Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Graham Shiyan
Esclave
Humain
Oration
avatar

Masculin
Nombre de messages : 321
Age : 31
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mar 21 Juin - 16:05

Graham avait fait tout son possible pour que sa maitresse se sente le mieux possible et cela qu'importe les moyens. Bien entendu, il avait procéder à un massage et lui avait parler pour qu'elle se sente bien alors qu'il semblait souriant. Il fallait dire que maintenant que le plus dur était passé, à savoir cet enlèvement, le tout était quand même qu'elle ne pense pas à cela, et il avait toujours les bonne cartes en main. Après donc un très bon massage dans le bain, beaucoup de câlin et peut être un peu plus, le duo allait certainement dormir, l'esclave laissant comme à son habitude sa maitresse se poser contre son torse et son épaule pour qu'elle dorme paisiblement, cela était une habitude.

Le lendemain, la journée commença lentement, Yukina était après tout toujours un peu dans le cirage à propos d'hier, il lui servit donc son café préférer ainsi qu'un petit quelque chose à manger avant de préparer la voiture pour le départ. Car après tout, ils avaient leur chien à emmener au vétérinaire, cette dernière était quand même bien blessée et semblait quand même ne pas protester, montrant clairement qu'elle était parfaitement dressée. Avec encore un peu de temps, ils partirent alors vers le vétérinaire, Newynog ne semblant pas trop gémir, même si il avait bien sentit qu'elle souffrait assez.

Une fois arriver, il laissa Yukina donner les ordre, comme d'habitude, préférant s'occuper de la chienne et de se comporter comme l'esclave et le garde du corps qu'il était. Pendant l'auscultation, il était rester proche de sa maitresse, regardant à ce que personne ne la dérange alors qu'elle attendait. Bien entendu, pour elle seulement, il était clair qu'il faisait très attention à elle et même si il ne pouvait pas lui parler pour le moment, elle pouvait sentir son attention.

Le temps passa lentement jusqu’à ce que finalement, leur chienne ne revienne, soignée et encore un peu bandée pour un petit moment. Graham était quand même assez content de cela, même si il ne le montrait pas, comme d'habitude. Ils rentrèrent alors doucement à la maison alors que Graham laissait toujours le plaisir à Yukina de ce reposer un peu pendant les trajets ou alors qu'il réponde à n'importe qu'elle de ces questions. Toutefois, il sentait qu'elle avait quand même quelque chose de différent, comme si il y avait quelque chose qui la dérangeait, il lui demandera surement cela une fois rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Kurama
Propriétaire d’une Discothèque
Humaine
Oration
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 29
Monde d'origine : Oration
Races : Humaine
Sexualité : Bi
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mar 21 Juin - 19:00

Yukina n'avait que peu parlé ce soir-là, elle était d'humeur sombre avec ce qui s'était passé, même si elle n'avait jamais douter que Graham viendrait se porter à son secours, elle savait qu'il se débrouillerait pour la trouver et elle réalisa alors à quel point elle comptait sur lui. Elle n'en dit cependant rien alors qu'il prenait soin d'elle, comme toujours. Il avait tout fait pour la détendre et il y était parvenu, il commençait à la connaître. Comme toujours, la rousse s'était endormit contre les bras de son esclave, la tête posée sur son épaule.

Le lendemain matin, comme toujours, Graham s'était levé, avait tout préparé,mais au moment de venir trouver sa maîtresse, elle était dans la salle de bain, son estomac protestant avec véhémence… Elle attendit d'aller un peu mieux, puis elle mangea ce que le blond lui avait préparer et elle lui sourit avec une certaine douceur, lui annonçant que ce devait être une séquelle de la veille, elle lui demanda ensuite de préparer Newynog et de la mettre dans la voiture pendant qu'elle se préparait… Elle s'habilla alors et se maquilla avant d'aller les rejoindre. Puis, ils filèrent chez le vétérinaire ou la rousse inventa un mensonge crédible, elle ne voulait pas qu'on sache pour son enlèvement. Avoir Graham près d'elle pendant qu'on s'occupait de la chienne lui faisait du bien, puis, finalement, la chienne revint avec un bandage et une ordonnance. Il faudrait lui apporter des soins pendant quelques temps. La rousse soupira, la pharmacie était fermé puisqu'ils étaient à l'heure de midi. Elle ordonna donc le retour à la maison. La rousse était épuisée et elle n'arrivait pas vraiment à comprendre pourquoi. Elle posa à nouveau son front contre la vitre sans dire le moindre mot. Puis, à la maison, la jeune femme soupira :


« Mange toi Graham, je ne me sent pas très bien, je vais juste me reposer un peu et après, on ira chercher les cachet pour Newy... »

Newynog qui était bien docilement allé se coucher sur sa couverture. Elle, elle ne bougerait plus de là pour la journée. Loin de manger, en fait, la rousse avait encore une fois été malade et elle s'était à nouveau traîner dans le canapé et avait fermé les yeux, se reposant pour le moment, en tout cas, jusqu'à ce que son esclave lui dise que les pharmacie allait ouvrir. Il était inquiet pour elle, mais elle avait bien insister sur le fait qu'il ne devait pas s'en inquiéter. Enfin, elle devait se douter que son esclave se faisait un devoir de se préoccuper de la santé de sa maîtresse qu'elle le veuille ou non. En attendant, Yukina était un peu pâle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Shiyan
Esclave
Humain
Oration
avatar

Masculin
Nombre de messages : 321
Age : 31
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mar 21 Juin - 19:34

Yukina semblait vraiment avoir quelque chose de particulier et Graham le remarquait sans aucun problème. Même Newynog semblait être un peu inquiète pour sa maitresse, même si elle ne le montrait pas totalement, toutefois, son regard en disait long. Graham prépara alors un petit quelque chose de rapide et mangea sans vraiment d'appétit, après tout, il n'y avait pas sa maitresse avec lui, il se sentait donc un peu triste. Oui, il était presque comme un chien dans ce genre de situation, toutefois, il voulait vraiment faire quelque chose pour elle, alors il allait devoir prendre un petit risque.

Une fois son repas terminer, il vint voir sa maitresse pour lui dire qu'il était temps d'allé chercher les médicaments pour la chienne. Au passage, il remarqua qu'elle était assez pâle et ce ne fit que le rendre un peu plus inquiet. C'était à ce demander ce qu'elle avait attraper pour avoir ce genre de symptôme, après tout, elle avait déjà quelque chose de ce genre avant qu'elle ne soit kidnapper, alors ce n'était certainement pas le cas. Il aida alors Yukina à monter dans la voiture et alla quand même bien vérifier la maison avant de démarrer pour commencer le trajet qui allait être quand même assez différent de ce qu'elle pensait.

Elle n'allait pas vraiment le voir au départ, après tout, il prenait les même tournant ainsi que beaucoup de chemin similaire. Toutefois, au bout d'un instant, il allait clairement vers un endroit qu'elle connaissait. Elle n'y était allé qu'une ou deux fois et à ces moments la, cela ne c'était jamais vraiment bien terminer. Néanmoins aujourd'hui, il y avait une autre raison, cela était d'abord pour sa maitresse qui semblait vraiment mal en point. Également, il voulait être certain qu'il n'allait pas avoir de problème avec son regard, mais bon, ce genre de chose n'était que secondaire dans son esprit.

Graham s'arrêta alors dans un coin du parking de l'hôpital assez privé. L'endroit était bien entendu réservé au grande personnalité, et comme Yukina en était une ainsi que la maitresse de l'ami du médecin, cela pouvait être fait. Il regarda alors sa maitresse et se gratta un moment la tête avant de lui expliquer pourquoi il avait fait cela.


"Yukina-sama, je sais que vous ne voulez pas vous faire ausculter, mais votre état m'inquiète, j'espère que vous pourrez pardonner mon initiative pour vous voir en pleine forme le plus tôt possible."

Graham semblait sourire un peu, après tout, personne n'allait vraiment voir ce qui se passait dans la voiture pour le moment. Bien entendu, il espérait qu'elle n'allait pas trop être ronchonne, enfin, il était persuadé qu'elle allait l'être un peu. Toujours était il qu'il attendit doucement son accord avant de l'aider à sortir et de l'emmener vers le bureau de son ami, il lui avait envoyer un message par SMS un peu plus tôt pour exprimer son inquiétude, alors il était certainement déjà prêt pour tout vérifier. Oui, c'était la confiance qu'il avait envers Mickael, il ne lui avait jamais fait faux bond et à la vue de son amour envers sa Neko, il était clair qu'il était la personne la plus apte à garder un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Kurama
Propriétaire d’une Discothèque
Humaine
Oration
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 29
Monde d'origine : Oration
Races : Humaine
Sexualité : Bi
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mar 21 Juin - 23:25

Yukina avait une confiance aveugle en son esclave. Elle s'était reposée un peu, mais il avait finalement été temps pour aller à la pharmacie. Graham la soutint jusqu'à la voiture et elle grogna un peu, elle n'aimait pas montrer ses faiblesses, mais que pouvait elle faire d'autre pour le moment, elle se sentait assez faiblarde. Elle le laissait conduire et ne remarqua que trop tard l'endroit où ils se rendaient. Elle venait ici assez fréquemment pour reconnaître les lieux, même si généralement, elle se garait plus proche de l'entrée principale. Elle avait alors tourné un regard aigûe vers lui, plein de reproche. Cependant, l'ancien aveugle se justifia bien rapidement et, les sorcils froncés elle soupira. Il s'inquiétait pour elle au point d'avoir monter ce traquenard ? Ses traits s'adoucir un peu, même si elle conserva un air un peu sévère, récupérant une de ses paires de lunettes de soleil pour les chaussées sur son nez. Elle rassembla ses longs cheveux roux en une sorte de chignon rapide, puis, elle pris la parole :

« Je suppose que c'est tout ce que je peux faire pour re rassurer hein ? Il va falloir que tu t'arrange avec lui, mon sac doit être… entre les mains d'Alex probablement, je n'ai pas mon téléphone non plus... »

Tout ça, c'était rester dans sa loge. Elle soupira, puis resserrant sa veste autour de ses épaules, la jeune femme sorti de la voiture, n'attendant pas que son garde du corps ne vienne lui ouvrir. Encore une fois, elle lui laissa le soin de fermer la voiture derrière eux, l'attendant tranquillement avant d'entrer dans l'hôpital. Sans la moindre gêne, elle passa devant l’accueil sans s'y arrêter et fila dans les couloirs, habitué à la voir, on ne se posa pas de question. Quoi qu'il en soit, elle déglutit et s'adossa au mur, prise d'une nouvelle nausée, elle ne se sentait vraiment pas bien. Yukina soupira doucement et tendit une main vers lui. Ce qu'elle voulait était assez clair, elle avait besoin qu'il la soutienne pour continuer à avancer, elle avait l'impression qu'elle allait tourner de l'oeil d'une seconde à l'autre. Elle était en sous alimentation aux vues de son état, malgré la façon dont son esclave s'occupait d'elle, et cela se verrait probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mer 22 Juin - 0:30

Cela faisait maintenant un moment que Jessica était dans ce genre d'état, à savoir qu'elle avait assez de mal à comprendre ce qu'elle pouvait faire. D'un côté, elle voulait vraiment câliner Felyss, sa partenaire et presque compagne, toutefois, cette dernière ne voulait plus la voir pour une raison qui lui était inconnu. Elle avait donc à cause de cela d'énorme envie de faire l'amour, chose qu'elle ne pouvait bien entendu pas libérer car personne ne pouvait l'aider la dessus. Ayla était bien entendu redevenu douce avec elle, même si par moment elle semblait un peu se distancer, ce qui faisait encore plus de question pour la jeune Syn. Toujours était il qu'elle continuait ce qu'elle pouvait faire, la mine un peu triste, sa réhabilitation était en bonne voie bien entendu, toutefois, le moral n'était pas totalement la, même si Ayla semblait bien aidé pour certain moment.

Mickael lui avait tellement eut de chose à faire qu'il commençait vraiment à avoir du mal à suivre parfois. Fort heureusement pour lui, Koyori était la pour l'aider, même si elle même faisait partie des choses qu'il devait faire attention pour le moment. Comme à son habitude, sa priorité était Koyori et l'enfant qu'elle portait maintenant en elle, pour cela, il faisait très attention à sa blessure ainsi que de lui donner des rapport assez régulier sur sa grossesse. De l'autre, il devait bien entendu s'occuper de Felyss, cette dernière était maintenant stable certes, toutefois, elle ne semblait toujours pas vouloir parler à Jessica tant qu'elle n'était pas comme avant, c'était donc pour cette raison qu'il forçait un peu les recherche. Pour terminer, Mickael aidait sa compagne pour ces activités illégal, la raison était assez évidente, même si elle était encore dans un stade ou elle pouvait bouger sans trop de problème, ils devaient faire attention pour l'enfant, en plus de cela, il donnait à sa partenaire plus de matériel pour aider un peu plus.

C'était une journée comme les autres ou Mickael et Koyori s'occupait de plusieurs choses en même temps et à un rythme assez soutenue. Pendant que lui s'occupait des choses assez délicates, comme les documents technique, Koyori elle semblait juste dessiner quand elle faisait une pause dans ce qui était l'inventaire de tout ce qu'il allait être transporter, sachant qu'une partie était bien entendu pour elle et ces activités clandestines. C'était à ce moment la qu'il reçu un SMS avec une sonnerie assez particulière. Aussi bien elle que lui savait à qui appartenait cette musique, Graham, son ami qui ne voyait pas souvent. Il regarda alors cela assez rapidement avant qu'il ne hausse un sourcil et ne tourne la tête vers sa compagne.


"Il semblerait que la maitresse de Graham souffre de nausées matinale ainsi qu'une certaine faiblesse, pourquoi cela me semble assez familier, toujours est il qu'ils seront bientôt la, tu pense que sa ira ma douce Koyori?"

Après tout, il y avait une autre personne qui avait ce genre de choses, à savoir Koyori. Depuis qu'elle était vraiment consciente de sa grossesse, elle semblait abordé les symptôme naturel. Bien entendu, il pensait à cela, mais ce n'était surement pas le cas, toujours était il qu'il rangea un peu ce qu'il avait sur son bureau et sortit de quoi préparer une auscultation. Il entendit alors arriver son ami ainsi que sa maitresse et les invita à entrer. Il voyait quand même assez rapidement qu'elle se sentait mal, alors il attendit qu'il la pose sur le canapé avant de commencer le tout.

Au fur et à mesure qu'il commençait à voir ce qui n'allait pas, un certain sourire semblait se dessiner sur son visage. Surtout qu'avec les instrument qu'il venait de sortir, même Koyori pouvait être capable de comprendre ce qui était en train de ce passer. Il fallu donc encore un petit moment avant que ce dernier ne recule de quelque pas et ne s'approche de Koyori avant de leur dire ce qu'il avait vu.

"Et bien, avec ce que je viens de voir, je n'ai qu'une conclusion à vous dire, félicitation à vous deux, vous allé bientôt avoir aussi un enfant."

Oui, aussi, comme cela, Graham allait savoir que sa partenaire était enceinte. Était ce la meilleur chose à faire, peut être pas, en tout cas, maintenant, tout était en place. Non seulement il allait avoir un enfant avec la femme de sa vie, mais son ami aussi semblait avoir la même chose, ce qui montrait clairement que leur relation était assez bien. Mickael laissa alors Koyori se mettre sur sa chaise et se mit à côté d'elle, attendant une réaction de la part des deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mer 22 Juin - 17:40

Felyss restait enfermée dans sa chambre, malgré les demandes de sa mère, elle refusait d'en sortir et se mettait à pleurer. Malgré ce qu'on lui répétait, elle était sûre que Jessica ne voudrait plus d'elle quand elle la verrait ainsi, aussi… poilue… Ayla passait donc son temps entre sa fille et Jessica et ce n'était pas facile, surtout quand Jessica lui demandait à aller voir voir la jeune hybride. Ce n'était pas facile pour elle, mais elle ne pouvait pas faire grand-chose, alors, elle remontait le moral à Jessica comme elle le pouvait, l'accompagnant quand elle avait ses séances de rééducation, comme ça, elle se renforçait aussi. Quand Koyori irait mieux, elle lui demanderait de lui apprendre à se défendre, mais sans armes.

Koyori quand à elle n'était jamais bien loin de son compagnon. Il s'inquiétait pour elle et elle le comprenait. Elle l'aidait dans ses recherches, mais c'était surtout lui qui l'aidait quand elle devait aller voir l'un ou l'autre esclave pour les soigner dans le dos de leur maître – et qui c'était possible bien sur. Il n'y avait que pour les soins des « libérés » qu'elle n'emmenait pas Mickael, se contentant de fournir le matériel à l'hybride serpent qui les avait aidé pour retrouver l'usine ou leur famille était retenue. Quoi qu'il en soit, en journée, la jeune femme suivait son compagnon à l'hôpital… Elle ne lui était probablement pas d'une grande aide, mais c'était probablement mieux que rien. Ce jour-là, elle se reposait en partie sur le canapé, dessinant, quand le téléphone de son compagnon avait sonné. Elle avait aussitôt redressé la tête, haussant un sourcil alors qu'elle reconnaissait la sonnerie :


« Graham ? »

Demanda-t-elle simplement alors que son compagnon lisait le message de son ami. La maîtresse de  Graham souffrait de nausée matinales apparemment et les oreilles de la féline se couchèrent un peu plus sur son crâne alors qu'elle soupirait. Ils allaient venir et et Mickael lui demanda si ça allait aller et elle le regarda un moment, pas trop heureuse de ce qui se passait. Avec un soupire, elle se leva et rangea son calepin dans son sac avant d'aller vers son compagnon.

« Ce n'est pas vraiment comme si j'avais le choix, n'est-ce pas ? »

Quand ils frappèrent, elle alla simplement près du bureau de son compagnon, vérifiant machinalement la présence d'une de ses dagues. Mickael ausculta la femme la brune salua l'esclave d'un simple signe de la main en guise de salut, s'abstenant de saluer la rousse. Koyori aida plus ou moins l'homme qu'elle aimait, reconnaissant les instruments, elle posa son regard sur Graham… Ah oui, d'ailleurs, il faudrait qu'elle lui fasse comprendre qu'elle avait terminé sa quête de Jessica… et des siens par la même occasion… Puis, Mickael parla annonçant aux deux qu'ils allaient avoir un enfant et elle frémit.

Mickael avait mis les pieds dans le plat. Il semblait oublier que la femme était un maître classique, même si elle s'occupait bien se don esclave. La Neko frissonna et resta près de son compagnon pour pouvoir agir malgré son état… Cependant, l'homme la fit s'asseoir et resta près d'elle alors elle se détendit un peu, posant machinalement une main sur son ventre. Elle vit sur le bureau une photo et sourit, c'était la solution. Sur cette photo Jessica dans son fauteuil, Mickael au niveau d'une des poignées et Ayla de l'autre. Felyss était à genoux, la tête posée sur les genoux de Jessica et Koyori près de son compagnon, une des main de ce dernier passer autour de sa taille. D'un geste supposément maladroit, elle l'avait fait tombée de manière à ce que Graham puisse la voir… Quand il serait un peu remis de la nouvelle.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Shiyan
Esclave
Humain
Oration
avatar

Masculin
Nombre de messages : 321
Age : 31
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mer 29 Juin - 12:20

Graham avait donc emmener sa maitresse dans le bureau de son ami Mickael afin qu'elle puisse se faire ausculter en toute discrétion. Cela était quand même assez pratique d'avoir un ami médecin aussi gentil. Enfin, le seul problème était bien entendu que sa maitresse n'était pas des plus amicale avec ce dernier juste à cause de Koyori. Elle était son esclave d'un point de vue extérieur bien entendu, mais l'homme savait qu'il la traitait comme une personne normal, voir même comme sa compagne, ce qui le faisait toujours sourire un peu de voir qu'ils étaient aussi proche.

Yukina était donc assise sur le canapé et écoutait bien entendu Mickael alors qu'il l'auscultait d'une manière assez naturel. Enfin, c'était ce qu'il semblait, toutefois, plus le temps passait et moins Graham semblait reconnaitre les outil utiliser. Pourquoi ce dernier semblait se focaliser sur le ventre de sa maitresse, avait elle vraiment quelque chose d'aussi grave à ce niveau. L'esclave était quand même un peu inquiet en ce moment pour elle et même si il ne disait rien, ce dernier semblait attendre le résultat avec impatiente, après tout, elle avait déjà montrer tellement de symptômes...

Ce fut alors qu'il continuait de regarder sa maitresse que le jugement tomba raide dans son esprit de la bouche de son ami. Yukina était enceinte, il avait donner à sa maitresse un enfant. Bon d'accord, il venait aussi d'entendre que son ami allait aussi avoir un bébé avec la personne qu'il aime et il devrait en être heureux, toutefois, il y avait quelque chose de plus grave en ce moment. Oh non, il n'y avait pas de peur dans le visage de l'esclave, cela était plutôt une immense rougeur ainsi que beaucoup de question. Il ne savait pas ce qu'allait vouloir Yukina à propos de cela et il du s’installer à côté d'elle, son esprit mélangeant un peu trop de chose et lui donnant légèrement mal à la tête.

Il ne savait pas quoi dire ni même quoi faire, il était même incapable de dire la moindre phrase, semblant bredouiller n'importe quoi. Il comprit bien entendu le message de Koyori, mais ne pouvait pas vraiment lui répondre. Que pouvait on voir d'un point de vue extérieur, et bien que Graham était heureux certes, il était rouge comme une tomate et avait les yeux un peu vers le sol, bien qu'il regardait de temps en temps sa maitresse. Maintenant, la balle étant dans le camp de la personne qui avait toute les décision. Graham ne pouvait pas désobéir à Yukina et il ne savait pas du tout ce qu'elle avait envie à ce propos. Ils n'avaient jamais eut le besoin d'aborder ce sujet car cela ne semblait pas nécessaire. Graham était donc perdu et Yukina était la seule à lui montrer ce qu'elle avait vraiment envie à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Kurama
Propriétaire d’une Discothèque
Humaine
Oration
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 29
Monde d'origine : Oration
Races : Humaine
Sexualité : Bi
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mer 29 Juin - 20:55

Graham était donc venu soutenir sa maîtresse jusqu'à la ramener au bureau de son ami. Elle avait alors salué le médecin, glissant un simple regard mauvais vers la Neko, elle n'avait pas envie de faire d'effort. Le médecin avait alors demandé au blond de l'installée sur le canapé et elle avait plus ou moins obtempérer. Le médecin avait alors commencé à l'ausculter et elle le laissa faire, bien que d'une certaine façon, cela l'agaçait. Enfin, si cela pouvait rassurer son esclave après ce qui s'était passé la veille… D'ailleurs, elle était un peu étonné que le médecin n'ai rien dit quand aux marques sur ses poignets. Quoi qu'il en soit, elle attendit de moins en moins patiemment, ne connaissant aucun de ustensiles médicaux qu'il utilisait. Elle n'avait pas besoin de voir Graham pour sentir son inquiétude, il en faisait trop, mais c'était bien pour ça qu'elle s'était autant attaché à lui avec le temps et qu'elle lui faisait aussi confiance. Elle soupira doucement, commençant à s'agacer du temps qui passait.

Puis, le médecin fit tomber le diagnostic et elle le regarda un moment, comme si elle pensait à une blague et qu'elle s'attendait à ce qu'il lui dise la vérité. Non… Il ne plaisantait pas. Un enfant… félicitation à eux-deux… Elle se crispa. Un enfant était déjà pas de soucis, clamer haut et fort que c'était son esclave qui lui avait fait cet enfant… Avec son père, ce serait presque condamner le blond à mort. Son visage s'était alors fermé, masquant ses émotions aux autres alors qu'elle lâcha simplement :


« Je vous trouve bien présomptueux docteur, Graham n'est qu'un esclave, pourquoi donc cet enfant serait le sien. »

Bien sur, le blond savait très bien que malgré ces paroles et ce ton agacé, aucun autre homme que lui n'avait touché sa maîtresse depuis des mois. Lui savait la vérité, mais pour évité plus d'ennui à son amant qu'il n'en avait déjà, elle préférait qu'on la pense volage… Après tout, avant qu'elle n'ouvre son lit à son esclave, ça n'avait pas été si faux que ça… Elle porta une main à son visage et soupira, elle ne voulait qu'une chose : sortir d'ici, acheter les médocs pour la chienne et pour elle et rentrer…

« Peu importe… Allez y, prescrivez ce qu'il y a à prescrire et allons nous en… je suis… fatiguée... »

Cependant, elle avait bien entendu les paroles du médecin, non seulement il n'avait pas écouter son avertissement pour le sac à puce, mais en plus, il l'avait engrosser c'était ridicule. Elle lui avait adresser un coup d'oeil mauvais… mais elle n'avait pas vraiment la force pour une lutte d'esprit. Elle n'avait pas parlé de lui retirer l'enfant, donc, c'était évident qu'elle voulait le garder… Mais le garantir lui et son père jusqu'à la naissance… Ça allait demander beaucoup de préparatif et de se tenir loin d'Oration jusqu'à la naissance ou en tout cas son extrême proximité… Ça allait aussi lui demander de mettre en place certaines choses, pour l'avenir… Elle soupira et se pris encore la tête entre les mains. Et elle n'avait pas son téléphone sur elle, bien sur. Quoi qu'il en soit, elle ne laissa pas vraiment à Graham le temps de se remettre de sa paternité, qu'elle esquissa un geste pour lui faire comprendre de s'occuper de la suite. Elle sentait déjà le sang pulser contre ses tempes… Un grognement lui échappa, bien malgré elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Dim 3 Juil - 14:46

Mickael se demandait bien pourquoi cette jeune femme semblait prendre autant du recul par rapport à ce qu'il était en train de lui dire. Il n'essayait pas de dire quelque chose pour lui faire du mal, au contraire même, il était content que son ami soit dans le bonheur. Le comportement de Yukina était néanmoins un mystère, elle ne semblait pas contente de cela et cherchait même à lui mentir. Enfin, le docteur était capable de lire entre les lignes et ne fit que soupirer avant de chercher ce qu'il fallait pour soigner les poignées de la jeune femme.

"Je ne préfère pas m’impliquer trop la dedans si c'est ce que vous chercher à me faire comprendre, sachez toutefois que ce genre de façade ne fonctionne pas avec un médecin comme moi."

Non, ce n'était pas froid, il ne disais que la vérité. Peut être que l'influence de Koyori était légèrement visible dans ce genre de moment ou il se montrait assez intransigeant. Toujours était il qu'elle ne semblait pas vraiment enclin à rester très longtemps dans l'hôpital, alors il se concentra sur la soigner et d'ensuite lui préparer ce qu'elle avait besoin. Pour ce qui était des médicament, il lui donnait certaine chose pour sa grossesse mais également une légère modification pour ce qui était de ces calmant. Tout devait être prise en compte pour ne pas provoquer de problème du fait qu'elle avait maintenant un enfant et elle donna le papier à Graham tout en expliquant clairement cela.

"Voila votre ordonnance, vous allez devoir changer de médicamentation pour éviter que cela ne blesse votre enfant. Je vous prescrit aussi quelque mois sans stress, cela n'est pas indispensable, mais tout de même mieux pour le bébé."

Maintenant que cela était dit, Mickael pouvait s'occuper d'autre chose, à savoir de sa compagne qui était pour le moment toujours sur sa chaise. il vérifia qu'elle n'était pas trop stressé et lui caressa un moment l'épaule en douceur, attendant simplement que le duo en face sorte de la pièce pour qu'elle puisse faire ce qu'elle avait envie. Il était toujours en bon rapport avec Graham, cela n'allait pas changer, toutefois, Yukina était un autre cas et assez compliqué même à discuter avec.

"Si tu veut, on peu partir plus tôt, je crois qu'il n'y aura pas d'autre problème pour la journée, tu dois aussi te sentir un peu fatiguée."

Oui, même si son travail était prenant, il était capable de laisser d'autre docteur s'occuper du reste pour rentrer plus tôt. En plus de cela, sa compagne était plus importante à ces yeux et il y avait tellement à faire à la maison, aussi bien pour elle que pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Lun 4 Juil - 11:51

Koyori sentit le poil de ses oreilles hérisser, c'était le choix de Graham que de tout donner pour elle, mais elle était vraiment obliger de le dénigrer ainsi ? Pauvre Graham. Les oreilles de la féline se couchèrent sur son crâne alors qu'elle faisait de son mieux pour se taire et pour ne pas insulter la rousse, elle n'était pas en état pour se battre et elle savait que le blond se battrait pour elle, il le lui avait déjà fait comprendre. Quand la femme prétendit qu'il n'était pas le père, la féline chercha quelque chose sur le visage de l'esclave elle était persuader qu'elle mentait. D'ailleurs, Mickael semblait être plutôt du même avis qu'elle. Elle n'avait pas aimé qu'il retourne près de la rousse, on ne savait jamais ce qui pouvait passer par la tête de cette furie… Mais dans le pire des cas, elle avait son pouvoir de glace maintenant… Cependant, la rousse demanda bien vite que le médecin lui prescrive ce qu'il y avait à prescrire et l'oreille de la Neko frissonna légèrement alors qu'elle restait où elle était.

La jeune femme soutint le regard de l'autre femme, la défiant du moindre commentaire sur elle. Après tout, elle portait l'enfant de Mickael, c'était bien là la preuve qu'elle ne le trahirait pas. L'homme avait alors finit par lui soigner les poignets, puis, il était ensuite venu remplir cette ordonnance. Il lui dit aussi qu'elle devait changer de médicament, puis, il lui proposa de passé quelques mois loin du stress. Koyori se mordit légèrement la lèvre pour se retenir d'insulter. Elle resta simplement assise sur le fauteuil de son compagnon, une main posée sur son ventre, elle savait qu'elle ne devait par trop en faire. Mickael revint alors près d'elle et elle l'attira doucement contre elle en l'attrapant par sa blouse, puis, elle vint poser son visage contre lui -  et donc contre son torse puisque c'était ce qui se trouvait à hauteur.Il lui proposa de partir plus tôt si elle se sentait fatiguée… Après tout, elle aussi devait prendre du repos non ? Et à fortiori avec sa blessure… Elle soupira et finit simplement par dire :


« Je n'aime vraiment pas cette femme, la façon dont elle parle de n… des esclaves… De la façon dont elle se joue de ce que ton ami peu ressentir… Humf… Non, je ne l'aime pas… »

Et, d'humeur assez câline, elle l'avait entourée de ses bras et avait laisser échapper un ronronnement. Elle avait faillit dire de nous, mais elle savait qu'aucun d'eux n'aimait parler d'elle ainsi, puisqu'elle ne l'avait jamais été pour lui. Elle fit duré cela quelques instants, comme pour être sûre qu'ils soient vraiment partis, puis, elle s'écarta un peu de lui et remonta les mains vers son vol afin de l'embrasser tendrement, puis elle repris la parole :

« Tu as raison, on devrait rentré, je crois que j'ai besoin d'une petite sieste avant de reprendre avec ce qu'il y a à faire là-bas. »

Puis, elle lui avait sourit avant de se relever avec une grimace, c'était un geste qui tirait sur les sutures que son compagnon lui avait fait et même si les jours passaient, ça faisait quand même mal.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Shiyan
Esclave
Humain
Oration
avatar

Masculin
Nombre de messages : 321
Age : 31
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Lun 4 Juil - 15:19

Graham comprenait pourquoi sa maitresse pouvait dire cela et malgré le fait qu'il était son ami, elle avait un certain standing pour ce genre de chose. Toutefois, le comportement de Mickael avait été assez particulier, pas vraiment froid, toutefois, il n'était pas aussi prévenant que les autre fois ou il avait pu lui parler. Bien entendu, si Graham devait choisir un camp, cela allait être forcément celui de sa maitresse et il le montrait assez bien d'ailleurs. Il fit alors un pas en avant pour clairement montrer qu'il avait quelque chose à dire et fixa un moment son ami avant de lui dire clairement ce qu'il avait en tête.

"Même si tu est mon ami, il n'est pas toléré de parler de cette manière à Yukina-sama."

La suite avait été donc fait sans trop de discussion alors que Mickael soignait sa maitresse et lui donnait ce qu'elle aurait besoin pour plus tard. Le traitement ne semblait pas trop différer alors qu'il allait lui falloir beaucoup de repos ainsi qu'une période sans stress. Cela était surement la partie la plus complexe du lot à cause forcément du travail qu'elle avait. Toutefois, il allait bien entendu faire de son mieux pour qu'elle n'ai pas à tout supporter toute seule, même si bon, il y avait certaine chose qu'il ne pouvais pas faire seul.

Il avait donc l'ordonnance et sa maitresse semblait vouloir partir d'ici le plus vite possible. L'état mental de cette dernière semblait clairement montrer qu'elle avait besoin de repos, alors il faisait en sorte de ce dépêcher sans pour autant la forcer. La première étape était bien entendu d'allé à la pharmacie pour acheter ce qu'il fallait pour elle ainsi que pour Newynog. Les achats furent assez rapide et on lui avait pas demander d'autre information, ce qui leur permirent de pouvoir partir assez rapidement de l'hôpital.

Le trajet du retour se fit bien entendu dans un long et lourd silence. Cela était quand même parfaitement normal, après tout, ils venaient de se rendre compte que Yukina était enceinte de lui. Graham se sentait quand même un peu perdu sur ce propos par ailleurs, comment pouvait il regarder sa maitresse en face maintenant. Non, ce n'était pas qu'il le regrettait, cela était même une grosse preuve d'amour, toutefois, il savait les problème que cela allait impliqué, surtout avec le père de sa maitresse. Toujours était il que ce fut avec une tête remplie de question qu'ils rentrèrent à la maison en douceur. Graham aida alors sa maitresse à s'installer sur le canapé avant de chercher un calmant pour sa maitresse. Il alla par la suite donner un médicament pour la chienne et vérifia qu'elle allait bien avant de retourner auprès de Yukina, attendant une parole de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Kurama
Propriétaire d’une Discothèque
Humaine
Oration
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 29
Monde d'origine : Oration
Races : Humaine
Sexualité : Bi
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Lun 4 Juil - 19:12

Yukina était un peu agacé par tout ça, elle avait clamé que Graham n'était pas le père. Quoi qu'il en soit, le médecin avait alors pris la parole, lui disant qu'il ne voulait s'impliquer dans tout ça et pourtant, il ajouta que ce genre de façade ne marchait pas avec lui. Elle avait alors lever sur lui un regard mauvais avant de simplement parler, d'un ton un peu sanglant, ne mâchant pas vraiment ses paroles :

« Mêlez-vous donc de vos affaires Docteur Syn. Vous pourriez grandement regretter de vous mêler de ça. »

Bien sur, Graham avait lui aussi fait part à son amis des problèmes lié à tout ça. Elle le laissa cependant continuer ses soins, surtout ceux aux poignets maintenant. Il n'y eut pas grand-chose d'échanger entre eux-deux. Elle laissa le médecin terminé son auscultation et ses prédictions médicales. La fille du président soupira doucement et demanda à Graham de gérer pour le paiement, puisqu'elle n'avait pas son sac. Se contentant simplement d'un commentaire pour le médecin :

« Ne vous inquiétez pas pour le calme. Je vais quitter quelque peu Oration… C'est le mieux à faire. »

Ensuite, ils avaient quittés le bureau et ils étaient allés chercher les médications pour elle et pour la chienne. Ils rentrèrent ensuite tranquillement à la demeure de la chanteuse. Elle laissa à Graham s'occuper de lui donner son traitement qu'elle pris sans broncher. Il s'occupa aussi de la chienne et, pendant ce temps-là, elle pris le téléphone et commença pas appeler Alex qui lui annonça passé d'ici une heure. Yukina lui dit alors alors qu'elle aurait à lui parler. Elle avait encore quelques coups de téléphone à passer, cependant, quand son esclave revint près d'elle, elle l'attrapa purement et simplement contre elle. La rousse fit en sorte qu'il s'installe près d'elle sur le canapé. Elle glissa sa tête sur les genoux du blond alors que ses bras s'enroulaient autour de la taille de l'homme :

« Écoute moi, Graham… Je pense que tu as compris que je veux garder cet enfant, mais tu es le mieux passer pour savoir que c'est compliqué et qu'ici, ce ne sera clairement pas possible. » Elle nicha son visage contre son torse avant de reprendre « Nous allons aller en Eternia, le mieux, c'est que mon père ne sache rien de tout ça avant qu'il ne soit trop tard… Je vais prendre des mesures pour tout ça, mais il va falloir que tu ailles faire quelques achats pour moi. »

Oui, pour elle donc. Elle ne l'accompagnerait pas, elle s'occuperait probablement de diverses autres choses pendant ce temps là. Yukina soupira, tout ça allait lui demander pas mal de préparation pour tout ça. La jeune femme soupira doucement et releva ensuite légèrement les yeux vers son son esclave avant de soupirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Lun 4 Juil - 23:59

Mickael pouvait comprendre la raison de sa partenaire à ne pas aimer Yukina Kurama. Après tout, elle avait des points de vue bien différent sur les esclaves ou alors même sur d'autre sujet qu'il n'avait pas envie d'aborder. Surtout quand cette dernière venait de lui dire froidement qu'il pouvait regretter de s’impliquer avec ces affaires, pourtant, il était docteur, c'était son rôle de faire certaine chose, il y avait également le secret médical. Enfin, il avait surement plus urgent à faire de son propre côté, comme sa propre compagne ainsi que ce qui se passait dans sa famille.

Le médecin semblait assez content de la voir aussi câline et lui caressa un moment une oreille en faisant quand même attention à ne pas trop l'exciter pour le moment. Elle lui demanda donc de rentrer après un tendre baisé qu'il répondit et l'aida alors à se relever, après tout, elle avait toujours sa blessure qui semblait la faire souffrir. Il la laissa alors ranger doucement ces affaires alors qu'il faisait de même pour le matériel qu'il allait avoir besoin pour continuer à la maison. Bien entendu, il allait surtout s'occuper de Koyori, mais autant aussi faire ces rechercher pour que Felyss se sente mieux le plus vite possible.

Le trajet du retour se fit assez normalement et sans le moindre problème de la part d'autre passant. Après tout, Koyori et Mickael avaient maintenant l'habitude des chemins à prendre pour éviter certain passage dans des coins assez mal famés pour les esclave. Non, ce n'était pas que Mickael avait peur de ce faire voir avec Koyori mais plutôt qu'il ne voulait pas qu'elle soit stressé par les regard mauvais ainsi que certaine remarque.

Une fois arriver chez eux, Mickael fit en sorte d'aider le mieux possible sa compagne pour qu'elle puisse faire ce qu'elle avait envie avant de ranger lui même ce qu'il avait ramener. Il ne la traitait pas comme une handicapée, loin de la, toutefois, elle avait encore sa blessure ainsi que l'enfant qu'elle portait, cela la fatiguait grandement. Mickael appela alors Ayla pour signaler qu'ils étaient rentrer et se mit rapidement à réfléchir à ce qu'il avait à faire. Entre Koyori, les recherches sur Felyss ainsi que son travail à l'hôpital, le médecin avait quand même pas mal de travail, toutefois, il trouvait toujours mis en priorité sa famille et sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mar 5 Juil - 14:08

Elle était partie alors, pour le moment, la féline ne voulait plus penser à la rouquine… Elle voulait juste soutirer un peu de tendresse à son compagnon en l'attirant à elle pour le câliner. Il lui avait alors caresser l'oreille et elle avait simplement ronronner. Elle se sentait bien contre lui, presque détendue… Si au début les début avaient été plutôt compliqués, il était devenu son oasis de tranquillité. Ils avaient échangés un tendre baisé avant qu'elle ne lui avoue avoir envie de rentrer maintenant pour pouvoir se reposer un peu. Il l'avait alors aidé à se relever et eux-deux avaient alors entrepris de ranger leurs affaires. La féline avait alors enfilé sa veste, puis, elle tourna les yeux vers son compagnon et sourit tendrement avant de lui prendre la main, entrecroisant leurs doigts.

Ils passèrent par les artères moyennes, pas les plus grandes où les regards tomberaient fatalement sur leurs mains et ils serraient ENCORE jugés… Pas par les ruelles, ils avaient suffisamment eut de mauvaises expérience dans ces dernières et, même si elle était armée, la féline préférait ne pas avoir à se battre, Ne serait-ce que pour ne pas inquiéter inutilement son compagnon. Elle resserra sa prise sur la main de l'homme alors qu'ils continuaient simplement à marcher jusqu'à la maison. Elle posa sa besace sur un meuble près de la porte, comme elle faisait presque toujours en rentrant, elle s'étira alors simplement avant de tourner les yeux vers son compagnon :


« Je vais juste aller me reposer un peu, tu me rejoindras quand tu auras fait ce que tu dois. »

Elle l'embrassa simplement au coin des lèvres. Elle lui sourit presque timidement alors que ses oreilles frissonnaient sur son crâne. Il appelait sa mère, mais déjà, la féline  rejoignait son canapé fétiche pour s'y installer et faire venir à elle sa couverture. Ayla vint alors trouver sa fille après avoir saluer son beau-fils et cette dernière dressa une oreilles.

« Koyori, essaye de parler à Felyss, elle ne m'écoute pas quand je lui dit qu'il est tant qu'elle sorte… »
« Elle ne veux pas que Jessica la vois comme ça… ça peut se comprendre si elle est aussi attachée à elle… »
« Koyori… »
« Je lui parlerais… »


Dit-elle avant d'enfouir son visage sous la couverture, agacée. Sa mère ne pouvait pas savoir, ils n'avaient toujours rien dit Mickael et elle, pas tant qu'il y aurait la blessure derrière. Elle entendit sa mère soupirer, puis s'éloigner et elle grommela sous sa couverture.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Shiyan
Esclave
Humain
Oration
avatar

Masculin
Nombre de messages : 321
Age : 31
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Lun 1 Aoû - 19:03

Graham c'était occupé de tout pendant que sa maitresse passait des coups de fils, après tout, cela était le travail qu'il avait à faire pour le moment. Il y avait également tellement de chose à faire et peu de temps pour s'en occuper car déjà sa maitresse semblait appeler son esclave pour autre chose. Graham lui ne pensait pas à beaucoup de chose vraiment, rien que la nouvelle qu'il était père était un gros poids pour lui et bien que Yukina avait clairement montrer qu'elle allait garder l'enfant, il ne savait pas ce qui allait se passer par la suite.

Mais déjà, elle venait faire en sorte qu'il s'installe sur le canapé pour poser sa tête sur les genoux de l'esclave tout en l'enlaçant, elle semblait avoir besoin de tendresse tout en parlant et Graham lui donna cela en lui caressant la tête avec douceur. De ce qu'il comprenait, elle voulait garder l'enfant, toutefois, le faire ici alors qu'il était celui d'un esclave était beaucoup trop compliqué et il ne répondit rien, hochant simplement la tête tout en continuant de lui caresser la tête avec douceur.

La deuxième nouvelle fut quand même un peu plus particulière et il montra un certain étonnement face à cela, après tout, elle parlait de rester un long moment dans un autre monde. D'un côté, il comprenait son raisonnement, elle voulait que l'enfant vive tranquillement et que le père de cette dernière ne fasse rien contre. De l'autre, il ne connaissait rien de l'autre côté du portail et bien que cela était un produit de la bas qui avait changer ces yeux, alors forcément, il avait un peu peur aussi. Toutefois, pour sa maitresse, pour Yukina, il était capable de tout faire et de tout surmonter, et il allait clairement le lui dire.


"Ne vous en faite pas Yukina-sama, Je vous suivrais partout et ne vous quitterez jamais."

Cela avait au moins le plaisir d'être clair et précis, Yukina n'avait aucun soucis à ce faire la dessus, Graham la suivrait jusqu’à la fin du monde. En tout cas, il passa encore un petit moment à câliner sa maitresse, allant même jusqu'à lui poser un baiser long sur ces lèvres avant de partir prendre tout ce qu'elle lui demanda. Il semblait de bonne humeur d'un seul coup, après tout, cela était comme des vacances, ils allaient partir ailleurs, dans un endroit ou il n'allait pas être reconnu comme un esclave. D'ailleurs, il se demandait bien ce qu'allait dire sa maitresse quand à cela une fois arriver de l'autre côté, cela était encore un mystère.

Enfin, une fois qu'il eut terminer de prendre ce qu'elle lui avait indiquer, Graham rentra rapidement auprès de sa maitresse pour déjà préparer le repas du soir. Ce dernier allait se faire un peu dans le silence, bien que cette fois ci, Yukina avait les bon médicaments, ce qui allait surement lui permettre de manger un peu plus. Avec cela de fait, l'esclave allait certainement préparer les valise comme elle allait lui demander ainsi que de lui préparer un bon bain chaud, la rejoignant comme à leur habitude pour lui faire un bon massage, elle allait certainement en avoir besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukina Kurama
Propriétaire d’une Discothèque
Humaine
Oration
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 29
Monde d'origine : Oration
Races : Humaine
Sexualité : Bi
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mar 2 Aoû - 0:48

Yukina soupira la tête posée sur les genoux de son amant et ses bras enroulés autour de la taille de l'homme qui lui passait doucement une main dans les cheveux. Il était bien le seul à jamais pouvoir la toucher comme ça. Elle lui avait alors expliqué les deux points important : qu'elle voulait garder l'enfant, mais qu'elle ne pouvait clairement pas le porter jusqu'à son terme à Oration, se serait vraiment trop dangereux pour l'enfant et aussi pour le blond. Quoi qu'elle dise, elle tenait à lui et elle l'avait déjà montré d'ailleurs. L'homme lui avait alors demandé de ne pas s'en faire, qu'il la suivrait ou qu'elle aille et elle sourit simplement, elle n'en doutait pas une seconde et, de toute façon, ce n'était pas vraiment comme si il avait le choix, il lui appartenait et, si il venait à la laisser seule sans encore une fois, elle ne le lui pardonnerait juste pas cette fois-ci… C'était sa nature que d'agir ainsi, à fortiori parce qu'elle tenait vraiment à lui… même si elle ne le lui avait pas dit et qu'il était même peut probable qu'elle le lui dise avant n bon moment. La jeune femme ferma les yeux en profitant simplement d'un peu de tendresse, échangeant même quelques baisers avec le blond, lui caressant même la joue avec une certaine tendresse.

Elle avait finalement décidée de s'éloigner de lui et de lui préparer une liste précise de ce qu'il devait acquérir. La fille du président avait confiance en son esclave de toute façon. Il ne l'abandonnerait pas, surtout maintenant. Elle le laissa filer, lui demandant quand même de faire assez vite puisqu'elle était toujours à s'inquiéter les rares fois où il sortait seul. Pas qu'elle craignait qu'il ne revienne pas, plutôt qu'il tombe sur les mauvaises personnes et qu'il soit encore blesser. Pendant que Graham était sorti, Yukina passa se nombreux coup de fil, la boite de nuit, la salle de concert, la « réserve » qui accueillerait bien vite ses premiers occupants. Il y avait aussi Alex, sur qui elle comptait pour rassembler les donnée de tout ce beau monde et le lui transmettant par la suite. Puis, le moment le plus compliqué pour elle arriva : appeler l'hôpital et sa mère… Oui, elle en venait, mais sur le coup, elle ne voulait pas vraiment y penser… L'appel fut difficile. Renn Kurama ne reconnaissait pas la voix de sa fille et raccrocha… La rousse soupira et recontacta l'hôpital, évoquant son absence auprès de ceux qui l'avait en charge, elle dit qu'elle appellerait une fois par semaine également. L'état de sa mère lui devenait soudain plus dur à vivre.

Sur le dernier coup de fil, Graham était revenu, sain et sauf et cela la soulageait d'un poids. Le blond se mis aussitôt à préparer à manger. Sans un mots, la jeune femme vint simplement s'asseoir sur un de ses tabourets pour regarder l'esclave cuisiner… non sans avoir pris un cachet avant, elle avait suffisamment peu dans l'estomac. Appuyée sur ses coudes, la rousse le regarda et soupira doucement. Non, elle ne pouvait pas le laisser s'en prendre à Graham, mais cette solution de quitter Oration un temps n'était qu'une solution temporaire et elle ne voulait pas définitivement quitter ce qu'elle avait, une année sabbatique tout au plus. Ils mangèrent en silence, la rousse ayant bien d'autres choses en tête. Puis, ils préparèrent les valises… Oui, les… Yukina était bien le genre de femme à partir en vacance avec trois valises et revenir avec huit, alors là, une absence de plus ou moins huit mois...Une fois deux valises et demi rempli, elle laissa ENFIN le blond s'occuper des siennes. Tout fut ensuite stocker dans un coin, en bas.

Dernières péripéties de la journée, Graham leur fit couler un bain, comme à son habitude. Bien sur, comme à son habitude, elle se plongea dans le bain moussant et l'homme l'y rejoint. Elle n'avait plus besoin de la lui demander maintenant… Un soupire lui échappa quand elle vint simplement s'installer contre lui, encore une fois comme à leur habitude. Puis, il commença à la masser et elle lui parla :


« Demain, nous partirons assez tôt, avec Newynog, bien sur… Nous irons de l'autre coté du portail et… un hôtel qui acceptera Newy... »

Elle soupira et ferma les yeux alors qu'il la massait, elle finit même pas carrément s'endormir contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Lun 12 Sep - 13:49

Rentrer avait été une bonne solution car chez lui, Mickael avait pas mal de chose possible qu'il pouvait faire et qui changeait de l'hôpital. Enfin, la plus grosse différence était quand même le traitement qu'il pouvait donner à sa compagne, il n'y avait plus de limite au nombre de câlin et à ce qu'ils pouvaient montrer, bien qu'une petite gêne pouvait être possible quand la mère de Koyori regardait. En parlant d'elle, cette dernière semblait déjà commencer à demander de parler à Felyss, surement à propos de Jessica, il était vrai qu'elles ne se voyaient plus et que sa sœur semblait tellement attristée par cela... Enfin, il partit quand même ranger ce qu'il avait à ranger et s'approcha un moment de Ayla pour lui dire un petit quelque chose qui, il était vrai, avait surement irrité un peu sa partenaire.

"La journée à été assez chargée Ayla avec une visite assez particulière, un mauvais jour en quelque sorte."

Il lui fit alors un sourire en allant terminer de ranger ce qu'il avait sur lui, retournant alors vers la magnifique ronchonne qui devait certainement être un peu de mauvais poil. Un sourire un peu amusé sur son visage, il s'installa juste à côté d'elle et fit ensuite en sorte qu'elle puisse poser sa tête sur les genoux de l'homme, lui caressant un moment la joue tout en la laissant se détendre le plus possible. Il savait ce qu'avait demander Ayla, toutefois, avec le passage de Yukina, il pouvait comprendre qu'elle n'avait peut être pas envie de bouger, bien que le cas de Felyss semblait vraiment grave.

"Je peux comprendre les deux parties, ce n'est pas quelque chose de simple, en tout cas, fait les choses à ton rythme."

Après tout, elle avait un enfant et bien que personne ne savait encore à part les deux, il fallait quand même faire un peu attention, surtout en ce qui concernait le stress.

Du côté de Jessica ... et bien, il n'y avait pas vraiment grand chose à dire sur elle, mise à part bien entendu qu'il était assez bien visible de son état mentale. Elle avait déjà du mal à prendre en compte son état de colère de la dernière fois et ce qu'elle était devenue, mais additionné à cela le refus de Felyss de la voir, il était clair qu'elle n'avait pas trop envie de montrer sa joie de vivre. Elle passait donc ces journées soit dans sa chambre à se reposer en pleurant presque, soit dans la bibliothèque à lire et à apprendre des choses, côtoyant quand même un peu Ayla pour des nouvelle, il fallait le dire, cela lui remontait un peu le moral d'être à côté de la mère.

Côté sexe et bien ... il n'y avait rien, elle souffrait en silence et ne semblait pas vraiment s'occuper d'elle de ce côté, cela allait donner quelque chose d'assez immense quand elle se soulagera enfin, mais en attendant, ce n'était pas la forme. Jessica aurait pu encore une fois drogué un peu Ayla pour la prendre de nouveau, mais comme elle même ne se souvenait plus trop de l'avoir fait, cela ne semblait pas vraiment un choix possible, en conclusion, elle restait coincé dans cette spiral de tristesse, pour le moment dans sa chambre en déprimé un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Mer 14 Sep - 18:43

Alors qu'ils venaient de rentrer, Ayla avait demandé à sa fille de parler à sa sœur… Après tout, depuis qu'elle était venue à leur rescousse, elle était celle qui était le plus proche de Felyss, elle promis de lui en parler, mais pas tout de suite. Pour le moment, elle voulait surtout prendre un peu de repos. Dans son dos, elle entendit Mickael expliqué à sa mère que la journée avait été chargée et que ça avait été un mauvais jour en quelque sorte. Ayla le regarda une seconde, puis soupira. Si elle n'avait pas de certitude concernant l'état de sa fille, elle avait eut deux enfants et avait donc quelques doutes quand à ses sautes d'humeur. En attendant, Koyori était simplement aller s'installer dans le canapé et le médecin vint la rejoindre, s'installant simplement d'elle. Elle se retrouva avec la tête posée sur les genoux de l'homme et elle vint enfouir son visage contre le torse de ce dernier en commençant presque aussitôt à ronronner… Elle était bien loin la chatte sauvage qui n'aurait pas hésiter à l'attaquer des premiers jours.

Il lui caressa la joue et elle soupira doucement, se laissant simplement aller contre lui. Puis, après quelques instants, il parla à nouveau du petit 'conflit' disant qu'il comprenait les deux partie et elle soupira, pivotant sur le dos avant de prendre la main de l'homme et de commencer à 'jouer' un peu avec, faisant en sorte que le bout de leurs doigts restent en contact. Elle soupira doucement et se passa maintenant une main dans la nuque. Koyori finit par reprendre la parole, même si elle n'en avait pas vraiment envie :


« Ne t'en fait pas, j'irais avant ce soir… Mais là, j'ai juste envie de me reposer un peu… Juste encore quelques minutes près de toi sans qu'on nous dérange encore... »

Elle ronronnait déjà au creux de ses bras, elle se sentait bien… La féline voulait juste un peu plus de sérénité. Elle porta la main de son compagnon à ses lèvres et y posa un petit baiser avant de le relâcher et de reprendre sa position première, lui murmurant juste de lui laisser encore seulement quelques minutes comme ça, dans le calme de leur maison… Ils ne pouvaient en profiter que trop rarement à son goût.


Ayla avait soupiré en les regardant quelques secondes, puis elle était monté dans la chambre de Jessica, frappant délicatement à la porte et demandant si elle pouvait rentrer. Elle n'attendit même pas vraiment de réponse, après tout, elle s'inquiétait pour la blonde qui pour le moment n'acceptait presque plus que sa présence à elle à ses cotés. La femme-chat vint simplement s'asseoir près d'elle, puis, délicatement, elle lui passa une main dans les cheveux pour tenter de l'apaiser comme elle le pouvait. Elle ne pouvait rien dire, Felyss le lui avait fait promettre et vu l'état dans lequel elle était on lui avait conseillé de ne pas la contredire, elle serait capable de ne plus vouloir se nourrir. Soit. Passant doucement, une main dans les cheveux de la jeune femme, Ayla lui dit simplement d'une voix douce :


« Ne t'en fait pas Jessica, j'ai demandé à Koyori de parler à Felyss pour toi… Elle saura peut-être la convaincre d'accepter au moins que tu aille la voir… Mais tu sais, ce n'est pas facile pour elle non plus... »

Ayla soupira doucement, puis, elle se coucha sur le lit, près de Jessica, laissant les couvertures entre elle, puis, elle passa doucement un bras autour de la blonde pour tenter de l'apaisée. De son autre main, elle lui caressait doucement les cheveux, un geste classique de la part d'une mère en quelque sorte…


Après avoir bien profité du temps contre l'homme, la féline avait soupiré. Puis, elle s'était redressée et lui avait posé un baiser sur la joue avant de lui dire qu'elle allait aller voir Felyss… Autant en finir le plus rapidement pour ses nerfs. Elle entra, seule dans la chambre de sa sœur et passa un long moment avec elle… Cette dernière était peut être la seule à savoir la vérité sur le bébé que portait Koyori et, même si il était bien trop tôt pour ça, la féline la laissait 'voir si il bougeait' au moins, cela apaisait un peu sa détresse. Après une longue discussion, Koyori finit par la convaincre de descendre manger avec tout le monde ce soir-là, même si elle prendrait sa couverture avec elle… Elle lui fit aussi promettre de ne rien dire pour le bébé pour ne pas inquiéter leur mère ou Jessica et Felyss se rendormit contre elle. Avec un soupire, elle l'avait bordée, puis, elle était revenu près de son compagnon. Elle irait chercher sa sœur quand le repas serait prêt.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Dim 14 Mai - 12:02

Mickael était clairement la à profiter de sa compagne féline le plus possible, ne semblant pas du tout chercher à la faire reculer ou alors à raccourcir leur temps ensemble. Un sourire amusé c'était afficher sur son visage alors qu'elle semblait s'amuser un peu avec sa main et alors qu'elle lui expliqua qu'elle voulait simplement profiter du moment de calmer pour être tranquille avec lui, il ne put pour le moment que hocher la tête. Il comprenait sa raison et il savait que les prochains jours, cela allait être un peu plus complexe d'être au calme, surtout avec Felyss et Jessica dans cet état, il en profita alors pour la serrer un peu plus contre lui, voulant profiter de sa présence.

"Tu sais très bien que je voudrais que ce moment dure encore et encore, d'ailleurs, il faudra trouver un moyen d'en avoir plus souvent."

Il ne savait pas si cela allait être possible, mais en tout cas, il semblait déterminer à faire en sorte qu'ils puissent être tranquille un peu plus souvent. Pour le reste, il n'y avait pas grand chose à dire d'autre, peut être attendre de manger, ensuite de rentrer dans leur chambre après s'être occuper de la famille avant de ... il ne savait pas trop, il verrait cela avec elle encore une fois.

Jessica elle semblait toujours aussi déprimer et bien que la visite d'Ayla semblait la faire sourire légèrement de part sa douceur, elle ne pouvait rien faire de plus. Cette dernière lui expliquait que rien n'était simple avec ce qu'il c'était passé la dernière fois et elle comprenait cela, néanmoins, le choc de ce qu'elle avait fait était...

"Je sais, merci encore Belle-mère..., j'espère juste que personne n'aura peur à cause de ce que j'ai eut la dernière fois."

Après tout, se changer en une sorte de géante n'avait pas été le meilleur moyen pour attirer la confiance maintenant et même si elle était contente qu'au moins Ayla puisse venir la voir, le refus de Felyss en plus de son envie de sexe n'était pas la meilleur solution pour calmer son esprit. Jessica avait donc simplement profiter de la présence d'Ayla, collant un peu sa tête contre son ventre pour la laisser s'occuper de cette dernière et essayant juste de ne rien penser d'autre, cela lui faisait presque du mal ces derniers temps...

Mickael avait profiter légèrement de l'absence de Koyori alors qu'elle était partit parler avec Felyss pour légèrement ranger le reste de leur affaire, au moins, ils pourront d'avantage profiter de la soirée comme cela. Une fois Ayla revenu, ce dernier lui proposa de gérer le repas seule, certainement pour attendre Koyori et, encore une fois, profiter d'un peu de tranquillité avant de manger, la câlinant le plus possible. De son côté, Jessica voyait l'heure du repas approcher et soupirait tristement, cela allait être compliquer, cela l'était de plus en plus avec son état et son cerveau qui voulait..., elle secoua la tête, ce n'était pas le moment.

Quand l'heure du repas arriva, Mickael laissa Koyori chercher Felyss et prépara un peu plus la table pour que personne ne soit vraiment déranger. Jessica elle arriva bien entendu peu de temps après, s'installant simplement et quand elle verra l'arriver de Felyss, elle se contenta de garder la tête basse, triste qu'elle ne veuille pas la regarder encore. Pour le reste, le repas allait être en silence, Jessica jetant parfois des petit coup d’œil vers Felyss pour savoir si cette dernière voudra bien la regarder ou lui parler. Autrement, il n'y avait vraiment que Mickael et peut être Koyori qui pouvait discuter doucement avec Ayla, certainement pour les prochains jours ainsi que de tout et rien, il fallait bien.


Une fois le repas terminer, Mickael aida simplement à la vaiselle avant de laisser encore une fois Koyori gerer Felyss, ayant quand même vérifier son état sans que Jessica ne puisse voir cela. Maintenant, la jeune femme était partit discuter un peu avec Ayla pour savoir si cette dernière voulait bien rester discuter un peu, ne voulant plus trop être seule, pour Mickael cela allait peut être profiter du calme de leur chambre avec Koyori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Lun 15 Mai - 14:16

Ayla était resté quelques instant à cajoler Jessica, elle en avait bien besoin après tout la pauvre chérie. La femme chat était ainsi rester un peu de temps avec elle avant de lui déposer un baiser dans les cheveux avec douceur, répondant enfin à ce qu'elle lui avait dit un peut plus tôt, d'une voix toujours aussi douce et qui se voulait rassurante.

« Ne t'en fait pas, Jessica, nous sommes ta famille et nous n'allons pas avoir peur de toi… »

Elle était resté encore quelques instant avant de redescendre s'occuper du repas, comme elle le faisait toujours. Elle semblait porter le poids du monde sur ses épaules, cependant, elle ne se plaignait pas, c'était simplement des éléments qu'on devait endurer dans une famille normale après tout. Elle se concentra donc sur la préparation du repas, les oreilles à mi-hauteur et sa queue ondulant doucement dans son dos. Elle ne savait pas trop quoi faire pour pouvoir aider son petit monde à redevenir ce qu'il était avant… Surtout qu'elle ressentait bien que quelque chose n'allait pas avec son aînée, mais elle ne savait pas encore quoi.

Koyori avait rejoint son compagnon après cette petite entrevue avec sa sœur. Ce n'était pas une victoire totale, mais un pas en avait. Elle avait profité d'un peu de tendresse avec son compagnon… Mais cela n'avait pas pu duré longtemps, le repas ne fut pas bien long à préparer et la féline avait été chercher sa sœur… Emmenant sa couverture avec elle et en restant recouverte de façon à ce qu'on ne la vois pas trop. De même façon, Koyori l'avait aider à passer une robe longue qu'on ne vois pas trop la nouvelle forme de ses jambes. Bref, elle l'aida à s'installer et resta simplement près d'elle. Le repas se passa dans le calme, hormis quelques discutions sans réel intérêt. Puis, il y eut la fin du repas, Felyss n'avait pas dit le moindre mot, mangeant à peine de peur que ses… mains-pattes ou son museau ne soit visible.

Après un regard lourd entre Koyori et Mickael, cette dernière entrepris de raccompagner sa sœur qui avait quand même fait des efforts… Et là, ce fut le drame. Alors qu'elle avançait, l'un de ses pieds se posa sur le rebord de la couverture, tirant cette dernière en arrière et la faisant glisser de sa tête et de ses épaules, dévoilant une apparence bien plus féline et une peau couverte de poil. Quand elle se rendit compte de ça, un cri lui échappa et elle se laissa tomber à genoux au sol, se recroquevillant sur elle-même en pleurant presque aussitôt.


« Non ! Il faut pas ! Regardez pas Felyss ! Il faut pas ! Jessica ne doit pas voir Felyss, il faut pas ! Il faut pas ! Il faut pas… »

Le coeur brisé, Koyori se laissa tomber à genoux près de sa sœur et la serra doucement contre elle en tentant de lui murmurer des paroles apaisante tout en attrapant la couverture d'une main pour en couvrir à nouveau sa sœur, continuant à lui parler doucement à voix basse en lui caressant également doucement le haut de la tête. Sans s'arrêter, elle leva les yeux vers Jessica et lui adressa un regard désolée. En temps normal, elle aurait probablement porter sa sœur seule jusqu'à sa chambre, mais elle préférait ne ps trop en faire, elle avait donc appeler son compagnon et, après tout, il l'avait déjà vu puisqu'ils cherchaient un traitement alors, ça devrait allez. En attendant, elle resta simplement à genoux au sol, serrant sa sœur contre elle pour la réconforter du mieux qu'elle le pouvait, mais elle ne pouvait pas grand-chose.

Ayla s'était levée et approchés, mais elle savait que sa benjamine avait aussi beaucoup de mal à rester près d'elle. Elle sentait son coeur se serrer. Elle ne savait pas quoi faire…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Jeu 13 Juil - 2:40

Vraiment, avoir un repas aussi tendu n'était pas une partie de plaisir, néanmoins, le fait que tout le monde était la pouvait être considérer comme une victoire en soit. Mickael faisait attention de ne pas aborder certain sujet pour le moment, il ne fallait pas couper les efforts de Felyss. A la place, même si cela était un peu idiot, les conversations étaient un peu mondaine, il essayait simplement de faire parler tout le monde, de voir à ce que personne ne soit rejeté. Ce n'était pas simple du tout, surtout pour la jeune hybride modifié, et même si elle ne mangeait pas, il n'y avait pas d'autre problème à l'horizon pour le moment. L'homme allait certainement demander une bonne dose de tendresse avec sa compagne féline une fois cela terminer, il n'en avait pas du tout assez eu tout à l'heure, mais il se retenait, ils étaient un peu les ainés mise à part Ayla.

Jessica elle était par contre assez silencieuse, elle ne pouvait pas vraiment parler à Felyss, surtout que cette dernière se cachait vraiment. En plus de cela, elle ne semblait pas beaucoup manger, ce qui l'inquiétait un peu, aucune réponse n'allait être déclarer même si elle allait lui en poser, alors elle se contenta de garder sa bouche fermer et de répondre doucement à ce qu'on lui posait comme question. Ayla avait quand même fait un bon boulot pour ce qui était de l'avoir soulager quand à la question de tout à l'heure, cela était légèrement visible, bien qu'encore une fois, Felyss était toujours aussi caché...

Puis l'incident arriva, provoquant aussi bien une vague de panique que de tristesse. Mickael lui savait très bien quoi faire, il fallait éviter qu'elle ne s'excite trop, alors autant éviter que Jessica ne s'approche. Cette dernière n'avait pas vraiment trouver le corps de Felyss laid, elle était toujours aussi jolie, toutefois, en entendant ce qu'elle venait de dire, la jeune Syn baissa simplement la tête, ne parlant pas du tout.

Il ne fallu pas longtemps pour que le médecin ne s'approche de Felyss et ne l'aide, en compagnie de Koyori, pour la ramener vers sa chambre. Au passage, ce dernier prit quand même un peu du repas pour qu'elle mange d'avantage, il ne fallait pas qu'elle perde du poids. Encore quelque pas et ils arrivèrent rapidement dans la chambre de la transformé, l'homme se grattant alors la tête et posant le reste du repas sur le côté avant de parler un peu à Felyss.


"Essaie de ne pas négativiser Felyss, Jessica ne va pas te détester et va certainement t'attendre, alors continue de penser que tout va s'améliorer en continuant de prendre le traitement, tout se passera bien."

Il passait encore un petit moment en sa compagnie, toujours accompagner de Koyori bien évidemment avant de finalement la laisser seule, accompagnant sa compagne un peu au calme. Il avait bien quelque chose à lui dire aussi à ce propos, histoire qu'elle ne se fasse pas trop de mauvais sang la dessus, après tout, elle avait certaine chose aussi à faire attention.

"Je sais que cela peut paraitre un peu contraire à la médecine habituelle, mais l'état mental de quelqu'un peut avoir un impact sur beaucoup de chose, c'est pour cette raison qu'elle soit continuer de ce montrer forte et de penser qu'elle va changer, de cette manière, son corps acceptera plus facilement ce qu'elle subit."

Voila pour la rassurer dans le cas ou elle en avait besoin, maintenant, il était clair qu'il allait caresser tendrement la joue de sa compagne et lui poser un tendre baiser, certainement pour la détendre aussi un peu. Part la suite, ils allaient certainement redescendre manger un morceau pour finir en tête à tête, ils aimaient leur moments ensemble après tout, à moins que quelque chose ne dérange leur plan.

Enfin, tout pouvait se passer bien de certain côté, mais Jessica elle était peut être un peu trop déprimer. Il était difficile de savoir vraiment cela alors qu'elle mangeait la tête basse, mais avec une bonne oreille, il était aisé de l'entendre pleurer. Oui, elle mangeait en pleurant, se trouvant minable de ne pas pouvoir faire quoi que ce soit pour Felyss, d'être qu'un poids. Ajouté à cela, certaine de ces envie lui faisait du mal, mais comme elle ne voulait pas déranger quelqu’un avec ce genre de chose, elle continuait d'endurer.

Cette situation semblait assez tendu et bien que Mickael continuait sans relâche à faire en sorte que tout les partie s'entende, tant que Felyss allait refuser de voir Jessica, les deux allaient toujours être dans cet état. Il ne savait pas encore combien de temps cela allait durer, surtout côté traitement, il fallait dire qu'il était assez expérimental, bien qu'il n'allait jamais donner quelque chose à sa belle sœur sans que tout ne soit vérifier au moins trois fois. Koyori pouvait en tout cas sentir à l'étreinte de son amoureux qu'il allait certainement être encore un peu tendu, mais évidemment, elle savait parfaitement y faire pour le calmer, elle était la meilleur pour cela après tout, bien qu'elle avait certainement une autre chose en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Jeu 13 Juil - 18:52

Koyori pris en charge sa soeur, encore une fois. Elle n'avait pas besoin de voir le regard de sa mère pour savoir que cette dernière avait le coeur brisé. La femme-chat ramena donc Felyss dans sa chambre, les oreilles basses. Mickael amena de la nourriture pour que la plus jeune mange, mais cette dernière ne se calmait de sa crise de panique que pour fondre en larme. La jeune femme la serra doucement dans ses bras, la dorlotant quelques instants alors que l'humain prenait maintenant la parole. Il disait à la petite que Jessica n'allait pas la détester et qu'elle allait certainement l'attendre. Encore une fois, la féline s'obstina en disant que la blonde ne devait pas la voir ainsi. Koyori soupira.

"Tout va bien, Felyss, tu as été très courageuse aujourd'hui. Repose toi maintenant, tu mangeras quand tu te sentira mieux, d'accord ?" La brunette hocha la tête "Très bien... Courage Felyss, ça va aller."

Ils restèrent un peu de temps avec elle et, pendant ce temps Ayla regarda Jessica et soupira ses oreilles achevant de se couchées sur son crâne. Lentement, elle déserta sa place pour aller près de la blonde et la prendre doucement dans ses bras pour la serrer contre elle. Elle aurait voulu pouvoir faire en sorte que tout ça ne soit qu'un mauvais souvenir, mais hélas, tout cela la rendait tout simplement impuissante. Elle ne pouvait rien faire de plus que d'accorder ainsi un peu de temps en plus à la blondinette, cherchant à la réconforter comme elle le pouvait, alors que son regard aussi était marqué par la peine.

Quand ils avaient laissé Felyss seule, Koyori semblait être soucieuse. Mickael lui avait alors dit que, même si cela pouvait paraître contraire à la médecine classique, mais que c'était important qu'elle garde confiance pour son corps. La femme chat soupira, tourna les yeux vers la porte et pris la main de son compagnon avant de l'entraîner à l'écart, loin de la portée d'une ouïe féline. Elle plaqua presque son compagnon contre un mur et vint se lover tout contre lui. La féline avait une main posée sur son ventre, c'était beaucoup d'émotion quand on voyait son état.


"Je pense qu'il va falloir la bousculer un peu... On dirait qu'elle a peur que Jessica la rejette pour  cette apparence qu'elle a maintenant... Il ne faut pas être bien malin pour voir que cela fait de la peine à Jessica... Peut être qu'il faudrait... forcer les choses et finalement laisser Jess parler à Felyss, qu'elle le veuille ou non... Elle reprendra peut être un peu fois en elle... Ça ne peux pas vraiment lui faire de mal, n'est-ce pas ?"

Koyori ferma les yeux quelques instants, elle ne se sentait vraiment pas très bien pour le moment...  Sa grossesse ne lui facilitait pas vraiment les choses... surtout quand elle devait agir comme si de rien était.  Elle s'effondra presque contre lui, épuiser. Elle devrait prendre beaucoup plus de repos et subir beaucoup moins de tension...

"Je suis... fatiguée..."

Souffla-t-elle simplement, laissant son front venir se poser sur l'épaule de l'homme. Elle aurait probablement besoin de manger plus et de se reposer, mais les jours où elle ne le suivait pas à l'hôpital, c'était dur de donner le change... Si cela continuait, ils allaient vraiment devoir en parler.  Elle s'accorda simplement quelques instant tout contre lui, la tête nichée au creux du coup de l'homme, ronronnant légèrement. Elle se sentait bien contre lui, en sécurité comme jamais. Il était le seul qui lui apporter de la sécurité et du bien être. Le seul a l'avoir traiter comme une femme et non comme un simple animal et elle était prête à risquer sa vie pour lui.

"Je ne pensais pas qu'une grossesse puisse être aussi... fatigante, je ne sais pas si je pourrait la chasser encore longtemps..."

La queue de Koyori remuait lentement dans son dos et elle frotta doucement son visage tout contre le cou de son compagnon en ronronnant.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Dim 27 Aoû - 1:05

Jessica était un peu brisée ainsi que bien triste alors qu'elle semblait voir que tout le monde s'agitait autour d'elle. Elle ne pouvait rien faire pour remonter le moral de Felyss, elle ne voulait même pas la voir d'ailleurs, ce qui accentuait la tristesse de la jeune Syn. Il n'y avait que Ayla pour la réconforter pour le moment, cette dernière en profitant un peu pour pleurer en silence tout en enfonçant sa tête contre le corps de la mère de Koyori. Que pouvait elle faire pour effacer ce chagrin, elle ne le voyait pas vraiment de solution, même si elle n'appréciait pas de voir Ayla triste. Il était possible de la voir remuer légèrement, réfléchissant à une solution, quand, prise comme d'une pulsion assez refouler par le manque, elle vint prendre un long baiser à la mère Neko.

Il n'y eut pas de jeu de langue, enfin, cela avait presque eut lieux, néanmoins, Jessica retint assez son esprit pour éviter le pire. Le baiser fut un peu fougueux, ayant légèrement le gout de larme alors qu'il dura une trentaine de seconde avant qu'elle ne recule vivement la tête, essayant de cacher la rougeur de ces joues. Elle se rendait compte qu'elle avait fait une bêtise, elle avait simplement voulu se sentir un peu mieux et comme elle aimait bien Ayla... Toutefois, elle comprenait que son geste pourrait être impardonnable, d'autant plus qu'elle n'avait pas envie de dégoutter la mère de Koyori... Maintenant, elle ne pouvait qu'attendre, voir ce qu'elle allait décider, bien que Jessica évitait de la regarder en cachant son visage contre son corps.

Pour ce qui était de Mickael, beaucoup de chose semblait se profiler à l'horizon pour lui. Après tout, entre le traitement de Felyss qui était assez compliqué, l'état de Jessica ainsi que la grossesse de Koyori, ce dernier avait parfois légèrement du mal à tout suivre. Fort heureusement, la tendresse de sa compagne semblait suffire pour le remettre d'aplomb, bien que pour l'instant, elle l'avait conduit à l'écart pour se lover légèrement rapidement contre lui, lui parlant doucement alors qu'il lui caressait doucement la tête. Elle semblait lui proposer de forcer un peu la chose, de faire en sorte que Jessica et Felyss se parle quand même pour décoincer la situation. D'un côté, ce dernier pensait qu'il était peut être trop tôt pour cela, de l'autre..., cela pouvait impliqué certain effet positif dans l'esprit de la sœur de sa compagne.


"Je pense ... que cela pourrait être bénéfique. Certes, elle risquerait de piquer une crise ou même de fuir, néanmoins, si elle réussit à calmer son esprit, comme je l'ai dit lus tôt, peut être que son corps laissera des changement s'opérer plus rapidement..."

Maintenant, il pouvait y avoir aussi l'effet contraire, toutefois, si ils ne prenaient pas de risques maintenant, ces deux la n'allaient jamais bouger, elles avaient peur... En tout cas, Mickael avait autre chose à penser dans l'immédiat, à savoir emmener sa belle jusqu'à leur chambre, elle semblait vraiment épuisée. Il fallait dire que la grossesse prenait beaucoup de ces forces, cette dernière n'étant pas habituer, il allait lui falloir un petit temps d'acclimatation. L'homme laissa sa dulcinée ronronner contre lui tout en marchant lentement, la soutenant lourdement pour qu'elle fasse le moins d'effort possible. Une fois arriver dans leur chambre, il aida cette dernière à ce mettre sur leur lit avant de s'asseoir à côté d'elle, venant lui prendre doucement sa main.

"Je vais te chercher un petit quelque chose, tu va en avoir besoin."

Il vint alors lui donner un long baiser avant de se lever pour allé chercher un petit quelque chose pour elle. Bien entendu, il allait prendre quelque chose d'assez petit pour pouvoir l'emporter mais de quand même bien lourd en calories pour qu'elle puisse mieux se sentir. Il n'avait pas vu Ayla et Jessica au passage, bien qu'il se doutait que la mère de Koyori avait du s'occuper d'elle. Bref, il remonta bien rapidement auprès de son aimée et lui offrit son petit en-cas avec le sourire, venant ce mettre à côté d'elle pour lui caresse doucement la joue. Beaucoup de chose tournait dans son esprit en ce moment, tout ayant un rapport avec le bien être de sa famille, néanmoins, une priorité allait devoir se faire sentir, à savoir de la belle de sa vie, Koyori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 366
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Dim 27 Aoû - 14:56

Ayla fit de son mieux pour rassurer Jessica qui pleurait au creux de ses bras, elle ne savait pas trop quoi faire, mais elle aurait voulu que cette jeune femme puisse mieux se sentir. Puis, tout à coup, les lèvres de Jessica se posèrent sur les siennes et les yeux de femme s'écarquillèrent. Elle ne savait pas comment réagir à cela... ou comment le prendre... Et puis, la blonde continuait à pleurer et elle frissonna vivement avant de fermer les yeux. Puis, elle referma légèrement ses bras autour de la jeune femme. La blonde était à nouveau venir cacher son visage tout contre elle. Ayla n'eut pas vraiment le coeur de lui briser le coeur... elle souffrait déjà bien assez pour le moment. Alors, la jeune femme avait simplement refermé simplement ses bras autour de la jeune femme pour lui offrir tout le réconfort possible. Délicatement, elle passa doucement une main dans les cheveux pour la réconforter comme elle le pouvait. La femme chat se mordilla légèrement la lèvre. Ce baiser l'avait quand même un peu remuée et elle avait un peu de mal à avoir l'esprit clair quand à tout ça.

Au lieu de repousser la jeune femme, Ayla se contenta de la garder tout contre lui, lui posant délicatement un baiser sur le front. Elle vint ensuite délicatement passer une main dans la chevelure de la jeune femme pour la rasséréner en partie. Jessica souffrait de tout ça autant que Felyss, mais elle ne savait pas quoi faire pour apaiser les choses entre elles... que les choses reviennent comme avant... ou presque.


Du coté de Koyori, elle s'était simplement accorder un peu de temps avec son fiancé. Elle lui parla de forcé un peu les choses entre leurs deux soeurs, après tout, elles s'entendaient tellement bien avant que ça arrive. Quoi qu'il en soit, maintenant, Mickael lui disait que ça pourrait être bénéfique... comme non.... Dans un sens comme dans l'autre, son corps opérerait des changements plus rapidement... En tout cas, ça avait dû foutre le bordel dans ses hormones et elle avait un peu peur des conséquences quand à tout ça. Ils verraient donc pour cela un peu plus tard, pour le moment, ils passaient un peu de temps ensemble et cela faisait un bien fous à la féline. En attendant, son compagnon l'accompagna jusqu'à leur chambre et elle se laissa faire jusqu'à ce qu'il ne l'aide finalement à s'installer sur le lit. Il lui annonça alors qu'il allait aller chercher un petit quelques chose, il certifiait qu'elle allait en avoir besoin. Tendrement, elle répondit à son baiser et le laissa partir sans qu'elle ne dise le moindre mot de plus.

La féline replia ses jambes contre elle, protégeant instinctivement son ventre en adoptant cette position. Elle se sentait fatiguée, mais il n'était pas encore tout à fait temps de se relâcher maintenant. Mickael finit alors par lui confier un repas et elle lui sourit le plus tendrement du monde avant de hocher la tête. Elle mangea alors, même si elle devait faire attention à ne pas trop manger, il ne fallait pas qu'elle prenne de poids avant que le moment ne soit venu d'annoncer la nouvelle aux autres. Elle craignait un peu que sa mère ne finisse par comprendre leur secret et qu'elle déniche le pot aux roses. Quoi qu'il en soit, elle mangea et, une fois son repas achever, elle vint simplement se pelotonner tout contre son compagnon, nichant son visage au creux de son épaule. Elle soupira doucement, elle se sentait bien contre lui maintenant et elle n'avait plus vraiment envie de penser à autre chose. Koyori ne voulait pas penser à leur travail à l'hôpital... Elle ne voulait pas penser au cas de Felyss ou à leur famille fracassée... Elle n'avait pas envie de se laisser dominer par cette colère qu'elle avait en elle, ça pourrait compliquer un peu sa grossesse.


"Mickael... Je... je ne sais pas si je vais encore longtemps pouvoir continuer à ce rythme... Je ne pensais pas que ce soit aussi compliqué, malgré les vitamines et les repas équilibrés de Ama..."

La féline soupira doucement, restant en partie contre lui en ronronnant légèrement tout contre lui. Elle se sentait vraiment bien. Et elle parvenait ainsi à faire un peu abstraction de ce qui mettait ses nerfs à vif ces derniers temps. Elle était bien loin de penser à ce qui se passait entre sa mère et Jessica, estimant qu'Ayla pouvait bien se débrouiller seule... Et Felyss... elle devait simplement se reposer alors il n'y avait pas à s'en faire pour elle, n'est-ce pas ? La féline soupira et finit simplement par s'assoupir dans cette position.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   Ven 13 Oct - 17:32

Jessica avait vraiment fait quelque chose d'assez horrible envers Ayla, à savoir de l'embrasser, bien qu'elle avait fait pire quand elle c'était elle même droguée, afin de se soulager. Quoi qu'il en soit, cette dernière ne semblait pas du tout la repousser, au contraire, elle se contentait de la garder contre elle, laissant la jeune Syn pleurer ce qui lui restait comme larme, cela allait certainement lui faire du bien. Elle sentit également le baiser sur le front, le faisant un peu sourire alors que les larmes semblaient quand même s'amoindrir à cause de cela, Ayla était vraiment une bonne mère, elle savait ce qu'il fallait faire dans ce genre de situation.

"Merci, et ... désolé..."

Oui, elle s'excusait quand même pour ce qui était du baiser, ne voulant pas qu'elle se sente mal à ce propos. Jessica ne semblait en tout cas plus pleurer, bien qu'elle restait encore un peu contre Ayla, se frottant doucement contre sa poitrine. Non, cela n'était pas vraiment quelque chose de sensuel, elle voulait simplement trouver du réconfort en sentant la présence d'une personne douce à ces côtés. Même si bon, avec ce qu'avait subit la mère Neko la dernière fois, certaine chose pourrait se faire passer pour d'autre.

"Peut ... peut être avez vous quelque chose d'autre à faire, je devrais vous laissez...."

Bon, elle reniflait encore un peu, mais son moral était légèrement plus haut, ce qui pouvait n'être qu'une bonne chose. La jeune femme attendit donc un commentaire, restant doucement un peu contre Ayla alors qu'elle pouvait certainement reculer d'un pas pour ne pas la déranger plus, bien qu'encore une fois, elle voulait toujours un peu plus de réconfort.

Pour Mickael, la situation semblait un peu plus tendu, sa compagne avait assez de mal avec la situation actuelle. Bien entendu, la grossesse était quelque chose qui allait influer sur son corps, son comportement, ces sentiments, et bien d'autre chose encore. Il savait tout cela, il était médecin après tout, toutefois, elle avait quelqu'un qui allait la soutenir, qu'importe ce qui pourrait se passer. Caressant la joue et la belle chevelure de sa partenaire, Mickael réfléchissait à ce qu'il pourrait dire pour la soutenir, et quelque chose d'assez simple lui venait en tête. Si elle avait autant de problème, la solution était de tout lui donner, qu'importe si lui allait être déborder par tout cela, il se doutait fortement que d'avoir un enfant était bien plus difficile.

"Tu sais, Koyori, si je peux alléger ton fardeau, ce qui te tracasse, pour que tu ne puisse t'occuper pleinement de toi et de ce qui va arriver, je le ferais avec joie. Qu'importe si cela va mettre mon esprit à rude épreuve, je sais que tu va subir peut être quelque chose de plus compliqué encore."

Il vint alors lui prendre un long baiser tendre, continuant de lui caresser la joue avant de simplement la laisser de nouveau continuer à ronronner joyeusement contre son torse. Peut être qu'il en faisait trop, bien qu'il ne voulait pas qu'elle se sente mal, cela pourrait avoir des effets sur l'enfant. Avec un petit sourire, ce dernier se contentait de réfléchir tout en cajolant la femme de sa vie, ne se souciant pas du tout de ce qu'il pourrait se passer en bas.

"Et ne t'en fait pas pour ce qu'il pourrait se passer pendant la grossesse, je me doute que tout cela va fortement te perturber, il n'y a rien qui me fera reculer, je t'aime tant Koyori."

Oui, cela était assez simple, beaucoup d'amour et une certitude qu'il serait la pour faire tout ce qui allait la stressée d'avantage, Mickael était prêt à beaucoup de chose pour elle. Bien entendu, elle allait certainement vouloir faire quelque petite chose, il la connaissait trop bien, mais passer un certain temps, cela allait être encore plus compliqué. Mickael eut donc un sourire un peu amusé en pensant à l'avenir, se voir père..., peut être qu'il allait lui falloir un peu de temps, mais en attendant, ils allaient certainement rester comme cela encore un long moment avant de s'endormir, ils avaient encore besoin d'un peu de repos, surtout elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelque chose de simultané et pourtant jamais demandé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Oration :: La grande place-
Sauter vers: