Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La vie ou la survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lazuli
Vagabonde
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: La vie ou la survie   Dim 10 Avr - 0:04

Encore une journée comme tant d'autre, ça commençait à avoir quelque chose de fatiguant mentalement. Souvent, elle était lasse de cette vie et si il n'y avait pas eut Onyx à ses cotés, elle aurait peut-être chercher à mettre fin à ses jours… Mais elle tenait plus ou moins le coup. Comme tout les jours, elle avait rassemblé ses affaires et ils avaient repris la route, chargée, comme toujours… Ce n'était pas simple tout les jours. Et puis, ils ne parlaient pas tant que ça tout les deux. Ils se seraient probablement retrouver encore et toujours a parler de la même chose. Lazuli marchait aux côtés de son ami et soupira, comme souvent et elle tourna maintenant les yeux vers le jeune homme avant de lui dire simplement :

« Je suis fatiguée de tout ça tu sais Onyx... »

Mais qu'elle soit fatiguée ne changeait rien à tout ça, ils n'avaient pas le choix. Ils avaient donc continué leur route. Ils avaient donc encore et toujours continuer à avancer tranquillement à travers les bois, loin des villages tant qu'ils avaient le choix de les éviter. Vers midi, le duo avait fait une halte près d'un court d'eau. Ils avait eut besoin de remplir leurs gourdes et la jeune femme en avait profité pour se passer un peu d'eau fraîche derrière la nuque quand elle s'immobilisa totalement. Elle avait entendu d'infimes bruits de sabots et elle avait eut un geste pour Onyx, afin de lui faire comprendre de rester sur ses gardes. Puis, elle se glissa à leur rencontre, restant dans la végétation et espérant qu'elle n'aurait pas à se battre avec tout son barda. Bientôt les équidé se présentèrent à ses yeux. Ils étaient deux, à la robe noire et aussi lisse que de la soie. Ils avaient une apparence squelettique assez effrayante, pourtant, ils ne semblaient dégager aucune hostilité. Lazuli chercha dans ce qu'elle avait pu lire sur ces animaux. Dans le même temps, elle vérifiait qu'il n'y avait personne…

Lazuli s'était ensuite redressée et avait signalé à son ami qu'il s'agissait d'équidé réputer maudit, car ne pouvait les voir que ceux qui avait côtoyer la mort. Machinalement, elle avait porté une main à son épaule et avait soupiré. Puis, elle s'était un peu mordu la lèvre et avait eut envie de faire un test. Puisqu'on prétendait que cet animal était maudit, peut-être qu'il tolérerait leur présence. Elle posa ses affaires au sol et se rapprocha d'eux dans le calme. L'un d'eux renâcla, puis, il se tourna vers elle, la fixant d'un regard laiteux. Elle se figea un instant, puis sourit avant de tendre la main vers le museau de la créature qui la renifla un instant avant de souffler dans sa main et d'y coller ses nasaux. Lazuli laissa échapper un petit rire :


« Regarde Onyx, ils n'ont pas peur de nous ! »

Le rire n'avait que peu duré et la joie n'avait pas été visible sur le visage de la jeune femme. Elle se rapprocha un peu plus de l'animal et passa doucement sa main sur le col de l'animal… Avoir de telles créatures avec elles, ça leur changerait tellement la vie… Elle avait alors soumis cette hypothèse à l'homme, attendant d'entendre qu'il partageait son ami. Ils les amadouèrent donc grâce aux connaissance de la jeune femme, puis, ils chargèrent les bêtes de leurs affaires, confectionnant des attaches comme il le pouvaient mais Lazuli soupira :

« Il faudrait passer dans une ville ou dans un village pour prendre de l'équipement pour chevaux… Tout ça ne durera pas... »

Après avoir fixer le tout en s'assurant que cela ne fasse pas de mal à la créature, Lazuli remis sa cape sur ses épaule et tourna les yeux vers Onyx, comme pour lui demander son avis. Ils n'avaient pas encore nommé les équidés, mais pour le moment, ils pensaient surtout à ce qu'il y avait de plus urgent. La jeune femme se passa maintenant une main dans la nuque. Malgré leur allure squelettique, ils étaient fort… Et ils étaient aussi plus gros que des chevaux normal. Ils pourraient probablement encore les monter malgré toutes leurs affaires, mais Lazuli ne savait pas si c'était la meilleure idée qui soit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Vagabond
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Mar 26 Avr - 0:04

Ce n'était vraiment pas facile pour Onyx et Lazuli de passer leur journée à marcher avec ce qu'ils portaient dans leur dos, tout leur équipement étaient quand même assez costaud et à force, semblait pouvait quand même peser sur leur corps, en plus de cela, leur malédiction était toujours à les ronger par divers moyen de tentation, rien ne fonctionnait bien entendu, mais à force, il avait l'impression d'avoir du mal à survivre, mais il gardait fier allure, il ne voulait pas qu'elle se sente mal à cause de ce qu'ils avaient, donc il continuait de soutenir ce qu'il était.
Toujours était il qu'elle semblait lui dire qu'elle était fatiguée de tout ce qu'il se passait, et il ne pouvait on ne peu plus être d'accord, après tout, cela devenait assez usant, toutefois, il n'y avait aucun cheval capable de les supporter, alors il ne pouvait pas faire grand chose, qui plus ai, il portait 70% des charges, plus encore et il aurait quand même certain problème physique...


"Moi aussi Lazuli, mais il n'y a rien qu'on ai pu trouver pour nous aidé..."

Il fallu encore attendre un bon moment avant qu'ils ne puisse s'arrêter pour boire quelque chose, après tout, ils avaient un peu peur qu'on les chassent, oui, même si ils étaient loin de tout, qui sait ce que certaine personne pourraient penser, Onyx avait même eux de sacré pensée, comme par exemple une mise à prix sur leur têtes, mais il n'y avait pas encore eut de chevaliers à leur trousse donc tout allait bien.
Il y eut alors un bruit de sabot, Onyx n'aimait pas trop cela alors qu'il était en train de monter la garde et de laisser Lazuli se rafraichir, il attendit alors qu'elle soit à côté d'elle pour voir ce que cela pouvait être.
Il s'agissait de chevaux assez magnifique il fallait le dire, malgré leur apparence assez particulière, ils avaient presque une apparence digne, Onyx regarda un moment autour d'eux, il ne semblait pas y avoir de personne, donc ils étaient sauvage?, de tel spécimen?, il avait quand même un peu de mal à croire ce genre de chose.

Il y eut un geste de la part de sa partenaire qui vint lui dire qu'ils étaient réputé maudit, ce qui l'étonna un peu, il ne comprenait pas pourquoi, sauf quand elle continua son explication, des chevaux de mort alors?, quelque chose comme cela en tout cas, Onyx n'était pas totalement convaincu, mais Lazuli avait réussit à les toucher avant de déclarer qu'ils n'avaient pas peur d'eux, lui avait un autre test à faire, il s'approcha alors de l'autre pour le regarder dans les yeux, un peu menaçant, il voulait voir si la créature allait prendre peur en voyant le regard d'Onyx, ayant parfois quelque écho dans ce dernier, le résultat fut juste un soufflage sur la figure, ce qui le fit sourire.


"Je viens de le remarquer aussi, c'est assez plaisant à voir."

Il avait été content de voir un peu de sourire sur le visage de Lazuli, ces derniers temps, elle avait été assez éreinté à cause de ce qu'ils portaient ainsi que toujours d'autre facteur, alors cela faisait un peu chaud au cœur, même si ce n'était que temporaire, après un petit moment, elle était redevenu comme toujours, même si il comprenait qu'elle était de meilleur humeur.
Il était vrai qu'ils s'agissait de créature assez massive, plus grosse que de simple chevaux, ils pouvaient facilement prendre ce qu'ils avaient sur le dos et le transporter sans souffrir quoi que ce soit, ce qui était un plus, maintenant, comme le disait Lazuli, il allait falloir quelque chose pour les sellé plus correctement, il se gratta alors la tête avant de répondre.


"Je pense que le mieux serait plutôt de trouver un maréchal pour trouver de quoi faire quelque chose d'unique, avec leur taille il faudra certainement du sur mesure."

Oui, après tout, ils étaient bien massif, il se gratta un moment la tête, vérifiant encore une fois que tout était bien attaché avant d'allé aider un peu Lazuli, histoire en même temps d'être un peu plus proche d'elle, la raison était simple, il entendait un peu une voix d'un démon dans sa tête et avait juste besoin de la présence de sa partenaire pour mieux se sentir, oui, elle était un peu comme sa bouée, avec encore un peu de temps et surtout de l'amadouage comme le voulait Lazuli, il savait que cela allait renforcer leur côté démon, mais bon, ils étaient leur seule animaux à s'approcher, alors il voulait qu'ils soit bien traité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuli
Vagabonde
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Mar 26 Avr - 1:50

Ils avaient donc trouver ces deux équidés de mort qui ne les craignaient pas le moins du monde. Au contraire même, quand Onyx avait toiser l'un d'eux, l'animal lui avait simplement soufflé ce qui avait un peu amusé la jeune femme. Puis, ils avaient un peu apprivoisé les cheveux et les avaient chargé de leurs affaires. Il parla d'un maréchal pour les équipés et elle soupira doucement. Ça allait coûter cher… Comment allaient-ils payer ? Elle soupira et tue ses craintes, ne voulant pas inquiéter Onyx. En attendant, il était venu près d'elle et elle se doutait bien de la raison à cela, sans vraiment le regarder, elle lui pris simplement la main et la pressa un peu pour l'aider à reprendre pied dans la réalité. Quand elle avait finalement sa main, elle le regarda simplement, comme pour s'enquérir du fait qu'il allait mieux. Puis, elle relâcha sa main et se hissa tant bien que mal sur le dos de l'un des deux équidés. En silence, elle avait porté sa main saine sur son bras démoniaque. Une pointe de douleur, ce n'était probablement pas bien grave, ils y étaient plus ou moins habitués. Elle parla pour détourné l'attention de l'homme de ce geste.

« Un maréchal… Une fois n'est pas coutume, il va donc falloir qu'on cherche une ville ou au moins un village. »

Lazuli se mordilla un peu la lèvre, ça lui faisait étrange d'être à cheval, la dernière fois, c'était le jour où ce cauchemar avait commencé. Elle avait l'impression que la douleur s'intensifiait… mais peut-être que ce n'était que psychologique… Probablement que c'était tout ça qui pesait sur son esprit. Elle déglutit un instant, puis, elle se passa une main dans la nuque. Est-ce qu'elle savait seulement encore comment diriger ces bestioles? Elle ferma les yeux un instant, il ne fallait pas qu'elle parte perdante, ils avaient su se débrouiller gamin alors ils sauraient encore se débrouiller maintenant.

« Onyx… Tu penses que ça va bien se passer ? »

Elle craignait un peu de côtoyer les autres, mais pour le coup, c'était inévitable. Enfin, ils étaient tout les deux et ils pourraient probablement s'en sortir en restant à se serrer les coudes tout les deux… Après tout, ils étaient les seuls à pouvoir se comprendre. Ils avaient tout perdu et ils ne leur restait plus que l'autre… Mais l'un comme l'autre savait à quel point leurs situations étaient instables, à quel point leur proximité ne serait peut-être pas suffisante si l'un d'eux venait un jour à perdre pied et à céder. Lazuli regarda un instant Onyx… de nombreuses reprises depuis la 'pluie', elle l'avait trouver tellement courageux quand à tout ça, tellement fort… Même si elle savait que, finalement, il avait tout autant de failles qu'elle quand à tout ça… ses failles étaient juste différentes. Il fallait qu'elle parvienne à se montrer plus forte, qu'elle ne laisse plus du tout voir sa douleur pour ne pas l'inquiéter et qu'il puisse se focaliser lui-même sur ses propres problèmes. De son perchoirs, elle testa un peu ce qu'elle avait bricolé et elle avait un peu soupiré.

« Ça devrait tenir un jour… peut-être deux… Mais pas plus… Le plus simple serait de trouver une route… aussi risquer que cela puisse être pour nous, ça ne le sera pas autant qu'un passage en ville... »

Lazuli résonnait pour s'imposer un calme un peu plus présent. Onyx partageait son avis, alors, elle attendit que l'homme se mette en scelle, puis, ils se mirent tout les deux en route, la jeune femme resserra sa cape autour d'elle, remontant sa capuche sur son visage, masquant maintenant une bonne partie de son visage. La jeune femme réussit plus ou moins à faire partir l'équidé, les instincts démoniaques lui fournissent plus ou moins ce qui lui manquait pour chevaucher. Elle n'avait rien demandé, mais c'était comme ça que ça marchait, qu'elle le veuille ou non.
Ils avaient finit par arrivé à une route et l'avait suivit jusqu'à un village. Les regards s'étaient tournés vers eux et des murmures avaient retentit. Ils étaient arrivé en ville depuis moins d'une minutes quand un homme leur barra la route armé d'une fourche. Il dit que ces chevaux de l'enfer n'avaient rien à faire en ville. La monture de Lazuli s'était cabré, la jeune femme ne gardant son équilibre que par miracle. Sa cape avait cependant voler, dévoilant son bras maudit. Un hoquet d'horreur avait retentit et la fourche s'était tournée vers elle alors qu'on lui ordonnait de partir d'ici, la traitant de créature de l'enfer. La jeune femme avait serré les dents, se refusant à se montrer menaçante pour le moment. Elle sentait son bras la lancé alors que, profitant d'une seconde de colère, elle percevait maintenant comme un murmure qui lui demandait si elle comptait vraiment se laisser humilier ainsi alors qu'elle pourrait les faire taire. Elle baissa alors la tête, se refusant d'écouter cette voix, mais demeurant simplement immobile, les dents serrées. Il fallait qu'ils restent en ville…. Au moins le temps d'avoir régler leurs affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Vagabond
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Mer 27 Avr - 1:25

Il y avait beaucoup de chose qu'Onyx pensait pour le moment, surtout en ce qui concernait ce qu'ils avaient en face des yeux, ces chevaux étaient assez unique et pour leur donner une selle, cela allait prendre beaucoup de matériaux, c'était donc pour cette raison qu'il avait parler d'allé voir un maréchal, il n'avait pas envie que les seules animaux qui ne semblait pas avoir peur d'eux souffre de quelque chose alors qu'ils semblaient si enclin à les aider.
la réponse de sa partenaire était normal, après tout, allé en ville était quelque chose qu'ils n'aimaient pas trop, mais en regardant encore une fois les animaux, il eut un petit sourire franc, il voulait qu'ils ait quelque chose de correct, tant pis si cela allait être compliqué par la suite, il chercha d'ailleurs voir si ils n'avaient pas un peu d'argent ou quelque chose, ils verraient bien pour la suite.

Toujours était il qu'elle l'avait bien aider pour faire disparaitre cette voix dans sa tête, il avait doucement serrer sa main et avait sentit les voix disparaitre tellement vite, cela était toujours un mystère pour lui, mais comme elle avait la même chose, peut être que cela permettait de s'aider mutuellement, ou juste quelque chose qu'il ne se rendait pas compte.
Onyx n'était pas crédule, il avait remarquer comment elle c'était tenue le bras, il avait comprit ce qu'elle avait, il c'était donc bien approcher alors qu'elle était sur le cheval et toucha le bras démoniaque de sa partenaire avec le sourire, lui montrant qu'il n'y avait rien à craindre, maintenant, il fallait le dire par les mots.


"Ne t'en fait pas Lazuli, tant qu'on sera tout les deux, il n'y aura pas de problème."

Maintenant, le tout était de commencer à partir vers une ville, cela n'était pas simple pour eux, ils avaient peut être une carte, mais elle n'était pas la meilleur qu'il soit, pour le reste, cela allait surtout de la chance, bien qu'il n'aimait pas cela, après tout, vu ce qu'ils leur étaient arriver depuis si longtemps maintenant, il ne semblait plus trop croire en ce genre de chose, il voulait que tout soit régler par leur actions, mais leur bras gauche...
Onyx secoua positivement la tête alors qu'il montait son cheval, grâce à l'aide de son bras et de leçon antérieur, elle avait raison, cela allait être simple, rien ne n'était maintenant, la seule chose qui était vraiment douce pour lui, c'était d'avoir quelqu'un avec qui parler et surtout sourire, oui, bien souvent son sourire était presque artificiel, pour le reste, il n'y avait que Lazuli qui voyait quelque chose d'intéressant.

Alors qu'ils continuaient sur la route doucement, Onyx faisait attention aussi à sa cape, il ne voulait pas qu'on remarque ces cheveux ni ces yeux, encore plus important, son bras ne devait en aucun cas montrer le bout de son nez, sinon, cela allait encore une fois être la panique, au moins, une route avait été trouver, ce qui était une bonne nouvelle, pour le reste, cela allait dépendre encore une fois de ce qui allait se trouver en face d'eux, personne n'avait encore été comme Agraan, mais ils ne voulaient pas lui faire du tord maintenant...


Les premiers pas au village furent assez suspicieux, mais c'était normal, après tout, ils étaient sur des chevaux assez unique, et pour le moment, il n'y avait encore et toujours des ragots, Onyx n'aimait pas cela, mais il se calmait, il cachait son visage le plus possible pour que personne ne soit effrayer ou alors qu'ils ne puisse pas continuer.
Mais comme d'habitude, quelqu'un vint les déranger, Onyx n'appréciait pas ce qu'il disait, après tout, les animaux n'avaient juste pas de chance, ce n'était pas comme si ils étaient vraiment maudit, mais les gens étaient toujours superstitieux, ce qui l'agaçait à chaque fois qu'il venait dans un endroit peuplé.
Un concours de circonstance arriva et comme d'habitude, cela tourna à leur désavantage, Lazuli était démasqué et tout le monde la traitait de démone maintenant, ce qui le mit en colère, mais il n'allait pas laisser cette colère durer, il se calma rapidement, ils n'étaient pas la pour eux, alors il devait se montrer normal, bien entendu, il pouvait montrer son bras maintenant, tout le monde devait s'en rendre compte.

Onyx fit alors quelque chose de simple, il utilisa le cheval pour frapper un peu le sol, faisant un peu peur au personne devant et leur permettant de galoper un peu dans le village, au moins jusqu’à la personne qu'ils recherchaient, pour la suite, cela n'allait être qu'une question de temps et d'un peu de chance aussi, allait il accepter?, ou alors allait il être un poltron comme les autre, il espérait vraiment tomber sur quelqu'un de normal, une vois dans sa tête semblait lui dire que cela ne servait à rien, mais il n'écoutait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuli
Vagabonde
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Mer 27 Avr - 15:55

Onyx l'avait vu avec son bras et elle l'avait sentit le toucher. Lazuli avait alors tourné les yeux vers lui alors qu'il lui souriait. Puis, il lui dit que tant qu'ils seraient tout les deux, il n'y aurait pas de problème. Elle aurait aimé en être aussi sûre… Enfin, elle lui avait tout de même adresser un léger sourire. Au moins, son assurance la rassérénait un peu, même si elle était loin d'être aussi assurée, elle n'était probablement pas aussi forte que lui. Soit, ils avaient quand même décidé de se mettre en route avec leur deux nouvelles montures. Ainsi, cachés sous leurs capes, ils avaient chevauché jusqu'à tomber sur une route, puis, ils l'avaient suivit jusqu'à un village. Heureusement qu'Onyx était près d'elle, sinon, elle aurait probablement fait marche arrière. Mais là, elle continua à faire avancé sa monture en silence en tout cas, jusqu'à ce qu'un villageois ne se dresse sur son chemin, effrayant l'équidé. Là, tout se passa très vite et elle fut découverte…

Silencieuse sur sa monture, Lazuli se retrouvait à endurer la colère des villageois quand à leur présence ici… ou plutôt la sienne pour le moment. Les points de la jeune femme étaient serrés sur ce qui servait de raines à leurs montures. Et le démon profitait de son irritation pour tenter de la manipuler… et elle entendait cette fois dans sa tête qui se faisait toujours plus présente. Elle avait presque l'impression de devenir folle à force de lutter pour ne pas céder face à tout cela. Le cheval d'Onyx se cabra et elle entendit ses sabots heurter le pavé. La foule se dispersa un peu, douteuse quand à ce qui allait se passer. Et Onyx en profita pour partir au galop et habituée à suivre l'autre équidé, la monture de la jeune femme emboîta le pas de celle de l'homme. Ils s'engagèrent donc dans le village à grande vitesse. La cavalcade permis à Lazuli de reprendre un minimum de contrôle sur elle-même. Ils cherchèrent une sorte d'écurie ou de relais routier, le maréchal ne devrait pas en être très loin en tout logique.

Quand il trouvèrent enfin ce qu'ils cherchaient, Lazuli laissa Onyx parlé, elle craignait de dire quelque chose qu'elle regretterait avec la voix qui résonnait encore dans sa tête. Par delà les bruits de son enclume, l'homme avait du entendre la cohue à leur suite, car il sortit de sa forge. C'était un homme massif à la peau mat vêtu d'un tablier de cuir sur une chemise qui avait vu des jours meilleurs. Il lança quelques mots par-dessus son épaule et toisa les étrangers. Lazuli laissa échapper un petit grognement et Onyx pris les choses en main, expliquant ce qu'ils voulaient pendant que les villageois étaient encore loin. Le maréchal-ferrant les regarda un moment, puis leur indiqua de faire rentrer leurs montures dans l'écurie et d'y rester avec elle le temps qu'il gère le village.

C'est ce qu'ils firent et Lazuli descendit alors de sa monture avant de s'adosser à une palissade, une main posée sur son bras et le visage orienté vers le sol. Elle faisait de son mieux pour reprendre son calme alors qu'elle entendait l'homme dire qu'il les accueillait le temps de leur commande. On lui fit des reproche, on lui dit même que d’accueillir des démons allait finir par le tuer. On lui demanda même si il n'avait pas eut une leçon suffisante avec la mère de Stellae. Il les chassa, les menaçant avec son marteau. La foule se dispersa en grondant, puis, l'homme entra dans l'écurie et posa les yeux sur elle.


« Elle va bien ? »
« Ca ira… Stellae ? »


Il ne répondit pas, demandant à ce qu'on enlève ce que les équidés avaient sur le dos. Il leur mis des harnais et les accrocha à une poutre prévue à cet effet. Il les détailla un moment, avec un air méfiant. Ensuite, il secoua doucement la tête et leur dit qu'ils parleraient de tout ça quand la demoiselle se sentirait mieux. Lazuli le regarda alors disparaître dans l'accès menant à la forge, puis, elle se laissa glissée, assise au sol, sa main saine toujours posée sur son bras. Elle ferma les yeux, luttant contre cette voix dans son esprit, cette vois qu'elle faisait au mieux pour étouffée. Leur séjour ici allait être un peu compliqué… Si le maréchal-ferrant les tolérait, ils seraient dévisagé dès qu'ils mettraient un pied dans la rue.

« Merci pour la diversion... »

Chuchota-t-elle à son ami, les yeux toujours fermés alors qu'elle se focalisait sur sa présence familière et le calme de cette endroit. Ils s'étaient mis suffisamment loin des chevaux pour ne pas créer la panique dans l'écurie. Bon… et maintenant ? Il fallait attendre qu'elle se calme vraiment, cela pris un certain temps. Finalement, ils rassemblèrent leurs affaires dans un coin, près de leurs équidés. Une fois calme, la jeune femme enleva sa cape et soupira un instant. Ils étaient alors entré dans la forge ou l'homme était penché sur des croquis en parlant à voix basse. La jeune femme regarda alors autour d'elle, une forge tout ce qu'il y avait de plus simple et deux autres portes, une qui donnait à l'extérieur et une qui devait mené dans son habitation… Elle s'était alors un peu mordu la lèvre.

« Merci d'avoir bien voulu nous aider... »

L'homme répondit par un simple grognement et leur indique d'un geste une vieille table en bois et la jeune femme ne se le fit pas vraiment prié, tournant simplement les yeux vers son compagnon de route avant de hocher simplement la tête et allant donc s'asseoir à l'une des chaises autour de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Vagabond
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Jeu 1 Sep - 21:50

La distraction d'Onyx avait été nécessaire, après tout, il fallait mieux faire peur à ces gens que de faire autre chose pour le moment. Leur priorité était d'abord de ce sortir de cette foule, pour la suite, ils pourront toujours trouver un autre endroit ou autre, il ne savait pas, il préférait ce concentrer. Enfin, cela aurait du être le cas, sauf si apparemment, le maréchal ferrant n'était pas comme les autre villageois effrayer, voulant clairement les aider pour les chevaux.

Une fois arriver au bon endroit, aussi bien Lazuli qu'Onyx durent bien entendu calmer leur démons intérieurs, ces derniers cherchant sans arrêt à vouloir prendre le contrôle au moindre signe de colère. Pendant ce temps, le maréchal ferrant semblait montrer des signe de dissidence alors que les ignares semblaient parler encore une fois de démon, mais cette fois ci en parlant de la femme du forgeron. D'un côté, si cet homme avait eut autant de problème que cela, il pouvait être un peu plus digne de confiance, maintenant, la question allait être de savoir comment il allait leur parler, Onyx n'attendait que quelque mots.

L'homme questionna donc l'état de la jeune femme, ce que Lazuli répondit assez rapidement avant de demander qui était le nom de la femme que les villageois avaient mentionner. Il n'y eut pas de réponse, à la place de cela, ils devaient simplement continuer de s'occuper des chevaux un moment, ce que Onyx aida assez rapidement alors qu'il jetait quand même quelque coup d’œil dans la direction de sa partenaire. Cette dernière devait vraiment avoir du mal pour le moment à ce retenir, il fallait dire qu'il était dans le même cas, il allait certainement falloir un bon moment de calme pour apaiser leur esprit. Elle le remercia finalement pour la diversion ce qu'il ne répondit pas tout de suite, gardant juste un petit sourire pour le moment.


"Je t'en prie."

Le calme allait prendre un peu de temps, tout comme le déplacement de tout ce qu'ils avaient, après tout, ils le savaient assez bien, leur équipement était assez lourd. Ils étaient bien armés et possédaient diverses chose pour le voyage, ce qui était assez dommage, Onyx aurait bien voulu un eu plus de tranquillité, mais bon, avec ce qu'il se passait dehors, ils avaient surement une journée ou deux. Le duo allèrent donc voir l'homme qui était maintenant en train de réfléchir sur des croquis, peut être pour les chevaux. Après une brève discussion entre Lazuli et l'homme, Onyx passa à son tour à côté de lui, il voulait clairement expliquer ce qu'il avait en tête et cela même si cela allait être un peu sec.

"Je vous remercie de votre aide, néanmoins, je souhaiterais que vous nous donneriez de quoi travaillez, histoire de payer ce que vous allez faire."

Oui, même si cette personne était gentille, il avait quand même envie de travailler un peu pour que cela ne fasse pas que de la charité. Également, il alla voir sa partenaire pour quand même vérifier si cela lui convenait, dans le cas contraire, il allait le faire seul, ce n'était pas trop grave. Dans un sens, Onyx cherchait à vider son esprit par le travail et aussi d'éviter que le village ne critique trop l'homme du fait qu'il les auraient aidé pour rien du tout. S'approchant un peu de Lazuli, l'homme maudit cherchait à savoir si elle avait tout sous contrôle, dans le cas contraire, peut être qu'un peu d'entrainement leur ferait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuli
Vagabonde
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Dim 4 Sep - 13:20

Lazuli avait eut beaucoup de mal à se calmer, elle avait l'impression que cela devenait de plus en plus dur à mesure que le temps passait, mais elle ne disait rien à Onyx pour ne pas l'inquiéter. Après tout, il était son ami, presque son frère… et peut-être même encore plus que ça, même si elle ne savait pas vraiment quoi dire d'autre. En tout cas, pour le moment, ils étaient chez le forgeron et ils avaient déharnacher les deux équidés et les avaient réunit dans un coin de l'écurie. Quelques jours… Le temps que leurs montures soient prêtes et, peut-être, aiguisé un peu leurs lames. Ils étaient ensuite entrer dans la forge Elle avait remercié l'homme pour son aide et Onyx avait d'ailleurs fait la même chose, ajoutant qu'ils allaient travailler pour payer le travaille qu'il allait faire pour elle. Elle avait alors simplement hoché la tête, pour lui faire savoir qu'elle était d'accord avec lui et qu'elle n'hésiterait pas à travailler si il le fallait. Le forgeron les regarda, l'un après l'autre et ris simplement avant de leur répondre :

« Vous êtes mignon tout les deux, mais des gamins comme vous ne sont pas fait pour la forge. »
« Nous pouvons peut être faire autre chose… Je… Chasser ? Vous fournir de quoi avoir du cuir et de la viande à revendre... »


Elle ne savait pas quoi lui proposer d'autre et se mordilla légèrement la lèvre, simplement assise autour de la table. L'homme sembla réfléchir et Lazuli repoussa une mèche pâle de devant son visage. Il y eut un bruit de grincement avec une petite voix qui appelait son père. Lazuli tourne les yeux vers la porte pour voir une jeune adolescente à la peau bleu. Elle avait des pieds assez étranges, une queue, ainsi que des oreilles pointues. Elle émit un petit couinement quand elle les vit et se cacha derrière le battant de la porte, visiblement inquiète.

« Une sydhe... »
« Demi-sydhe ! Retourne dans ta chambre Stellae. »
« Non… Vous n'avez pas besoin de faire ça. Non ne lui ferons aucun mal… ce n'est pas contagieux vous savez… Et puis, nous ne sommes pas armés. »


Elle tourna les yeux vers Onyx et soupira. En tout cas, ce n'était pas contagieux comme ça. Elle fit tout ce qu'elle pouvait pour ne pas penser à son passer et à la douleur qu'elle avait ressentit la toute première fois… Cette nuit cauchemardesque qui hantait une bonne partie de ses nuits… Laisse toi aller et tu ne souffriras plus, soufflait une voix dans son esprit… mais elle se refusait à obéir. Surtout que l'homme la regardait. Masquant sa douleur, elle lui avait adresser un sourire qui sonnait un peu vide. Après quelques instants, le forgeron permis à sa fille de les rejoindre et, pendant que son père travaillait, elle sembla s'occuper à droite, à gauche et un bol de soupe chaude se retrouva bien vite devant chacun d'eux avant qu'elle ne s'éloigne, allant aussi près de son père que la forge le lui permettait. Lazuli regarda un moment le bol de foudre comme si elle n'y croyait pas vraiment…

« Merci... »

Répéta-t-elle encore une fois, puis, elle mangea tranquillement, ne se souciant pas vraiment de ce qu'Onyx pouvait demander ou pas en plus au forgeron. Cet homme était vraiment généreux et cela l'étonnait un peu, surtout avec cette enfant si particulière… Comme pour eux, beaucoup devait la considérer comme une enfant maudite. Lazuli sourit avec douceur à l'enfant, mais garda le silence pour ne pas les déranger.

« Onyx et moi n'abuserons pas de votre gentillesse plus que nécessaire. Nous dormirons près de l'écurie, près de nos chevaux. »

Ils avaient connus moins confortable alors ce n'était pas vraiment gênant… Et puis cela ne mettrait pas plus l'enfant en danger… Quand au reste… Elle ne savait pas si le forgeron pourrait commencer le travail ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Vagabond
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Jeu 29 Sep - 0:37

Vraiment, rien n'était facile pour eux à cause de leur bras, ils étaient habituer à ce qu'on les repousse pour cette raison, bien que pour une fois, cela était différent. L'homme les traitaient comme des enfants, pas comme des monstres et étrangement, il ne savait pas trop quoi dire de plus, cela était légèrement plus reposant. Bien entendu, comme Lazuli, il tenta de faire quelque chose pour que leur cause soit juste, ils n'avaient pas envie de lui laisser faire du travail gratuitement, surtout que chasser était assez facile pour eux vu leur force physique. Onyx en totu cas était revenue vers sa partenaire pour lui parler un peu, chercher à voir ce qu'ils allaient bien faire, après tout, lui non n'était pas du genre à rester planté sans rien faire.

Un autre événement marqua leur rencontre avec le forgeron, il s'agissait d'une jeune fille lourdement marqué par les traits de l'hybridation. Non, il n'allait clairement pas dénigrer le forgeron pour protéger sa fille, toutefois, il comprenait parfaitement maintenant la raison pour laquelle il voulait bien les aider. Encore une fois, la conversation passa sur eux et peut être leur bras alors que Lazuli chercha clairement à adoucir la situation, Onyx serra juste les dents un moment, cela n'était qu'un malentendu, il voulait juste éviter du mal à sa fille, il ne devait pas se mettre en colère. Il sentait son bras, ou plutôt ce qu'il devait y avoir dans son bras, être heureux de ce qui montait en lui, il regarda alors un moment Lazuli, se calmant assez rapidement pour éviter qu'elle n'ai les même réaction que lui, ils devaient être fort après tout.

Dans tout les cas, la jeune fille pu rester à les regarder de loin, d'ailleurs, elle leur donna de quoi manger sous la forme d'un bol de soupe. Quand il regarda la nourriture chaude, il ne pu s’empêcher de sourire un peu, il fallait dire que cela remontait à un petit moment la dernière fois qu'ils avaient eut une atmosphère presque normal. Très franchement, il n'y avait rien de mieux pour calmer leur colère que ce qui se passait en ce moment, un bout de temps au calme et un repas normal. Onyx regardait même Lazuli avec un sourire un peu plus franc, il se sentait un peu mieux et il voulait lui montrer cela pour qu'elle aussi, n'ai pas autant de chose sur les épaules.

Dans tout les cas, alors que Lazuli expliquait qu'ils n'allaient pas vraiment chercher à les déranger plus que nécessaire, Onyx alla quand même demander certaine chose, après tout, ils étaient chez un forgeron, il devait bien y avoir un moyen de trouver quoi faire. Il demanda bien entendu si ils avaient la possibilité d'emprunter un peu de matériel pour aiguiser leur armes ou alors simplement de les traiter un peu, elles étaient un peu magique certes à force de les utiliser, néanmoins, cela ne voulait pas dire qu'elles n'avaient pas besoin d'entretien. Qu'importe sa réponse, ils avaient quand même un peu de matériel aussi, bien que moins performant. Il remercia aussi la jeune fille ainsi que le père pour le repas, montrant clairement qu'il avait aimer ce qu'il avait manger, après tout, il ne voulait pas faire peur à une personne ayant une hybride comme cela comme fille. Pour terminer, il s'approcha un peu de Lazuli pour poser sa main normal sur son épaule, lui indiquant alors l'endroit qu'elle avait parler un peu plus tôt, à savoir les écuries.

« On va allé s'occuper un peu de l'endroit ou on va dormir. »

Il n'avait pas vraiment envie d'abuser de son hospitalité et surtout de ne pas trop s'y habituer, après tout, ils allaient certainement partir assez rapidement une fois les selle terminer. Il ne pensait clairement pas qu'il allait leur laisser des lits, après tout, il ne devait pas avoir beaucoup de pièce, enfin, ce n'était pas comme si il avait regarder aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuli
Vagabonde
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Lun 3 Oct - 21:21

Lazuli avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour apaiser le forgeron, mais, avec une enfant, elle pouvait comprendre qu'il reste assez méfiant vis à vis d'eux… Pour tout dire, elle se méfiait d'elle-même et cette voix dans sa tête ne l'aidait pas à penser différemment. On leur servit de la soupe et tout les deux et elle dut avouer qu'un repas chaud, maison, c'était une chose qui lui manquait beaucoup depuis qu'ils avaient quitté ce qu'elle se plaisait encore à appeler la maison. Son regard s'assombrit jusqu'à ce qu'elle croise le regard d'Onyx qui, lui, souriait. Elle s'était alors forcée à lui rendre son sourire. La jeune femme mangea, puis tint à aider l'enfant pour débarrasser pendant qu'Onyx parlait avec le forgeron afin de s'occuper de leur artillerie. La jeune femme soupira doucement et revint s'asseoir, en tout cas, jusqu'à ce que son compagnon d'infortune ne vienne poser une main sur son épaule en disant qu'ils allaient aller s'occuper de l'endroit où ils allaient dormir… Oui… Lazuli aurait eut envie de pleurer, mais elle ne pouvait pas, ce serait 'lui' donner plus de force… En silence, elle s'était levé et avait sourit à l'homme et à sa fille.

« Bonne nuit et encore merci de votre aide et de votre hospitalité. »

Elle esquissa une révérence, vestige de cette éducation qui leur avait été offerte malgré tout. Ils avaient donc tout deux quitté la forge, puis, la jeune femme avait rassembler des ballots de paille qui pourrait leur servir de matelas. Ce ne serait pas plus inconfortable que le sol lui-même n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, avec Onyx, ils firent ce qu'ils pouvaient pour se faire un petit coin confortable. Ils dormiraient probablement l'un près de l'autre, comme ils le faisaient parfois, après tout, c'était le meilleur moyen de se tenir chaud. Finalement la jeune femme se tourna vers Onyx et, sans crier gare, elle vint simplement se blottir tout contre lui, fermant les yeux en nichant son visage tout contre l'épaule de l'homme. Sans verser une larme ou faire le moindre bruit, elle resta simplement là, se ressourçant au contact de son meilleur ami, de son presque frère et elle ne savait quoi d'autre.

« Je… Je suis désolée… J'ai juste besoin de sentir que tu es là, avec moi… que je ne suis pas tout toute seule. »

Lazuli resta donc un moment contre son ami de toujours. Ce laissant alors gagner par une sorte de calme, il était bien le seul à pouvoir avoir cet effet là sur elle et cela lui faisait vraiment du bien et elle laissa même échapper un soupire de soulagement. Au moins, elle arrivait plus à retenir cette part sombre et violente d'elle-même quand il était à ses cotés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Vagabond
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Mar 25 Juil - 22:35

Pour le moment, Onyx et Lazuli ne semblait pas trop avoir de problème. Le forgeron semblait toujours aussi bourru, mais peut être que de les voit intéragir légèrement avec sa fille hybride semblait être un bon moyen de montrer leur bonne volonté. En attendant, il avait quand même réussit à avoir le droit d'utiliser un peu son matériel pour réparer leur armement, du moment qu'il soit présent lors des réparations. Peut être avait il envie qu'il vérifie si ils étaient vraiment capable de faire cela seul?, quoi qu'on pouvait en dire, il était vraiment bon au fond.

En tout cas, L'homme maudit avait fait en sorte d'emmener sa partenaire de route pour allé se coucher, cela faisait longtemps qu'ils n'avaient pas passer une bonne nuit. Ils avaient réussit à ce faire un petit coin assez douillet, malgré qu'il soit fait en paille et Onyx chercha la position la plus confortable pour s'endormir. Ce fut à ce moment la que Lazuli vint se blottir contre ce dernier, le faisant légèrement rougir alors qu'elle lui expliquait qu'elle n'avait pas envie de ne pas se sentir seule. Il ne répondit pas à cela immédiatement, bougeant légèrement pour qu'elle ai une position beaucoup plus confortable contre ce dernier avant de lui caresser un moment sa chevelure de sa main libre.


"Tu n'as pas à être désolé, je serais toujours la pour toi Lazuli."

Il ne la regardait pas directement quand il avait prononcé ces mots, se sentant quand même un peu gêné par ce qu'il venait de dire, toutefois, cela était la vérité. Également, lui aussi se sentait clairement plus au calme quand elle était proche de lui, laissant un sourire se dessiner de nouveau sur son visage pendant qu'il attendit qu'elle s'endorme avant de faire de même.

Le sommeil d'Onyx ne fut pas vraiment des plus calme, à cause du démon au fond de lui qui prit un malin plaisir à lui faire la conversation. Ce dernier semblait d'humeur clémente, ce qui lui donna envie de dire avant qu'il ne lui montre un petit quelque chose. Ce qu'il lui fit voir était un groupe de démon, assez violent, qui semblait se diriger vers l'endroit ou ils se trouvaient. Il était impossible de savoir quand cela allait il se passer, ni même si cela était vrai par ailleurs, en tout cas, le maudit repoussa l'apparition démoniaque pour essayer d'avoir du repos.

Onyx se réveilla alors légèrement en sueur, toujours avec Lazuli au creux de ces bras. Caressant doucement la joue de cette dernière, l'homme maudit garda un sourire sur son visage, heureux de voir qu'elle ne c'était toujours pas réveiller et surtout, qu'elle profite un peu de cela. Lui n'allait donc pas vraiment bouger, laissant cette dernière ce réveiller à sa manière, par la suite, il lui expliquera certainement ce que son démon avait pu lui montrer dans son rêve et surtout, de savoir si cela allait être véridique ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuli
Vagabonde
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Mer 26 Juil - 2:51

Ils s'était donc installés dans la paille et la jeune femme s'était alors blottit contre Onyx, il était celui qui pouvait la comprendre le mieux et celui qui pouvait le rassurer... Le seul à pouvoir le faire. Lazuli sentit son compagnon d'infortune bouger avant qu'il ne lui caresse doucement les cheveux. Ce contact lui fit un bien fou et l'aida à apaiser un peu ce qui bouillonnait en elle. Il lui avait alors dit qu'il serait toujours là pour elle et elle avait rougie, restant cependant tout contre lui. Elle ne bougea pas et finit même par s'endormir, se sentant en sécurité contre lui comme si il était capable de stabiliser son cas... Elle dormit, lové tout contre lui, dans sa chaleur.

Son sommeil s'était fait paisible et, pour la première fois depuis bien longtemps, elle n'avait pas fait de cauchemar. Son visage était resté paisible et serein. Cependant, elle avait ressentit le réveil brutal d'Onyx et son sommeil s'était allégé. Elle avait repris conscience, sentant bien vite les bras de l'homme autour d'elle. Elle reconnaissait facilement son odeur. Puis, il commença à lui caresser la joue et son esprit commença doucement à effleurer à la réalité. Un faible sourire étira ses lèvres et, comme une enfant, elle vint nicher son visage contre lui, comme pour y trouver une certaine sécurité. Enfin, doucement, elle reprenait conscience et, quand son esprit fut suffisamment vif, elle réalisa sa position et devin tout simplement écarlate.

Lentement, elle se décrocha d'Onyx et pris une distance raisonnable, comme le leur avait appris le chevalier. Un peu maladroitement, elle s'était relevée ou plutôt redressé et elle avait repousser quelques unes de ses mèches blanches derrière ses oreilles. La jeune femme avait alors adressé un sourire à son ami et lui avait alors sourit, un sourire plein de douceur. La jeune femme l'avait alors simplement salué, cependant, elle voyait que lui avait mal dormi... il avait probablement cauchemardé.


"Bonjour Onyx... Tu as pu prendre un peu de repos ? En tout cas, moi, je n'ai pas aussi bien dormit depuis longtemps... Merci..."

Elle avait les joues toujours aussi rouge. Lazuli hésita un instant, ne sachant pas vraiment comment agir, puis, elle décida de se mettre au travail, comme tous les jours. Elle se leva et s'assura du bon état de ses armes. Mettant de cotés celles qui étaient abîmée et qui auraient besoin d'être consolider, réparer ou reforger... la jeune femme s'était ensuite tournée vers Onyx et lui avait demandé :

"Qu'as-tu vu Onyx ?"

Lui demanda-t-elle d'une voix douce... Elle savait qu'il fallait se méfier des rêves qu'ils faisaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Vagabond
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Dim 3 Sep - 23:41

Une chose était certaine, le reveil était quand même un peu plus doux que son rêve. Il ne pouvait même pas dire si cela allait être la réalité ou pas, lui et Lazuli avaient après tout l'habitude d'avoir ce genre de ... cauchemar. Voir le visage écarlate de sa partenaire fut quelque chose d'assez ... particulier, son coeur battant plus vite et un sourire un peu étrange sur son visage alors qu'elle s'éloigna doucement. Son sourire fut un peu plus doux quand elle le remercia à propos de sa bonne nuit de sommeil, lui demandant d'ailleurs comment c'était passé la sienne. Il n'allait pas vraiment lui mentir, elle avait les même crainte après tout, toutefois, cela n'était pas forcément aussi urgent.

"Bonjour Lazuli, je suis content que tu ai bien dormi, pour ma part..., j'ai eut quelque difficulté."

Oxyx regarda donc la jeune femme maudite commencer à travailler doucement quand à l'état de leur armes, ce qu'il allait faire aussi, après tout, si ce qu'il avait vu était vrai, un combat allait se profiler aujourd'hui. Ce fut alors qu'il soupira par rapport à une de ces armes favorite, assez abîmé, qu'elle lui demanda ce qu'il avait vu dans son rêve. La disparition du sourire de l'homme pouvait en dire long sur le genre de chose qu'il avait pu voir, néanmoins, il posa ce qu'il avait dans les mains pour l'aider pour pouvoir parler à voix basse, il ne souhaitait pas déranger le forgeron avec ce genre de conversation.

"Une attaque de démons, assez violent, maintenant, je ne sais pas si cela est réel ou pas, et dans le cas ou cela est positif, nous ne ... pourront pas rester plus longtemps."

Il baissa un peu la tête, l'incertitude était quelque chose qu'ils faisaient fasse en permanence, et comme à leur habitude, ils allaient prendre le pire cas. Il laissa alors Lazuli terminer son rangement, faisant lui aussi de même avant de vérifier les chevaux, se dirigeant par la suite vers la maison du forgeron pour voir si il avait terminer. Cela semblait avoir été le cas, même si il souhaitait faire quelque ajustement directement sur les chevaux, il pouvait les voir après tout, alors ce n'était pas trop dérangeant, malgré son attitude toujours assez ... bourru.

Sa fille par contre semblait un peu plus sympathique envers eux, leur ayant même préparer un petit quelque chose pour le petit déjeuner, ce qu'Onyx accepta en la remerciant, souriant doucement. Le repas fut certes simple, mais pour le duo, cela était quand même assez luxueux, ils n'avaient jamais le temps de préparer quelque chose. L'homme termina cela un peu plus rapidement pour demander de quoi aiguiser un peu mieux leur armements, ce qu'il pu avoir après quand même un certain agacement de la part du forgeron, malgré son côté bourru, il était assez gentil.

Pendant leur quelque heures de répit, Onyx et Lazuli se préparèrent à une éventuelle attaque de démon, rien n'était certain, mais le duo ne voulait pas prendre de risque. Même le forgeron semblait légèrement anxieux par tout ce mouvement, il fallait dire que les voir préparer leur armes le visage tendu n'était vraiment pas bon signe. Cela fut d'autant plus le cas quand, une fois ce temps passé et , un groupe de personne effrayer et légèrement en colère vinrent frapper à la porte du forgeron, ordonnant de lui parler.

Il fallait s'en douter, ce qu'avait montrer le démon d'Onyx fut réel, le groupe de démon arrivant dangereusement vers le village. Même avec sa bonté, le forgeron ne pouvait pas se permettre de pouvoir les héberger avec ce genre de danger, mais Onyx semblait déjà lui dire qu'il comprenait ce qu'il se passait, il savait.


"Ne vous en faite pas, nous allons nous en occuper avant de partir, tu est prête Lazuli?"

Qu'importe ce qu'ils faisaient, cela était à deux. Il attendit donc que sa partenaire se prépare avant de monter sur leur chevaux, apparemment, le forgeron leur avait offert une petite arme bien forgé en plus de la scelle. Il n'avait pas besoin d'en dire plus, ils pouvaient se rendre compte qu'il leur souhaitait bonne chance, ce qui laissa un léger sourire sur les lèvres d'Onyx, il y avait quand même des personne sympathique dans ce monde. De trajet vers la sortie de la ville fut, évident, entouré de message de haine ainsi que lancer de pierre, ils avaient l'habitude, ils s'en fichaient, en face d'eux, quelque chose de bien plus important étaient à faire. En effet, une fois à la sortie du village, quatre démon semblaient leur faire face. Ils riaient, ce moquaient d'eux pour ne pas se laisser allé à leur démon intérieur comme eux, cela révulsa un peu Onyx, ce dernier descendant de son cheval tout en empoignant son Zambato, regardant maintenant Lazuli.

"Ne t'en fait pas, je serais toujours avec toi."

Cela était à la fois pour ce donner du courage à elle ainsi qu'a lui, il ne fallait pas se laisser allé à la colère. Ils allaient proteger ce village, non pas pour les habitants, juste pour le forgeron et sa fille, les seules personne assez sympathique ici pour leur avoir offert de quoi manger et aussi quelque chose pour leur chevaux. Onyx était maintenant tendu, son arme lourdement empoigné dans sa main, il fit alors un pas, puis un autre, prêt à foncer en même temps que Lazuli à la charge de ces démons, voulant leur montrer que le contrôle était mieux que ce qu'ils faisaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuli
Vagabonde
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: La vie ou la survie   Lun 4 Sep - 12:07

Lazuli avait pu avoir une nuit sereine... Est-ce que c'était grâce à la proximité d'Onyx ? Elle avait dormit dans ses bras après tout. Il lui avait alors dit qu'il avait eut quelques difficulté à dormir et son regard se fit un peu plus dur, un peu plus sérieux. Ils avaient commencé à entretenir leurs armes avant qu'elle ne demande maintenant ce à quoi elle avait rêver. L'homme était venu l'aider avec ses armes. Il lui parla d'une attaque de démons et elle haussa un sourcil. Ils fallaient qu'ils soient prêt si il s'agissait de la réalité... Elle qui voulait demander de l'aide à l'homme pour restaurer leurs armes... Non... Ils ne pouvaient pas en profiter. Elle n'avait pas tout de suite répondu et ils avaient pris le temps de ranger leurs affaires. Onyx s'occupa aussi de leurs montures. Pendant ce temps, Lazuli avait ramasser quelques tiges de fois avant de les tisser entre elles, c'était un talisman pour l'enfant... Un talisman comme sa mère lui avait jadis appris à en faire... Il y avait bien longtemps de ça, avant que la "pluie" ne tombe sur eux.

Lazuli ne tarda pas plus longtemps avant de l'offrir à l'enfant alors qu'Onyx se renseignait quand au harnachement qu'ils avaient demandé. Le forgeron les invita à partager son repas et elle le remercia avant de manger un peu, cependant, elle s'abstint de trop manger. Ils étaient habitué à manger peu et elle ne voulait pas empiéter sur les vivres que pouvaient avoir la famille du forgeron. Le duo continua à se préparer au combat, préparant aussi leurs chevaux. Il ne fallait pas s'attarder, leur présence même était un danger... dommage... Encore une fois, Lazuli s'était surprise à avoir le rêve d'une vie normale... On vint ensuite s'adresser à eux, les accusant d'attirer les démons. Onyx avait simplement annoncé qu'ils allaient s'en occuper avant de partir, puis, ils s'étaient tourné vers elle avant de lui demander si elle était prête maintenant. Lazuli baissa un peu la tête, sa chevelure de neige masquant en partie son visage. La jeune femme se hissa sur le dos de sa monture bardée d'armes. Elle adressa un simple sourire au forgeron.


"Merci de votre accueil et de votre aide. J'espère que votre vie à tout les deux soit longue et prospère... Allons y, Onyx."

Elle ne leur accorda pas un regard de plus, c'était trop compliqué. Alors, ils avaient chevauché jusqu'au confins de la ville où les démons arrivèrent.... Bien sur, ceux-ci ne tardèrent pas à se moquer d'eux qui luttait contre le démon en eux. Calmement, elle avait mis pieds à terre et avait récupérer une paire de lames de coudes. Commencé avec des armes normales, elles avaient l'air encore assez solides. Tant mieux. La jeune femme changea légèrement de position, ses poings se refermant sur les gardes de ses lames de coudes. Elle se plaça aux coté de son "frère" alors que ce dernier lui avait demandé de ne pas s'en faire et qu'il serait toujours avec elle.

"Toujours ensembles... Quoi qu'il advienne. C'est une promesse."

Et Lazuli sourit simplement, le plus calmement du monde. Ces mots semblaient assez étranges pour elle. La maudite regarda du coin de l'oeil son compagnon, puis, ensembles, ils s'élancèrent en avant. Le combat fut quelque chose de sauvage, ils avaient le pouvoir des démon en eux, alors c'était quelque chose de tout à fait normal. Une imprudence, une estafilade sur son flan.

-Tu vois bien que tu ne fait pas le poids contre eux. Laisse toi aller et tu prendras le dessus sans même une autre blessure.-

Non... Non, elle ne devait pas se laisser aller, il fallait qu'elle lutte, comme ils le faisaient tout les deux depuis tout ce temps... Lazuli continua de se battre, mais cette voix en elle... Elle n'arrivait pas à rester calme... Pas alors qu'elle se battait... Il fallait qu'elle les vainc, pour protéger le forgeron et sa fille... Oui... Elle devait pouvoir les protéger, tous, quoi qu'ils pensent d'elle...

-Et tu as besoin de moi pour ça...-

Peut-être... Son esprit flancha... La fureur brûla en elle et elle céda juste un peu de terrain. Il n'en fallu pas plus pour que son démon ne déferle en elle. Son regard rougeoya et l'aspect de son bras démoniaque changea légèrement. Son style fut beaucoup plus brutal et froid. Elle réduisit en charpie chacun des démons qui se dressa sur son chemin. Elle avait toujours le visage rivé sur le sol, le regard écarlate rivé sur le sol alors qu'elle se tourna vers Onyx alors que la voix continuait encore et toujours de raisonner dans son esprit alors qu'il lui parlait, encore et encore...

-C'est bien, tu n'as plus qu'à te débarrasser de lui maintenant, tout ce qu'il cherche, c'est à t'affaiblir. Il refuse que tu lui tienne tête...-

Il ne voulait pas qu'elle soit plus forte... Elle se laissait berner à cause de la colère qui sommeillait en elle pour le moment. Lazuli se tourna vers Onyx, ses armes toujours en main... et pourtant, elle restait en position de combat face à lui. Elle voulait prendre sa vie ou le forcer à la rejoindre.

"Défends-toi..."

Souffla-t-elle d'une voix glacée. Elle succombait à son démon... Elle avait toujours été plus faible qu'Onyx de toute façon... Lazuli avait alors purement et simplement charger son "frère", prête à le frapper... voir pire. Son cheval commença à piaffer, battant des sabots sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie ou la survie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie ou la survie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Albion :: Brekilien :: La foret-
Sauter vers: