Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nuada, l'Impératrice obscure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuada
Ancienne Impératrice
Semi-Elementaire
Eternia
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 29
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Nuada, l'Impératrice obscure   Ven 20 Nov - 6:08

Nuada
Prénom NOM : Nuada teñvalijenn
Âge : 38 ans
Race : Semi-élémentaire de ténèbres
Origine : Eternia, enfin Darigna
Poste : Maîtresse des Ombres
Famille : Bien sur, comme tout le monde, elle a des parents, elle a aussi une sœur. Mais elle a perdu contact avec eux très jeune. Quoi qu'elle en dise, elle est mariée à Deathbringer et lui a donner une fille : Morrigan
Physique
Nuada est une femme d'une grande beauté et qui a toujours eut son petit effet sur la gente masculine. Assez grande, elle a une silhouette très élancée et parfaitement sculpté : Hanche de taille moyenne, taille fine et poitrine très généreuse. Sa peau est aussi douce que la pèche et sans aucune imperfection, ce qui peu être assez étonnant vu l'époux qu'elle a… Nuada fait attention à elle et à l'apparence qu'elle a. Nuada a de longs cheveux noirs corbeaux qui lui arrivent plus bas que les hanches. Autour de son visage, ils sont coupés plus courts, vestiges d'une ancienne frange. Ils lui arrive un peu en dessous des oreilles. Elle a un visage assez gracieux, même si il ne montre que très peu ses sentiments, si ce n'est un froncement de sourcil qui a tendance à marquer son mécontentement ou son agacement. Par contre, ses yeux bleu intense sont réellement le miroir de son âme et on peu voir toutes ses émotions les traversés. D'ailleurs, quand elle use de ses facultés élémentaires, ils virent au noir d'encre. Coté style vestimentaire, elle n'est pas très difficile du moment que cela met ses formes en valeurs… Tentatrice ? Oui, elle l'a déjà été, mais c'est le passé. Quand elle se prépare pour un combat, elle passe aussi une tenue assez particulière, un espèce d'armure légère avec une casque et un masque sur son visage, mai elle n'a que peu l'occasion de le faire maintenant.
Talents

¤ Elle a quelques connaissances en médecine et en herboristerie, elle s'est toujours dit que ça pourrait servir un jour
¤ Nuada a toujours été une excellente tacticienne, même si elle s'arrange souvent pour laisser penser que les idées ne viennent pas d'elle
¤ Elle sait parfaitement jouer de la harpe et elle aime beaucoup en jouer, cela la détend et dieu sait qu'elle en a souvent besoin

Caractère
Nuada exprime assez peu ses émotions, peut être que d'avoir vécue auprès de Deathbringer lui à donner un caractère assez froid et détacher. Elle en ait venue à haïr son époux pour tout ce qu'il a fait. Avant son départ, elle lui a d'ailleurs souvent répéter qu'il n'était plus l'homme qu'elle avait aimé, qu'il avait changé. Longtemps, elle espéra que son absence serait le pivot qui permettrait à l'empereur, mais en vain et depuis, il lui a donner encore d'autre raison de le haïr. Elle craint de revenir en Darigna, le monde à probablement trop changer pour qu'elle le reconnaisse et elle n'est pas sûre non plus d'y être la bienvenue. Nuada n'est pas mauvaise en soit, mais elle n'est pas bonne non plus. Ce qu'elle fera dépend probablement de son humeur et de la personne en face. Fut un temps où elle était assez tentatrice, elle aimait bien sentit les regard se posés sur elle. Cependant, elle en a été guérit par le traitement que son époux donnait à ceux qui lui tournait un peu trop autour. Contrairement à ce que peuvent laisser présumer les apparences, Nuada aime Morrigan, elle n'a juste jamais vraiment su comment le lui montrer ou s'en occuper vraiment, elle n'a jamais été des plus douée pour exprimé ce qu'elle ressent. D'ailleurs, maintenant elle préfère se faire oublier qu'autre chose. Elle est plutôt conciliante, mais il ne faut pas abusé de sa patience… Du moment qu'il revenait vers elle. Nuada est encore beaucoup plus complexe que ça, mai il faudra être en jeu pour en découvrir plus.
Pouvoirs

¤ Maîtresse des Ombres : Elle peut plier les ombres et les Ténèbres à sa volonté avec une facilité déconcertante et sans en avoir de contrepartie
¤ Immunitée : Elle est immunisée contre tout les sort de mort et les malédictions, quelle qu'elles soient et peu importe qui les lance
¤ Puis sans fond d'énergie : Elle possède une réserve quasi inépuisable d'énergie magique et une quantité d'énergie physique assez impressionnante
¤ Soin occulte : Nuada est capable de soigner avec la magie, même si il est possible que cela laisse un peu d'ombre dans l'aura de celui ou celle qu'elle soignera
¤ Portail d'Ombre : Elle a appris de son époux à créer des portails entre les mondes, mais cela demeure quelque chose d'éphémère
¤  Compréhension : Nuada est capable de déchiffrer avec facilité le langage corporel des autres

Histoire

Nuada est né dans une petite ville calme d'une famille comme les autres, les Trivia était une famille comme il y en avait beaucoup… Une famille de petit noble qui avait l'argent mais pas le nom, ni les terres. Mais ça leur suffisait. La mère était demi-élémentaire d'Ombres et le père alchimiste. Ils avaient eut deux filles, des jumelles Nuada et Dana, mais elles semblaient totalement différencier l'une de l'autre. L'une aimait le noir, l'autre le haïssait purement et simplement. Cependant, tout ça n'avait pas eux beaucoup d'importance, ça ne les éloignait pas. Pas encore… Dana semblait avoir des prédisposition pour l'alchimie et demeurait par trop souvent dans l'ombre de sa sœur, moins talentueuse qu'elle pour ce qui semblait avoir vraiment de l'importance. Nuada était plu exubérante, s'attardant avec filles comme garçons et trouvant sa place dans chacun de ses cercles, même si c'était surtout les attentions masculines qu'elle attirait. Cependant, là où sa sœur était une vrai fleur bleu, Nuada n'avait encore jamais permis à qui que ce soit de toucher son coeur… Ils n'avaient pas cette chose en plus qu'elle voulait chez l'homme qu'elle aimerait. Puis, il y eut ce coup d'état qui surpris tout le monde, cet homme qui pris le pouvoir de Darigna et que personne ne sembla connaître. Ce nouveau roi passionna Nuada quand sa sœur s'en méfiait comme de la peste. Du peu qu'elle avait vu de lui la jeune sorcière le trouvait terriblement beau. Elle s'était même surpris à se demander si il avait une reine en vue. Ce qui ne lui ressemblait pas.

« J'irais à la capitale ! »
« Non Nuada ce n'est pas ton destin. »
« Vous pouvez toujours me l'interdire, j'irais quand même. »


La gifle de son père l'avait projeté au sol et une sombre aura s'était aussitôt formée autour d'elle. Elle leva un regard ténébreux vers son père, un regard plein de fureur malgré son visage impassible. Lentement, elle s'était relevée et avait simplement épousseté ses vêtements, lançant un regard noir à son père.

« Un peu de respect Nuada. »
« Que tu le veuille ou non, j'irais et si vous me l'interdisez, tant pis. »
« Si tu le fais, tu ne mettra plus jamais les pieds dans cette maison. »


Une menace… Ce n'était rien d'autre que ça… Il n'avait jamais penser la mettre à la porte, mais il n'avait jamais rien trouver de mieux pour que sa fille obéisse. Nuada l'avait regardé un moment, puis, elle était partie dans sa chambre, claquant la porte derrière elle. Elle voulait aller à la capitale, elle irait à la capitale. Le soir même, un sac sur l'épaule et son bâton dans l'autre main, elle quittait la maison. Non sans s'être servie copieusement dans les coffre de son père, elle avait pris sa dot en quelques sortes. Elle avait récupéré un cheval à l'écurie, puis, avait filé dans la rue, ne s'arrêtant à une forge que quand son hongre fut à bout de souffle. Là, elle demanda à refaire ses fers et elle commanda une armure. Nuada passa quelques temps dans les alentours, dormant dans une auberge. Quand l'armure fut finit, elle l'avait simplement passée et avait rangé ses affaires avant de passé sa cape et de reprendre la route, payant bien sur mes achats avant cela. Quelque jours plus tard, elle arrivait dans la vaste cité et plaçait un masque sur son visage. Elle avait encore beaucoup d'argent.

Au culot, Nuada s'était rendue au château et avait tout fait pour être embaucher comme sorcière… C'était un jeu d'enfant pour elle. Ainsi, à mesure que le temps passait, elle parvint à se rapprocher de l'Empereur. Elle trouvait qu'il avait vraiment un beau visage, c'était encore plus frappant de près. Mais elle pouvait aussi voir tellement de tristesse en lui, ça lui brisait le coeur. Elle avait alors commencé à tout faire pour lui changer les idées, pour l'amuser et, quand il avait un choix difficile, elle s'arrangeait même pour le conseiller. Bientôt, elle le connaissait probablement mieux que n'importe qui en ce château et parvint même à discuter un peu avec lui. Plus le temps passait et plus Nuada s'entichait de l'empereur. Jusqu'à un joue où il la regarda un moment, avant de s'approcher d'elle et de lui demander tout simplement:


 « Puis-je voir ce qu'il y a sous votre masque ? »
 « Si c'est votre volonté Altesse, vous n'avez qu'à me le retirer vous-même. »


Il y avait un éclat mutin dans son regard alors que ses lèvres esquissaient l'ombre d'un sourire sous son masque. Il avait lui aussi sourit, puis, il avait mis son visage au niveau du sien et avant de lui enlever son masque. Elle avait alors plongé son regard bleu dans le sien. Il avait encore sourit un peu plus. Voir son visage d'aussi près lui fit battre le coeur un peu plus vite.

 « Je comprend pourquoi vous voulez cacher votre visage. Une beauté pareil pourrait faire s'écrouler un royaume. Comment vous appelez-vous ? »
 « Nuada, Altesse. »


Elle avait les joues écarlates, mais l'incident s'était arrêter là.  La jeune sorcière sentait son coeur qui battait la chamade et elle ne comprenait pas vraiment. L'empereur était il vraiment le premier homme à vraiment l'intéresser ? Quoi qu'il en soit, Nuada continuait encore et toujours de faire ce qu'elle pouvait pour le faire pour le faire sourire, elle aimait bien le voir sourire, même si il ne le faisait pas aussi souvent qu'elle ne l'aurait voulu. Cependant, maintenant, elle se posait des questions sur elle-même, était-elle amoureuse de lui ? Etait-ce pour ça que son commentaire sur sa beauté… Finalement, vint le jour où elle voulu en avoir le coeur net, elle s'était alors excusé de ce qu'elle allait faire et s'était approcher de lui, très près de lui avant d'enlever son masque et de fermer les yeux avant de fermer les yeux et de l'embrasser tendrement sur les lèvres. Elle sentit ses jambes menacée de céder sous son poids, elle ne pensait pas que cela lui ferait autant d'effet, elle en lâcha même son masque sur le sol. Le baiser dura quelques instants et elle eut un geste pour venir se blottir dans ses bras bien malgré elle, cependant, il la fit alors s'éloigner et elle resta le regard bas, les joues rosées et le coeur battant à tout rompre dans sa poitrine.

 « Il n'y a pas de marche arrière… »
« De toute façon je ne peux plus aller que de l'avant… »


Elle ne pouvait plus rentrer chez elle et, jusqu'à maintenant, elle n'était jamais revenue sur ce qu'elle avait dit. Quoi qu'il en soit, il lui présenta sa main.

 « Ce chemin mène vers ce qu'il y a de plus profond et dangereux, cependant, la récompense sera à la hauteur de tes attentes. »
 « Je n'ai pas peur. »


Et elle lui pris la main, sentait toujours son coeur se défouler dans sa poitrine. Il lui avait alors fait un baise main et son regard s'en était ému sans que rien ne soit visible plus que ça sur son visage. L'empereur lui avait alors simplement dit quelques mots :

 « Je t'observerais avec attention. »

Nuada avait simplement sourit et, à partir de ce jour-là, elle s'était arranger pour rester aux alentours. Elle continuait de le conseiller dans l'ombre, profitant avec joie de la moindre marque d'affection qu'il avait pour elle. Cependant, elle n'était pas la seule à tourner autour de l'homme… Amour ou appât du gain ? Elle ne savait pas, mais elle ne s'en souciait que peu. L'une des prétendante se rapprocha de l'empereur, voulant apparemment tenter sa chance Nuada changea légèrement la position de son bâton et ses lèvres remuèrent en silence. La demoiselle fit alors preuve d'une maladresse extrême, manquant même de se tuer, mais Nuada ne la quitta pas du regard jusqu'à ce que l'autre femme n'abandonne en croisant son regard, trop effrayée pour continué à tenter le sol. Le coin des lèvres de la sorcière frémit derrière son masque et l'emprise sur son bâton redevint neutre. L'empereur lui avait alors fait signe d'approché et elle s’exécuta, enlevant son masque comme elle avait pris l'habitude de le faire quand elle s'adressait à lui.

 « Tu me plais de plus en plus quand tu cherche ainsi à évincer les autres prétendante. »
« Tu croyais que j'allais les laisser tenter quoi que ce soit ? »
« Je m'attendais à ce que tu fasse ça... »


Elle lui avait simplement sourit, bien qu'elle fut tentée de se blottir contre lui, mais ce n'était pas le moment, pas encore le moment… Quoi qu'il en soit, cela lui permis d'être encore plus proche de lui, cela lui permis de recevoir toujours de marque de tendresse, il pris même l’initiative de l'embrasser à son tour, elle aimait ça… vraiment. Tellement qu'elle pris quand à elle l'initiative de venir se pelotonner contre son torse plus d'une fois. Nuada faisait ce qu'elle pouvait pour être la force de l'empereur. Cependant, ce jour-là, il lui avait semblé très vulnérable et ça avait été sur cette pensées qu'elle était retournée vers ses quartiers. Pourtant, avant qu'elle n'y parvienne, elle était tombée sur lui dans les couloirs et il l'attrapa par un bras et la plaqua contre un mur. Pour le coup, le mouvement fit quitter sa capuche de sa tête, dévoilant sa chevelure ébène alors qu'elle le regardait à travers son masque, son coeur battant à tout rompre dans sa poitrine.

 « Ne bouge pas. »

Il avait alors refermer ses bras autour d'elle et il lui avait fallu quelques seconde pour comprendre, puis, elle avait enlever son masque, le laissant encore une fois choir au sol alors qu'elle refermait délicatement ses bras autour de lui, lui soufflant simplement quelques mots:

 « Ne t'en fait pas. Si tu me le permet, je serais ta force quand tu en aura besoin, je veux être là pour toi... »

Elle l'avait alors sentit se coller un peu plus à elle et elle avait sentit sa gorge asséchée alors qu'elle l'avait simplement gardée au creux de ses bras, simplement, même quand il avait pris la parole

 « Tu vaux la peine d'avoir pris le risque d'ouvrir mon coeur blesser par le chagrin. »

Rougissant de plus belle, elle avait niché son visage dans son cou, sans dire le moindre mot dans un premier temps. Puis, après qu'elle ait laisser filer de longues minutes avant de redresser son visage et de lui passer délicatement la main dans la nuque en une douce caresse.

« Il faut te reposer. Si cela peut apaiser ton sommeil, je resterais près de toi le temps qu'il faudra. »

Il l'avait alors emmené dans sa chambre et elle avait à peine pris le temps de récupérer son masque. Une fois dans la  chambre de l'empereur, Elle avait ôté sa cape et l'avait pliée avant de la poser sur une chaise . Elle avait ensuite défait son armure, se retrouvant vêtue d'une sorte de pagne et d'une brassière généreusement décolleté. Le tissus était visiblement onéreux. Elle revint s'installer près de l'empereur, pour pouvoir le prendre dans ses bras et lui accorder la tendresse dont il aurait besoin tant qu'il en aurait besoin. Cependant, cela ne s'arrêta pas là et après de longs baisers, Nuada en vint à offrir sa virginité à son empereur. Ce fut probablement l'une des plus belle nuit de sa vie… Elle avait finit par tombée endormie, toujours pelotonnée tout contre lui. Le lendemain, quand ils avaient été réveiller tout les deux, l'empereur lui souffla quelques mots :

 « Tu sais, je n'ai plus vraiment envie de te lâcher... »
 « Alors garde moi prêt de toi. »


Lui avait elle simplement dit alors qu'elle le tenait toujours dans ses bras avec tendresse. Il l'avait alors embrassé et une fois le baiser achevé, Nuada avait soigneusement caresser son visage, puis, pour la première fois, elle avoua à son compagnon qu'elle adorait son visage et qu'elle aimerait le voir sourire plus souvent. Enfin, elle dénoua le collier qu'elle portait à son cou pour l'attacher à celui de l'homme. Cette scène se reproduisit à plusieurs reprises, la maîtresse des Ombres n'abusant jamais de sa position et l'empereur était encore le seul à la voir hors de son armure. Puis, il y eut ce jour-là… Deathbringer réunit la populasse, certains n'étaient pas la de guetter de coeur, il ne faisait pas l'unanimité dans son royaume, mais Nuada, elle n'était pas contre sa façon de gouverner. Une fois tout ce petit monde réunit, il l'avait appelé près de lui, puis, il l'avait présenté à tous comme sa futur femme. Sa gorge s'assécha violemment et Nuada détourna les yeux, le coeur battant à tout rompre et les joues écarlates. Puis, quand elle avait réalisé qu'il attendait son accord, elle l'avait regarder, puis avait laisser échapper un son très léger, presque un cri de sourie.

 « Je… Oui… Bien sur… »

Elle avait répondu avec un peu de retard, mais il fallait la comprendre, elle n'avait pas été préparer à cette demande. Les temps qui suivirent, le château fut en effervescence, elle cessa de mettre son armure, l'enchantant pour pouvoir l'appeler en cas de besoin. On lui fit prendre tout un tas de mesure pour préparer sa robe de mariage. A partir de ce jour, elle se montra plus en temps que femme qu'en tant que sorcière aux cotés de son futur époux. La cérémonie fut une merveille, un vrai conte de fée. Nuada était heureuse,vraiment heureuse… Et ce bonheur fut encore plus comblé quand l'impératrice donna un enfant à son époux, une petite fille qu'ils prénommèrent Morrigan.

 « Sa naissance… cela sera peut-être un nouveau départ. »

Elle n'avait rien répondu, ne comprenant pas vraiment. Cependant, elle n'avait pas l'instinct maternel, alors, elle avait demandé à l'Empereur de prendre une nourrisse pour que leur fille ait le meilleur développement possible. Il se passa quelques mois où elle commença à se mêler des affaires de l'état, puisque cela faisait parti de ses fonctions maintenant. Ce fut alors qu'elle entendit parler pour la première fois des expériences et elle tomba de haut, dégoûtée et le coeur brisé. La première gifle à son époux… La première fois qu'elle pris ses distances. Ce ne fut que son premier choc et elle reprocha à son époux d'avoir changer quand il n'y avait que sa vision de lui qui avait changer. Et ce dégoût continua, encore et toujours à mesure qu'elle découvrait les expériences que finançait son époux. Finalement, s'en fut trop pour elle et elle le quitta, redevenant la sorcière masquée.

 « Cette fois, s'en est trop Gabranth… Je n'en supporterais pas plus. »

C'est tout ce qu'elle lui avait dit avant de parir. Elle avait laissé son enfant avec son père, elle n'était pas capable de s'occuper d'elle. Elle avait récupérer son hongre et avait quitter la cité, laissant son époux dans son dos après une nouvelle gifle retentissante. La maîtresse des Ombres trouva refuge dans une tour abandonné qu'elle rendit habitable en quelques sortilèges.

Elle passa quelques semaines enfermée, ne sortant que pour chasser ou faire des achats, prenant garde à ce qu'on ne la voix pas. Elle pleurait très souvent, trop peut être. Nuada avait le coeur brisé, jusque là, elle avait compris les choix de son époux, mais cautionner ça, pour elle, c'était impardonnable. Au moins, Morrigan avait sa nourrisse pour prendre soin d'elle… En pensant à sa fille, elle n'en pleurait que d'avantage… Mais voilà, Nuada n'avait jamais appris à se méfier. Cela arriva en pleine nuit. Une vive douleur qui la réveilla et son esprit qui sombra à nouveau. Quand elle rouvrit les yeux, elle était dans une pièce sombre Elle tenta de bougée, mais elle était totalement immobilisé… Elle voulu alors en appeler à sa magie. Rien… Son corps était criblé de tuyaux. Elle se sentait tellement faible. Lentement, elle suivit un câble jusqu'à une bouteille renversée… De la drogue… Elle vit alors suivit un autre câble qui, comme plusieurs apparemment, filaient vers un tube où flottaient des gemmes de ténèbres… Ténèbres qui coulaient dans les câbles avec son sang et son énergie vitale. Le scientifique tournait autour d'elle, sans se soucier qu'elle soit consciente ou qu'elle souffre. Puisqu'elle n'était plus l'impératrice, elle redevenait un simple sujet comme les autres, un sujet très intéressant. Ce fut ainsi que Nuada quitta ce monde, le scientifique brûlant les preuves – et donc son corps – quand il eut terminé avec elle.

Nuada fut envoyé au paradis et elle pu assister à tout ce qui se passait sur terre. La déchéance de son époux, qui ne semblait pas avoir de borne. Le calvaire que sa fille endurait. Quand Deathbringer la pris de force, elle teinta le paradis de ténèbres alors qu'une vague de haine s'emparait d'elle, comment osait- il ? Souiller ainsi leur précieux enfant… N'y avait il rien qu'il ne pouvait piétiner maintenant ? Elle ne pouvait rien faire, sa magie ne touchait pas suffisamment le monde des humains pour contrer celle de l'Empereur… Mais quand elle vit un homme entrer en guerre contre lui et mettre fin à ses ours, son coeur se brisa à nouveau et elle se concentra sur a fille en fuite… Pauvre petite… Elle était perdue, désemparée… Nuada se servit de sa magie des ombres pour envoyer une créature à sa fille, un corbeau, elle ne pouvait rien faire d'autre. Puis, un être vint la trouver, lui annonçant que Deathbringer était en enfer. Elle ne l'écouta pas, ne voulant plus entendre parler de son mari, plus après ça. Elle préféra continué de veiller sur son enfant, comme si son instinct maternel se réveillait enfin, après tout ce temps.

Quelques années plus tard, l'être revint à elle, lui demandant d'être le guide et le juge de son époux, sa garante. Elle aurait pu dire non, mais elle savait très bien que personne d'autre n'accepterait la charge de l'Avatar de la mort maintenant, alors, elle avait accepter et elle avait été ramenée à la vie dans un autre monde, mais avec les mêmes douleurs qu'à sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nuada, l'Impératrice obscure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: Présentation :: Fiches de nos Membres :: Eternia-
Sauter vers: