Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elle coule au milieu des bois, la source...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 24 Aoû - 22:46

Kazhenn s'était vêtue, évitant soigneusement de regarder Bhaal... Oui, ils s'étaient déjà vu nu moins de vingt-quatre heure plus tôt. Elle avait alors proposé ses soins à son compagnon et avant de lui fournir une quelconque réponse, il était venu l'embrasser et elle avait répondu à ce baiser avec une seconde de retard. Puis, le mage avait accepté, lui laissant le loisir de soigner ça maintenant ou plus tard. Elle choisit de finir de préparer le trajet avant... mais les choses ne se passèrent pas vraiment au mieux. Zayla montra bien vite qu'il ne voulait pas de l'homme près de lui... Il allait même jusqu'à le mordre avant que la renarde n'ait pu réaliser ce qui s'était passé. Elle aida ainsi Bhaal à se débarrasser du lion, puis, elle s'interposa entre eux pour éviter toute nouvelle attaque, d'un coté, comme de l'autre. Pris de panique, elle demanda à l'homme si ça allait et ce dernier lui cria dessus, la faisant reculer alors que ses oreilles se couchaient sur son crâne. Elle n'aimait pas qu'on lui cri dessus...

Bien sur, Bhaal s'excusa auprès d'elle en lui expliquant qu'il s'était laisser emporter par la douleur. Ses oreilles demeuraient basses alors qu'elle le laissait finir de parler avant de faire partir Zaylar, clairement mécontente de son comportement. En attendant, elle avait doucement pris le bras blessé de l'homme, ne se souciant pas de tâcher ses propres vêtements avec le sang de l'homme. Elle ferma les yeux, laissant sa magie effleurer, puis, elle la focalisa sur ses soins, remettant en place ce qui avait été brisé sans trop forcé l'anatomie. Ce n'était pas facile, mais elle le soignait, peu à peu. D'abord réparer les os, puis les muscles et les nerfs et enfin les autres cellules, jusqu'à ce que la plaie soit refermée. La renarde soupira doucement, puis étira légèrement ses épaules. La Druidesse avait ensuite relevé les yeux vers le visage de Bhaal, même si elle avait toujours les oreilles aussi basses sur son crâne alors qu'elle commençait, délicatement, à soigner le cou de l'homme d'une bonne partie des morsures, en atténuant d'autres... Au moins, ainsi, il ne donnerait pas l'impression de s'être fait dévorer.


"Je... Je suis désolée, il n'avait jamais été aussi jaloux avant... Je ne sais pas ce qui lui est passer par la tête... Zaylar ne nous accompagnera pas aujourd'hui, je... ne lui pardonne pas de t'avoir attaquer." Une larme roula le long de sa joue "Désolée..."

Et pourtant, maintenant, elle n'osait plus le regarder maintenant qu'il lui avait crié dessus, même si cela avait été sous le coup de la douleur, c'était quelque chose qui la touchait profondément. C'était une des raisons qui la poussait à ne pas se mêler aux autres humains... Hein ? D'où cette idée lui venait ? Elle n'arrivait pas vraiment à comprendre... En tout cas, elle n'avait pas vraiment envie de se prendre la tête avec tout ça... C'était comme un instinct de protection pour elle...
En tout cas, il était maintenant temps de partir en ville, à fortiori si ils devaient y aller et en revenir à pieds...


"Si... Si tu veux toujours allez avec moi en ville, il va falloir qu'on parte maintenant... A pieds, ce sera peut-être un peu plus loin pour y aller... et pour en revenir... Et puis, il faudra que je préparer une tisane..."

Elle rougie vivement en parlant de la tisane et son coeur se serra au creux de sa poitrine alors qu'elle détournait maintenant légèrement les yeux, ses oreilles toujours aussi couchées sur son crâne, elle ne savait plus vraiment quoi faire maintenant... A part peut-être attendre que Bhaal lui répondre, puis, commencé à partir vers la ville avec Kin... et Lagad apparemment, puisque ce dernier venait de grimper sur les épaules de la rouquine alors qu'elle achevait maintenant de se préparer.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 25 Aoû - 14:06

Bhaal avait mal. Très mal, et il fallait dire que c’était normal. Zaylar l’avait mordu au bras, très violemment. Son bras saignait très abondamment à présent, tordu bizarrement a des endroits où il ne devrait pas l’être. Au vu de la blessure, il devait avoir le bras cassé. Kazhenn lui avait demandé si cela allait et sous le coup de la douleur, il lui avait répondu en criant dessus que non, ça n’allait pas. Elle recula apeurée, les oreilles couchées sur le sommet de son crâne. Se rendant compte de ce qu’il venait de faire, il se dépêcha de s’excuser. Il s’en voulait, il n’avait pas voulu crier sur elle et l’effrayer. Il tenta de la rassurer, apparemment sans grand succès mais elle vint prendre son bras et le soigna. Elle remit les os en place, régénéra les muscles et referma les plaies. Elle était vraiment douée pour ça, mais Bhaal n’avait quand même pu s’empêcher de grogner de douleur pendant son traitement. Elle continua de le soigner, s’attaquant ensuite aux morsures de son cou et marques sur son cou, les faisant disparaitre. La druidesse s’excusa ensuite, lui disant que Zaylar n’était pas aussi jaloux normalement et qu’il ne les accompagnera pas aujourd’hui, ne lui pardonnant pas d’avoir attaqué le jeune homme. Une larme roula sur sa joue et Bhaal la serra dans ses bras afin de la consoler, faisant tout de même attention à ne pas tacher ses vêtements de sang.

Kazhenn lui dit ensuite que s’il voulait toujours l’accompagner, ils allaient devoir partir dès à présent afin de pouvoir arriver suffisamment tôt car ils allaient devoir marcher cette fois. Puis elle avait parlé d’une tisane en rougissant vivement et Bhaal se demanda pourquoi, mais ne comprenant pas, il préféra ne pas l’embêter sur le sujet pour une fois. Lui gratouillant la tête, il lui dit :

« Ok, on va y aller. Laisse-moi juste un instant pour nettoyer le sang de ma manche… »

L’embrassant sur le front, il se dirigea vers la rivière et nettoya son vêtement avec de l’eau et le remis. Il était humide et troué, mais tant pis, il ferait avec et demanderai à le faire recoudre en ville. Retournant auprès de sa petite amie, il l’embrassa sur le front et lui indiqua qu’ils pouvaient partir :

« C’est bon, j’ai enlevé le sang. On peut partir. »

Puis il commença à marcher, la route allait être longue, donc il prit son grimoire en main, tentant d’apprendre plus de marques pendant leur voyage et de leurs trouver des utilisations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 25 Aoû - 15:16

Kazhenn avait soigné son petit ami, même si cela avait été assez éprouvant, car demandant une certaine minutie. Mais elle avait un coup au coeur, voir que sa chimère et son compagnon ne s'entendaient pas ne lui plaisait vraiment pas... Elle sentit une larme roulée le long de sa joue et Bhaal qui la serra alors dans ses bras. La renarde se laissa un peu aller contre lui, ne se souciant pas du sang. Cependant, elle lui dit qu'il serait temps de partir, puisqu'ils allaient aller en ville tout les deux, à pied. L'homme lui demanda un peu de temps pour nettoyer sa manche et elle hocha simplement la tête, le laissant faire. Souriant même quand il l'embrassa sur le front et lui grattouilla encore une fois les oreilles. Alors que le mage allait donc à la rivière, Kin rejoignit sa maîtresse, frottant affectueusement sa tête tout contre la main de la jeune femme. La rousse sourit doucement, puis lui grattouilla la tête, se sentant un peu mieux grâce à lui et à l'étreinte de Bhaal un peu plus tôt. Kin la regarda du coin de l'oeil, ses queues ondulant doucement dans son dos.

*Alors, c'est votre première de couple, nerveuse ?*

Kazhenn rougit vivement et tourna les yeux vers le renard. Elle n'avait pas vu les choses de la sorte... Mais, c'était vrai que d'une certaine façon ce serait leur première sortie en tant que couple... Elle n'était pas nerveuse jusqu'à maintenant, mais cette réalisation la fit sérieusement rougir en revanche. Ce fut à ce moment là que Bhaal revint, après avoir nettoyer ses vêtements et elle sursauta à moitié alors qu'il l'embrassait sur le front. La jeune femme frissonna doucement et tourna les yeux vers lui alors qu'il lui dit qu'il était prêt à y aller. La renarde allait s'accrocher au bras de l'homme, alors qu'il s'emparait de son grimoire... Oh... Elle ne l'empêcha pas de travailler ses runes, laissant simplement retomber son bras contre son flan, ses oreilles se couchant légèrement sur son crâne. Dommage... Ou peut-être qu'elle était un peu trop romantique ? Elle n'avait pas vraiment besoin de baiser ou plus que ça juste... d'affection... Elle détourna alors légèrement les yeux, sans trop savoir quoi faire, alors, elle posa simplement son autre main sur le dos de Kin, s'accrochant à un pan du vêtement de Bhaal pour qu'il ne s'éloigne pas alors que le renard les guiderait vers la ville. Elle ne voulait pas qu'il se perde, elle savait qu'il en serait clairement capable...

En attendant, la jeune femme ne dit pas le moindre mot, laissant l'homme travailler à sa magie pendant qu'elle suivait simplement la direction dans lequel les conduisait Kin. Cependant, ce dernier ne comptait pas les laisser faire leurs chemin chacun de leur coté et il avança simplement en transmettant simplement au duo.


*Et sinon, vous vous êtes bien amusé cette nuit ? J'ai bien fait de rassembler les troupes dehors et de bloquer l'entrée...*

Et voilà que la druidesse piquait à nouveau un fard, tellement surprise de ce commentaire qu'elle trébucha et s'étala de tout son long dans la terre meuble du sentier qu'ils suivaient... Outch... Ce n'était quand même pas très agréable. Elle se releva alors, chassant quelques mèches rousses de son visage. Elle était toujours écarlate et ne savait pas du tout comment elle devait réagir quand à ce commentaire du renard. Sur son crâne, ses oreilles remuaient légèrement alors qu'elle se redressait évitant soigneusement de regarder et Bhaal et Kin... Elle ne savait pas du tout ce qu'elle devait faire et elle sentant son coeur s'accélérer dans sa poitrine... Non... Du calme, du calme... Il fallait qu'elle se calme, il n'y avait aucune raison de s'affoler c'était juste... Les manigances de Kin... encore et toujours... Et elle savait que ça l'amusait d'agir ainsi... et elle n'avait pas le courage de l'en empêcher... Cette fois, avant qu'ils ne se remettent en route, elle pris le bras de Bhaal contre elle et, sans qu'elle n'ait dit le moindre mot, ils reprirent leur avancée... Le trajet jusqu'à la ville allait être long... heureusement, ils n'avaient qu'à suivre Kin, alors cela n'allait pas poser de problème... Et après ?

Kazhenn avait quelque tisane à vendre. Et faire les magasin ne pourrait pas leur faire de mal, n'est-ce pas ? Oui, ça ne posait pas de problème... Et puis, elle passerait bien à la boutique de vêtements... et... peut-être ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 26 Aoû - 15:15

Après que la druidesse a soigné le bras de Bhaal alors qu’elle s’excusait, celui-ci lui grattouilla les oreilles et alla nettoyer le bras de son vêtement qui était à présent imbibé de sang et quelque peu troué. Bhaal retourna auprès de Kazhenn et elle sursauta, écarlate, en le voyant. Kin étant juste à côté, le mage se doutait que le renard avait encore dit quelque chose pour taquiner Kazhenn, ce qui le fit sourire. Ils partirent ensuite en direction de la ville, guidé par Kin afin de ne pas se perdre. Prenant son grimoire dans une main afin de le lire un peu sur le chemin, il senti Kazhenn se rapprocher de lui et attraper sa manche pour s’y tenir. Elle était vraiment mignonne et il lui gratouilla la tête avant qu’un instant plus tard, il n’entendit le renard à neuf queues se montrer à nouveau taquin. Il leur demanda s’ils s’étaient bien amusés durant la nuit et qu’il avait bien fait de rassembler les familiers dehors et de fermer la porte avec Tréant. Bhaal manqua de s’étouffer à cette question, rougissant tel une pivoine en même temps que sa petite amie.
 
 Reprenant quelque peu leur calme, Bhaal décida de jouer le jeu de la taquinerie avec Kin et enlaçant la jeune femme il répondit, encore un peu rouge, en souriant malicieusement :
 
« Ce n’était pas si mal, mais il faudrait demander à la principale intéressée. Même si je pense que la réponse est évidente, à la vue du bruit que vous avez certainement entendu. »
 
Ils s’étaient ensuite remis en route, Bhaal étant tout de même un peu gêné par ce qu’il venait de dire. Kazhenn attrapa son bras et se disant qu’il pouvait se le permettre maintenant qu’ils étaient en couple, il lui attrapa la main, entrecroisant leurs doigts et lui grattouilla la tête de l’autre, l’embrassant sur le front. Se remettant à marcher ainsi, main dans la main, il prit son grimoire avec sa main libre et l’ouvrit sur la première page des Marques, commençant à les étudier, faisant attention à ne pas se casser la figure, car ils étaient tout de même encore en forêt.
 
Il y avait toute sorte de marques, mais certaines n’était pas forcément très claires sur leurs effets. Il pourrait toujours les étudier plus tard. Il se concentra pour le moment sur les marques dont ils pouvaient plus ou moins deviner l’effets. Il s’intéressait actuellement à une Marque dont l’effet semblait être un bouclier invisible ou un renforcement, il ne savait pas trop. En tout cas, cela se rapprochait d’une protection, ce qui était toujours utile. La testant sur lui, il l’appliqua sur son poignet et tenta de le mordre, son autre main étant occupée à tenir celle de sa petite amie. La peau était restée souple, mais il ne semblait pas arriver à la marquer avec ses dents ou alors il devait mettre plus de force. Il préféré évité d’avoir à faire ça, il avait eu son quota de morsure pour la journée. Bhaal eu ensuite envie de tester une idée qu’il avait eu pour sa Marque de feu, mais le terrain ne s’y prêtait pas. Il rangea donc son grimoire, et profita de ce moment de tranquillité pour câliner Kazhenn tout en avançant, puis une fois sorti du foret il la prévint :
 
« Je vais… heuuu…. Faire un petit test, donc ne soit pas trop surprise, et fait attention à toi. »
 
Canalisant son énergie magique, il commença à former une Marque de feu à environs une cinquantaine de mètres de là, puis il y força à se concentrer la majorité de son mana, avant de tout guider en un instant sur les tracés de la Marque. Le résultat ne se fit pas vraiment attendre. L’air rougeoyât tout d’abord à l’endroit visé puis une explosion envoya une onde de choc qui vint les décoiffer, leur réchauffant le visage. Quelque peu surpris par la puissance de l’explosion, l’imprudent mage regarda, stupéfié le petit nuage en forme de champignon se former avec la chaleur. Récupérant ses esprits, il alla observer la zone d’impact et remarqua un petit cratère au sol, quelque peu rougeoyant et émettant encore un peu de chaleur. Se tournant l’air de rien vers Kazhenn et Kin, il leur dit :
 
« Bon….… J’ai bien fait de ne pas faire ce test dans la cabane… On repart ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 26 Aoû - 17:45

Kazhenn soupira, décidément, Kin aimait bien les taquiner... Et ils étaient tout les deux écarlates... et Bhaal vint maintenant la prendre dans ses bras, la faisant rougir encore un peu plus. les paroles de l'homme ne l'aida pas à arranger les choses. Il venait de répondre au renard en disant que ça n'avait pas été si mal, mais qu'il faudrait lui demander à elle... Son visage pris une teinte encore plus rouge alors que ses oreilles s'affaissa légèrement sur son crâne. Il avait ensuite parler d'une réponse évidente à la vue de bruit qu'ils avaient entendu. Gênée, elle avait quand même donne un coup de coude dans les côtes de Bhaal, toujours aussi gênée. Elle n'en revenait pas qu'il ait dit ça ! C'était tellement gênant... Elle se cacha sous la capuche de la cape, remontant celle-ci sur son crâne et cachant par la même occasion ses oreilles, même si elles remuaient toujours sur son crâne et ses queues ondulaient toujours dans son dos à cause de la nervosité.

Enfin, la renarde ne répondit pas aux taquineries, restant simplement cachée sous le tissu rouge alors qu'ils reprenaient leurs marches dans la forêt. Elle s'accrocha au bras de l'homme, mais ce dernier vint plutôt lui prendre la main. Elle avait alors sourit avant de serrer un peu la main de l'homme au creux de la sienne. Bhaal étudiait tout de même son grimoire... La rousse avait l'impression que ça faisait comme un mur entre eux, mais elle le laissa faire, continuant simplement à avancer, une main posée sur la fourrure du renard blanc à neuf queues. Du coin de l'oeil, la jeune femme vis que l'homme était assez concentré... Puis, elle le vit se mordre le bras et elle haussa alors un sourcil... Qu'est-ce qu'il faisait ? Elle ne comprenait pas vraiment et, intriguée, elle avait légèrement pencher la tête sur le coté. Puis, doucement, ses queues s'étaient un peu affaissées dans son crâne alors qu'elle réfléchissait à différentes choses plus ou moins importantes.

Ils étaient finalement arrivés à l'orée de la forêt, non sans que le mage en profite pour la câliner un peu sur le trajet. La renarde appréciant beaucoup ce petit moment... En fait, c'était plus fort qu'elle, elle aimait les attention de l'homme envers elle. Puis, l'homme avait alors dit qu'il voulait faire un test et lui demanda donc de ne pas être trop surprise et aussi de faire attention à elle. Machinalement, elle vint se glissé dans le dos de Bhaal, comme pour pouvoir se protéger de ce qu'il comptait essayer. Elle garda cependant sa main dans celle de son compagnon, regardant ce qu'il allait faire, poussée par sa curiosité. Puis, l'air sembla rougeoyer un peu... avant qu'il y ait une explosion. La jeune femme glapit et se blottit un peu plus dans le dos de son compagnon... Décidément, elle était vraiment impressionnable, mais ce n'était pas tout les jours qu'on assistait à ce genre d'explosion. Et pour le coup, l'homme l'impressionnait vraiment... Enfin, c'était peut-être aussi parce qu'elle s'estimait incapable de faire du mal à qui que ce soit...

Bhaal se félicita alors de ne pas avoir tester ça dans la cabane et elle avait un peu gronder alors que ses oreilles s'étaient couchées sur son crâne. Cependant, elle avait raffermit sa prise sur la main de l'homme alors que Kin reprenait maintenant les devant pour les conduire vers la ville, qu'ils avaient déjà quasiment rejoint. Kazhenn fit quand même un avertissement à son petit ami... ou peut-être une mise en garde.


"Je... Je sais pas si c'était vraiment ce que tu voulais faire, mais tu devrais faire attention quand tu fais ça... Ce n'est pas une bonne idée d'abîmer la nature pour rien... Ou qu'on soit, les humains ne le comprenne pas..."

Sur le coup, elle ne réalisait pas vraiment qu'elle le comprenait dans ce terme : "les humains". En tout cas, cela résumais une chose : la réticence qu'elle avait à côtoyer les autres humains... et cela montrait aussi pourquoi elle était une druidesse, que ça ait été sur le jeu - bien qu'elle avait du mal à le considérer comme tel - ou dans ce monde-ci. En attendant, la renarde serra doucement sa main au creux de la sienne, venant se blottir contre lui et serrant son bras contre elle, malgré leurs doigts toujours entrecroisé. Elle n'aimait pas la foule et c'était en étant ainsi collée à son compagnon qu'elle trouvait le courage de tenir le coup. Kin empêchait qu'on la colle trop de l'autre coté. Dans un premier temps, elle voulait passer à l'herboriste pour vendre ses tisane et acheter ce qu'elle n'avait pas encore pu trouver pour son autre tisane. Il fallait aussi qu'elle passe à la bibliothèque... et à la boutique de vêtements... Elle sentit une boule se fermer dans sa gorge. Ils continuèrent à avancer, la renarde soufflant à son regard qu'elle voulait aller à l'apothicaire en premier et ce fut ce qu'elle fit. Elle commença par vendre ses tisanes, puis, écarlate, elle demanda quelques plantes d'une voix à peine audible... Heureusement qu'elle avait pris ça aussi en note... au cas où... même si elle ne pensait pas que ce serait pour elle... La jeune femme avait rougit, mais avait tout de même rassembler cela. Déduisant les achats de ce qu'elle était sensé toucher...  

"Il faut que je passe à la bibliothèque."

Avait-elle simplement souffler en évitant de le regarder, même si le regard de l'apothicaire en disais long sur ce que pensait l'homme quand aux utilités des plantes prises par l'hybride renarde. Quoi qu'il en soit, ils n'avaient plus qu'à quitter la boutique maintenant et la jeune femme ne se fit pas prier pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 27 Aoû - 11:46

Bhaal avait retenu un petit rire en voyant la réaction de la renarde à sa taquinerie. Elle avait réussi à rougir encore plus, on ne sait comment, ses oreilles se couchant sur son crâne. Il avait ensuite rajouté que la question était rhétorique, au vu des cris de la jeune femme et Kazhenn avait répondu en lui donnant un coup de coude qui chatouilla plus le mage qu’il ne lui fit mal. Elle se cacha ensuite sous sa capuche, certainement trop gênée pour leur faire face, mais elle ne pouvait cacher les mouvements de ses queues et de ses oreilles. Bhaal la vit ensuite tenter de s’accrocher à son bras, mais il préféra lui prendre la main, en lui souriant tendrement et il sentit la druidesse serrer sa main dans la sienne. De son autre main, il tenait son grimoire ouvert à la page des Marques qu’il étudiait. Il étudiait ce qu’il semblait être une Marque de Protection et pour tester la véracité de cette supposition, il s’était mordu le bras, ce qui arracha un regard étonné à la renarde.
 
Sortant de la forêt, Bhaal se décida à tenter une idée qu’il avait eu plus tôt, mais il avait préféré attendre d’être hors de la forêt pour éviter les risques d’incendie et de détruire des arbres, ce qui aurait énervé la jeune femme. Prévenant tout d’abord sa petite amie, qui se cacha dans son dos sans le lâcher, il avait concentré la grande majorité de son mana dans sa Marque de Feu à une cinquantaine de mètres d’eux en l’air avant de le faire s’écouler aussi vite que possible. La réaction fut bien plus puissante qu’il ne l’avait prévu, l’air autour de la marque rougeoyant un instant avant d’exploser dans une déflagration qui vint leur fit sentir une vague de chaleur et une onde de choc assourdissante. Il avait senti Kazhenn sursauter en glapissant, puis serrant plus fort sa main alors qu’il se félicitait de ne pas avoir testé sa dans un environnement plus boisé, puis elle l’avait… sermonné ? Lui disant qu’elle ne savait pas ce qu’il avait voulu faire mais que détruire la nature pour rien n’était pas une bonne idée et que les humains ne comprenaient décidément rien. Bhaal tenta d’ouvrir la bouche pour se justifier, lui dire que ce n’était pas prévu qu’il fasse autant de dégâts et qu’il avait fait de son mieux pour prévoir et limiter les dégâts. Bhaal avait cependant été étrangement touché par le sermon de Kazhenn et baissa juste la tête, se sentant coupable et déprimé. Il se remit à marcher la tête basse, lui serrant la main sans rien dire alors qu’elle se serrait contre son bras.
 
Après un moment, ils arrivèrent en ville et Kazhenn se dirigea vers la boutique de l’apothicaire afin de vendre ses tisanes et décoctions puis elle rougit vivement avant de demander d’une façon minaude quelques plantes. L’apothicaire avait donné ces plantes à la druidesse en lui jetant un regard que Bhaal ne comprenait pas vraiment. Il était perdu, se demandant à quoi pouvait bien pouvoir servir ces plantes. Etait-ce pour son rhume ? Elle semblait aller mieux pourtant, et elle ne rougirait pas autant si cela était le cas. Se disant qu’il lui demanderait plus tard à quoi servait ces plantes, ils se dirigèrent vers la bibliothèque comme le lui demandait la Kitsune.
 
Poussant la porte, il laissa Kazhenn entrer en première et la suivit immédiatement après. La bibliothèque était immense, s’étalant sur plusieurs étages avec des rangés et rangés de livres sur certainement tous les sujets possibles et imaginables, mais il y avait aussi beaucoup de monde et Bhaal se demandais si sa petite amie allait supporter la présence d’autant de personnes, bien que ce fût relativement silencieux étant une bibliothèque. Toujours était-il que le bâtiment correspondait parfaitement aux attentes de Bhaal pour ce qui était d’une bibliothèque de la capitale d’un monde, monde qui était qui plus est la plaque tournante de tout un réseaux d’autres mondes. Le regard quelque peu émerveillé par ce lieu plein d’ouvrages, Bhaal s’était approché du comptoir avec Kazhenn qui demanda quelques livres puis Bhaal parla à son tour :
 
« Bonjour, je souhaiterai aussi emprunter quelques ouvrages, mais j’aurais besoin de conseils. Tout d’abord, je ne connais pas la langue écrite de ce monde, auriez-vous des ouvrages ou méthodes pour me permettre de l’apprendre ? Sinon, j’aurais aussi besoin d’informations basiques sur la magie, ainsi que sur les runes. Et enfin… » Sortant son grimoire, le posant sur la table et l’ouvrant à une page quelconque, il le montra en disant : « Sauriez-vous de quelle langue il s’agit, et si vous savez comment je peux l’apprendre ou la déchiffrer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 27 Aoû - 17:57

Kazhenn n'avait pas pu s'empêcher de faire cette mise en garde à Bhaal, elle ne voulait pas abîmer la nature... Cependant, ils furent apparemment pris autrement que pour ce qu'ils étaient. Elle le vit alors baisser les yeux et elle sentit son coeur se serrer, regrettant de lui avoir parler ainsi, même si elle ne pensait pas à mal. Elle s'accrocha alors un peu plus à sa main et à son bras, ne sachant pas trop ce qu'elle pourrait faire de plus maintenant. Ils continuèrent ainsi leur route vers la ville, alors qu'un silence lourd s'installait entre eux, elle ne savait pas quoi faire... D'abord un passage à l'apothicaire où elle vendit ses tisanes et acheta quelques herbes. Le vendeur posa son regard sur Bhaal ce qui ne la fit que rougir encore un peu plus la jeune femme... Surtout que le mage ne comprenait apparemment pas ce qu'elle cherchait... Et c'était peut être une bonne chose, sinon, elle aurait été encore plus mal à l'aise, c'était compliqué et elle était maladroite comme toujours.

Bref, ils avaient quitté la boutique pour ensuite prendre la direction de la bibliothèque, la renarde avait un livre à rendre... et peut être d'autres à prendre. La druidesse avait resserré sa prise sur la main de son compagnon alors qu'ils approchaient de l'imposant bâtiment. Bhaal la fit entrer la première et elle avait alors relâché sa main Une bouffée de panique s'empara d'elle, comme à chaque fois qu'elle était venue ici. Si ça ne tenait qu'à elle, elle ne s'attarderait pas... mais bon, elle était avec son petit ami alors ça devrait aller... Kazhenn rendit alors le dernier livre qu'elle avait emprunté. La renarde demanda d'autres livres sur les plantes et pas seulement d'Eternia cette fois... Et oui, elle en demandait bien plusieurs et on lui en proposa quelques unes. La jeune femme était en train de les feuilletés, pendant que l'homme demandait lui aussi des ouvrages. La personne derrière le comptoir se contenta de simplement leur sourire avant de commencer à expliquer.


"Ne vous en faites pas, tout nos livres sont enchanté de sorte à ce que tous puissent les lire. Ils s'adaptent dans votre langue, cependant, si vous souhaitez vraiment apprendre la notre."

Elle se leva et alla chercher quelques ouvrages qu'elle déposa devant l'homme. Elle fit de même avec les livre sur les runes et livres sur l'apprentissage de la magie.

"Si vous désirez accroître votre potentiel magique,  vous pouvez également tenter d'entrer en contact avec le culte Maigicat. Ils ont un temple en périphérie de la ville."

Puis, il y eut le grimoire et l'employé l'ouvrit, l'observa un moment, puis ouvrit ce qui ressemblait à une console. Elle fit quelques recherches et fronça les sourcils :

"Désolé, nous ne pouvons pas vous aider, nous n'avons pas cette langue dans nos registres... Je vous le rend."

Kazhenn soupira doucement et se rapprocha un peu plus de son petit ami avant de lui reprendre la main, doucement. La jeune femme mis trois livres de coté, même si elle ne savait pas vraiment si elle allait avoir le temps de récupérer toutes les informations qu'ils devaient y avoir là-dedans. La personne derrière le comptoir crédita donc les ouvrages en scannant le bracelet de Kazhenn. Elle rangea les livres dans son sac, se disant qu'elle aurait bien pris un livre histoire de l'aider un peu à savoir ce qu'elle devait faire avec son petit ami. Tant pis... La renard soupira doucement et vint simplement s'accrocher à nouveau à la manche de l'homme; évitant cependant de lui reprendre tout de suite la main, le laissant étudier les livres qu'il allait emporter ou pas. Elle les prendrait ensuite probablement dans son sac ensuite, ce serait plus simple pour les transporter jusqu'à la maison et les conserver à l'abri également.

Enfin, elle n'eut pas vraiment plus de temps pour se préoccuper de ça qu'elle sentit un contact sur ses queues, elle se raidit vivement et crispée, elle se retourna prête à "attaquer"... Sauf qu'elle se retrouva devant un gamin, surpris qu'elle se soit retourner... Okay... Il ne devait pas comprendre... Du calme, du calme. Elle lui parla alors à voix basse, lui disant qu'il ne fallait pas faire ça, que ce n'était pas une bonne chose. L'enfant s'excusa et demanda à caresser ses oreilles... La renarde avait alors tourner les yeux vers Bhaal un instant, puis, elle avait laissé le gamin faire, baissant simplement sa capuche. Le gamin avait un peu caresser une de ses oreilles avant de repartir en courrant vers l'endroit où était sa mère... En attendant la rousse avait besoin de prendre l'air, elle avait chaud... La gorge un peu sèche, la jeune femme pris la main de Bhaal, les joues un peu rosée et se blottit légèrement contre lui, sans vraiment se soucier des regard sur eux pour le coup...


"Termine vite... s'il te plais... J'ai besoin... d'air..."

Soupira-t-elle légèrement en baissant la tête et remettant simplement sa capuche qui revint masquer en grande partie ses oreilles et son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 29 Aoû - 22:01

Bhaal et Kazhenn avait quitté la boutique de l’apothicaire et venait d’entrer dans la bibliothèque, la druidesse serrant plus fort la main de son petit ami, étant visiblement stressée par la foule. Lui serrant à son tour la main afin de lui signifier sa présence et de la rassurer. Entrant la première Kazhenn avait relâché sa main, et il l’avait vu se tendre et paniquer un peu plus devant la foule qu’il y avait dans la bibliothèque. Le mage se disait qu’il allait devoir se dépêcher afin d’alléger le fardeau de la jeune femme. Celle-ci s’approcha d’ailleurs d’un comptoir et demanda quelques livres sur les plantes à la réceptionniste. Les livres apportés, la renarde feuilleta ceux-ci pendant que Bhaal demandait à son tour des livres, des livres sur la magie en général et sur les runes. La bibliothécaire lui indiqua d’ailleurs que contrairement à son inquiétude, les livres étaient enchantés afin de lui donner des informations dans sa langue et qu’il n’y avait donc pas besoin de s’inquiéter quant à la compréhension de l’ouvrage. Contrairement à son grimoire dont la demoiselle lui confirma que la langue leur était inconnu après lui avoir jeté un regard quelque peu inquiétant et étrange. Elle lui avait aussi parlé d’un culte qui pouvait l’aider à augmenter son potentiel magique mais… observant l’énergie magique qui coulait dans son esprit et voyant que sa quantité avait augmentée depuis son arrivée, il se disait qu’il n’en avait pas vraiment besoin pour le moment. Et puis la notion de culte ne lui plaisait pas vraiment. Joignant le geste à la parole, il déclina la proposition, faisant apparaitre une petite lumière d’un blanc brillant dans les airs à côté de lui former avec une minuscule Marque de Feu :
 
« Non merci, je maitrise suffisamment bien ma propre magie et je ne suis pas intéressé par un culte. Ces ouvrages sont uniquement dans un but d’érudition, comme ce grimoire que je tente de traduire, mais merci encore pour toute ces informations. »
 
Kazhenn s’approcha alors à nouveau du comptoir, payant avec son bracelet pour la location des livres qu’elle empruntait et Bhaal fit de même puis les tendit à la Kitsune, lui demandant si elle pouvait les mettre dans son sac proposant par la même occasion de le porter. Mais alors qu’ils se dirigeaient vers l’entrée, Kazhenn accrochée à son bras, un petit garçon attrapa innocemment les queues de Kaz qui se crispa et faillit réagir avant de s’apercevoir du gamin. Elle lui dit de ne pas faire cela, que ce n’était pas bien et après s’être excusé, le gamin lui avait demandé s’il pouvait lui caresser les oreilles, ce qu’elle laissa faire après avoir jeté un regard vers Bhaal qui se regardait la renarde écarlate, en ne sachant pas trop comment réagir, surtout en connaissant l’effet des queues sur celle-ci. Ayant terminé, le gamin s’apprêtait à repartir, mais Bhaal l’arrêta avant de lui dire en souriant :
 
« Ce n’est pas bien de toucher les gens que tu ne connais pas comme ça, surtout quand c’est une fille. Si tu veux le faire, demande avant. » Puis il lui chuchota très bas à son oreille afin que Kazhenn n’entende pas : « Mais entre hommes, je n’ai qu’une chose à dire… Bravo petit ! »
 
Puis il se leva et repartit en direction de l’entrée, sa petite amie rougissante en prenant sa main et se blottissant contre lui alors qu’elle lui demandait de se dépêcher avant de mettre sa capuche pour cacher sa gène. Une fois sortit de la bibliothèque Bhaal se dirigea vers le magasin de vêtements qu’il avait utilisé la première fois, toujours sous la directive de Kin, qui les y emmena sans trop de difficultés. Rentrant dans le magasin, ils furent accueillis par la vendeuse qui les reconnu immédiatement et jetant un regard vers les mains encore entrelacées des deux amoureux avant de s’exclamer :
 
« Oh ! Bienvenue ! Je suis heureuse de voir mon couple préféré revenir ! Et, d’après ce que je vois…. Monsieur s’est enfin décidé ! Toute mes félicitations en tout cas ! Donc, que puis-je pour vous aujourd’hui ? »
 
Rougissant assez violemment, et toussotant pour cacher sa gêne, Bhaal serra Kazhenn un peu plus contre lui, et grattant les oreilles de la jeune femme afin de dissiper un peu sa gêne, il s’exprima :
 
« Euh…. Merci ? Je… Nous sommes venus pour acheter des vêtements pour ma … » Sa voix se faisant un peu moins forte, piquant de nouveau un fard : « Petite-amie… Et j’aimerai aussi savoir si votre magasin pourrait réparer la manche de ce haut ? Je me suis fait attaquer par une chimère quelque peu… jalouse… mais c’est un habit auquel je tiens particulièrement donc j’aimerai vraiment pouvoir le conserver. » Ce faisant il tendit sa manche trouée et déchiré vers la gérante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 30 Aoû - 12:52

Le passage à la bibliothèque fut assez... Particulier, surtout avec Bhaal qui sembla quelque peu attirer l'attention. Et utiliser sa Marque de Feu n'aida pas forcément, mais bon. L'homme expliqua qu'il était intéresser par les livres demandés dans un but de connaissance... Justifiant la présence de son grimoire par une sorte d'étude. Ils empruntèrent les livres, même si la femme au comptoir regarda étrangement l'homme lorsque ce dernier présenta son bracelet. Kazhenn récupéra alors son sac pour y accueillir les livre qu'ils avaient emprunté tout les deux. L'homme proposa ensuite de porté le sac et elle haussa simplement les épaules avant de lui sourire :

"Ne t'en fait pas, il n'est pas lourd, même si on rajoute des livres."

La renarde s'accrocha au bras de son ami, mais alors qu'ils se préparait à partir, un gamin lui caressa les queues.... Ce qui fut l'occasion d'une petite leçon de moral, même si cela fut un peu tempérer par le fait qu'elle le laissa caresser ses oreilles. Bhaal était alors à son tour intervenu pour réprimander le gamin... avant de lui souffler quelques mots à l'oreilles... Cela resta assez mystérieux pour la renarde qui n'entendit pas vraiment et pencha la tête sur le coté en regardant son petit ami.

Ils avèrent donc quitté la bibliothèque pour retourner à la boutique de vêtements. Bhaal la fit alors passé devant lui dans la boutique, même si leurs mains étaient toujours jointes, ce que la vendeuse ne manqua cependant pas de remarquer et elle le leur fit bien savoir. La voilà maintenant qui leur disait félicitation en disant que Bhaal s'était enfin décidé et elle avait violemment rougie. Elle n'eut pas vraiment le temps de répondre quand au fait de leur présence ici que l'homme la serra contre lui et elle vint simplement se blottir contre lui. Il lui grattouilla les oreille et elle se détendit légèrement contre lui, gardant le silence pour le moment. Le mage remercia alors la vendeuse et lui expliqua qu'ils venaient chercher des vêtements pour elle. Il la nomma comme sa petite amie et elle rougie encore un peu plus, sentant une boule se former au fond de sa gorge alors que ses joues se coloraient encore un peu de rouge alors qu'elle demeurait tout contre lui, son coeur battant un peu rapidement. Ca lui faisait un peu bizarre qu'il parle d'elle à d'autre en la nommant ainsi, mais c'était ce qu'ils étaient et... elle aimait bien... Sous sa cape, ses oreilles remuèrent légèrement et elle sourit simplement.

Bhaal parla alors de recoudre sa manche, mais, la vendeuse était déjà en train de la regarder avec un grand sourire, elle avait alors récupéré un panier avant de demander à Kazhenn de quoi elle avait besoin. La rouquine rougit encore un peu plus et détourna les yeux avant de dire :


"Il me faudrait... des sous-vêtements et une ou deux tenues de nuits aussi... au moins..."

Elle rougit violemment et détourna vraiment les yeux, mal à l'aise au possible. La vendeuse entrepris aussitôt d'aller récupérer quelques vêtements sans vraiment laisser le choix à la renarde... Le temps de réaliser ce qui se passait, la femme les poussait déjà vers les cabines d'essayage, tout en s'adressant maintenant à Bhaal, comme si de rien était :

"Quand à vous, donner moi donc votre haut, je vais voir ce que je peux faire à ce sujet-là... Ca ne devrait pas duré longtemps."

Kazhenn avait relâché la main de Bhaal avant d'entrer dans la cabine d'essayage, elle aurait penser que l'homme s'arrêterait là... Mais non... Il entra avec elle et elle recula jusqu'à ce que son dos ne touche la paroi dans son dos... Il... Il l'avait suivit ? Vraiment ? Ses joues ne s'empourprèrent qu'encore un peu plus.

"Bh... Bhaal !..."

Bafouilla-t-elle en le regardant, le coeur battant à tout rompre dans sa poitrine. Il n'allait pas rester la regarder pendant qu'elle se changeait ? Si ? Bon.... Ce n'était pas non plus comme si il ne l'avait jamais vu nue maintenant... mais bon... Ses oreilles se couchèrent un peu plus sur son crâne alors qu'elle défit simplement sa cape, s'abstenant cependant d'aller plus loin que ça... Elle se contenta simplement de regarder l'homme, le coeur battant à tout rompre dans sa poitrine. Elle ne savait pas très bien comment elle devait réagir et elle se contenta de rester où elle était sans oser le regarder ou même se dévêtir plus que ça... A fortiori quand la vendeuse repris la parole avec un petit sourire poser sur les lèvres :

"Je vais vous laisser tout les deux, quelques minutes... Je suis sûre que vous trouverez quelque chose qui vous plaira dans tout ça, je vais m'occuper de recoudre ça pendant ce temps."

Elle s'éloigna alors avec un petit rire, puis, s'éloigna. Kazhenn rougit vivement, puis tenta de reculer encore un peu... se collant complètement contre le mur maintenant, les oreilles se couchant presque entièrement sur son crâne, disparaissant presque intégralement dans sa chevelure. Elle ne savait plus du tout quoi dire ou faire... A dire vrai, elle ne savait même plus vraiment où elle en était... Tout ça, c'était nouveau pour elle et elle ne savait plus du tout où elle en était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mer 30 Aoû - 22:53

Le couple amoureux s’était rendu dans le magasin de vêtements où ils avaient été la dernière fois qu’ils étaient venus en ville. Guidé par le renard blanc à neuf queues, ils arrivèrent donc durant la boutique dans laquelle ils rentrèrent main dans la main. Entrant, ils furent accueillis par le sourire chaleureux de la vendeuse qui les reconnus et les voyant ainsi, remarqua immédiatement qu’ils étaient à présent en couple. Leur adressant des félicitations, elle demanda à la paire rougissante ce qu’ils souhaitaient acheter, ce à quoi Bhaal lui répondit qu’ils étaient ici pour acheter des vêtements sa petite amie, ainsi que pour réparer sa manche qui avait été déchirée par une certaine chimère qui avait failli finir en steak. Kazhenn, dont les oreilles étaient grattouillées par Bhaal, avait ensuite complété la demande, devenant encore plus écarlate, lui demandant des sous-vêtements ainsi que des tenues de nuit, et cette demande surpris particulièrement Bhaal qui ne s’attendait pas à une telle demande de la jeune femme.
 
La vendeuse les guida jusqu’à une cabine d’essayage où elle les poussa tous les deux avec une série de vêtements dans un panier pour que la druidesse puisse les essayer. La jeune femme avait d’ailleurs émis une légère protestation en devenant encore plus rouge avant de se raviser. Enlevant son haut et le tendant à la vendeuse, il referma la porte derrière lui, l’enfermant dans la cabine d’essayage avec Kazhenn. Il entendit la vendeuse lui dire qu’elle allait s’occuper des réparations et quand il se retourna vers l’intérieur de la cabine, Kazhenn avait enlevé sa cape, restant là à regarder Bhaal. Bhaal gratouilla les oreilles qui était couchées sur la tête sa petite amie en déposant un baiser sur ses lèvres en lui disant :
 
« Ne t’inquiète pas. On va juste essayer quelques affaires… Et je ne pense pas que tu veuille sortir de la cabine en sous-vêtements, je me trompe ? » L’embrassant dans le cou et l’y mordillant tout en commençant à la déshabiller : « Laisse-moi t’aider, ça ira plus vite. »
 
Continuant de la mordiller dans le cou, il lui enleva son haut, puis l’embrassant langoureusement il lui retira son bas, la laissant simplement en sous-vêtements. La regardant dans les yeux un instant, caressant sensuellement son corps quasiment nu, il prit une première tenue et la tendit à la Kistune. Il la regarda s’habiller et une fois la tenue enfilée, la trouvant très satisfaisante, il complimenta Kazhenn en l’embrassant langoureusement :
 
« Cette tenue te va à ravir. Mais il faut encore que tu essayes les autres... »
 
Lui mordillant les lèvres puis le cou, il la déshabilla à nouveau, caressant tout son corps, et la serrant contre lui, il remarqua un « petit » détail. Le reflet de Kazhenn dans le miroir n’était pas celui de la Kitsune, mais celui d’une jeune femme au corps émacié et au cheveux noirs. Bien que surpris au début, Bhaal se reprit rapidement en remarquant un autre détail. Elle portait un casque de connexion pour le jeu auquel ils jouaient tous les deux dans leur monde et il fit donc bien vite le rapprochement. Même si cela était étrange, le reflet semblait donc être l’apparence originelle de Kazhenn, ou plutôt de sa joueuse, et le mage décida donc de l’ignorer pour l’instant, il lui en parlera plus tard. Il continua sa séance d’essayages, déshabillant Kazhenn, et caressant son corps, de plus en plus insistant à chaque fois, avant de la laisser se rhabiller avec une nouvelle tenue qui en général lui allait particulièrement bien et que Bhaal complimentais.
 
Puis vint le tour des tenues de nuits. Voyant cela, Bhaal serra Kazhenn contre lui, et glissant ses mains dans son dos, il dégrafa le soutient gorge de sa petite amie, la mordillant dans le cou avant de descendre plus bas, venant mordiller ses les tétons de ses seins maintenant nus. Pendant ce temps, son autre main venait caresser les douces queues de la Kistune avant de s’introduire dans la culotte de celle-ci et de lui peloter un instant les fesses avant de lui retirer le dit sous-vêtement. Prenant un des habits qu’il restait, il aida Kazhenn à l’enfiler, non sans caresser son magnifique corps au passage. Ce rituel se répéta quelques fois, lui mordillant quelques fois les oreilles, et quelques fois le cou, venant d’autre fois l’embrasser passionnément. Il ne prenait pas vraiment le temps d’admirer les sous-vêtements qu’il faisait essayer à Kazhenn, même s’il ne pouvait nier que ceux-ci étaient très sexy sur sa bien-aimée, et qu’il lui faisait beaucoup d’effets. Puis il arriva à la dernière pièce, il la laissa enfiler une culote, celle-ci était en dentelle rose légèrement transparente et de petits rubans qui servaient d’attaches étaient au niveau des queues de la renarde, laissant suffisamment de place pour celles-ci. Le jeune homme en profita donc pour prendre les queues de la renarde et les caressant, il les glissa dans le sous-vêtement, et rattacha les rubans au-dessus de celles-ci.
 
Il trouvait que cela lui allait vraiment bien et la fit se tourner vers le miroir afin qu’elle puisse s’admirer. Ce fut à ce moment-là que Bhaal remarqua un point qu’il n’avait pas vu… La culotte était fendue, révélant ainsi à sa vue l’intimité de sa compagne. Ne pouvant pas résister plus longtemps, Bhaal jeta la prudence à l’ortie et défaisant son pantalon, il se mit derrière la jeune femme et se serrant contre elle en la plaquant quelque peu contre le miroir, il pénétra sa féminité humide de sa virilité tendue alors que ses mains venaient jouer avec son corps, l’une d’elle s’occupant d’un de ses tétons, l’autre se glissant dans le sous-vêtement et venant jouer avec son clitoris. Lui mordillant le cou et l’y embrassant, il lui dit d’une voix qui ne pouvait cacher son désir :
 
« Désolé, mais tu étais trop belle et trop tentante dans ces tenues… J’ai fini par craquer »
 
La mordillant un peu plus fort, il commença à bouger, donnant de vif et puissants coups de reins, la pénétrant très profondément et la plaquant encore plus contre le miroir alors que les tintements des grelots de son poignet arrivait à peine à masquer leurs gémissements. Ils devaient faire vite car la vendeuse pouvait revenir à tout moment mais il voulait tout de même en profiter et que ce soit aussi intense que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 31 Aoû - 11:19

Kazhenn se retrouvait donc dans une cabine d'essayage avec Bhaal, seule... et elle rougissait violemment. L'homme s'était alors approché d'elle et lui avait grattouiller les oreilles, la faisant légèrement rougir. Cependant, le voilà qui était déjà venu l'embrasser et elle ne pu que répondre à ce baiser. Une fois ce dernier achevé, il lui demanda de ne pas s'inquiéter, qu'ils allait juste essayer quelques affaires. Cependant, le voilà déjà qui l'embrassait dans le cou.... et se mis à la mordiller en lui disant qu'il allait l'aider et que ça irait plus vite. Elle frémit et ferma les yeux. C'était pas juste, il jouait sur ses points faibles... Bien sur, il n'avait pas perdu de temps pour joindre le geste à la parole. Elle n'eut pas vraiment le temps de s'y opposé que, déjà, il la déshabillait. Elle devint aussitôt écarlate alors qu'elle se retrouvait maintenant en sous-vêtement. La renarde frissonna légèrement et baissa les yeux, un peu mal à l'aise... Cependant, il n'en avait pas finit avec elle.

Elle allait protesté, mais déjà, il commençait à caresser son corps et elle frissonna, sa gorge s'asséchant légèrement alors qu'il lui tendait une première tenue. Il lui fallu une seconde de plus pour réaliser qu'elle devait s'habiller et elle le fit, légèrement tremblante. La renarde déglutit légèrement avant de passer cette tenue alors qu'elle se sentait un peu... étrange... Quand elle finit, l'homme ne perdit pas vraiment plus de temps pour venir l'embrasser langoureusement, baiser auquel elle répondit en frissonnant. Bhaal lui dit que cette tenue lui allait bien, mais qu'il fallait encore en essayer d'autre. Cette fois, elle posa une main sur son épaule pour tenter de le repousser, mais il était déjà en train de lui mordillé la lèvre avant de revenir à son cou, la faisant frissonner par la même occasion. Et encore une fois, il l'a dévêtit, exposant le suçon sur sa clavicule. Il la serrait contre lui et elle ferma les yeux. La situation était très gênante pour elle, mais son simple contact la rassérénait un peu.

Ce petit manège se répéta plusieurs fois, les caresses de Bhaal se faisant de plus en plus appuyé et elle commençant à sentir des papillons au creux de son estomac, ainsi qu'une certaine chaleur au creux de ses jambes... Ils en finirent cependant aux tenues... classiques et passèrent ainsi aux tenues de nuits ? Il l'avait complimenté à chaque fois, mais plus le temps passait et moins la jeune femme arrivait à conserver son attention sur l'essayage... Et avec l'incident de la bibliothèque, ce n'était pas pour l'aider... Elle déglutit et se prépara à enfiler la première tenue de nuit quand Bhaal la serra contre lui. Encore une fois, elle n'eut pas vraiment le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu'elle sentit la pression de son soutien-gorge se relâcher. Malgré elle, un petit gémissement lui avait échappé. Encore une fois, il mordillait son cou et, le souffle un peu court, elle rejeta un peu sa tête en arrière, mais déjà, il descendait vers... sa poitrine.

Un gémissement lui échappa malgré elle alors qu'elle sentait son intimité s'humidifié et ses joues se teinter encore une fois de rouge vif. Il partait vraiment dans cette direction là ? Elle frémit tout contre lui, et encore plus lorsqu'elle sentit sa main se plonger dans la fourrure de ses queues... Il n'avait pas d'excuse, il savait très bien ce que cela provoquait chez elle... Et elle frissonna vivement alors qu'il s'était maintenant mis à lui peloter les fesses, ne lui laissant aucun répit. Cette fois, ce fut complètement nue qu'elle se retrouva devant lui encore une fois. Elle en était gênée, mais cela passait assez rapidement alors qu'il la caressait, changeant cet essayage en véritable séance de torture. Une pensée lui vint à l'esprit et elle la gêna affreusement... Elle avait envie de le sentir plus proche d'elle... Et elle se mis à rougir de plus belle. En tout cas, tout ça fut expédier assez... rapidement... si on omettait le temps qu'il passait à la caresser... Bon sang... qu'il faisait chaud dans cette cabine...

Puis, finalement, ils arrivèrent au dernier sous-vêtements, une simple culotte qui semblait plus ou moins bien adapter pour ses queues... Elle l'enfila, n'ayant rien pour masquer sa poitrine cette fois. Bhaal l'aida à mettre ses queues en place, même si ce ne fut pas du tout pour l'aider... Elle avait terriblement chaud et sa poitrine lui faisait un peu mal... Elle eut à peine le temps de regarder ce que ça donnait et de s'interroger sur un léger... courrant d'air qu'il revint à la charge. Elle n'avait pas vraiment fait attention à ce qu'il faisait et donc ne le vit pas défaire son pantalon et ne se douta pas vraiment de ce qu'il faisait avant qu'il ne vienne se serrer contre elle, la plaquant contre le miroir. Elle laissa échappé un hoquet de surprise, mais, déjà, il était en elle et elle gémit en le sentant se glisser profondément dans son intimité. Encore une fois, il ne perdit pas vraiment de temps, une de ses main s'emparant de sa poitrine aux perles de chaires érigées alors que son autre main partait à la rencontre d'une autre perle de chaire quelque peu plus bas.

Plaquée entre le miroir et son petit ami, elle laissa échapper un gémissement, une de ses mains se posant sur la surface réfléchissante pour lui permettre d'avoir un peu plus d'amplitude... et de lui en fournir un peu plus au niveau de sa poitrine, involontairement. Bhaal recommença à lui mordiller le cou et elle frémit contre lui alors qu'il y posait ensuite un baiser, s'excusant en lui disait qu'il avait fini par craquer parce qu'elle était trop belle et trop tentante... Ce qui la fit violemment rougir... encore une fois. Cette rougeur semblait même encore un peu plus soutenue sur la peau pâle du reflet, mais la renarde ne semblait pas le moins du monde y prêter attention, l'esprit trop occuper par... d'autres sensations... Elle n'eut pas vraiment le temps de lui répondre qu'il la mordilla un peu plus fort... Hum... celle-là allait peut-être laisser une petite marque... Bref...

Il commença à ce mouvoir en elle et elle frémit, gémissante. Son bracelet émettait une mélodie à chaque coup de bassin qu'il lui infligeait... Et la sensation entre le froid du miroir et la chaleur du corps de Bhaal dans son dos... Ah, elle ne pouvait s'empêcher de gémir, se retenant de faire trop de bruit par tout les moyens, mais c'était loin d'être si facile que ça alors qu'elle le sentait maintenant se mouvoir ainsi en elle. Ses queues étaient pressées entre eux et cette pression autant que tout ce qu'il lui faisait... Ca la rendait folle. Et il lui en donnait toujours plus, la poussant à chercher à s'offrir encore un peu plus à lui, même si tout lui faisait de l'effet. Un effet fou... Et la renard finit par tout simplement mordre une de ses mains pour ne pas gémir quand le moment ultime arriva et qu'elle le sentit également venir en elle, ce qui ne l'aida pas vraiment à redescendre. Le souffle court, elle avait cherché les lèvres de l'homme qu'elle aimait et l'avait embrassé. Un baiser encore plein de fougue et, étonnement, de désir. Une fois ce nouveau baiser terminé, elle l'avait regardé comme elle le pouvait. Le regard brillant. Puis, d'une toute petite voix, elle lui avait demandé, hésitante :


"En... en... encore..."

Cette petite voix toute timide n'en débordait pas moins de désir et sentir ainsi ses queues pressées entre eux avec l'homme qui les touchait de temps à autre ne l'aidait pas à avoir un esprit aussi calme que d'habitude. Et ce fut reparti de plus belle, comme si il avait juste attendu qu'elle lui fasse cette demande... Mais elle s'en souciait pas vraiment. Son esprit se vidait juste de toute penser pour simplement profiter de cette étreinte qu'ils partageaient... En tout cas, jusqu'à ce qu'un bruit ne résonne de l'autre coté de la porte, tout prêt de la porte de la cabine... Une éclat de stress... La vendeuse revenait elle ? Allait-elle les trouver comme ça ? Ce serait vraiment gênant... Elle pressa un peu plus sa main contre ses lèvres pour étouffer les son qu'elle laissait échapper, elle ne voulait pas qu'il la relâche... mais en même temps, le stress la fit se resserrer autour du membre de son amant alors que ses oreilles se couchaient maintenant sur son crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 1 Sep - 1:55

Bhaal et Kazhenn s’étaient rendu dans la boutique de vêtement, où la vendeuse les avait accueillis, les taquinant quelque peu sur leur nouveau statut de couple, les faisant ainsi rougir, avant de s’occuper de leurs requêtes. Poussant les deux amoureux dans la même cabine, renforçant les couleurs du couple, elle avait récupéré le haut de Bhaal et tendu un panier de vêtements à essayer pour Kazhenn, avant de les laisser dans la cabine d’essayage. La suite avait…. Rapidement dérapée. Prétextant de l’aider à se changer, Bhaal avait déshabillé Kazhenn une première fois, en profitant pour caressant son corps. Il lui avait ensuite donné un vêtement à essayer et voyant qu’il lui allait bien, il la complimenta en l’embrassant langoureusement, puis la mordillant, aussi bien ses lèvres que son cou, il la déshabilla à nouveau. Ce cycle se répéta plusieurs fois, chaque tenue étant essayée après qu’il l’a déshabillé, faisant frissonner Kazhenn sous ses caresses se faisant plus soutenue à chaque répétition. Le mage avait aussi remarqué que le reflet de sa compagne était différent de son apparence, mais la présence d’un casque de réalité virtuelle l’avait convaincu qu’il s’agissait là de l’apparence d’origine de celle-ci.
 
Ils continuèrent donc leur manège, cette fois ci avec les sous-vêtements et vêtements de nuit conseillés par la vendeuse, mais le jeune homme se montra encore plus entreprenant. Dégrafant son soutien-gorge, il mordilla les seins de la Kitsune qui laissa échapper un gémissement, descendant la culotte de celle-ci après avoir caressé ses queues et massé ses fesses. Il continua ce petit manège jusqu’à ce qu’il ait fini par arriver au dernier habit a essayé, une petite culotte rose. L’aidant à l’enfiler, il glissa les queues de la Kitsune entre les attaches qui semblait être adaptée pour cela, tout en sachant pertinemment l’effet que ses queues avaient sur la druidesse.
 
Afin de pouvoir l’admirer entièrement, et aussi pour qu’elle puisse s’admirer dans le miroir, il lui demanda de se retourner, ce qu’elle fit. Et ce fut à ce moment-là que toute once de bon sens disparue. En effet la culotte était fendue au niveau de la féminité de sa petite amie, et la vue étant trop stimulante Bhaal craqua. Retirant son pantalon, il pénétra profondément Kazhenn, la plaquant contre le miroir en enfonçant sa virilité dans son intimité plus qu’humide comme si elle l’avait attendue, ses mains venant jouer avec son bouton de plaisir ainsi que ses seins alors qu’il lui mordillait le cou. Kazhenn avait gémi d’une manière très évoquatrice, exprimant clairement son plaisir et sa surprise face à la pénétration abrupte dont Bhaal s’excusa, mais il ne tarda pas à commencer à lui donner de puissants coups de reins, chacun d’eux faisant échapper à la demoiselle des gémissements de plaisirs qui n’était couverts que par les grelots de ses bracelets. Les queues de la renarde étaient entre eux mais Bhaal se doutait que cela aidait à son plaisir et il ne chercha pas à les déplacer, en profitant au contraire pour se coller à elle comme son corps semblait le demander. Sous l’effets de toutes ces stimulations, les deux amoureux vinrent rapidement, ensemble alors que la Kitsune se mordait la main pour ne pas que ses gémissements se fassent entendre en sentant son amant jouir en elle. Collé l’un contre l’autre, haletant tous les deux, Kazhenn était venu chercher un baiser que Bhaal lui offrit volontiers langoureusement, mais qui le surpris quelque peu, étant chargé d’une fougue sans pareille. Rompant le baiser, son amante lui avait ensuite demandé d’un regard brulant de désir et d’une voix timide si elle pouvait en avoir encore.
 
Cette demande embrasa de nouveau la passion de Bhaal qui se remit à lui faire l’amour contre le miroir, dans la même position mais avec encore plus d’ardeur comme si la demande de là son amante avait brisé les quelques chaines qui retenait encore sa fouge. Ils continuèrent ainsi, Kazhenn gémissante de plaisir sous les assauts sauvages de Bhaal, qui continuait de s’occuper de ses points sensibles avec ses doigts et la mordant dans le cou. Ils continuèrent ainsi joyeusement leurs ébats, jusqu’au moment ou un bruit se fit entendre à l’extérieur de la cabine. Etait-ce la vendeuse ? En tout cas, Bhaal sentit Kazhenn se tendre, pressant sa main sur ses lèvres comme pour se faire taire, mais il la sentit aussi se resserrer autour de son membre et sous les intenses sensations produites par ce geste, il vint à nouveau profondément en elle, lui donnant un puissant coup de rein alors qu’il déversait sa semence pour la seconde fois, arrachant cette fois ci à sa partenaire un petit cri de plaisir étouffé.
 
Haletant, il la garda ainsi plaqué contre le miroir encore un instant avant de la relâcher, se retirant d’elle avant de lui faire face et de l’embrasser passionnément. Il n’en avait toujours pas eu assez et même si Kazhenn n’avait plus la force de répondre, il était clair qu’elle en désirait aussi plus, son regard encore tel de la braise et son baiser tout aussi brulant. L’enlaçant, il attrapa les fesses de Kazhenn, la soulevant et la plaquant à nouveau contre le miroir en la pénétrant profondément. Ses coups de reins reprirent de plus belle, arrachant non plus des gémissements à sa petite amie mais de petits cris qu’elle tentait vainement de dissimuler alors qu’il lui mordillait la poitrine. Ils continuèrent ainsi pendant un moment, la passion dévorant leurs êtres puis, leur plaisir atteignant des sommets, ils vinrent à nouveau, Bhaal jouissant de tout son être en Kazhenn qui laissa échapper un long cri sonore emplit du plaisir ultime qu’elle ressentait pendant que lui-même laisser échapper un râle de plaisir en appelant son nom.
 
Sentant ses forces le quitter temporairement après temps d’action, il s’assit sur le banc de la cabine, tenant toujours Kazhenn contre lui. Toujours en elle et bien que repu, son membre n’était toujours pas calmé et voyant qu’elle avait perdu l’usage de son corps qui s’accrochait sans force au sien, il l’embrassa langoureusement, continuant à bouger son bassin pour qu’elle le sente en elle jusqu’à ce qu’elle soit la force de se retirer d’elle-même. Ce fut donc après une certaine période que Kazhenn se leva, tant bien que mal, avant de se rhabiller machinalement, gardant la culotte rosée qu’il ne pouvait plus vraiment décemment rendre à la vendeuse. Une fois prêt, ils sortirent de la cabine et se dirigèrent vers le comptoir ou la gérante les accueilli avec un regard qui en disait long sur ce qu’elle savait alors qu’elle regardait les marques laissées par Kazhenn sur le corps de son petit ami et un sourire évocateur quand elle remarqua la démarche chancelant de la Kitsune. Rougissant violement, Bhaal récupéra son haut qu’il enfila immédiatement, et tendit les vêtements qu’il allait prendre en rajoutant :
 
« Nous... Heu… Nous allons prendre ces vêtements et… Aussi la culotte rose que… que ma petite amie à tellement appréciée qu’elle la garde sur elle… Et combien vous dois-je pour le haut ? »
 
« Non, ne vous inquiétez pas. La réparation est un cadeau pour le magnifique et fougueux couple que vous formez. Je vous souhaite une bonne continuation ! »
 
Manquant de s’étouffer, Bhaal piqua un fard et remercia la vendeuse, payant avant de partir avec Kazhenn et de sortir voir Kin qui les attendait. Tenant sa compagne par la main, il lui dit :
 
« Il ne reste que la nourriture à acheter et on rentrera. Une fois rentrée, on pourra continuer si tu veux, à moins que tu ne veuille trouver une auberge tout de suite ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 1 Sep - 13:31

Kazhenn n'en revenait pas. Elle en voulait plus et elle avait osé le lui demander après l'avoir déjà une première fois sentit venir en elle. Elle en avait demandé encore et il lui en avait offert encore plus. Il n'avait pas vraiment fallu beaucoup plus de temps pour que l'homme ne reprenne le rythme, la plaquant à nouveau contre cette surface froide et la faisant gémir. Elle sentait son corps collé tout contre son dos et elle frissonna vivement. Elle découvrait ce genre de sensations, mais elle apprenait à les apprécier, uniquement parce que ça venait de lui. De lui et de personne d'autres. Cette fois, par contre, elle n'arrivait pas à s'empêcher de gémir à chacun de ses coups de reins, même si elle faisait de son mieux pour étouffer les gémissements. Dans sa position, elle ne pouvait pas vraiment réagir, mais elle ne s'en souciait pas plus que ça, elle l'aimait plus que tout et elle aimait le sentir en elle, même si ça restait affreusement gênant pour elle.

La renarde gémissait, se laissant simplement aller tout contre lui alors qu'il allait et venait en elle, son souffle se faisant de plus en plus haletant, elle prenait du plaisir, oui, ça, elle ne pouvait pas le nier. La main qui n'étouffait pas ses gémissements tenta de se raccrocher au miroir, y laissant des traces, mais elle ne s'en souciait pas le moins du monde... Ou plutôt, elle n'y pensait pas une seule seconde, son esprit s'accrochant difficilement à ses pensées à cause du plaisir que lui donnait l'homme. Il la rendait folle et elle ne pouvait que se cambrer un peu plus sous ce plaisir qu'elle ressentait. Même si cela ne l'empêcha pas de stresser un peu quand elle perçu un bruit à l'extérieur de la cabine. Ce qui la rendit encore un peu plus sensible quand il replongea en elle et se libéra. Elle ne pu alors réprimer un cri qu'elle étouffa tout contre sa main... C'était tellement bon... A en perdre la raison... Elle se surpris à rougir encore un peu plus en réalisant les pensées qui lui venait à l'esprit.

La Druidesse avait le souffle court, souffle qui venait embué le miroir sur lequel elle était pressée. Elle soupira doucement, le coeur gonfler de ce plaisir qui se répandait en elle. Il fini par simplement la relâcher et elle frissonna avant de se tourner vers lui. Elle eut à peine le temps de le faire, que l'homme revint capturer ses lèvres pour un baiser langoureux auquel elle répondit un peu faiblement. Elle avait toute les peines du monde à suivre le rythme... elle se sentait épuisée. La jeune femme n'eut pas le temps de plus comprendre ce qui lui arrivait qu'il l'attrapa par les fesses, la faisant légèrement gémir tout contre lui. Encore une fois, elle se retrouva plaquée contre le miroir, de dos cette fois-ci. En moins de temps qu'il n'en fallais pour le dire, il fut à nouveau en elle à se mouvoir pour leur plus grand plaisir à tout les deux, même si elle, elle avait l'impression de plus avoir de force... enfin, pour le coup, elle n'avait plus qu'à ce laisser aller, tout contre lui.

Kazhenn fit de son mieux pour suivre le rythme de son amant, se mordant la main pour ne pas crier trop fort, mais ce n'était vraiment pas le plus simple qui soit, loin de là même. Elle se faisait un peu mal pour retenir les cris, mais la douleur était bien vite balayée par le plaisir que son compagnon lui offrait. Et les voilà maintenant dans une spirale ascendant de plaisir, jusqu'à ce que ce dernier n'arrive encore une fois à son paroxysme et qu'ils ne viennent encore une fois tout les deux. Quand le plaisir la submergea, elle ne pu empêcher un cri de plaisir de lui échapper alors qu'elle se laissait légèrement retombée tout contre son petit ami, épuisée par tout ça. Bhaal s'assit sur le banc de la cabine et elle se resta simplement posée contre lui, le souffle court, elle avait du mal à aligner deux pensées, elle se contentait de rester accrochée à lui comme à une bouée de sauvetage. L'homme l'embrassa encore une fois, toujours aussi langoureusement et elle ne pu que gémir en y répondant comme il le pouvait. Il continuait de se mouvoir en elle et elle frémit, prenant juste le temps de refaire un peu de force, même si ce n'était pas si facile en le sentant en elle de la sorte. Il se passa quelques minutes de plus, puis, la renarde se dégagea, le coeur battant encore à tout rompre au creux de sa poitrine. Elle faillit retomber à genoux presque aussitôt et dû prendre appui sur la paroi adjacente. L'esprit un peu dans le coton, la rousse se rhabilla avec les vêtements qu'elle avait porter en arrivant dans cette boutique.

Se rhabiller lui pris plus de temps qu'elle ne l'aurait penser, mais elle avait un peu de mal à tenir sur ses jambes... ses jambes tremblaient. Comme elle avait été bien obligée de garder sur elle la culotte rose, elle avait rangé celle avec laquelle elle était arrivée dans son sac. Une fois à nouveau présentables, ils sortirent de la cabine... Mais Kazhenn se retrouva plus cachée sous sa cape qu'autre chose. Elle avançait, accrochée au bras de son compagnon, ce dernier serré étroitement contre elle, sa poitrine serrée contre ce dernier sans qu'elle n'en ait vraiment conscience. Elle sentait la semence qu'il avait déversé en elle glissé dans son intimité... puis hors de celle-ci, le long de sa jambe, elle était sure qu'elle allait laisser des traces derrière elle et cela ne l'en faisait rougir qu'encore un peu plus alors que son visage dans le creux de sa capuche alors qu'encore une fois, elle laissait le mage prendre les choses en main quand à l'achat de leurs vêtement, prenant encore un peu de temps en plus pour se remettre de cette... joyeuse étreinte.

La vendeuse fit cadeau à Bhaal de la réparation de sa manche et les traita de couple fougueux et elle n'en rougit qu'encore un peu plus, raffermissant sa prise sur le bras de l'homme sans même qu'elle ne s'en rende compte. Ils sortirent ensuite tout les deux de la boutique, rejoignant Kin... Kazhenn avait alors tenter de marcher seule... mais elle sentait ses jambes sur le point de défaillir et... avec les séquelles des sensations de le tenir en elle... Elle ne tarda pas à reprendre sa prise sur son bras en le serrant tout contre elle... même si cela les mettant dans une situation assez... gênante. L'homme avait maintenant proposé qu'ils aillent voir pour la nourriture, puisqu'il ne restait plus que ça à faire en ville... Cependant, il lui proposa aussi de passer dans une auberge et elle rougie encore un peu plus en lui envoyant un coup dans les côtes sous le regard amusé de Kin.


"Tu ne penses qu'à ça, ma parole !"

Oui... Bon... C'était peut-être aussi juste pour se reposer... même si elle en doutait un peu, vu qu'elle l'avait sentit encore bien dur en elle au moment où elle s'était dégagée de lui... Remarque... Elle lui avait bien demander la seconde séance, non ? Les joues encore un peu plus écarlate, elle détourna les yeux et déglutit un peu... ce qui ne s'arrangea pas quand Kin leur adressa un petit commentaire.

*Vous êtes mignons tout les deux, mais je ne te pensais pas aussi entreprenante Kazhenn...*
"Auu"

Kazhenn avait les oreilles couchées sur son crâne alors que ses joues étaient on ne pouvait plus rouge. Elle avait envie de s'enfuir... Mais... Mais elle avait tout les peines du monde à tenir sur ses pieds. Elle fit de son mieux pour l'accompagner aux boutiques suivante, prenant des fruits, des légumes, ainsi que quelques épices... Elle n'était pas vraiment une bonne cuisinière... En fait, elle pensait même qu'elle n'avait jamais cuisiner, mais elle pouvait essayer que ce ne soit pas toujours  lui qui cuisine. La jeune femme se sentait vraiment étrange et puis... il y avait ça, entre ses jambes... Il allait vraiment falloir qu'elle fasse cette tisane en rentrant... Et vu les appétits de son compagnon, ce ne serait probablement pas une mauvaise idée de le faire en grande quantité. Et cela ne fit qu'encore un peu plus accroître sa gêne en elle. Elle n'arrivait pas à lui reprocher ses appétit... surtout qu'il ne lui forçait pas vraiment la main.

Oui, bon, ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça et elle repris les achats. Ils continuèrent alors quelques instants, passant dans des boutiques plus axées sur le mobilier. Il fallait bien qu'ils commencent à réfléchir quand à tout ça et à la façon dont ils allaient pouvoir enlever tout ça chez eux... Cependant, alors qu'ils discutaient d'un modèle de lit, Kin asséna le coup de grâce à la renarde :


*Vous pouvez toujours les essayer pour être sûrs de votre choix... Ce sera toujours plus confortable qu'une cabine d'essayage.*

Elle vira purement et simplement à l'écarlate, atteignant le point de non retour. Bloquant simplement sur ces pensées et se décrochant de la réalité alors qu'elle restait simplement accrochée à son petit ami. Comme un système d'autodéfense face à une trop grande gêne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 2 Sep - 23:53

La séance d’essayage avait viré à tout autre chose. La vue du corps de sa petite amie dans des tenues plus que stimulante avait fait craqué Bhaal qui s’était jeté sur Kazhenn. La plaquant contre le miroir, il lui fit l’amour sauvagement, une première fois, puis une seconde lorsque la Kistune n’avait pu s’empêcher d’en redemander et enfin une troisième fois avant qu’ils ne s’arrêtent, partiellement repu. Chacun de leur round avait été plus bruyant que le précédent commençant par de simple gémissement étouffés et finissant par Kazhenn qui cria de plaisir en venant pour la troisième fois. La renarde, quelque peu épuisée et ne tenant plus debout, était resté contre Bhaal qui était toujours en elle, remuant son membre encore dur en étant assit sur le banc le temps de se reposer. Puis elle s’était levée, titubant face à la puissance des orgasmes qu’elle avait ressentie et s’était rhabillée machinalement, l’esprit encore certainement dans les brumes du plaisir.
 
Ils étaient ensuite allés voir la vendeuse, qui leur souriait étrangement et les traita de couple fougueux, les faisant tous les deux rougir comme des pivoines et la druidesse resserrant sa prise contre le bras de son amant. Ayant payé les vêtements, y compris la culote que Kazhenn portait toujours, ils sortirent rejoindre Kin. La Kistune avait ensuite tenté de marcher à nouveau seule mais les séquelles de leurs ébats continuaient et elle retourna bien vite s’accrocher aux bras de Bhaal qui lui indiqua qu’ils avaient encore les courses pour la nourriture à faire et qu’ils pourraient rentrer, ou comme il le proposait de l’emmener à une auberge. Cette remarque troubla d’ailleurs la demoiselle qui rougit à nouveau, lui donnant un coup dans les cotes qui fit rire le jeune homme alors qu’elle lui disait qu’il ne pensait qu’à cela. Kin rajouta ensuite une couche, faisant rougir les deux amoureux en leur disant qu’ils étaient mignons mais qu’il ne savait pas Kazhenn si entreprenante.
 
Le couple continua ensuite ses achats allant de boutiques en boutiques pour acheter de la nourriture, tel que des fruits, des légumes et encore quelques épices. Bhaal racheta d’ailleurs du gingembre, car le dernier avait été utilisé pour une tisane aux vertus… intéressante ? Quoi qu’il en soit, ils achetèrent aussi de la farine, de la levure, un peu de fromage, quelques œufs. Bhaal acheta quelques tranches de jambon en faisant en sorte de ne pas trop les montrer à Kazhenn et ils continuèrent leur chemin.
 
Kazhenn le guida ensuite, avec l’aide de Kin, vers une boutique de mobilier et literie. Entrant dans la boutique, ils regardèrent tout un assortiment de meubles dont ils allaient avoir besoin pour la maison. Chaises, tables, plan de travail pour la cuisine, étagères, armoires, coffres et autres rangements, ainsi que des lits. Ils passèrent d’ailleurs devant un lit double qui les intéressaient et au sujet duquel ils discutaient lorsque la Kitsune vira de nouveau à l’écarlate, s’accrochant fort à Bhaal sans rien dire, le regard un peu perdu. La voyant dans cet état et se trompant dans son interprétation, le mage la taquina en lui mordillant le cou :
 
« Serais-tu en train de t’imaginer certaines… utilisations que nous pourrions avoir du lit ? »
 
Bhaal le senti se tendre un peu plus mais sans réagir plus que cela et s’inquiétant un peu, il passa sa main devant les yeux de la jeune femme qui ne réagit point. Voyant qu’elle avait certainement « surchauffé » face aux taquineries un peu trop poussé, il se dirigea vers le comptoir ou il acheta quand même le lit qui leur plaisait car cela allait être une amélioration non négligeable par rapport à leur paillasse. Le vendeur l’informa d’ailleurs qu’il avait une option, quoi qu’un peu plus chère qui leur permet de compresser et d’alléger magiquement leur mobilier afin de le transporter plus facilement, ce que Bhaal trouva très utile et prit bien évidement. Puis au moment de sortir, il demanda :
 
« Dites-moi, savez-vous ou je pourrais trouver une auberge, hôtel ou équivalent, le plus proche d’ici ? »
« Oui, Prenez la première à droite puis il y a un hôtel angélique qui fait l’angle à environs 500 mètre sur votre gauche. Mais c’est… »
« Merci ! »
 
N’attendant pas que le vendeur ne termine son explication, Bhaal sortit avec Kin et Kazhenn et demanda à Kin de le guider, ayant trop peur de se perdre s’il suivait les instructions tout seul. Il arriva devant un bâtiment qui lui semblait être un hôtel ou équivalent, enfin, il n’y avait pas vraiment de moyen d’en être sûr avant de demander à la réception. S’approchant de l’homme qui tenait l’accueil, celui-ci s’exprima :
 
« Bonjour, bienvenue au Céleste. Que puis-je pour vous ? »
« Bonjour, ma petite-amie ne se sent pas très bien. Je souhaiterai avoir une chambre pour pouvoir se reposer le temps que cela aille mieux. »
« Mais certainement, quel type de chambre souhaitez-vous ? Notre suite royale au dernier étage est libre, nous avons aussi d’autre suites plus modestes, ainsi que des chambres classiques. Voici les prix pour la nuit, ne vous inquiétez pas, même s’il n’est pas encore midi, une seule nuit sera décomptée d’ici demain 10 heure. »
« Nous allons prendre une suite simple. Merci. »
 
Bhaal avait répondu après avoir vu les prix. La suite n’était pas donnée mais ils n’allaient pas rester une semaine ici, donc cela devrait aller. Ils suivirent donc un valet qui les accompagna jusqu’à leur suite avant de les faire entrer, leur disant comment contacter la réception ou le service de chambre s’ils avaient besoin quoi que ce soit. Il semblait que leurs bracelets servaient aussi d’authentifications pour la clé de la chambre et Bhaal se disait que c’était vraiment pratique. Le jeune homme fit s’asseoir Kazhenn sur le lit pendant qu’il visitait la suite. Elle était composée de plusieurs pièces, un salon qui donnait sur une petite terrasse avec vue sur la rue, ainsi que deux chambres avec lits doubles et une petite salle de bain pour chacune comprenant tout le nécessaire. Il y avait aussi un bar dans le salon qui semblait plein de boissons alcoolisée et d'autre boisson plus douces.



Bhaal s'apercu à ce moment la d'une aura magique dans la chambre, mais celle ci était diffuse et ne semblait pas agressive. Se disant que c'était certainement l'une des particularité de l’hôtel, il l'ignora, avant de penser au fait que Kazhenn et lui n’étaient à présent plus très propre après leurs aventures dans la boutique. Il alla donc voir la renarde, mais celle-ci semblait toujours absente et il se décida donc à la guider vers l’une des salles de bain.
 
Bhaal se déshabilla puis déshabilla sa petite-amie remarquant sa semence qui avait coulé le long des jambes de celle-ci et entra ensuite avec elle sous la spacieuse douche dont il activa l’eau. Bhaal se lava intégralement mais rapidement pendant que Kazhenn restait à côté de lui puis prenant du shampoing il commença par lui laver les cheveux puis les queues, frottant bien afin de les nettoyer. Il rinça ensuite tout cela puis commença à nettoyer le reste de son corps nu avec du savon, caressant quelque peu gêné les formes de la jeune femme mais ne pouvant s’empêcher de s’attarder sur sa poitrine et ses fesses les massant allégrement avec l’aide du savon. Se collant à son corps ensavonné, il glissa sa main sur sa féminité qu’il caressa intensément, un de ses doigts légèrement entre ses lèvres inférieures afin de bien nettoyer cette zone importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 3 Sep - 12:45

Les essayages avaient été... particuliers... et particulièrement épuisant pour la renarde... Entre les commentaire de la vendeuse et de Kin qui avait suivit cela, Kazhenn ne savait plus du tout où se mettre... Et, après qu'ils ait fait quelques achats pour reprendre des vivres. Encore un petit détour pour aller voir un peu ce qu'ils pourraient prendre en meubles pour leur maison, quand elle serait fini. La renarde resta accrochée au bras de son petit ami... mais... Kin décida à ne pas la laisser tranquille. Et son instinct trouva plus juste de la faire se décrocher de la réalité... du moins en partie. Elle sentit son petit ami venir lui mordiller le cou et elle frémit un peu, sur le point de revenir à elle... Quand il l'acheva en lui demandant si elle était en train de s'imaginer certaines utilisations qu'ils pourraient avoir du lit. La gêne et le malaise montèrent en flèche et, cette fois, elle décrocha purement et simplement de la réalité, comme pour se protéger...

Machinalement, elle se contenta de suivre Bhaal... ou simplement de se laisser emporter par lui. Elle n'avait aucune conscience de ce qui se passait vraiment autour d'eux pour le moment. Kazhenn suivait l'homme sans même vraiment le réaliser. Elle avait un peu de mal à le suivre, ses jambes se dérobant parfois un peu sous elle. Elle manqua d'ailleurs de tomber à plusieurs reprises, se raccrochant comme elle le pouvait au bras de l'homme. Kin continua encore à les guider dans la ville, s'inquiétant un peu de l'état de sa maîtresse, ils avaient peut-être été trop loin. Toujours dans un état second, la jeune femme continua de suivre Bhaal qui avait pris une suite pour elle, bien qu'elle n'en soit pas consciente pour le moment. Kin restait tout contre elle, tout de même inquiet de la voir ainsi. Ils allèrent donc jusqu'à la suite et le mage installa la druidesse sur le lit, mais le regard de cette dernière était encore perdu dans le vide, victime de cette protection mentale.

Kin sauta sur le lit, derrière la rousse en la laissant se calmer à son rythme, comme elle pouvait. Il se passa quelques instants de plus pendant que Bhaal visitait un peu les lieux, quelques instants pendant lesquelles l'esprit de Kazhenn semblait commencer à s'apaiser. Peut-être que c'était l'aura de ce lieu qui lui faisait du bien et qui l'aidait à se reprendre doucement. L'homme revint alors près d'elle et elle cligna un peu des yeux, même si elle n'était pas encore revenue à son optimum. L'homme l'avait alors fait se relever, puis, il l'avait emmené vers la salle de bain. Une fois arrivé dans la pièce, il avait commencé à la déshabiller... encore une fois... et encore une fois, elle s'était retrouvée nue en face de lui, mais si elle avait maintenant plus ou moins conscience de ce qui se passait autour d'elle, elle n'y réagissait pas encore vraiment. En moins de temps qu'il n'en fallu pour le dire, les deux membres du couple se retrouvaient nus... et Kin était sagement dans la chambre avec Lagad qui dormait sur son dos depuis le début de ce shopping.

Pendant que l'homme se lavait, la jeune femme resta simplement debout dans son coin, sans trop savoir quoi faire. L'eau coulait en partie sur son corps alors que Bhaal était en train de se laver de son coté. La renarde se remettait doucement et l'eau complétait l'effet de l'aura pour la calmer. Kazhenn sentit ensuite son petit ami venir s'occuper d'elle, à nouveau... Elle le sentit qui commençait à lui laver les cheveux et les queues, la faisant rougir un peu vivement. Elle frissonna... Et le fait qu'il s'occupe de ses queues n'aidaient pas vraiment. Sans qu'elle n'ait vraiment de contrôle sur ça, elle sentit une certaine chaleur croître en elle. C'était instinctif, elle avait toute les peines à lutter contre tout ça. Il l'aida à se rincer et elle cligna les yeux, commençant encore un peu plus à émerger... Il lui fallu cependant quelques instants pour qu'elle parvienne à bien analyser la situation... et qu'elle se remette aussitôt à rougir.

Kazhenn sentait cependant autant qu'elle voyait Bhaal qui continuait de l'aider à se laver. Elle sentait bien qu'il la savonnait... et qu'il s'attardait un peu sur ses rondeurs, profitant de certaines partie de son corps. Il s'attardait sur sa poitrine, la caressant peut-être un peu plus longuement que nécessaire. Il s'attardait aussi sur ses fesses et, sans qu'elle ne puisse s'en empêcher, elle laissa échapper un petit soupire qui pouvait tout à fait passer inaperçus. La renarde frissonna alors que, continuant de la laver, il s'était collé à elle... et elle n'avait que trop conscience de ce corps contre le sien. Il dégageait une chaleur bien différente de celle de l'eau... une chaleur qu'elle apprenait de plus en plus à apprécier et elle se colla légèrement contre lui, sans même s'en rendre compte... Puis, l'une des mains de Bhaal se glissa vers son intimité et elle frémit vivement, son esprit se raccrochant vivement à la réalité maintenant. Ses joues s'embrassèrent violemment alors qu'un des doigts de l'homme se glissa légèrement entre ses lèvres inférieurs. Sa main se releva vivement et se referma sur le bras du mage. Si elle avait un peu plus de force maintenant, son intimité restait encore assez sensible à cause de la relation précédente. Kazhenn frissonna doucement contre lui. Cette main toujours posée sur le bras de l'homme, elle déglutit légèrement et tourna maintenant les yeux vers lui, le coeur un peu serré dans sa poitrine.


"Bhaal... Ha... Je... ha... Est-ce que... ha... C'est... ha... vraiment une bonne idée..."

Elle ne pouvait pas retenir son souffle haletant. Il fallait dire que les caresses sur ses queues quand il les avait shampouiner... et ses caresses sur son intimité n'aidait certainement pas pour l'aider pour le moment... Elle avait la gorge sèche et elle ne savait plus vraiment où elle en était. La renarde frissonna, toujours en parti blottit contre lui, elle ne semblait même pas chercher à s'éloigner de lui. Elle était attachée à lui et... d'une certaine façon, elle avait un peu peur de le perdre... alors elle ne savait juste pas trop comment réagir dans le cas présent. Kazhenn frissonna et resta simplement contre lui, ses oreilles se baissant un peu sur son crâne. La situation la gênait quand même beaucoup... Etait-ce vraiment normal pour un couple d'être amené à se... s'unir aussi souvent... Non, ce n'était pas vraiment que c'était désagréable et elle n'avait pas... vraiment à se plaindre quand à tout ça... même si ça restait vraiment affreusement gênant pour elle...

En attendant, même si elle tenait le bras de Bhaal, cela n'allait pas vraiment empêcher ce dernier de continuer à caresser son intimité... ou pire. Elle était complètement rouge et avait le souffle court alors qu'elle se sentait étrange et... qu'elle en venait parfois à ce demander si l'homme ne profitait pas un peu trop de connaître ses faiblesses. Coincées entre eux, encore une fois, ses queues n'étaient pas vraiment libres de leurs mouvements, bien qu'elles bougent tout de même un peu nerveusement, chatouillant le torse du mage de leurs mouvements... et peut-être aussi son bas ventre, puisqu'elles semblaient instinctivement chercher à trouver un moyen d'être plus libres de leur leurs mouvements. Kazhenn frissonnait tout contre lui, mais ne semblait pas chercher à s'éloigner de lui ou à se dégager, comme si il y avait toujours cette peur en elle... Peur d'être seule ou simplement peur de le perdre, lui. C'était un peu compliqué. En attendant, elle tourna légèrement les yeux vers lui, par dessus son épaule pour essayer de croiser con regard en attendant qu'il lui réponde. Elle était toujours légèrement tremblante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 5 Sep - 1:41

Une fois sortie du magasin de vêtements, Bhaal et Kazhenn avait ensuite fait quelques courses pour manger et la jeune femme l’avait ensuite guidé vers un magasin de mobilier afin qu’il regarde ce qu’ils pouvaient acheter afin de meubler leur future maison. Cependant, la visite se transforma bien vite séance de taquinerie contre la druidesse. En effet, bien que Bhaal ne le sache pas, alors qu’ils regardaient un lit, Kin fit une remarque à la Kitsune, la faisant rougir, et Bhaal voyant cela, avait presque innocemment, rajouté une couche, la faisant complètement bloquer. Remarquant cela, et se disant qu’il serait compliqué de rentrer dans cet état-là, il était allé au comptoir, avait acheté le lit pour la forme avant de demander au vendeur où se trouvait l’hôtel le plus proche et de s’y rendre.
 
Bhaal se dirigea vers l’hôtel indiqué par le vendeur, c’était un hôtel angélique et effectivement l’atmosphère y était quelque peu calmante. S’approchant de l’accueil, le mage avait demandé une chambre pour eux et pondérant un instant, Bhaal avait pris une suite afin de loger pour la nuit, même s’il avait hésité à prendre celle royale. Arrivant dans la chambre, le premier point qui surpris le jeune homme ne fut pas l’agencement de la pièce ou quoi que ce soit du genre, mais l’aura magique apaisant qui y régnait. Décidant de passer outre, il avait posé Kazhenn sur le lit et exploré la suite. Celle-ci était relativement vaste, avec un salon, deux chambres et deux salles de bains, ainsi qu’un balcon.
 
Se rappelant de leur état, à lui et la jeune femme, Bhaal avait décidé de prendre une douche, en profitant aussi pour la laver, sachant qu’elle était toujours dans les brumes de sa gêne précédente. La guidant vers la salle de bain de leur chambre, il se déshabilla avant de la déshabiller aussi, puis de l’attirer dans la douche et de commencer à se laver. Une fois sa toilette rapide faite, il s’occupa de sa petite amie qui était toujours là, ne bougeant pas vraiment. Il lui lava tout d’abord les cheveux puis les queues et il la vit rougir et frissonner quelque peu, se disant qu’elle devait certainement commencer à reprendre conscience. La rinçant, il continua de la laver, prenant à présent du savon afin d’en enduire le corps de celle-ci, la savonna intégralement, en profitant un peu pour caresser son corps, s’attardant particulièrement sur la poitrine et les fesses de sa petite amie qui frissonnait fasse à ses caresses. Puis se glissant derrière elle et l’enlaçant, il avait continué la toilette en glissant sa main vers l’intimité de la Kistune, qui frémit, se collant à lui avant de relever une main qui attrapa le bras de Bhaal qui venait de glisser un doigt entre les lèvres inferieures de la jeune femme.
 
Il semblait que celle-ci venait de se réveiller, lui demandant, haletante et frissonnante contre lui, si cela était vraiment une bonne idée. Bhaal pensait que c’était une bonne idée, mais il n’allait pas le dire, il continua simplement de glisser son doigt entre les jambes de Kazhenn, la mordillant dans le cou alors que les queues de celle-ci se frottait contre son torse. La serrant contre lui, il glissa son membre tendu entre les jambes de la renarde, la caressant avec un petit mouvement de vas-et-viens de la même manière que son doigt qui s’était à présent retiré pour mieux venir jouer avec son bouton d’amour. Son autre main quant à elle massait joyeusement la poitrine de celle-ci, jouant de manière intermittente avec ses perles de chair. Puis, après un instant, il se retira complétement, coupant l’eau maintenant qu’ils étaient lavés et attrapant une serviette, il la sécha de la tête aux pieds, y compris à sa féminité et il se sécha à son tour avant de l’embrasser langoureusement avant de lui dire avec un sourire inviteur :
 
« Tu as raison, ce n’est peut-être pas sérieux, mais la vie ne doit pas être vécue sérieusement. Quoi qu’il en soit, je t’attendrais près du lit si tu en veux encore, même après en avoir redemandé tout à l’heure. Et si jamais tu t’inquiètes d’en vouloir à nouveau, c’est tout à fait normal et pour le moment nous somme un couple relativement sage. »
 
Ramassant ses affaires, il retourna auprès du lit sur lequel il s’allongea après avoir déposé ses vêtements à côté de la table de nuit. Allongé sur le dos, il ferma les yeux, tentant de se calmer avec l’aide de l’aura de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Mar 5 Sep - 10:54

Encore une fois, ça avait été une journée assez éprouvante pour la renarde et les choses ne s'était pas du tout terminé comme prévue. Comme ce passage dans une auberge angélique initié par Bhaal alors que l'esprit de Kazhenn avait un peu décrocher. Quand elle était vraiment revenue à elle, ils étaient nus sous la douche, l'homme glissé derrière elle et pressé tout contre son corps... un de ses doigts glissé entre les jambes de la renarde, tout contre son intimité. L'empêchant plus ou moins de compliqué, elle lui demanda si c'était vraiment une bonne idée et, pour toute réponse, il continua simplement ce qu'il était en train de faire, la faisait frissonner de ces caresses entre ses lèvres inférieurs. Avec toute les peines du monde, elle réprima un gémissement, son intimité encore assez sensible de ses derniers assauts. Le mage vint lui mordiller le coup et elle ferma les yeux, se surprenant à savourer ce contact et à frissonner. Elle ne pu réprimer un petit gémissement cette fois, tout contre lui.

Oui, tout contre lui, parce qu'il la serrait contre lui et elle aurait pu s'y blottir, parce qu'elle se sentait toujours bien contre lui... mais non... pas avec ce contact qui enflammait ses joues. Ce contact ? Le membre durci que Bhaal glissa entre ses jambes, se frottant contre son intimité. Elle laissa échappé un petit "Ah...", surtout avec l'homme qui la caressait maintenant de façon plus... tentatrice. Elle sentait la chaleur monter en elle. Le mage la connaissait trop... beaucoup trop... Il jouait avec elle, titillant ce qu'il avait fait naître en elle, en jouant - peut-être pour l'attacher toujours plus à lui - avant de se retirer et de s'éloigner d'elle en coupant l'eau... Les jambes de Kazhenn manquèrent de se dérober sous elle. Ce n'était pas juste, il ne répondait pas vraiment à sa question, il se contentait de faire comme lui avait envie... Mais... Mais... Mais, elle n'arrivait pas à lui en vouloir. Non, elle en était parfaitement incapable et se retrouvait encore une fois à brûler intérieurement à cause de lui. La gorge sèche, Kazhenn s'accrocha à la paroi de la douche comme elle le pouvait, se rendant compte qu'elle tremblait légèrement. Bhaal entrepris de la sécher et elle n'en rougit qu'un peu plus, cherchant à se débattre et à lui échapper en disant simplement :


"Je... Je peux très bien me débrouiller seule..."

Oui... mais elle ne l'empêcha pas vraiment de continuer pour autant... Quand il s'occupa de se sécher lui, elle se détourna, rougissante et le souffle court. Puis, elle se passa une main dans les cheveux, pour les démêler un minimum, faisant pareil avec ses queues... mais voilà que Bhaal reportait à nouveau son attention sur elle. Il l'embrassa langoureusement et elle frissonna contre lui. C'était injuste, elle était complètement incapable de lui résister. Et Kazhenn se blottit légèrement contre lui, répondant à ce baiser avant qu'il ne lui réponde enfin. Il lui dit que ce n'était peut-être pas sérieux, mais que la vie ne devait pas être vécue sérieusement. Elle pencha la tête sur le coté. Lui dire ça, après toutes les fois où il lui avait demander de faire attention... Pour elle, ça ne semblait pas très juste. Bhaal lui dit également qu'il l'attendrais près du lit si elle en voulait encore. Encore une fois, elle vira à l'écarlate et le fait qu'il achève sa diatribe en tentant de la rassurer, disant que si elle s'inquiétait d'en vouloir encore, elle n'avait pas à s'en faire puisqu'ils étaient relativement sage. La gorge de la renarde s'assécha alors que ses joues étaient toujours écarlates, son coeur avait loupé un battement et ses queues avaient commencé à s'agiter nerveusement dans son dos. Elle était troublée, gênée, et elle ne savait plus trop quoi penser.

Elle le regarda quitter la salle de bain, les jambes tremblantes, elle s'accrocha au lavabo et regarda le miroir... L'autre fille... Aussi rouge qu'elle, ce qui n'en ressortait qu'encore plus sur sa peau pâle... Elle avait l'air d'être sur le point de tourner de l'oeil. Elle ouvrit l'eau froide et laissa couler l'eau quelques instants. Si elle en voulait encore, il l'attendait... Et si elle n'en voulait pas plus ? Elle ne savait pas... La nervosité lui tordait l'estomac. Que devait elle faire ? Aller dans un autre endroit de l'appartement et chercher un peu de vrai repos ? Et les cauchemars... Car oui, il n'y avait que la présence de Bhaal pour les lui faire échapper... et encore, ce n'était pas aussi simple que ça. Elle soupira, puis, elle remarqua son sac, au coeur de ses vêtements. Elle hésita un moment, puis, elle lava ses vêtements, rougissant violemment quand ce fut le tour de la culotte et, enfin, elle passa une de ses tenue de nuit, s'assurant de prendre la plus neutre possible, mais chacune d'elle s'achevait pour ainsi dire à la naissance de ses cuisses. Bon... tant pis... Ecarlate et vêtue de cette simple tenue de nuit, elle rejoignit Bhaal, posant son sac sur le chemin avant de finalement venir se blottir tout contre son petit ami, le plus naturellement du monde et ne cherchant pas à avoir plus. Elle vint simplement se pelotonner contre lui, nichant son visage au creux de son épaule et passant son bras autour des épaules de l'homme, se blottissant contre lui sans chercher plus, ronronnant légèrement contre lui. Elle finit par prendre la parole, d'une voix un peu faible, comme si elle avait du mal à le dire.


"Tu sais Bhaal, je... Je ne sais pas si c'est quelque chose de normal, mais pour moi... C'est quelque chose de nouveau et... je ne suis pas vraiment très à l'aise quand à tout ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 85
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 16 Nov - 0:13

La journée de deux jeunes gens n’avait pas été facile et l’esprit Kazhenn ayant quelque peu décroché, le mage avait décidé de s’arrêter à une auberge pour qu’ils se reposent un peu avant de reprendre leur chemin pour rentrer. Ce ne fut cependant pas une auberge sur lequel le couple était tombé mais une sorte d’hôtel angélique et Bhaal avait réservé une chambre. Après avoir rapidement visité la dite suite, il avait emmené la kitsune encore sonnée jusqu’à la salle de bain, où le jeune homme l’avait déshabillée avant de se laver puis de s’occuper d’elle d’une manière plus intime.
 
Il avait commencé par la savonner normalement, mais rapidement ses mains s’étaient glissées sur les parties intimes de la renarde, glissant un doigt entre les lèvres inférieures de celle-ci et lui massant la poitrine avant de glisser son membre entre ses cuisses et le frottant contre sa féminité. Ses gestes arrachèrent quelques gémissements à la demoiselle puis il se retira, la laissant là avec ses envies, la séchant intégralement pendant en s’attardant à nouveau sur certains points sensibles pendant qu’elle s’indigner, disant qu’elle pouvait se sécher toute seule. Puis il s’était séché à son tour avant de l’embrasser langoureusement et de l’inviter à le rejoindre sur le lit si elle en souhaitait plus.
 
Ramassant ses affaires, il les déposa près de la table de nuit et s’allongea toujours nu sur le dos, fermant les yeux et tentant de se calmer quelque peu, sans trop de succès. Après quelques minutes, Kazhenn était venue s’allonger côté de lui, l’enlaçant simplement en ronronnant, puis elle lui avait dit d’une voix faible :
 
"Tu sais Bhaal, je... Je ne sais pas si c'est quelque chose de normal, mais pour moi... C'est quelque chose de nouveau et... je ne suis pas vraiment très à l'aise quant à tout ça..."
 
Ainsi, sa petite amie était mal à l’aise devant cette nouveauté, ne sachant pas vraiment si s’était normal. Et la formulation de celle-ci avait donné des idées à Bhaal pour résoudre ce problème. L’enlaçant à son tour, il la regarda dans les yeux avant de lui répondre avec une voix telle celle d’un incube :
 
« Ne t’inquiète pas, c’est tout à fait normal. Et pour résoudre ta gêne quant au fait que ce soit nouveau… Je ne vois qu’une solution. »
 
Venant sceller les lèvres de sa petite amie, le mage la serra tout contre lui, glissant son membre long et dur dans son intimité encore humide de la stimulation précédente sans lui laisser le temps de réagir. La plaquant contre le lit, il commença ses mouvements de vas et viens, s’enfonçant profondément en elle alors que l’une de ses mains venait lui masser allégrement la poitrine et qu’il lui mordillait les lèvres avec passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 16 Nov - 1:22

La douche n’avait pas vraiment été des plus relaxante pour notre renarde qui bien souvent ne savait plus du tout où elle en était quand il s’agissait de son compagnon. Elle ne se souvenait pas qu’il était comme ça avant… là-bas. Soit, elle avait finit par sortir elle aussi de la salle de bain, prenant le temps de passer une chemise de nuit avant d’aller, finalement, rejoindre Bhaal. Elle vint simplement se blottir contre lui et l’enlacer en ronronnant… Mal à l’aise, elle lui avait alors confié sa gêne quand à tout ça… mais elle ne s’était pas attendu à la suite des évènements. Elle sentit dans un premier temps les bras de l’homme se refermer autour d’elle et elle le laissa faire, se blottissant simplement contre lui. Il lui parla alors à son tour, la regardant dans les yeux et, encore une fois, elle sentit un frisson lui remonter le long du dos. Comment ça il ne voyait qu’une solution ? Et le ton de sa voix ?

Elle n’eut pas vraiment le temps de comprendre quoi que ce soit qu’il l’embrassa, la serrant encore un peu plus contre lui… Mais ce ne fut pas cela qui perturba encore un peu plus son esprit. Ce fut plutôt de le sentir à nouveau en elle, lui laissant à peine le temps de comprendre ce qui lui arrivait… Et elle ne pu s’empêcher de gémir et de refermer l’une de ses mains sur le drap… Son regard, actuellement vert, brillait légèrement alors qu’elle tentait au mieux de soutenir le regard de son petit ami. Ses joues étaient complètement écarlate, mais, elle n’eut pas vraiment le temps d’agir ou même simplement de parler que l’homme la plaqua contre le lit avant de commencer à la lutiner. Sans pouvoir s’en empêcher, elle laissa échapper un petit cri, avant de se raccrocher comme elle le pouvait à son compagnon… au sens propre. Ses ongles venant maintenant érafler la chaire de ses épaules alors qu’il y avait à peine la place pour qu’il continue ainsi de masser ses seins…

Elle ne pouvait même pas espérer lui parler, puisqu’il ne cessait d’assaillir de baisser et de petite morsure… elle eut très rapidement le souffle court à cause du désir qu’il faisait naître en elle… Cette sensation dont elle n’avait rien connu avant lui… Et les souffle court et chaud se perdait contre les lèvres du mage alors que, timidement, elle laissa sa langue partir à la recherche de la sienne et s’y emmêlé. Le rouge ne quittait décidément pas les joues de la Kitsune, mais cette dernière se raccrochait de plus en plus fermement aux épaules de son amant, y plantant ses griffes sans même vraiment le remarquer. Ses oreilles s’était légèrement couchées sur son crâne… Dans la position où elle se trouvait, ce n’était pas comme si elle pouvait vraiment s’opposer à ses assauts… Mais le voulait-elle vraiment ? Elle sentait son corps chaud contre le sien… en elle… et elle tremblait, frêle et fragile entre les bras de l’homme…

Quand ce dernier lui accordait le temps de respirer, elle s’accordait simplement quelques secondes, puis repartait d’elle-même à l’assaut des lèvres de son compagnon, ses queues s’agitaient comme elle le pouvait, mais leur position limitait sérieusement les mouvement de ses dernières… Kazhenn ne pu s’empêcher de souffler le prénom de son amant, fermant les yeux en se disant qu’il la rendait folle… Jamais elle n’aurait penser qu’elle puisse un jour être dans cet état… Et il se mouvait en elle et elle se cramponnait à lui, comme elle le pouvait.. Finissant même par échapper à ses lèvres pour se presser tout contre lui et venir nicher son visage dans le creux de son cou… Elle se laissa même aller au point de mordre légèrement ce dernier, ne se souciant que peu des marques qu’elle pourrait laisser pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle coule au milieu des bois, la source...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Eternia :: Fôret du sombre-
Sauter vers: