Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Même dompté, le chat restera sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Ven 22 Avr - 19:53

Koyori avait savouré chacun des baiser que son compagnon avait posé sur ses lèvres. Elle sentait un doux frissons lui remonter le long du dos alors qu'elle profitait de l'instant… Et elle était heureuse… surtout quand il lui avait dit que c'était en partir pour son caractère qu'il était tombé sous son charme. Il parla alors d'elle et eut presque l'impression qu'il la complimentait, cela lui fit vraiment du bien. Elle avait donc encore un peu profité de ce moment, sa queue ondulant doucement dans son dos. Puis, la raison repris le dessus, il fallait qu'ils agissent comme d'habitude, elle ne voulait pas que leur relation cause de problème au monarque. La féline lui en avait alors fait par, puis, elle s'était séparé de lui pour qu'il puisse se relever.

La vie avait repris son cours et ils avaient continué de faire comme si de rien était, l'hybride demeurant constamment dans l'ombre du monarque, donnant son avis quand il le lui demandait… mais, de temps à autre, Ultima créait un portail et ils pouvaient passer un peu de temps comme un vrai couple… Quand elle le pouvait, Koyori aimait bien se lovée contre lui et laisser son esprit se vider, juste pour quelques heures. Elle aimait vraiment ce genre de moment… Cependant, quand il parvint à la convaincre de passer ses nuits avec lui, la gêne s'installa entre eux. Rapidement, Morgane s'était étonnée de la trouver absente ou simplement réveillée quand elle lui apportait son premier repas. Koyori lui répondit simplement qu'elle avait finit par se déclarer à celui qu'elle aimait, la servante annonça être heureuse pour elle et Koyori avait violemment rougit, se félicitant qu'elle ne la questionne pas plus.

Soit, Koyori se plaisait donc de plus en plus à flemmarder aux creux des bras de son compagnon, elle s'y sentait tellement bien qu'elle ne pensait plus le moins du monde à sa nature. Ainsi, ce jour-là, elle s'était réveiller près de lui, sans s'en inquiéter le moins du monde. Elle sentait qu'Ultima dormait encore tout contre elle. Elle s'étira un peu, à moitié endormie, puis, son regard se posa sur son compagnon. Elle le regarda un moment dormir, jusqu'à sentir une certaine chaleur en elle… La jeune femme avait vraiment envie d'être encore plus proche que maintenant, elle se sentait étrange… La féline l'avait alors embrassé tendrement, puis, elle se passa légèrement la langue sur la lèvre, elle sentait son coeur qui s'accélérait au creux de sa poitrine. Elle ne savait plus vraiment où elle en était et ne contrôlait pas vraiment ce qu'elle faisait. La jeune femme revint alors simplement embrasser l'homme, pour le tirer de son sommeil. Puis, quand elle sentit qu'il émergeait de son sommeil, la féline passa simplement au dessus du corps de l'homme, la longue tunique qu'elle portait pour dormir se relevant légèrement pour à peine couvrir le haut de son corps. Koyori chevauchait maintenant son compagnon, les joues un peu rouges.

La féline attendit d'être sûr que son amoureux soit réveillé, puis, elle vint simplement l'embrasser à nouveau, collant par la même occasion sa poitrine volumineuse collée contre le torse de l'homme. Son intimité se retrouvait au niveau de l'entrejambe de son compagnon, mais cela ne semblait pas la déranger le moins du monde. Ce nouveau baiser fut étonnement passionner et fougueux, bien plus que tout ceux qu'ils avaient échangé jusqu'à maintenant. La langue de la Neko se glissa entre les lèvres du monarque pour aller chercher la sienne. Débuta alors un jeu de langue assez intense. Koyori sentait son coeur qui battait à tout rompre dans sa poitrine. D'ailleurs, elle sentait sa poitrine gonflée de plaisir et ses tétons commençait à saillir, comme par une anticipation de ce que son corps semblait désirer même au-delà de son esprit. La féline ne se contrôlait pas vraiment, mais ce n'était pas grave, si c'était avec lui, elle était prête à se soumettre à ses pulsions qui l'enflammait au-delà de tout sens parce qu'elle était hybride… Si c'était avec lui, ça allait. Elle ferma les yeux et elle se laissa aller tout contre lui, se perdant dans la fougue de ce baiser jusqu'à être obliger de l’interrompre pour pouvoir respirer.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultima
Roi d'Eternia
Eternal
Eternia
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Monde d'origine : Eternia
Races : Eternal
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Sam 2 Juil - 22:53

Une matinée pour flemmarder, cela semblait être une bonne idée pour Ultima alors qu'il ne semblait toujours pas réveiller par ailleurs. Toutefois, il ne fallu pas longtemps avant qu'il ne reçoive quelque chose de doux et de tendre pour le sortir de son sommeil. Il n'y avait bien entendu qu'une personne capable de faire cela, Koyori, la personne qu'il avait aidé à Oration et qui était maintenant sa compagne. Il fallait dire que cela était assez simple de le tirer du sommeil avec ce genre d'action et elle le savait très bien par ailleurs. Il y eut encore un baiser avant qu'il ne soit complètement réveiller et qu'il ne la regarde avec le sourire.

Toutefois, il semblait que sa partenaire avait une autre idée en tête pour aujourd'hui. Après tout, si elle voulait faire autre chose, elle ne se serait pas mise sur le roi, l’empêchant alors de bouger. Ultima la regarda donc un moment, elle semblait avoir un peu chaud et il se demandait ce qui n'allait pas, toutefois, il comprit assez vite quand elle commença à bouger. Rien que le baiser de sa partenaire, fougueux et intense, montrait qu'elle avait quelque chose derrière la tête. Elle vint également chercher sa langue pour une danse de ces dernière assez particulière, il n'était pas habituer à ce genre de chose mais semblait y prendre gout assez vite.

Sentant la poitrine de cette dernière contre son torse, Ultima avait l'impression que lui même chauffait à un rythme assez grand. Il y avait toujours un côté de leur relation qu'ils n'avaient pas encore explorer et quand il voyait le comportement de cette dernière, il voyait que cela allait être le bon moment. Il savait également la nature de Koyori, il avait rechercher parfois des choses sur les hybride, alors il avait paré à l'éventualité des chaleurs de cette dernière. Il n'allait pas fuir, après tout, il aimait Koyori, en plus de cela, à la voir bouger de la sorte, il comprenait qu'elle ne luttait pas contre elle même, qu'elle voulait faire cela avec lui, ce qui montrait la confiance en l'endurance du roi, cela le rendait quand même assez heureux.

Il attendit donc la fin tu très long baiser fougueux de sa partenaire avant de lui même commencer à faire quelque chose à son encontre. Dans un premier temps, il avait commencer à caresser le corps de sa partenaire, cherchant ce qui semblait lui faire plaisir et ce qui la faisait même gémir doucement. Avec encore un peu de temps et un peu de gêne quand même, il vint poser une main sur un des seins de sa partenaire pour le masser doucement. Cela allait peut être un peu vite, mais il sentait qu'elle avait besoin de sentir de l'attention de sa part, alors il allait lui donner tout ce qu'elle désirait, par amour pour elle. Les baisers semblaient s'enchainer encore et encore alors que le corps de Koyori était caresser de long en large par la main du roi. Pendant ce temps, son autre main était toujours à lui masser la poitrine, d'abord à travers le vêtement avant de finalement passer en dessous pour la faire frémir un peu plus. Il était certes inexpérimenté, mais de sa nature, Ultima était capable de comprendre assez vite ce qu'il avait à faire, ce n'était pas vraiment de l'instinct, mais assez proche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Dim 3 Juil - 13:27

La féline ne comprenait pas vraiment comment elle en était arrivé là mais elle ne s'en souciait pas, si c'était lui, elle pouvait bien se laisser aller et il ne semblait pas être contre ça. Elle continuait juste de bouger légèrement contre lui, sans même s'en rendre compte, ce qui faisait que leurs corps se collaient de plus en plus, frottant l'un contre l'autre. Dans son dos, sa queue ondulait doucement. Elle avait alors sentit les mains de son amant qui commençaient à explorer son corps, la faisant frissonner contre lui alors que son corps en voulait déjà plus. Puis, le roi d'Eternia vint loger sa main contre l'un de ses seins et cela la fit frémir. Après tout, c'était la première fois qu'on la touchait de la sorte, ce qui expliquait probablement le voile rouge sur ses joues.

Dans sa poitrine, elle sentait son coeur qui s'affolait au creux de sa poitrine. Elle le voulait et cette pensée la gênait terriblement. Ils ne cessaient de s'embrasser, comme si ils ne pouvaient plus se passer de leur lèvres l'un l'autre. Et de cette main qui n'était pas sur sa poitrine, la Neko sentait qu'il caressait son corps, comme pour découvrir ces endroit qu'il ne connaissait pas encore assez et elle sentait ses frissons se renforcés, encore plus quand il passa carrément sous sa tunique pour à nouveau venir s'occuper de son sein, continuant de le sensibilisé de par ses caresses, ses massages jusqu'à finalement lui arracher un gémissement qui vint mourir tout contre ses lèvres… Elle sentait sa gorge asséchée, mais ce n'était pas encore assez, elle voulait encore plus !

Détachant un instant ses lèvres de celles de son compagnon, la féline se redressa, toujours à cheval sur lui et se débarrassa purement et simplement de sa tunique qu'elle envoya volé un peu plus loin, elle rougissait qu'il la vois nu, mais son état l'empêchait pour autant de se montrer trop pudique, alors, elle vint simplement se glisser à nouveau contre lui, capturant à nouveau ses lèvres alors qu'elle n'était maintenant plus qu'en sous-vêtement contre l'homme. Elle sentait encore et toujours son coeur qui se défoulait dans sa poitrine. Koyori commença alors à ronronner tout contre lui, même si son corps continuait à légèrement se mouvoir contre le membre de l'homme, comme pour le pousser maintenant à chercher un peu plus. Elle en voulait plus, elle le voulait juste lui et rien de plus.

Elle continua ainsi un moment, puis, avec un petit grognement de frustration, elle s'était dégager et avait dévêtu le monarque avant de revenir dans sa positon initiale. Il n'y avait donc plus qu'un maigre sous-vêtement entre eux deux. La féline avait le souffle rendu un peu court par l'impatience quand elle posa son regard sombre sur le roi, il pu y percevoir le désir qui la consumait déjà. Koyori revint alors s'emparer avidement des lèvres d'Ultima en collant à nouveau en parti son corps contre le sien. Elle frémissait contre lui, comme n'osant pas vraiment lui en demander plus… Et pourtant, son corps continuait de le demander. Une part d'elle ne souhaitait qu'une chose : s'unir à lui, peu importe sa gêne. Elle le voulait juste… D'ailleurs, elle délaissa un moment ses lèvres pour venir l'embrasser dans le coup, ronronnant toujours son bien être.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultima
Roi d'Eternia
Eternal
Eternia
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Monde d'origine : Eternia
Races : Eternal
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Lun 12 Sep - 13:46

La chose la plus difficile d'Ultima n'était pas les combat ou alors même le royaume, non, une relation de couple était bien ce qu'il avait le plus de mal en ce monde. Toutefois, cela ne voulait pas dire qu'il n'était pas capable de donner du plaisir et de satisfaire sa compagne, bien au contraire, néanmoins, cela n'était pas quelque chose qu'il pouvait faire avec facilité, il n'avait pas d'expérience. Même maintenant, alors que le duo se mettaient presque à nus l'un contre l'autre, le roi semblait plus se préoccuper à ce qu'elle n'ai aucun problème plutôt que de ce concentrer sur son propre plaisir.

A mesure que les baisers tendre et fougueux continuaient d'être donner entre eux, Ultima explorait toujours le corps de sa compagne, ne s'arrêtant que lors qu'il avait trouver un point plaisant pour elle et s'y attardant un petit moment à caresser l'endroit avidement. D'un côté, il avait envie de continuer cela encore et encore, de la chauffer jusqu'à ce que son corps soit parfaitement prêt pour passer à la suite, qu'importe ce qu'elle pouvait être. De l'autre, il la sentait et voyait déjà vouloir passer à la suite, son corps chauffait tellement et les sens de la féline décrivait clairement qu'elle cherchait la suite, bien qu'elle ne le disait pas vraiment. Gagnant un petit sourire, l'homme retira tout ce qu'il pouvait encore être retirer, frottant délicatement sa verge contre l'intimité de la Neko avant de l'embrasser avec envie tout en la pénétrant.

Et bien entendu, un flot de sensation arriva dans la tête du roi, quelque chose qu'il n'avait jamais pu ressentir auparavant, encore une fois, ce n'était que le début et pourtant il avait l'impression que son esprit s'embrumait d'avantage, Koyori était son objectif et il allait s'en charger avec plaisir. Il ne commença pas à se mouvoir au départ, préférant presque remuer légèrement pour que son pieu de chair s'enfonce encore un peu plus dans l'intimité de sa compagne, terminant presque le travail. Caressant doucement les hanches magnifiques de la créature qui avait pu prendre son cœur, Ultima alla simplement chatouiller le nez de l'hybride avec le sien avant de la prévenir du mouvement qui allait commencer de son côté.

Pour une départ, les vas et vbiens du roi furent assez lent, cherchant surtout quelque chose de profond et même d'intense plutôt que de la vitesse simple et banale. Bien entendu, il allait surement accélérer plus tard, toutefois, pour le moment, il était à la recherche de la meilleur manière de faire, ce qu'il pouvait faire maintenant pour voir le plaisir et le désir croitre dans les yeux de la femme qu'il avait emmener dans son lit et qui maintenant était unie à lui. Ultima admirait le corps de sa partenaire bouger au rythme de ces coups de reins, de cette créature si magnifique qu'il pouvait remercier l'erreur qui l'avait fait atterrir jusqu’à la cage de cette jeune femme. Lui murmurant alors d'un gémissement de désir qu'il l'aimait, l'Eternal prit un peu de vitesse tout en lui caressant les hanches ainsi qu'un peu le ventre, l'expérience n'allait venir qu'avec la pratique et vu les chaleur de la féline, ils avaient surement un long moment devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Mer 14 Sep - 18:41

Les chaleurs, cette fois, la féline n'était pas décidée à lutter contre elles. Koyori était maladroite dans ses sentiments, et puis, elle avait un sale caractère, cependant, cela ne semblait pas déranger le souverain alors qu'ils étaient maintenant presque nus l'un contre l'autre. Ils ne cessaient d'échanger des baisers toujours plus tendre et toujours plus fougueux. La queue de la féline ondulait dans son dos sans qu'elle n'y pense une seule seconde. Et le souverain avait exploré son corps, trouvant chacune de ses failles et il s'y engouffrait. La féline en voulait plus, maintenant. Habituellement, elle n'était déjà pas patiente, mais ses chaleurs la rendait encore moins patiente que d'habitude, elle en voulait tout simplement plus. Finalement, il acheva de les dévêtir et commença à frotter son membre contre l'intimité de la Neko qui gémit entre deux ronronnement. Puis, encore une fois, il était venu capturer ses lèvre et il s'était alors immiscé en elle et elle gémit  bruyamment avant de s'accrocher malgré elle à ses épaules, les éraflant légèrement.

« Ah... »

Laissa-t-elle échapper en échappant à ses lèvres. Son ronronnement s'était atténué malgré elle. Il bougea alors légèrement, glissant son pieu de chaire jusqu'au plus profond d'elle. Un nouveau gémissement lui avait échappé et elle s'était encore un peu agrippée à lui. Le souffle court, elle posa un moment sa joue contre l'épaule du monarque, le souffle court. Il la laissa souffler un peu, venant caresser ses hanches avec douceur, ce qui lui permettait de se distraire de la douleur qu'elle ressentait pour quelque chose de bien plus plaisant. Elle releva les yeux un instant pour les posé sur lui et elle frissonna légèrement. Puis, il vint frotter son nez contre le sien et elle sourit doucement. Il lui dit alors qu'il allait commencé à bouger et elle avait frémit avant de hocher la tête. Malgré son avertissement, un gémissement lui avait échappé quand il avait commencé à se mouvoir. Machinalement, elle s'était pressée tout contre lui, sa voluptueuse poitrine se retrouvant donc à presser contre son tore.

Non… pas pressée contre lui… en fait, elle ne semblait pas savoir comment elle devait se positionner pour leur plaisir à tous les deux. Plus elle le sentait se mouvoir en elle, plus le plaisir effaçait toute trace de douleur. Il n'était pas son roi de base, mais elle l'avait accepté parce qu'il avait su avoir sa confiance, lui montrer qu'il avait de bonnes valeurs. Il avait su devenir son roi… et même Son roi, vu la façon dont leur relation avait progresser dernièrement. La féline gémissait, elle ne pouvait pas grand-chose de plus. Elle se contentait donc de se mouvoir sur lui, de répondre en écho à chacun de ses coups de rein, la verge de l'Eternal sortant presque complètement du corps de la jeune femme à certains moments. Koyori n'y pensait pas, elle prenait juste son pied. Les mouvements étaient assez lents, mais ils étaient tout de même là et le corps de la Neko bougeait en rapport avec ceux-ci, sa poitrine suivant un rythme assez erratique dans ses mouvements, mais elle n'y pensa pas, elle se contenta de fermer les yeux et de soupirer d'aise.

Ses ronronnements avaient recommencer maintenant, ils avaient même gagnés en puissance. Ses oreilles se couchèrent légèrement sur son crâne alors qu'elle continuait de se mouvoir sur lui en gémissant un peu. Elle sentait son regard sur elle et elle rougissait, mal à l'aise à l'idée qu'il la regarde ainsi. Continuant ainsi à se mouvoir, la jeune femme ferma légèrement les yeux. Les mains de la pseudo guerrière vinrent se poser sur les hanches d'Ultima alors qu'elle donnait instinctivement un mouvement un peu plus ondulatoire aux pénétrations de l'homme.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultima
Roi d'Eternia
Eternal
Eternia
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Monde d'origine : Eternia
Races : Eternal
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Lun 15 Mai - 19:00

Ultima avait vraiment chaud, également, son corps semblait réagir d'une manière qu'il ne connaissait pas totalement, mais plus il avait avancer dans ce qu'il faisait et plus il comprenait certaine chose. Son plus grand plaisir allait être à chaque fois de faire gémir et frémir l'hybride qu'il avait au creux de ces mains alors que tout semblait escalader d'avantage vers quelque chose qui allait être intense. Ce qui arriva par ailleurs alors qu'elle s'unit à lui dans un petit son, l'Eternal sentant un organe qu'il n'avait que trop peu utiliser chercher maintenant qu'une seule chose, toujours d'avantage de sensation.

Les mouvements avaient en tout cas prit après un petit temps d'adaptation, Ultima ne se priant pas pour continuer de caresser la peau si douce de Koyori entre deux série rapide. Autrement, ce dernier lui tenait tendrement les hanches, cherchant à faire vibrer le corps qui tressauter avec rythme sur son pieu de chair. Il avait clairement le sourire en ce moment et bien qu'il lui arrivait de haleter, voir même de gémir doucement, le reste du temps, il n'y avait de la place que pour des embrassade fougueuse entre les deux.

Ultima prenait encore de la vitesse, voyant que sa belle aimait de plus en plus ce qu'il se passait, ces mains montant et descendant sur son corps à mesure que la mélodie de leur corps continuait de jouer. Passer un petit moment, ces mains revinrent finalement vers la poitrine voluptueuse de Koyori, la massant avec un rythme légèrement différent tout en lui pinçant les tétons. Par d'autre moment, alors qu'ils prenait une cadence vraiment extrême, cette dernière était collé contre lui, ce dernier en profitant pour sentir le corps si magnifique et ces lèvres si douce, il était vraiment en train de devenir accro, mais il l'aimait, alors il ne voyait aucun soucis.

En tout cas, il fallait s'y attendre, certainement du à leur première fois, mais après quelque minutes passé d'intense plaisir, le couple se mit à jouir quasi en simultanée, l'Eternal la remplissant doucement de sperme. Cela aurait pu s'arrêter la en général, mais Ultima savait deux chose, d'une, il avait envie de la lui en donner d'avantage et de deux, elle avait ces chaleur alors un coup n'allait clairement pas être correcte.

Ce fut pour cette raison qu'après lui avoir caresser la joue, ce dernier lui agrippa fermement les hanche pour la retourner, la collant maintenant contre le lui alors qu'il se trouvait au dessus d'elle, sa verge toujours en elle. Ce dernier eut légèrement le temps d'avoir un sourire un peu amusé par le retournement de situation avant de lui prendre à nouveau la poitrine et de reprendre des vas et viens profond, il était temps pour le deuxième round et il était celui qui allait pouvoir donner le rythme cette fois.

Et il n'allait pas se faire prier, alternant machinalement entre du rapide et du lent, titillant son corps et sa poitrine sans répit et venant bien entendu lui donner des baisers des plus passionné, Ultima ne lésinait devant rien pour elle. A vrai dire, quand il voyait chaque centimètre du corps de Koyori frémir sous un coup de reins, son souffle chaud parfois mourir sur ces lèvres et ces gémissements, il se voyait s'exciter d'avantage, il ne pouvait pas le nier. Le corps du couple se voyait clairement perlé de sueur alors qu'il alla même lui lécher doucement le cou et s'amuser avec une de ces oreilles, sentant son envie d'explorer son corps s’accroitre par minute, enfin, quand elle sera vraiment rassasié avec ces chaleur, il n'ira pas plus loin avec le sexe, mais les câlinerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Mar 16 Mai - 1:58

Koyori gémissait et frémissait sous les doigts du monarque… Son instinct était vraiment bon, c'était juste tellement bon. Alors qu'elle se mouvait sur lui, elle le sentait qui explorait son corps et elle aimait ça. La féline tressautait sur le membre de son amant avec le plus grand plaisir. Quand il ne la caressait pas, elle sentait ses mains sur ses hanches. Elle l'entendait parfois gémir ou haleté et cela embrasait ses sens, même si elle était dans le même cas. Et ils ne cessaient de s'embrasser avec fougue. La féline sentait son coeur qui s'affolait au creux de sa poitrine. Quoi qu'il en soit, la jeune femme prenait son pieds et elle voulait que l'homme ressente autant de plaisir qu'elle. Puis, il revint ensuite à masser sa poitrine et elle frémit avant de gémir. C'était plus fort qu'elle.

Le couple avait alors jouit ensemble et la jeune femme se cambra sous la jouissance. Elle resta essouffler quelques instants en sentant le liquide chaud provenant de l'homme en elle. Elle était encore sur sa faim, mais elle hésitait à en demander plus… ce qu'Ultima ne fit pas pour sa part. Il vint lui caresser la joue et elle colla cette dernière contre sa main en ronronnant doucement. Elle ne regrettait rien. Avant d'avoir pu comprendre quoi que ce soit, il passa au dessus d'elle, l'emprisonnant contre le lit par sa présence. Elle riva sur lui un regard brûlant de toujours plus d'envie. Elle se cambra légèrement pour lui facilité la pénétration en elle. Toujours en elle, il avait commencé à, à nouveau, masser sa poitrine. Elle gémit, surtout si on comptait sur le fait qu'il avait recommencer à se mouvoir en elle.


« Ultima… »

Gémit-elle légèrement. Koyori enroula alors ses bras autour du cou de son amant l'attirant simplement contre elle et l'embrassant avec une fougue qu'elle ne cherchait même pas à dissimuler. Elle se cramponna à lui, gémissant de plaisir et laissant son souffle chaud mourir contre le cou de l'homme alors qu'il la pilonnait encore et toujours. La féline prenait son pied et elle ne pouvait pas s'empêcher de gémir contre lui. Elle en vint même à lui à mordillé doucement le cou de l'Eternal, lui posant d'ailleurs un suçon dans le coup sans vraiment y penser. La sueur ponctuait leurs corps, mais la féline ne s'en soucia pas, trop occupé à gémir. Elle se cambra un peu, rejetant sa tête en arrière en prenant son pied.

Ultima était alors venu lui lécher le coup et elle frémit et laissa échapper un gémissement. Un ronronnement s'échappait toujours de sa gorge. Il s'était également mis à triturer ses oreilles et elle n'avait que gémit, complétement prise au piège. Ses oreilles étaient vraiment sensibles… Elle gémit, cherchant encore une fois à s'accrocher à lui alors que le plaisir augmentait encore et toujours en elle. Le souffle court, la jeune femme se cramponna à lui quitte à quelque peu le griffer… La jouissance… Une nouvelle vague puissante. Cette fois elle ne pu s'empêcher de crier son plaisir sans vraiment se soucier qu'on l'entende… en fait, pour le coup, elle n'y pensait pas le moins du monde… Elle était totalement submerger par le plaisir qui déferlait en elle maintenant.

Cette deuxième jouissance était passée, mais ce n'était toujours pas assez pour la féline, elle en voulait encore un peu plus… toujours plus… La féline vint encore une fois embrassé son amant à pleine bouche, sa langue allant s'emmêler avec celle de l'homme. Elle commençait à avoir une certaine irritation au niveau des cuisse, mais elle s'en fichait elle voulait juste le sentir encore en elle… Et d'ailleurs, elle le lui fit bien sentir, gardant le membre de l'Eternal en elle alors que les baiser se faisaient à nouveau de plus en plus chaud… elle en vint même à légèrement griffé le dos de l'homme.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultima
Roi d'Eternia
Eternal
Eternia
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Monde d'origine : Eternia
Races : Eternal
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Sam 12 Aoû - 23:56

Ultima ne savait pas vraiment combien de temps pouvait il faire l'amour de cette manière, cela était sa première fois. Néanmoins, plus le temps passait et plus il avait l'impression qu'il ne pourrait pas se lasser de prendre du plaisir avec cette dernière. Maintenant, elle n'était pas vraiment comme lui, certes il devait s'agir de ces chaleur, toutefois, son corps n'était pas aussi résistant que le sien. Malgré ce genre de pensée, le roi d'Eternia n'allait pas vraiment chercher à arrêter ce qu'ils faisaient, il voyait dans le regard de sa belle qu'elle n'en avait clairement pas assez. Autant ne pas chercher à réfléchir au conséquence dans ce cas, il allait lui donner son être encore et encore, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus bouger, et par la suite il pourra la câliner en douceur.

Cela faisait déjà deux jouissances pour le couple et Ultima sentait dans les baisers que cela n'était pas prêt de s'arrêter. Elle lui griffait également le dos, certainement sans intention de le blesser, et de toute manière, l'homme ne semblait pas déranger par cela le moins du monde. Toujours était il qu'il changea encore une fois de position, la mettant alors à quatre patte sur le lit pendant qu'il la pilonnait toujours avec autant de force. Oh bien entendu, cela était plus complexe pour s'embrasser, il le voyait assez bien, néanmoins, il pouvait lui mordiller un peu le cou pour se venger de ce qu'elle lui avait déjà fait plus tôt, comme pour une vengeance. Pour joindre l'utile à l'agréable, l'Eternal c'était empresser de prendre la pleine main l'opulente poitrine de sa compagne, l’empêchant certes de bouger, mais comme il semblait chercher à la malaxer tout en jouant avec ces tétons, ce n'était pas trop grave. Avec vigueur, Ultima donnait tout ce qu'il avait pour Koyori, ne cherchant pas une seule seconde à s'arrêter avant qu'elle n'en ai assez.

La chaleur était de plus en plus présente, comme les gémissement de plaisir et de désir qui continuait de ponctuer leur ébat sensuel. Il fallait s'attendre à une troisième jouissance, ainsi qu'a une continuité, Ultima n'allait pas s'arrêter avant d'être certain que Koyori n'aurait pas tout ce qu'elle cherchait. Il semblait déterminer à cela et il allait même lui mordiller l'oreille avant de lui susurrer des mots d'amour. Le reste n'était pas si compliqué que cela, le roi continuait de lui donner tout son amour sous la forme d'un acte sexuel des plus torride. Certes, il n'avait pas vraiment d'expérience dessus et il y allait donc à ce qui semblait faire plaisir à sa partenaire, pour le reste, il trouverait bien l'occasion de s'améliorer si l'occasion s'en présente de nouveau.

Maintenant, la question était de savoir encore combien de jouissance, combien de cri de plaisir sa partenaire allait vouloir avant d'être complètement satisfaite. Ultima tenait le cou, son corps était plus résistant qu'un être humain normal, toutefois, il voyait clairement son intention de rester au lit une fois qu'ils auraient terminer. Le roi essayait toute les positions possible pour satisfaire sa sauvage compagne, tantôt l'un en face de l'autre, tantôt debout, d'autre fois la laissant complètement mener la danse. Heureusement que sa chambre était insonoriser, autrement, tout le château serait au courant de ce qu'il se passe dans sa chambre. Une chose était en tout cas certaine, à la fin de ce moment, Ultima allait tout savoir de Koyori, quel zone de son corps était le plus sensible, quel endroit lui caresser pour qu'elle se sente bien, ou alors pour l'exciter, il n'allait pas oublier, avoir une très bonne mémoire était après tout quelque chose d'important pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   Dim 13 Aoû - 1:27

Koyori ne pensait plus à rien, elle se laissait simplement aller à ce que le rois d'Eternia lui faisait ressentir. Pour le moment, elle ne se préoccupait de plus rien d'autre que de leurs corps entrelacés. Ils avaient jouit une fois... Mais ce n'était pas encore assez au goût de la féline. Ils avaient jouit deux fois... Encore... Elle en voulait juste encore... Un petit gémissement franchit ses lèvres alors qu'encore une fois, il la faisait changer de position. Elle se retrouva à quatre pattes sur le lit et le poil de ses oreilles se hérissa un peu. Elle n'aimait pas cette position, mais puisqu'il avait déjà commencé à se mouvoir. Elle laissa le plaisir lui faire oublier ce qu'elle n'aimait pas... Ils en parleraient probablement plus tard. La féline savourait le contact de l'homme en elle avec joie... et encore plus quand elle sentit maintenant le contact de sa main se posa sur son sein... Il faisait tout pour qu'elle prenne autant de plaisir que lui dans cette étreinte charnelle.

Encore et encore ils s'unirent, jusqu'à ce que Koyori ne se retrouve tremblante, le laissant presque prendre en charge l'intégralité de cette union... A mesure qu'ils avaient poursuivit, elle avait manquer de crier de plus en plus fort au point d'avoir finalement mordu sa lèvre à sang pour ne pas crier trop fort. La semence de son compagnon s'était répandu en elle, la faisant se cambrer avant de retomber contre le matelas, épuisée et couverte de sueur. Elle respirait un peu difficilement, tellement elle s'était donné elle aussi. Epuisée, elle resta simplement vautrée sur le lit de son amant, oubliant totalement les rumeurs que leur absence pouvait engendrées... Pour le moment, elle était bien loin d'avoir tout ça en tête et, haletante, elle vint doucement se pelotonner dans tout contre le roi d'Eternia quand ce dernier se coucha à nouveau près d'elle. Ses oreilles frissonnèrent doucement sur son crâne alors qu'elle se mit à ronronner joyeusement contre lui. Elle se sentait juste tellement bien et cette chaleur s'était un peu apaisée... Bien que son intimité était comme chauffée au fer blanc par le mouvement de leurs corps. Elle frissonna doucement contre lui et nicha son visage au creux du cou d'Ultima.

Puis, doucement, elle s'endormit contre lui, son corps avait juste besoin de se refaire... De refaire ses forces. Elle continua ainsi simplement à ronronner alors que le sommeil s'emparait complètement se son esprit. Combien de temps dormit elle ? Quelques heures. Quelques heures où elle resta accrocher au souverain en ronronnant. Le souverain leur fit venir de la nourriture... mais cela dévia à nouveau...  Quatre jours... Normalement, c'était quatre jours qui étaient infernales pour la demoiselle, mais entre l'endurance de son amant et leurs facultés respectives... Quatre jours durant lesquelles ils ne quittèrent pas la chambre... Puis, le cinquième jours, Koyori était tout simplement épuisée. Cette fois, elle n'en demanda pas plus et se contenta de simplement rester lover contre lui, l'esprit vide et le corps encore plus douloureux que suite à un entraînement intensif. Elle restait simplement contre lui en ronronnant et ne demandant rien de plus qu'un câlin cette fois, elle se sentait juste bien comme ça... Et elle était pleine de gratitude et d'amour envers lui... Oui... Oui, elle se sentait tellement bien. Sur son crâne, ses oreilles remuaient légèrement de temps à autre... et sa queue ondulaient doucement dans son dos.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Même dompté, le chat restera sauvage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Même dompté, le chat restera sauvage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: Avant de jouer :: Rien que pour vous Joueurs :: Les univers parralèles-
Sauter vers: