suffisamment de piste quand à tout ça ? La renarde pencha légèrement la tête sur le coté, regardant par où il était sorti. Elle allait le laisser travailler. Tranquillement, la rousse plia la couverture et le déposa près de Bridgess qui lui demanda si ça allait. La Druidesse la remercia et la rassura, puis, elle réalisa qu'elle avait toujours la cape que son ami lui avait offert. Un sourire posé sur les lèvres, elle avait un peu frotter son nez contre la fausse fourrure du bord de la capuche. Elle aimait vraiment cette cape, il avait fait un bon choix. Enfin, elle fouilla dans ses affaires pour retrouver les livres sur lesquels elle avait travailler la veille au moment où Bhaal était arrivé faisant à nouveau irruption dans sa vie.

Elle fit alors un peu de rangement et la jeune femme serra ses livres tout contre elle, sortant à son tour de la cabane. Elle regarda un moment le manège de l'homme avec son grimoire et elle ne pu empêcher un sourire amusé de se poser sur ses lèvres. Kin s'amusait de le voir ainsi, Suki également. Zaylar quand à lui se moquait purement et simplement de Bhaal, le trouvant ridicule. Flocon et Shade pensaient à un nouveau jeu et ils couraient autour de l'homme en jappant ou en miaulant de temps à autre. Kinvi ne se souciait pas de ce qui se passait et se contentait simplement de prendre le soleil. Lagad était revenu se nicher dans le cou de la renarde... Cette dernière porta légèrement une main au niveau de ses lèvres pour ne pas trop rire de le voir se débattre de la sorte... surtout que ça n'avait pas l'air de les mener très loin. Elle se mordit la lèvre pour ne pas rire et le laissa continuer à travailler, allant simplement s'asseoir près du feu de camp.

Elle avait alors recommencé à travailler, lissant ce livre qu'elle avait emprunter pour en recopier les parties intéressante dans son journal. Il se passa alors un certain temps ainsi, puis, Kazhenn eut un instant de flottement. Bhaal venait tout simplement de se ruer sur elle et de lui sauter au cou pour la câliner. Elle avait alors violemment rougie en déduisant sans trop de problème qu'il avait du parvenir à accéder à la magie en lui ou à ouvrir son grimoire... ce qui en soit revenait au même. Avant qu'elle n'ai pu comprendre, il se remit à travailler sur son grimoire et, les joues toujours teintées de rosé, elle avait simplement laisser échapper un petit rire. Il était pour le moins enthousiaste quand à tout ça... Elle trouvait ça tout simplement adorable... D'ailleurs, la jeune femme aurait presque eut envie de retourner le câliner et... peut être essayer de canaliser sa magie avec la sienne... Non... Non, elle ne contrôlait pas assez sa propre magie pour ça. La rousse se remis alors au travail, les joues rouges, mais, encore une fois, ce ne dura pas très longtemps.

Bhaal revint la trouver en lui annonçant la bonne nouvelle, il comprenait un peu tout ça, mais il n'arrivait pas à lire le contenu du grimoire... La renarde referma soigneusement les deux livres et les reposa également juste à coté d'elle. Elle écouta ainsi pleinement ce qu'il lui disait. Vu qu'il était apparemment dans une impasse, il lui proposa de remettre le déchiffrage au soir et de travailler à la construction de la cabane quand il ferait jour. La rousse s'était alors redressé et avait été chercher son Glastan. Il faudrait qu'elle trouve un moyen de l'accrocher dans son dos... Elle sorti également la gemme de Tréant et la plaça à nouveau dans l'arbre qu'il avait quitter la veille.


"Il va falloir que tu m'aide mon ami..."

L'arbre s'anima, se plaçant derrière la druidesse, alors que cette dernière se tournait vers son ami. Elle lui adressa alors un sourire alors que ses oreilles remuaient légèrement sur son crâne, ses queues bougeant dans son dos. Pour le coup, elle semblait assez joyeuse, et elle lui avait alors demander :

"Alors, on commence par quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 19:06

Kazhenn avait animé de nouveau Tréant, insérant la pierre verte qui lui servait de noyau dans l’arbre qu’il avait quitté dans la matinée puis elle s’était tournée vers Bhaal, lui demanda par où commencer. Réfléchissant un instant, il lui répondit :
 
« Je ne suis pas un expert du tout, mais je pense qu’avec du bon sens et de la réflexion on devrait y arriver. Tout d’abord, il faudrait avoir une idée du plan de la cabane. Même si on ne va pas la faire compliquée il en faut un minimum, une salle principale qui servira de cuisine accueillant le feu, et deux chambres, ou une seule si tu veux que je continue à te tenir compagnie la nuit » le jeune homme avait légèrement rougi en disant cette dernière phrase. Il aimait bien taquiner la Kitsune et la faire rougir mais cette proposition, bien que dite sur un ton jovial, restait sérieuse. Il savait maintenant que la jeune femme faisait des cauchemars à répétition et il n’avait pas vraiment envie de la laisser faire face à ça toute seule.
 
Puis il continua : « Quoi qu’il en soit, bien que l’herbe soit ne soit pas désagréable sous le pied, il faudrait mieux éviter d’avoir le sol de la cabane en terre humide et avec de la végétation. Ça risquerait de pourrir et de donner de la boue. Il faudrait donc pour commencer creuser quelques centimètres sur toute la surface ou l’on va faire la cabane. Zaylar et Kin peuvent aider pour cette tâche s’ils veulent. Ensuite il faudrait remplir les fondations d’argile, pour ça il va falloir en chercher près de la rivière. Il doit certainement y en avoir des poches sous terre. Tréant devrait être le mieux à même pour ça ainsi que pour transporter l’argile, Kazhenn et moi nous nous occuperons de là trouver. Ensuite il restera à lisser un minimum, avec une branche ça ne devrait là aussi pas poser de problème. Pour ce qui est de faire sécher l’argile, je pense qu’il faudrait mieux la faire cuire, mais ça risque d’être compliqué. On pourrait allumer un feu dessus mais il faudrait le contrôler et le surveiller donc on ne ferait ça que demain matin, ou attendre plusieurs jours mais j’ai peur qu’il pleuve de nouveau ou simplement que ça ne sèche pas complètement. Le mieux serait de trouver un autre moyen de faire cuire l'argile mais on fait avec ce qu'on a.»
 
Grattouillant les oreilles de la renarde, et non, ça ne devenait absolument pas une habitude, il termina : « Donc si cela va à tout le monde, je propose que l’on commence. Kazhenn, je vais aller me changer pour éviter de salir ces habits que j’aime beaucoup, quand j’ai acheté des vêtements j’en ai aussi pris pour travailler. Si tu ne veux pas non plus salir les tiens je peux te proposer des vêtements de rechanges, même s’ils sont plutôt pour hommes mais ils devraient t’aller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 20:58

Kazhenn n'hésiterait pas à mettre la main à la patte, comme elle l'avait fait jusque là pour leur confectionner ce petit refuge. Bhaal lui dit alors qu'il n'était pas un expert et elle se contenta simplement de lui sourire en haussant les épaules, elle avait bien fait cette cabane sans avoir aucune notions architecturale. Il parla donc de faire un plan et la renarde pencha encore un peu la tête sur le coté. Il fallait donc commencé par un plan, elle avait bien une idée de quoi faire en premier alors. Cependant, il lui demanda si il valait mieux avoir une ou deux chambre et elle rougit violemment, ses oreilles se couchant légèrement sous la gêne. Elle détourna les yeux, ne sachant pas vraiment quoi lui répondre dans un premier temps, aussi, quand elle repris la parole, elle leva les yeux vers lui, guettant ce qu'il allait dire maintenant.

Bhaal avait alors donné des consignes à Kazhenn et à ses familiers et la jeune femme avait simplement hocher la tête. Chaque chose en son temps, dans un premier temps, il avait parlé de faire un plan si elle se souvenait bien... Elle avait alors inspiré profondément et elle était aller s'asseoir près du feu qui était actuellement en train de mourir, mais ce n'était pas très grave... La rousse pouvait toujours réfléchir pendant qu'il était parti se changer. Elle ouvrit son journal sur ses genoux et en arracha une page... Une chambre... Deux chambre... Une partie d'elle avait envie de dire une chambre... Il y avait les cauchemars, ce qui l'empêchait de dormir depuis qu'elle s'était réveillé sur cette pierre... Il y avait cette peur au plus profond d'elle, cette peur que ses cauchemars ne finissent pas la rattraper et elle frémit violemment. Et puis... il y avait sa timidité... L'idée même de ne faire qu'une chambre voulait dire dormir ensemble toute les nuits... C'était comme si ils étaient en couple et... Cette idée même la fit prendre une teinte écarlate encore supplémentaire et elle avait vraiment l'impression qu'elle était en train de brûler de l'intérieur.

Elle était encore en train de se retourner le cerveau à cause de tout ça quand Bhaal revint... Et pourtant, elle avait fait quelques croquis grossiers, de ce que pourrait être leur maisonnée dans chacun des cas. L'homme portait un simple pantalon et un simple crop top et la renarde pencha légèrement la tête sur le coté. Elle déglutit légèrement et, la gorge serrée, elle déglutit légèrement et lui remis ce qu'elle venait de faire dans les mains avant de parler sans vraiment osé le regarder et elle lui donna le fil de ses pensées...


"Je... J'ai réfléchit et... et... Tant qu'il y aura ces cauchemars, j'aurai peur de dormir seule, mais... Mais... De là à décider de vraiment n'avoir qu'une chambre pour nous deux... C'est... c'est gênant et... Je... Je ne sais pas...Au..."

Plus elle parlait, plus elle rougissait... Ses oreilles se couchèrent légèrement sur son crâne et elle avait l'impression que ses joues étaient tout simplement bouillante... Elle ne savait plus où elle en était. Kazhenn décida alors de faire diversion et elle avait ensuite annoncer qu'elle allait se changer, avant de filer dans le refuge basique. Elle se changea alors, passant une sorte... d'uniforme se composant d'un simple débardeur blanc bordé de ligne rouge et garni de badge. Elle portait également une jupe plissée blanche et rouge. Elle était alors ressortit, encore un peu plus écarlate... Décidément, ça n'allait pas en s'arrangeant... Quoi qu'il en soit, elle pris quelques instants pour soigneusement plier ses vêtements avant de revenir s'asseoir près de lui, évitant toujours soigneusement de le regarder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 1 Aoû - 23:01

Bhaal était revenu après s’être changé et avait regardé les plans que Kazhenn avait dessiné. Il y avait un plan pour chaque version, avec une ou deux chambres et elle tenta de lui expliquais qu’elle n’arrivait pas à choisir. D’un côté elle voulait dormir avec lui à cause de ses cauchemars, mais elle était un peu trop gênée pour prendre les devants et lui demander de dormir avec elle. Il avait souri en voyant la jeune femme rousse rougir brusquement alors qu’elle lui expliquait tout cela. Il comprenait sa réaction et avait lui aussi légèrement rougi, entre un homme et une femme adulte il est vrai que dormir dans la même chambre et qui plus est dans les bras l’un de l’autre avait certaines connotations. Mais cela ne gênait pas suffisamment Bhaal pour qu’il hésite à câliner l’adorable Kistune pour la nuit.
 
Celle-ci ne parvenant pas à cacher sa gêne avait fui sous prétexte d’aller changer de vêtements, ce qui avait rigolé Bhaal mais son rire fut de relativement courte durée quand celle-ci revint avec une tenue qu’il ne l’aurait jamais imaginé porter de son plein gré. C’était une tenue blanche de pompom-girl dont la jupe et le haut était relativement court. La vue de la druidesse dans ces habits rendu le jeune homme bouche bée. Elle était vraiment jolie et la fin tissue n’aidait pas vraiment à cacher les formes de la demoiselle le rendant tout aussi écarlate qu’elle. Il était toujours figé de stupeur lorsqu’elle vint s’asseoir à côté de lui, puis réagissant et tentant de faire semblant d’être calme il lui gratouilla les oreilles il déglutit avant de lui demander : 
 
« Si… Si on y allait commencer ? » Il se leva et se dirigea vers la bordure entre la forêt et la rivière puis il lui indiqua avec plus de précision ce qu’il allait devoir faire « On n’a… On n’a pas de pelle, donc on va utiliser des branches. Il faut creuser à divers… endroits pour trouver de l’argile. Je pense qu’un bon endroit pour commencer serait au bord de l’eau. Tu peux facilement discerner l’argile au toucher par rapport à simplement de la terre humide, mais si tu as un doute n’hésite pas à demander. »
 
Il ramassa donc une branche et commença à creuser avec Kazhenn, faisant de son mieux pour ne pas trop reluquer cette dernière. Sa tenue était vraiment mauvaise pour le cœur du pauvre jeune homme qui tentais de se concentrer sur son travail.
 
Continuant ainsi pendant toute l’après-midi, ils étaient tombés sur quelques petites poches d’argile de ci de là que Tréant avait vite épuisée et Kazhenn avait fini par tomber sur une poche bien plus grosse, qui avait permis de finir de poser les fondations, mais ils avaient encore continué jusqu’au soir afin de trouver plus d’argile pour les prochaines étapes de la cabane en construction.
 
Puis il était rentré et Bhaal fut de nouveau frappé d’une couleur digne des plus beaux rouges. Il avait passé l’après-midi à travailler près de l’eau dans des zones très humide et le fin vêtement blanc de Kazhenn avait fini sans qu’il ne s’en rende compte à absorber suffisamment d’humidité pour lui coller encore plus à la peau. Ne sachant plus où regarder et ressemblant plus à une pivoine, le jeune homme avait pris la couverture et l’avait passé sur les épaules de Kazhenn avant de sortir en vitesse sans réussir à itérer le moindre mot à cause de sa gorge sèche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 2 Aoû - 0:31

Kazhenn en avait profité pour faire diversion de cette histoire d'une ou deux chambre et elle était allé se changer, profitant d'une tenue surtout pratique et ne réfléchissant pas plus que ça. Bref, elle était revenue après quelques minutes. Le fait qu'il la regarde bouche bée ainsi rendait la renarde encore un peu plus mal à l'aise et elle détourna les yeux sans même s'en rendre compte. Elle s'assit alors simplement près de lui, attendant de voir ce qu'ils allaient faire ensuite. Bhaal lui avait grattouiller un peu les oreilles, mais il lui avait quand même sembler un peu étrange dans son comportement. Il lui avait alors demandé si ils pouvaient commencer et elle avait alors simplement hoché la tête. L'homme bégayait et pour le coup, elle ne comprenait pas ce qu'il pouvait avoir. Encore une fois, la jeune femme avait hoché la tête puis... elle leur avait fait des pelles de fortunes en faisant s'entremêler des racines... Sur le coup, elle avait été un peu fatigué, mais cela passa en quelques secondes, c'était étrange...

Elle ne chercha pas plus loin et ils travaillèrent tout l'après midi, la rouquine ne s'inquiétant pas vraiment de se tacher, ce n'était pas vraiment le plus grave après tout, ce n'était pas comme si elle tenait particulièrement à cette tenue... Ils avaient au moins réussit à poser les fondations, c'était déjà bien... par contre, Kazhenn avait mal partout, il fallait la comprendre, elle n'était pas vraiment quelqu'un de très physique et elle ne l'avait jamais été, peu importe le monde... Ils étaient retourné dans l'abri de fortune et... quelque chose la fit haussé un sourcil, perplexe.

Bhaal avait récupéré la couverture, la lui avait posé sur les épaules et Kazhenn avait haussé les sourcils, ses oreilles se couchant légèrement sur son crâne. L'homme avait ensuite rapidement quitté les lieux et elle ne comprenait pas. Peut-être que... que quelque chose n'allait pas... Quand c'était le cas pour elle, il la câlinait... Peut-être qu'elle devrait faire la même chose. Elle était alors ressorti de la caban pour rejoindre son ami et, timidement, elle s'était glissée dans son dos de Bhaal, enroulant doucement ses bras autour de lui, sans se soucier de ses formes ou de son T-shirt humide. Elle ne semblait avoir aucune conscience de sa féminité... ou alors c'était simplement qu'elle était trop pure pour se rendre compte de ce que l'état actuel de sa tenue pouvait entraîner. Kin quand à lui s'ébroua  et créa des feu follet dans la zone pour éclairer le petit duo.


"Quelques chose ne va pas ?"

Avait demandé l'innocente petite renarde à neuf queues à son ami alors qu'elle le tenait toujours au creux de ses bras, plus ou moins serrer contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 2 Aoû - 1:22

Bhaal était sorti de la cabane à la vue du potentiel dévastateur de la Kitsune dont la tenue tenait maintenant plus du mythique T-Shirt mouillé que d’autre chose. Inspirant un bon coup, il tenta de se calmer pendant qu’il espérait que la renarde soit en train de se changer. Cependant, son espoir fut de courte durée lorsqu’il sentit deux masses souples et humides se poser contre son dos alors que les bras fins de Kazhenn l’enlaçaient, le serrant contre elle. Rougissant de plus belle et sentant sa respiration s’affoler, Bhaal remarqua mes feux follets de Kin qui apparaissaient autour d’eux, éclairant la scène d’une manière quasiment romantique. Alors qu’il se disait que Kin adorais décidément les taquiner, lui et Kazhenn, cette dernière prit la parole en lui demandant sur un ton inquiet et tout à fait innocent :

« Quelque chose ne va pas ? »
 
Elle semblait vraiment s’inquiéter pour lui et remarquant ça, la tension de Bhaal tomba d’un seul coup. Elle était juste très innocente. Trop même. Cela ne pouvait plus vraiment durer et prenant une longue inspiration, il se retourna lui grattouilla les oreilles, faisant de son mieux pour la regarder dans les yeux sans baisser son regard vers les attraits de la demoiselle. Puis il commença à lui expliquer la situation avec un sourire mi-figue mi-raisin, bien que cela allait peut-être poser quelques problèmes par la suite :
 
« Si Kazhenn, ça va très bien. Et peut-être même un peu trop. Mais il va falloir que je t’explique quelques choses, sinon je vais finir par craquer. Tu es une très jolie jeune femme. Magnifique même. Peut-être même trop et tu es très pure, donc tu ne t’en aperçois pas toujours. Mais je suis un homme et même si, en tant qu’ami, je n’ai pas de problème particulier à te faire des câlins ou à te regarder lorsque tu portes des habits normaux, lorsque tu portes des habits aussi révélateurs que maintenant, j’ai du mal à savoir ou regarder. Pas que je n’aime pas la vue que j’ai actuellement, bien au contraire. » Son explication l’aidant à se calmer, il continua de lui grattouiller les oreilles « Donc je pense qu’il serait mieux pour mon cœur, qui risque d’exploser face à une aussi séduisant Kistune, que tu fasses attention à ce que tu portes. A moins que ce soit ce que tu veuille. »

Il avait dit cette dernière phrase avec un grand sourire charmeur et un petit ton espiègle, espérant la faire rougir pour lui rendre la pareille.
 
« Donc va te changer ou non selon ton choix, même si je te conseille de le faire vu que tes vêtements sont humides. J’irais changer les miens après et on se préparera à manger. On a fait des efforts cet après-midi il faut donc se nourrir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 2 Aoû - 2:34

Kazhenn serra simplement l'homme au creux de ses bras en lui demandant si quelque chose n'allait pas puisqu'elle s'inquiétait pour lui. La renarde n'était pas quelqu'un de calculateur, elle était même trop innocence et c'était à se demander comment elle avait fait pour qu'il ne lui arrive rien jusqu'à maintenant. Bhaal s'était retourné et ce fut avec les joues un peu rosées qu'elle se retrouva maintenant contre son torse, le câlinant toujours plus ou moins. Il lui avait alors grattouiller la tête entre les oreille et, sans vraiment se contrôler, elle s'était mise à légèrement... ronronner ? Ou quelque chose comme ça en tout cas. Cependant, c'était un sourire étrange qui s'était posé sur les lèvres de l'homme et la renarde ne savait pas vraiment comment elle devait le prendre.

L'homme lui avait alors assurer qu'il allait très bien, peut-être trop. Les oreilles de la renarde se dressèrent sur son crâne, elle ne comprenait pas vraiment tout ça. Bhaal lui avait alors dit qu'il allait devoir lui expliquer quelque chose et elle avant légèrement penchée la tête sur le coté, ne comprenant pas vraiment. L'homme lui avait alors dit qu'elle était une très jolie jeune femme, avant d'ajouter magnifique et Kazhenn avait gagné quelques teintes de rouge. Trop... Il la trouvait trop magnifique ? Et voilà, encore quelques teintes de rouge en plus... Bhaal continua alors en lui disant qu'elle était très pure et donc qu'elle ne devais pas s'en apercevoir. Puis, il lui rappela qu'il était un homme et elle baissa les yeux, une boule se formant dans son estomac. Il lui avait alors certifié qu'il pouvais la câliner en temps qu'ami ou quand elle portait des vêtements normaux... mais... il lui fit clairement comprendre qu'elle lui faisait de l'effet et elle retint son souffle quelques instants, son visage prenant la teinte la plus écarlate possible... Et en parlant, il continuait de lui grattouiller les oreilles et elle baissa la tête, cachant son visage marqué par la gêne sous sa frange de cheveux roux claires. Bhaal termina de l'achever alors qu'il lui disait que son coeur risquait d'exploser face à une si "séduisante" Kitsune. il lui dit aussi qu'elle devrait faire attention à ce qu'elle portait, à moins que ce soit ce qu'elle voulait et elle laissa alors échapper un petit bruit assez étrange et assez mignon.

La renarde se leva et se ferma purement et simplement à ce qu'il disait, se ruant purement et simplement dans la cabane complètement écarlate. Elle se hâtait tellement d'aller jusqu'à la cabane qu'elle passa mal la porte et se cogna purement et simplement contre le cadre de la porte... Encore un peu plus de gêne et elle entra dans la cabane avant de maintenant se changer, loin du regard de l'homme. Elle se changea alors et, si elle conservait dans la tenue qu'elle portait une jupe assez courte, ses bas et son pull long rendait la tenue bien plus correct... Elle aurait dû aller faire sécher ses vêtement, mais non... Elle délaissa ses vêtements dans un coin et se glissa dans un coin de la petite pièce, recroquevillée dans son coin, rejetant la couverture par dessus sa tête. Elle avait l'impression d'avoir du mal à respirer et elle ne savait pas vraiment ce qu'elle devait penser de tout ça... Tendant la main, elle chercha Bridgess et, cette dernière vint la rejoindre jusqu'à ce qu'elle la serre doucement tout contre elle, la poupée lui murmura des paroles rassurante pour tenter de la rassurer et de l'aider à se reprendre.  Elle n'avait vraiment pas l'intension de quitter la cabane apparemment, c'était vraiment compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 2 Aoû - 9:56

Bhaal n'avait pas vraiment été surpris par la réaction de la renarde. Il s'attendait effectivement qu'elle réagisse comme cela, à l'exception près qu'elle se cogne contre le cadre de la porte. Il espérait qu'elle ne s'était pas fait mal. Lorsqu'il lui annonça qu'il n'était pas complètement indifférent à ses charmes, celle ci était devenue écarlate, laissant échapper un mignon cri gêné et s'était levée se précipitant vers la cabane. Était-ce pour se cacher ou se changer? Le jeune homme ne savait pas trop mais il préféra attendre quelques minutes, restant dehors le temps de la laisser se changer et de se calmer un peu. Si il la rejoignais trop rapidement, Kazhenn serait certainement partie de nouveau, trop gênée pour lui faire face.

Il s'était assis et était resté comme ça, seul, pendant une dizaine de minutes n'osant pas vraiment entrer dans la cabane. Mais la nuit avait finie par tomber et il n'avais pas l'intention de la passer dehors, surtout dans les vêtements légers et humides qu'il portait. Se disant qu'il allait bien devoir finir par rentrer, il se leva et se dirigea vers la cabane. En entrant, il vit la couverture dans un coin, Kazhenn certainement cachée sous celle ci, ainsi que les vêtements qu'elle portait tantôt éparpillés sur le sol. Se disant qu'elle devait s'être réfugié immédiatement sous la couverture après s'être déshabillée et certainement rhabillée, mais ne préférant pas vérifier de lui même, il ramassa les affaires de la renarde ainsi que des affaires sèches pour lui servir de vêtements pour la nuit et se dirigea vers la rivière. Il lava alors les affaires de la jeune femme et les siennes, en profitant pour se nettoyer un peu dans l'eau fraîche et sécha avant de se rhabiller et de retourner à la cabane où il suspendit les affaires afin de les faites sécher. Il n'était pas vraiment gêné, ce n'était pas vraiment la première fois qu'il s'occupait des affaires d'une femme. Une fois celle-ci étendus, il se dirigea vers la couverture en boule dans un coin et posant sa main sur le sommet, il grattouilla, devinant la tête de Kazhenn avant d'essayer maladroitement de la rassurer, un air un peu inquiet :


"Kazhenn, tu ne t'es pas fait mal j'espère. Pour ce que je t'ai dit tout à l'heure, ce n'est pas de ta faute. Te connaissant, tu n'as pas dû être proche de beaucoup d'homme ou peut être aucun, donc il est normal que tu n'y fasse pas attention. Quoi qu'il en soit, tu n'as pas à être gênée ou à penser que c'est de ta faute. Si cela devait être la faute de quelques ça devrait être de la mienne. Enfin, quand tu te sentira prête à tenter de dormir ou que tu aura besoin de compagnie, je t'attendrai sur la paillasse."

Bhaal se releva et alla se coucher sur la paillasse. Kazhenn avait la couverture mais il ne comptait pas s'endormir tout de suite. Il avait fait le premier pas mais le reste était pour la Kitsune à faire. Il ne pouvait pas la forcer à se rapprocher ou à surmonter sa timide et sa gêne, sinon ça aurait l'effet opposé. Il resta donc ainsi, attendant une réaction de la druidesse. Après avoir passé plusieurs minutes à se tourner et retourner, le jeune homme se dit qu'il était tout de même vraiment mieux avec la jeune femme dans ses bras, et la pensée l'avait fait rougir. Puis il s'était rappelé qu'ils n'avaient pas dîner. Diverses pensées tourbillonnait dans sa tête et il n'arrivais pas à s'endormir. La nuit allait décidément être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 2 Aoû - 13:23

Kazhenn avait fuit pour ne pas se confronter à tout ça, c'était assez compliqué, mais elle comptait bien faire de son mieux pour faire face. Elle l'entendit entré, mais elle ne bougea pas, se crispant simplement sous la couverture et sentant son coeur qui battait à tout rompre au creux de sa poitrine. Elle en était presque affolée... La jeune femme sentit sa main se poser sur sa tête au delà de la couverture et elle frissonna. Vraiment ? Elle l'entendit ressortir et elle frissonna sans rien pouvoir réellement faire... Puis, il lui avait demandé si elle s'était fait mal et elle avait simplement secoué la tête à travers la couverture.... Non, ça n'avait pas été quelque chose de particulièrement douloureux... juste de la maladresse. Il lui avait alors expliqué que ce qui s'était passé plus tôt n'était pas de sa faute, puisqu'elle n'avait pas dû être proche de beaucoup d'hommes... A dire vrai, elle ne savait pas vraiment, c'était un peu compliqué... Elle ne se souvenait plus. Il lui laissa tout de même du temps, le temps de parvenir à se reprendre avant de peut-être venir le rejoindre pour la nuit...

Encore une fois, elle sentit une boule se former dans sa poitrine sans qu'elle ne puisse rien faire contre ça... Kazhenn frémit et resta comme elle était blottit contre sa couverture, sans trop savoir où elle pourrait en venir maintenant... En tout cas, elle resta comme elle était, presque à l'autre beau de la cabane par rapport à l'endroit où l'homme était installe. Son esprit sombra dans le sommeil, ça avait été une dur journée pour elle... probablement comme pour lui, mais pour le moment, avec ce qui venait de se passé, elle ne parvenait juste pas à le rejoindre... Cependant, son sommeil fut bien loin d'être reposant et elle se réveilla pour ainsi dire toutes les dix minutes à un quart d'heure. Finalement, au bout d'une heure et demi à ce rythme, elle s'était simplement mise à ramper au sol jusqu'à être près de lui. Doucement, elle vint se nicher contre lui sans même le regarder. Elle avait alors relâché Bridgess, la laissant un peu en retrait alors qu'elle bougea un pour poser la couverture sur les épaules de Bhaal... la gardant bien au dessus de sa tête pour qu'il ne vois pas qu'elle avait toujours le visage écarlate, visage qu'elle avait bien rapidement enfouit dans le torse de l'homme. Elle avait soupiré doucement, ses oreilles se couchant simplement sur son crâne. Kazhenn parvint alors doucement à se détendre... et alors elle réalisa une chose : Ils n'avaient pas mangé... Le dernier repas dont elle se souvenait, c'était une pomme la veille... et pourtant, elle ne se souvenait pas vraiment avoir manger ce jour-là... A moins que...

C'était très flou, mais elle avait le vague souvenir de Bhaal qui la faisait manger... Elle avait un peu frémit et se blottit un peu plus contre lui. Si elle ne l'enlaça pas, elle s'était cependant plus ou moins accroché à son ami, ses oreilles remuant légèrement sur son crâne sans trop qu'elle ne sache quoi faire. Elle avait beau être gênée, elle savait qu'elle ne se sentirait pas en sécurité autrement que contre lui. Elle ferma les yeux, se souvenant de ce qu'il avait dit quand elle était aller le câliner... Magnifique Kitsune... peut être même trop... Elle n'aurait pas penser qu'il puisse penser ça...


"Bhaal... T... Tu pensais vraiment ce que... ce que tu as dit tout à l'heure ? Que je... que je suis... jolie ?" Elle rougit légèrement et se crispa tout contre lui, toujours aussi écarlate."Non... Je... c'est rien...Oublie..."

Et elle cacha encore un peu plus son visage, même si ses oreilles remuaient légèrement sur son crâne et, sous sa nervosité, ses queues commencèrent à s'agiter aussi... elle se sentait... vraiment nerveuse... et surtout... elle n'était même pas sur qu'il soit réveiller et qu'elle n'avait pas parler dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 2 Aoû - 19:05

Bhaal s’était tourné et retourné avant de décider de se mettre dos au mur et de ne plus bouger, espérant que ça l’aidera à s’endormir mais ce ne fut pas le cas. Il entendait Kazhenn bouger sous la couverture, avec quelques minutes ou elle ne bougeait plus. Etait-elle en train de somnoler ? Certainement, la journée avait été longue et éreintante. Il essaya sans succès de s’endormir à nouveau. Lorsqu’il fermait les yeux, il avait le visage rougissant de la jeune femme qui apparaissait dans son esprit, ainsi que son apparence de la soirée et son cœur s’emballait. Puis il avait entendu un bruit différent.
 
Ouvrant les yeux, il vit la couverture qui rampait sur le sol telle une chenille et l’image avait fait sourire le jeune homme qui ne bougea pas d’un pouce pour voir ce qu’il allait se passer. La couverture ambulante s’était ensuite collée contre lui puis elle s’était ouverte un instant avant de le recouvrir, ne laissant que sa tête en dehors de celle-ci. Il entendit un léger soupir venant de dessous le drap et sentit quelque chose s’accrochait à ses vêtements, se collant un peu plus contre lui.
 
Mais il fut surpris en entendant la voix de la Kitsune qui lui demanda toute penaude s’il pensait vraiment ce qu’il avait dit tout à l’heure : Est-ce qu’il la trouvait vraiment jolie ? Cette question fut cependant suivie d’une tentative de négation de la part de la renarde. Cependant Bhaal décida d’ignorer cette dernière partie et glissant ses bras autour de Kazhenn qui était toujours cachée sous sa couverture, il la serra contre lui, l’une de ses mains lui grattouillant encore et toujours les oreilles. Il voyait les neuf queues de la jeune femme qui s’agitaient sous la couverture la soulevant légèrement par moment, la vue était assez comique. Cependant ce n’était pas le moment de rigoler, il décida donc de répondre sérieusement à Kazhenn :
 
« Si, Si. Je vais te répondre, tu as posé la question, tu n’y échapperas pas. Oui, tu es jolie, très jolie. Et au moins tout aussi mignonne. Tellement que l’on dirait que tu es une peluche qu’on ne peut s’empêcher de câliner. Et avant que tu ne poses la question, oui ! Je pense vraiment tout ça. Après, si ça ne te plait pas que je te trouve jolie et que je te câline autant, dis-le-moi, je prendrais quelques distances. »
 
Bhaal espérait sincèrement qu’elle ne dise pas qu’elle souhaitait qu’ils mettent quelques distances entre eux. Pensant cela, il vint à une réalisation. Il s’était vraiment attaché à la renarde et semblait être devenu accro à la câliner… Peut-être même un peu trop. La serrant dans ses bras un peu plus il déposa sa tête contre la sienne, la couverture toujours entre eux, et attendit une réponse qui n’allait peut-être pas venir, sentant enfin le sommeil qui approchait, se détendant avec la présence de la jeune femme dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 2 Aoû - 20:23

Kazhenn avait donc rejoint Bhaal, venant se pelotonner tout contre l'homme pour passer la nuit tout contre lui... comme la veille. Elle voulait juste pouvoir passer une bonne nuit et... et elle se sentait bien là... contre lui... Cependant, une question lui avait échappé... Une question qu'elle essaya de rattraper en lui disant de ne pas répondre... et pourtant... Elle sentit alors les bras de l'homme se refermer autour d'elle et la serrer contre lui. Elle avait doucement frissonné contre lui. Encore et toujours, il en était revenu à lui grattouiller les oreilles. Ces dernières avaient encore un peu frissonné sur son crâne alors qu'elle fermait les yeux pour profité des grattouille... Cependant, elle ne pouvait pas vraiment se focaliser sur tout ça, puisqu'il avait décidé de lui répondre. Avant même qu'il ne commence à parler, elle avait ressentit une vive nervosité s'emparer d'elle. Elle aurait voulu se boucher les oreilles, mais non, elle l'écoutait, elle avait posé la question, elle devait assumer.

Alors, l'homme lui dit qu'il la trouvait très jolie et au moins tout aussi mignonne. Elle n'en avait rougit qu'encore un peu plus. Il poursuivit en lui disant qu'elle était tellement mignonne qu'on aurait dit qu'elle était une peluche qu'on ne pouvait pas s'empêcher de câliner. Et il lui avait encore confirmer que, oui, c'était quelque chose qu'il pensait, mais qu'elle n'avait qu'à le lui dire si ça ne lui plaisait pas qu'il la trouve jolie ou qu'il la câline autant et, alors, il prendrait ses distances. Le coeur battant à tout rompre, la renarde resta tout contre lui, ses oreilles remuant encore sur son crâne, malgré les grattouilles qu'il continuait à lui faire. Il y avait cette nervosité en elle, pourtant, après quelques instants de réflexions, elle avait répondu à son tour, d'une voix toute intimidée :


"Je... Non... ça ne me dérange pas du tout... Je trouve même que... C'est... C'est même assez... Je... Je suis contente... Je... j'aime bien quand... quand tu me fait des câlins comme ça... C'est... agréable... Pas comme quand Luck ou Aaron m'ont grattouillé..."

Que ? Que disait-elle ? Ses mots avaient des accents de vérité... mais... Luck... Aaron... Non... elle ne se souvenait pas qui ils étaient... Elle ne savait pas, elle ne comprenait pas... Elle soupira. Non, elle ne se souvenait pas, alors, elle soupira et se content a simplement de rester tout contre Bhaal, posant timidement une main au niveau de son épaule. Elle ne voulait pas se fatiguée avec ses souvenir, alors, elle restait simplement contre lui... Cependant, elle n'arrivait pas à dormir. Son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine... Elle s'était alors tu de longues minutes, puis, un sourire était apparu sur ses lèvres et ses oreilles avaient presque disparu dans sa chevelure quand elle avait repris la parole :

"Je... j'ai... ça me fait plaisir aussi que tu me trouve jolie et mignonne... merci..."

Et elle lui colla un rapide et chaste baiser sur la joue avant d'enfouir à nouveau son visage - complètement écarlate - contre lui, le reste de son corps demeurant à une certaine distance, comme pour ne pas le déranger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 2 Aoû - 23:09

Le jeune homme venait de répondre à la question de Kazhenn, rougissant un peu, tout en la serrant dans ses bras et en lui grattant les oreilles. D’ailleurs, la renarde avait rougi avant de réagir à sa réponse en bégayant. Tentant de trouver ses mots, elle lui avait dit qu’elle était contente, qu’elle aimait bien quand il la câlinait et la grattouillais. Puis elle avait donné deux autres noms, certainement des joueurs qu’elle avait rencontrés, ce qui avait fait monter en lui une petite pointe de jalousie, mais il se dit que ça n’avait plus vraiment d’importance, il doutait fortement qu’ils soient eux aussi dans ce monde. Il se demanda à nouveau pourquoi il était aussi possessif envers la Kitsune mais rejeta rapidement la question dans un coin de sa tête.
 
Elle était restée silencieuse pendant plusieurs minutes, puis elle avait posé une main sur son épaule et elle lui avait dit, souriant radieusement et rougissant, que le fait qu’il la trouve jolie et mignonne lui faisait vraiment plaisir, avant de le remercier et de déposer un baiser sur sa joue.
 
Cette rapide action avait surpris Bhaal alors qu’elle cachait de nouveau son visage contre son torse. Les deux jeunes gens étaient maintenant complétement écarlates. Il resta figé, comme stupéfié pendant quelques instants, ou peut-être plus longtemps, son esprit ayant décidé que la stimulation du baiser avait été de trop pour les émotions de la soirée et il s’était retrouvé dans un état second. Retrouvant partiellement ses esprits, il bégaya quelques mots à Kazhenn :
 
« Je… euuh.. Oui… Merci. Euh. Non. Ce n’est pas ça, enfin, si. Merci pour le baiser, je.. Rien. Il faudrait… dormir maintenant. »
 
Il ne savait pas vraiment ce qu’il racontait. Ses pensées étaient complément à l’envers. Pourquoi il réagissait comme ça ? C’était un simple baiser sur la joue. Oui, bon, un baiser d’une jeune femme qu’il trouvait très jolie et qui venait de dire que ça lui faisait plaisir. Puis il la regarda un instant. Elle était rouge comme une tomate, accrochée à lui telle une adorable peluche de renarde. Se disant qu’elle était vraiment mignonne, il s’adressa à la dite adorable peluche :
 
« Fait de beaux rêves ! »
 
Puis, son esprit terminant de complètement dérailler, il déposa un baiser sur le sommet de la tête de Kazhenn s’endormant abruptement en la serrant vraiment tout contre lui, sa conscience ignorant absolument les formes de la jeune femme qui n’était à ce moment-là que la plus adorable des peluches. Son cerveau ayant fini par entièrement surchauffer et s’éteindre, il s’était glissé dans le plus profond des sommeils et ne se réveilla qu’à l’aurore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle coule au milieu des bois, la source...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Eternia :: Fôret du sombre-
Sauter vers: