Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entetiens impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Entetiens impérial   Ven 12 Fév - 17:36

Octavia avait ordonné et, comme toujours, on l'avait écouté. Lucia s'était empressée de préparer les affaires de sa maîtresse pendant que cette dernière sélectionnait une poignée de soldat et de serviteur, embarquant tout ce petit monde. Bien entendu, la souveraine passa le plus clair de son temps dans sa cabine à faire quelque plans, sous l'oeil plein de désaccord de son esclave. Puis, finalement la galère accosta à Albion et l'Impératrice fut la première sur le pont. La blonde ordonna qu'on descende char et chariot, ainsi que les quelques équidés qui avait fait parti du voyage, bien sur, elle s'occupa elle-même de Prima, Fastus et Quartus, elle voulait que tout soit parfait pour ses chevaux. Là, elle confia son char à l'un de soldat en l'avertissant que si il était abîmé, l'homme le lui paierait très cher. Elle envoya ensuite un cavalier prévenir le château de son arrivée, elle ne voulait pas que le 'Grand Roi' crois sa venue comme étant un acte de guerre.

L'impératrice invoqua une dizaine de soldat pour garder la galère. Octavia avait déjà son plan de route. Elle enverrait des éclaireurs avec le messager pour savoir le chemin à fuir, puis, à leur retour, ils prendraient la route. Auprès du château, ils montraient leur campement. Elle s'apprêterait probablement un peu avant de retourner voir le 'Grand Roi' maintenant. L'impératrice ordonna qu'on charge les affaires en attendant le retour des éclaireurs. Bien entendu, la souveraine avait inspecté les travaux. Finalement, quand ils furent revenu, la jeune femme ordonna le départ. Elle insista pour que Lucia monte à borde de son char pendant qu'elle montait Prima. Il fallu quelques minutes de plus pour que le convois ne finisse par se mettre en marche. Le messager devrait sans peine arrivé avant eux. En attendant, Octavia était à la tête de son convois s'amusant de voir les gueux voir passer leur groupe avec une certaines admiration, ils n'avaient probablement pas l'habitude de tant de faste.

Aux abords de Caerleon, Octavia ordonna que l'on monte le campement, elle y était plus ou moins habitué avec les campagnes et elle n'imposerait pas l'hébergement de ses gens à ce 'Grand Roi'. L'Impératrice ordonna ensuite qu'on lui prépare un bain avant qu'elle ne se rende au château. Elle quitterait ainsi l'armure qu'elle portait jusque là pour une tenue plus classique Bien sur, on fit tout ce qu'elle demandait et Lucia fit elle-même en sorte que le bain réponde parfaitement à ce qu'aimait sa maîtresse. Ainsi, l'Impératrice se laissa trempé un bon moment, après tout, l'hygiène était important et après un tel trajet, elle en avait bien besoin. Puis, elle sortit de l'eau et Lucia l'aida à se vêtir et à se coiffer, comme c'était toujours le cas. Elle laissa à Prima le repos, décidant de prendre son char et donc ses deux hongres. Elle montait à bord de son char quand elle sentit qu'on lui tiraillait un peu la manche.


« Octavia… Laissez moi venir avec vous... »
« Si tu veux Lucia... »


Lucia monta à bord du char, s'accrochant derrière l'impératrice, car elle connaissait son style de conduite. Avant de faire démarrer son chariot, ainsi que les deux cavaliers qui l'accompagneraient, elle toisa le campement en préparation et se servit de sa magie pour ériger une muraille de bois autour du périmètre du camp. Puis, ils filèrent jusqu'au château, Octavia ne diminuant en rien sa vitesse. Elle s'amusait quand elle conduisait. Elle savait que Caerleon était prévenu de sa présence alors, elle ne ralentit qu'en passant le pont-levis. Elle accrocha ses raines dans le char et en était descendu avec l'aide de son esclave.

« Restez ici, je ne veux pas d'incident diplomatique. »

On lui adressa un salut d'accord, puis, elle se tourna vers l'un des chevalier, ne se souciant que peu de Lucia sur ses talons.

« Toi ! Mène moi à ton roi ! »

Elle ne lui en laissait pas le choix lui ayant demander cela sur un ton impérieux. Lucia demeurait à un pas derrière elle, les yeux rivé sur le sol. Ici, l'esclavage était mal vu, mais Octavia ne s'en préoccupait pas le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Sam 13 Fév - 3:53

Il avait prit l'habitude de tout faire avec l'armure maintenant, après tout, il suffisait qu'il la retire un moment pour qu'on le remarque, il ne pouvait pas savoir si les dieux allait remarquer quelque chose, alors bon, il n'avait pas vraiment besoin de ce laver comme cela, l'armure faisait quelque chose pour cela, pour ce qui était de manger, il avait encore de la chance que cette dernière ouvre un petit quelque chose pour qu'il puisse se sustenter, sa vie n'était pas vraiment la plus rose, mais au moins, il était toujours vivant, il allait trouver qui était vraiment responsable de la mort de sa famille, quelqu'un de puissant et possédant de la magie, et une fois que cela serait fait, il pourrait surement revivre en étant Gareth, mais bon, il n'avait pas le temps pour cela.

C'était un jour comme les autre pour lui, sous son Alias Zerker, il devait toujours faire une patrouille, attendre les ordres et bien entendu entrainer les jeunes recrues, bien que pour lui, cela n'était pas trop possible, l'armure, et lui même aussi, étaient bien trop fort pour les personne ordinaire, il se souvenait encore d'avoir presque tuer quelqu'un avec un coup d'épée en bois, à ce demander ce qu'il pouvait faire, mais en même temps, son armure ne voulait pas qu'il ai des problème, alors il n'allait pas se plaindre, toujours était il que le château semblait un peu plus mouvementer, y avait il de la visite?

Alors qu'il était en train de marcher vers une autre salle, il remarqua des chevaliers en ligne, se préparant à recevoir quelqu'un, lui n'avait pas besoin de faire ce genre de chose, il était un peu particulier, mais pour faire bien, il regarda un moment la personne qui arrivait, et il pouvait l'admettre, elle était très belle, c'était à ce demander comment une jeune femme de son âge pouvait être aussi ravissante, il remarqua également la personne derrière elle, mais n'allait pas faire de commentaire, surtout qu'elle venait de le pointer du doigt en lui demandant de l'emmener au roi, non mais elle se prenait pour qui?, il ne la connaissait pas, alors elle n'avait qu'a chercher, la lueur rouge de son casque brilla alors un peu plus alors qu'il lui répondit avec une fois un peu déformer.


"Débrouillez vous."

Et bien entendu, on commença à le pousser un peu sur le côté, ne voulant pas un indicent diplomatique, lui ne savait rien, il n'avait pas vraiment envie de savoir, et alors qu'il haussa les épaules et commença à partir, un autre chevalier proposa à Octavia de lui montrer le chemin vers le roi, pour Gareth, ou plutôt Zerker pour le moment, il allait surement s'entrainer contre de la pierre avant de voir si le roi n'avait pas besoin de lui, à vrai dire, sa vie était vraiment plus monotone, il allait devoir trouver quelque chose qui pouvait être capable de rivaliser avec son armure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Sam 13 Fév - 6:08

Octavia avait donc Impérieusement demandé à être conduite au roi, sans même usé de sa magie pour cela. Cependant, l'homme lui dis de ce débrouiller et Octavia reste figée un moment. Son regard flambait de colère, mais son visage demeurait absolument impassible. Lucia se rapprocha un peu d'elle, lui murmurant quelques mots dans leur langue pour qu'elle se calme. Cela n'eut qu'en partie l'effet escompté. Avant qu'elle ne canalise sa colère contre lui, il fut éloigné d'elle et un autre chevalier vint à elle lui proposer de l'accompagner. Elle vit alors que ses hommes avait la main sur leurs armes et d'un regard, elle leur intima le calme. Son regard vert suivit pourtant le chevalier noir des yeux durant un moment, puis, elle pris simplement un instant de plus avant de demander :

« Comment se nomme ce chevalier ? »

Bien sur, on lui répondit, même si ce fut de façon un peu gêner comme si on craignait ce que cela pourrait engendrer. Octavia avait alors simplement soupiré avant de le regarder et de dire simplement :

« Et bien, Sir Zerker, je puis vous assurer que nous reparlerons de ça. Vous pouvez en être sûr. Bien, emmenez moi à votre roi maintenant. »

Octavia suivit donc le chevalier, Lucia sur les talons. Elle fis conduite à la salle du trône et esquissa une sorte de révérence qui ne lui faisait rien perdre de cet air impérieux. L'entretiens avait été long, l'Impératrice commençant par lui apprendre la mort de son père et sa succession. Ils renouvelèrent ensuite les accords entre leurs deux pays, cependant, elle évoqua ce qui s'était passé avec le chevalier et son irritation à ce sujet, estimant même le roi heureux qu'elle vienne dans un optique de paix, sinon, elle n'aurait pas laisser passer cet affront. Le roi s'excusa et lui demanda si il pouvait faire quelque chose pour rétablir la paix entre leurs deux royaumes. Vexillum était une nation puissante, il était normal qu'il craigne de s'en faire un adversaire… Mais Octavia allait pouvoir soumettre sa vrai demande :

« Je désirerais passer quelques temps dans votre royaume, j'espère que vous me le permettez, mes hommes ont déjà monter le campement… » Elle vit le regard plein de doute du Grand Roi et le regarda dans les yeux « Vous me le permettez, n'est-ce pas ? »

Cette fois, elle avait honteusement usé de magie, mais qui pourrais le savoir. Elle avait sentit la volonté du monarque vacillé avant qu'il ne lui accorde finalement ce séjour. Ils avaient encore parler, puis, souriante, Octavia lui avait promis qu'ils reparleraient, peut-être même autour d'un repas. Un nouveau salut royal, puis, elle avait tourné les pas, Lucia sur les talons. D'ailleurs, cette dernière commença à lui parler près de l'oreille.

« Octavia… Je… Cette alliance à l'air de vous tenir à coeur… »
« Je comprend les possibilités d'Albion, voilà tout... »


L'Impératrice eut simplement un sourire mystérieux pour son esclave, puis, elle lui pris la main et décréta purement et simplement qu'elles allaient faire le tour de ce château. Cependant, bien rapidement, il s'avéra qu'elle trouva cet endroit ennuyeux comme la pluie. Il n'y avait que des pierres grises sur le sol, les murs et le plafond, rien qui ne soit plus ennuyeux que tout ça. Octavia soupira, même les tentures et les tapisseries ne suffisait pas à égayer cet endroit. C'était à ce moment là que le palais impérial lui manquait…

« C'est ennuyeux, triste… Comment peut on vivre ici ? Rentrons au campement tu veux Lucia. »

Bien sur, l'esclave ne donna pas son avis, elle savait qu'elle devait obéissance à l'impératrice et rien de plus. Avec un soupire, la blonde était redescendu vers la cours où ses gardes avait commencé à discuter avec un petit groupe de chevalier, laissant un petit groupe d'enfant tourner autour du chat et des chevaux. Octavia émit un léger sifflement, les chevaux se cabrèrent et les enfants s'éloignèrent, laissant l'Impératrice se rapprocher de ses Hongres.

« Faites attention les enfants, c'est dangereux de rester trop prêt des chevaux. »

Rougissant, les enfant s'était dispersés alors qu'elle se contentait de sourire, se rappelant du nombre de fois où, enfant, elle avait entende ce genre de chose. Tranquillement, elle avait alors cajolé les hongres pour les calmer. Euh, ils lui étaient fidèle et dévoué… Euh, ils lui donnaient cet amour sans borne qu'elle recherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Sam 13 Fév - 18:30

Gareth c'était donc arreter un moment quand il avait entendu la jeune femme lui dire quelque chose, il avait légèrement tourner la tête pour voir cela, mais n'avait rien dit, après tout, pourquoi cela allait il lui porter à tord, quoi qu'il en soit, il avait commencer son petit bout de chemin, malheureusement pour lui, un des conseiller du roi l'avait remarquer et lui demanda alors de rester un moment, surement pour se faire réprimander, il soupira, même si cela n'allait pas se faire entendre, ce n'était pas sa journée, il écouta alors d'une oreille ce qu'on lui disait pendant qu'il réfléchissait toujours à la même chose, trouver un moyen de ne plus être le chevalier noir.

De ce qu'il avait pu comprendre cette personne était une reine?, ou quelque chose de ce genre, elle était trop jeune pour cela de son point de vu mais bon, qui sait ce qu'une guerre ou un assassinat pouvait donner pour cela, quoi qu'il en soit, il avait attendu qu'elle parte avant d'allé voir le roi, bien entendu, tout le monde semblait le détester, il avait une mauvaise réputation après tout, il était le plus fort mais aussi le moins obéissant, c'était un acte bien sur, mais il devait garder son personæ en place pour que personne ne soupçonne, enfin, on lui donna un ordre de mission, qu'il accepta, avant de sortir.

Il remarqua alors les enfants qui jouait avec les chevaux de l'impératrice, pour sa part, il n'avait pas vraiment le temps pour cela, il ne pouvait pas être un gentil pour le moment, pas tant qu'il était Zerker, il se concentra alors un moment, les bout de tissu dans son dos se levant légèrement alors que son aura sombre fumante grossissait légèrement avant qu'il ne pousse un cri puissant, peu de temps après, une monture sombre arriva au galop de nul part, elle était un peu comme lui, avec une armure noir, un pelage noir et des yeux rouge, un cheval sombre en somme, il grimpa alors sur cette dernière et commença à partir un peu après Octavia.

Il mit un peu de temps pour arriver dans les champs ou les paysan, même si ils avaient un peu peur de lui, expliquèrent leur situation, il y avait eut des vols, et pas seulement de blé, il regarda un moment autour de lui, il était vrai qu'il manquait beaucoup de chose, mais étrangement, ce n'était pas si destructeur que cela, comme si les personnes qui avaient prit la nourriture savait ce qu'ils faisaient, en conclusion, il devait trouver des personne habile de leur mains, il regarda un moment autour de lui, remarquant alors le campement de l’impératrice, il soupira, si cela venait de chez elle, comment allait il régler cela, tant pis, il pouvait toujours poser des question, il s'y dirigea alors doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Sam 13 Fév - 20:54

Octavia n'avait pas voulu prêter la moindre attention au chevalier, il l'avait déjà bien assez irrité comme ça. Soit, une fois les enfants dispersés et les chevaux calmer, elle monta dans son char, son esclave se glissant dans son dos et s'accrochant aux bords du char. Toujours très droite, l'Impératrice claqua une unique fois des raines et les étalons commencèrent à bouger. Bien vite, elle se retrouva à l'entrer du campement et, bien sur, les gardes la laissèrent passé. Elle ne tira les raines que quand ils furent devant la tente impériale. Elle confia alors les raines à l'un de ses serviteurs, lui disant de bien s'occuper des étalons, puis, elle entra simplement dans sa tente qui avait été dressée maintenant. Elle soupira, puis, elle alla simplement s'installer sur son siège de campagne, elle avait alors simplement croiser les jambes. Ça aurait pu mieux se passer, mais ce n'était pas un échec, c'était déjà ça. Elle regarda alors sa table de travail.

« Luvia, trouve moi un carte de ce pays... »
« Bien Octavia. »


Luvia quitta alors la tente de sa maîtresse, la laissant seule avec elle-même. Elle s'accordait simplement un peu de repos. Octavia s'accouda simplement à son fauteuil et appuya simplement sa tête sur sa main quelques instant. A l'entrée du camp, lorsque le chevalier s'était approché, les gardes avaient baisser leurs pilum pour lui barrer le chemin. Il n'était pas le bienvenu dans le campement. Bien sur, cela fit un certain bruit et arriva aux oreilles d'Octavia. Cette dernière soupira, allons bon, qu'est-ce qui se passait maintenant ? Elle secoua simplement la tête, il n'y avait donc pas moyen de pouvoir un peu de reposer de ce voyage de Vexillum a Albion. Elle soupira et secoua un instant la tête, elle n'avait même pas eut le temps de se changer. Bon, très bien. Avec un soupire, elle se leva à nouveau, toujours très droite et royale. Elle se rapprocha de la source du bruit et soupira en voyant l'homme en armure noire. Encore lui…

« Silence ! »

L'ordre avait été lancé d'un ton qui ne laissait place à aucune réparti et le silence se fit dans le campement alors que l'impératrice s'avançait vers le chevalier sans la moindre crainte. Octavia se passa une main dans la nuque, tout ça semblait vraiment l'ennuyer.

« Que venez-vous faire ici, vous n'en avez pas déjà assez fait au château de votre roi ? »

L'Impératrice le toisa un moment, attendant maintenant qu'il réponde à sa question : qu'est-ce qu'il venait faire à son campement ? Quand il lui répondit les rumeurs enflèrent à nouveau et Octavia se contenta de froncer les sourcil, de mauvaise humeur. D'un geste, l'Impératrice fit taire l'assemblé et son regard vert perçant se posa sur le chevalier un instant avant qu'elle ne prenne la parole, d'une voix en apparence extrêmement calme.

« Vous pensez donc que le voleur se cache parmi mes gens ? Cela pourrait être un acte de guerre. Suivez moi. »

Et elle fit volte face, ne se souciant pas une seconde qu'une partie de son dos et très bas sur ses reins soient dévoilés dans cette tenue. Qu'il voit son corps, elle ne s'en souciait que peu, elle louait la beauté et elle se savait belle, alors pourquoi chercher à mentir à ce sujet. Bien sur, certain de ses soldats suivirent, pour sa protection. Elle ne broncha, se contentant simplement de retourner à sa tente. Elle ne laissait aucun doute sur son statu. Là, elle lui indiqua de prendre place sur une sorte de tabouret pendant qu'elle marchait simplement.

« Si il y a eut vol, donner moi plus de détail à ce sujet, j’enquêterai, mais je crains que vous fassiez fausse route, personne n'oserait risque mon courroux… Enfin, pas mes sujets. »

Elle s'arrêta alors quelques instants pour attendre son récit de ce qu'il avait pu voir et de ce qu'on lui avait rapporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Dim 14 Fév - 3:40

On avait beau le retenir, Gareth aurait très bien pu passer outre tout cela, après tout, il lui aurait suffit de s'emparer d'une lance, de savoir l'utiliser parfaitement grâce à l'armure et ensuite de taper tout le monde, mais il avait déjà fait assez de bordel comme cela, alors il ne faisait juste que de regarder, il savait que cela allait finir par s'entendre, ils n'étaient pas vraiment des gens assez silencieux, par contre, il ne savait pas trop ce qu'il pourrait dire, il allait être direct bien entendu, mais par la suite, provoquer un indicent n'était pas vraiment la bonne chose, il pencha alors la tête sur le côté, la fumée qui l'entourait se faisait quand même un peu plus dense.

Finalement l’impératrice arriva et comme d'habitude, demanda à savoir ce qu'il venait faire ici, disant par ailleurs qu'il en avait assez fait dans le château, il pouvait comprendre cela, après tout, il lui avait carrément dit de chercher elle même, mais ce n'était pas le moment de chercher encore des problèmes, il ne fit donc qu'expliquer la raison de sa venu, cela avait un effet assez particulier sur la jeune femme, après tout, elle n'avait pas tord, cela pouvait être un acte de guerre, enfin, du moment qu'elle comprenait que ce n'était pas une certitude, tout pouvait encore allé, elle lui demanda quand même de la suivre, ce qu'il fit sans répondre, du moins pour le moment.

Une fois arriver dans ce qui semblait être sa tente, ce qui ne semblait pas trop intimidé Gareth, il avait l'habitude de voir du luxe, alors ce n'était pas quelque chose de simple qui allait lui faire peur, bref, elle lui proposa un tabouret, mais il refusa, il n'avait pas vraiment envie de s'asseoir, il l'écouta alors, elle semblait affirmer que personne n'oserait voler chez elle, il eut un petit moment sans rien faire, puis, il se mit tout bonnement à rire, oui, il avait rit de ce qu'elle venait de lui dire, c'était assez amusant, mais bon, il fallait quand même qu'il lui explique cela, et aprè
s, il n'était pas du genre à rire comme cela, mais le caractère l’obligeait ce genre de chose, il s'approcha alors doucement et la pointa du doigt.

"Il n'y a rien d'absolu dans ce monde."

Voila, maintenant que cela était dit, il expliqua la situation, que la ferme avait été voler par des professionnel, pas par des personnes qui ne savait rien au maniement d'un couteau et aussi n'ayant presque pas fait de trace de pas, difficile à croire que de simple voleur prendrait autant de précaution, c'était pour cela qu'il était venu de ce côté avant tout, une fois qu'il avait terminer son petit récit, il recula un peu et attendit de voir ce qu'elle allait penser de tout cela, pour lui, il était évident qu'il s'agissait de soldats, trop tout avait été prit méthodiquement et sans de bruit, le tout était de savoir si cela venait d'elle ou alors d'un autre pays envahissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Dim 14 Fév - 4:46

Octavia avait encore une fois eut un sourcil qui s'était froncé. Décidément, cet homme ne manquait pas de culot pour avoir ce genre de réaction face à elle… Elle vit ses soldats prêt à dégainer et elle eut un geste de paix, c'était déjà bien assez tendu comme ça. Il riait et cela l'irritait encore un peu plus, cependant, elle demeurait très droite, son regard vert rivé sur lui avec une certaine sévérité. Le chevalier lui avait alors dit qu'il n'y avait rien d'absolue dans ce monde et elle avait simplement sourit.

« Il y a toujours de l'absolue, la crainte de la mort et certaines obéissance… Bien sur, cela ne vaux parce que Vexillum est différent de votre Albion. »

Oui, la crainte de la mort, car elle condamnerait sans conteste à mort qui s'opposerait à ses volonté… et pour le moment, elle nécessitait que la paix règne entre les deux nations. Quoi qu'il en soit, maintenant, il lui expliqua ce qu'il avait pu apprendre au sujet de ces vols et de ce qui pourrait permettre de reconnaître les voleurs. Des professionnels ? Presque aucune trace… Donc, ce n'était certainement pas des soldats et encore moins ceux qu'elle avait invoqués… Un serviteur donc ? Elle ne doutait pas un instant de Lucia puisqu'elle était restée avec elle jusqu'à cette recherche de carte… Donc, des serviteurs… Il n'y en avait que peu qui aurait su comment récolter… Octavia hocha alors la tête et déclara simplement :

« Très bien, je mènerait une enquête auprès des miens et si le ou les voleurs s'y trouvent, je les ferait mené au château et ils seront livrés à la justice de votre royaume… En attendant, je crains que vous deviez chercher ailleurs. Je suis prête à mettre quelques uns de mes hommes sous votre commandement si cela peu vous convaincre de l'innocence de ma nation. »

Enfin, elle l'avait dit, elle irait elle-même veiller sur les réserves et questionneraient ceux qui en avait la charge… surtout qu'ils avaient un budget tout à fait correct. L'un des pans de la tente s'ouvrit sur Lucia. La brune rougit légèrement en voyant qu'elle dérangeait se maîtresse, restant dans les ombres en passant par l'intérieur de la tente. Elle tenait une sorte de tube en cuir qu'elle pressait contre sa poitrine comme si cela était précieux et elle était essoufflée, elle avait voulu faire vite.

« Range ça dans le coffre que tu sais Lucia, j'y jetterais un œil un peu plus tard. » Elle reporta son attention sur Zercher. « Assurez votre roi de mon soutiens, si un Vexillin entend parler de quoi que ce soit, je vous le ferait savoir messire… Autre chose ? »

On ne pouvait pas dire qu'elle était trop ouverte envers lui, mais il avait tendance à l'énerver et elle n'aimait pas vraiment ça. Quand il serait parti, elle enquêterait et on verrait bien ce qu'elle apprendrait. Quoi qu'il en soit, elle avait suffisamment d'or et de pierreries pour subvenir au besoin du campement… et puis, il n'y avait pas tant de 'vraie' personne que ça, la plupart étaient des invocations, mais qui pouvait le savoir après tout. Lucia demeurait en retrait, dans l'ombre, attendant un nouvel ordre de sa maîtresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Lun 15 Fév - 19:11

Gareth ne comprenait pas vraiment ce qu'elle voulait dire, ou plutôt, il ne voulait pas comprendre, après tout, il était vrai qu'avec assez de crainte et un peu d'ultimatum, on pouvait provoquer une certaine servitude, mais cela ne valait que pour les faible, il devait bien y avoir de forte tête pour lui dire quelque chose en face, ou alors même pour faire des choses dans son dos, dans tout les cas, il n'avait pas vraiment le droit de dire quelque chose, alors il allait juste la regarder un moment, enfin, il était vrai que l'endroit d’où elle venait était différent, mais un être humain reste toujours le même, malgré la nation ou il est née.

"Avec une forte tête, il peut être facile de voir quelque étincelle, mais ce n'est pas le moment de parler de cela."

En tout cas, elle semblait comprendre qu'il y avait quand même une petite enquête à faire, elle allait surement questionner la plupart de ces personnes pour savoir, et à voir comment elle semblait réussir certaine chose, il n'y avait pas trop de problème, par contre, elle semblait vouloir lui mettre quelque hommes sous son commandement pour convaincre encore une fois de l'innocence de sa nation, il se gratta un moment le casque, elle était sérieuse?, non pas qu'il n'était pas content, juste qu'il était trop rapide et trop en mouvement pour de simple soldat, il fallait mieux être clair et éviter les problème sur ce point.

"Il n'y a surement que vous pour être capable de me suivre, donc je vais refuser votre offre."

Au moins cela était clair, il n'avait pas envie de quelque chose qui allait le ralentir, encore un peu de temps et la servante, ou peut être esclave de Octavia arriva, semblant avoir quelque chose contre elle, il n'allait rien dire, il n'avait rien d'autre à faire ici après tout, maintenant, elle lui demanda si il y avait autre chose et il secoua juste la tête pour lui dire que non avant de partir, il n'allait pas rester un peu plus de temps, surtout si les coupables étaient ailleurs, une fois à l'extérieur du camp, il appela son cheval et commença à galoper pour rentrer surement au château parler de cela avec un conseiller du roi.

Bien entendu, cela allait prendre du temps, et il y eut un autre évènement entre temps, le roi avait été convier à une partie de chasse avec Octavia, et comme il semblait avoir besoin de d eux de ces meilleurs chevalier, Gareth et le capitaine semblait être de la partie, lui était quand même une tache parmi toute ces couleurs, il était sombre et son cheval semblait couvert de la même fumée que lui, l'avantage était qu'il ne semblait pas effrayer les animaux, mais c'était tant mieux, il ne semblait pas faire grand chose, si ce n'est regarder autour de lui pour vérifier que personne n'attaque le roi, il n'allait pas chasser, cela ne lui servait à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Lun 15 Fév - 20:58

Octavia souriait simplement il ne pouvait pas savoir comment les choses se passait dans son royaume… Enfin, cela ne l'empêchait pas d'être un peu irrité par ses commentaires. Inutile d'écouter l'avis de cet ignare… enfin, c'est ce qu'elle pensait de lui pour le moment. Il parlait sans les connaître, elle et sa façon de régner et de se faire obéir. L'Impératrice lui avait cependant proposer de lui confier quelques hommes dans son enquête. Cependant, il avait refusé, disant qu'elle serait probablement la seule à pouvoir suivre le rythme. Elle en avait rosit de plaisir, toujours aussi sensible à la flatterie. La femme accepta cependant son refus. Octavia lui avait alors demandé si il y avait autre chose et il avait bêtement secoué la tête, l'agaçant encore un peu plus… Il ne pouvait pas parler comme tout le monde ? Il quitta alors sa tente et elle se tourna vers Lucia, lui demandant de déplier la carte, puis, elle se pencha sur elle, regardant où pourraient être construit ses projets, elle n'aurait plus qu'à convaincre le Grand Roi, facile.

Le temps passa, l'enquête au sein du campement ne donna rien, comme elle l'avait assurée, le voleur ne venait pas de ce campement. Les vivres étaient financé par les finance de Vexillum bien sur. Il n'y avait donc aucun problème… Si ce n'est qu'elle avait eut peu à peu le désir de manger autre chose que du poulet, du poisson ou du bœuf… Et puis, il y avait toujours ce banquet qu'elle avait évoqué près du Grand Roi. Finalement, elle avait envoyé un messager au château pour lui demander cette autorisation de chasser et une invitation à se joindre à eux. Suite à quelques échanges de messager, il fut décidé que la séance de chasse aurait lieu le lendemain. Octavia lança alors le bran-le-bas de combat dans son campement. A l'aube, elle était vêtue et prête pour la chasse. Lucia tenait avec elle un grand étui cylindrique en cuir. Bien sur, elle aida l'Impératrice à monter Prima,une lance était visible dans son dos quand elle en tenait fermement une autre. L'esclave monta ensuite à l'arrière d'un des cavaliers. Il y avait une dizaine de chasseur du coté Vexillum. La troupe de chasse d'Albion était principalement équipé d'arc et Octavia se mordit la lèvres, elle méprisait les archers… vraiment, mais elle ferait de son mieux pour ne pas le montrer durant cette chasse. L'Impératrice fit avancé Prima jusqu'à la monture du roi et inclina légèrement la tête en guise de salut.


« Heureuse que vous ayez répondu à notre invitation. »

Le rois la salua de façon tout à fait royale, demeurant déstabilisé par le nombre réduit de monture dans la troupe impériale… Voyant cette surprise, elle fut prise d'une bouffée d’orgueil et sourit simplement au Grand roi d'un air totalement sûr d'elle, elle ne doutait pas de ses capacités.

« Rien n'oblige de rester un groupe souder majesté, je vous propose que nos fassions selon nos habitude et nous retrouvions ici à la tomber du jour. Bien sur, libre à certains de vous de suivre notre rythme si vous le souhaiter... »

Elle souriait, bien sûr, elle savait qu'elle-même ne resterait pas avec les siens… D'ailleurs, en parlant, elle avait poser un instant son regard sur Zercher, il prétendait tenir son rythme de course, elle se demandait si il en était vraiment capable. Puis le signe de la chasse fut lancé et Prima se cabra. Un colosse avait déjà éperonné un étalon robuste pour pouvoir suivre son rythme quand elle mis sa jument au galop. Lucia et le cavalier se lancèrent aussitôt à sa poursuite sous le regard étonné de la plupart des gens d'Albion. Ceux de Vexillum connaissait leur souveraine, alors ils laissaient faire, ces caprices là n'était pas dangereux. Prima était rapide, ce n'était pas pour rien que l'Impératrice courrait parfois sur elle dans l’hippodrome. Un sourire était posé sur les lèvres de la blonde, elle s'amusait, elle aimait l'équitation, mais trouvait les cavaliers tellement piteux, ils n'étaient pas capables de tiré le plein potentiel de leur monture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Mar 16 Fév - 19:28

Gareth se fichait pas mal de l'arme qu'il pouvait utiliser, il en avait une bien entendu, mais elle était cacher et personne ne pouvait la voir à cause de l'armure, alors bon, toujours était il qu'il semblait regarder un peu Octavia, c'était bien la seule personne qu'il semblait faire attention, les autres n'étaient que des petit pions, l'autre chevalier lui fit la remarque de ne rien faire de déplacer, il eut alors un petit rire avant de venir lui dire que c'était son rôle d'être suspicieux, l'autre ne semblait rien avoir à redire, il était le chevalier noir, il était celui qui porterait toujours le blâme de toute, tel était la personnalité qu'il c'était donner quand il avait cette armure.

Enfin, pour le moment tout semblait bien allé, sa majesté semblait faire ce qu'il faisait et lui ne regardait juste qu'Octavia et ce qu'il y avait autour de lui, il sentait qu'il y avait des animaux, alors la chasse allait être bonne surement, elle avait pas mal de bouche à nourrir aussi, alors si ils voulait vraiment faire un banquet, il allait falloir chercher pas mal de bêtes, pendant ce qu'il restait de discussion, il remarqua qu'elle venait de poser le regard sur lui, suivre le rythme ..., c'était de sa faute surement avec ce qu'il lui avait dit, tant pis, il semblait sourire derrière son casque, personne ne le verrait jamais alors bon.

Alors qu'elle c'était lancer pour sa petite course solitaire avec deux trois personne derrière elle, Gareth la poursuivit, oui, c'était bien le terme qu'on pouvait qualifier un chevalier de l'ombre rattrapant une cavalière, mais bon, chacun sa manière de voir quelque chose, bien entendu, cela allait couter légèrement à sa monture de faire cela, mais il voulait se trouver à côté d'elle, une fois que cela fut fait, il le regarda un moment il allait tenir son rythme pour prouver qu'il n'avait pas tord sur ce qu'il lui avait dit la dernière fois, d'ailleurs, pour demander ce qu'il avait comme arme, c'était une épée, une autre que celle qu'il cachait bien entendu.

Il ne savait pas combien de temps elle allait courir comme cela, mais il semblait qu'il y avait déjà quelque oiseaux au dessus d'eux, alors autant en profiter, il se concentra alors et ce qui était normalement de simple ruban avec un bout pointu au bout s'allongèrent pour s'empaler contre quelque oiseaux, les ramenant alors vers lui pour qu'il les place sur son cheval, le tout toujours en suivant le rythme, bien entendu, cela était grâce à l'armure, il allait montrer ce qu'il était capable plus tard, quand elle s'arrêtera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Mar 16 Fév - 23:31

Octavia galopait, elle adorait ça et son père avait bien choisit Prima, une fois dressée, elle avait été une jument magnifique et probablement quasiment imbattable. Comme elle l'avait prévus, le chevalier noir répondit à son défit et elle sourit doucement, se plaquant un peu contre l'encolure de la jument, elle la talonna, les pans de sa robe et quelques mèches de ses cheveux se retrouvant sous le vent provoqué par la course. L'Impératrice le vit avec un certain plaisir chevaucher à son rythme alors que son escorte était loin derrière. Elle entendit alors un bruit étrange et tourna les yeux vers lui avant de hausser un sourcil. Ah oui, ils chassaient… C'est vrai… même si sa façon de chasser était un peu étrange, voir même un peu effrayante. Octavia changea alors sa prise sur sa lance/javelot, guettant maintenant le moindre bruit autour d'eux. Puis, finalement, elle fit changer de direction Prima et elle lança son arme qui empala aussitôt un cerf, effrayé, sa femelle partie en courant, mais l'Impératrice détachait déjà sa seconde arme de son dos.

Laissant le mâle se vider de son sang au sol, la blonde donna la chasse à la femelle et l'empala en pleine course. Une tactique qui aurait tout aussi bien pu être vue sur un champ de bataille. Elle ne lâcha sa lance que quand elle faillit être désarçonnée… Puis, elle avait tiré sur les raines et Prima s'était cabrée, soufflant de cette course folle. Les joues d'Octavia même s'étaient colorées sous l'effort et un sourire était toujours bien présent sur ses lèvres. Elle cajola un instant l'encolure de Prima.


« J'ai de la chance, il y a beaucoup de passage équin dans votre royaume, ils ne se sont pas méfiés... »

Elle s'étira un peu, mettant sa silhouette en valeur sans même qu'elle ne s'en soucie, même un seul instant. Elle lui avait parler tranquillement, ne doutant pas même un instant qu'il serait à portée de voix. L'Impératrice savait que les femmes de la cours d'Albion s'offusquait de ses tenues, qu'elles jugeaient impudiques, voir vulgaire, mais pour Octavia, il n'y avait rien de vulgaire quand il s'agissait de beauté. Oui, la blonde était plutôt impudique, mais qui s'en souciait finalement ? Elle était souveraine aimée de son peuple, elle faisait ce qu'elle voulait et tout aurait pu être parfait si seulement elle avait eut conscience de cet amour. L'Impératrice fit jouer un peu les muscles de son épaule avant de tourner Prima vers lui, attendant que son escorte les rattrape. Elle entendait d'ailleurs leurs cavalcade. En attendant, elle parla simplement au chevalier noir en attendant :

« Votre style de chasse est vraiment… Particulier, Sir Zercher... Mais, au moins, il semble efficace. »

Les cavaliers les rejoignirent sur des montures qui renâclaient. Lucia vint aussitôt près d'elle, l'aidant à attacher un nouveau javelot dans son dos avant de lui donner un second, les rechanges en quelque sorte. Elle vérifierait l'état des deux autres alors que les venaisons seraient attachées à l'un des chevaux de l'escorte. Octavia regarda alors ce que le cavalier avait déjà pris et avait sourit avant de hausser les épaules et d'esquisser simplement un geste à l'attention du chevalier noir.

« Montrez-nous donc de quoi vous êtes capable chevalier. »

Encore et toujours, elle souriait. Qu'ils chassent tant qu'ils le voudraient, le Grand Roi d'Albion verrait ce soir-là que la jeune femme était une dirigeante magnanime. Continuerait elle à chasser pour sa part ? Elle était équipée pour, mais elle verrait bien. Prima souffla et tapa du sabot, elle voulait encore courir, mais elle ne l'exprimait pas plus que ça, c'était bien le signe qu'elle était parfaitement dressée. Machinalement, elle repoussa une de ses mèches blondes derrière ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Lun 14 Mar - 15:44

Gareth pour le moment semblait surtout regarder ce qu'il se passait, il avait quand même chasser quelque proie avec ce qu'il avait dans son dos, mais le but était aussi de savoir ce qu'elle valait, il ne voulait pas se fier à de vulgaire rumeur, il était le chevalier noir, il se fiait qu'a lui même pour ce genre de chose, tant pis si les autres chevaliers n'aimaient pas trop cela, il avait gagner son droit à ce genre d'action le jour ou il avait du cacher son identité pour ne pas mourir, il chassa cela de sa tête, ce n'était clairement pas le moment de penser à ce genre de situation, il n'y avait toujours pas de changement de ce côté, alors autant ne pas y penser.

Son style de chasse était assez particulier, pour ne pas dire un peu spectaculaire, mais il semblait trouver cela intéressant, utiliser des sorte de javelot pour tuer les animaux, il fallait beaucoup de précisions pour cela, elle n'avait pas tord également, puisqu'il y avait bien souvent des chasses, les animaux avaient l'habitude des passage équin, alors cela rendait les choses plus facile, mais bon, maintenant, il fallait peut être qu'il fasse quelque chose de plus spectaculaire également, ou autrement, il allait vraiment se faire passer pour un simple chevalier, il devait rester un être unique, il était fait pour maintenant.

Elle lui avait demander de lui montrer un peu ce qu'il était capable, alors il allait le faire, prenant l'arc qu'il avait dans son dos, il commença à se préparer, bien entendu, du à l'effet de son armure, l'arc devint noir au nervure rouge, les flèches qu'il encochait également, mais cela ne s'arrêtait pas la, vu qu'il avait un parfait contrôle sur tout ce qui était enchanté par son armure, les flèches étaient capable de tourner légèrement, rendant sa tâche assez facile, il tira alors trois trait, et chacun d'entre eux trouvèrent leur cible, deux cerf et un sanglier, tir en plein cœur, mais après qu'il partit chercher cela, quelque chose d'assez particulier arriva.

Il s'agissait d'un ours, d'accord, cela pouvait être normal dans ce genre de forêt, mais le problème était qu'il était assez large comme ours, il mesurait un peu en dessous de trois mètres et semblait montrer clairement des signe de lutte, il était donc une bestiole assez expérimenter pour échapper au chasseur, mais alors pourquoi il s'attaquait à Gareth, la raison était simple, il avait peur de lui, de cette aura si étrange, le chevalier noir regarda juste l'être, soupirant, dommage, il aurait pu vivre un peu plus longtemps, mais d'un coup, il plongea sa main dans la cage thoracique de l'être avant de ressortir cette dernière avec son cœur, le montrant de loin à Octavia avant de l'éclater brutalement, l'ours était clairement mort maintenant, il rapporta le tout devant elle et soupira.


"Cela vous conviens?"

On ne pouvait pas voir son visage, alors certains pouvaient clairement croire qu'il était en train de ce vanter devant l'impératrice, bien entendu, ce n'était pas le cas, alors il allait surement devoir attendre de voir ce qu'elle allait penser de cette phrase, en attendant, pour le reste de la journée, cela allait être encore de la chasse, il appréciait être en sa compagnie, au moins, elle était plus direct que les gens du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Lun 14 Mar - 17:01

Octavia avait clairement montrer au chevalier noir ce dont elle était capable… et encore, elle ne dévoilait pas toutes ses capacités. Quand elle le mis au défit de lui montrer lui aussi ce dont il était capable, il sortit son arc et déçu, elle soupira, préférant plonger son regard dans les sous-bois plutôt que de le regarder, elle avait même poussé le vice jusqu'à lui dire qu'il n'y avait aucun mérite à utiliser un arc. Elle avait horreur des archers, trouvant que l’archerie manquait de beauté et de classe… Cependant, il y eut un grognement et cela attira l'attention de la blonde. L'ours attaqua le chevalier comme si ce dernier l'avait acculé dans sa caverne. L'animal se dressa sur ses pattes arrière et la femme raffermi ses forces sur son javelot pour pouvoir agir si le chevalier noir se retrouvait en difficulté. En moins d'un instant, l'homme plongea son gantelet dans l'abdomen de la bête, en sortant son coeur avant de le lui présenter et de le broyer. Elle le regarda un moment alors que le silence retombait. Il amena alors ses proies au pieds de la monture de l'impératrice. Cette dernière avait adresser un signe à son escorte de s'en occupé, pendant qu'elle adressa un sourire au chevalier.

« En effet, rares sont ceux à pouvoir ainsi tenir tête à ce genre de bête, félicitation... »

Octavia l'invita alors à se remettre en chasse et tout deux reprirent leurs petite escapade. Le moins que l'on puisse dire, c'était que leur duo était productif au point ou son escorte eut du mal à tenir le rythme au niveau du transport. Elle avait alors eut un simple sourire, au moins, ils ne manqueraient pas de viande pour ce soir-là. Les fruits et légumes avaient été acquis la veille – avec de l'or bien sur. D'un geste, elle invoqua un peu plus de serviteurs afin de leur facilité la tâche. Ce genre de choses étaient tellement facile pour elle. Après quoi, toujours perchée sur le dos de Prima, elle en caressa doucement l'encolure, se penchant légèrement en avant sans la moindre gêne. Puis, elle pris la parole sur un ton amusé, mais certainement pas irrespectueux :

« Nous devrions arrêter là, il ne faudrait pas faire de l'Ombre à la chasse de votre Grand Roi, n'est-ce pas ? »

Puis, sans vraiment lui laisser le temps de lui donner de son avis, elle talonna Prima qui se cabra avant de filer à travers les bois sur les chemins de chasse. A croire qu'elle ne pouvait tout simplement pas chevaucher simplement. Elle invita le chevalier à passer le reste de la journée dans son campement… D'une certaine façon, elle se doutait qu'il n'allait pas se changer et que ce soir-là il serait encore dans son armure. Quoi qu'il en soit, ils y arrivèrent et l'Impératrice se laissa glissé au bas de sa jument, veillant à ne pas la blesser avec son équipement. Lucia s'en occuperait une fois rentrée, tout comme de lancé la préparation du banquet. Amusée, la blonde l'avait alors invité à boire un peu d'hydromel dans sa tente. Puis, sans vraiment attendre sa réponse, elle y entra, elle savait que Lucia ne tarderait pas, alors, elle se contenta de leur servir de l'hydromel à tout les deux avant de lever son verre.

« A cette chasse fructueuse. »

Elle lui avait sourit. Lucia n'était pas là, mais elle remarque que certains de ses esclaves avaient maintenu la baignoire d'étain au chaud pour elle. Sans aucune gêne, elle continua de discuter avec lui en se dévêtissant, puis, une fois nue, elle se glissa dans son bain, comme si il n'y avait rien de plus normal que d'agir de la sorte. Octavia se trouvait donc simplement dans son bain, en partie immergé et les talons posés sur le rebord de la baignoire, laissant simplement ses jambes visibles. Enfin, elle ne s'en souciait pas plus que ça. L'Impératrice  ne se souciait pas qu'il voit son corps. Si il la trouvait belle, qu'il en profite, c'aurait été un crime de privé les gens de sa beauté et peu importait si dans ce royaume les gens n'avaient pas les mêmes mœurs, elle ne changerait pas ce genre d'habitude. Et puis, depuis qu'elle était à Albion, elle avait perçu nombre de regard s'attarder avec envie sur la transparence de son jupon alors elle ne devait pas être dans le faux… Oui, Octavia avait une façon de penser bien à elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Dim 8 Mai - 2:07

Gareth n'avait aucun mérite pour tuer ce genre de créature, après tout, il avait été entrainer pour se battre contre tout adversaire, cela et son armure rendait les choses que plus facile. Il avait donc rapporter ce sois disant trophée à l'impératrice qui le félicita de sa démonstration, cela lui importait que trop peu, ce n'était pas comme si il avait fait ce genre de chose pour plaire. Pour la suite, cela allait juste être de la chasse et encore de la chasse, il n'avait pas à penser à autre chose dans ces moments la, juste trouver de quoi manger, bien qu'il semblait oublier un détail à ce sujet.

La remarque d'Octavia le fit soupirer, bien qu'elle avait quand même raison sur ce point. Gareth n'avait pas envie de faire de l'ombre à son roi, après tout, il était toujours un chevalier, il avait un code de l'honneur, bien qu'en tant que chevalier noir, il avait quelque privilège que même le souverain ne savait pas. Toujours était il qu'il n'avait pas vraiment d'autre choix que d'accepter cela, elle devait certainement le savoir également, il la regarda alors un moment avant de lui répondre ce qu'il était sur qu'elle avait envie d'entendre.


"Cela est assez évident comme choix."

Toujours aussi tranchant comme commentaire, mais elle avait un peu l'habitude maintenant, alors cela allait certainement ne pas trop être dérangeant. Toujours était il qu'il était en route pour le campement de l'impératrice, la raison était qu'elle l'avait invité en avance, et comme il avait quand même envie de vérifié qu'il n'allait pas y avoir de problème, cela était bien pratique. La suite fut bien entendu dans la tente d'Octavia, alors qu'elle tentait de lui donner de quoi boire, elle cherchait à ce qu'il retire son casque?, dommage pour elle, il pouvait faire glisser une partie pour boire, il trinqua bien entendu, pour faire bonne figure, avant de boire un peu.

La suite fut toutefois quelque chose d'assez particulier, il la voyait se dévêtir avant d'allé prendre un bain, comme cela, comme si il n'était pas vraiment présent. Il ne savait pas si elle avait un sacré culot ou alors juste qu'elle était un peu enfantine, il eut juste un soupir face à son comportement, du moins pour le moment, d'autre pouvait la regarder avec envie, mais lui ne pouvait pas se permettre quelque chose comme une relation avec quelqu'un, de plus, elle agissait vraiment comme une enfant parfois. Une idée lui vint alors en tête, allait il vraiment lui dire cela?, pourquoi pas, après tout, il avait déjà dit bien pire.


"Parfois, je me demande si vous êtes une personne sans gêne ou alors un peu enfantine pour vous déshabiller devant un homme comme cela."

Oui, cela allait lui retomber dessus, assez lourdement même, mais il était le chevalier noir, alors il s'en fichait un peu. Elle allait surement être en colère à cause de cela, mais ce n'était pas comme si elle était capable de voir son visage pour le moment, il avait donc encore un avantage. il laissa donc le silence plané, qu'importe le temps que cela allait prendre, il savait qu'elle allait réagir assez vite, et fort heureusement pour lui, elle ne pourrait pas voir si il allait rougir ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Dim 8 Mai - 3:25

Bien sur que le choix qu'elle lui avait fait faire était évident, il ne voudrait pas courroucer son roi… et elle non plus, elle n'était pas là pour guerroyer, en tout cas, pas tant qu'on ne lui en donnerait pas les raisons. Ils avaient donc rejoins le camp de l'Empire et Octavia l'avait invité à boire un peu sous sa tente. Ce fut avec une certaine déception qu'elle vit qu'il n'avait pas enlever son casque… dommage… mais il piquait décidément sa curiosité et c'était assez rare pour être noté. Quoi qu'il en soit, sans aucune pudeur elle s'était alors départie de sa tenue de chasse, n'hésitant pas un instant à se présenté nue devant lui. Le chevalier resta un temps immobile, puis, il lui parla, il se demandait si elle était une personne sans gêne ou simplement une enfant pour ainsi se dénuder devant un homme. Un éclat de rage était passé dans son regard alors qu'elle avait délaisser ses vêtements sur son siège de campagne pour venir presque collée sa nudité à l'armure de Gareth, elle le défiait purement et simplement du regard.

« Encore une fois, vous semblez oublier que vos mœurs et celles de mon peuple ne sont pas identiques. Quand au fait que je soit une enfant, oser seulement le répéter et c'est à ma lame que vous en parlerez… faute de mieux. »

Entre le corps nu et le corps engoncé de métal, il n'y avait qu'un infime centimètre. En attendant, elle continuait de le toiser et, ne le laissant pas vraiment répondre, elle avait tout simplement continué :

« Je ne vois pas pourquoi la beauté devrait être caché derrière des tissus qui n'ont aucun intérêt et aucune utilité. »

Octavia s'était alors détourné de lui sans la moindre gêne, elle avait claqué des doigts, invoquant deux de ses soldats alors qu'elle allait s'immergée dans l'eau chaude du bain. Les deux hommes étaient apparus en armes et en armures de chaque coté d'elle. Puis elle ordonna qu'il soit sortit d'ici sur le champ et c'est ce que firent les gardes, l'entraînant en dehors de la tente, qu'il le veuille ou non. Non, mais pour qui il se prenait à la fin ce chevalier noir ! Si elle voulait, elle pouvait rasé Albion sans autre forme de procès. Immergée dans l'eau, elle avait ordonné qu'on lui apporte un verre de vin qu'elle vida d'une traite, elle était passablement énervée maintenant, alors que la chasse l'avait mise de si bonne humeur. Ce ne fut que quelques heures plus tard que tout fut en place pour le banquet, Arthus ayant fait un détour par le château pour récupérer son épouse. Octavia était vétu à la mode de son pays en une sorte de longue toge couvrant juste sa poitrine avec que sa féminité. Une sorte de cape était négligemment rejetée sur l'une de ses épaule, une couronne de laurier coiffait sa chevelure quand elle s'inclina devant le couple royal, faisant un baise-main à la rein comme n'importe quel chevalier.

« Heureuse que vous avez amener votre dame Altesse, c'est avec plaisir que je recevrais à ma table la plus belle femme de ce royaume. »

Il y eut un instant de flottement au niveau des gens d'Albion alors que la reine rosissait de plaisir. L'Impératrice ne différenciait pas homme de femme quand il s'agissait de beauté. Elle invita alors à passer une bonne soirée et à bien s'amuser. Des demoiselles dans des tenues proches de celles de l'impératrice se mouvaient déjà autour des cuisiniers, dansant pour les convives. Elle ne prêta pas plus d'attention à Gareth, ne voulant pas s'énerver encore une fois… Le banquet avait alors commencer, l'Impératrice buvant autant que les hommes, trinquant en même temps qu'eux avec le sourire. Finalement, un peu éméchée, elle avait déclamer à Gareth :

« Chevalier Noir ! Je consent à te laisser me courtiser ! »

Un silence pesant s'installa entre eux. Chacun semblait craindre la réponse de Gareth… au point où même le roi d'Albion lui avait demandé si elle était sûre de ce qu'elle déclamait. Octavia avait légèrement ris alors que les autres retenaient toujours leur souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Ven 9 Sep - 0:20

Vraiment, c'était à ce demander si Octavia ne faisait pas exprès de faire en sorte que le chevalier noir ai une réaction plus suggestive pour son gout. Néanmoins, pour le moment, il n'y avait rien et même si elle ce collait presque à lui, entièrement nue, alors qu'elle lui déclara que ces mœurs était assez différente des sienne. Par contre, il était vrai qu'il n'avait pas envie de la combattre, alors autant éviter de parler de nouveau du fait qu'elle soit une enfant, surtout qu'il avait eut la réaction souhaiter.

Et la voila maintenant qu'elle parlait de ne pas laisser sa beauté caché par du tissu et bien qu'il était vrai que l'impératrice était magnifique, cela ne voulait pas dire qu'elle avait le droit de continuer à se pavaner de la sorte. Enfin, pouvait il vraiment lui dire encore quelque chose la dessus?, bien entendu, il était le chevalier noir, il était un paria que personne ne semblait apprécier, sauf peut être celle qui se trouvait devant lui en ce moment, mais passons.


"Avec un bon motif, certain vêtements peuvent embellir la beauté d'une femme, ou alors la garder pour la personne que vous avez envie qu'elle soit dévoiler, ce genre de concept ne vous plait pas?"

Voila, maintenant, il restait juste à savoir ce qu'elle allait penser de cela, même si apparemment, Octavia avait déjà une autre idée. Elle appela donc deux de ces soldats pour essayer de le faire partir de force ou non, sa réaction fut on ne peu plus naturel, mettre les jeune à terre et de partir simplement, il prenait son rôle au sérieux après tout. Enfin, cela était du point de vue externe, dans son esprit, il avait clairement du mal à savoir comment il allait pouvoir se débrouiller pour ne pas provoquer de guerre entre elle et le roi d'Albion. Si seulement il n'avait pas à être maudit, il n'aurait pas eut autant de problème, enfin, il n'était pas sur que cette jeune femme aurait tenter quelque chose avec lui dans le cas ou il était le visage libre.

Enfin, il avait pu passer un peu de temps à calmer son esprit dans une forêt environnante, ne voulant pas vraiment repenser au corps nue de l'impératrice. Après tout, il n'était pas insensible, loin de la, la preuve, il avait l'impression qu'une certaine zone de son corps c'était assez bien durci par la faute de la jeune femme. Enfin, il ne fallait mieux pas penser à ce genre de chose, Gareth devait rester le chevalier noir, il devait être légèrement mauvais et tout le contraire de la réalité, qu'importe les conséquence, il ne voulait pas mourir.

L'heure du repas arriva alors et bien que Gareth semblait attendre une réaction de la part d'Octavia, rien ne vint. Cela était soulageant dans un sens, comme cela, il n'allait pas vraiment devoir faire son rôle de mauvais garçon plus longtemps. Le temps passa en tout cas et la plupart des gens semblaient s'amuser, le chevalier noir lui évitant juste de regarder les danseuse et de simplement manger dans un coin, à l'abri des regards. Finalement, avec surement pas mal d'alcool dans le sang, Octavia proclama qu'elle laissait l'homme la courtiser, ce qui plongea tout le monde dans un lourd silence. Elle était vraiment folle, mais dans un sens, il avait tellement envie de lui faire ravaler certaine parole qu'un train de pensée arriva et qu'il s'approcha d'elle pour la fixer un moment.


"Allons, vous avez surement déjà l'habitude d'entendre ce genre de chose de la part de tout vos 'prétendant', néanmoins, je ne suis pas comme eux, cela me donne une idée, pourquoi n'essaieriez vous pas de me courtiser, même si je ne pense pas que vous en êtes capable."

Il pouvait déjà entendre son roi lui dire qu'il était le pire des idiots au monde pour avoir prononcer ce genre de parole et il pouvait saisir son raisonnement, après tout, qui était assez bête pour refuser une offre pareil. Toutefois, il n'était pas comme les autre, Gareth était un antonyme de cette vie de chevalier et il devait garder son rôle à la perfection. En tout cas, il allait quand même attendre la réponse de la part de l'impératrice avant de finalement revenir à sa place, certain que même si elle avait pu être courtiser des milliers de fois, elle n'allait pas être capable de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Sam 10 Sep - 15:41

Ce chevalier, il n'avait donc aucune notion de respect envers les monarques ! Il l'avait traité d'enfant et elle s'était purement et simplement collée à lui, sans la moindre gêne. Elle avait aussi simplement dit que le tissu ne servait qu'à masquer la perfection de son corps, puis, il avait ensuite parlé alors qu'elle invoquait déjà de quoi le mettre dehors. Pendant ce temps-là, la jeune femme était simplement entrer dan son bain. Il lui disait qu'avec les bons motifs, certains vêtements pouvaient embellir une femme et elle soupira. Il parla aussi de ne se dévoiler que pour une personne et elle laissa échapper un rire :

« Il faudrait déjà qu'existe une personne pour me donner envie de ce genre de chose. »

Le chevalier s'était débarrassé de ses serviteurs invoqués et elle n'avait pas paru s'en soucier plus que ça. Il parti ensuite et elle le laissa faire désinvoquant les deux serviteur alors qu'elle profitait simplement de son bain. Ce chevalier l'agaçait vraiment à ne pas savoir tenir sa place… Mais en même temps une part d'elle avait envie de parvenir à le faire se soumettre face à elle, car si il agissait de façon si peu honorable, Mais, maintenant, elle savait qu'il avait de l'honneur, sinon, il n'aurait pas hésiter face à son corps nu. Soit, elle avait donc continué de s'occuper d'elle alors que ses gens s'occupaient de faire en sorte que la soirée soit au mieux. Cependant, Octavia avait bu plus que de raison, mais il fallait dire qu'elle avait l'habitude de boire durant les fêtes… Elle était aussi habituée à autre choses, cependant, pas en campagne. Enfin, cela ne l'avait pas empêcher de tout simplement annoncer qu'elle autorisait le chevalier noir à la courtiser. Un lourd silence s'était installé, car personne n'était passé à coté des provocation du chevalier. Ce dernier s'approcha d'elle et l'assistance retint son souffle. Il lui mis alors un défit, la défiant de le courtiser plutôt que ce soit lui qui le fasse.

Elle dégrisa net. Encore une fois, il la défiait, elle et son autorité, encore une fois, il lui tenait tête et elle commençait à en avoir assez. Même le propre roi de ce chevalier ne comprenait pas son raisonnement. Elle en avait assez, mais elle avait du savoir vivre alors, elle se leva, le visage grave et elle imposa le silence. Se tournant maintenant en direction du roi, elle pris la parole, calmement :


« Passez une bonne soirée majestés, ce soir, vous êtes mes invités. Demain, mon peuple prendra la mer et quand nous reviendrons sur ses terres où les chevaliers ne savent pas leur place, ce ne sera pas en paix. »

Et c'est sur cette déclaration de guerre que l'impératrice quitta le banquet. Quatre gardes se trouvèrent devant sa tente. Elle y invoqua d'autres garde et s'installa tranquillement sur sa banquette. Les habitants d'Albion avaient probablement déjà en train de s'en prendre au chevalier noir. Le monarque demanda à quelques chevaliers, dont le chevalier problématique. Avec son épouse, ils rejoignirent l'impératrice qui avait passer son glaive à sa taille, bien qu'elle n'ai pas passé d'armure. Elle demanda pourtant aux gardes de baisser les armes.

« Altesse, nous pouvons sûrement trouver une autre solution pour ne pas déclencher de guerre entre nos peuples. »
« Majestés, il aurait fallu pour cela que votre chevalier ne cherche pas à m'humilier. »
« Je vous en prie ! Le peuple ne mérite pas de souffrir pour cela. »


Octavia regarda maintenant le chevalier noir, puis le roi. Elle se drapa dans toute sa noblesse d'impératrice et pris la parole :

« En ce cas livrez le moi et laisser moi sanctionner son comportement comme il me plaira. »
« Enfin Altesse ! Vous n'y pensez pas. »


Elle le fixa un moment s'assurant à ce qu'il croise son regard avant qu'elle ne reprenne la parole, lui forçat la main sans qu'on ne le remarque.

« Livrez-le moi et votre peuple ne sera plus en danger. »
« Je ne peux le faire que si il... »
« Livrez-le moi, altesse. »
Elle se rapprocha un peu plus de lui, le regardant droit dans les yeux. « Nos peuples pourrons ainsi rester ami. »
« Je… Accordé. »
« Alors paix altesse… A moins que ce chevalier ne veuille vraiment la guerre…. Une guerre que vous avez toutes les chances de perdre. »


Elle avait clairement forcé la main au chevalier noir en court-circuitant les décisions du roi qu le regardait maintenant d'un regard un peu vide. Il n'avait pas le choix, Soit il acceptait et se retrouvait coincé sous les caprices de l'impératrice. Soit il refusait et condamnait une bonne partie des habitant de ce pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Dim 16 Avr - 18:21

Très franchement, cette impératrice était assez enfantine dans sa manière de faire, même si il n'allait pas vraiment lui faire par de ce genre de commentaire. Maintenant?, il ne savait pas trop ce qu'il pourrait faire de plus, elle avait donner son avis sur les vêtements avant qu'il ne parte et il pouvait l'avouer, elle n'avait pas tord. Après tout, si elle faisait vraiment cela pour une personne, cela voulait dire qu'elle allait chercher à vraiment le courtiser, il en prendrait note pour plus tard, bien qu'il était certain qu'il n'allait pas vraiment la revoir longtemps, du moins, après le repas ce soir.

En parlant de cela, il ne c'était pas douter que de répondre de cette manière aurait eut cet effet sur la jeune femme, à croire qu'elle ne c'était pas attendu à cela. Oh bien entendu, il avait de la chance que son armure couvre tout et que personne ne puisse lire son esprit, autrement, ils se seraient rendu compte qu'il voyait la bêtise monumental que cela avait provoquer. Mais il était le chevalier noir maintenant, il devait garder son rôle, personne ne devait savoir ce qu'il y avait sous ce masque, cela était triste, mais sa bonté allait rester scellé à tout jamais...

Et tout le monde semblait maintenant le critiquer, voir même qu'il soit décapiter pour son acte, néanmoins, personne n'osait mettre la main sur lui, il était le meilleur des chevalier, bien que le plus problématique. Maintenant, il était avec le roi et d'autre chevaliers, ces derniers autour de lui à l’empêcher de faire n'importe quoi. Il aurait pu partir bien entendu, cela aurait été la meilleur solution, néanmoins, si il y avait un moyen pour empêcher une guerre tout en ne sortant pas de son personnage, il tentera de l'utiliser.

La discussion se passa assez rapidement pour finalement arriver à la solution la plus improbable du monde. Il allait devoir être au ordre de l'impératrice?, son roi était il fou pour donner son chevalier le plus incohérent à quelqu'un que ce dernier avait traité d'enfant? Apparemment oui, car il semblait même soulager que cette dernière n'ai pas demander plus, bien que maintenant, tout le monde avait leur regard vers Gareth. Ce dernier, les bras croiser à tapoter son bras avec ces doigts sous armure, regardait la scène et réfléchissait. Il n'avait pas vraiment le choix à vrai dire, son roi l'avait donner à quelqu'un d'autre, alors il allait écouter cela, même si clairement, l'impératrice allait avoir du mal avec lui.


"Même si je suis contradictoire, je reste un chevalier, je vais obéir à l'avis de mon roi, enfin, ancien roi maintenant."

Il soupira donc simplement alors que tout le monde semblait être soulager de ces mots. En tout cas, le roi semblait rapidement mettre tout les détails pour cela auprès de l'impératrice avant de finalement partir avec tout ces sujets, oui, il l'abandonnait lâchement. Gareth était maintenant avec Octavia et ces soldats, ces derniers allaient certainement être amusé par ce qui allait peut être ce passer maintenant qu'il était sous les ordre de la jeune femme, néanmoins, avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, l'homme prit la parole en soupirant.

"Ne pensez pas que vous allez pouvoir me demandez quelque chose d'exubérant, j'ai beau être un chevalier, le roi lui même avait du mal avec moi."

Il tenait ce propos, la regardant simplement alors qu'il était toujours les bras croiser à tapoter son bras. Il ne savait pas vraiment ce qu'il pourrait dire, ou plutôt, vu que cette dernière avait la langue bien pendu, il avait bien une petite chose qu'il pouvait dire avant d'être vraiment à ces ordres.

"Prenez l'habitude d'être défier à l'avenir, mes réponses ainsi que ma manière d'agir ne changeront pas souvent."

Oui, clairement, il la défiait de nouveau quand à tout a l'heure, elle l'avait mal prit mais il n'allait pas s'excuser. Bon, maintenant quoi, à vrai dire, intérieurement, il craignait un peu qu'elle fasse quelque chose d'assez dangereux, du genre de faire combattre jusqu’à ce qu'il succombe ou alors de l'obliger à faire l'inconcevable. Enfin, pour ce qui était du dernier point, comme il lui avait dit, il n'allait pas vraiment chercher à obéir, son roi était assez en colère quand il lui disait non, elle allait subir la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Mar 18 Avr - 23:02

Octavia n'avait jamais été le genre de personne à qui on disait non, surtout avec les capacités de son regard. Et elle ne laisserait pas cet homme s'en sortir aussi simplement que ça. Et cet homme… Il lui tenait tête et d'une certaine façon, elle aimait ça. Il était un défit pour elle, un défit sur lequel elle voulait triompher, elle voulait avoir de l'influence sur lui… et puis, il lui plaisait si l'on pouvait dire. Soit, il ne se passa pas plus de soucis. Cependant, quand il lui résister une fois de plus, ils avaient froller l'incident diplomatique… En tout cas, jusqu'à ce que le roi ne lui livre le chevalier dissident ainsi, le chevalier noir ne pourrait plus loin échapper bien longtemps, elle en était certaine. Octavia était égoïste, oui, mais pour l'heure, personne n'avait eut à s'en plaindre et on continuait donc de satisfaire ses caprices.

De toute façon, ce n'était pas comme si l'Impératrice leur laissait vraiment l'occasion de lui résister… personne encore n'avait résister à son regard… Sauf lui et ça rendait à ce jeu une chaleur toute particulière… Quoi qu'il en soit, il annonça se plier à la volonté de son roi et elle en aurait presque applaudit. Encore une fois, on avait accéder à ses caprices…    Le cortège royal quitta alors le campement impérial, laissant le chevalier derrière eux et un Octavia bien plus détendue. Bientôt, le campement repris son activité normale et l'Impératrice s'enroula tranquillement dans sa cape en se tournant vers son invité forcé. Il allait maintenant être temps de traiter le cas du chevalier noir.

Encore une fois, l'homme lui tint tête et elle se contenta de simplement lever les yeux au ciel avant de haussé les épaules, pas le moins du monde inquiète. Il refusait de lui obéir, hein ?


« Tu ne semble pas vraiment réaliser dans quelle position tu te trouve, chevalier. » Elle claqua des doigts, une servante sorti alors des ombres « Prépare lui un endroit ou dormir. »

La servante lui lança un regard interrogateur auquel l'impératrice répondit par un simple hochement de tête. Octavia montrait en tout cas qu'elle ne comptait pas le laisser filer de ci-tôt. Elle avait eut l'occasion de le prendre au piège et c'est seul qu'il devrait se sortir de là pour éviter la guerre. Elle avait alors esquisser un geste à l'attention du chevalier, l'invitant à la suivre dans sa tente pour parler un peu de tout ça. Octavia entra dans sa tente, allant simplement s'allonger sur une des banquettes, à la romaine.

« Tu veux donc continuer à faire ta forte tête… Ce n'est pas conseiller pourtant… Tu sais, je peux être une adversaire redoutable, comme une allié précieuse. Je peux te donner une vie confortable ou en faire un enfer… Tu ferais bien d'y réfléchir à deux fois. »

Octavia n'était plus soûle, mais qu'il refuse son autorisation de la courtiser, l'avait vraiment mise hors d'elle. Elle ne savait pas vraiment la façon dont elle allait le faire payer, mais elle savait qu'elle allait le garder tout près d'elle le temps que ce soit fait. D'un geste, elle lui indiqua de s'installer sur l'autre banquette… Ce ne serait peut-être pas si simple avec son armure… D'ailleurs, cela lui donnait une idée. Elle repoussa une mèche de ses cheveux blond et ordonna :

« Enlevez dont votre armure, vous n'aurez pas à combattre ici après tout… »

Elle se servit un verre de vin dans un premier temps tout en le regardant faire un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth
Chevalier
Humain
Albion
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Ven 4 Aoû - 4:05

Comment dire, Gareth savait que sa situation allait être difficile, mais il ne semblait pas vraiment ce rendre compte de la dangerosité de ces actions. Octavia n'était pas comme son roi, qui lui permettait une plus grande variété d'action sans vraiment lui demander des choses comme de montrer son visage. Elle n'aurait peut être pas de scrupule à employer certaine manière forte pour savoir ce qui se cachait derrière son armure, mais il ne pouvait pas montrer cela. Ce n'était pourtant pas compliqué, il ne pouvait pas retirer et ne pouvait pas expliquer la raison, pourquoi cette bénédiction était plus une malédiction qu'autre chose, enfin, il était vivant au moins, alors bon.

Le chevalier la suivit donc dans sa tente après l'avoir vu demander la préparation d'un endroit ou dormir, il lui appartenait maintenant. Ce qu'elle lui déclara pouvait le faire sourire, après tout, même si ce qu'elle pouvait penser être l'enfer l'était, de son côté, cela faisait longtemps qu'il vivait avec trop de contrainte. Comment dire, elle était jeune?, c'était pour cette raison qu'elle ne devait pas savoir qu'il pouvait exciter des problème assez unique en son genre. Enfin, il ce contenta de la regarder en secouant doucement la tête, peut être qu'une explication serait de meilleur augure.


"Si vous êtes la personne qui me ferais vivre l'enfer, je crains que ce dernier ne soit que trop doux par rapport à ce que j'ai déjà vécu."

Encore une fois, il ne mâchait pas ces mots, néanmoins, cela était sa personnalité qu'il c'était donner tant qu'il portait cette armure, chose qui allait rester éternellement le cas. Et la voila maintenant qui lui demandait de retirer son armure, chose qu'il allait bien évidemment refusé, toutefois, un autre problème ce mettait face à lui. Elle n'était pas comme son roi, elle allait certainement tenter quelque chose si il refusait de nouveau, ce qui était assez mauvais si son armure était totalement retirer. Il fallait donc trouver un compromis pour qu'elle ne lui demande pas autant, oui, un petit 'sacrifice' pour éviter le pire.

"...."

Il n'y avait pas de parole pour le moment, juste un lourd soupir alors qu'il alla s'asseoir simplement sur la banquette désigner. Il la regarda un moment alors qu'elle se servait un verre de vin, confirmant qu'il faisait le bon choix. Elle ne pouvait pas connaitre son ancienne vie, ce qui était aussi un plus, elle ne pourrait pas le reconnaitre et précipiter les choses, oui, cela tait mieux ainsi. Il s'écoula presque une petite minute avant qu'il ne refasse un profond soupir, ce décidant enfin à prendre la parole.

"L'armure entière est impossible..."

Elle allait devoir se contenter de ce qu'il allait faire, à savoir retirer son casque. Ce qui se cachait dessous était, il fallait s'en douter, le visage d'un homme assez époustouflant. Oui, il se souvenait encore quand toute les femmes cherchaient à le courtiser et que les hommes le jalousaient pour sa beauté, néanmoins, il n'avait pas chercher à avoir ce genre de visage. Peut être était ce d'ailleurs une des raison de cette malédiction?, il n'y avait jamais penser, après tout, il possédait beauté, force, talent et n'avait aucun orgueil, ce qui pouvait relever du miracle parfois. Bref, il n'avait pas vraiment le temps de penser à cela, surtout qu'une certaine impératrice pouvait maintenant voir ces émotions à travers son visage, autant lui parler non?

"Vous allez devoir vous contentez de mon visage."

Oui, vraiment, avec son vrai timbre de voix, cela faisait légèrement moins puissant, également, son visage était quand même assez neutre pour le coup, mais bon, il n'allait pas chercher à chipoter la dessus. La question était maintenant de savoir combien de temps allait il pouvoir garder son visage découvert avant qu'un malheur ne s'abatte ici, d'ailleurs, peut être qu'une petite démonstration de ce genre de chose mettrait la puce à l'oreille à Octavia? Il n'avait pas vraiment l'intention de lui faire du mal, il appréciait beaucoup la jeune femme il fallait le dire, maintenant, il était un peu à sa merci pour ce qui était des commentaire mais aussi de savoir certaine chose, bien qu'il n'allait vraiment pas chercher à lui dire plus que nécessaire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavia Maxima
Impératrice
Humaine
Albion
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Entetiens impérial   Ven 4 Aoû - 16:02

Octavia ne tolérait pas qu'on lui tienne tête... mais en même temps, qu'on ose le faire éveillait son intérêt. Hors, ce chevalier n'arrêtait pas de chercher à aller contre son avis... Mais, maintenant que son roi lui avait 'offert' le chevalier, il n'était plus vraiment dans son intérêt de lui tenir tête encore bien longtemps. Il douta alors qu'elle soit la personne qui lui ferait vivre l'enfer. Il pensait que cela serait doux par rapport à ce qu'il avait déjà vécu et elle le regarda longuement.

"Peut-être... Je suppose que tout dépendra de toi... On verra bien ce qu'il en sera de toute façon."

En attendant, elle avait eut un autre caprice : elle voulait voir à quoi il ressemblait. Il mit du temps à lui obéir, beaucoup de temps, mais finalement, il finit par lui annoncé qu'ôté son armure complète était impossible... La jeune femme le fixa, croisant maintenant ses bras sur la poitrine, elle attendit simplement qu'il finisse par s'exécuter... Ce qu'il fit. Pour Octavia, c'était comme une victoire. Il avait donc enlevé son casque et la jeune femme l'avait simplement regardé. Il était quelqu'un de beau... C'était triste qu'il cache ainsi ce qu'il était... Octavia l'avait alors approcher sans aucune pudeur. Doucement, elle avait tendu une main dans sa direction et avait tendue une main pour caresser doucement une des joues du chevalier, ne lui laissant pas vraiment le choix. L'Impératrice soupira doucement et laissa ensuite sa main retombée contre son flan, cependant, le regarde de la jeune femme resta posé sur l'homme quelques instant de plus avant de reprendre la parole :

"Je m'en contenterais... Mais c'est dommage de cacher une aussi grande beauté que la tienne... c'est même un certain gâchis."

Elle soupira et retourna simplement s'installer sur l'une de ses banquettes, regardant l'homme qui s'était installé là où elle le lui avait indiqué en se retenant simplement de lui dire que quand il voulait et daignait faire un effort, les choses se passaient plutôt bien entre eux... Octavia vu quelques gorgée de son verre de vin, le plus détendu du monde.

"Je ne demanderait pas plus, si cela te dérange tant que ça... Mais c'est un pur gâchis que tu fais là... Cependant, j'impose une chose. Je n'ai cure de la raison pour laquelle tu te cache ainsi, mais je demande que tu soit à visage découvert quand tu t'adressera à moi en privé... Et mes serviteur font parti de ce privé." Elle le regarda un moment et repris ensuite la parole "C'est d'ailleurs un ordre plus qu'une demande."

Dit elle simplement, couchée sur le coté sur sa banquette alors qu'elle regardait maintenant l'homme. Maintenant, ce qu'elle avait vu la renforçait dans son idée d'autorisé l'homme à lui faire la cours... Oui... Il lui plaisait bien, quoi qu'il en dise. L'Impératrice sourit doucement et posa son verre vide sur une petite tablette et, maintenant, la jeune femme avait regarder le chevalier et lui avait maintenant demander :

"Je ne reviendrait pas sur ma décision, Chevalier Noir, tu es... à mes ordres. Peut-être cela t'aidera à peser le poids de tes actes avant d'agir... Cependant..." Elle soupira "Je ne sais pas trop quoi faire de toi... Mes soldats sont... spécialisés dans ce qu'on attend d'eux... Et..." Elle ris "Je te vois mal en tant que serviteur... Pousseras-tu le culot dont tu fais preuve jusqu'à me conseiller à ce niveau-là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entetiens impérial   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entetiens impérial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Albion :: Caerleon :: Le château-
Sauter vers: