Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le culte de Maigicat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Le culte de Maigicat   Dim 3 Avr - 1:27

Azmaria était passablement de mauvaise humeur, c'était ce jour que devait arrivé la personne que ses supérieurs lui envoyait… Pour la garder à l'oeil, elle n'était pas dupe une seconde. Elle s'était donc doucher, comme tout les matins et avait lissé le poil de ses oreilles et de son pompon. Elle avait alors passé sa robe de prêtresse et avait hésité un instant avant de la boutonner un bouton plus haut que d'habitude. Une fois qu'elle fut prête, elle fixa son voile sur sa chevelure et ses oreilles. Ainsi, elle pouvait ressembler à une humaine comme les autres et beaucoup ici pensait qu'elle l'était. Elle ne cherchait pas à les détromper. La jeune femme alla alors voir si elle n'avait rien oublier dans la cellule qu'elle avait préparer pour l'étranger dans le cloître qu'elle occupait seule our le moment… Sa propre cellule, ainsi que son bureau était peut-être meubler de façon trop faste, mais elle ne s'en souciait pas. Les dons autres que l'argent pouvait exister après tout et le culte ne pouvait pas en faire grand-chose.

La jeune femme soupira et glissa la clef dans l'anneau qu'elle portait à sa ceinture, puis, elle rejoignit le Temple en lui-même et s'occupa de tout comme tous les matins. Comme tout les matins, elle trouva de l'aide pour le travail un peu physique qu'elle n'avait pas envie de faire. Puis, quand un homme vint près d'elle avec une petite qui ne devait pas avoir plus de cinq ans, elle se tourna vers eux en souriant. L'homme désigna son enfant et Azmaria se baissa donc au niveau de la petite, sa jupe dévoilant légèrement un bout de cuisse, 'maladroitement', alors qu'elle parlait à l'enfant :


« Bonjours trésor. Je t'écoute... »
« Madame, ça veux dire quoi Maigicat. »
« Ça veux dire que notre culte s'est formé autour de la pierre de Maigice, tu connais cette pierre ? »
« Papa m'en a déjà parlé, mais j'en ai jamais vu... »
« Tu veux en voir une ? »
« Oh oui ! »


Azmaria sourit doucement, puis entrouvrit innocemment le haut de sa robe en un décolleté plongent d'où elle tira son petit cristal de Maigice. Elle laissa l'enfant émerveillée le tenir au creux de ses petites mains, sentant le regard de son père se poser sur elle. L'enfant avait alors ris en disant que le cristal était chaud. Maria en avait profité pour prendre ses petites mains au creux des siennes, puis, elle la laissa repartir, avertissant simplement le père que la magie habitait son enfant, elle l'invita aussi à faire ce qu'il y avait à faire pour ça. L'homme la remercia et sorti avec son enfant. Quand elle rangea le cristal dans son décolleté, elle vit l'homme faire un don dans l'urne à cet effet, elle sourit doucement et reboutonna son col juste ce qu'il fallait. Azmaria repris maintenant sa routine habituel, ayant un mot pour chacun alors qu'elle préparait déjà son serment. Elle ne surveillait pas vraiment l'arrivée de cet envoyé. Il arriverait quand il arriverait et se présenterait sûrement à elle à ce moment, elle n'allait pas le guetter… Elle allait encore moins se montrer nerveuse, ce ne ferait que lui signaler qu'il pouvait peut-être y avoir un problème quand à son niveau.

En attendant, elle continuait à se comporter 'maladroitement' comme elle en avait l'habitude, s'accordant de temps à autre un moment de faiblesse pour pousser l'affection de ses ouailles et leur potentiel aux dons. Azmaria s'était finalement isolée, lançant le rituel qui précédait chacune de ses oraison, rituel qui ne divergeait pas des autres Temples. Un instant, elle glissa ses doigt sur la surface de sa robe, là où se trouvait sa Maigice. La prêtresse souriait toujours avec douceur alors qu'elle répétait toujours mentalement son sermons du jour. Il serait prononcer dans quelques minutes maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drislan
Prêtre
Humain
Eternia
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Lun 4 Avr - 5:13

Le reveil était assez normal pour Drislan, enfin, il aurait du l'être, quelque chose du genre être tôt lever, tôt dehors et tôt en train d'entrainer les nouveau prêtre, toutefois, cela semblait ne pas être le cas, il c'était réveiller dans un lit qui n'était pas le sien, il regarda un moment autour de lui, il lui fallu quand même un petit moment avant de ce souvenir de la raison pour laquelle il se trouvait la, il fallait dire que ce n'était pas tout les jours qu'il partait faire autre chose pour sa religion.

Alors qu'il se levait, complètement nue, il regarda alors son reflet un moment tout en se souvenant de sa mission, il devait mettre les point sur les i à une jeune prêtresse qui profitait un peu trop de son statut pour prendre dans les dons, cela ne semblait pas trop être compliqué, même si il ne voyait pas pourquoi elle n'avait pas été banni de l'ordre, il se gratta un moment l'arrière de la tête tout en regardant son visage dans le miroir, il était immuniser contre son propre regard, heureusement quand même, toujours était il qu'il prit une douche rapide, se coiffa un moment et s'habilla avant de commencer sa reconnaissance.

Faire en sorte qu'il ne soit pas trop remarqué était facile, après tout, il suffisait d'une cape avec une bonne capuche pour passé inaperçue, il y avait beaucoup de personne comme cela qui semblait venir dans le temple, peut être pour pouvoir mater la prêtresse sans se faire reconnaitre, une chose qu'il ne semblait pas vraiment voir le raisonnement, toujours était il qu'il était venu à une séance assez matinal et avait poser quelque gemmes dans des coins assez peu visible du temple, puis, alors qu'il était partit un peu prendre de quoi manger, il surveillait le tout avec les pierres ainsi poser.

Ce qu'il voyait, n'était pas vraiment correcte, cette jeune prêtresse semblait trop utiliser son corps pour presque forcer les mâles à donner plus de dons, bien que lui même ne comprenait pas trop, et ajouter à cela ces manigances, car il voyait clairement que ce qu'elle faisait n'était qu'un acte, il pouvait comprendre pourquoi il allait avoir un sacré travail, encore une fois, il ne voyait pas pourquoi elle n'avait pas été banni, peut être qu'elle avait usé de ces charmes pour ne pas l'être, Drislan soupira, il y avait de la corruption partout...

Enfin, elle allait surement commencer un des test qui était toujours pareil dans les temples, il allait surement devoir regarder cela de lui même, ne voulant pas fausser le résultat avec ce qu'il avait mis autour du temple, il annula alors sa magie, histoire de rentre le lieux plus sain avant de se diriger, toujours sous une cape, pour ensuite se placer vers le milieux des rang, c'était mieux que d'être derrière ou alors devant, enfin, quoi que, il ne montrait pas un grand intérêt à elle si il ne se mettait pas devant en étant un mâle, peut être que cela allait être suspicieux, ou alors juste qu'il ne voulait pas être remarquer, il semblait trop penser à son image, de toute manière, si elle venait à faire quelque chose près de lui, il pourra toujours révéler son identité et commencer le sermon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Lun 4 Avr - 12:21

Azmaria attendait donc cet envoyé en suivant ses activités… Puis, alors qu'il n'y avait rien en apparence, elle remarqua une silhouette qui s'attardait un peu plus que la normale. La jeune femme se passa une main dans la nuque, un peu fatiguée de sa journée, mais ce n'était pas bien grave. Elle continua donc comme toujours, faisant son sermon de manière tout aussi exaltée que d'habitude, i n'y avait aucun doute quand au fait qu'elle suivant vraiment les idéologies ce culte. Cette exaltation allumait des lumières dans le regard des plus croyants d'entre eux. Les enfants, auparavant turbulents, écoutait le sermon, blottis contre les jambes de leurs parents. L'aura de la jeune prêtresse faisait encore son office, apaisant ses ouailles. Les femmes semblaient sourire, c'était cet effet et cet enthousiasme de la jeune femme qui leur plaisait tant. Elles ne la jugeaient pas de ce qu'elle faisait passé pour de la maladresse, le croyant, sans le moindre problème. L'hybride continua donc sa journée et ses sermons. Effectuant aussi les rituels des Maigicats, bien entendu.

Vint ensuite le moment où il fut temps de commencer la cérémonie de révélation. Elle avait alors débuter le rituel même si, pour le coup, cela n'avait rien de magique. La jeune femme vit alors les êtres qui désirait subir le test s'apprêter, en fil. Bien sur, la majorité étaient des enfants, mais il y avait cependant aussi des adultes, des hommes et des femmes qui doutait d'une façon ou d'une autre de leur incapacité à user de magie. Les enfants étaient les plus facile à tester, leur magie pulsait généralement dans leur aura et elle n'avait que peu d'effort à fournir… enfin, la plupart du temps… Les adultes étaient plus difficilement décelables, mais cela arrivait. Durant le test, Azmaria fut apparemment prise d'un vertige et un habitué se précipita aussitôt pour la soutenir, le temps qu'elle 'se reprenne'. Elle s'accordait juste un instant de tranquillité. Azmaria poursuivit cependant les test, conseillant à l'entourage de ceux doués de magie les invitant à suivre certaines points pour mieux contrôler leurs magies. Elle proposait également aux plus sensibles une séance avec plusieurs personne, comme elle en faisait de temps à autre…

Elle continuait d'agir comme elle le faisait habituellement, dévoilant certaine section de son corps dans une apparente maladresse érotique. Azmaria n'appela pas au don, rappelant juste qu'ils seraient les bienvenus. Elle n'obligeait à rien, les gens donnait de leur plein gré, bien qu'elle face en sorte de les encourager à donner, de par cette apparente maladresse. Cependant, ils demeuraient maîtres de leurs choix et c'était pour ça qu'elle ne craignait pas cet envoyé de Maigicat. Azmaria remercia alors l'homme qui l'avait soutenu et sourit doucement avant de le laisser partir, comme les autres, les saluant simplement avec un léger sourire et toujours cette apparente faiblesse. Certains lui demandèrent de faire attention à elle de prendre soin de ne pas trop en faire. Puis, quand la plupart de gens partirent, elle se dirigea vers l'homme qu'elle avait aperçu, traînant toute la journée ici ou là dans le Temple. Restant à une certaine distance de lui, elle lui avait simplement parlé :


« Bonjours, je suppose que c'est vous qu'ils m'ont envoyés, n'est-ce pas ? Enchantée, je m'appelle Azmaria. »

Probablement qu'il allait lui faire des reproche quand à sa façon de faire. Cependant, la jeune femme ne voyait pas ce qu'elle faisait de mal. Pour elle, les prêtres et prêtresses devaient accompagner les croyants, les guider et parfois, les encadrés, mais il fallait aussi savoir se montrer humain et pas simplement des machines. Elle qui avait toujours grandit au coeur de Maigicat pensait que les croyants avaient besoin de sentir que les prêtres et prêtresses étaient des êtres humains, tout comme eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drislan
Prêtre
Humain
Eternia
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Mar 5 Avr - 3:31

Drislan ne savait pas trop quoi faire ou alors quoi dire, après tout, en temps normal, un tel comportement était digne d'être expulser, ou plutôt bannie dans ce cas de figure, toutefois, cela n'avait pas été le cas, soit il y avait des éléments corrompus dans les temples, ou alors elle avait quelque chose qui faisait d'elle un atout pour leur religion, pour le moment, en tout cas, il ne voyait que des défauts, elle était trop sur l'érotisme, elle faisait certes passer cela pour de la maladresse, mais lui voyait très bien ce qu'elle avait en tête, c'était vraiment embêtant qu'ils soient du même endroit, il allait donc devoir lui dire un petit quelque chose.

Dans la fin de la journée, il remarqua qu'elle s'approcha de lui pour lui parler, alors elle avait vu à travers son déguisement, il était vrai qu'il était rester trop longtemps, enfin, ce n'était pas comme si il se cachait, il soupira alors avant de ce lever et d'avancer vers elle, lui faisant alors face, il était quand même un peu plus grand qu'elle, la forçant un peu à lever la tête, pour le moment, il ne semblait pas retirer ce qu'il avait sur le dos, peut être qu'il ne voulait pas montrer qui il était tant qu'il y avait encore quelque personne autour, qui plus ai, elle ne pouvait pas voir grand chose, entre l'ombre de la capuche et son masque, cela était compliqué.


"Moi je suis Drislan, venez, nous avons beaucoup de chose à dire."

Après tout, tout le monde allait partir, alors autant se diriger vers les couloir du temps pour parler, une fois assez loin, il retira enfin ce qu'il avait sur le dos, il était bien entendu masqué et portait son habit normal, bu blanc et du bordeaux, toujours était il qu'il la regarda un moment, cherchant un petit quelque chose avant de finalement poussé un soupirer las, elle allait vraiment lui donner du fils à retordre, il le savait, il le sentait, vivement qu'elle fasse des efforts, pourquoi semblait il aussi presser de ne plus la voir?, aucune idée, en tout cas, il allait de suite lui dire quelque chose.

"Je comprend que vous ne forcer personne pour des dons, mais votre manière de faire les choses reviens presque à mentir au croyant."

Il n'allait pas encore parler des vols qu'elle faisait, après tout, elle était déjà au courant que c'était une raison, au lieux de cela, il allait tout de suite ce lancer en la traitant de menteuse, peut être que ce genre de phrase allait la choquer un peu, pour sa part, c'était un peu la vérité, elle se montrait faible alors qu'elle ne l'était pas, elle se montrait fragile alors que c'était le contraire, du moins, c'était ce qu'on lui avait dit, il continua alors de la fixer, il était impossible de voir son regard avec son masque, et sa bouche gardait un ton très neutre, il était vraiment compliqué à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Mar 5 Avr - 15:00

Alors qu'elle s'apprêtait à regagner le cloître, elle fit un détour pour aller parler à cet homme, puisqu'il faudrait bien qu'elle compose avec. Elle s'était présentée à lui, c'était la moindre des choses…. Il lui rendit sa présentation, disant s'appeler Drislan, il ajouta qu'ils auraient beaucoup de choses à se dire et elle soupira. Décidément, il ne perdait pas de temps. Enfin, ils se dirigèrent vers les sections réservées aux prêtres et prêtresses, elle fermerait les portes du Temple un peu plus tard… comme à son habitude. Une fois la partie commune du Temple quitter, il enleva son manteau et elle vit alors qu'il portait un masque. Un instant, elle se demanda pourquoi, mais la question ne franchit pas ses lèvres. Il soupira et elle compris qu'il était aussi heureux d'être là qu'elle de le voir… Ça promettait pour les jours à venir… Il lui dit comprendre qu'elle ne forçait personne pour les dons, cependant, il la traita tout de même de menteuse et le point de Maria se crispa, seul signe de son irritation. Heureusement, elle était bonne comédienne et elle parvenait donc sans trop de problème à masquer ce qu'elle ressentait. Elle le regarda alors de son regard gris pétillant de quelques étincelles écarlates alors qu'elle lâchait simplement quelques mots :

« Je vois… Vous voilà à peine arrivé que vous me traiter de menteuse ? Ça ne va pas aller ainsi… Connaissez vous au moins les habitants de la cité de l'avenir ? Pour ma part, je pense que chaque lieux mérite un type de prêtre en particulier. Personne ici ne s'est jamais plain de ma manière de faire, personne. »

Elle se tu et le regarda. C'était l'une des rares fois où la jeune prêtresse ne souriait pas. Elle regarda un moment Drislan, comme si elle essayait de voir à travers son masque. Son énervement provoquait un léger crépitement au niveau de sa Maigice, son pouvoir de foudre qui avait parfois tendance à réagir à ses émotions à ce niveau-là. Elle soupira et secoua doucement la tête, vérifiant à ce que le voile demeure en place. Elle recommença alors tranquillement à avancer à nouveau dans le cloître, jusqu'au lieu de repos qu'elle avait préparé pour lui.

« Vous pourrez vous reposer ici durant le temps de votre séjour. Mais si vous me qualifier de menteuse Drislan, moi je peux vous assurer que vous jugez trop vite, après tout, vous ne connaissez rien de ce lieu et rien de moi ! »

Doucement, un sourire vint à nouveau se poser sur ses lèvres alors qu'elle se força à lui montrer un certain accueil. Elle ouvrit la 'cellule' et lui en avait alors tendu la clef, un sourire toujours poser sur ses lèvres, même si elle n'avait pas vraiment envie de sourire… Enfin, c'était un peu compliqué. Aujourd'hui, Azmaria n'avait pas puiser dans les dons, elle n'était pas bête, loin de là, elle ne le ferait que quand elle pourrait être sûre que Drislan ne la vois pas faire. En attendant, la jeune prêtresse le laissa poser ses affaires… Il devait bien en avoir quelques unes, après tout, ce n'était pas la mission d'une seule journée ! Elle se contenta simplement d'encore quelques mots :

« Le repas sera servit dans environ une heure, je suppose que vous trouverez la salle à manger seul. »

Après tout, ce temple n'était pas bien différent des autres et elle ne s'inquiétait pas qu'il rentrer chez elle, c'était fermé à clef. Azmaria soupira doucement, son sourire s'estompant, elle n'était vraiment pas de bonne humeur. Cette « visite » commençait vraiment très mal et cela promettait d'être un cauchemar pour les jours suivants. La jeune femme alla dans la cuisine et commença à préparer le repas du soir. Habituellement, elle mangeait plutôt de façon végétarienne, elle n'était pas très fan de viande, cependant, elle ferait un effort, même si elle ne toucherait probablement pas à la viande pour sa part. Elle passa l'heure qui restait à préparer une sorte de ragoût, puis, elle dressa la table, prenant soin que leur couverts ne soient pas trop près puisqu'ils semblaient s'indisposer mutuellement. Puis, le moment venu, elle transporta la marmite dans la salle à manger et commença à servir les rations, sans un mot et un mince sourire revenu maintenant sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drislan
Prêtre
Humain
Eternia
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Mer 25 Mai - 18:54

Drislan était la pour critiquer la jeune demoiselle, alors il s'attendait bien entendu à ce qu'elle commence à lui dire certaine chose assez déplacer. Cela commença assez vite par le fait qu'elle semblait dire que chaque endroit devait avoir un prêtre personnalisé. Il n'était pas contre bien entendu, mais sa manière d'agir n'était pas du tout quelque chose d'acceptable. Il se gratta alors un moment la tête, il allait encore une fois être un peu tranchant, mais tant pis, c'était pour le bien de la petite.

"Je ne dis pas qu'un peu d'originalité est mauvais, mais utiliser son corps pour plus de profit n'est pas quelque chose d'acceptable."

Et la voila maintenant qui commençait à monter sur ces grand chevaux, expliquant qu'il ne savait rien d'elle ni même de l'endroit, ce qui n'était pas totalement faux. Toutefois, il était ici pour une raison, elle avait été accuser de vol et ce n'était pas qu'une seule fois, alors il devait bien y avoir un fondement. Également, il y avait juste son comportement, mais cela était assez particulier, il ne savait pas comment il allait agir à ce propos, toujours était il qu'il allait clairement lui dire tout ne face, pour cela, il allait même jusqu'à retirer son masque un moment et la regarder dans les yeux.

"Vous savez bien entendu qu'il y a d'autre raison à ma venu, comme ces rumeurs sur vos emprunt dans la la boite de don."

L'effet excitant était quelque chose de puissant et il n'allait le laisser plus de quelque secondes, après tout, cela pouvait être dangereux par la suite. Toujours était il qu'une fois que cela fut fait, il pu ranger un peu ce qu'il avait amener avant de manger en sa compagnie. Le repas ne fut pas spécialement des plus animé, personne ne parlait à vrai dire, cela valait pourtant mieux pour le moment, après tout, elle allait avoir certainement plus de chose à lui dire à partir de demain suite à ce qu'il allait critiquer.

Après avoir bien entendu aider pour laver la vaisselle, il retourna dans ce qui allait être sa chambre pour les prochaines nuit et se mit à réfléchir un moment à ce qu'il allait faire. Il choisit donc de faire un peu de violon, laissant dans le temple un air doux et assez reposant planer pendant de longue minutes, voir même une petite heure, jusqu'à ce qu'il se décide d'allé se coucher, demain, il allait avoir beaucoup de chose à faire. La nuit se passa assez calmement et le matin arriva sans le moindre problème. Drislan se leva alors et s'habilla le plus correctement possible avant d'allé se préparer pour voir ce qu'elle allait faire de sa journée, autant bien commencer quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Mer 25 Mai - 23:54

Azmaria était énervée contre lui, mais elle ne montrait pas sa colère. Elle ne lui montrerait pas cet énervement, elle ne le voulait pas. Utiliser son corps pour plus de profit était mal disait-il, ce n'était pas non plus comme si elle agissait en catin ! Elle serra un instant les dents pour se calmer et ne pris pas la peine de lui répondre. Il avait alors ôter son masque et, sans pouvoir s'en empêcher, son regard accrocha celui de l'homme. Elle déglutit sans pouvoir s'en empêcher. Il y avait quelque chose… Elle sentit son corps qui réagissait et vu sa colère, ce n'était pas normal. Sa coiffe bougea un peu alors que l'une de ses oreilles tenta de se redresser, Elle ne savait ce qu'il faisait, mais cela lui avait fait. Il avait parlé, mais elle l'écoutait d'une oreille distraire maintenant, d'autre pensées tournant dans sa tête… Son souffle s’accéléra légèrement. Il lui parla alors des vol dans la boite de dont et elle ne répondit pas répétant simplement quelques mots d'une voix qui se voulait le plus neutre possible.

« Le repas sera prêt dans environ une heure... »

Et elle le planta pour filet dans la cuisine. Elle avait commencé par se passer de l'eau sur le visage, faisant de son mieux pour se redonner l'esprit un minimum clair… Ce qu'elle ressentait là, ça ne lui ressemblait pas vraiment… Oui, elle jouait de son corps, mais jamais cela n'était aller plus loin alors pourquoi ce type l'avait mis dans un tel état… Puis, elle eut un flash… le masque… ça avait commencer quand il l'avait retiré… Une vague de colère s'empara d'elle, mais elle la garda pour elle, continuant simplement sa cuisine. Comme elle l'avait dit, une heure plus tard, la table était dressée et leurs assiette servies. Azmaria n'avait plus aucune envie de lui parler. Ces jours prochains promettaient donc d'être vraiment pénibles… Enfin, ils mangèrent chacun de leur coté, puis ils se séparèrent pour la nuit. Quoi qu'elle fasse, Azmaria s'arrangeait pour qu'on ne vois pas ses oreilles, comme toujours. Elle revint dans sa cellule et brossa sa longue chevelure blanche en se regardant dans son miroir.

Une de ses oreilles se dressa, faisant tomber sa serviette au sol sans qu'elle ne s'en préoccupe vraiment. Elle entendait un violon… Elle ferma les yeux un instant, se laissant simplement absorbée par la mélodie qui la calma de sa colère. Elle récupéra sa serviette et la plia avant de tresser sa longe chevelure blanche. Elle éteignit sa lumière et attendit, assise sur son lit jusqu'à ce que la musique cesse. Là, elle soupira… Pourquoi fallait il qu'il joue du violon… Il était vraiment irritant. C'est sur cette pensée que la lapine avait finit par s'endormir, plus ou moins paisiblement.

Le lendemain, comme tout les jours, elle se prépara tranquillement, bloquant bien ses oreilles sous son voile. Alors qu'elle fermait sa robe, elle regarda un instant sa robe… Puis décida d'y laisser un joli décolleté en pure provocation. Puis, elle prépara de quoi manger pour son… 'invité' avant de rejoindre le temple et de tout préparer, allumer les lampes enchantée ou les bougies, tout ce genre de chose. Comme elle s'y attendait un couple avec une fillette. Comme toute les semaine, la gamine lui apporta un petit pain tout chaud et elle la remercia en souriant avant de lui ébouriffé les cheveux et d'adresser un signe de la main à ses parents. Ils n'étaient pas assez riche pour des dons alors une fois par semaine, ils lui apportaient du pain… Elle s'attendait presque à ce que Drislan lui reproche le geste qu'elle eut alors : croquer à bel dent dans le pain. Elle repris ses fonctions, mangeant de temps à autre un moreau de pain quand :


« Mademoiselle la prêtresse ? »
« Oui ? »


La jeune femme se retourna vers un couple à l'air sévère dont l'enfant restait un peu en retrait… Il semblait garder ses main contre lui, comme si il craignait de toucher quoi que ce soit et elle compris que c'était quelque chose de grave. Elle leur fit alors complètement face et leur sourit simplement. Elle leur dit les écouter et ils luis dirent alors que l'enfant avait un pouvoir dangereux qu'elle n'avait pas signaler. Azmaria dit simplement qu'ils ne pouvaient pas toujours spécifier les types de dons et elle proposa de l'inscrire la prochaine leçon. Le père s'emporta aussitôt hurlant que ce n'était pas de leçons que l'enfant avait besoin, mais qu'on lui enlève ce pouvoir. Azmaria lui dit alors que ce n'était pas si facile que ça. L'homme répliqua aussitôt que si leur fichue culte pouvait éveiller les pouvoirs, ils pouvaient bien les enlever et que si elle ne faisait rien, il renierait son gamin. La lapine se figea, le pain roula terre et la gifle fila s'écrasant sur la joue du père. Tout sourire avait quitter le visage d'Azmaria, remplacer par une rage sourde.

« Vous êtes des abominations de la nature ! Abandonné un enfant parce qu'il est différent ! On devrait tuer les gens comme vous. Vous ne méritez même pas le cadeau de cet enfant dans votre vie. »

Elle criait, folle de rage et les regards des plus matinaux se tournaient vers eux, pas habitués à l'entendre crier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drislan
Prêtre
Humain
Eternia
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Sam 10 Sep - 17:50

Drislan savait que cela n'allait pas être des plus simple de s'occuper de cette jeune femme, il avait été prévenue qu'elle allait surement se montrer un peu plus coriace que ce qu'il avait l'habitude, ce n'était pourtant pas ce qui allait le faire dévier dans sa tâche. Il était bien plus fort que cela, il en avait surement mater des plus dur et si jamais il ne voyait que son seul problème était simplement l'argent, il y aura toujours un autre moyen de s'arranger. Enfin, il ne fallait pas être aussi hâtif, il allait devoir continuer de l'étudier et en apprendre encore un peu plus sur elle le lendemain, c'était ce qu'il y avait de mieux, ce fut donc sur ce genre de pensée qu'il alla se coucher, ayant bien prit soin de ranger son précieux instrument de musique.

Oh bien entendu, la première chose qu'il critiqua en ce levant et en la voyant fut bien entendu le décolleté qu'elle venait de ce faire au niveau de la poitrine, elle semblait vraiment aimer ce montrer comme cela devant les croyant, toutefois, Drislan n'allait pas apprécier. Qu'il ne réussisse pas de suite à lui faire changer d'avis n'était pas vraiment important, après tout, du moment qu'elle continuait cela, il allait rester, alors elle finira surement par céder. Puis, alors qu'il la regardait s'occuper de l'église, il remarqua une famille assez pauvre s'approcher d'Azmaria pour lui donner un petit pain chaud. Le jeune homme regarda simplement la scène, trouvant cette famille assez admirable pour faire ce genre de don et bien qu'il n'était pas conventionnel, il n'allait rien dire, laissant simplement la jeune femme manger dans le pain, cela était une marque de gentillesse, elle pouvait en faire ce qu'elle voulait.

Finalement, la première personne arriva alors pour parler du don de leur enfant et au départ la prêtresse semblait se débrouiller comme il le fallait, conseillant une classe pour le jeune garçon possédant des pouvoirs peut être dangereux. La réaction ne fut ce qu'il avait voulu entendre, toutefois, cela était encore une bonne épreuve pour Azmaria, alors il resta toujours en retrait pour l'écouter. L'homme ... lui tapait un peu sur les nerfs à lui aussi, surtout qu'il semblait insulter le culte, toutefois, quand elle entendit parler de rejeter l'enfant, elle explosa de colère.

Une claque partit alors qu'elle semblait clairement montrer de signes de haine dans ces paroles, avait elle eut quelque chose de similaire?, dans tout les cas, il devait faire quelque chose. Drislan arriva alors pendant que le père semblait continuer de hurler sur la prêtresse de la claque qu'il venait de recevoir. Une fois à porter, ce fut lui qui e fit critiquer pour la mauvaise conduite de la jeune femme, sauf que l'homme n'était clairement pas quelqu'un d'aussi patient qu'Azmaria, renforçant un peu son poing pour le frapper en plein ventre, le mettant alors à terre sans le moindre scrupule.


"Je suis désolé monsieur, mais ma confrère à parfaitement raison, vous souhaitez renier votre enfant parce qu’il détient quelque chose d'unique ou alors parce qu’il semble être meilleur que vous dans un domaine? Je me fiche de vos excuse également, dans le culte de Maigicat, nous décelons, développons et aidons au contrôle des pouvoirs, chaque personne peu maitriser ce qu'il est, êtes vous vraiment un bon parent pour étouffer le potentiel de votre fils?"

Il n'était pas possible de voir de la colère sur le visage de l'homme, toutefois, il était clair qu'il n'aimait pas vraiment ce qu'il voyait. Drislan posa alors sa main sur l'épaule de Azmaria, lui murmurant de ce calmer pour aider l'enfant, cela était la chose la plus importante à faire. Ce fut donc avec l'aide de la jeune femme qu'ils purent convaincre, avec peut être quelque paroles forcé de plus, que le jeune garçon participe à des cours pour contrôler son pouvoir, sa tâche accompli, Drislan retourna simplement dans son coin pour la laisser faire de nouveau, n'allant intervenir que si jamais il y avait quelque chose qui lui plairait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Lun 12 Sep - 10:45

Azmaria avait alors tout simplement craqué. Elle avait giflé le père de famille, ne tolérant pas que ce dernier parle d'abandonner son enfant à cause de ses pouvoirs magiques. Alors qu'elle s'énervait contre ses mauvais parents, Drislan les rejoignit, elle lui jeta un regard mauvais. Si jamais il s'opposait à ce qu'elle faisait. Cependant, au lieu que ce ne soit le cas, il donna un coup de poing dans le ventre du père, sans le moindre scrupule apparent. Il s'était alors insurgé à son tour et elle l'avait plus ou moins laisser prendre les devants. Elle sentit alors la main de l'homme se poser sur son épaule et elle  tourna les yeux vers lui. Il aurait probablement pu y lire une certaine détresse. Elle fit ce qu'elle pu pour calmer le jeu et gérer les choses pour les études de l'enfant. La prêtresse passa doucement une main dans les cheveux. Puis, une fois à nouveau seule avec elle-même, elle s'isola, n'accordant que quelques mots bienveillant à ceux qui l'accostèrent entre temps. Puis, elle s'enferma dans les réserves de l'église et elle se laissa aller, ses nerfs lâchant purement et simplement.

Drislan ne pouvait pas savoir, personne ne pouvait savoir ce que c'était de ne rien avoir… Elle se sentait en détresse, encore. Elle ne voulait pas montrer cette détresse à ses ouailles, Drislan allait probablement encore avoir quelque chose à lui dire à ce sujet, mais c'était un sujet sensible, un sujet qui pourrait probablement créer de très grosses tensions entre eux… Mais il fallait dire que pour le moment, elle n'en avait cure. Elle resta longuement, seule, enfermée dans cette pièce… Oui, enfermée, elle n'avait pas vraiment envie que Dislan ne vienne la chercher pour le moment… Surtout qu'elle avait enlevé son voile, laissant ses oreilles libres. Ces dernières se dressèrent donc simplement sur sa tête. Cela faisait longtemps qu'elle ne se montrait pas elle-même… c'était étrange… Elle regarda alors le voile entre ses doigts, puis, elle soupira profondément avant de parler pour elle-même.


« N'avoir aucun bien… aucun vraie identité… Et je dois accepter ça avec le sourire sans jamais hausser le ton, hein... »

Elle ne haïssait pas le culte, ils étaient sa famille… Mais elle haïssait ce qu'ils la contraignait à faire et ça, Drislan ne pouvait probablement pas comprendre. Après tout, il avait une identité, malgré son masque… Elle n'avait finalement que celle qu'on voulait bien lui donner. Elle était prêtresse, mais elle aurait tout aussi bien être là pour sonner les cloches, faire le ménage ou que sais-je… Elle soupira, puis se passa une main dans les cheveux et fit ce qu'il fallait pour maintenant remettre ses oreilles en place et remettre ensuite son voile. Elle avait ensuite passé une main sur son visage pour se remettre les idées en place. Puis, elle retourna purement et simplement dans le Temple et repris ses occupation comme elle le pouvait, comme toujours. Elle avait hâte de finir la journée. Il ne se passa pas grand-chose sur la fin de la journée et, la jeune femme 'ferma' le temple, comme la veille, mais elle semblait cependant avoir bien moins d'entrain. Éteignant les dernières flammes, elle fit encore les yeux doux à la dernière personne présente qui laissa un don dans le tronc. Elle sourit simplement, puis son regard se posa sur Drislan… Elle soupira et secoua doucement la tête.

« Le repas devrait être prêt d'ici une heure environ. »

Azmaria fuit encore une fois la discussion pour se rendre aux cuisines. Elle aurait pu embaucher quelqu'un pour ça et le ménage… Elle n'y avait jamais tenu, s'occupant du Temple seule… Pour elle, il était donc naturel que cela aussi reçoive paiement… D'ailleurs, pendant que le repas cuisait, la jeune femme s'occupa d'un peu de ménage… Tout ça devenait quand même un peu difficile pour elle seule… Mais elle ne se plaindrait pas, pas même une seule seconde. Elle ne pris pas encore le temps de se changer avec ça, elle n'avait pas le temps que de s'occuper de tout cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drislan
Prêtre
Humain
Eternia
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Jeu 19 Jan - 16:06

Très franchement, Drislan se demandait comment une famille pouvait être aussi idiote envers son enfant, après tout, quel parent n'était pas capable de vouloir le mieux pour ces derniers. Enfin, avec l'aide d'Azmaria, tout c'était bien terminer, l'enfant avait eut le droit à une bonne éducation et il pu retourner à son poste de simple observateur. Toutefois, il devait l'admettre, même si cette dernière avait quelque défauts, sa foi n'était pas du tout quelque chose qu'il pouvait rejeter, en conclusion, il allait très certainement faire en sorte qu'elle reste dans le culte. Il n'était pas une personne mauvaise, il faisait simplement son travail d'une manière assez stricte, mais comme personne n'avait vraiment réussit à lui tenir tête pour le faire reculer, il continuait sur ce chemin sans problème.

La prêtresse était donc partit un petit moment, certainement pour se calmer et Drislan en profita pour poser quelque questions autour de lui. Ce n'était rien de bien méchant et il avait même un sourire pour expliquer qu'il était simplement la pour aider un peu la jeune femme. De ce qu'il pouvait entendre, bien qu'elle était un peu frivole dans sa manière d'agir, le reste du temps, son travail était très bien accompli, elle aidait les gens et faisait bien entendu ce que le culte demandait, à ce quoi il ne fit que soupirer en retournant à sa place, si seulement elle pouvait éviter certaine partie de son comportement, elle n'aurait aucun problème pour la suite.

Il la laissa terminer son service seule, partant simplement après qu'elle lui avait parler du repas pour allé voir quelque chose dans sa chambre. La bas, il retira simplement son masque pour le regarder. Vraiment, certaine chose n'était pas simple et bien que son pouvoir oculaire était pratique comme punition, il y avait bien entendu des risques, surtout envers la gente féminine. Secouant doucement la tête, il prit le temps d'arranger un peu sa tenue avant de ce diriger vers la cuisine, pour une fois, il avait envie d'aider un peu, montrer qu'il avait une meilleur opinion de cette dernière.

Elle ne semblait pas vraiment être dans la cuisine, le repas étant déjà en train de cuir, toutefois, il trouva quelque légume ainsi que de la salade et ce décida de faire un petit quelque chose. Se retroussant les manches et se lavant les mains, Drislan commença à préparer une salade de légume assez basique, sa petite contribution à la table, puis, une fois cette dernière terminer, il se contenta de mettre les couverts, l'aidant un peu. Quand cette dernière viendrait certainement voir pour le repas, Drislan l'acceuillerait en croisant les bras et lui indiquant ce qu'il venait de faire.


« Ce n'est pas grand chose, mais cela est quand même injuste de vous laissez entièrement travailler, je vais rester ici un moment, alors autant prendre une part du travail. »

Il laissa un petit moment de silence, juste pour voir quel allait être sa réaction avant de nouveau lui déclarer un petit quelque chose, peut être allait elle mal le prendre, mais c'était quand même un meilleur résultat.

« Vous avez peut être des manières de faire non réglementaire, mais je ne peux nier votre dévotion pour le culte ainsi que votre bon fond, vous êtes une bonne prêtresse. »

Il laissa donc prendre place pour le repas avant de s'y mettre aussi, il n'y avait rien d'autre à dire pour le coup et il allait bien voir quel allait être sa réaction quant à tout cela, surtout que bon, il y avait encore les rumeurs à faire disparaître ainsi que sa manière d'agir à changer, cela risquait de prendre pas mal de temps à son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Ven 20 Jan - 16:03

Azmaria travaillait et pour le moment, elle le faisait autant parce qu'il y avait beaucoup de travail que parce qu'elle voulait se garder l'esprit occupé. Elle ne voulait pas penser qu'elle aussi sa mère avait voulu l'abandonnée pour une raison qu'elle seule connaissait. Cette femme qu'elle devrait aimer, mais qu'elle se contentait de la haïr de toutes les fibres de son âme. La lapine ne pouvait pas aimer… enfin, elle ne savait pas. On ne l'avait jamais aimé alors comment pouvait elle aimer en retour. Elle se contentait donc simplement de plaire aux autres pour que ça lui rapporte et que cela rapporte au culte… Mais avec cet homme qui la jugeait sans cesse dans les pattes… Elle termina ses travaux et remis méthodiquement son voile en place, on lui avait plus ou moins fait comprendre qu'elle devait cacher ce qu'elle était. Elle avait fini par penser que ce qu'elle était n'était pas une bonne chose.

Soit, Azmaria était retournée en cuisine pour tomber sur nez à nez avec Drislan. Son regard c'était alors assombrit et elle avait alors détourné les yeux, elle ne voulait juste pas le voir, il lui gâchait la vie ! Cependant, elle vit bien assez vite la salade que l'homme avait préparer et elle sentit ses oreilles se couchées un peu plus sous son crâne, se noyant sans son voile. Il lui avait alors dit que ce n'était pas grand-chose et avait ajouté qu'il pouvait rester ici un moment alors qu'il pouvait bien prendre une part du travail. La prêtresse avait alors simplement haussé les épaules, sans vraiment le regarder, elle était aller s'occuper de ce qu'elle avait sur le feu… Pendant que maintenant l'homme reprenait la parole. Il lui avait alors dit que, si elle avait des manières de faire non réglementaires il ne pouvait nié cette dévotion pour leur culte, ni son bon fond… Il ajouta même qu'elle était une bonne prêtresse et elle soupira simplement :


« Je crois que venant de vous, je vais prendre ça comme un compliment. Mais il y a une chose que je ne comprend pas : Que faites-vous encore ici ? C'est pour ça qu'ils vous ont envoyé non ? Pour voir si je ne trahissais pas le culte. »

Elle semblait aussi être un peu énervée, mais elle ne dit rien. Azmaria coupa le gaz et dressa la table avant de tous les servir. Elle n'avait pas envie de parler plus. Il était une épine dans son pied et il la rendait tout simplement folle. Elle avait forgé sa communauté ici, une autre prêtresse n'en aurait pas eut le quart. La jeune femme soupira, puis, elle se posa simplement sur sa chaise, mangeant dans le silence, même si elle n'avait pas faim, même une seule seconde. Est-ce qu'elle boudait ? Et bien, c'était un peu plus compliqué qu'il n'y paraissait. Peut-être que d'une certaine façon elle commençait à tolérer la présence du Prêtre mais jouer les innocentes, ça la fatiguait vraiment maintenant… Elle termina son repas et débarrassa avant de toiser l'homme avant de lui lâcher d'un ton assez froid.

« Vous voilà bien riche Drislan, pour vous permettre de juger une personne dont vous ne savez rien ! »

Azmaria eut alors un geste pour le planter là et s'éloigner jusque dans sa chambre, elle avait des plaies à penser après cette journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drislan
Prêtre
Humain
Eternia
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Mar 1 Aoû - 1:37

Peut être que Drislan était un peu trop stricte envers Azmaria...., non, il ne pouvait pas penser comme cela, il avait une mission et devait s'en tenir. Il avait été choisit pour son calme et aussi sa rigueur, si jamais il commençait à être un peu laxiste, on allait vraiment finir par lui demander de rentrer, bien que personne n'était encore venu voir comment cela ce passait. De tout façon, ils avaient certainement une confiance aveugle envers l'homme, ce dernier n'avait jamais failli à sa tâche, ce n'était pas maintenant que cela allait commencer.

Drislan voyait que la jeune femme ne le portait pas dans son cœur, cela était assez naturel, il n'était pas vraiment ici pour ce faire aimer. Avec du temps, elle comprendrait certainement qu'il faisait cela pour son bien, enfin, elle avait quand même montrer certaine chose intéressante aujourd'hui, alors il pouvait la complimenter un peu. Il avait donc aider pour le repas et lui avait dit ce qu'il pensait d'elle maintenant, ce qui eut une réaction ... assez neutre de la part de la jeune femme. Elle semblait également un peu énervée et il se gratta un peu la tête, voyant assez bien ou elle voulait en venir, toutefois, il semblait avoir été assez clair la première fois.


"Personnellement, je trouve cela assez absurde de penser que vous pourriez trahir le culte, vous ne me semblez pas mauvaise. Maintenant, vous comprenez que j'ai plusieurs chose à faire ici, comme comprendre la raison de vos emprunt dans la boite de dons ainsi que de rectifier un peu votre ... manière de faire, pour le reste, je n'ai rien à dire."

Peut être semblait il un peu stricte dans ce qu'il disait, mais au moins, il démontrait qu'il avait une bonne opinion d'elle. Le repas se passa alors ... assez silencieusement, bien qu'il avait clairement l'impression qu'elle n'était pas d'humeur à parler. D'accord, il pouvait comprendre cela, mais l'atmosphère semblait tellement ... lourde. Au final, ce fut Azmaria qui rompit le silence en lui lançant de nouveau qu'il ne savait rien d'elle. Cela lui faisait penser, c'était la deuxième fois que cette dernière c'était fâché de la sorte quand à sa propre personne. Avait elle eut aussi une enfance très difficile, peut être devrait il lui demander cela, bien qu'il s'agissait un peu du privé. Drislan tenta alors de l'intercepter en essayant d'attraper un bout de vêtement de cette dernière, à la place, ce fut sa coiffe qu'il attrapa, révélant les jolies oreilles de lapine. Elle ne pouvait pas vraiment voir ces yeux et donc sa surprise, toutefois, sa bouge pouvait montrer qu'il était quand même étonné de voir cela.

"Vous êtes ... une hybride?"

Mais ce n'était peut être pas le moment de rester à ne rien faire, elle allait risquer de fuir. L'homme renforça alors sa vitesse pour lui bloquer son moyen de sortit, ce plaçant alors devant elle, mais levant les mains pour qu'elle comprenne qu'il ne voulait pas vraiment lui faire de mal. Que pouvait il dire maintenant, savoir pourquoi elle cachait ce qu'elle était?, les raisons de cette colère toujours aussi présente, il fallait bien dégonfler l’abcès, et il allait faire le premier pas.

"Je..., il y a beaucoup de questions qui tournent dans mon esprit en ce moment, mais je crois que le plus urgent serait de mettre les choses à plat entre nous deux."

Il allait avoir des réponses, bien qu'il allait quand même faire attention à ne pas trop la pressé. Il ne pouvait clairement pas trop montrer ce qu'il ressentait pour l'instant, toutefois, il indiqua une chaise à Azmaria avant de prendre de nouveau la parole.

"S'il vous plait, asseyez vous. A vous entendre, vous avez du subir une vie difficile, croyez moi quand je dis que je peux comprendre cela. Néanmoins, je ne pourrais pas affirmer mes dires sans vous comprendre parfaitement, également, comme je sais que de parler de sujet sensible est quelque chose de complexe, je peux vous proposez de vous comptez ma propre histoire avant la votre."

Oui, Drislan était prêt à partager sa propre histoire avant qu'elle ne parle de la sienne, si cela pouvait la calmer et l'aider à comprendre un peu mieux ce qu'il était. Enfin, avant toute chose, une plus grosse question lui brulait les lèvres et il eut clairement envie de la poser, ce dernier soupirant lourdement avant de la poser.

"Votre nature, y a il une raison à la cacher?, vu le nombre de personne vous ressemblant marchant dans les rues..., Ah, désolé, peut être avez vous aussi une raison pour cela."

Il semblait s'excuser assez souvent pour le coup et cela ne lui ressemblait pas vraiment, toutefois, pour ne pas perdre une personne talentueuse comme elle, Drislan pouvait bien faire un effort. La question maintenant était de savoir si elle allait vraiment s'ouvrir à lui, même légèrement, il se doutait qu'elle n'allait pas tout lui déballer d'un seul coup. Le risque qu'elle se mette encore en colère était également présent et bien qu'il allait tenter de la garder pour lui parler, trop la forcer pourrait être négatif aussi, alors si jamais il la voyait trop forcer, il la laisserait certainement passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Mar 1 Aoû - 3:20

Azmaria n'aimait pas la présent de Drislan et le fait qu'il soit là pour la juger alors qu'il ne savait rien d'elle. Cependant, il annonça alors qu'il trouvait absurde de penser qu'elle pourrait trahir le culte. Il ne la trouvait pas mauvaise et elle demeurait immobile face à tout ça. Cependant, encore une fois, il en revint au fait qu'elle avait piocher dans les réserves du culte... il parla aussi de rectifier un peu sa manière de faire et elle se mura dans le silence pendant une partie du repas. Après ce dernier, elle se prépara à partir sur une dernière réplique acerbe. Mais le prêtre masqué avait voulu la rattraper et elle avait sentit un tiraillement au niveau de sa tête et ses oreilles avaient recouvrer leur liberté. La lapine ouvrit grand les yeux et s'était alors tourné vers lui en le regardant maintenant. Il semblait vraiment étonné de ce qu'elle était et elle soupira. Elle s'en doutait, on ne lui avait rien dit sur elle, qu'elle soit traiter comme une prêtresse comme une autre.

"C'est bien ce que je disais... Vous ne savez rien."

Et elle commença à vouloir s'éloigner, mais non, il lui coupa tout simplement la route. Elle le fixa, et positionna ses mains d'une manière qui montrait clairement qu'elle n'hésiterait pas à user de sa magie contre lui si il ne lui en laissait pas le choix. Drislan lui dit alors qu'il y avait beaucoup de question qui tournaient dans son esprit et il estima que le plus urgent serait de mettre les choses à plats entre eux deux. Ça allait être un peu compliqué. Elle le fixa un moment, toujours prête à attaquer... Puis, elle soupira, se relâchant légèrement avant d'aller se rasseoir, comme il le lui indiqua. Le prêtre masqué lui avait alors posé des questions sur ce qu'avait été sa vie, disant que sa vie avait probablement été difficile. Azmaria soupira doucement. Il voulait même le savoir et il était même près à lui raconter sa propre histoire... Elle n'avait que faire de son histoire, mais juger ainsi... C'était précisément ce qu'elle lui reposait.

Au début, la jeune femme ne répondit rien, se murant simplement dans le silence. Et il continua de la questionner, lui demandant si il y avait une raison pour qu'elle cache sa nature vu qu'il y avait d'autres hybrides lapines et autres qui se baladaient dans les rues d'Eternia... Eternia... C'était quand même une habitude à prendre. Azmaria soupira simplement et tirailla doucement une de ses oreilles, cherchant maintenant par où elle allait pouvoir commencer. C'était un peu compliqué.


"Je suis une hybride oui et je suis originaire d'Eternia... enfin de Darigna... Comme tu dois le savoir les hybrides n'étaient pas très commun à ce moment là... Mon histoire n'est pas particulièrement triste, je n'ai toujours vécue que par et pour l'ordre... Je suis une pupille du culte... je n'ai toujours connu que le culte, ils sont ma famille... ou ce que j'en ai de plus proche en tout cas."

Elle récupéra son voile et le remis en place, presque comme un réflexe. Ensuite, après quelques hésitations, elle avait repris la parole :

"A l'époque, les hybrides comme moi... auraient probablement fini entre les pattes de l'Empereur et, si le Culte ne s'opposait pas à lui, ils m'ont quand même caché... protéger... et je suis devenu une apprentie avant même de savoir marché ou parlé..."

Elle le regardait et se fit encore la remarque que ça l'agaçait que de le voir constamment cacher derrière ce masque. Sans crier gare, elle s'était levée, s'était approchée de lui et elle lui ôta purement et simplement son masque sans même réfléchir, l'envoyant voler plus loin. Puis, le regard de la prêtresse se figea dans celui ce l'homme. Elle se sentit alors étrange et sa poitrine était comme compressée par ses vêtements. Elle ne savait pas vraiment où elle en était. Elle le regarda un moment et... son voile retomba, ses oreilles s'étaient redressées sur son crâne et sans chercher à comprendre ce qui se passait, elle avait simplement sauter sur Drislan... au sens propre, le renversant par la même occasion et là voilà qui était à chevale sur le prêtre, les mains poser sur ses épaules. Normalement elle était séductrice, oui, mais cela n'allait pas plus loin, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait... Et puis... Elle n'y réfléchissait même pas d'ailleurs... surtout quand leurs regard se croisaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drislan
Prêtre
Humain
Eternia
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Ven 8 Sep - 18:49

Comment voulait elle qu'il sache quelque chose, ces supérieurs n'avaient pas trouver cela normal de lui expliquer ce qu'elle était. Pourtant, il était même sur qu'ils étaient au courant au moins pour le fait qu'elle soit une Hybride, ce n'était pas comme si chaque temple était séparer des autres. Que pouvait il dire maintenant, elle pouvait avoir parfaitement raison, il ne savait rien, c'était même pour cela qu'il voulait lui dire sa propre version des fait si jamais elle ne se sentait pas capable de lui raconter un peu ce qu'elle était.

Il avait quand même réussit à faire en sorte qu'elle s’assoit de nouveau pour commencer à un peu parler d'elle même, ce qui était une victoire en soit. Son histoire, par contre, semblait assez ... particulière, bien qu'elle avait quand même quelque point commun avec lui. Lui aussi avait vécu que par le culte, ou en tout cas, aussi longtemps qu'il pouvait s'en souvenir. Il avait certes eut une famille à un moment, mais cela était il y a si longtemps, quelque chose ... qu'il n'arrivait plus vraiment à se souvenir pour le coup. Mais peut être que de lui en parler à son tour pourrait la calmer un peu?, il fallait qu'ils aient au moins un terrain d'entente.

Surtout qu'elle n'avait pas tord sur la fin, à l'époque de Darigna, tout était compliqué, il fallait souvent se cacher, d'ailleurs, cela n'était pas à cause d'eux que ce qui avait été sa famille auparavant, quand il était très jeune, avait été tuer? Il ne s'en souvenait plus vraiment, alors il considérait aussi le temple comme sa famille, le tout était maintenant de savoir comment lui expliquer cela sans qu'elle ne pense encore du mal de lui.


"Vous savez, mon cas est un peu près pareil que le votre. Certes j'ai eut une famille..., pour le peu de temps que je m'en souvienne, néanmoins, la guerre en Darigna me l'a retiré très rapidement pour que je puisse vraiment m'en rappeler. Pour le reste, vous l'avez certainement compris, comme vous, je ne vis que par le culte, il est ma famille et tout ce que j'ai maintenant."

Il espérait qu'avec cette explication, Azmaria comprendrait qu'il était comme elle, qu'il n'avait plus de famille et, d'ailleurs, qu'elle pouvait être comme une sœur pour lui. Il n'avait pas vraiment songé à ce que la jeune femme n'apprécie pas trop son masque, ce fut d'ailleurs pour cette raison qu'il n'anticipa pas cette dernière lui retirer avant de le lancer. Et évidemment, il n'avait pas pu s’empêcher de la regarder dans les yeux, il fallait qu'il trouve un moyen de lui expliquer, autrement, elle allait certainement être encore plus en colère contre lui.

Mais il n'eut pas le temps, cette dernière lui sautant dessus tout simplement, Drislan se retrouvant avec un bon mal de dos ainsi qu'une légère rougeur sur les joues. Qu'allait il donc faire, plus elle allait regarder ces yeux et plus elle allait avoir des envies, le pire étant qu'il ne pouvait pas la critiquer la dessus, tout était de sa faute. Il essaya alors de détourner le regard, sans trop de succès, peut être que de tenter de lui parler pourrait être la solution?, il ne perdait rien à faire cela.


"Azmaria?, essayez de ne pas regarder mes yeux s'il vous plaît, cela pourrait ... compliqué la situation..."

Bouger la tête semblait vraiment dérangeant, surtout qu'il ne voulait pas faire du mal à la jeune femme. Étrangement, il ne trouvait pas cette situation si désagréable que cela, ce qui ne faisait pas partir le rose de ces joues, ce n'était clairement pas le moment de penser à ce genre de chose. Il n'avait pas le droit à l'amour, cela était quelque chose qu'on lui avait inscrit dans son esprit assez tôt dans sa formation, néanmoins, avec Azmaria sur son corps, il ne savait pas, il avait une sensation qui ne lui était pas si désagréable... Il remua encore un peu tentant toujours plus de ne pas la regarder, il aurait pu fermer les yeux, sauf que son esprit semblait assez déranger par tout ce qu'il se passait, il était assez mal partit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   Ven 8 Sep - 22:37

Azmaria lui avait un peu parler d'elle et de comment elle s'était retrouvé au sein du Culte. Elle lui avait fait comprendre d'une certaine façon que, si il la dénonçait, elle n'aurait plus rien et elle serait tout simplement à la rue... Il lui avait alors dit être dans un cas similaire, même si il avait tout de même dit que lui aussi, il avait eut une famille. Il lui avait cependant pas dit qu'il ne s'en souvenait pas. Quoi qu'il en soit, qu'il sache ce qu'elle cachait alors qu'il restait cacher, ça l'énervait, alors elle le lui enleva simplement et l'envoya un peu plus loin. Leur regards s'étaient croisés et elle avait perdu le contrôle. La prêtresse n'arrivait pas à détourner son regard du sien, même si elle sentait certaines parties de son corps chauffer comme elles ne l'avaient jamais fait jusqu'à présent. Elle lui avait donc sauter dessus et s'était simplement retrouvé à califourchon sur l'homme. Elle sentait son coeur qui battait à tout rompre au creux de sa poitrine.

Drislan lui conseilla de détourner les yeux, mais elle n'en avait pas envie, elle avait plutôt envie de poser ses lèvres sur les siennes... Oui... C'est ce qu'elle allait faire. Et sans vraiment lui laisser l'occasion de comprendre ce qui allait se passer ou de la repousser, elle vint poser ses lèvres sur celles de son... juge... Ses cuisses se refermèrent un peu plus autour du bassin de l'homme, réduisant l'espace entre leur deux corps. Elle avait tellement chaud, mais elle voulait juste se laisser aller à des instincts qu'elle n'avait jamais vraiment écouter jusque là. Elle l'embrassa donc à pleine bouche, sa langue venant rapidement forcé les lèvres de l'homme. Habituellement, ses manigances, ça n'allait pas jusque là. Mais là... Elle ne semblait pas vraiment se rendre compte de jusqu'où elle allait. Se laissant complètement aller, la jeune femme pris une des mains de l'homme pour venir la poser sur sa poitrine généreuse, lui laissant l'occasion de profiter de son corps.

Les oreilles de la lapine bougèrent légèrement sur son crâne, ses oreilles pendouillant en partie sur les cotés de sa tête. En attendant, la prêtresse gardait son regard rivé dans celui de l'homme, n'arrivant juste pas à détourner son regard de l'homme. Azmaria était totalement soumise à son instinct et au regard de l'homme qui continuait à faire chauffer certaines parties de son corps. L'hybride-lapine se colla alors un peu plus contre lui, bloquant pour ainsi dire sa main entre son torse et la poitrine de la jeune femme. La prêtresse bougea légèrement sur lui, le bas de son corps frottant légèrement contre celui de l'homme. Sa jupe en venant à glisser pour maintenant dénudé l'une de ses jambes. Elle n'avait pas peur de se faire remarquer, ils étaient seuls ici... Non... en fait, à dire vrai, elle ne s'en préoccupait pas la moindre seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le culte de Maigicat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le culte de Maigicat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Eternia :: La cité de l'avenir-
Sauter vers: