Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Phèdre, esclave des sens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phèdre
Esclave
Humaine
Rumié
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 06/06/2016

MessageSujet: Phèdre, esclave des sens   Lun 6 Juin - 18:29

Phèdre
Prénom NOM : Phèdre (Aucune information quand à son nom de famille.)
Âge : 24 ans
Race : Humaine
Origine : Rumié
Poste : Catin/Geisha… Tout ce que vous voulez de ce registre, au service de son maître.
Famille : Le siens l'ont abandonnée dans sa petite enfance, son maître Caleb Marha est sa seule famille à présent.
Physique
Phèdre est une jeune femme à la peau mât et lisse… Elle ne porte pas une marque, ce qui peux être étrange vu ce qu'elle peut endurer. Elle est très légèrement plus grande que la moyenne, sans pour autant faire partie des grandes femmes de Rumié. Sa silhouette n'en est pas moins fine et élancée, son maître surveillant scrupuleusement ce qu'elle mange par rapport à tout exercice qu'elle fait. Gâtée par la nature, elle possède formes tout à fait généreuse et alléchantes. Des lèvres légèrement pulpeuses, des traits fins, assez agréables à regarder. Les prunelles se ses yeux sont d'un brun mordoré assez captivant à l'exception d'une petite imperfection : une petite tâche couleur sans pas plus grosse qu'une tête d'épingle dans son œil droit. Phèdre est rousse et ses cheveux lui arrivent dans le bas du dos quand ils sont détachés, elle porte aussi une frange qui masque son œil droit et cette imperfection… Quand à ses vêtements, elle a toujours porté ce que son maître lui a acheté ou lui a dit de porté...Elle prévois aussi de porté la marque de sa libération au creux de ses reins… quand elle aura de quoi la payer.
Talents

¤ Elle a été formée aux art du chant, de la danse et de la harpe et elle y excelle.
¤ Phèdre à un certain talent pour la poésie, elle aime aussi beaucoup en lire.
¤ Elle sait voir et entendre et ainsi percevoir ce qui passerait au dessus de la tête d'autre faisait d'elle une espionne en plus d'une courtisane.

Caractère
Phèdre à apprit à se faire discrète et soumise quand il le faut… Mais elle sait aussi s'adapter aux différentes situation pour plaire à ses clients. Elle a l'habitude  d'obéir à son Maître dans ce qu'il lui demande. Elle a donc développé certains talents pour manipuler les gens et obtenir ce qu'elle voulait savoir d'eux sans qu'ils ne le sachent. C'est grâce à son masochisme qu'elle fait ce qu'elle doit faire et cela peu poser certains soucis parce qu'elle est particulièrement endurante, mais aussi parce qu'elle n'a absolument aucun sens du danger avant qu'il ne soit bien trop tard. Bien sur, cela fais aussi d'elle quelqu'un de très courageux, même si on peu aussi simplement se demander si ce courage n'est pas de l'entêtement, car quand on creuse sous la surface, on découvre une femme assez têtue. Il faut dire que, même si elle a appris à la cacher et à la  mettre de coté, elle est quelqu'un d'assez fier. Phèdre garde toujours dans un coin de son esprit ses rêves de liberté, symbolisés par le tatouage. Quand elle peux agir pour elle-même, Phèdre est une jeune femme protectrice et qui a le coeur sur la main, elle fera alors tout son possible pour venir en aide aux autres.
Pouvoirs

¤ Phèdre a une résistance hors norme à la douleur. Elle la subira, mais son corps n'en aura pas autant de conséquence qu'une personne normale.
¤ Elle a des capacité de régénération tout simplement étonnante que ce soit en puissance ou en vitesse.
¤ Phèdre sais instinctivement ce qu'il faut qu'elle fasse, même si cela peut signifié ne pas être le plus sûr pour elle.

Histoire

Le monde est parfois cruel à Rumié. C'est souvent la remarque que ce fit Phèdre dans sa petite enfance. Ses parents ? Ils l'avaient abandonné dans un orphelinat, sur une île malfamé… Orphelinat qui fut pillé alors que la jeune femme avait à peine six ans. Des pirates de la pire espèce qui profitèrent que personne ne réclamerait les enfants pour les emmener et les vendre comme esclaves.
Ainsi, la petite Phèdre se retrouvait pieds et poings lié sur une estrades, contrairement aux autres enfants, elle ne pleurait pas et c'est ce qui attira son regard sur elle. Caleb Marha interpella le marchand d'homme et lui demanda si il ne trouvait pas étrange que l'enfant garde un port de tête aussi digne. Le marchant d'homme s'en offusqua et sorti le fouet qui zebra la peau de l'enfant. Elle ne cilla pas en apparence, cependant, Caleb n'avais pas louper le frisson qu'elle avait eut quand le cuir avait mordu sa chaire. L'homme s'était alors approché d'elle et avait pris le visage de l'enfant au creux de sa main. Bien sur, elle avait peur, mais il y avait aussi une certaine excitation en elle, comme si une part d'elle voulait voir ce qui se passerait. Caleb eut l'air satisfait de ce qu'il voyait.


« Combien pour elle ? »

Et il paya, rubis sur l'ongle. Il avait vu l'anguisette en elle. Il savait qu'elle serait un investissement pour l'avenir. Jusqu'à ses seize ans, il lui donna toute sorte de connaissance, s'arrangeant qu'elle reste toujours à sa place. Puis, le jour de ses seize ans,  Caleb organisa une fête ou elle fit le service. Il présentait son esclave et, plus tard dans la soirée, il mis aux enchères sa virginité. L'homme était violent et il fut surpris de la voir aimer ça.
Ce ne fut que le premier à avoir cette surprise et Phèdre s'habitua bien vite à offrir douloureusement son corps pour rapporter toute sorte d'informations à son maître. Il était fier d'elle, mais il remarquait aussi que de plus en plus son regard se tournait vers l'extérieur et elle voulait fuir… Le jour de ses dix-huit ans, il lui fit donc une promesse : un tatouage, une rose, quand elle aurait de quoi le financer entièrement de l'argent qu'il aurait en plus de ce qu'il demandait pour elle. Précisant qu'il prélèverait dessus, les frais qu'il aurait pour ses soins et son 'entretien'. Phèdre s'en réjouit, se surprenant  rêver de liberté alors qu'elle voyait le pot où cet argent était rangé… Le temps passa alors que, sans qu'elle ne comprenne pourquoi, elle n'arrivait toujours pas à rassembler suffisamment pour la première étape de son tatouage.
Quoi qu'elle fasse, il y avait un endroit qui lui était interdit et elle avait chercher à savoir ce que c'était. Tant et si bien qu'un jour son maître était venu à elle, un sourire froid aux lèvre et il lui avait demander si elle voulait voir son secret, quand elle lui avait dit que oui, il l'avait chargé d'attiré un de ses rivales dans la salle interdite, seuls et sans escorte… C'est ce qu'elle fit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Phèdre, esclave des sens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: Présentation :: Fiches de nos Membres :: Rumié-
Sauter vers: