Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elle coule au milieu des bois, la source...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 23 Juil - 13:18

Le passage du portail avait été une étrange sensation. Cependant, cela avait aussi été accompagner par une sensation de déjà vu. Kazhenn ne savait pas vraiment d'où lui venait cette impression... Enfin, une chose était sûre : elle était sur une vaste place où se trouvait pas mal de portail comme celui duquel elle sortait... Il y avait trop de portails et aussi trop de monde... Beaucoup trop de monde. La Druidesse sentait une vague d'anxiété s'emparer d'elle sans qu'elle ne parvienne à lutter contre ça. Rapidement, ses familiers s'étaient répandu autour d'elle, la chimère pris même la peine de prendre une forme adulte. La renarde se retrouvait ainsi dans une zone de sécurité qu'ils avaient plus ou moins installer tout autour d'elle.

Une voix avait alors retentit un peu plus loin. Une femme l'invitait à approcher d'un guichet. La rouquine obéit à cette invitation et se dirigea alors jusqu'au guichet où on lui posa des questions... beaucoup de questions. Elle répondit autant qu'elle le pouvait, mais sans sa mémoire, peu trouvait de réponses. La renarde se retrouva bien vite prise de vertige quand à tout ça... Quand le flot des questions de tarie, on lui demanda de pressé son pouce sur une surface et, on lui montra ensuite une sorte de tablette. Instinctivement, elle la pris et commença à parcourir. On lui demandait de choisir celui qui lui plaisait le plus et elle choisit une forme, on lui sourit et on lui demanda de tendre son bras. Mal à l'aise, elle obéit et on noua un fil autour de son poignet avant de le fermer avec une pièce de métal... qui pris la forme d'un grelot. La femme lui conseilla de ne jamais l'enlever et on lui expliqua encore d'autre choses. Elle avait l'impression que son esprit allait exploser. Jamais elle ne se souviendrait de tout ça... heureusement qu'il y avait Kin.

La renarde chancelait légèrement. Elle avait l'impression que son cerveau n'allait pas tenir le choc. Suki vint alors s'enrouler autour de la taille de la renarde, la soulevant du sol. Kazhenn émit un hoquet de surprise, cependant, elle se laissa faire alors que le serpent vint alors la déposer sur le dos de Zaylar, juste au dessus du niveau de ses ailes. Sans qu'ils n'aient besoin qu'elle leur donne de consigne, ils surent qu'elle ne voudrait pas rester en ville. Ils l'avaient donc fait quitté la ville, puis s'enfoncer dans la forêt... après tout c'était là-bas qu'elle s'était sentit le mieux... Ou ? Ils n'auraient pas pu vraiment le dire à dire vrai. Mais chacun d'eux savait que c'était le cas.

Sur le trajet, Kazhenn avait finit par s'affaisser sur le dos de Zaylar... Son corps n'était pas encore au plus puissant de ses forces et elle se sentait épuisée. Son visage vint se nicher dans la crinière du lion et sa main avait maintenant relâcher son bâton que Kinvi avait récupérer comme il le pouvait, le traînant derrière lui alors qu'ils continuait à avancé au coeur de la forêt. Ils arrivèrent dans une sorte de petite clairière en bordure d'une rivière. On y trouvait un arbre couché au sol et une souche sur laquelle se trouvait une poupée. Cette poupée était en parfait état et demeurait simplement posée sur cette souche.

Les créatures n'avait pas vraiment besoin de parler, ils communiquaient simplement par de simples regards. La partie serpentine de la chimère s'enroulant encore une fois autour de la renarde, la soulevant alors que Zaylar se couchait près de l'arbre couché, sur le flanc, son autre tête venant ensuite déposer Kazhenn contre lui. Rapidement, la chimère la couvrit d'une aile protectrice. Kinvi traîna alors le bâton de sa maîtresse près d'elle et se roula en boule tout près de ce dernier, le protégeant. Et Kin se percha sur l'arbre couché avant de créer des feu follet autour de la zone, prenant le premier tour de garde pour assurer sa protection. Il ne laisserait personne faire de mal à la renarde...

Sans que personne ne le remarque, la poupée s'était animée, puis, en silence, elle vint simplement près de la renarde, se glissant doucement dans les bras de la jeune femme qui la serra doucement tout contre elle. Elle avait l'air épuisée, comme si son corps avait du mal à assimiler cette nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 27 Juil - 1:40

Tout était calme, cela faisait maintenant un bon moment que Kazhenn dormait et on pouvait sans nul doute penser qu'elle prenait un repos bien mérité... sauf que tout à coup, sans crier gare, la renarde se réveilla d'un bon en hurlant... Elle tremblait de tout ses membres, sentait les larmes roulées sur ses joues et avait l'impression que la personne qui dans son rêve, la menaçait était là... Elle se mis à serrer la poupée contre elle, ne s'étonnant même pas qu'elle soit ici. La poupée se mis alors à fredonner un petit air, très doux, presque une berceuse pour l'apaiser. Zaylar referma doucement ses ailes sur la renarde jusqu'à ce qu'elle soit complètement apaisée maintenant. Pendant un long moment, elle resta simplement là, adossée à la chimère qui était toujours sous sa forme adulte et regardant les feu follet que Kin faisait voleté autour de son campement de fortune... Finalement, elle avait soupiré et s'était levée, allant ramasser du bois mort pour se faire un feu... Elle avait trop peur de ses rêves pour dormir, trop peur que ce ne soit pas que des rêves justement.

Kazhenn fouilla dans son sac et en sorti plusieurs choses, s'étonnait de les trouver là. Un bracelet grelot qu'elle s'empressa de passer à son poignet... Une pomme... qu'elle y remit aussitôt... Elle ne l'inspirait vraiment, mais alors vraiment pas. Une boucle d'oreille fleurit... adapter à ses oreilles... qu'elle mit aussi... Puis, elle sorti une sorte de tasse fermée. Quand elle l'ouvrit, elle dégagea une délicieuse odeur de chocolat et de guimauve... Elle sentit son esprit gargouillé et se résolu à la faire réchauffer et à la boire... Elle n'avait pas faim, mais c'était tout de même une bonne chose que d'agir ainsi... Et... Elle commença à travailler pour se faire un refuge.


Plus d'une semaine s'était passée depuis son arrivée sur Eternia, elle avait décidé de s'établir dans cette clairière trouvée par ses familiers. Avec l'aide de Tréant, elle avait... convaincu certains arbres à s'agencer de telle sorte qu'ils fassent une espèce de cabane végétales tout à fait imperméable et... hermétique... enfin sauf des espèces de fenêtres. Un familier supplémentaire avait rejoint la bande en la personne d'une petite hermine blanche que la rousse portait sur les épaules... Bien sur, elle avait dû retourner en ville et il avait bien fallu Kin ET Zaylar et Suki pour retrouver le campement après ça... Enfin, elle avait maintenant des vivres pour quelques temps et... des livres sur la flore d'Eternia... qu'elle avait emprunter... à la bibliothèque... Oui, oui, elle avait osé.

Kazhenn mangeait toujours aussi peu et ne buvait pas beaucoup plus... Juste ce dont son corps avait besoin quoi... Du moment qu'elle n'avait pas de carence, ça devrait aller... Et elle pourrait bien le voir elle-même... n'est-ce pas ? Et puis, il y avait le sommeil... Elle ne dormait pas beaucoup, lisant à la lumière des feu follet de Kin jusqu'à tomber de fatigue... et se faisant réveiller à peine quelques heures plus tard par des cauchemars. Elle avait des cernes, mais elle survivait et puis, ses familiers faisaient toujours tout leur possible pour remonter le moral à leur maîtresse... ou pour la ramenée au refuge quand elle s'éloignait un peu trop... et se perdait... Autant dire que cela arrivait souvent... TRES souvent.... trop souvent ? Bref.

Elle avait eut l'occasion de croisé des autochtone, mais personne ne semblait vraiment s'inquiéter de sa présence. Après tout, elle ne faisait de mal à personne... Au contraire même, il lui était arrivé de soigner deux ou trois blessé mineurs qu'elle avait croisé... Bien sur, il n'y avait pas plus, sinon, les gens seraient déjà aller voir un médecin plus... classique... En fait, la Druidesse avait plus de travail avec les animaux blesser, mais cela ne la dérangeait pas et elle les soignait avec plaisir, se faisant payer à grand renfort de câlin et de léchouilles... Et elle adorait ça... Même si, cela ne l'empêchait pas de continuer cette vie, en ermite dans la forêt, ne cherchant pas plus que ça à aller au devant du monde.

Enfin, quand elle ne s'occupait pas de son petit coin de paradis... ou tout simplement des plantes ou animaux aux alentours, elle se posait au bord de la rivière, trempait ses pieds nus dans cette dernière et lisait... Elle lisait encore et toujours et reportait tout ce qui pouvait lui sembler intéressant dans son recueil de botanique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 27 Juil - 17:44

Ce fut une migraine lancinante qui réveilla Emeric de la lourde torpeur dans laquelle il était. Avait-il trop joué et le jeu l’avait-il déconnecté de force ? Non… quelque chose n’allait pas. Il était allongé sur une surface inégale et dure. Alors qu’il inspirait une bouffée d’air, de la poussière et de la terre s’insinuât dans sa respiration manquant de l’étouffer. Toussant et crachotant les saletés qui était rentrées dans sa bouche, Emeric se releva en titubant, ouvrant tant bien que mal ses yeux que la lumière faisait douloureusement souffrir, telle des aiguilles s’enfonçant dans ses tempes. Et ce n’était pas tout, tous ses muscles lui faisait souffrir un mal de chien, comme s’il avait passé les 10 derniers jours à suivre un entrainement digne d’un spartan.

*Ma tête,* il toussa encore *j’ai l’impression d’avoir été passé sous un rouleau compresseur…*

Regardant avec difficulté autour de lui alors que ses yeux commençaient à s’habituer à la vive lumière du jour il remarqua que les alentours étaient bien comme il le craignait. Il n’était pas chez lui. Y regardant de plus près, l’inquiétude grandissait, il n’aimait vraiment pas ce qu’il voyait, il n’était même pas sur la côte ouest des Etats unis.  Il était dans une zone semi rocailleuse, légèrement boisée, mais là n’était pas vraiment le problème.

*E che cazzo, porca troia ! Je suis OÙ !? Ces arbres ne sont pas du coin ou je devrais me trouver… On ne m’aurait quand même pas kidnappé dans mon sommeil et jeté au milieu de nulle part, si ?*

Continuant à regarder autour de lui, il confirma qu’il ne reconnaissait aucune des essences qui se trouvait autour de lui. Mais quelque chose le turlupinait particulièrement mais il n’arrivait pas à mettre la main dessus. Levant la tête pour regarder la position du Soleil il remarqua alors quelque chose qui le choqua profondément. Il n’y avait pas un grand astre lumineux, mais deux et l’un d’entre eux était même rouge….

*….*

Ne sachant pas quoi penser pour le moment Emeric s’assit, et rassembla quelques pensés logiques face à cette situation qui en manquait complètement. Ou tout du moins essaya, bien que ce n’était pas du plus pratique lorsqu’on avait l’impression d’avoir la tête dans un étaux.

*Bon… Récapitulons calmement. Je commençais à fatiguer après la quête avec Kazhenn, je me suis donc déconnecté du jeu. Ça j’en suis certain, tout du moins jusqu’à la déconnexion… Mais je suis certain que je ne suis pas dans le jeu non plus. Le gout de la terre et tout le reste sont trop réel pour être simulé par le jeu. Je ne vois donc que deux possibilités, l’une étant pas forcément plus rassurante que l’autre. Soit je suis devenu fou, soit je suis sur un autre monde, et si je commence à penser que je suis fou je ne peux plus rien essayer de comprendre... Donc je vais partir sur la possibilité que je sois autre part que sur Terre même si ça continue à me paraitre étrange… En attendant la priorité est d’essayer de trouver de quoi survivre et de trouver des gens.*

Se levant en soupirant, il entendit une branche craquer derrière lui.


Dernière édition par Bhaal D'Aurien le Ven 28 Juil - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 27 Juil - 20:04

Emeric se retourna lentement, très lentement, faisant face à une sorte de loup. À un petit détail désagréable près…. Enfin, « petit » détail, le loup devait lui arriver au niveau de la tête, si ce n’était pas un peu plus. La journée commençait décidément particulièrement mal.

*…*

Il n’était pas armé, et même s’il l’était-il doutait qu’il puisse combattre ce loup géant. Entendant un autre craquement, il dirigea son regard à la gauche du loup. Correction. Il n’allait pas pouvoir combattre ces deux loups géants et fuir n’allait pas être facilement réalisable, mais ne pas s'enfuir n’était pas vraiment une option au vu de leurs grognements et de la manière dont ils se léchaient les babines.

Les loups n’allaient pas le laisser tranquille s’il se retournait pour courir mais rester planter-là n’aller certainement pas l’aider. Il tourna donc les talons et détala aussi vite qu’il le pouvait et à peine avait-il fait quelques pas que les loups commencèrent leur traque.

Respirant aussi profondément que possible Emeric courait, évitant les arbres, sans se retourner pour ne pas se ralentir, jusqu’à ce qu’il trébuche. Etait-ce à cause d’une racine ou d’autre chose il ne le savait pas mais ce qu’il savait c’est que le fait de chanceler venait lui. Un de loups venait frapper l’arbre qui se trouvait juste à côté de lui avant de se faire percuter par le second qui n’avait pas réussi à freiner suffisamment vite. En profitant, Emeric s’élança à nouveau gagnant ainsi de précieuses secondes. Le terrain autour de lui semblait être de plus en plus rocailleux et peut être aller pouvoir trouver un abri ou se cacher le temps que les loups partent.

Mais la chance ne semblait clairement pas vouloir qu’il s’en sorte aussi simplement, car contrairement à son attente, ce n’était pas un champ de rocher qui l’attendais mais un ravin, au fond duquel coulais une rivière, ou plutôt un torrent au vu des remous. Jetant un bref regard derrière lui, Emeric vit les loups qui se rapprochaient dangereusement.


*Le ravin est trop large pour que j’espère passer en sautant, même avec de l’élan… Bon…. En priant pour survivre...*

Ayant pris sa décision, Emeric sauta dans le ravin et les ténèbres l’engloutirent.
.
.
.
.
.
Ce ne fut que plusieurs heures plus tard qu’il se réveilla sur une berge, sa tête le faisant toujours souffrir et sentant quelque chose d’humide lui donner de petits coups sur la joue. Ouvrant les yeux se fut une touffe de poil blanc glapissante qui l’accueilli joyeusement. S’asseyant il regardant le renard qui venait de le réveiller. Celui-ci avait une épaisse fourrure blanche qui lui rappelait celle de Flocon, l’un des familiers de Kazhenn, mais celui-ci ne pouvait pas être là, pas vrai ? Ses doutes furent brisés lorsqu’une espèce de chat au pelage gris et blanc mais doté d’une très longue moustache vint à son côté pour le renifler avant de se coller contre lui en miaulant.


"Shade ? Flocon ? Qu’est-ce que vous faites la ? Ne me dites pas que…"

Un affreux doute venait s’immiscer dans les pensées d’Emeric. S’il était là et que les familiers de Kazhenn étaient là aussi, il y avait toute les chances pour qu’elle soit là aussi et si elle avait hérité de la timidité de son personnage, il craignait le pire pour elle. Se levant en vitesse, il s’aperçût d’un autre «détail» qu’il n’avait pas encore remarqué. Son habit détrempé n’était pas les siens. Ou plutôt ils étaient ceux de son personnage, Bhaal, et pris d’une idée il allât regarder dans une flaque où il remarqua que son apparence n’était pas celle d’un jeune homme aux cheveux blond mais là aussi celle de son personnage de jeu.

*Mais bon sang… Qu’est-ce qu’il s’est passé ?*

Caressant affectueusement Flocon et Shade, il les regarda droit dans les yeux avant de leur demander avec un air inquiet :

"Vous savez si Kazhenn est là, et où elle se trouve ? Vous pouvez nous y mener ?"

Il ne faisait pas vraiment confiance à son sens de l’orientation déplorable. Il s’était souvent perdu et avait même réussi à se perdre dans des couloirs c’était dire. Mais les familiers de Kazhenn avaient un bon sens de l’orientation contrairement à leur maitresse et lui. Ils sauraient certainement le guider jusqu’à elle.

Flocon lui mordilla la manche en tirant légèrement. Il semblait qu’il savait où elle était et qu’ils avaient compris ce qu’il voulait, ce qui était une bonne nouvelle. Éternuant, il s’aperçut qu’il était trempé jusqu’à la moelle, ce qui était plutôt normal après un plongeon dans une rivière. Heureusement, il ne faisait pas trop froid mais il ne fallait pas qu’il reste trempé trop longtemps ou ça allait mal finir. Partant à la suite de Flocon, avec Shade qui avait décidé de s’installer dans son cou, ils descendirent le long de la rivière.


Dernière édition par Bhaal D'Aurien le Ven 28 Juil - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 27 Juil - 21:22

Kazhenn lisait tranquillement au coeur se sa petite foule de familiers, elle savait que Tréant était en train de s'assurer que les créatures sauvages ne risquent pas de faire de mal à la renarde. Cette dernière se sentait fatiguée, mais elle allait probablement faire avec, dans le pire des cas, elle ferait la sieste un peu plus tard. En attendant, tremper ses pieds dans l'eau ainsi lui faisait le plus grand bien. Elle cala comme elle le pouvait le livre sur ses genoux et pris des notes dans son journal. Elle apprenait toute sorte de chose, dans une sorte de table des matière, elle résumait les effets utiles des différentes plantes, elle pourrait peut-être en faire des tisanes ou quelque chose comme ça. Puis, tout à coup, elle entendit des jappement un peu plus loin, des jappement joyeux et elle pencha la tête sur le coté alors que Kin s'était levé pour venir rejoindre la jeune femme. Les oreilles de la Druidesse frissonnèrent doucement sur son crâne.

*C'est Flocon...*
"Je... Je crois, oui..."

Elle savait que c'était Flocon, mais qui était Flocon ? Ça, elle ne savait pas vraiment, mais elle savait que c'était lui. Kazhenn referma son journal et son livre avant de les poser un peu loin de la berge pour qu'ils ne risquent pas de tomber dans l'eau. Elle ne pris pas la peine de prendre son Glastan et se leva simplement, serrant simplement une main contre son coeur. Puis, elle vit trois silhouette : un renard blanc qu'elle reconnu comme étant Flocon. Alors c'était lui ? Il y avait aussi un étrange chat dont elle savait qu'il s'appelait Shade... Et il y avait aussi un homme... Lui ! Sur le coup, elle ne savait pas vraiment qui, mais son coeur se remplit de joie et se soulagement et elle ne pu empêcher son corps d'agir presque par lui même. La Kitsune s'était alors élancée vers le nouveau venu, lui sautant tout simplement au cou pour le prendre dans ses bras et le serré tout contre elle, ses queues remuant doucement dans son dos. Elle avait un grand sourire posé sur ses lèvres et ses oreilles remuaient doucement sur son crâne. Des flash lui revenaient en mémoire et c'était assez compliqué pour elle, car tout cela était très flou.

"Je suis heureuse de pouvoir te voir !"

Lui avait-elle dit, se laissant aller sous le joug de ses émotions... Cependant, quand elle s'était rendu compte de ce qu'elle faisait, elle l'avait relâchée, se jetant presque en arrière, les joues complètement écarlate. Elle le regarda alors et, sans vraiment comprendre, elle sentit les larmes lui venir aux yeux. Sur le coup, elle ne savait pas vraiment comment elle devait agir. Elle rougissait, évitant comme elle le pouvait de le regarder. Elle ne se souvenait pas vraiment. Elle savait qu'elle le connaissait, qu'il comptait beaucoup pour elle, mais elle ne savait pas vraiment ce qu'ils avaient vécu ensemble... Son esprit était encore trop blanc pour ça... Heureusement pour elle, Shade et Flocon firent diversion en venant demander des câlins à leur maîtresse. La renarde s'était alors agenouillée pour les cajoler avec douceur et même une certaine tendresse.

Tréant approcha. Il ne ressemblait plus du tout avec ce qu'il avait été jusqu'à maintenant. Il vit Bhaal et sembla lui aussi le reconnaître, lui adressant un simple signe avec une lance. Il ne fallu pas beaucoup plus de temps pour que les autres familiers se rapproche. Kin venant près de sa maîtresse pour s'y asseoir, un peu curieux, mais il se contenta d'attendre. La chimère approcha, grondant faiblement, mais n'étant pas vraiment menaçante. Aussi bien Zaylar que Suki se méfiait de cet homme qu'ils ne connaissaient ni d'Eve, ni d'Adam. Lagad était caché entre les pattes de Kin, attendant de voir ce qui allait se passer... Il n'y avait que Kinvi qui était toujours couché en boule sur une souche d'arbre et Bridgess qui demeurait dans la petite cabane dans laquelle la jeune femme trouvait refuge maintenant.

Kazhenn continuait quand à elle à cajoler Shade et Flocon, cependant, il y avait une chose qu'elle ressentait le besoin de dire. C'était quelque chose qui venait droit de son coeur. Les joues toujours écarlates, elle avait simplement souffler quelques mots, d'une voix assez faible et qui sonnait un peu étrangement :


"Je... Je croyais que je ne te reverrais plus jamais..."

La rousse restait comme elle était, ses oreilles se couchant doucement sur son crâne, sans qu'elle ne sache trop quoi dire ou faire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 27 Juil - 22:45

La fin d’après-midi touchait vers sa fin et l’air se rafraichissait, il avait marché pendant près d’une bonne heure en forêt, suivant Flocon, Shade toujours blotti dans son cou, avant de déboucher sur une clairière dans laquelle se trouvait un certain nombre de créatures diverses et variées. Et une jeune femme, une hybride renarde, qui se tenait au bord de la rivière les pieds dans l’eau, mais ce qui troublait Bhaal était qu’elle ne ressemblait pas du tout à la Kazhenn qu’il connaissait, si c’était bien elle. Il aperçut d’ailleurs un humanoïde sylvestre qui se tenait à côté de la jeune femme, qui bien que ne ressemblant pas non plus au Tréant qu’il connaissait, continuait de renforcer ses suppositions sur l’identité de la jeune femme. Cependant ce qui termina d’achever de le convaincre fut la réaction de celle-ci en le voyant entrer dans la clairière.

"Je suis heureuse de pouvoir te voir !"

Elle venait de se jeter à son cou et l’avait serré contre elle, souriante et remuant les queues avant de se séparer, rougissant comme une tomate jusqu’à la pointe de ses oreilles vulpines.

"C’est bien toi, toujours aussi timide."

Emeric sourit légèrement, reprenant ses esprits après ce câlin inopiné mais non déplaisant. Kazhenn s’était agenouillé pour accueillir Shade et Flocon qui semblait tout aussi heureux de la revoir. Tréant s’était alors approché et lui avait fait un signe de sa lance, il était toujours aussi bavard mais ça ne gênait le gênait absolument pas.

Une foule s’amassa autour de Kazhenn, certainement ses familiers connaissant le tempérament de la jeune femme, même si Emeric se demandait quand avait-elle eu le temps de tous les réunir. Il y avait un renard blanc a neuf queues, une chimère entre un lion et un cobra, le tout avec des ailes, une sorte de renard sylvestre couché en boule sur une souche et une hermine blanche entre les pattes du renard blanc.


"Ça en fait du monde."

Alors que la chimère grondait faiblement l’air méfiant face à Emeric, Kazhenn qui câlinait souffla quelques mots, ses joues encore d’un rouge grenât, les oreilles se couchant sur son crâne :

"Je... Je croyais que je ne te reverrais plus jamais..."

La tristesse et la solitude de la renarde était palpable. Emeric s’approcha d’elle, s’agenouillant et lui grattant entre les oreilles, résistant à l’envie de câliner la renarde encore timide et lui parlant d’une voix rassurante afin de la consoler.

"Ne t’inquiète pas, je suis la maintenant, n’est-ce pas ? Et je ne compte pas t’abandonner ou repartir de sitôt. Mais je t’ai tant manqué que ça ? On ne s’est pas vu juste pour une nuit. Enfin, avant de discuter de tout ça, il faudrait mieux que je me sèche, je suis tombé dans l’eau tout à l’heure et je suis toujours trempé."

En effet, les vêtements d’Emeric dégoulinaient encore, et la nuit n’allait pas tarder à tomber. Et son bon sens lui disait qu’il valait mieux éviter de tomber malade, perdu au milieu d’une forêt, dans un monde inconnu.


Dernière édition par Bhaal D'Aurien le Ven 28 Juil - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Jeu 27 Juil - 23:59

Kazhenn s'était presque jeté sur le nouveau venu pour le câliner, elle était heureuse de le revoir, mais elle ne savait pas vraiment pourquoi, c'était compliqué. Elle entendit alors l'homme dire que c'était bien elle parce qu'elle était toujours aussi timide et elle vira purement et simplement à l'écarlate. Elle n'avait pas fait de commentaire, mais bon, il n'avait pas tord, elle était très timide... Mais elle n'osait toujours pas posé les yeux sur lui... c'était vraiment compliqué... Une fois que ses familiers furent arrivé près  d'elle, elle l'entendit dire que ça en faisait du monde et, la gorge un peu serré, la jeune femme continuait de chouchouter les petites bestioles qui étaient revenues à elle, emportant son ami avec elle.  Poussée par son coeur, elle lui avait avoué qu'elle ne pensait plus jamais le revoir. Il l'avait alors rejoint et s'était agenouillé à ses coté avant de commencer à lui grattouiller les oreilles. Fermant les yeux, elle ne pouvait que profiter de ces grattouilles.

Il lui demanda de ne pas s'inquiéter et lui assura même qu'il était là maintenant et qu'il ne comptait pas l'abandonner. Les oreilles de Kazhenn demeuraient basses sur son crâne. Il avait beau dire ça, mais... elle avait du mal à vraiment le croire, même si encore une fois, elle n'arrivait pas vraiment à savoir pourquoi. Il lui demanda si il lui avait autant manqué que ça et elle baissa un peu plus les yeux. Il avait ensuite dit qu'ils s'étaient vu à peine la veille... Encore une fois, elle avait parler avant même de réfléchir.


"Ça fait un an..."

Oui... Maintenant qu'elle le disait, elle s'en souvenait, ça faisait un an qu'elle ne l'avait pas vu... Un an qu'elle s'inquiétait pour lui... Oui... Quelque chose comme ça... En tout cas, il lui parla aussi de se sécher et elle rougit violemment avant de détourné les yeux, toujours aussi écarlate...

"Euh... Oui... Oui... Bien sur... Mais euh... Je n'ai pas encore de serviette... Je n'ai pas pu prendre tout le nécessaire et... depuis que je suis ici, il n'y a quasiment personne qui vienne ici... Je... je... vais retourner par là-bas euh... tu me rejoindra quand... quand tu sera sec... Oui, c'est ça..."

Ecarlate, elle s'éloigna un peu de lui, retournant à l'arbre couché près de son feu de camp éteins... Elle se sentait vraiment étrange... Kazhenn avait l'impression d'avoir un peu de mal à respirer sans trop savoir ce qu'elle allait pouvoir dire ou faire de plus... Hum... Probablement pas grand chose tant qu'il ne serait pas présentable en tout cas... Quoi que... Elle avait peut être une idée...

"Tréant... Tu peux lui amener ma couverture s'il te plais ?"
"Bien sur."


L'être sylvestre alla alors vers la cabane pendant que la rousse se rendait compte que, du coup, ses vêtements aussi était un peu humide... Hum... C'était un peu compliqué... Enfin... Est-ce que c'était vraiment aussi important ? Oui, elle ne voulait pas tomber malade tant qu'elle n'aurait pas avancer dans ses remède. Elle avait alors couru jusqu'à la cabane elle aussi et, pendant que Tréant amenait la couverture à l'homme pour qu'il puisse se couvrir, elle se contenta donc d'enlever sa veste et de la mettre à sécher comme elle le pouvait. Elle avait toujours les joues écarlate et se mis à faire teinté son grelot pour se calmer, elle avait remarquer que ça marchait alors bon... La renarde revint près du feu de camp et Kin sauta souplement sur ses genoux, elle se mit à le caresser doucement :

*Il est ?*
"Un très bon ami à moi... J'ai beaucoup aimé passer du temps avec lui avant de te rencontrer."
*Comment ?*
"Je... je... Je ne sais pas..."

Kazhenn fronça un sourcil... Cette mémoire défaillante commençait à devenir vraiment dérangeante quand même... Même si elle ne défaillait pas sur tout... C'était vraiment très étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 28 Juil - 1:58

"Ça fait un an..."
 
Cette phrase avait sonné comme un coup de tonnerre aux oreilles d’Emeric, l’assommant telle la chute du Paradis. Il resta là un instant avant d’entendre Kazhenn continuer.
 
"Euh... Oui... Oui... Bien sur... Mais euh... Je n'ai pas encore de serviette... Je n'ai pas pu prendre tout le nécessaire et... depuis que je suis ici, il n'y a quasiment personne qui vienne ici... Je... je... vais retourner par là-bas euh... tu me rejoindra quand... quand tu sera sec... Oui, c'est ça..."
 
Puis elle s’éloigna, encore rougissante, pour lui laisser un peu de tranquillité afin de pouvoir se changer mais il resta là abasourdi pendant encore un moment avant de peiner à chuchoter :
 
"Un an…. Comment est-ce que ça peut faire un an ? Ce n’est pas possible…. Enfin, si c’est possible surtout après tout ce que je viens de vivre….. mais un an ?"
 
Encore stupéfié par cette soudaine révélation, il se dirigeât d’un pas peu assuré var l’orée de la clairière ou il s’installa sur un tronc d’arbre couché avant d’enlever ses habits, gardant seulement son pantalon. Il commença à les essorer un peu avant de voir Tréant venir vers lui, une couverture à la main et la lui tendre.
 
"Merci Tréant."
 
Il retira son pantalon et son caleçon, qu’il essora du mieux qu’il pouvait avant de le remettre ce dernier et de s’enrouler dans la couverture afin de récupérer un maximum de chaleur. Puis il se dirigeât grelotant légèrement vers le campement, ses vêtements essorés mais pas encore sec dans une main et un peu de bois ramassé autour de la ou il était afin d’essayer d’allumer un feu. Posant ses vêtements de manière à les faire sécher, il vint s’assoir à coté de Kazhenn près du feu, où il déposa les branchages, laissant un espace vital entre lui et elle qui semblait encore quelque peu sous le choc de l’étreinte qu’elle lui avait fait.
 
"Dis-moi, Kazhenn, j’ai plein de questions mais je ne sais pas vraiment par où commencer, et je n’ai pas non plus envie de trop t’assaillir avec mon questionnement, donc je vais juste te poser une question simple. Est-ce que tu sais où nous somme ?"
 
Emeric avait en effet tout un tas de questions qu’il souhaitait poser, mais ce n’était pas forcément le bon moment et il allait certainement avoir tout le temps du monde pour les lui poser plus tard.
 
"Et au fait, il commence à faire sombre, tu as de quoi allumer ce feu ?"
 
La nuit commençait effectivement à tomber et le temps se rafraichissait, en espérant qu’il ne pleuve pas en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 28 Juil - 12:24

Kazhenn avait du mal à se souvenir de tout, ça lui revenait par brides, instinctivement et, parfois, elle n'arrivait même pas à savoir pourquoi elle avait certaines réactions.... Il avait besoin de se sécher... bien sur, alors, elle l'avait laisser tranquille et était plutôt aller loin de là, pour lui laisser toute l'intimité dont il pouvait avoir besoin, demandant juste à Tréant de lui apporter sa couverture. Il avait dit une journée quand cela faisait un an... c'était étrange et c'était une chose qu'elle n'arrivait pas à comprendre... Et cette fois-ci, elle n'avait pas l'impression que cela vienne de sa mémoire défaillante...Bref, très rapidement, elle s'était retrouvée en un espèce de kimono gris-beige à tenter de se souvenir pour répondre à Kin... Mais non, elle n'arrivait pas à se souvenir et, additionner au manque de sommeil, ça commençait à lui faire un peu mal à la tête... Elle soupira et passa légèrement sa main dans sa frange.

Tréant avait remit la couverture à l'homme pour qu'il puisse se couvrir et quand il le remercia, l'arbre avait simplement incliné la tête... Il ne parlait décidément que peu à d'autre que la renarde. Il retourna ensuite patrouiller dans les alentours. La chimère s'était quand à elle approcher de sa maîtresse pour lui ramener les deux ouvrages relié, ce dont elle l'avait remercier en lui grattouillant légèrement la tête et, toujours sur cette forme adulte, il se coucha près d'elle. L'homme ne tarda alors pas à les rejoindre et alimenta le feu éteint avant de prendre la parole, lui disant qu'il avait de nombreuses questions à lui posé, mais qu'il allait en poser une seule... Probablement une seule pour commencer... La jeune femme se mordit légèrement la lèvre quand il posa cette question et elle hocha simplement la tête avant d'indiquer les ouvrages.


"Je... Oui... Il y a une grande ville près d'ici et... Il y a ça..." Elle montra un des bracelet qu'elle portait à son poignet."Ce monde il s'appelle... Eternia et... et... Kin ?"

Le renard blanc à neuf queues se releva, s'étira longuement en baillant, puis, il avait directement parler dans l'esprit de l'homme.

*Eternia est un monde qui semble être médiéval et qui pourtant a une technologie assez avancé à cause des mondes auxquels la magie du roi l'a relié. La magie est aussi très présente dans ce monde d'après ce que nous avons pu voir ou Kazhenn lire... Ici aussi il y a toutes sorte de créatures qui cohabitent... Le bracelet qu'a montré Kazhenn est multifonction et un peu le centre de la vie ici. Il sert de carte d'identité, de traducteur, de moyens de paiement... et même de seaux pour ce qui est des créatures les plus puissantes...*

Kazhenn avait eut un aperçut de l'échange et elle avait soupiré, décidément, heureusement qu'elle avait Kin... D'ailleurs, voilà maintenant qu'il venait de parler, lui demandant si elle avait de quoi allumer le feu et elle avait vivement sursauter avant de lui répondre :

"Ah... Euh... Oui... Bien sur !"

Elle fouilla vivement dans son sac pour retrouver ce qu'elle avait déjà réussit à troquer depuis qu'elle était ici, c'était une sorte de briquet... un peu plus complexe, certes, mais c'était tout naturellement qu'elle était parvenue à s'en servir allumant le feu qui éclairerait bientôt la clairière de ses rayons dorés... Même si elle savait que Kin se servirait de ses feu follet pour compléter ça. La renarde s'était ensuite rassise... Puis, elle avait fouiller dans son sac, elle devait encore en avoir... Oui... elle en sortit donc quelques fruits, ainsi qu'une tablette de chocolat blanc qu'elle lui tendit en reprenant la parole :

"Il... Il ne me reste plus grand chose, mais si tu as faim, n'hésite pas, sert toi, moi, je n'ai pas vraiment très faim de toute façon..."

Elle se sentait nerveuse... Encore une fois, elle ne savait pas vraiment pourquoi... Et il y avait toujours cette roseur sur ses joues... La renarde avait alors soupiré, puis, elle avait un peu baisser la tête. Dans son dos, ses queues s'agitaient un peu... Zaylar grondait un peu derrière elle... D'ailleurs, il venait d'aller chercher le bâton de la jeune femme pour le poser à ses cotés, comme pour montrer qu'il ne faisait pas confiance à l'homme... Mais bien sur, ce fut quelque chose que Kazhenn ne remarqua pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 28 Juil - 14:17

Kazhenn avait commencé par répondre timidement à sa question, ce monde s’appelait Eternia d’après ce qu’elle lui disait, et une grande ville ne se trouvait pas très loin, puis ce fut au tour du renard blanc à neuves queues de continuer l’explication.

Eternia était un monde médiéval relié à d’autres mondes au travers de la magie de son roi. Ces ponts entre les monde avait d’ailleurs élevé le niveau de technologie d’Eternia et permis la construction d’un certain nombre d’avancé technologiques telle que des bracelets qui servait à la fois de traducteur universel, de carte d’identité et de paiement.

Kazhenn avait soupiré avant de sursauter quand Emeric lui demanda si elle pouvait allumer le feu car il n’avait pas de moyen pour le faire. Alors qu’elle allumait le feu, Emeric réfléchissait à ce venait de lui révéler le familier.

*Eternia, donc, relié à d’autres mondes, le tout avec de la magie. Le côté magique ne me surprend pas trop au vu des créatures que j’ai pu croiser et de mon apparence ainsi que de celle de Kazhenn. Quant aux mondes reliés à d’autre, ça pourrait être une piste sur la raison pour laquelle nous sommes ici. Et il faudrait que je récupère une de ces identifications, ça pourrait m’éviter pas mal d’ennuis.*

Il fut tiré de ses pensées, qui bien que claires gardaient en fond une douleur qui lui vrillait les neurones, par Kazhenn qui lui tendait quelques fruits et une… Tablette de chocolat blanc ? Elle l’avait certainement gardé avec elle lorsqu’elle était arrivé ici.

"Il... Il ne me reste plus grand chose, mais si tu as faim, n'hésite pas, sert toi, moi, je n'ai pas vraiment très faim de toute façon…"

Il avait faim, très faim même, mais il semblait que c’était tout ce qu’il restait comme nourriture à la Kitsune et Emeric n’allait certainement pas la priver du peu de nourriture qu’il lui restait. Il prit donc seulement un fruit, espérant que ça lui couperait la faim assez longtemps pour qu’il trouve de la nourriture le lendemain, avec un peu de chance.

Se réchauffant et séchant auprès du feu, il vit la chimère qui grondait derrière Kazhenn, il se souvint qu’il ne connaissait pas leurs noms set se dit qu’il serait une bonne idée de se présenter.

"Merci pour le fruit. Dis-moi, je ne connais pas le nom de tes amis à part pour Tréant, Shade et Flocon, que dirais tu qu’on fasse les présentations ? Moi, c’est Emeric, mais Kazhenn me connais sous le pseudonyme de Bhaal D’Aurien. Vous pouvez m’appeler l’un ou l’autre, juste Bhaal va aussi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 28 Juil - 15:39

Kazhenn avait répondu à sa question... ou plutôt, elle avait demandé à Kin de répondre à sa question, ce que le renard avait fait sans broncher. Elle avait quand à elle allumer le feu... alors qu'un moment de silence s'était installé entre eux... en tout cas, jusqu'à ce qu'elle ne lui propose de manger. Il avait donc pris un fruit et elle avait quand même penché la tête sur le coté, surprise qu'il mange aussi peu... Bon... Après tout, comme il voulait n'est-ce pas ? Elle lui sourit simplement :

"Si tu as encore faim, n'hésite pas à me le demander, ce n'est pas grave, j'irais voir si je peux refaire le stock demain..."

Oui, elle pensait quand même un minimum à manger... même si elle n'aimait vraiment pas ça... Mais là, elle avait manger une espèce de poire plus tôt dans la journée, alors ça irait bien... Bref, elle avait soigneusement ranger le surplus de nourriture dans son sac, se disant que si il restait comme il l'avait promis, elle allait devoir faire autrement. Le regard rougeâtre de la jeune femme se fixa sur le feu devant eux. Il la remercia pour le fruit et elle repoussa ce remerciement d'un simple signe de la main en laissant un léger sourire se poser sur ses lèvres... Cependant, il enchaîna en demandant qui était ses familiers et il s'était présenter sous le nom d'Emeric et cela sembla beaucoup troubler la renarde... Autant Bhaal d'Aurien lui semblait familier, autant, ce prénom d'Emeric lui semblait totalement alien... Non... ça ne lui disait vraiment rien... Elle secoua la tête, mettant encore une fois tout ça sur le dos des souvenirs qui lui manquait... Cependant, avant qu'elle ne puisse commencé à répondre, Zaylar s'était levé, s'incrustant purement et simplement  entre eux deux.

"Je m'appelle Zaylar et je ne laisserais personne faire de mal à Kazhenn."
"Ssssuki."
"Z... Zaylar ! Bh... Bhaal ne me fera pas de mal !"
"Il t'en a déjà fait."


Kazhenn ouvrit la bouche pour répliquer... et la referma avant de baisser les yeux... Elle ne pouvait pas dire que c'était faux... même si tout ça était encore très vague pour elle... Kin la regarda, passa devant elle et fit en sorte de venir chatouiller son visage avec ses queues pour lui remonter le moral. Le renard avait alors parler mentalement aux deux bipèdes, une lueur espiègle dans le regard.

*Kin... Par contre Kazhenn, les autres vont avoir besoin de toi...*
"Euh... Je... Oui... Il y a l'hermine... Lagad." Qui, entendant parler d'elle vint se hisser autour du coup de la jeune femme. "Je..." Elle fronça un sourcil et passa outre "Sur la souche, c'est Kinvi... Et puis, dans la cabane, il y a Bridgess... Elle dois encore... dormir..."

Elle avait la sensation de ne pas être claire, mais comment l'être... Levant son regard rougeâtre vers Bhaal, elle déglutit légèrement... Autant être honnête, n'est-ce pas ? Elle le regarda un moment, cherchant ses mots pendants que ses oreilles remuaient sur son crâne, comme à l'abri du moindre bruit qu'elle pouvait entendre dans les alentours. Finalement, elle baissa les oreilles, ses oreilles continuant à remuer légèrement sous le poids de sa nervosité...

"Tu sais, Bhaal... Il se peux que j'agisse assez bizarrement... Je... Je ne sais pas vraiment comment je suis arrivée là... Enfin pas là... Mais dans cet autre monde... Enfin... Peu importe... Tout n'est pas très clair dans ma tête, c'est... assez flou... Par exemple... je sais qu'ils ne sont pas tous ici... mais je ne sais pas qui il manque... ni leur nom, ni ce à quoi ils ressemblent..."

Elle ne savait pas... Non... Elle se pris la tête entre les mains, se sentant complètement perdue pour le coup. Lagad frotta doucement sa tête contre la joue de la jeune femme Kin posant doucement sa tête sur ses genoux. Kazhenn soupira et passa doucement sa main dans la fourrure de Kin sans trop savoir où elle en était... Perdue... dans tout les sens du terme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 28 Juil - 21:39

Les familiers de Kazhenn s’étaient présenté ou fait présenté les uns après les autres de manière plus ou moins sympathique. Il y avait Kin, le renard blanc à neuf queues, qui semblait doué de télépathie, Lagad, l’hermine blanche, Kinvi, le renard sylvestre luisant d’une légère couleur verte, Bridgess qu’il n’avait pas encore vu car elle était dans la cabane à dormir, et enfin Zaylar et Suki qui étaient la chimère, sa tête de lion et sa queue cobra pour être précis. Zaylar avait d’ailleurs été relativement agressif envers Emeric, ou plutôt Bhaal, vu que Kazhenn préférais l’appeler comme ça.  Bhaal se doutait bien que Kazhenn avait été profondément blessée par son absence d’un an, bien que pour lui celle-ci avait été de quelques heures tout au plus, mais il ne pouvait rien y faire et il n’appréciait pas vraiment les reproches de Zaylar.
 
Kazhenn s’était ensuite tu, pendant quelque instants, ses oreilles remuant sur sa tête. Elle semblait relativement nerveuse, puis elle recommença à parler d’un air encore plus incertain. Elle lui dit qu’elle agissait peut-être étrangement mais que la raison pour cela était qu’elle ne se souvenait pas de comment elle était arrivée dans ce monde. Ni du précédent d’ailleurs. Tout était flou pour elle, le peu de souvenirs qu’elle avait semblant plus être instinctifs qu’autre chose.
 
Elle semblait vraiment agoniser face à cette perte de mémoire, se prenant la tête entre les main, l’air hagard, alors que ses familiers se rapprochaient pour tenter de la réconforter. Bhaal n’aimait pas la voir dans cet état. Il n’aimait pas ça du tout, mais alors pas du tout. Il détestait voir les personnes qui lui était cher souffrir et Kazhenn faisait partie de ses rares amis. Se levant, et manquant de trébucher, il contourna Zaylar avant de se placer à genoux devant Kazhenn et de la serrer contre lui, la grattouillant gentiment entre les oreilles, et faisant attention de ne pas gêner les familiers qui tentaient eux aussi de la réconforter.
 
"Je suis désolé de t’avoir abandonné pendant un an… Je n’ai pas non plus de souvenir de cette période, mais je me souviens de la période où l’on se côtoyais. Si tu veux je peux te la raconter, ça éclaircira peut-être un peu le brouillard dans lequel tu sembles te trouver."

Il continua à la serrer contre lui, essayant tant bien que mal de la consoler, continuant de lui grattouiller les oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Ven 28 Juil - 23:09

Kazhenn lui avait alors plus ou moins expliquer son problème : elle n'avait pas sa mémoire et cela rendait la situation assez compliqué pour elle. Elle se mis plus ou moins en PLS... La rousse ne réalisa pas vraiment que Bhaal bougeait. Avant qu'elle ne puisse comprendre quoi que ce soit, il était à genoux devant elle et elle le regardait sans vraiment comprendre. Ses oreilles eurent à peine le temps de se redressées un peu plus sur son crâne qu'il vint maintenant la serrer contre lui. Les joues de la renarde virèrent à l'écarlate alors qu'elle restait immobile, ne sachant pas vraiment comment elle pouvait se permettre de réagir... Zaylar gronda contre l'homme qui tenait maintenant sa maîtresse tout contre lui. Il n'aimait vraiment pas qu'il agisse ainsi après ce qu'il estimait être une trahison... et même si elle n'avait jamais penser ça...

Kazhenn resta tendue quelques instant, puis, peu à peu, elle était parvenue à se détendre et avait même fini par venir se blottir dans ses bras et contre lui. Ses oreilles restaient couchées dans sa chevelure et ses joues étaient écarlates et elle sentait son coeur qui battait un peu vite dans sa poitrine... C'était quand même un peu gênant... Il s'était ensuite mis à lui grattouiller un peu la tête et elle avait sentit une sorte de bien être s'emparer d'elle alors qu'elle restait blottit tout contre lui. Après une hésitation supplémentaire, elle avait doucement placé ses main sur les bras de l'homme alors qu'il commençait à lui parler. Il lui disait qu'il était désolé de l'avoir abandonné pendant un an.

Elle avait alors un peu resserrée son emprise sur les bras de Bhaal qui étaient toujours refermés autour d'elle. Il lui dit aussi qu'il ne se souvenait pas non plus de cette période d'un an. Cependant, il avait aussi ajouté qu'il se souvenait de la période où ils se côtoyaient et il lui proposa aussi de lui raconter ce qui s'était passe... Restant blottit contre lui, elle écouta simplement, réfléchit un instant, puis tenta de hocher la tête... Pas facile vu la proximité qu'elle avait avec l'homme... Écarlate, la jeune femme resta ainsi tout contre lui, ses queues ondulant doucement dans son dos.  Elle avait alors pris la parole, restant contre lui sans avoir le courage de se reculer.


"Oui... J'aimerais que tu me dise ce dont tu te souviens... Peut-être que... Peut être que ça m'aidera à me souvenir aussi..."

Le feu venait à peine d'être allumé, mais il n'auraient pas vraiment le temps de penser plus à ce réchauffer auprès du feu de camp que ça... Plic... Ploc... Les gouttes crépitèrent quand elles heurtèrent le feu de camps. Plic... Ploc... Kazhenn sentit une goutte de plus glissé dans le col de son kimono et elle glapit...

"Il... Il va pleuvoir... Il... Il faut qu'on se mette à l'abri... D... dans la cabane... T... Tréant ? V... vas chercher les a... les a... affaires de B... Bh... Bhaal... avant qu'elles ne s... soient encore plus mouillées."

Plic... Ploc... Tréant était déjà en train d'aller récupérer les vêtements de l'homme... Plic... Ploc... Plic... Ploc... Kazhenn n'osait pas se dégager de là où se trouvait... surtout qu'elle avait l'impression d'être un peu en sécurité comme ça, tout contre lui... Kin fila déjà dans la petite cabane, comme pour montrer son chemin à l'homme. Zaylar et Suki avaient aussitôt changé de forme pour leur forme enfantine et Zayla continua à gronder sur l'homme. Lagad restait enroulée autour des épaules de la renarde... Quand à Kinvi... Il ne semblait rien en avoir à faire de la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 29 Juil - 1:46

Zaylar ne semblait pas apprécier la réaction du jeune homme mais Bhaal se moquais des grognements sourd du familier, il n’allait certainement pas abandonner son amie qui avait besoin de réconfort, damné soit la chimère même si elle le mordait. Kazhenn était resté blotti pendant un temps sans bouger dans les bras de Bhaal avant de se détendre et de s’y réfugier un peu plus et, bien qu’il ne pût pas voir son visage à ce moment-là, connaissant la renarde, elle devait être encore plus écarlate que d’habitude. Puis elle avait répondu à sa question, confirmant qu’elle souhaiter entendre ses souvenirs, espérant que cela lui rappellera les siens.
 
Mais avant même qu’il ait pu commencer son récit, Kazhenn avait laissé échapper un glapissement. Puis, sentant une goute sur le sommet de son crâne, il comprit qu’il commençait à pleuvoir. Il n’aimait pas vraiment quand ses prédictions désagréables se réalisaient, ce qui arrivait un peu trop souvent à son gout. Kazhenn, bégayant tellement qu’on aurait pu croire qu’elle gelait sur place, lui demanda s’ils pouvaient se mettre à l’abris dans la cabane avant qu’ils ne pleuvent plus. Ce que Bhaal s’empressa de faire, en enroulant la couverture qu’il portait autour de la kitsune pour éviter qu’elle ne soit trempée par la pluie et la faisant basculer dans ses bras avant de procéder à la porter jusqu’à la cabane en bois. Il avait déjà été trempé alors ça ne l’importait guère mais autant éviter que Kazhenn le soit aussi.
 
Arrivant dans la petite cabane après avoir suivi Kin qui lui avait gentiment montre le chemin, il déposa délicatement la jeune femme à terre avant de récupérer la couverture pour s’en revêtir afin d’éviter que la kitsune ne s’aperçoive de son apparence quelques peu indécente. Puis recommençant à gratter les oreilles de Kazhenn, il chercha du regard un endroit ou se poser afin de commencer à raconter leur histoire. La cabane n’était vraiment pas très grande et il se demandait s’ils allaient tous pouvoir y rentrer même si Tréant et Kinvi allaient certainement apprécier la pluie. Dans un coin, de la cabane, près d’une paillasse se trouvait une poupée, et Bhaal n’aimait vraiment pas les poupées, mais se disant que c’était certainement Bridgess, la dernière des familiers de Kazhenn, ou tout du moins la dernière dont elle se rappelait. D’un coin de l’œil il aperçut aussi Zaylar et Suki qui avait pris une forme enfantine, tellement mignonne que bien que Zaylar n’avait pas arrêté de grogner Bhaal ne put s’empêcher de sourire.
 
Récupérant ses vêtements à Tréant et le remerciant encore une fois de son aide, Bhaal alla s’asseoir sur un coin de la paillasse, déposant ses vêtements à côté de lui et faisant signe a Kazhenn de s’asseoir avec lui, avant de démarrer à lui rappeler l’histoire qui les liait :
 
"Par où commencer … Vu que je ne sais pas de quoi tu te souviens, même inconsciemment je vais tout expliquer, ça serait plus simple. Et je m’excuse par avance envers tout le monde, car ce que je vais vous raconter va très certainement vous choquer, mais même si ça arrive laisser moi terminer sans interrompre.

 

Commençons par poser le contexte. Kazhenn et moi vivions dans un monde avec un technologie très avancée. Peut-être pas autant que celle de ce monde ci, au vu du bracelet dont vous m’avez parlé mais suffisamment pour avoir ce que l’on peut appeler des jeux en réalité virtuelle. Ces jeux projettent l’esprit de leurs joueurs dans des mondes entièrement fictifs créés au travers d’ordinateurs. Bien que fictifs, ces jeux sont très proche de la réalité et permette même d’émuler les 5 sens sans soucis majeurs, même s’ils ne sont pas parfaits. Toucher, goût, vue, ouïe, odorat, tout y est et si vous y rajoutez la création d’entités ressemblant à des êtres vivant et contrôlés par des pensées créées de toute pièces nommée intelligences artificielles, vous obtenez ce qui peut réellement s’apparenter à un monde.

 

Ces jeux permettaient au joueur d’incarner la race de son choix, de jouer une classe, c’est-à-dire un travail de son choix ainsi que de gagner de l’expérience en combattant des ennemis et progresser dans le jeu de cette manière.

 

C’est dans cet univers fictif là que Kazhenn et moi nous somme rencontrer. Il s’agissait d’un jeu en réalité virtuel situé dans un monde fantastique, ou tout du moins fantastique pour notre monde d’origine où la seule race intelligente et qui dominait la planète était l’être humain. Furries, Hybrides, Elfes, créatures mythiques, tout se trouvait dans ce monde au apparences médiévales. Kazhenn jouait une hybride renarde druidesse, bien que différente en apparence de celle qu’elle a actuellement, et je jouais un mage humain, qui par contre possédait quasiment exactement la même apparence la mienne.

 

Tréant y était une invocation, une créature sous le contrôle de Kazhenn, bien que tu le considérais plus comme un ami, comme avec tout tes autres familiers et invocations que j’ai vu. Et calmez-vous, je vous ai dit de me laisser terminer."
 
Reprenant sa respiration, Bhaal leur laissa quelques instants pour se calmer avant de reprendre :  
 
"Kazhenn et moi nous sommes donc rencontrés lors d’une quête, un travail pour aventurier qui consistait cette fois ci à trouver un lieu nommé le « Jardin d’Eden », une sorte de jardin mystique qui contenait toute sorte de plantes fabuleuses et à le cartographier. Tu avais accepté la quête peu de temps après moi et tu t’étais dirigé vers l’auberge ou je prenais mon repas et où tu m’avais demandé, toujours aussi timidement, si je souhaitais la compléter avec toi, ce que j’avais accepté.

 

Nous étions donc partit sur notre périple après s’être présenté. Périple qui commencé d’ailleurs bien puisque nous nous étions perdu, et ce avant même d’être sortit de la ville, suite à notre sens de l’orientation tout aussi déplorable l’un que l’autre.

 

Une fois sortit ce fut là que j’ai rencontré Tréant pour la première fois. Puis nous étions partit en direction de la zone où était censée se cacher le Jardin, que l’on avait réussi à trouver par chance au bout d’un long moment à le chercher.

 

Ce fut là-bas qu’on découvrit Flocon et Shade, qui plus tard devinrent à leur tour les familiers de Kazhenn. Et ce fut aussi la que je découvris le don de Kazhenn pour attirer tous les animaux à la ronde qui souhaitaient jouer avec elle. On avait aussi découvert dans ce jardin un délicieux fruit, que je doute qu’on puisse gouter à nouveau un jour.

 

On avait passé l’après-midi à flâner dans le Jardin, appréciant ce lieu magique et ce moment de détente. C’était d’ailleurs à ce moment que j’ai découvert ta faiblesse pour les grattouilles entre les oreilles."
 
Joignant le geste à la parole, il recommença à lui gratter les oreilles gentiment et continua l’histoire :
 
"Puis la journée touchant à sa fin nous étions rentré et nous nous étions séparés après avoir validé la quête. Quand j’y repense, c’était vraiment une journée merveilleuse.

 

Quelques temps plus tard, j’avais trouvé une quête demandant de chasser un monstre d’un verger, et pensant à toi, je m’étais dit qu’il serait sympa de refaire une quête ensemble, même si celle si allait certainement être plus mouvementée. Je t’avais donc contacté pour qu’on fasse la quête ensemble et nous nous étions retrouvés pas très loin du verger.

 

Cela va sans dire que le combat contre le monstre qui se déroula peu après fut… comment dire… relativement désastreux sachant que ni toi ni moi n’avions de vraies capacités de combat. Mais après un combat laborieux nous avions fini par en sortir vainqueur, même si t’étais retrouvé sous forme de renarde caché autour de mon cou, sur mes épaules.

 

Nous étions retournés rendre la quête et nous nous étions déconnecté du jeu. Enfin…. Tu t’étais déconnecté du jeu. Quant à moi ? Le seul souvenir qui suit c’est quand je me suis réveillé sur le sol dans la forêt sur Eternia, peu de temps avant que deux loups géants tentent de me dévorer."
 
Il avait terminé son récit et attendais leur réaction, continuant de grattouiller les oreilles de la jeune femme.


Dernière édition par Bhaal D'Aurien le Sam 29 Juil - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 29 Juil - 12:23

Kazhenn ne se souciait pas vraiment de la surprotection de Zaylar, elle restait simplement dans les bras de Bhaal, les oreilles assez basses. D'ailleurs il lui grattouillait les oreilles et elle aimait assez ça. En attendant, la rousse avait dit qu'elle voulait entendre ce qu'il avait à lui raconter sur ce qu'ils avaient pu vivre en commun... Sauf qu'il n'eut pas vraiment le temps de lui parler qu'elle sentit une goutte de pluie lui tomber dans la nuque. Après un glapissement de surprise, elle lui avait conseillé de regagner la cabane pour ne pas finir trempé... encore... Encore une fois, elle ne compris pas vraiment ce qui se passait quand il l'enveloppa en parti dans la couverture dont il était enveloppé et il la souleva dans ses bras. La rousse rougit vivement, on ne pouvait pas être plus rouge qu'elle ne l'était maintenant... et ses oreilles étaient toujours couchée sur son crâne. Elle resta un moment immobile, sans trop savoir quoi faire, puis, elle s'était accrochée à lui comme elle pouvait pour... facilité son équilibre. Elle resta accrochée comme ça jusqu'à arrivé dans sa cabane, ce n'était pas très grand, mais elle espérait que ce serait quand même bon...

Bhaal l'avait ensuite reposé doucement au sol, dans sa cabane et elle était aller se pelotonner dans un coin de la cabane. Il n'en restait plus tant que ça avec Kin et Zaylar et Suki... Lagad s'était roulé en boule, cacher dans les queues de Kin. La jeune femme regarda alors Tréant qui rapportait ses vêtements à l'homme et déglutit légèrement... Décidément, le rouge ne voulait plus quitter ses joues. Tréant demeurait dehors, proche de l'entrée de la cabane, Kinvi quand à lui se foutait bien de tout ça, il se contentait simplement de rester coucher, rouler en boule sur sa chaise. Zaylar continuait de grogner sur Bhaal et cette fois, ça commençait à fatiguer la renarde qui fronça simplement les sourcils.


"Zaylar ! Ça suffit maintenant !"

Bridgess s'activa en entendant la voix de la jeune femme. Elle pencha la tête sur le coté, regardant Bhaal, puis, le comprenant ami avec la renarde, elle se contenta d'enlever son haut-de-forme, puis, elle esquissa une révérence en tenant son épingle comme une cane. Elle pris alors la parole d'une voix douce :

"Enchantée de vous rencontrer, je m'appelle Bridgess."

Bridgess regarda Kazhenn, hésitant à venir contre elle pour la rassurer avant de simplement s'asseoir à proximité de sa maîtresse. Quoi qu'il en soit, la renarde écoutait le récit de Bhaal qui n'allait pas tarder à commencer maintenant. L'homme dit alors qu'il ne savait pas par où commencer et elle replia ses jambes contre elle en le regardant. Il parla alors du monde dont il venait... un monde de technologie... dont elle n'avait pas le moindre souvenir... Encore une fois, ses oreilles se couchèrent sur son crâne. Elle avait de vagues souvenir d'un monde peuplé d'hybrides et de magie, mais pas de cet autre monde dont il parlait... Pas de cette autre femme qu'elle était sensé être... Sauf peut-être... Il y avait cet étrange reflet qu'elle voyait dans la rivière... Ce n'était pas elle... Pas d'oreilles, pas de queues... Elle ne se reconnaissait juste pas... Elle écoutait pourtant la suite de ce qu'il disait. Cependant, si Kin et Tréant semblèrent assez bien prendre ce que disait l'homme - et que Bridgess ne semblait que peu s'en soucier - Zaylar, aussi bien que Suki ne semblaient vraiment pas aimer ce qu'ils entendaient. Les grondements du lionceau reprirent et le serpent siffla de mécontentement.

Bhaal parla ensuite d'un jeu virtuel et, étrangement, elle en compris assez facilement le concept... Il dit qu'elle jouait une hydride renarde druidesse... Ce n'était pas ce qu'elle était donc ? Pourtant, c'était l'impression qu'elle avait... C'était perturbant. Il lui avait alors dit qu'elle n'avait pas l'apparence qu'elle avait maintenant et elle ferma les yeux... avant de reprendre la parole :


"Je l'ai eut... Je crois... Peut-être plus tard..."

Oui... peut-être... Elle ne savait même pas si il l'avait vraiment entendu, vu qu'elle avait parlé assez bas. Si Zaylar et Suki n'aimait toujours pas ce qu'ils entendaient, mais au moins, ils 'obéissaient' et attendaient ainsi que l'homme termine. Bref, ils avaient donc l'apparence que leurs personnages avaient en jeu et l'homme poursuivit son récit qu'elle écouta avec toujours autant d'attention. Bhaal parla alors d'une quête et elle continua à écouter, les oreilles couchées sur son crâne et les yeux fermés, comme si elle essayait de visualiser tout ça. Le jardin... C'était vague, mais elle s'en souvenait... avec Shade et Flocon... Sa réaction de pseudo jalousie quand il avait grattouillé les oreilles du renard blanc... L'après-midi qu'ils avaient passé là-bas... Ca avait vraiment été très agréable. Il avait aussi parler d'autre chose et là... les choses avaient été beaucoup plus flou... Elle ne savait pas trop quoi penser quand à tout ça. De ce qu'elle avait cru comprendre, les souvenirs qu'il lui racontait datait d'un an... un an... Qu'avait il pu se passer en un an ? C'était vraiment compliqué.

Kazhenn rouvrit les yeux et les orienta vers ses genoux... C'était difficile... Son coeur se serrait dans sa poitrine, mais elle sentait l'homme qui continuait de la grattouiller entre les oreilles. Plutôt que de se laisser abattre par les souvenir qu'elle n'avait pas, plutôt essayer de retrouver ce que ce qu'il lui racontait lui permettait d'apprendre... Elle avait donc été capable de se transformer en renarde ? Peut-être que... Elle regarda ses mains. Elle était capable de soigner, alors... peut être qu'elle pouvait... Il lui expliqua que de ce qu'il se souvenait, il avait été tout de suite... transporter ? dans la forêt d'Eternia... Il s'était donc réveillé quelques heures plus tôt... Et elle... Elle s'était réveiller sur cette pierre... Un an plus tard et pourtant quelques jours plus tôt... Comment était-ce possible ? Elle ne comprenait pas. Il était tombé sur des loups géants et elle sur des dragons... C'était un peu... compliqué...

En tout cas, essayer de se changer en renard, ça pouvait être une bonne idée... Oui... Elle ferma les yeux. Si elle n'arrivait pas à se souvenir, que tout ça la perturbait plus qu'autre chose pour le moment, elle pouvait au moins chercher une solution pour se transformer à nouveau. La renarde chercha en elle le déclencheur de cette transformation alors qu'elle le sentait qui continuait de la grattouiller entre les oreilles, c'était un contact qu'elle appréciait vraiment. Puis, le temps empira encore et il y eut une vive lueur, suivit de près par un fracas de tout les diables. Kazhenn glapit vivement, parvenant sa transformation sans même s'en apercevoir. L'adrénaline et la peur la firent alors aller trouver refuge tout contre Bhaal. Prise de panique, la renarde tenta de trouver refuge dans un replis de la couverture, oubliant un instant où se trouvait cette couverture...

A force de creuser avec ses petites pattes, elle finit par trouver refuge entre la couverture et le torse de l'homme... Elle avait fermé les yeux et, pour le coup, elle ne réfléchissait pas. Tout ça commençait à devenir un peu trop compliqué... un peu trop d'émotion et... et tout ça la perturbait. Et puis... Pour le moment, elle avait peur et c'était cette peur qui dominait. Cependant, dans le noir et la protection de cette couverture, elle se sentait plus à l'abri. Et puis... Il y avait aussi cette chaleur rassurante. Pour le moment, elle ne réalisait pas, mais ça restait vraiment assez compliqué pour elle cette situation et elle se sentait vraiment épuisée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 29 Juil - 14:40

Bhaal avait terminé le récit, et comme il s’y était attendu, les réactions allaient de l’agressivité pour Zaylar et Suki, même s’ils restaient relativement sage, à la perplexité la plus totale pour Kazhenn. Celle-ci passa un long moment à réfléchir pendant qu’il continuait à lui gratter les oreilles. Au dehors, la pluie s’intensifiait toujours, puis soudainement un éclair traversa le ciel, suivit d’un énorme coup de tonnerre, n’en fallu pas plus pour terrifier la jeune femme rousse qui se jeta dans les plis de la couverture de Bhaal en s’étant transformé en renard. Puis elle fouilla avec ses pattes pour s’enfouir plus profondément et venir se blottir contre lui en tremblotant, chatouillant par la même occasion l’homme qui retint avec difficulté son rire d’échapper.
 
Continuant à caresser la druidesse, maintenant sous forme vulpine, pour la rassurer ; il observait le temps qui continuait d’empirer sur l’heure, lui parlant tendrement afin de l’aider à se calmer :
 
"Tout va bien. Tout va bien. Calme-toi. Je suis là et tu n’as rien à craindre. Et si ça ne suffit pas il y a aussi tes familiers qui sont là. Même Kinvi viens de rentrer et Tréant est à l’entré, donc ne t’inquiète pas."
 
Le temps à l’extérieur ne s’améliorait vraiment pas et on entendait les feuilles bruisser et les arbres craquer. C’était une vraie tempête et la cabane n’avait pas vraiment été conçu pour subir ce genre d’intempérie, mais elle tenait bon. Continuant à caresser Kazhenn Bhaal se disait qu’elle ressemblait pour l’instant plus à une enfant perdue et apeuré. Décidant donc d’employer la manière forte, il serra la renarde contre lui et se coucha sur la paillasse, tous les deux emmitouflé dans la couverture, continuant à lui parler pour l’apaiser :
 
"La journée a été longue et dure pour toi, alors dors. Ne t’inquiète pas, on va tous rester à coter de toi. Demain sera un jour nouveau et il fera beau, donc n’ai pas peur et laisse-toi aller."
 
Continuant à lui caresser la tête, il continua de chuchoter des mots réconfortants à cette pauvre âme apeurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 29 Juil - 17:16

L'orage faisait rage dehors et la renarde tremblait... Elle était nichée tout contre l'homme, tremblante sous cette couverture alors que son esprit avait décroché. Actuellement, elle ne pensait plus à grand chose, un peu comme si son cerveau s'était simplement déconnecte pour ne pas avoir à penser... A dire vrai, elle était un peu dans cet état depuis qu'elle s'était réveillée... L'envie de se souvenir n'était vraiment revenue que quand il était arrivé... Mais c'était... trop compliqué... Encore et toujours, elle sentait qu'il la caressait et elle entendait aussi la voix de Bhaal qui lui assurait que tout allait bien et qui lui demandait de se calmer. Mais le bruit de l'orage avait tendance à lui faire oublier les paroles rassurantes de l'homme. Même si il lui disait qu'elle n'avait rien à craindre et qu'il était là... Il lui avait cependant assurer que ses familiers étaient là, même Kinvi... et que Tréant était à l'entrée. Encore une fois, il lui avait assuré de ne pas s'inquiéter.

Le simple orage avait maintenant céder la place à une véritable tempête et la renarde resta simplement contre lui Bhaal l'avait alors prise contre lui, continuant encore et encore de la caresser avec douceur. Elle s'était retrouvée, plus ou moins allongée contre l'homme, sous cette couverture alors qu'il continuait de lui parler, tentant au mieux de se faire rassurant avec elle. Elle l'entendit alors lui dire que la journée avait été longue et dur pour elle et elle s'était alors mise à trembler contre lui. Bhaal lui avait alors promis qu'ils allaient tous rester à ses cotés. Il lui demanda de se laisser aller et elle ferma les yeux, restant à trembler contre lui de longues minutes... De très longues minutes... Puis, elle s'endormit profondément tout contre lui. Elle avait l'impression d'être en sécurité ici... Peu à peu, son esprit trouva le repos et elle finit par simplement s'endormir tout contre lui, toujours sous sa forme renarde... Elle semblait assez calme, même si de tempes en temps ses oreilles bougeai quand le tonnerre se faisait entendre.

Oui, sous forme de renarde... En tout cas, une partie de la nuit. Elle ne savait pas quand ça avait été exactement... Mais au beau milieu de la nuit, elle avait repris son apparence hybride, toujours blottie contre lui... C'est dans cette position qu'elle se réveilla au matin venu... Il lui fallu un moment après que son esprit ce soit éveillé. Dans un premier temps, elle se rendit compte de la chaleur contre elle et ce fut ce qui la fit tiquer. Son nez remua légèrement, une odeur la pris à plein poumon, une odeur... Rassurante. Puis, alors qu'elle y faisait plus attention, elle réalisa ce contact dans son dos, il la tenait dans ses bras, n'est-ce pas ? Il ? Ah oui... Bhaal... Bhaal... Oui... Il était là et... Il y avait eut l'orage et... il l'avait prise dans ses bras pour la rassurer... Les oreilles de la renarde frémirent vivement sur son crâne, trahissant son réveil.


"Auuu..."

Laissa-t-elle échapper bien malgré elle. Kazhenn ouvrit un oeil, puis l'autre. Elle n'osait pas vraiment bouger, elle avait peur de le réveiller... Ses joues... Non... Son visage complet était écarlate et elle en retenait pour ainsi dire son souffle... Ses queues s'agitaient doucement dans son dos sans qu'elle ne puisse s'en empêcher. La renarde sourit faiblement, hésitant légèrement avant de poser doucement l'une de ses mains sur le bras de l'homme, le prenant ainsi timidement dans ses bras. Elle nicha doucement son visage contre lui, attendant qu'il se réveille alors que ses oreilles continuaient à remuer de temps à autre guettant les bruits externes. La tempête avait l'air de s'être apaiser et ses familiers avaient l'air encore assoupi... ou en tout cas d'agir comme si c'était le cas... En tout cas, depuis son réveil sur cette pierre glacée d'Err'traÿ, c'était la première fois que ce n'était pas un cauchemar qui la réveillait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 29 Juil - 19:43

Kazhenn avait passé un long moment à trembler de peur sous sa forme de renarde dans les bras de Bhaal, pendant qu’il lui parlait afin de tenter de la rassurer. Puis elle s’était calmée après un long moment, les émotions et la fatigue de la journée prenant le dessus et la faisant dériver dans une calme torpeur.
 
Bhaal ne savait pas trop quand il s’était endormit. Il se souvenait juste que Kazhenn avait fini par s’endormir dans ses bras et il l’avait certainement rejoint peu de temps après, sa journée ayant elle aussi été mouvementée. Il s’était réveillé le lendemain matin, après une nuit bien plus reposante qu’il ne s’y attendait malgré la tempête qui avait fait rage. Sentant la jeune femme qui s’était enlacée autour de lui durant la nuit et étant encore dans les brumes du sommeil, Bhaal serra gentiment Kazhenn contre lui.
 
Ce ne fut que quelques instants plus tard qu’il s’aperçu de la situation : Elle avait repris forme humaine et elle était toujours sous la couverture, serrée contre son torse nu. Déglutissant et devenant d’un rouge aussi écarlate que celui de la kistune la veille, il remarqua à ses oreilles et à ses queues battantes que celle si était aussi réveillée. Légèrement gêné par la situation mais faisant de son mieux pour rester calme, il lui chuchota :
 
« Hum… Il faudrait peut-être se lever, non ? A moins que tu préfères rester comme ça encore un moment, ça ne me dérange pas. J’ai promis de rester à tes cotés pour la nuit, donc c’est à toi de te lever d’abord si tu le veux. »
 
Puis passant une main derrière sa nuque, il vint lui gratter les oreilles, la gardant contre lui en attendant sa réponse et fermant les yeux pour profiter du bruit matinal de la nature. En effet, le soleil s’était levé, il n’y avait plus de vent et il entendait les oiseaux qui chantaient dans les bois autour de la cabane.


Dernière édition par Bhaal D'Aurien le Sam 29 Juil - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Sam 29 Juil - 21:50

Kazhenn ne bougeait pas... Elle ne voulait pas le réveiller et puis... Ce n'était pas vraiment désagréable... Hum... Heureusement qu'elle ne pouvait pas être plus rouge sinon, cette pensée aurait probablement déclancher encore une rougeur supplémentaire. Puis, elle sentit l'étreinte qui se resserrait et elle se figea une seconde. Il était réveillé ? Il dormait encore ? Elle ne savait pas vraiment, alors elle ne bougea donc pas... enfin... elle ne contrôlait pas vraiment les mouvement de ses oreilles ou de ses queues. Puis, la voix de l'homme retentit près de l'une de ses oreilles. Il savait qu'elle ne dormait plus ! Encore une fois, ses oreilles s'étaient couchées sur son crâne alors qu'elle avait laissé échapper un...

"Auu..."

...de plus. Il la taquinait en plus de ça !  Il parlait de se lever, bien sur, mais il lui disait aussi que si elle voulait rester comme ça, ça ne le dérangeait pas... Il lui rappela même qu'il lui avait promis de rester à ses cotés pour la nuit et donc que c'était à elle de se lever en premier... Elle avait voulu lui lancer un regard de reproche, mais avec son visage entièrement rouge, ce n'était pas très crédible. Surtout qu'il avait recommencer à lui grattouiller les oreilles... Hhumf... C'était de la triche ça... Un petit grondement lui échappa... Oui, enfin... C'était sensé être un grondement, mais ça ressemblait plus à un bruit tout mignon. Elle se débattit un moment pour qu'il la relâche et qu'elle puisse se dépêtrer de la couverture... Sitôt fait, elle s'empara de son sac, toujours aussi rouge.

"Je... Je... J'ai... b... besoin... Je... Je vais... me rafraîchir un peu..."

Et elle se rua en dehors de la cabane, réveillant par la même occasion ses familiers qui dormaient encore. Kin - qui faisait apparemment semblant de dormir jusque là - se redressa, le regard brillant.

*Bonjours à toi. Je ne l'avais pas vu dormir aussi longtemps depuis... Son incarnation d'après ton récit... ou la notre ? Bref. Merci.*

A moitié endormi, Zaylar et Suki sortirent eux aussi de la cabane. Ne comprenant pas le moins du monde ce qui se passait, Flocon bondit simplement sur les genoux de Bhaal, lui léchouillant le visage pour lui dire bonjours.


Dehors, Kazhenn s'était ruée dans un buisson et s'était changé, passant un... maillot de bain... oui, elle, elle n'avait pas eut de bain gratuit la veille... Se retrouvant en maillot de bain, la jeune femme alla dans la rivière, laissant l'eau froide refroidir son esprit. Elle refit finalement surface, ses cheveux collés à son coup et ses oreilles et sa queue alourdies par l'eau. l'eau ruisselaient sur ses épaules quand elle ressorti la tête de l'eau... Bon sang... elle ne croyait toujours pas qu'elle avait passé la nuit dans ses bras. Elle replongea la tête sous l'eau avec l'impression de sentir l'eau réagir contre ses joue écarlate. Elle sentit son coeur qui battait à tout rompre dans sa poitrine. Elle se sentait tout aussi perdue que la veille, peut-être plus encore... Passé quelques instants, elle fut même forcée à refaire surface, prenant profondément sa respiration... Sans même y réfléchir, elle s'ébroua comme l'aurait fait l'animal dont elle avait quelques attribut.


Voyant que sa maîtresse se baignait tranquillement, la chimère avait repris une forme adulte et... C'était tout simplement assis devant la porte, séquestrant le mage par la même occasion...


Dernière édition par Kazhenn le Dim 30 Juil - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 30 Juil - 0:51

Bhaal avait esquissé un sourire lorsque Kazhenn avais réagis avec un mignon petit cri suivis d’une mou de reproche qu’il ne pouvait s’empêcher de trouver toute aussi mignonne. Résistant à son envie de câliner encore plus la peluche renardesque, il l’avait relâché et elle s’était vite emparée de son sac avant de filer prenant comme excuse le fait de devoir se rafraichir. Il était vrai qu’au vu de la couleur écarlate qu’elle avait, on aurait pu s’attendre à ce que de la vapeur s’échappe de ses oreilles vulpines. Mais Bhaal n’était pas vraiment en meilleurs état.
 
Respirant un bon coup pour se calmer, il entendit Kin le saluer et le remercier pour avoir aidé Kazhenn à dormir aussi bien. Ainsi elle n’avait pas dormi correctement depuis qu’elle était arrivée ? Bhaal rendit son bonjour au renard blanc, tout en exprimant ses doutes sur sa capacité à poursuivre ce genre d’exploit :
 
« Bonjour à toi aussi Kin. Et j’ai fait ce que je pensais être juste pour Kazhenn. C’est une amie qui m’est chère et je ne supportais pas de la voir dans cet état. Mais s’il s’agit de recommencer comme cette nuit … » il déglutit en rougissant une peu de nouveau « Je pense que ni Kazhenn ni moi ne tiendrons, surtout s’il cela se termine comme ce matin. »
 
Toussotant de manière gênée il continua :
 
« Mais je veux que vous sachiez, et quoi qu’en pense Zaylar, je tiens énormément à Kazhenn et bien plus que ce que vous pouvez le penser. Elle était l’une des rares personne que je considérais comme une amie dans notre monde précède, et c’est maintenant la seule personne que j’ai dans ce monde. Alors je ferais tout pour la protéger. »
 
Il avait dit cette dernière phrase d’un ton particulièrement sérieux tout en fusillant du regard Zaylar. Il avait déjà perdu sa famille quelques année auparavant et tous ceux qu’il connaissait en arrivant dans ce monde. Kazhenn était la seule personne qui lui restait et il ne comptait pas la perdre. Soupirant et reprenant son calme, il se fit sauter dessus par Flocon qui venait lui lécher le visage. Rigolant et caressant la tête du petit renard, il lui dit bonjour avant de le poser côté de lui et d’enfiler ses affaires qui avait séché. Contrairement à Kazhenn, il doutait qu’il ait besoin d’aller prendre un bain au vu des « nettoyages » impromptu qu’il avait subis la veille.
 
Terminant de dire bonjour à tous les familiers, y compris à cette tête de mule de Zaylar, il vérifia qu’il n’avait pas laissé d’affaires et remarqua qu’un grimoire avais été parmi celles-ci. Avec toute la précipitation d’hier il ne l’avait pas remarqué. C’était un livre aux couvertures en métal, même si il ne saurait dire lequel, et dont le bord était scellé par des sortes de runes. Bhaal connaissait bien cet ouvrage, c’était son livre de sorts. Il tenta pendant un instant de l’ouvrir sans grand succès avant de l’accrocher à sa ceinture et de s’asseoir le temps que la jeune femme termine son bain, pendant qu’il jouait avec les adorables boules de poils qu’était Flocon et Shade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 30 Juil - 2:19

Kin regardait simplement Bhaal, ses queues ondulant doucement dans son dos. L'homme disait agir de la façon qu'il pensait juste pour la renarde parce qu'il tenait à elle. Il s'inquiétait pour elle. Cependant, quand il lui avait dit qu'ils ne seraient pas capables de recommencer cette nuit-là. Kin lâcha un petit jappement avec un air satisfait... Il se dressa sur ses quatre patte et se contenta alors de transmettre un simple commentait à l'humain, conservant même le ton amusé :

*Oh, tu sais, je suis sûr qu'elle ne serait pas contre... Et toi non plus.*

Il avait l'air fier de sa moquerie quand il se dirigea vers la porte quand Bhaal repris la parole. Ce dernier énonça alors à quel point il tenait à Kazhenn. Kin continuait à se laisser gagner par l'amusement de la situation. Ils étaient vraiment amusant tout les deux. Il était alors bondit sur la tête de Zaylar, avant de transmettre à nouveau quelques pensées :

*Tu sais, elle penses probablement la même chose pour toi... C'est d'ailleurs pour ça qu'elle s'est autant inquiéter.*

Kin sauta à nouveau, aérien, avant de quitté la cabane. Il alla simplement s'installer au soleil et commença à faire sa toilette, le plus tranquillement du monde. C'est étrange comme parfois il donnait l'impression d'en savoir plus sur le passé de Kazhenn qu'elle, alors que ce n'était pas vraiment le cas... Ce n'était pas vraiment le cas, n'est-ce pas ?

Zaylar autant que Suki assuraient la sécurité de la rousse... ou plutôt, son intimité pour le moment. Bien sur, ils n'étaient pas sourd et ils entendirent très bien quand Bhaal parla de son désir de protéger Kazhenn parce qu'il tenait à elle. Le lion rugit, il ne voulait tout simplement pas lui faire confiance. La tête serpentine quand à lui le regardait, la tête légèrement penchée sur le coté. Elle se demandait si il tenait autant à la renarde qu'il l'annonçait pour le moment... Elle ne dit rien, elle observait et elle déduisait, elle n'avait pas besoin de plus... Son corps s'agitait doucement cependant. Elle voyait Shade et Flocon qui étaient en train de jouer avec Bhaal, s'amusant joyeusement, ses queues renarde et féline ondulant joyeusement dans leurs dos. De temps à autres, ils laissaient échapper de petits couinements, se chamaillant pour avoir la primauté de l'attention de l'homme. Ils étaient toujours comme ça... et ils l'avaient toujours été. Passé quelques instants, pensant que l'homme ne chercherait pas à sortir tout de suite, Zaylar décida purement et simplement d'aller boudé dans son coin, entraînant sa tête serpentine dans son sillage.

Dehors. L'eau fraîche avait fait du bien à Kazhenn... Elle n'était pas non plus au top de sa forme... Surtout qu'elle avait encore l'impression que son esprit était brisé, mais elle ne voulait pas se plaindre, c'était assez... compliqué. Elle resta sous l'eau quelques temps... mais ce qui fut le plus compliqué fut... d'essorer sa chevelure et ses queues une fois son petit bain finit. Elle y passa un peu trop de temps à son goût et ne vit même pas que la chimère n'était maintenant plus devant la porte. Elle se préoccupa simplement d'essayer de... se sécher comme elle pouvait... Un gadget pour ça ne serait vraiment pas de refus, tiens... Bref, rapidement, elle fut vêtu d'une robe assez élégante et portait de hautes bottes blanches à talons. Elle chercha ensuite à se coiffer, tant ses cheveux que sa queue... mais... ce n'était vraiment pas quelque chose de simple quand le reflet renvoyer n'était pas la vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 30 Juil - 12:56

Bhaal avait écouté la réponse du renard blanc à neuf queues qui lui avait assuré qu’elle ne serait pas contre passer une nouvelle nuit dans ses bras, et que Bhaal non plus. Etait-ce une juste une idée ou Kin était-il particulièrement taquin ? Toujours était-il que la remarque avait fait mouche et le jeune homme avait rougi de nouveau, pour lui aussi ça faisait un long moment qu’il n’avait pas dormi aussi bien et même son mal de tête avait diminué. Oui, bon, il fallait aussi avouer qu’il ne rechignait pas à dormir une aussi mignonne renarde lui servant de peluche.
 
Il avait ensuite continué en disant qu’il ferait tout pour protéger la jeune kitsune et Kin lui avait répondu que c’était probablement la même chose pour elle. Bhaal savait que ce n’était pas sa faute s’il avait disparue pendant un an, mais il ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable. Zaylar quant à lui avait simplement rugi avant de partir bouder dans un coin alors que Flocon et Shade se disputaient pour avoir l’attention de Bhaal et jouer avec lui.
 
Voyant que Zaylar s’était retiré de l’ouverture de la cabane, Bhaal se leva et se dirigea vers l’extérieur. À peine avait-il fait quelques pas à l’extérieur qu’il aperçut la jolie jeune femme qui était en train de se sécher les cheveux, mais ce qui surpris Bhaal était que celle-ci n’était pas habillé et portait seulement un élégant maillot de bain magenta. Déglutissant face à la vision digne d’une nymphe et maudissant intérieurement Zaylar, il fit demi-tour tel l’éclair, rougissant de plus belle et sa tête ressemblante maintenant plus à un rubis qu’autre chose.
 
Une fois à l’intérieur, Bhaal se tourna vers Zaylar qui boudait toujours dans son coin, le fusillant du regard, avant de lui reprocher l’incident :
 
« Z.. Zaylar ! Tu étais censé monter la gar.. garde le temps que Kazhenn termine de se rafraichir ! Pourquoi t’es-tu enlevé du che.. chemin et ne m’a pas stoppé ?! »
 
Faisant de son mieux pour se calmer et paraitre moins gêné, Bhaal inspira un bon coup avant de continuer sur un ton plus calme mais qui ne laissait pas vraiment la place à la discussion.
 
« Kazhenn ne m’a pas vu. Je crois. Je n’ai pas envie qu’elle soit de nouveau embarrassée au point de ne plus savoir quoi faire alors on va garder ça sous le tapis, ok ? De toute façon on est tous les deux responsables. »
 
Se rasseyant et recommençant à jouer avec Shade et Flocon, il tentait tant bien que mal de calmer le reste de sa respiration. Il n’avait pas tant été gêné par le peu d’habits que portait la renarde, car ce n’était certainement pas la première fois qu’il voyait une femme en maillot de bain, mais plutôt par le fait d’être arrivé à un moment où il n’aurait pas dû.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 30 Juil - 15:02

Zaylar n'en revenait pas... Il ne pensait pas que l'humain puisse ne pas se douter que la rousse n'avait pas fini. Ainsi, quand l'homme commença à l'invectiver et il retourna à la cabane en quelques bonds, grondant agressivement alors que maintenant, l'homme lui disait qu'ils étaient tout les deux responsables. Il savait que Kazhenn l'appréciait et c'était probablement la seule raison pour laquelle il n'avait pas refermer ses crocs autour de la gorge de Bhaal... Cependant, les éclat de voix avaient attiré la renarde qui achevait de se préparer. Elle était à nouveau en train de se débattre avec sa chevelure quand elle approcha, sans vraiment remarquer Kin qui semblait ricaner dans son coin, trouvant la situation follement amusante. La renarde arriva donc pour voir Zaylar et Bhaal en train de se chamailler... encore. La partie lion de la chimère grondant sur Bhaal et ce dernier complètement écarlate. Qu'est-ce qui avait bien pu se passer ? Ses oreilles étaient actuellement dressées sur son crâne alors qu'elle les regardait tout les deux, la tête un peu penchée sur le coté.

"Mais qu'est-ce qui vous prend à tout les deux ? Vous ne pouvez pas vous entendre un peu ? Je tiens à vous deux et j'aimerais vraiment que vous essayer de vous entendre..."
"Mais, Kazhenn..."
"S'il te plais, Zay."


La chimère gronda et baissa la tête, puis, il s'éloigna, allant se coucher plus loin dans la clairière... Oui, encore une fois, il boudait. Kazhenn soupira et se passa une main dans la nuque. Elle ne voulait pas s'excuser pour Zaylar, elle ne savait pas lequel des deux étaient en tord après tout. Kin resta un moment en retrait, puis, il rejoignit sa maîtresse avant de leur faire une proposition :

*Allez en ville serait une bonne chose. Kazhenn, tu n'as presque plus de vivre, à moins que tu veuille que nous chassions pour toi.* Les oreilles de la renarde s'étaient couchées sur son crâne *C'est ce que je pensais... Et il te manque aussi certaines choses... vitales... et peut être des vêtements de rechanges pour Bhaal... Tu as encore tes potions ?*
"Je... Oui... Mais je n'ai pas encore pu en faire beaucoup."
"Tu devrais peut-être vendre tes bijoux..."
"Le principal, c'est ta sssssssssurvie."
"NON !"


Elle porta une main à l'oreille qui portait cette boucle étrange... Elle ne savait pas pourquoi, mais elle savait qu'elle tenait beaucoup à ces bijoux. Elle se détourna et récupéra une liane près de sa cabane avant de mettre à sécher son maillot de bain. Elle fit simplement en sorte qu'il ne risque pas de s'envoler pendant leur absence... Après tout, Bhaal n'avait pas encore de Bracelet et il en aurait probablement besoin ici. Kazhenn mis son sac sur son épaule et alla récupérer son Glastan, elle préférait l'avoir sous la main quand elle allait en ville, elle ne faisait pas confiance aux gens... enfin, la plupart des gens... c'était... étrange... surtout qu'elle ne comprenait pas vraiment pourquoi. La rousse se dirigea vers Zaylar et se hissa sur son dos, en bordure de sa crinière. Elle avait ensuite tendu un main à son ami alors qu'elle parlait à la chimère :

"Zaylar, Suki... Je compte sur vous pour ne pas chercher à désarçonner Bhaal. Je ne sais pas ce qui vous arrive, mais s'il vous plais, essayer de vous entendre..."

C'était la seconde fois qu'elle le leur demandait et elle avait toujours les oreilles couchées sur son crâne. Enfin, elle attendit que son ami prenne ainsi sa main, puis, elle l'aida à monter sur la chimère et attendit qu'il prenne une position à peu près convenable avant de parler à sa monture et à Kin.

"Zaylar, Kin, vous nous emmenez en ville ?"
"Attend Kazhenn."


Tréant approcha, puis posa une main au niveau de son buste, en délogeant une pierre verte avant de s'immobiliser, redevenu simple arbre. Avec mille et une précaution, elle récupéra la pierre et la rangea dans son sac, calant ensuite son Glastan comme elle le pouvait, devant elle sur le dos de la chimère.

"Bien allons y... Flocon, Shade, Kinvi... garder la maison... S'il vous plais."

Ils ne l'écoutait pas vraiment, ils étaient en train de jouer sans se soucier d'eux... Quand à Lagad... Il était rapidement venu s'enrouler autour des épaules de la demoiselle avant que la chimère ne se mette en route, au pas de course, le renard à neuf queue gambadant joyeusement à ses cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhaal D'Aurien
Mage érrant
Humain
Errant
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 30 Juil - 17:40

Kazhenn était revenue peu après l’altercation entre Bhaal et Zaylar, prenant un air tout aussi mignon que curieux quand elle vit les joues rouges de Bhaal. Avant de les gronder en leur demandant de s’entendre un peu mieux que ça, disant qu’elle tenait à eux et que cela lui plairait vraiment s’ils finissaient par s’entendre. Zaylar retourna bouder dans un coin de la clairière pendant que Kin venait leur faire une proposition.
 
Il leur proposa d’aller en ville afin de vendre des choses et d’acheter de quoi manger ainsi que d’autres choses tel que des vêtements pour Bhaal, ce qui d’ailleurs amena Bhaal à savoir que celle-ci ne supportais absolument pas la viande et qu’elle tenait particulièrement à ses bijoux, une boucle d’oreille et un bracelet d’après ce qu’il voyait. Sur un autre point, Bhaal avait aussi besoin d’une identification s’il voulait pouvoir agir un peu plus à sa guise dans ce monde.
 
La jeune femme retourna vers la cabane et étendit le linge ce qui fit légèrement rosir les joues de Bhaal alors que l’élégante silhouette de la kistune lui revenait en mémoire. Puis elle monta sur le dos de Zaylar et Suki en tendant une main vers Bhaal, demandant à la chimère de bien vouloir laisser le jeune homme monter sur son dos sans chercher à le faire tomber, les suppliant encore une fois pour qu’ils s’entendent correctement. Regardant Zayla et Suki, Bhaal présenta des excuses pour leur avoir causé des soucis avant de les remercier de bien vouloir laisser monter.
 
Prenant la main de Kazhenn, Bhaal se hissa sur le dos de Zaylar et afin de bien se tenir, passa ses mains autour de la taille de la jeune femme et se rapprocha, se serrant légèrement contre son dos, ses queues lui chatouillant le menton. Puis ce qui se passa ensuite surpris fortement Bhaal. Tréant s’était approché et Kazhenn avait récupéré la pierre verte qui semblait être son cœur, retournant l’arbre à un état inanimé. Mais ce qui l’avait fortement surpris fut ce qu’avait dit Tréant. Ou plutôt, juste le simple fait qu’il avait parlé. Légèrement stupéfié par cette découverte Bhaal demanda Kazhenn :
 
« Tréant parle ? Je ne l’avais jamais entendu parlé avant, il avait toujours été d’un naturel très silencieux. »
 
Disant au revoir au familier qui restait, Kazhenn et Bhaal était partit alors que Lagad s’était faufilé sur les épaules de la renarde et chatouillait le visage de Bhaal avec ses poils. Manquant d’éternuer et résistant à son envie de rire, Bhaal s’adressa en chemin à la kitsune :
 
« Kazhenn, il ne faut pas en vouloir à Zaylar et Suki. C’est vrai que je sors un peu de nulle part, et ce après une longue période. C’est normal que Zaylar et Suki soit aussi protecteur. Je ne leur en veux pas. J’aurais certainement réagi de la même manière qu’eux, et j’aimerai aussi qu’ils comprennent que je ne veux pas te faire de mal. »
 
Après une bonne heure de trajet, ils arrivèrent aux portes de la ville. Descendant du dos de Zaylar et tendant à son tour la main à Kazhenn pour l’aider à descendre, il lui suggéra de se commencer par s’occuper de lui procurer une identification avant qu’il ne se fasse arreter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazhenn
Druidesse érrante
Kitsune
Errant
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 29
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    Dim 30 Juil - 20:11

Zaylar et Suki avait accepté l'homme sur leur dos, ce n'était pas non plus comme si ils avaient vraiment eut le choix, n'est-ce pas ? Avec son aide, l'homme était monté dans son dos et elle l'avait senti qui se rapprochait tout contre elle. C'était toujours aussi gênant d'avoir quelqu'un dans son dos... aussi près... Elle déglutit légèrement alors que ses joues se teintait légèrement de rosé. Ses queues bougèrent légèrement dans son dos et elle les sentait qui heurtait un peu l'homme dans son dos. Ce n'était pas très confortable pour elle et elle remua légèrement pour tenter de rassembler ses neuf queues sur le coté de façon à ce qu'elles gênent un minimum... Ce n'était pas simple, mais elle fit quand même en sorte que ce soit possible. Cependant, avant qu'ils ne partent, Kazhenn avait récupéré la pierre dans laquelle reposait... l'âme de Tréant ? Quelque chose comme ça. En tout cas, Bhaal s'était étonné d'entendre l'arbre parler. Le plus calmement du monde, la renarde avait baissé les yeux sur ses mains dans la crinière de Zaylar et elle s'était simplement permise un simple commentaire.

"Tréant à toujours parler..."

Oui... Toujours.  Et c'était le plus simplement du monde qu'elle annonçait cela. La renarde soupira doucement. Elle ne sait pas si ça avait été de dormir une nuit complète, mais elle avait l'impression de se sentir épuisée. Assez discrètement, elle se passa une main sur le visage pour tenter au minimum pour se réveiller. Alors qu'ils avançaient, Bhaal lui demanda de ne pas en vouloir à Zaylar et Suki parce qu'ils voulaient simplement la protéger. Il avait même dit qu'il aurait agit pareil à leur place et qu'il aimerait juste que la chimère comprenne qu'il ne voulait pas lui faire de mal. Les oreilles de la renarde se redressèrent légèrement sur son crâne. Oui, elle savait qu'il ne voulait pas lui faire de mal, sinon pourquoi serait il rester à la tenir dans ses bras pour la rassurer durant la nuit... un léger mouvement de ses oreilles alors qu'elle rougissait à ce souvenir.

Ils continuèrent cependant sur le chemin de la ville, y arrivant tout de même dans des temps correctes. Le plus simple était de commencer par la place des Portails pour que l'homme ait son Bracelet... Elle n'eut cependant pas le loisir de le dire, puisque c'était la décision que semblait avoir pris Kin. La rouquine conduisit alors son ami vers le guichet où on l'avait appelé lors de son arrivée en ce monde... Cependant, pour le moment, la renarde semblait un peu nerveuse. Il y avait trop de monde à son goût et, sans même qu'elle ne s'en rende vraiment compte, elle s'était un peu rapprocher de Bhaal, comme pour se cacher dans son dos et elle s'était accrochée à sa cape. Ses oreilles étaient un peu basse sur son crâne et elle resterait dans cette position le temps qu'il termine les formalité pour avoir son bracelet.

Durant tout ce temps, ses oreilles étaient restées basses sur son crâne et ses queues bougeaient dans son dos, la cachant en parti dans un nuage de queues. Puis, quand il eut terminé, peu importe le temps que cela pris, elle lui indiqua une rue où ils pourraient vendre ce qu'ils avaient à vendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle coule au milieu des bois, la source...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle coule au milieu des bois, la source...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Eternia :: Fôret du sombre-
Sauter vers: