Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katsuri Tsok'Ya'Ko
Mercenaire / Assassin
FéeGM
Caprica


Nombre de messages : 164
Age : 28
Date d'inscription : 22/11/2014

MessageSujet: Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?   Lun 14 Mar - 4:08

Katsuri ouvrit les yeux vers le plafond, le matin, elle avait l'impression de n'avoir dormit que peu… Parfois, elle ne se sentait même presque plus humaine… Au moins, elle était libéré du Laboratoire maintenant… Pour ça, elle pouvait remercier son prototype et son IA de familier… Elle tendit une oreille et su qu'il y avait déjà de l'agitation dehors. En silence, elle avait alors repousser ses couverture et s'était redressé pour regarder sa chambre… enfin, à mi chemin entre une chambre, une armurerie et un laboratoire… On y voyait même sa moto… Plus beaucoup de place, mais elle s'en fichait. En silence, elle se leva, laissa son pantalon de jogging tomber sur ses chevilles et se débarrassa de son débardeur avant d'envoyer le tout dans sa corbeille à linge, restant simplement en sous-vêtement, là, elle s'étira longuement, puis fit craquer les nerfs de son coup avant d'appeler d'une voix neutre.

« Airth, activation… Analyse. »

Il y eut un léger bruit métallique, puis, un robot sous forme de félin bondit sur le lit, projetant un éclat bleuté sur elle. Puis, après une seconde d'analyse, il lui annonça que les systèmes étaient pleinement opérationnel. L'assassin le remercia, puis abandonna son dernier vêtement avant de passer prêt d'une heure sous la douche. Elle y avait reçu un signal de son père : Une mission l'attendait. Elle coupa l'eau, se sécha entièrement, puis regarda son reflet dans le miroir. On ne voyait pas vraiment qu'elle n'était pas au mieux… Tant mieux. De retour dans sa chambre, elle piocha l'un de ses pantalons en cuir et l'enfila tout en donnant ses consignes à Airth :

« Nous avons une mission, reste attentif et, quand tu aura reçu mes mots clefs, chercher tout ce que tu peux à ce sujet. »
« Bien. »


Une fois son pantalon boutonné, elle passa un débardeur, ainsi qu'un de ses éternels corset qui maintenait parfaitement son corps, quel que soit la mission qui l'attendait. Elle pris quelques unes de ses armes. Ensuite, elle était sortie de sa chambre pour rejoindre l'endroit où le Maître attendait. Elle pris ses ordres. Un assassinat. Rien de bien difficile. Elle transmit l'identité à Airth et salua le Maître et son père. Un passage de plus par sa chambre, elle installa son arbalète à sa taille, ainsi qu'un certain nombre de carreau. Quelques aiguilles, une dagues, sa griffe et son prototype. Elle passa ensuite son cuir garnit d'une capuche de tissu qu'elle rabattit sur son crâne.

« Informations Airth... »

L'IA lui transmit l'adresse de la cible, son lieu de travaille et ses habitudes, les réseaux sociaux ça avait du bon pour les Assassins. Enfin, pendant ce temps la brune aiguisa ses lames et les rangea soigneusement dans le compartiment qu'elle avait mis sur sa moto... avant de le refermer. Puis, elle donna le signal du départ. Elle emmena sa moto dehors fermant sa porte à clef. Katsuri avait bien sur Airth sur les talons. Quand elle chevaucha la bécane, le robot passa en mode furtif. Le moteur vrombit et elle était étaient parties. Direction l'endroit où il se trouverait une heure après, le temps de prendre ses marques. Elle avait alors matérialiser des jumelles, puis, elle avait guetté le moindre mouvement, le meilleur endroit pour agir le moment venu. Puis, au moment où sa proie était arrivée, elle s'était emparée de son arbalète, mais une silhouette vêtue du sombre semblait filer sa proie. Elle n'était pas seule sur le coup ? Elle jura.

« Airth, analyse et rassemble moi un maximum d'information sur ce trouble fête. »

Airth était rester au sol, près de la moto. Katsuri y fit un bref détour pour prendre son épée, puis, se téléporta dans un lieu qu'elle avait remarqué peu fréquenté. Elle attendit d'avoir l'occasion de l'avoir à porter, puis l'attrapa, utilisant pour l'occasion un carreau calmant qui le fit sombrer dans l'inconscient. Elle pu alors profiter de son exosquelette pour l'emmener en retrait, là où elle pourrait parler avec son rival et obtenir les informations qu'elle voulait. Elle pu sortir par la porte arrière et sourit simplement. Elle portait des gants bien sur, elle n'était pas idiote, alors, elle pus sans honte tirer sa dague et le poignarder directement au coeur. Avant qu'il ait perdu trop de sang, elle le fouilla rapidement – on ne savait jamais – et abandonna son corps dans la poubelle. Le bruit du corps chutant retentit en même temps que le bruit de la porte. Katsuri pivota sur ses talons, elle savait de qui il s'agissait, Airth l'avait prévenu, alors, elle conserva sa dague en main. Quelques mèches sombres s'échappaient de sa capuche qui laissait voir un sourire qui avait quelque chose d'amuser.

« Échec et Mat. »

Pourquoi avoir dit ça ? Elle ne savait pas vraiment, c'était la première fois que quelque chose pimentait ainsi une de ses misions. Elle devait maintenant s'assurer qu'il ne la suivrait pas, ce pourrait être assez casse pieds...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Amnésique
Humain
Caprica


Nombre de messages : 16
Age : 30
Date d'inscription : 16/11/2015

MessageSujet: Re: Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?   Lun 14 Mar - 19:10

Un reveil assez compliqué pour Adam, il fallait dire qu'avec ce qui c'était passé depuis quelque temps dans sa vie, ce n'était pas vraiment simple, dans un premier temps, l'accident, il avait fallu combien d'assassin pour le mettre dans cet état?, il ne s'en souvenait plus trop du nombre qu'il avait du tuer, toujours était il que cela avait fini par qu'on le retrouve sans ces bras, ce qui avait été assez compliqué dans un sens, mais maintenant le voila, implanté par de la technologie assez avancées, il savait que c'était quelque chsoe venant d'Eternia, un endroit assez avancé, alors il n'y avait pas de risque pour qu'il ai des problèmes, il avait même l'impression de ressentir un peu du sens du toucher avec, en tout cas, il y avait pas mal de fonction pour l'assassinat, alors autant s'en servir, apparemment, il avait un contrat aujourd'hui.

Son contrat était de tuer quelqu'un, ce qui ne changeait pas de l'habitude, toutefois, depuis son accident, il semblait moins froid, moins calculateur et surtout, il ne semblait pas prêt à tout cette fois ci, comme soudoyer des femme, enfin, il luttait un peu contre lui même sur certain point, mais cela faisait partit de ce qu'il appelait 'voir ces erreurs' maintenant, il s'habilla pour être tranquille et commença à partir commencer son travail, cela n'allait pas être compliqué, personne n'était capable de l'avoir dans ce monde, du moins, c'était ce qu'il pensait, il n'avait pas vraiment vu quelqu'un pouvant le suivre.

Il avait trouver sa cible assez facilement et la suivait comme à son habitude, toujours avec des lunettes de soleil, toutefois, quelque chose semblait être différent, un de ces bras semblait lui dire qu'il y avait quelque chose qui suivait, pour la position exacte, il ne pouvait pas dire, mais une chose étai certaine, il devait faire attention, enfin, il aurait bien voulu, sauf que cette personne semblait vraiment aimer les action assez acrobatique, il la suivit donc, sans trop de problème d'ailleurs, mais elle le tua devant lui avant d'annoncer sa victoire, elle semblait sourire, mais elle n'avait pas totalement gagner, surtout qu'il venait de trouver l'endroit ou se trouvait le robot de la jeune femme, il eut lui aussi alors un sourire quand il fit un pas en avant.

"Peut être, mais je vais devoir vous mettre en échec."

Il fit alors un pas vers Airth, ne laissant pas un moment de répits à la machine, avec un seul toucher, il copia le plus d'information possible, tant pis si elle était crypté, il pouvait modifié cela facilement, maintenant, il savait qu'elle n'allait pas le laisser partir comme cela, c'était donc à elle de suivre la souris, et malgré le fait qu'il n'avait pas d'augmentation physique, il était clair qu'il bougeait bien mieux qu'un humain ordinaire, se servant de ces bras pour monter encore plus facilement sur les toit, et aussi de chaussure particulière pour lui permettre de plus grand saut, cela allait durer un moment, ou du moins, jusqu’à ce qu'il l’amène dans une ruelle assez loin de tout et qu'il ne s’assoit sur un benne avant de lui parler.

"Alors, talentueuse assassine, prête à discuter un peu?"

Oh il faisait attention, il n'était pas idiot, mais il avait choisit cet endroit pour une raison, il savait tout ce qu'il y avait ici, aucune erreur de calcul n'était à prévoir face à un assassin, il n'avait plus envie de se retrouver sans bras, alors c'était des précaution, toujours était qu'il avait montrer qu'il avait comprit qu'elle était une femme, en même temps, avec la voix, la suite allait dépendre d'elle, elle avait l'avantage du nombre, mais il avait l'avantage de son petit talent pour le contrôle de l’électronique, si elle tentait quelque chose, il allait devoir jouer avec son robot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuri Tsok'Ya'Ko
Mercenaire / Assassin
FéeGM
Caprica


Nombre de messages : 164
Age : 28
Date d'inscription : 22/11/2014

MessageSujet: Re: Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?   Lun 14 Mar - 20:51

Katsuri envoya un signal à son père, la mission était exécuté, mais la retraite serait un peu plus compliqué. Elle devait juste atteindre Airth avant de se téléporter avec lui près de sa bécane… Il ne lui en laissa pas le temps. Il lui dit alors qu'il allait devoir la mettre lui aussi en échec et il se jeta presque sur Airht qui était pourtant en mode furtif. La jeune femme jura et une seconde fois quand l'IA l'averti d'un accès non autorisé à ses données… Très bien, il ne lui laissait pas le choix alors, elle allait devoir le tuer. Il pris le large et la brune ordonna à son robot de le pister, sans plus l'approcher que ça. Puis, alors qu'il s'élançait, elle retourna à sa moto et rangea sa lame avant de démarrer. Elle régla le GPS sous la fréquence de l'IA et en pris aussitôt la direction. Elle les avait juste rejoint quand elle vit qu'il avait tourné dans une ruelle… Une impasse ? Vraiment ? Elle gara sa moto de façon à bloquer la rue et récupéra ses clefs, question de prudence. Elle se leva ensuite, fronçant les sourcils et se dirigea lentement vers lui, sa dague à nouveau en main.

« Vous auriez dû vous tenir tranquille, maintenant, je vais devoir vous tuer. Dommage, pour une fois que j'ai un certains challenge… »

Elle avait dit ça alors qu'elle entrait simplement dans la ruelle, alors que lui parlait de discuter. Elle ordonna à Airth d'aller près de la moto, sans dire le moindre mot. Quand il eut obéit, elle troqua simplement sa dague contre son arbalète ou elle encocha un carreau empoisonné. La, elle la pointa simplement vers l'homme, c'était bien le signe qu'elle ne plaisantait pas. Là, elle se rapprocha de lui sans aucune crainte.

« Cependant, rien n'empêche cette discussion avant le sort auquel vous vous êtes vous même condamné. »

La jeune femme le regarda, simplement installé sur cette benne à ordure. Elle ne connaissait peut être pas parfaitement les lieux, mais il ne savait rien d'elle, il ne savait pas qu'il n'était pas face à n'importe quel assassin. Si il pensait pouvoir lui échapper, il allait être déçu, elle n'était pas du genre à délaisser ses proies. Elle avait aussi son prototype à porter de main, mais il ne pouvait pas le savoir… L'assassin cyborg resta simplement adossée au mur en face de lui, le haut de son visage toujours masqué sous le tissus sombre de sa capuche. Elle attendait maintenant, prête à tirer si il faisait le moindre geste pour partir. En attendant, elle le regardait simplement et lui demanda :

« Je commence par la première question : qui vous à demandé de le tuer ? »

Elle voulait avoir le coeur net à ce sujet… Et elle voulait savoir pour ensuite donner les informations à son maître. Katsuri gardait maintenant son regard rivé sur lui, son sourire avait disparu maintenant. Elle avait cessé de s'amuser au moment où il avait pirater Airth. Jusque là, l'IA lui avait été d'une certaine utilité, en plus d'être un agréable compagnon, mais, maintenant, en voyait les danger et elle commençait à se demander si elle ne devait pas lui ordonné son auto-description. Elle était maintenant de mauvaise humeur et se contentait simplement d'attendre, restant aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Amnésique
Humain
Caprica


Nombre de messages : 16
Age : 30
Date d'inscription : 16/11/2015

MessageSujet: Re: Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?   Lun 9 Mai - 17:14

Jouer au chat et à la souris était vraiment quelque chose d'amusant pour Adam, mais en même temps, il n'avait que trop peu d'occasion d'avoir un défi à sa mesure. Même si la jeune femme devait peut être ce douter qu'il y avait un risque, elle semblait le suivre, ce qui était tant mieux, il n'avait pas envie que cela s'arrête aussi vite. Comme depuis peu, sa petite voix qui lui servait de conscience lui disait que c'était une mauvaise idée de s'amuser aussi cruellement avec une femme, mais il poussa cela sur le côté, il ne lui avait pas fait de mal après tout, du moins pas encore, il n'était pas sur de ce qui pourrait ce passer par la suite.

En tout cas, il se trouvait maintenant dans uns impasse, l'avait il fait exprès ou pas, il était bien le seul à le savoir en ce moment. Katsuri semblait l'avoir suivit et il laissa toujours un sourire assez énigmatique sur son visage, sa conscience semblait ne pas aimer ce qu'il avait en tête, mais du moment que cela ne revenait pas à la tuer, ce n'était pas grave. Elle aussi trouvait cela dommage de le tuer, elle semblait ne pas avoir de challenge également, ce qui était assez amusant, à croire qu'elle était un peu pareil que lui. Il n'avait qu'a gagner du temps, histoire de voir ce qu'elle allait faire par la suite, et pour cela, autant discuter.

"Je ne suis pas vraiment aussi facile à tuer que cela mademoiselle."

Enfin, toujours était il qu'elle semblait pointé quelque chose dans sa direction, un carreau d'arbalète, elle pensait que cela allait être suffisant? ou alors ce dernier était enduit de quelque chose de violent, elle était une assassine, cela pouvait être possible. Elle semblait toujours penser qu'il était condamner, ce qui le faisait rire intérieurement, pourquoi elle semblait aussi sur d'elle, peut être le manque d'adversaire coriace, il allait lui donner une petite leçon qu'elle allait se souvenir en tout cas.

Après s'être installé, Katsuri lui demanda une question assez simple, savoir qui lui avait demander de le tuer, ce qui lui fit se gratter un moment la joue. Elle était idiote ou quoi?, peut être que cela n'était pas pareil de son côté, mais il n'allait pas trahir l'endroit d’où il venait juste pour une personne, après tout, il avait failli être abandonner une fois, il ne voulait pas que cela recommence. la voix dans sa tête se fit un peu plus violente, lui disant la même chose, ne voulant pas se faire oublier, au moins, ils étaient d'accord la dessus, alors il allait être temps de passer à l'action.


"Vous savez comment cela fonctionne, on vous donne une cible et vous l'abattez, pas de question."

Il devait faire vite, après tout, il y avait trop de facteur assez inconnue la concernant, en plus, la voix dans sa tête semblait ne pas vouloir ce qu'il pensait, mais tant pis, il y avait une bonne occasion. Il fonça alors sur elle pour tenter de la maitriser, bien entendu, le tir de son arbalète arriva, et fort heureusement pour lui, ces bras robotique pouvait bloquer cela sans trop de problème. Elle tenta alors quelque chose avec un appareil étrange, Adam ne savait pas si il allait être assez rapide, cela se passa alors en l'espace d'une seconde. Le résultat fut quand même assez concluant, il avait beau avoir été égratigné par cette arme particulière, il avait pu lui toucher la tête pour accédé à ce qu'elle avait dans le crane, bloquant entièrement son corps, mais la laissant un peu parler. Il la regarda alors avec un grand sourire avant de la porter sur son épaule et de lui parler.

"Bien, puisque j'ai gagner cette petite manche, on va pouvoir discuter plus tranquillement, mais ailleurs."

Il Commença alors à partir vers une de ces cachette, bien entendu, il avait fait en sorte qu'elle ne puisse rien voir, comme cela, il n'allait pas y avoir de problème, il avait aussi fait en sorte de couper le lien avec sa machine temporairement. Une fois arriver dans un appartement, il la posa sur une chaise avant de chercher de quoi l'attacher, lui écartant bien les jambes contre les pieds de la chaise et lui ayant retirer assez de vêtement pour voir ces formes. Il la regarda alors et même si sa conscience semblait lui crier de ne pas le faire, il s'approcha d'elle et posa sa main sur sa poitrine pour la masser tout en lui parlant de nouveau.

"Bon, voila ce qu'on va faire, je vais continuer de te toucher et de m'amuser doucement avec ton corps tant que tu ne me dira pas tout ce que tu sais sur ton clan, et ne traine pas trop, qui sait ce qui pourrait se passer à la fin..."

Oui, après tout, il avait déjà commencer à lui masser la poitrine avec une légère pointe d'envie, il était assez expérimenter sur l'art de faire plaisir à une femme, alors il allait bien voir combien de temps elle allait tenir face à cela. Pour le reste, il était vrai que cette personne avait un jolie corps, une idée assez malsaine lui passa par la tête, mais il préférait attendre un peu avant tout chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuri Tsok'Ya'Ko
Mercenaire / Assassin
FéeGM
Caprica


Nombre de messages : 164
Age : 28
Date d'inscription : 22/11/2014

MessageSujet: Re: Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?   Lun 9 Mai - 19:52

Katsuri ne réalisait pas encore vraiment le pétrin dans lequel elle s'était fourré. Pour elle, il était comme n'importe quel autre assassin : faible, sinon, elle n'aurait pas pu le coiffé au poteau. Il clama cependant qu'il n'était pas aussi facile à tuer que ça et, pour le moment, elle n'y croyait pas. Puis, les choses se passèrent très vite et elle réagit plus à l'instinct qu'autre chose. Il ne lui avait pas répondu, disant que c'était comme ça le boulot… Elle était bien placé pour le savoir et, normalement, elle n'avait pas de question à poser… Sans lui laisser le temps de répondre à ça, il l'avait chargée. Bien sur, ni une, ni deux, elle tira. Au lieu de se planté dans sa chaire, le carreau rebondit contre son bras et l'assassin femelle jura, ne pouvait s'accorder de temps pour comprendre, elle pris son prototype sous forme de lame, attaquant aussitôt elle sentit la lame toucher la chaire mais elle ne compris pas vraiment ce qui se passait dans le même temps.

Il y avait eut comme une sorte de « tic » dans son cerveau et elle s'était retrouvée incapable de bougée. Il l'avait alors chargée sur son épaule, comme un vulgaire paquet de linge sale et elle avait juré, l'insultant par la même occasion, mais elle ne pouvait pas se débattre ! Et la seule vision qu'elle avait fut son manteau se balançant à chacun de ses pas. La brune le menaça, mais cela ne changeait rien, pour le moment, il était en position de force face à elle et elle comprenait bien assez qu'il allait en profiter. Katsuri ne parvenait plus à entrer en contact avec Airth, elle n'aimait pas ça… Finalement, elle entend un bruit de porte. Ensuite, il la posa sur une chaise et, sous son regard impuissant et plein de rage, il la désarma, bien sur, puisqu'elle avait encore des armes un peu partout sur elle. Ensuite, il commença à la déshabiller et à l'attacher sans qu'elle ne puisse rien faire, encore une fois, elle l'injuria. Pour le coup, elle avait un langage très fleurit. Bien vite, elle s'était retrouvée pieds nus, en pantalon, les jambes liées à la chaise de façon à ce qu'elles reste écarté… Une humiliation… mais ce n'était pas le pire.

Elle ne portait plus que son espèce de corser livrant ses formes à la vue de son geôlier. Ses mains étant attachées dans son dos, sur cette maudite chaise. L'esprit de la jeune femme fonctionnait à tout allure, mais si elle voulait pouvoir agir, il allait falloir attendre… Qu'il prenne suffisamment confiance en lui pour ne plus vraiment se méfier. Il allait falloir qu'elle joue les proies… et qu'elle endure… quitte à lutter contre sa puce… Enfin, c'était une situation qui ne la changeait pas tant que ça du labo… enfin, dans les grandes lignes. Elle le tuerait ! Cette phrase devenait une véritable obsession dans son esprit, surtout quand il se mis à caresser sa poitrine, sans la moindre gêne. Évidemment, elle était une femme alors autant en profiter pendant la torture, n'est-ce pas ? Elle garda ça pour elle, lui lançant juste un regard mauvais. Et ce fut à ce moment-là qu'il lui imposa ses conditions : il voulait qu'elle lui dise ce qu'elle savait sur son Clan et tant qu'elle ne l'aurait pas fait, il continuerait de s'en prendre à elle en la caressant et en la touchant. Il lui conseilla de ne pas traîner disant qu'on ne pouvait pas prévoir ce qui se passerait ensuite. Son regard toujours aussi mauvais, elle se contenta de le fixer, sans la moindre peur dans le regard.


« Vas mourir. Tu ne me fais pas peur. »

Et tant pis pour ce qui arriverait. Si il posait la main sur elle, elle le lui ferait payer au centuple… Et elle en revenait au même point : elle allait le tuer. Oui, ça devenait une véritable obsession. En attendant, il continuait de caresser sa poitrine et elle devait ajouter que cela lui faisait un certain effet, mais elle se refusait de le lui montrer, comme elle se refusait de trahir les siens, elle avait travailler trop dur pour en arrivé où elle en était maintenant. Quand au reste… C'était les risque du métier. Elle lutta contre les effets de sa puce et donc contre l'immobilisation. Elle parvint à le faire suffisamment pour qu'un instant la chaise se retrouve sur deux pieds. La jeune femme était folle de rage, mais elle ne pouvait vraiment rien faire. Katsuri serrait les dents pour ne pas lui montrer que cela lui faisait de l'effet. Elle gardait un regard plein de rare posé sur lui, comme pour lui montrer que ce ne serait pas aussi facile que ça, qu'elle ne parlerait pas… Il semblait négliger qu'elle aussi était un assassin, il semblait négliger le point que, si elle était prête à mourir pour ses mission, ce n'était pas quelques caresses qui allait lui faire peur… En attendant, elle continuait d'éprouver sa puce, quitte à se blesser, pour elle, c'était un risque à courir.

« Vas y, amuse toi, si y'a que ça pour te faire bander, mais compte pas sur moi pour desserrer les dents… Compte plus sur moi pour te buter dès que l'occasion se présentera. »

Elle ne craignait pas de le provoqué… Enfin, maintenant, on verrait bien ce qui se passerait… Est-ce qu'il avait trop confiance en lui ? Elle ne savait pas vraiment, mais elle guettait la moindre faille qui pourrait s'offrir à elle et lui permettre de planté une dague dans son coeur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam
Amnésique
Humain
Caprica


Nombre de messages : 16
Age : 30
Date d'inscription : 16/11/2015

MessageSujet: Re: Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?   Ven 23 Sep - 2:15

Cette jeune femme ne savait qu'insulter, tant pis, elle allait bien voir ce que cela pouvait faire de continuer de dire ce genre de chose alors qu'elle n'était clairement pas en position de force pour le moment. Elle avait beau tenter de contenir son envie, il pouvait presque sentir des picotement au niveau de sa peau, elle ressentait quelque chose et il allait en profiter. Dans sa tête, il y avait cette nouvelle conscience qui le dérangeait de ne pas faire cela, il le poussa un peu sur le côté, bien que cela n'allait pas durer, il était lui aussi, donc assez tenace. Il continuait aussi de bien surveiller la puce, il était prudent, il n'avait pas vraiment envie qu'elle se rebelle d'un seul coup et surtout au meilleur moment pour finalement le tuer. D'ailleurs, avait il peur d'elle?, peut être un peu, il avait vu qu'elle n'était pas nulle, d'autant plus que dans ce milieux, une erreur était fatale.

Il remarqua assez vite qu'elle semblait se débattre de plus en plus, suffisamment pour que la chaise se lève un peu, elle était donc assez dangereuse. Il devait donc faire assez attention, même si il continuait encore et toujours de toucher ce corps assez magnifique, bon sang, elle lui donnait quand même un peu envie avec tout cela, bien que son autre lui dans son esprit continuait encore et toujours de lui dire de reculer, que cela ne valait pas la peine. Dans un sens, la tuer était l'option la plus simple, mais il n'était pas une personne simple, il allait lui montrer et tant pis si le risque était de plus en plus grand avec le temps. Enfin, la seule chose dérangeante était quand même ce regard rempli de colère et de haine, elle ne pouvait vraiment pas faire quelque chose pour cela ?, sûrement pas, tout ce qu'il se passait était contre sa volonté, après, cela était le jeu n'est ce pas ?


"Tu sais, ce n'est pas vraiment quelque chose qui m'excite grandement, toutefois, je fait une exception pour toi, tu me plaît bien."

Quoi, il ne mentait pas, il semblait bien apprécier cette jeune femme avec un corps tout ce qu'il y avait d'alléchant. Maintenant, le tout était de savoir comment cela allait finir, il espérait vraiment qu'elle avoue, bien qu'après, quel allait être la suite à cela. En tout cas, le temps semblait avancer et il n'était pas si patient que sa, alors autant passer à quelque chose de bien plus intéressant. Pour cela, ce n'était pas compliqué, il lui suffisait juste de lui caresser doucement le ventre alors qu'il la regardait toujours dans les yeux, ne lâchant pas prise. Elle voulait jouer les dure, cela était admirable, pour lui, ce n'était qu'un concours, allait elle pouvoir s'échapper avant ou après qu'il l'ai suffisamment chauffer pour lui faire perdre un peu les moyen, cela serait même assez amusant sur cette jeune femme était vierge d'ailleurs.

"Cela risque de chauffer bien vite si tu ne te met pas à parler, après, si tu aime cela..."

Clairement, il était dans son rôle, elle avait chercher les problèmes et les trouvaient en ce moment même. Ces mains expertes continuaient sans relâche de caresser son corps alors qu'il approchait de plus en plus dangereusement de sa culotte, sachant qu'elle n'allait pas se retenir très longtemps. De ce qu'il prévoyait, le moment ou elle allait tenter le tout pour le tout était maintenant, après tout, si elle ne le faisait pas à ce moment la, elle risquait de forcément gémir, il n'était pas trop possible de totalement résister à ces caresses à ce genre d'endroit. Une chose était quand même visible sur son visage, cela était qu'il était légèrement crispé par quelque chose, surtout sa conscience qui le dérangeait à crier d'arrêter cela, il était lourd à force...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuri Tsok'Ya'Ko
Mercenaire / Assassin
FéeGM
Caprica


Nombre de messages : 164
Age : 28
Date d'inscription : 22/11/2014

MessageSujet: Re: Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?   Sam 24 Sep - 15:48

Katsuri avait du caractère, mais par dessus tout, elle avait surtout de l'honneur et elle ne trahirait pas les siens. Il avait décidé de la torturer d'une façon à laquelle elle n'avait pas vraiment été préparée. Il la caressait, cherchant à enflammer ses sens ce qu'elle se refusait à lui accorder, même si les sensations n'en étaient pas moins présentes. Elle lui avait montré la puissance de sa volonté, luttant contre sa puce, mais cela n'avait pas sembler lui suffire, il continuait et elle, elle se nourrissait de ce désir de le tuer. Elle l'avait défié, lui jurant qu'il n'aurait rien d'elle, même si cette situation le faisait bander. Il lui avait alors dit que ce n'était pas quelque chose qui l'excitait grandement, mais qu'il ferait une exception pour elle puisqu'elle lui plaisait. Gardant son regard de rage poser sur lui, elle lui avait tout simplement cracher dessus. Elle n'était pas une chose ! Pas un objet avec lequel on jouait avant de s'en débarrasser d'une façon ou d'une autre et elle le lui ferait comprendre. Elle lui ferait regretter tout ça.

Les caresses étaient passés à son ventre et elle ne quitta pas son regard un seul instant. Elle n'avait pas peur de lui, même si elle se rapprochait toujours plus de son intimité. Il l'avait alors averti qu cela risquait de chauffer vite si elle ne parlait pas, puis, il avait évoqué qu'elle aime ça. Encore une fois, elle lui avait dit d'aller mourir. Et puis quoi encore. Il fallait cependant qu'elle agisse maintenant. Elle avait alors laisser un sourire se poser sur les lèvres alors qu'elle lui dit simplement :


« Tu veux que je te dise… Tu as beaucoup trop fois en ce que tu vois et pense faire… Depuis quand penses-tu avoir un tel contrôle sur moi. »

Un sourire carnassier et, alors que sa main la quittait une seconde, elle disparu. Pour réapparaître dans son dos. Elle agissait à l'instinct, avec son contrôle sur sa puce, elle ne pouvait pas se permettre de penser, elle s'était donc tout simplement jeter sur lui, dans son dos… Et pour une fois, elle jouait sur le fait d'être une femme, le lacérant de ses ongles dès qu'elle en avait l'occasion. Elle frappait aussi au moindre point faible qu'il lui offrait. Cette fois, il ne la prendrait pas par surprise… Pas encore une fois… Peu import la douleur cette fois, elle préférait risquer sa vie que de le laisser la toucher et comme elle ne comptait pas trahir sa famille, l'affaire était régler. La haine consumait son regard, elle voulait le tuer juste ça. Se focaliser sur une idée et agir à l'instinct, c'était tellement facile quand on faisait du un contre un. Elle tendit la main et une dague s'y forma, elle chargea et tenta de le frapper. Il dévia la lame et la lui fit lâcher. Elle en matérialisa aussitôt une autre dans son autre main, le forçant à la relâcher. Elle ne pensait pas à la ressource en énergie que cela lui coûtait, elle pensait juste qu'elle voulait le tuer rien de plus.

« Tu ne devrais pas penser qu'il est si facile de se débarrasser de moi. Tu pourrais amèrement le regretter ? »

Et encore une fois elle charge, cherchant à le frapper. Elle ne pouvait pas se téléporter en dehors d'ici, alors, il allait falloir qu'elle trouve les clef où un quelconque moyen de s'en sortir… et où était Airth ? Bon sang, son IA lui manquait tellement pour le coup, elle ne l'aurait jamais cru possible. En attendant, son souffle se faisait court, mais elle continuait à se battre à s'acharner sur lui aussi longtemps qu'il le faudrait pour qu'il cri grâce ou qu'il ait le dessus sur elle encore une fois, car oui, elle était consciente que, ce coup d'éclat, il ne pouvait se faire que dans un temps limité et bien sur, avec les ressources physiques et magiques qui allait avec, Katsuri allait probablement payer cher cette tactique kamikaze, mais si cela ne lui donnait pas la victoire, cela pourrait peut-être au moins faire en sorte que cette brute lui voue un peu plus de respect et qu'il cesse la torture… Physique en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre assassin on se comprend... N'est-ce pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'assassin sous la loupe
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» assassin creed 3 confirmer et avec un mode multi
» Assassin's Creed 2
» [Bit TV] ACTU GAME TEST Assassin's Creed 2.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: Avant de jouer :: Rien que pour vous Joueurs :: Les univers parralèles-
Sauter vers: