Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Azmaria, prêtresse séductrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azmaria
Prêtresse
Hybride Lapine
Eternia
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2016

MessageSujet: Azmaria, prêtresse séductrice   Mer 30 Mar - 17:48

Azmaria Valentine
Prénom NOM : Azmaria Valentine
Âge : 19 ans
Race : Hybride Femme-Lapin
Origine : Eternia
Poste : Prêtresse
Famille : Inconnue, elle fut abandonnée sur le seuil d'une église. L’Église est donc sa famille maintenant.
Physique
Azmaria est une jeune femme assez grande au corps assez fin et fin et svelte, même un peu musclé. Le moins que l'on puisse dire également, c'est que son corps à des courbes tout à fait alléchante et elle n'hésite pas à en jouer si cela peu servir ses intérêts. Elle a la peau assez pâle qui peu assez facilement être marqué de légères rougeur, ne serais-ce que quand elle minaude. Elle peut semblé assez faible, voir un peu malade, mais elle sait jouer des apparences. Son visage est des plus fins et harmonieux, des lèvres légèrement pulpeuses, souvent prise dans une petite moue qui a un certain charme. Un nez fin, tout en harmonie avec ses traits, des yeux en amandes, la plupart du temps à demi fermé. Ils sont d'un étrange couleur entre le doré et l'argenté et son entouré d'épais cils assez longs, tout en féminité bien entendu. Une frange de ses longs cheveux blanc. Ils tombent sur son front en une légère frange qui masque en parti son regard. Ils lui arrivent à peu près au niveau des reins et son constamment laissés libres dans son dos. Un signe particulier ? Le meilleur est probablement celui issu de sa race. Elle a un pompon juste au dessus de ses fesses. Un jolie pompon bien touffu et tout aussi blanc que sa chevelure… Il y a aussi la paire de longues oreilles que l'ont vois s'échapper de sa longue chevelure. Elles sont très douce, mais presque jamais visible.
L’Église a fait d'Azmaria une prêtresse, en tant que tel, elle devrait être sobre et distinguée… Mais ce n'est pas vraiment sa nature. De simples bottines entourent ses pieds, peut-être la seule chose de sa tenue qu'elle n'a pas modifié… avec sa coiffe. L’Église conseille de porter des collant, elle y a préféré des bas de soie transparent attachés à des porte-jarretelles. Sa robe de prêtresse est sensé la couvrir jusqu'au cheville… et c'est les cas, elle a juste fait en sorte que sa jupe soit fendu très haut sur la cuisse de façon à dévoiler 'innocemment' son corps avec certains de ses mouvements. Il y a aussi le haut de sa robe qui, au lieu d'être austère comme elle le devrait, se ferme à la façon d'un corsage, ainsi, elle peut assez facilement faire en sorte d'avoir un décolleté assez alléchant. Bien sur, elle fait en sorte pour que, la plupart du temps, cela passe pour de la maladresse, comme peu le laisser à supposer ses manches assez serré et garni du sigle de leurs croyances. Sans compter qu'elle ne porte pas de soutien-gorge sous sa robe… et uniquement des strings… Oui, on ne peut pas dire qu'elle soit d'apparence très pieuse. Il lui arrive parfois de porter des gants blanc, mais, elle n'aime pas vraiment les mettre. Bien sur, il y a aussi la coiffe qui couvre son crâne et masque ses oreilles de lapin à ses ouailles, la robe s'occupant de masquer sa queue.
Dans les moments où elle se présentera plus en civil, elle porte des vêtements plus sexy. Ses chaussures ne changent pas, il faut dire qu'elle n'a que ces petites bottines dans ses placards… Encore une fois, elle portera alors des bas accrochés avec des porte-jarretelles. Elle porte aussi des robes courtes assez sexy. Elle estime que, puisque c'est en tant que civil, l’Église n'a pas son mot à dire sur ces tenues. Ses robes sont toujours des dos nus fortement décolleté, jusqu'au niveau de ses reins. Elle est simplement attachée au niveau de son coup, le tissus laissant légèrement deviner sa poitrine, sans pour autant que cela ne soit visible de façon vulgaire. Ses robes se terminent juste en dessous de son postérieur sans que cela ne la dérange le moins du monde. Du moment que ça couvre un peu son pompon, car elle ne laisse toujours pas visible ses attributs lapins. Elle porte alors une paire de gants noirs bordés de dentelles et un simple châle noir qu'elle laisse reposer sur sa tête, masquant encore une fois ses oreilles.
Où qu'elle soit, elle conserve un petit cristal de Maigice au cou. C'est la première chose qui fut vraiment à elle.
Talents

¤ La 'maladresse' et la 'faiblesse', leurs simulations est devenu un vrai talent pour elle, quelque chose qu'elle fait le plus naturellement du monde. Si elle n'était pas prêtresse, elle pourrait probablement être une actrice divine.
¤ Dès qu'il s'agit d'argent, Azmaria a un talent tout particulier pour marchander ou pour embobiner les gens. Peut-être à cause de l'intérêt certain qu'elle peu avoir pour l'argent.
¤ Azmaria est doué d'un certain charisme, quand elle parle de quelque chose qui a plus ou moins d'importance pour elle, cela la rempli d'une certaine ferveur qui semble enflammer tout son être et cela attire bien souvent les foules… en plus de son physique.

Caractère
Azmaria a grandit comme une pupille de l’Église, une orpheline, même si on lui a toujours dit qu'elle avait été abandonnée. Elle est donc devenu quelqu'un d'assez solitaire quelqu'un qui a plus d'attachement envers ce qu'elle possède qu'envers les gens et leurs pseudo amitié… Matérielle, oui, cela ne fait aucun doute  qu'elle l'ai. On ne peut pas dire que ses tuteurs et professeur ai été des plus doux avec elle, alors, elle n'a que peu d'attachement envers les gens. Ce n'est pas qu'elle ne les aime pas, elle est toujours prête à aider les autres, du moment que cela ne touche pas à son argent. Oui, Azmaria est assez friande de l'argent après tout, elle ne crois pas le moins du monde en l'adage 'l'argent ne fait pas le bonheur', pour elle, sans argent, il n'y a pas de bonheur. Elle veux être heureuse et, pour être heureuse, elle veux pouvoir s'acheter tout ce qu'elle veux, mais pour ça, il faut de l'argent et tout les moyens sont bon pour en avoir… Oui, Tous, même jouer de ses formes pour avoir un peu plus de dons de ses ouailles… Oui, elle n'hésite pas à piocher dans la caisse de l’Église.
Nous disions donc que malgré cet espèce d'égoïsme et son attrait pour l'argent, Azmaria est une jeune femme douce qui fera son possible pour aider ceux qui demande son aide – encore une fois tant que ça ne touche pas son pécule – et elle est d'ailleurs assez aimer à cause de ça. Bien entendu, elle joue à merveille la comédie, il faut bien ça pour qu'on lui donne toujours un peu plus d'argent lors de la quête. Bien qu'elle soit prêtresse, on ne peu pas dire qu'elle soit la plus pieuse qui soit… enfin, cela ne veux pas non plus dire qu'elle ne crois pas en le divin ou ne le respecte pas. Mais c'est assez compliqué pour elle de faire la part en ce qui est sa volonté et celle prétendu la sienne par les clerc pour mieux dominés… Oui, elle estime qu'au niveau des droits, l’Église ne devrait pas en avoir de différentes par rapport aux civils. Elle est somme toute quelqu'un de juste, quand il s'agit de véritable justice. Ses ouailles la qualifie en outre comme quelqu'un de très gentil et aussi de très doux. Certains prétendent même que c'est une chance de l'avoir… après tout, elle ne leur extorque jamais rien, elle ne fait que les convaincre de donner, à  sa façon. Mais ce que les gens aiment aussi, c'est la ferveur qu'elle peut manifester durant ses discours, qu'ils soient religieux ou un peu moins…
Dans le privé, Azmaria est une jeune femme en effet très douce et un peu sans gêne. Elle n'hésite pas à se servir de son corps aux mensurations de rêve afin d'obtenir ce qu'elle veux et qui ne peut l'être par l'argent. Si elle s'attache un jour enfin à quelqu'un, elle se montrera terriblement affectueuse, trop peut-être. Elle sera alors toujours attentive au bonheur de ceux a qui elle tiens, elle serait même prête à aller encore plus loin qu'elle le fait déjà pour elle-même. Elle n'aime pas qu'on lui dise ce qu'elle doit faire, cependant, elle sait que si elle ne parviens pas à faire changer d'avis ses supérieurs très vite il vaux mieux laisser tomber et se soumettre, elle n'est pas folle. Cependant, cela ne l'empêche pas de devenir assez ronchonne, voir boudeuse quand elle n'a pas ce qu'elle veux et elle fait alors parfaitement sentir sa mauvaise humeur. Et il n'y a alors qu'une chose pour la calmer : écouter des mélodies jouer au violon. Enfin, quand on sait comment elle est, elle deviens tout de suite un peu moins compliqué à vivre, mais cela reste malgré tout une fille matérielle, matérielle, mais pas foncièrement égoïste. Quand elle est au calme, Azmaria aime lire, il faut dire qu'elle adore ça, cela concerne toute sorte de lecture bien entendu.
Pouvoirs

¤ Apaisement : Elle est capable de dégagée une sorte d'aura qui amène le calme dans les foules. Elle utilise souvent ce pouvoir lors de ses sermons ou de ses discours.
¤ Détection de potentiel magique : Azmaria est capable détecter si un être ou un objet peut être doué d'un potentiel magique en apposant ses mains sur ledit être ou objet.
¤ Sens lapins : Elle est une hybride lapine et, en tant que telle, elle a des sens bien plus développé que les humains normaux. Elle est aussi capable de sauter plus haut qu'un humain normal sans problème.
¤ Foudre : Azmaria est capable de contrôler la foudre et de la générer. De même façon, elle est aussi capable de survivre à un foudroiement sans en subir de séquelle.

Histoire

Toute cette histoire commence à Eternia avec une religion qui avait connu Deathbringer et qui est encore maintenant accepté par le nouveau roi d'Eternia, Ultima. Ce culte n'était pas mauvais en soit. L'ancien Empereur décelait en lui une possibilité de soldat magique, le nouveau roi y voix simplement ce que c'est : un culte lié à la Maigice, une étrange pierre cristallisée très rare que l'on trouve uniquement à Eternia et qui a la capacité d'être un exceptionnel catalyseur magique. On les appelle, les Maigicats et c'est en partit autour d'eux que se déroule cette histoire. Il y a dix-neuf ans de ça, sous le règne de Deathbringer, par une froide nuit d'hiver. Il neigeait et il n'y avait pas un chat dehors… un chat, non, en revanche, il y avait un bambin, une petite fille qui hurlait à plein poumon, son couffin à peine repousser sous l'arche d'un édifice religieux. Les prêtres du lieux finirent par accourir pour découvrir la jeune hybride transit de froid. Bien sur, il conduisirent aussitôt l'enfançonne prêt de la cheminé et firent tout pour assurer sa survit, s'indignant sur la mère indigne qui abandonnait ainsi un bambin. L'une des prêtresse finit par s'endormir, la gamine dans les bras alors que tous les autres étaient aller se coucher.

Elle dormit ainsi jusqu'au lendemain, jour où l'on statua du cas de la petite hybride. Ils n'étaient pas si fréquent et tous dans la zone pouvait sentir d'une façon ou d'une autre que la magie habitait la fillette. Elle fut finalement confié à l'un des prêtresses pour les premières années de sa vie. Ce fut cette femme qui la baptisa Azmaria et si elle s'assura à ce que la fillette ne manque de rien, on ne pouvait pas non plus la qualifié de femme aimante. D'ailleurs, au final, ce ne fut pas la seule à s'occuper de l'enfant. Cependant, elle était pupille de Maigicat et dès sa plus tendre enfance, on lui fit porter une sorte d'aube assorti d'une coiffe qui masquait son hybridation. On ne lui accorda aucun jouet, aucun amour, simple une vie et une voix toute tracer dans la société Darignane. On lui inculqua les valeurs, croyances et religion de Maigicat. Elle appris aussi à développer sa propre magie. Azmaria grandissait et elle souriait, même si la plupart du temps, elle n'avait pas vraiment le coeur à ça. Elle le faisait quand même, pour le principe et cela faisait que beaucoup de prêtre et de prêtresse l'appréciait.

Puis, vint le jour où on estima qu'elle fut prête et où elle fut nommée apprenti. Elle n'avait qu'une dizaine d'année et n'avait encore aucun véritable choix quand à ce qu'elle deviendrait. On avait fait d'elle une apprenti après qu'un envoyé de l'Empereur ne soit venu pour récupérer une salve d'enfant magique. Elle fut dont placé sous la gouverne d'une prêtresse assez âgée, autant pour apprendre que pour l'aider. La femme lui offrit un cristal de Maigice qui fut son premier bien personnel, mais elle lui avait surtout appris dans les rituels de Maigicat. Dans le même  temps, elle la plaçait à la quête, chose qu'elle pourrait faire sans problème. Ce fut au cours de ces années qu'Azmaria se rendit compte de la valeur de l'argent et que son intérêt pour lui commençait. Bien sur, elle piochait de temps à autre dans l'argent, profitant de la faible vue de sa mentor. Ce fut aussi elle qui la fit travailler sa magie. Bien sur, Azmaria avait les sens plus aiguisés que les humains normaux et elle était capable de sauter bien plus loin et bien plus haut aussi. Sa mentor l'avait alors entraîné pour comprendre comment elle décélérait la magie. Quand elle parvint à le faire pour la première fois, sa mentor lui avait alors permis de participer aux cérémonie de détection.

Elle avait quinze ans quand sa mentor décida qu'elle était prête et que le Maigicat décida de faire d'elle une prêtresse digne de ce nom. Elle était l'une des prêtresses le plus jeunes et cela fit pas mal de bruit envers les gens qui voyait cela d'un sale œil. Cependant, quand elle fit son premier sermons, les gens changèrent d'avis. Ils étaient sorti plus serein suite à son discours. Rapidement on eut une certaine affection. Elle remarqua que cela les faisait donné plus, elle remarqua aussi que les hommes donnait plus en regardant ses courbes qui se féminisait d'un air appréciateur. Azmaria y avait vu un lien et avait légèrement adapté sa tenue pour pouvoir dévoiler un peu plus de ses formes, sans pour autant que cela puisse être visible pour son mentor. Ce fut aussi dans ce laps de temps que le pouvoir de foudre de la jeune femme se manifeste. Il lui fallu un certain temps pour le contrôler et qu'il ne soit plus dangereux pour les autres. Azmaria se montrait aussi très douce et très patiente envers les autres et cela faisait qu'on l'appréciait beaucoup.

Puis, il y eut des changement en Darigna. La guerre éclata, aussi brève que soudaine, l'Empereur fut défait et le peuple en liesse nomma son assassin roi. Là où son prédécesseur les tolérait pour se servir d'eux, Ultima accepta les Maigicats pour ce qu'ils étaient. Les supérieurs du culte décidèrent donc de fondé un temple à la capitale, temple que l'on plaça entre les main d'Azmaria qui était réputé pieuse… On ne pouvait pas savoir. Bien vite, elle se fit un petit cercle de fidèle. Son apparence frêle et faible, ainsi que son charisme attirait tout autant que la fougue de ses discours et le calme dont ils vous plongeaient. Bien sur, il y en avait toujours qui profitait de la beauté de son corps, sans pour autant vraiment l'approcher. Azmaria poussa alors ses hypothèse un peu plus et elle modifia encore un peu plus sa tenue maintenant, de sorte à ce que certains mouvements ne dévoile un décolleté plongeant laissant visible le début de sa poitrine ou alors ne dévoile ses jambes, jusque très haut sur ses cuisses, plus qu'il ne le faudrait en théorie… Cependant, cela passerait pour de la maladresse, elle s'assurerait de continué à paraître pure malgré cet érotisme… Et ne se dérangerait pas pour puiser dans les dons. Elle avait développer un attrait assez intense pour l'argent.

Un moment s'écoula et personne de la jugea. Elle ne leur forçait pas la main, ils donnaient ce qu'ils voulaient donné… Et le culte ne pouvait pas savoir ce qu'elle avait comme don… En tout cas, c'était ce qu'elle pensait jusqu'à ce jour. Elle parlait avec son supérieur via un rituel et une Maigice. Ce dernier lui parla de son comportement et elle joua les innocentes, prétendant ne pas comprendre ce dont il voulait parler. Elle avait beau jouer, elle ne parvint pas à le convaincre complètement. Elle se résolu à abandonner le combat quand on lui annonça qu'on allait lui envoyer quelqu'un qui resterait à ses cotés durant un laps de temps indéterminé. Avec un soupire, elle dit simplement qu'elle comprenait et qu'elle allait préparer son arrivée… avant de couper la conversation. Bien sur, elle passa ses nerfs, mais elle n'avait pas vraiment le choix, elle devait obéir à ses supérieurs sous peine d'avoir des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Azmaria, prêtresse séductrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: Présentation :: Fiches de nos Membres :: Eternia-
Sauter vers: