Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ce n'est rien de plus qu'une Punition...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Deathbringer
Ancien Empereur
Avatar
Eternia
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Ce n'est rien de plus qu'une Punition...   Jeu 24 Aoû - 18:57

Pour Deathbringer, Nuada était sa reine, la personne qu'il écoutait à chaque fois et duquel il lui offrait le plus de chose nécessaire. Qu'importe ce qu'elle avait envie, Gabranth lui avait toujours tout donner, la dorlotant de caresse et autre baiser toujours plus doux. Maintenant, cela était certes un peu plus complexe pour ce qui était des cadeaux royaux, il rattrapait donc le coup avec des câlins. Dans un coin de son esprit, la créature humaine souhaitait être capable bien rapidement à lui redonner un meilleur luxe que ce qu'ils avaient en ce moment. Il était comme cela, du moment qu'il s'agissait de Nuada, bien qu'il pourrait certainement le faire pour Morrigane, du moment que cela n'était que des cadeaux.

Enfin, pour l'instant, ce dernier avait bien mieux à faire que de penser à des babiole, sentant les baisers brûlant de sa compagne à mesure qu'il continuait encore et toujours de caresser ainsi que de goutter son corps. Avec le temps, le couple était maintenant totalement nue et se frottait l'un contre l'autre sans aucune pudeur, connaissant sans la moindre difficulté les faiblesse de son conjoint. Gabranth lui avait déjà une petite longueur d'avance, ayant commencer le premier, mais il faisait tout de même attention à ne pas trop s’excite dans le cas ou sa femme allait débuter son habille exploration. Ces doigts ainsi que les ongles de sa belle, fins, long et le faisant toujours frémir quand cette dernière s'amusait à caresser son corps avec une tel légèreté qu'il en demandait toujours d'avantage.


"Parfois ... je me demande qui aime le corps de qui, ma tendre sorcière des ombres."

Il lui prit alors un baiser torride, mélangeant sa langue avec cette de sa partenaire de toujours pendant que du côté du bas de leur corps, les choses semblaient chauffer aussi. Il fallait dire qu'une fois qu'ils furent nue, il n'y avait rien qui empêchait la verge de Deathbringer de frotter contre l'intimité de sa douce épouse. Mais non, pas pour l'instant, l'homme cherchait encore à caresser tout en massant chaque recoin de l'être qui lui était toujours destiné. Nuada était une femme vraiment sublime, Gabranth ne pouvait jamais lâcher des yeux ces courbes si douce et cette poitrine si délicieuse. Venant lui mordiller doucement le cou, l'avatar de la mort laissa son énergie se répandre un peu plus dans leur cocon de plaisir et vint murmurer de nouveau à l'oreille de sa reine.

"Hmmm ... un vrai délice..."

Il se prenait au jeu de la manger, après tout, il l'avait bien traiter de dessert tout à l'heure n'est ce pas? Ce fut donc dans cet ordre d'idée qu'il commença à lécher le cou ainsi que l'oreille de sa belle, descendant doucement vers ce qui, évidemment, était son but. La sublime et douce poitrine de Nuada, il pouvait l'admettre, il ne pouvait jamais s'arrêter de la regarder quand elle était à nue devant lui, et face à sa langue et ces dents, ils allaient certainement subir multiples assaut. Il ne s'arrêtait pas, s'attardant bien entendu sur les tétons de sa compagne tout en massant son opulente poitrine. Pour le reste de son corps, il n'y avait que la chaleur des mouvements de bassin que lançait Gabranth sur l'intimité de Nuada, n'ayant toujours pas fait rentrer sa verge, se contentant encore de frotter le tout, encore et encore...

"Laissons nos ténèbres ... s'unirent sous cette chaleur ma douce tentatrice au divin corps."

Jamais il n'allait s'arrêter de la complimenter, il avait toujours été comme cela et plus le temps passait, plus il redevenait ce doux empereur que Nuada connaissait si bien. Par contre, comme il semblait vouloir le dire, la température semblait ... grimper en flèche, ce dernier haletait lourdement sous le plaisir et l'envie de la pénétrer maintenant, ne le faisant pourtant pas, attendant le dernier moment certainement, la ou le plaisir du couple allait être à son paroxysme et leur provoquer des cri de pur désir, oui, il désirait que sa femme se lache complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuada
Ancienne Impératrice
Semi-Elementaire
Eternia
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 29
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Ce n'est rien de plus qu'une Punition...   Jeu 24 Aoû - 22:55

Ils n'avaient plus qu'à attendre, alors autant qu'ils prennent du temps pour eux maintenant. Nuada laissait donc simplement ses ongles glisser doucement sur le torse de son époux, sachant le petit effet que ça avait sur lui. Il lui avait alors dit qu'il se demandait qui aimait le corps de qui et l'ancienne Impératrice ris simplement, venant se pelotonner tout contre son compagnon, laissant ses caresses aller trouver naturellement les endroits les plus sensibles de son époux.

"Ce n'est pas que ton corps que j'aime, mon roi, et j'ose espérer qu'il en va encore de même pour toi."

Encore, oui, parce qu'après tout, tout avait commencer entre eux alors qu'il ne connaissait que vaguement sa silhouette. Ce jour-là, où il lui avait demandé d'ôté son masque... et où elle s'était plié à cette demande. L'élémentaire de Ténèbres avait alors répondu au baiser de son époux, de façon tout aussi torride que lui. Ils avaient l'habitude de ce genre de choses, avec toutes les années qu'ils avaient passé entre eux. En attendant, Gabranth semblait prendre autant de plaisir qu'elle à redécouvrir les forme de sa moitié. Pis encore, il commença même à venir lui mordiller le cou, ce qui la fit légèrement frissonner et repousser sa tête en arrière, livrant ainsi un peu plus d'espace aux lèvres de son amant qui revint près de son oreille. Il lui avait alors souffler que c'était un vrai délice et elle avait simplement sourit, laissant un de ses ongles glissé tout le long de la colonne vertébrale de l'homme. Le faisant frissonner, elle s'amusait à le sentir qui goûtait sa chaire, jusqu'à ce que ce soit sa poitrine qu'il ne commence à dévorer, la faisant frissonner d'envie et glisser sa main de libre dans la chevelure de son roi. Elle commençait doucement à haleter contre lui, désirant de plus en plus qu'ils passent à la phase supérieure. Et elle sentait le bassin de Gabranth frotter contre le sien, ne faisant qu'accentuer encore un peu plus cette envie.

L'ancien Empereur lui avait alors proposé de laisser leurs Ténèbres s'unirent sous la chaleur... La chaleur... Oui, c'est vrai que la pièce commençait à se réchauffer en même temps que leurs corps... L'ancienne Impératrice sentait son intimité humide et n'avait qu'une envie, le sentir en elle... mais non, pas encore, elle allait juste continuer de faire durer les choses entre eux. Elle embrassa son amant langoureusement, laissant une de ses mains aller se glisser contre le membre ériger de l'homme, le caressant avec envie. Elle continua quelques instant, avant que sa main ne se referme légèrement autour de ce membre érigé, le stimulant juste assez pour faire monter encore et toujours le désir de son compagnon. Les caresses se poursuivirent encore et l'Elémentaire d'Ombre commença à frissonner d'envie. Elle en voulait plus, encore plus, maintenant. Mais non, Nuada savait être patiente, elle avait appris à l'être depuis qu'elle était morte.

Son souffle chaud venait mourir contre les lèvres de son époux alors qu'il était assez évident de voir qu'elle luttait contre elle-même pour faire encore duré les préliminaires, même si elle avait juste envie qu'il la prenne, là, maintenant et peu importe leurs serviteurs invoqué, cela ne les avaient jamais vraiment déranger. La femme laissa ses Ombres se répandre... Pire encore, son corps commença à se modifier légèrement, sa peau et sa chevelure s'assombrirent et son regard devint bleu sombre. Et, encore une fois, elle était revenue embrasser son époux avec fougue et langueur, quand elle mettait de coté ce que sa folie lui avait fait faire, il n'y avait plus que de l'amour. Un amour sans borne et infini qui les unissaient depuis toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce n'est rien de plus qu'une Punition...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Mannheim :: La forêt-
Sauter vers: