Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une vie de princesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Une vie de princesse   Sam 13 Fév - 16:57

Morrigan n'avait pas jamais eut à subir les assauts de son père, ce dernier ne lui avait d'ailleurs jamais mentit sur sa mère, puisque Nuada ne l'avait quitté que peu de temps, cela ayant suffit à le faire réfléchir et bannir ce scientifique avant qu'il n'ait pu remettre la main sur elle. Elle avait dont appris à contrôler sa magie avec sa mère, tout en vivant une vraie vie de princesse. Bien sur, Deathbringer avait tout de même fait des erreurs et son peuple le jugeait à ce sujet, ne se souciant que peu que sa reine l'ai fait rentrer dans le droit chemin. Ainsi, l'Empereur avait des opposants et, pour protéger sa fille de leur haine, il avait choisit un de ses lieutenant de confiance pour qu'il soit son garde du corps. Il se nommait Arthas Zoam et avait été choisit en accord avec la reine.

De temps à autre, ils parlaient tout les deux, ils avaient finit par développer une certaine amitié. Deathbriger avait souvent beaucoup à faire au château et l'impératrice aussi puisqu'elle conseillait son époux pour lui éviter de nouveau ennuis. Morrigan, quand à elle s'ennuyait. Comme sa mère le lui avait appris, elle avait invoqué une créature d'ombres qui lui servait de femme de chambre, après tout la plupart des serviteurs qui s'occupait en direct de la famille royale n'étaient que des Ombres ou des Cadavres réanimés. Elle sentait les mains de l'Ombre accrocher sa robe sans son dos. La créature brossa la longue chevelure ténébreuse de la jeune princesse avant de l'attacher simplement. Sans avoir une réelle apparence de princesse, elle avait cependant une apparence bien plus féminine que dans les autres réalité puisqu'elle n'avait jamais eut à souffrir d'être une femme cette fois. Elle avait fait mander son garde du corps et ami parce qu'elle avait envie de sortir du château et qu'elle se disait qu'en paraissant ainsi, elle pouvait améliorer la confiance des villageois quand à ce que les rebelles tentaient de le discrédité. Il y eut de petits coup à la porte et la princesse adressa un signe à son Ombre qui alla ouvrir, puis, elle s'écarta pour le laisser entrer avant de se dissiper.


« Bonjour Arthas... »

Cela faisait un moment qu'elle l'appelait par son prénom, elle trouvait cela préférable puisqu'elle devait lui accorder toute sa confiance. Elle aimait bien Arthas, même si elle le savait en parti démoniaque, il avait toujours été gentil avec elle, probablement son seul ami d'ailleurs, les autres semblaient craindre le courroux de ses parents et ne faisait que ce qu'elle attendait, c'était triste… et elle ne pouvait pas vraiment leur faire confiance à cause de ça.

« J'aimerais aller faire une petite balade à cheval, je n'en peux plus des murs de ce château... »

Elle s'était alors tournée vers lui et lui avait adressé un simple sourire, car bien sur, cette envie signifiait qu'il devait venir avec elle puisqu'il était sensé veiller sur elle pour s'assurer qu'il ne lui arrive rien quand elle n'était pas au château, car personne n'oserait s'en prendre à elle si près de son père et de sa mère. Le couple impérial était puissant, cela ne faisait pas le moindre doute. La princesse acheva de passer ses bottes, puis, elle se leva et proposa son bras à Arthas pour qu'il l'accompagne à l'écurie. Ci-tôt qu'ils y furent, la petite princesse fila devant les box, passant devant un bel étalon chocolat qui approchait tout doucement d'un age où il ne pourrait plus être monter… Kivuli, l'étalon de sa mère… Puis, devant une bête immense qui intimidait de sa simple présence. Il souffla vers elle et, comme toujours, elle frissonna. Titan, la monture impérial. Puis, enfin, un autre box dont elle ouvrit la porte cette fois.

« Bonjour Yami... »

L'étalon à la robe d'un noir intense vint glissé son museau dans la paume tendue de la jeune femme. Elle laissa doucement sa main courir sur l'encolure musclée de la créature. Elle avait ensuite scellé son étalon. Bien sur, un palefrenier surveillait ce qu'elle faisait du coin de l'oeil pour s'assurer qu'elle ne risquait rien, puis, il prépara une monture pour Arthas, puisqu'il n'en avait pas à lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Zoam
Chef de la résistance
Mi-Humain Mi-Démon
Eternia
avatar

Masculin
Nombre de messages : 220
Age : 30
Monde d'origine : Eternia (Qu'il considère encore comme Darigna)
Races : Mi homme Mi Demon
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Mar 16 Fév - 3:49

Arthas était toujours en train de s'entrainer, il fallait dire que depuis son enfance, il avait toujours prit beaucoup de peine dans son entrainement, il n'avait pas subit de contrainte comme des expérience d'un scientifique fou ou alors même d'une guerre, alors cela lui avait permis de continuer en paix ce qu'il faisait, son père était toujours le même et n'était pas mort cette fois ci, il le voyait assez souvent d'ailleurs, il lui apprenait à mieux contrôler sa partie démoniaque et ce pouvoir sur les ombres qu'il semblait maitriser, cela lui avait valu pas mal de mérite par ailleurs, mais il y avait aussi autre chose à parler avant cela.

Arthas n'avait pas connu d'autre femme avant Morrigan, et en même temps, du fait qu'elle était la fille de la famille royale, il devait quand même la traiter avec respect, il était quand même légèrement avantager, étant le fils d'un des meilleurs généraux de Deathbringer, il avait légèrement plus de chance d'avoir un meilleur post, en plus du fait qu'il semblait pas mal parler avec Morrigan, ce fut donc comme cela qu'il se lia d'amitié avec cette jeune personne au cheveux d'ébène, il était heureux, personne ne pouvait le nier, mais cela ne semblait pas vraiment faire plus pour le moment, ou alors peut être qu'il n'avait pas encore chercher à faire plus, après tout, son père semblait lui dire que cela ne le dérangeait pas qu'il tente quelque chose sur elle...

Le garde du corps de la princesse était donc en train de frapper à sa porte pour savoir ce qu'elle voulait, oui, Morrigan en avait besoin, il semblait y avoir pas mal de dissidence dans Darigna, entre une faction de rebelle qui n'aimaient pas certaine décision de l'empereur et aussi cette 'armée blanche' qui semblait attaqué de temps à autre, il fallait quelqu'un pour être avec elle, et qui mieux que le fils d'un général avec qui elle semblait bien amer passer le temps avec.

Arthas regarda la créature d'ombre lui ouvrir la porte et ensuite se dissiper, il ne pouvait pas faire quelque chose comme cela, ces ombres étaient plus informe et meurtrière, mais passons, elle le salua alors, ce qu'il répondit en s'inclinant légèrement avant qu'elle ne lui demande de faire un tour à cheval, ce qui le fit se gratter la tête, elle semblait vraiment aimer la liberté, et bien entendu, à chaque fois, il lui donnait ce qu'elle désirait, il ne pouvait rien lui refuser, et ce n'était pas parce qu’elle était la fille de Deathbringer.


"Entendu princesse."

Il attendit alors qu'elle termine de s'habiller avant qu'il ne prenne son bras pour l'emmener vers les écuries, la bas, il y avait bien entendu le cheval de Nuada, toujours aussi magnifique, il y avait également le cheval de Deathbringer, qui semblait toujours aussi terrifiant, mais qui pourtant montrait une sacré gentillesse quand Morrigan passait, malgré que cela ne semblait pas être perçu comme cela, pour terminer, il y avait la monture de la princesse, Yami, après un petit moment, aussi bien elle que lui furent en train de galoper par un petit passage dérober vers la forêt et le garde du corps pu enfin poser une question à la princesse.

"Alors Morrigan, qu'avez vous envie cette fois ci?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Mar 16 Fév - 23:34

Morrigan avait donc fait mandé son garde du corps pour une promenade à cheval. Son garde du corps ? Arthas Zoam, il était le fils d'un des généraux de son père, probablement l'un des plus fidèles. Il aurait dû entrer lui aussi dans l'armée impériale, cependant, il y avait l' « armée blanche », une faction qui se rebellait contre la régence de son père. Deathbringer était sur que si il leur en laissait l'occasion, ils se serviraient d'elle pour agir contre lui et son épouse. C'était la seule raison pour laquelle la brunette avait accepté un garde du corps, elle ne voulait pas inquiéter ses parents. L'Empereur accordait sa confiance à Arthas et à son père, l'Impératrice avait suivit son avis, surtout que la famille Zoam était aussi liée aux Ombres. La princesse quand à elle demeurait un peu distante, elle n'était pas très douée avec les autres, un peu asociale. Cependant, elle avait eut une étrange facilité à parler avec l'homme. Rapidement, ils étaient devenus plus ou moins ami et cette amitié faisait un peu de bien à la semi-élémentaire.

Quoi qu'il en soit, quand il était venu, elle avait déclaré qu'elle voulait aller faire une ballade à cheval et avait 'dissous' sa créature d'ombre. Elle n'avait pas aimé qu'il s'incline devant elle, mais elle ne pouvait pas l'en empêcher, elle était une princesse après tout. Bien sur, Arthas accepta cette escapade, il ne lui avait encore jamais rien refusé, même ce que son père aurait parfois eut du mal à lui accorder… Elle aimait vraiment passer du temps avec lui, elle se sentait un peu particulière, et pas juste parce que son père était l'empereur. Une fois apprêter, ils étaient donc aller à l'écurie où elle s'était occupée de Yami pour la préparée. Puis, tout les deux avaient quitté le château pour filer vers la forêt. Morrigan montait en amazone, ça avait été un caprice de sa mère quand elle avait voulu apprendre à monter. Arthas gardait sa monture assez proche de celle de la princesse et il finit par lui demandé ce qu'elle avait envie de faire. Lâchant une main, elle la passa simplement à l'arrière de sa nuque. Qu'avait elle envie de faire ? C'était une bonne question, elle avait juste voulu passer un peu de temps en dehors du château et de tout ces gens qui était tellement serviles…


« Je ne sais pas vraiment… Je n'avais pas vraiment penser à ce qui se passerait une fois la ballade commencer. »

Elle ralentie l'allure de Yami, jusqu'à la mettre simplement au pas, elle savait très bien qu'Arthas ferait de même qu'elle. Morrigan profita d'un peu de temps pour regarder tout autour d'eux, cette forêt qu'elle trouvait si belle. Finalement, elle avait fait s'arrêter sa jument et s'était simplement laissée glisser au sol. Ils étaient dans une clairière. La brune usa alors de son pouvoir sur les animaux pour leur faire comprendre de rester ici. Puis, elle fit signe au demi-démon de venir avec elle alors qu'elle allait simplement s'asseoir sur un arbre qui avait du choir dans un orage quelconque.

« Arthas… Est-ce que vous savez ce que ces… rebelles… reproche à mon père. »

Morrigan avait une allure assez digne, sa mère avait été assez sévère en ce qui concernait l'étiquette. Elle gardait le visage rivé vers le sol, ses longs cheveux d'ébène tombant de chaque coté de son visage, le masquant en parti. En attendant elle écoutait la réponse que son garde du corps lui donnerait Elle ne connaissait pas vraiment la forêt et n'avait que peu appris à se défendre et à se méfier de son environnement… Aussi, notre petite princesse ne se rendait pas compte que les bruits assez faibles qu'elle pouvait percevoir n'appartenait pas à la forêt, mais probablement à ceux qu'elle avait parler un peu plus tôt… C'était pour ce genre de question que son père avait tenu à ce qu'elle ne sorte qu'accompagner d'au moins Arthas… Bien sur, la fille de l'empereur ne pouvait pas totalement passé inaperçue quand elle quittait le château à cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Zoam
Chef de la résistance
Mi-Humain Mi-Démon
Eternia
avatar

Masculin
Nombre de messages : 220
Age : 30
Monde d'origine : Eternia (Qu'il considère encore comme Darigna)
Races : Mi homme Mi Demon
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Dim 1 Mai - 19:17

Arthas ne savait pas trop quoi dire pour le moment, après tout, il était avec la princesse. Bien qu'il la considérait comme une amie quand ils étaient que tout les deux, il ne savait jamais exactement ce qu'il pouvait faire pour ne pas qu'elle ai des problèmes avec son père. Enfin, pour le moment, il semblait y avoir autre chose dans l'esprit de celle qui se trouvait à côté de lui alors qu'ils se baladaient en forêt. C'était pour cette raison qu'il lui avait demander ce qu'elle avait envie, qu'elle échappe un peu à ce qu'il se passait au château et également qu'elle prenne un peu de bon temps, c'était pour cela qu'ils étaient allé ici après tout.

Sa réponse fut quelque chose de normal, ce qui ne semblait même pas l'étonner par ailleurs. Arthas garda alors un petit sourire pendant qu'elle semblait se glisser sur le sol, il fit alors de même en faisant attention. Avec un peu de temps, elle vint s'installer sur une arbre tombé avant de lui poser une question. Sa question était sur les rebelles, quelque chose que le semi-démon savait assez bien par ailleurs. Il fallait dire qu'il était presque impossible que tout le monde puisse avoir les même avis sur certaine chose, ce qui entraine des tensions. Toutefois, il fallait mieux expliquer cela assez clairement pour qu'elle ne prenne pas trop mal certain point.


"Morrigan, il est impossible qu'un grand peuple puisse suivre quelqu'un sans problème, chaque personne est unique, et il arrive qu'un groupe n'apprécie pas certaine chose, ici, il y a un groupe qui pense que votre père, malgré sa bienveillance, possède une panoplie de pouvoir trop 'sombre' pour être au pouvoir, ils tentent alors de le renverser pour quelque chose d'autre, mais ne vous en faite pas, je protégerais votre père ainsi que vous."


Il resta alors devant elle, toujours au aguets quand à un problème qui pouvait survenir, elle était une princesse, alors il y avait toujours des risques. Par ailleurs, il eut à peine le temps de bouger qu'il réussit avec une ombre à faire un bouclier pour protéger Morrigan. Il était facile de voir qu'il s'agissait d es rebelles, ces derniers étaient toujours habillé d'un blanc assez particulier. Arthas s'en retrouvait un peu irriter par ailleurs, il était ami avec Morrigan, peut être même un peu plus, mais en tout cas, il allait leur donner une bonne leçon. Il ne savait pas si il y avait des mages parmi les assaillant, mais en tout cas, il allait se mettre un couche d'ombre pour éviter de prendre des dégâts.

Le combat fut assez court bien entendu, Arthas était un professionnel alors qu'en face, il semblait s'agir de personne assez peu formé. L'archer avait été rendu incapable de tirer grâce à la destruction de son arc. pour ce qui était des trois soldats, quelque jeu d'épées furent suffisant pour les envoyer à terre, il n'avait même pas eu besoin d'utiliser vraiment ces capacités. Toutefois, un vive douleur le ramena sur la terre ferme, il remarqua alors une entaille sur son bras. Le dernier soldat semblait connaitre un peu de magie et venait donc de lui lancer un trait de lumière, ce qui était quand même assez douloureux quand on était pas préparer pour cela. Avec un petit coup de rage, Arthas invoqua une main d'ombre et aplati la personne à terre, l’assommant juste bien entendu, il n'avait pas envie de montrer trop de sang face à Morrigan. Une fois vraiment la menace terminer, il se dirigea vers la princesse pour voir si elle n'avait rien, alors que son bras semblait blessé et dont le sang s'écoulait lentement.


"Vous n'avez rien?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Dim 1 Mai - 21:17

Morrigan se sentait bien d'être un peu en dehors du château. Elle lui avait cependant elle l'avait questionné sur les rebelles, elle voulait comprendre ce qu'on reprochait à son père. Arthas lui avait alors expliqué que ces gens n'appréciaient pas les pouvoirs « sombres » de son père et que c'était pour ça qu'on voulait le renverser, pour quelque chose de plus à leur goût… Probablement que sa mère et elle était aussi trop sombres pour eux… Cependant, Arthas lui avait promis de les protéger son père et elle, alors, elle s'était contenté de lui sourire, simplement. Puis, les choses se passèrent assez vite. Le demi-démon était près d'elle et elle se retrouva sous un bouclier d'ombres, elle renforça alors ce bouclier avec ses propres ténèbres, laissant son ami prendre les choses en mains, puisque c'était son travail.

Son regard bleu ne quitta pas un instant son garde du corps, elle était inquiète et elle le fut encore plus quand elle vit la douleur se poser sur le visage de l'homme et que son bras se mis à saigner. Elle avait alors prononcé le nom de son ami, inquiète pour lui. Arhas avait alors achevé de 'calmer' le groupe, un peu violemment certes, mais si il avait regardé vers elle à ce moment-là, il aurait pu voir que tout autour d'elle, les ténèbres se faisaient plus intenses. Une fois les rebelles hors d'état de nuire, Arthas vint près d'elle et elle força les ombres à se disperser. Il lui demandait si elle n'avait rien et elle le regarda simplement.


« J'ai juste eut peur pour vous… Venez vous asseoir ici. »

Elle ne lui laissa pas vraiment le choix et le fit s'asseoir où elle avait été assise avant l'attaque. La jeune femme s'était alors agenouillée devant lui et elle avait alors laisser ses ténèbres s'enrouler autour du bras blessé de son ami, il aurait probablement pu sentir une sorte de chaleur et sa blessure se cicatrisa peu à peu. Quand la princesse laissa ses ombres se relâcher et disparaître. Elle tenait toujours le bras de son garde du corps au creux de ses bras quand elle posa les yeux sur lui. Elle était soulagée qu'il aille bien à part cette blessure. Elle l'avait regardé un moment, puis, elle avait détourné les yeux.

« Désolée Arthas, je ne voulais pas que vous soyez blesser à cause de moi, je ne pensais pas qu'on puisse être attaqués, je... »

Morrigan ne fini pas sa phrase, se contentant de le regarder. La jeune femme soupira doucement et baissa la tête avant de se relever. Elle n'était pas habitué à utiliser de sa magie de soin et cela l'avait un peu fatiguée. En attendant, il avait juste à voir le visage de la princesse des ombres masqué par l'inquiétude et la culpabilité. Elle se sentait coupable, car si elle n'avait pas voulu quitter le château, jamais son ami n'aurait été blessé. Morrigan relâcha alors le bras de l'homme. Elle avait alors détourné les yeux, puis, elle fit apparaître un portail, juste pour prendre sa cape, car si Yami y était plus ou moins habitué, ce n'était pas le cas de la monture d'Arthas… d'ailleurs, ils avaient de la chance qu'ils ne se soient pas enfuit. En attendant, la princesse se couvrit de sa cape, couvrant l'intégralité de son visage avec sa capuche, avant qu'elle ne reprenne la parole, d'une voix un peu brisé :

« Je suis désolée, mais, je crois qu'on devrait rentrer, rien ne nous dit qu'ils aient été les seuls dans la zone. »

Elle évita de regardé Arthas, mais dans le même temps, une partie d'elle lui hurlait que c'était ridicule. Il était son garde du corps, ce n'était pas pour rien, il était évident qu'un jour il aurait à être blessé pour elle. Enfin, cela était évident maintenant et si cette fois, cela n'avait pas été grave, la prochaine fois, cela pourrait l'être et il pourrait être en danger à la protéger… Elle arriva près de Yumi et s'accrocha aux raines de sa monture. C'était un dur retour à la réalité pour elle.

« Arthas… je préférerais que vous n'ayez pas à vous mettre en danger pour moi… je tiens beaucoup à vous et… je ne supporterais pas qu'il vous arrive quoi que ce soit. »

Elle sentait son coeur se serrer au creux de sa poitrine. Oui, elle avait été honête envers son garde du corps, même si les mots n'étaient pas suffisamment fort pour ce qu'elle pensait… mais au moins, il pourrait sans mal comprendre que pour elle, il était déjà plus qu'un simple ami. Ainsi, elle ne monta pas plus sur le dos de Yumi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Zoam
Chef de la résistance
Mi-Humain Mi-Démon
Eternia
avatar

Masculin
Nombre de messages : 220
Age : 30
Monde d'origine : Eternia (Qu'il considère encore comme Darigna)
Races : Mi homme Mi Demon
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Lun 5 Sep - 2:59

Vraiment, ce combat avait été assez compliqué et fort heureusement pour lui, son entrainement avait suffit à Arthas pour s'en sortir qu'avec une simple blessure. Bien entendu, une fois qu'il fut assez proche de Morrigan, cette dernière lui ordonna presque de s'installer quelque part, ce qu'il fit sans discuter, après tout, elle était toujours la fille de l'empereur. Utilisant alors les ténèbres pour le soigné, le semi-démon ne pouvait rien faire d'autre que de regarder la princesse, essayant juste de ne pas trop bouger pour ne pas qu'elle rate quelque chose.

Bien entendu, il avait fait son travail, personne n'allait le critiquer pour cela, la preuve, aucun cheveux n'avait été toucher de Morrigan. Bien entendu que Arthas savait que la jeune femme n'avait pas voulu qu'il soit blessé, il la connaissait depuis longtemps maintenant et n'avait pas besoin d'excuse à ce propos. Il garda donc simplement un petit sourire alors qu'il semblait clairement voir cette dernière culpabiliser un peu à propos de cela. Le jeune homme soupira alors et ce contenta simplement de s'approcher de la princesse avant de lui montrer qu'il se sentait bien.


"Ne vous en faite pas Morrigan, j'ai fait en sorte que les dommage soit minime, ce n'est pas de votre faute."

La princesse semblait vraiment triste de tout ce qui c'était passé et Arthas pouvait clairement s'en rendre compte alors qu'elle couvra son visage d'une cape qu'elle avait prise à l'aide d'un sombre portail. De ce qu'elle venait de lui dire, elle semblait vouloir rentrer à la maison, ce qui était dommage, après tout, son petit tour avait été bien trop court pour le moment. Enfin, il pouvait le sentir, elle n'aimait pas ce qui venait de ce passé et en plus de cela, elle déclara assez clairement qu'il était important pour elle. Arthas se gratta alors la nuque, bien entendu que cela était aussi le cas pour lui, maintenant, il avait envie de trouver un moyen de lui remonter un peu le moral. Ce servant doucement des ombre autour de lui, le jeune homme pu rassembler un petit bouquet de fleur dont il était persuadé qu'elle allait apprécier et alla lui présenter cela tout en lui répondant, souriant.

"Je comprend Morrigan, néanmoins, je ne suis pas faible et parfaitement capable de tenir tête à quiconque voudra vous blesser. Bien entendu, je comprend votre inquiétude et comme vous, je considère que vous êtes une personne importante pour moi. D'autant plus la raison pour laquelle je continue de me mettre devant vous pour éviter qu'il ne vous arrive le pire et je ferais en sorte de ne plus jamais être gravement blessé."

Cela allait être vraiment compliqué de tenir cette promesse, surement encore beaucoup d'entrainement ou il allait terminer par être au bord de la fatigue mental. Néanmoins, si cela était le prix à payer pour que la princesse puisse se balader tranquillement sans risque qu'elle n'ai peur pour lui, il allait bien falloir le faire. Maintenant, une question pouvait tourner dans sa tête, qu'était il pour elle?, après tout, vu ce qu'elle semblait montrer, il était bien plus qu'un simple ami ou garde du corps. Enfin, ce n'était pas le moment de penser à cela, une fois le bouquet donner à la princesse, Arthas l'aida doucement à monter sur son cheval avant de lui déclarer qu'ils allaient prendre leur temps pour rentrer, histoire qu'elle puisse encore profiter de la vue et si jamais elle voyait quelque chose, qu'elle n'hésite pas, après tout, elle avait quand même le droit à un peu de tranquillité après ce qui c'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Mar 6 Sep - 13:31

La princesse avait toujours tenté de comprendre les opposants à son père, rêvant secrètement d'un jour pouvoir établir la paix dans leur monde, dans ce qui était aussi son royaume… Cependant, ils avaient blessés Arthas et ça, elle ne le leur pardonnait pas. Il était son garde du corps, il était son ami, mais pour elle, il était aussi tellement plus que ça, même si elle ne savait pas comment l'exprimé… Et puis, il y avait son père… Deathbringer était probablement trop protecteur pour qu'elle laisse s'exprimer ce qu'elle ressentait. Morrigan avait alors entrepris de soigner le soldat de l'empire et elle s'était excusée d'être la cause de ses blessures. Le demi-démon lui montra alors qu'il allait bien et elle soupira. Il lui avait alors assurer qu'elle n'avait pas à s'en faire parce qu'il avait fait en sorte que les dommages soient minimes et donc que ce n'était pas de sa faute. Quoi qu'il en dise, elle se sentait tout de même responsable, car rien de tout ça ne serait arrivé si elle n'avait pas été la princesse.

Une fois une cape à capuche sur les épaules, elle avait demandé à rentrer. Elle ne voulait pas qu'il cour à nouveau un quelconque risque. Elle n'avait plus vraiment le courage de continuer cette balade, elle s'en voulait vraiment et elle ne voulait pas qu'il ait un quelconque mal que ce soit. Arthas lui avait alors offert des fleurs et elle avait accepté ce bouquet, le coeur battant à tout rompre au creux de sa poitrine. Ses joues s'étaient aussi teintées d'une légère teinte rosée sans qu'elle ne puisse l'en empêcher. Il lui disait en plus qu'il comprenait. Mais il lui disait ne pas être faible et pouvoir parfaitement tenir tête à qui lui voudrait du mal. Il ne comprenait donc pas que le problème n'était pas vraiment là. Il lui avait aussi dit qu'elle était important pour lui et elle avait rougit encore plus en détournant légèrement les yeux, mal à l'aise, même si cela ne lui faisait pa moins plaisir. Il lui promis cependant de ne jamais être gravement blessé et elle se mordilla un peu la lèvre avant de parler :


« Je vous en conjure Arthas, faites attention. »

Et elle lui colla un très rapide baiser sur la joue avant de retourner se hisser sur sa jument, ce à quoi vint rapidement l'aider le demi-démon. Il annonça qu'ils allaient prendre le temps de rentrer et elle baissa un peu la tête. Elle ne savait pas si c'était une bonne chose, cependant, elle ne s'y opposant pas, se contentant d'ouvrir un petit portail, menant au dessus de son lit pour y déposer le bouquet, ce serait plus simple que de le transporter tout le long du trajet pour finalement avoir le même objectif. Quoi qu'il en soit, Morrigane suivait bien docilement l'homme, sans rien dire de plus. Bien sur, passer par la ville était toujours délicat, alors elle tentait de faire en sorte qu'on ne la reconnaisse pas, mais ici, peu avait de quoi s'acheter une monture alors bon. Morrigan soupirait, elle ne savait plus très bien ce qu'elle pouvait se permettre de faire, alors elle se contentait de simplement regarder autour d'elle. Son regard s'attardant une seconde sur une magnifique pièce de métal ouvrager servant à maintenir les cheveux. Mais elle n'en avait pas le réel besoin. Sa mère la gâtait déjà suffisamment à ce sujet-là. Finalement, ils revinrent au château et la jeune femme avait alors mis pied à terre, masquant toujours son regard sous sa capuche.

« Merci de m'avoir accompagner Sir Zoam... et… merci pour tout. »

Déjà, un palefrenier venait pour s'occuper de leur monture. Après tout, elle était une princesse, même si elle avait un peu de mal qu'on la considère ainsi. Elle ne se considèraitn pas vraiment comme mieux que d'autre. Elle s'inclina devant lui en une sorte de révérence, puis la princesse regagna simplement sa chambre où sa mère la rejoignit bien assez vite pour lui demander comment s'était passé sa promenade… et la conversation se prolongea au sujet du bouquet, rendant la princesse mal à l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Zoam
Chef de la résistance
Mi-Humain Mi-Démon
Eternia
avatar

Masculin
Nombre de messages : 220
Age : 30
Monde d'origine : Eternia (Qu'il considère encore comme Darigna)
Races : Mi homme Mi Demon
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Mar 4 Oct - 1:42

Vraiment, être le garde de Morrigan n'était pas une chose simple pour Arthas, surtout que ce dernier la connaissait bien maintenant, alors il se rendait compte quand cette dernière s'inquiétait un peu pour lui. Elle lui demandait de faire attention et cela était déjà ce qu'il faisait, peut être allait il devoir vraiment demander à son père quelque chose de plus résistant comme sort de défense, avec cela au moins, elle n'aurait pas trop de mal à avoir plus confiance en lui. Le baiser sur la joue avait quand même été une chose qu'il n'avait pas totalement prévu alors qu'il la regarda un peu étonné, un peu de rose aussi sur les joues. Que pouvait il vraiment répondre à cela, pas grand chose, alors il se contenta simplement de hocher la tête avant d'attendre le bon moment pour retourner sur son cheval pour continuer.

En chemin sur le retour au château, Arthas remarqua bien entendu ce que sa princesse pouvait regarder et même si il était vrai qu'elle était pas mal gâtée par la famille royale, cela n’empêchait pas parfois le jeune homme d'aller lui acheter un petit quelque chose, il était quand même presque comme un ami pour elle. Une fois arriver, ils purent ranger les chevaux et le garde du corps s'inclina alors doucement face à Morrigan alors que cette dernière semblait déjà lui le remercier d'une manière un peu plus officiel. Il ne fallait pas vraiment être trop familier ici, il s'en rendait compte et il n'était pas déranger par cela, se contentant d'appeler quelqu'un pour sa monture aussi avant de lui dire un petit quelque chose avant qu'elle ne parte vraiment.


« Je vous en prie princesse, n'hésitez pas à faire appel à moi si vous désirez autre chose. »

Il agissait presque comme un serviteur, mais il était la pour la protéger et l'emmener ou elle en avait envie, le côté ami était bien entendu officieusement. Quoi qu'il en soit, il avait maintenant un peu plus de liberté d'action, il en profita rapidement pour retourner vers la place du marché en extérieur et une fois déguisé pour acheter ce qui avait attirer le regard de la jeune femme tout à l'heure, le payant certes un peu plus cher que la normal, mais il n'avait pas envie de trop attirer l'attention. Une fois le 'cadeau' prit, il alla à la rencontre de son père pour que ce dernier lui apprenne un petit quelque chose pour mieux se défendre. Ce dernier lui demanda bien entendu la raison à cela pendant l’entraînement et quand il évada un peu la question, son père marqua dans le mille en parlant de Morrigan, ce qui tendit un peu le semi démon avant qu'il ne rétorque.

« Père, vous savez très bien que cela pourrait la déranger... »

Oui, pour lui, ce n'était pas quelque chose qu'il devait faire, en tout cas, il n'avait sûrement pas assez fait ces preuve pour mérité quelque chose comme la main d'une princesse. Bien entendu il pensait à ce genre de chose, il avait certaine émotions pour la jeune femme, toutefois, pouvait il vraiment se permettre d'allé jusqu'à penser à demander la main de cette dernière, il ne pouvait être sur de rien maintenant. Dans tout les cas, après avoir terminer cette longue et un peu douloureuse session d’entraînement avec son père, ce dernier prépara convenablement le 'cadeau' qu'il avait prit pour Morrigan et utilisa un moyen assez détourner pour que ce dernier puisse arriver dans sa chambre pendant qu'elle serait absente de cette dernière pendant la journée. Le reste de la soirée se passa assez tranquillement et on retrouva Arthas le lendemain qui, comme à son habitude, passait beaucoup de temps à s’entraîner quand on avait pas besoin de lui, même si il avait l'impression qu'on le regardait de plus en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Mar 11 Oct - 16:43

Morrigan et son garde du corps étaient donc rentrés au château. Là, la princesse avait maintenant laisser son garde du corps derrière elle. Il avait été blessé à cause d'elle et de sa famille et ça, il s'en voulait. Sa mère l'avait attendu dans sa chambre et elle avait fini par obtenir d'elle que c'était Arthas qui lui avait offert. Elle avait vu le sourire de sa mère et n'avait pas vraiment su quoi penser de tout ça. La princesse obscure avait alors légèrement pencher la tête sur le coté alors qu'elle se retrouvait bien vite seule avec une de ses Ombres… enfin, des Ombres au service de sa famille. C'est à cette Ombre qu'elle parla, elle ne pouvait pas savoir que ladite Ombre rendrait quand même des comptes à sa mère. Comme toujours, elle fit ce qu'elle pouvait pour répondre aux attentes de ses parents, travaillant sa magie et accordant quelques bienfaits au peuple comme elle le pouvait. La jeune femme soupira doucement et se passa ensuite une main dans les cheveux… Elle faisait tout se qu'elle pouvait, elle fatiguait.

Quand, suite à tout cela, elle revint dans sa chambre, elle vit un petit paquet posé sur son lit. Elle congédia les serviteurs avant de se rapprocher de son lit. Elle avait alors récupéré le paquet et l'avait ouvert délicatement. Le peigne qu'elle avait regardé en ville… Le peigne qu'elle avait convoité pendant au moins quelques minutes pendant qu'ils traversaient la ville. Il l'avait vu regarder ce peigne… Il était allé le lui chercher et cela la touchait vraiment. Elle glissa le peigne sous son oreiller et ne le toucha plus jusqu'à être seule dans son lit, le soir même. Morrigan avait alors serré son peigne contre elle. Oui, elle appréciait ce cadeau, mais c'est en pensant à son garde du corps qu'elle avait finit par s'endormir, les joues écarlates et un sourire ravie posé sur les lèvres…

Nuada n'avait pas parler de tout ça à son ami de toute la journée. Le soir venu, l'Impératrice laissa son roi se coucher avant elle, puis, elle vint simplement se nicher au creux des bras du colosse, un petit sourire amusé sur les lèvres :


« Dit moi, qu'en penserais-tu si le jeune Zoam courtisait Morrigan ? »
« Hmm ? Je dois avouer que son père est un loyal commandant, également, il a bien souvent protéger notre fille du danger… Je ne serais pas contre, même si tu me connais j'essaierais de voir avant tout si il est quand même digne de l'avoir. »


Nuada le regarda, un sourire amusé simplement posé sur ses lèvres. Puis, elle était simplement venu l'embrassé avec tendresse avant de se faire un peu plus espiègle alors qu'elle reprenait la parole :

« Huhum… Alors, je crois qu'il serait tempos pour toi d'agir mon roi, puisqu'il lui a offert des fleurs aujourd'hui même. »
« Ohhh ? » 


Et à son sourire, l'impératrice su que ses paroles avaient fait mouche. Alors, la jeune femme avait simplement repris les habitudes qu'elle et son mari avaient toujours eux.

Le lendemain matin, Morrigan se réveilla tôt, comme tout les matins, ce fut une ombre qui prépara un bon bain chaud dans lequel elle resta immerger un moment. L'Ombre l'aida à s'habiller et à se coiffer. La princesse tint à mettre le peigne pour que son ami puisse comprendre en quelque sorte qu'elle le remerciait pour ce cadeau. Elle regarda son reflet dans le miroir et sourit… Une vraie princesse… Une princesse qui resterait au château, puisqu'elle ne voulait pas que son ami soi encore une fois blessé. Elle avait trouvé sa mère en chemin et cette dernière l'avait complimenté sur sa tenue avant de demander à marcher avec elle, sur le coup, Morrigan ne s'était pas vraiment rendu compte que c'était plus ou moins un piège. Elle ne s'était pas rendu compte qu'elle l'entraînait droit vers la zone d’entraînement où Arthas s’entraînait. Nuada tirait encore une fois les ficelles de tout ça dans l'ombre et elle était curieuse de voir comment les choses allaient se passées maintenant et de voir comment Morrigan allait pouvoir réagir quand à tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Zoam
Chef de la résistance
Mi-Humain Mi-Démon
Eternia
avatar

Masculin
Nombre de messages : 220
Age : 30
Monde d'origine : Eternia (Qu'il considère encore comme Darigna)
Races : Mi homme Mi Demon
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Mer 26 Juil - 15:56

Vraiment, son père était un peu trop attentif à ce que pouvait ressentir Arthas, à lui parler de la sorte de Morrigan. Toutefois, il avait quand même toucher quelque chose, il était clair que le semi démon aimait bien la princesse, peut être même plus, néanmoins, il se cachait derrière sa mission, son devoir. Le démon comprenait cela et en avait même parler un peu avec sa femme, qui avait étrangement elle aussi discuter de ce genre de chose avec Nuada, alors elle était au courant. Les femmes avaient donc décider de pousser un peu certaines personne à ce rencontrer et à secouer les choses..., elles étaient assez sournoise dans leur manière de pensée certes, mais qui sait, peut être était ce la bonne solution.

Après une bonne nuit de Sommeil, Arthas commença un peu plus tôt que la normal sa journée par un entrainement assez intensif. Il devait oublier ce qu'avait parler son père mais également de ce renforcer. Si il n'était pas capable de la protéger mieux que cela et surtout sans ce blessé, elle ne pourrait pas continuer de sortir. Encore une fois, ce genre de pensée le fit légèrement rosir avant qu'il ne secoue vivement la tête, ce concentrant de nouveau sur son mannequin jusqu'à l'arriver de quelqu'un.

Morrigan était donc dans l'air d'entrainement, ce qui l'étonna légèrement toutefois, le plus important était la présence de l'impératrice. tout le monde s'inclina bien entendu face à son arriver et le semi démon s’exécuta également, se plaçant assez prêt pour qu'il soit assez visible. Après un peu de temps, tout le monde repris leur entrainement, même si Arthas était assez déranger par le fait que les deux femmes le regardaient faire, ne sachant pas vraiment la raison à cela.

Oh il comprit bien vite quand un homme assez massif en armure arriva, provoquant la même réaction que tout à l'heure. Oui, il s'agissait bien de Deathbringer, accompagner par le père d'Arthas, qui semblaient discuter de quelque chose. De ce que pouvait voir le jeune homme, son père semblait de bonne humeur, donc il n'avait rien fait de mal, toutefois, à sentir l'aura, presque combatif, de la personne en armure, cela pouvait être autrement. Au final, ce dernier se plaça devant le semi démon, lui demandant de ce relever et allant certainement lui poser une question assez particulière.


"Arthas, j'ai ouïe dire que tu avais offert certaine chose à ma chère fille, cela est il vrai?"
"Oui..., votre majesté."
"Je vois, je vois..., dans ce cas, prépare ta lame et suit moi..."

Il fallait s'en douter, il y eut beaucoup de discussion entre les soldats autour de lui, Arthas ne pouvant clairement pas refuser le combat. Il fallait surtout voir que son père lui lançait un regard assez explicatif, il allait devoir faire de son mieux, ou alors mourir sous la lame de l'empereur. Jetant un léger regard à Morrigan, le semi démon entra dans la zone de combat, faisant face au colosse jouant des épaules et pointant sa lame vers ce qui pouvait être une créature inférieur à lui.

"Donne tout ce que tu as, autrement, je pourrais risquer de te tuer."

Et il ne ce fit pas prier pour montrer qu'il était sérieux, commençant le combat avec une frappe puissant et qui fit même trembler la terre quand elle toucha le sol. Le père d'Arthas pouvait être quand même inquiet pour son fils, toutefois, il ne pouvait pas le montrer sur son visage, il était un commandant ici, alors il ce devait de rester impartial. En plus, à voir son enfant se débattre de la sorte, même surprendre légèrement l'empereur, il se sentait assez fier de lui, peut être avait il une chance.

Non, Arthas n'avait aucune chance, il le voyait assez bien. Deathbringer était trop fort, quand même assez rapide pour paré ces coups et sa magie était utiliser à la perfection. Cela ne voulait pas dire qu'il abandonnait le combat, et même si il commençait à montrer des signes de faiblesse après maintenant une dizaine de minutes de bataille, il avait quand même réussit à toucher l'armure de l'empereur par deux fois. Au final ... Arthas se trouva à terre, la lame du roi sombre au dessus de son torse. Il pu alors entendre un léger rire de la part de ce dernier, à peine audible, avant qu'il ne range sa lame et ne vienne voir sa bien aimé.

Il ne pu pas bien comprendre la suite de la situation, bien que quelque bride de la conversation, des mots comme "digne", ou alors "avenir", pouvait être entendu. Au final, ce fut avec étonnement qu'il remarqua que son père lui indiqua de les suivre, ce dernier obéissait sans trop de discussion, regardant encore une fois Morrigan pour savoir si cette dernière savait quelque chose. Il ne fallu pas longtemps pour arriver dans une salle privé qu'utilisait parfois l'empereur pour discuter de certaine chose avec des généraux, comme le père d'Arthas, ce dernier s'installa alors à côté de son père pendant que Nuada, Deathbringer et Morrigan se trouvaient de l'autre côté.


"Bien, Athas, te doute tu de la raison de ta venue ici?"
"Je dois dire que non, majesté."
"Cela peux ce comprendre après ce qu'il c'est passé, tu dois certainement te demander la raison à tout cela n'est ce pas?"
"Oui."
"Sache que je ne laisse pas n'importe qui rester avec ma fille Morrigan, et avec..." Deathbringer toussota "Un certain temps de discussion, j'ai décidé de voir si tu était digne de courtiser ma fille."

Une vague de tension apparu dans la pièce, Deathbringer regardant fixement Arthas avant qu'un sourire ne s'affiche sur son visage.

"Tu n'a certes pas été capable de me vaincre, néanmoins, ta ténacité, ta force et ton adresse est bien suffisante avec ton âge, tu as donc mon accord pour sortir officiellement avec ma fille."
"Quoi!"
"Hahaha, allons, tu ne pensais pas pouvoir tromper mon regard, jeune homme, maintenant, il est vrai que d'autre personne on été ... plus réceptive à ce qu'il ce passait, mais ton père est un commandant exemplaire, je suis certaine que ma fille sera heureuse en ta compagnie."

Deathbringer avait un sourire amusé sur le visage, mais cela était naturel, il suffisait de voir le visage assez rouge d'Arthas. Son père quand à lui souriait doucement, ne préférant pas trop parler de cela sans sa femme. Par contre, à entendre l'empereur, tout allait quand même assez vite, il semblait même discuter d'un mariage prochain entre les deux avec sa femme, peut être pourraient ils les laisser sortir ensemble avant?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Une vie de princesse   Mer 26 Juil - 20:10

Morrigan ne comprenait pas pourquoi sa mère l'avait amener ici. les soldat s'inclinèrent devant les femmes de la famille royale et la jeune femme avait baisser les yeux quand elle avait vu Arthas faire de même. Le peigne qu'il lui avait offert brillait légèrement dans sa chevelure. Cependant, avant d'avoir pu questionner sa mère, elle avait vu son père entrer sur le champ d'entraînement. La princesse s'inclina légèrement devant son père - moins que les soldat certes - cela faisait parti du protocole... Deathbringer était en compagnie du père d'Arthas et cela intrigua et inquiéta la princesse. Qu'est-ce qu'ils préparaient ? L'Empereur alla donc parler à son garde des cadeaux qu'il avait fait à la princesse... Puis, il le défia en duel et la gorge de la princesse se serra et elle fit un pas en avant en interpellant son père :

"Pa..."
"Laisse le faire... Tout va bien mon trésor..."


Nuada avait retenu son enfant en lui posant doucement une main sur l'épaule. Quand elle fut sûre que Morrigan n'agirait pas, elles allèrent rejoindre le lieutenant Zoam, l'Impératrice le saluant d'un simple signe de tête. La princesse croisa le regard de son chevalier servant et elle dressa une main au niveau de son coeur. Une lueur inquiète brillait dans son regard sombre, elle espérait qu'Arthas allait s'en sortir. Le duel commença et elle frémit pour le jeune demi démon. Finalement, il se trouva au sol, la lame de l'Empereur au dessus de lui et la princesse échappa à son emprise et fit un pas en avant.

"Non ! Arthas..."
"Ne t'en fais pas."


Nuada revint et posa doucement une main sur l'épaule de sa fille, la ramenant à ses cotés. La princesse baissa la tête, Morrigan avait été sonnée et ce n'était que parce que la pression de sa mère les en empêchait qu'elle ne s'était pas ruée vers son ami... Cependant, son père les ramena près d'eux et elle baissa les yeux, se faisant la plus discrète possible, c'était compliquer. Sa mère lui pris le bras et l'entraîna à sa suite, elle aurait voulu s'assurer que son ami n'avait rien... Enfin, elle ne pouvait pas encore le faire pour le moment, c'était compliqué. le petit groupe avait donc rejoins l'intérieur du château ou Nuada avait fait s'installer leur fille entre eux. Sur la banquette d'en face, Arthas et son propre père. Morrigan n'osait pas le regarder, elle avait l'impression d'être fautive quand à tout ça et elle n'aimait pas cette idée. La conversation avait alors commencé, le couple impérial... enfin surtout l'empereur annonça qu'après une discussion, il avait décidé de juger si Arthas Zoam digne de courtiser sa fille.

De la... courtiser ? Les joues de la princesse virèrent tout simplement à l'écarlate alors que son père disait qu'il autorisait le jeune Zoam a sortir avec sa fille... Morrigan aurait voulu disparaître tant elle était gênée et écarlate. Et pour ne rien arranger, elle entendait sa mère rire légèrement près d'elle. Bien sur, Nuada avait tout prévu... Et Deathbringer enchaînait en lui disant que sa fille serait heureuse en sa compagnie et elle avait alors rougie violemment.


"Je... Père... Mère..."

Morrigan ne savait pas vraiment quoi dire d'autre. Un instant, elle leva les yeux vers Arthas, le coeur battant à tout rompre au creux de sa poitrine. Autour d'eux, elle entendait déjà leur parents qui parlaient de mariage... Comment pouvaient-ils déjà parler mariage ? Elle resta un moment immobile, puis, passer encore quelques instant de plus, elle se leva d'un bond et, les yeux fermés, elle s'était simplement insurgé quand à tout ça :

"Père ! Mère... Pouvez-vous au moins nous laisser l'occasion de respirer ? De voir... co... comment... comment ça se passera ?"

Oui, elle ne disait clairement pas qu'elle était contre. Juste que cela allait un peu trop vite à son goût. Elle avait alors croisé le regard d'Arthas et avait violemment rougit quand à tout ça. La jeune femme s'était alors simplement laissé retomber assise sur le sofa alors que les regards étaient tourner vers elle. Nuada regarda sa fille, amusé de son coup de nerf, puis, elle se leva simplement avant d'aller incité son mari, puis le lieutenant de ce dernier à faire de même.

"Morrigan a raison... Laissons les donc tout les deux en toute intimité... Oh... et bien sur, un chaperon..."

D'un geste, la femme fit apparaître une ombre qui chapeauterait ainsi les deux jeunes gens? Un sourire aux lèvres elle avait maintenant entraîner les deux hommes en dehors de la pièce pour laisser le petit couple en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie de princesse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie de princesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: Avant de jouer :: Rien que pour vous Joueurs :: Les univers parralèles-
Sauter vers: