Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'orgueil est un poison....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: L'orgueil est un poison....   Sam 14 Nov - 21:40

Un tournoi, voilà qui allait enfin pouvoir m'occuper ! Ce n'était pas trop tôt. En tout cas, je ne doutait pas un seul instant de m'en sortir victorieuse. J'enfilais simplement ma veste en cuir et quittait mon bureau, le fermant par la même occasion, c'était une journée bien trop calme aujourd'hui. Je m'étais alors rendu sur les lieu du tournoi et demandait une fiche d'inscription. On me demanda si j'étais bien sur de moi et j'avais alors froncer les sourcils. Elle se moquait de moi ou elle mettait vraiment en doute… J'avais alors taper du poing sur la table, faisant craqué le bois et sursauté la chargée des inscriptions. J'avais alors simplement remplis le dossier avant de le lui remettre. On m'avait alors remis un brassard à ce qui serait mes couleurs, me demandant si je ne voulait pas une armure de cuir au moins. Je lui jetais un sourire narquois et me contentais d'un simple bâton de bois. Je n'imaginais même pas l'échec possible. La femme qui prenait les inscription soupira et m'indiqua une zone.

Profitant de mon physique on ne pouvait plus féminin et de mon apparence pas le moins du monde guerrière, je jaugeais les combattants. Il y avait de tout. Humains, Anges, Démons, mais je repérais aussi un Rumian, quelques hybrides et aussi étonnant que ce soit, même un Hubot qui devait être fait pour le combat… Dommage pour lui… J'étais simplement assise sur une barrière qui marquait la limite d'un des champs de combat. Mon premier adversaire commença à se gausser, annonçant à qui voulait l'entendre que son premier adversaire avait probablement eut peu de lui. J'avais alors ris, lui disant de ne pas trop rêver. Je sautais au bas de la barrière, y accrochait ma veste et réajustait mes bottes et mes gants avant de reprendre mon bâton. Il avait éclater de rire, me disant d'abandonner, qu'il m'offrirait un autre genre d'empoignement si je le voulais. Je soupirait et secouait doucement la tête. C'est vrai que j'étais nouvelle dans ces tournois… Je lui avais alors sourit narquoisement.


« Bats-moi et nous en reparlerons. »

Je le laissais se fatiguer, puis, j'assenais mon bâton sur son crâne, veillant tout juste à ne pas le tuer. Il s’effondra. Premier combat, première victoire, je n'en doutait pas. Il y eut bien d'autre combats et l'on m'accorda de plus en plu de crédit… Mais ça ne m'empêcha pas de vaincre à chaque fois. Terminant simplement à chaque fois en remettant ma veste. Nous en arrivions à la final. On nous accorda un peu de temps pour souffler, mais j'en trépignais presque. Un gamin m'apporta de l'eau et je le remerciais simplement de cette politesse que je me forçais souvent à avoir. Encore une fois, je me perchais sur la barrière… Il n'y avait vraiment plus signe de ma vie passé dans celle que je vivais en ce monde. Encore un fois, je pris du temps pour réajuster mes gants, mes bottes, mais aussi ma pseudo queue de cheval, il fallait voir à ce que mes cheveux ne me dérange pas quand le moment viendrait. Je sentais deux types de regard s'attarder maintenant sur moi : ceux qui avait été vaincu et me fixait avec une sorte de respect, il n'y avait pas eut tant de femme que ça pour y participer et mon dernier combat, contre le Hubot, ne l'avait pas laisser indemne malgré mes efforts. Les autres étaient plus envieux quand à mes courbes… Bien sur, j'étais belle et je le savais, mais ce n'était pas vraiment le moment pour ça. De l'autre coté, je voyais maintenant un hybride qui se préparait… Un hybride ? Vraiment ?

J'enlevais tranquillement la veste pour la reposer sur la barrière et détaillait un peu plus mon adversaire, chat, chien, loup, renard, félin ? Pour moi, c'était du pareil au même… Je vis cependant ses gants et les protections qu'il portait. Vraiment ? Ça avait quelque chose d'amusant pour moi. Étonnant probablement une bonne partie de la foule, je posait mon bâton tout contre ma veste. Puis, réajustant une énième fois mes gants, je m'étais rapprochée du centre du ring en l'attendant. J'entendis la foule nous souhaiter bonne chance… De la chance, je n'en avait pas besoin j'étais la meilleure. Je pris simplement une position de combat. Puisque cela semblait être son style, ce serait un combat à mains nues qui définirais ma victoire. J'entendis la foule commencé à s’emballer. Nous allions leur en donner pour leur argent. Le début du combat fut annoncé et je ne pris même pas la peine de lui souhaiter bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Dim 15 Nov - 1:57

Metin avait entendu parler d'un tournoi, ce qui semblait être encore une bonne occasion de ce faire un nom, il avait toujours besoin d'adversaire plus puissant pour toujours se surpasser, si personne ne venait à lui, alors il n'allait jamais être capable de devenir meilleur, alors il allait surement s'inscrire, bien entendu, avant tout, il avait commencer à méditer pour accumuler une grande quantité d'énergie vitale, de rentrer en contact avec les éléments de ce monde et de ce gorger de ces derniers pour ne pas avoir de problème lors du tournoi, il n'aimait pas vraiment ne pas être préparer pour un combat, il ne savait pas le niveau en plus, mais il ne sous estimait jamais un adversaire, alors il combattait toujours au meilleur niveau.

Le jour du tournoi arriva et il s'inscrivit sans trop de problème, il avait un physique assez massif alors personne ne semblait dire qu'il n'était pas vraiment quelqu'un qui ne savait pas se battre, une fois qu'il était en train d'attendre, il avait l'occasion de voir pas mal de tête différente, il y avait beaucoup d'homme et trop peu de femme, en réalité, il n'y en avait qu'une seule, pour lui, cela n'avait pas d'importance, tout le monde était égal dans son regard, un combattant n'était pas meilleur parce qu’il était d'un sexe ou d'un autre, bref, il se prépara alors et attendit son tour avant de commencer son premier combat, il se demandait comment était le niveau.

Les premiers combats furent...trop peu convaincant, à chaque fois que cela avait commencer, il lui avait fallu un coup de poing pour gagner, oui, un seul, ce n'était pas une question de sous estimer, juste qu'il semblait que les gens prenait ce tournoi pas assez au sérieux, c'était vraiment dommage, il n'appréciait pas cela, à mesure que le temps passait, il voyait qu'il y avait de moins en moins de monde, bientôt, la final allait avoir lieux, et il s'approcha alors pour savoir qui allait être son adversaire, avec un peu de surprise, qui ne se montrait pas sur son visage, il remarqua qu'il s'agissait de la seule femme du tournoi, et bien, c'était une intéressante surprise.

Elle semblait utiliser un bâton, ce qui était un choix comme un autre, toutefois, une fois qu'elle avait vu qu'il se battait sans arme, elle décida de faire de même, ce qui semblait le faire réfléchir, le sous estimait il?, non, elle était venu aussi loin, alors c'était surement que le bâton était une forme de réduction, qu'en réalité, elle se battait comme lui, il entendit alors les gens leur dire bonne chance, il salua alors la foule un moment, juste pour les remercier, avant de ce mettre en position de combat, si on le regardait bien, on pouvait voir que sa posture était faite pour durer et aussi pour percer les faiblesses de son adversaire, mais soit, le gong sonna et il fonça vers elle, il avait l'avantage du poids, mais ne savait pas si elle pouvait le soulever, alors il commença juste par de simple coup pour jauger son adversaire, ne voulant pas faire d'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Dim 15 Nov - 3:49

Je m'étais mis en position de combat et m'étira une seconde, avant de reprendre ma position, attendant que le début du combat ne soit déclarer. Nous fonçâmes l'un sur l'autre et il avait l'avantage de la force, il allait donc falloir que je change mon fusil d'épaule, je me dérobais donc, me laissant roulé au sol pour me relever ensuite un peu plus loin. Je fis jouer les muscles de mes épaules. A nouveau, je lui fit face maintenant, un sourire aux lèvres et sans aucun doute un air farouche sur le visage. Il avait la force, il allait donc falloir que je joue sur la précision et ma souplesse. Je chargeais à nouveau de position, passant sous son bras pour lui donner un nouveau coup vers l'arrière… Pas très fairplay, mais ce n'était pas de la boxe après tout. Le combat dura un moment et les coups tombèrent sur chacun d'eux et le combat dura nettement plus longtemps que les précédents et fut probablement aussi plus violent que les précédant, mais cela importait peu finalement.

Cependant, plus le combat durait et plus j'avais du mal… Il était plus coriace que je l'aurais pensé, mais je ne me désespérait pas pour autant, j'en devenais même un poil plus violente. Le public commençait à retenir son couple, des paris étaient même probablement lancés. Cependant, je commençait à être essoufflée, je n'avais eut que peu d'adversaire de sa trempe… Mon sourire s'était volatilisé alors que j'étais un peu plus bestiale dans ma façon de me battre. Mes poings se serrèrent un peu plus. Plus le temps passait et, plus je m'essoufflais, je n'allais plus tenir très longtemps… Alors je me défoulais de toutes mes forces… Et peu importe si je m'épuisais je ne perdrais pas, je ne m'avouerais vaincue pour rien au monde. J'étais trop fière pour ça. Du moins je considérais ça comme de la fierté. Je chargeais, encore une fois, pour le frapper de toutes me forces, je ne réalisais même pas vraiment que je devenais maladroite à mesure que les minutes passaient. Je m'en fichait je ne pouvait pas perdre !

Je ne pouvais pas permettre que cela dure plus longtemps, je ne pouvais pas perdre… je ne devais pas perdre. Je modifiais légèrement ma position pour quelque chose de plus violent encore et je donnais aussi des coups de plus en plus vicieux. Je ne perdrais pas. J'enchaînais de plus en plus de coup, pieds ou poings, bien sur, je m'en ramassais aussi plus, mais ce n'était pas important si je me retrouvait avec plusieurs bleus, coupure ou même un œil au beurre noir, je restait simplement focaliser sur une idée : quoi qu'il arrive, je ne perdrais pas. Peu importe si je devenais un vrai fauve, je ne le laisserais pas s'en tirer aussi facilement. Cependant, je ne m'arrêtait pas, frappant toujours plus force, de façon toujours plus vicieuse… Mais aussi de manière de plus en plus inconsciente puisque j'encaissais toujours un peu plu de coup avec les secondes qui s'écoulaient. Je ne perdrais pas ! Je n'étais quand même pas aussi faible que ça… Je grondais malgré moi.

Plus le temps passait et plus ma nature démoniaque semblait prendre le pas sur mon apparence humaine. Cela m'aurait probablement énervée si je n'avais pas été trop obnubilée par cette victoire qui m'échappais toujours plus pour m'en rendre compte. Un coup mal évité m'avais envoyé au sol… J'avais simplement rouler avant de me rétablir, puis, j'avais aussitôt charger, ne me souciant plus de rien d'autre que cette ritournelle qui tournait en boucle dans mon esprit : je ne perdrais pas ! Quoi qu'il en soit, je réalisais que je m'étais trompé, cet hybride était bien plus puissant qu'il ne le laissait paraître… Probablement une bonne leçon pour moi, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Dim 15 Nov - 4:44

Le combat avait donc commencer que déjà Metin voyait que son adversaire n'était pas faible, il s'en doutait un peu du fait qu'elle était en finale, mais il en était maintenant persuadé, elle semblait être capable de bouger assez aisément et d'esquiver ces attaques, elle ne faisait pas dans la finesse aussi, tout les coups étaient permis de toute manière alors personne n'allait se plaindre de cela, malgré tout, il réussissait à lui mettre des coups comme elle aussi semblait le faire, le combat semblait même bien durer, ce qui était revigorant, quelque chose qui allait surement le faire s'améliorer dans un domaine, et juste pour cela, il aurait presque envie de remercier son adversaire, mais peut être un autre jour.

Oui, pour le moment, ils étaient concentrer sur le combat, et à mesure que le temps passait, celui ci se faisait de plus en plus sauvage, il y avait de moins en moins d'agilité dans les mouvements de son adversaire et elle semblait se battre avec encore plus de sauvagerie, ce qui l'étonnait, maintenant et à cause de cela, il se prenait moins de coup et elle en prenait d'avantage, cela était clairement devenue de moins en moins intéressant, mais elle ne tombait toujours pas, et rien que pour cela, il continuait de ce battre avec elle, bien que si cela continuait, elle allait finir par avoir certaine blessure trop grave, d'accord, en Eternia, il y avait beaucoup de moyen de soigner, mais cela ne voulait pas dire qu'il fallait se battre aussi brutalement.

Vers la fin du combat, il remarquait qu'elle changeait légèrement, il reconnaissait cette aura, c'était celle d'un démon, et cela semblait assez puissant d'ailleurs, mais pourquoi était elle de plus en plus violente, elle ne semblait pas vraiment sous la colère, donc il ne réussissait pas à savoir sa motivation, toutefois, elle prenait trop de risque et il allait bien devoir finir ce combat, il attendit alors un mouvement trop ample de sa part avant de lui mettre un coup de poing assez violent dans le ventre, histoire de la paralyser un peu, puis il lui fit un coup assez particulier au crâne pour la rendre inconsciente, cela marqua bien entendu sa victoire, et il attendit la remise des prix avant d'allé voir son adversaire.

Oui, il y avait été fort avec elle, surement qu'avec de bon docteur, elle allait guérir rapidement, mais pour saluer sa prestation, il allait la soigner lui même, usant de shamanisme et de druidisme, il la revigora entièrement, la laissant juste encore inconsciente, il n'avait pas vraiment envie de voir ce qu'elle allait dire une fois reveiller, à bien réfléchir, il avait deux ou trois minutes avant qu'elle ne se réveille, alors il partit dans sa forêt, qui se trouvant assez loin de la cité de l'avenir, une fois la bas, il allait surement revenir à son cycle de repos, d'entrainement, de méditation, et peut être des défi maintenant qu'il était un peu plus connu, du moins, c'était ce qu'il espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Dim 15 Nov - 16:55

Je continuais de me battre, sans vraiment faire attention aux failles de mes mouvements. Je ne réfléchissait plus vraiment pour le coup. La foule était en liesse autour de nous. Un coup… Puis l'un de ses poings me cueillit au ventre, me faisant recracher tout l'air que j'avais dans les poumons. Le temps que je me reprenne, je n'eut que le temps de voir un mouvement du coin de l'oeil puis une douleur sourde et mon corps s'engourdissait alors que je sombrais dans le noir, inconsciente… Humiliée… Et gravement blessée dans mon orgueil, c'était ce qui était le plus douloureux. Combien de temps je restais inconsciente, je ne savais pas vraiment. J'avais mal à la tête, mais je savais que ça ne durerait pas. Je me redressais un poing serré à m'en faire mal et je cherchais des yeux celui – ça me faisait mal de l'admettre – qui m'avais vaincu. Il me le paierait… Je demandais où était le vainqueur et on m'avait annoncé qu'il était déjà parti. J'avais grondé, puis serrer les poings. On m'avait proposé de me raccompagner et j'avais aussitôt répondu que je n'avais besoin de l'aide de personne.

Rageuse, j'avais récupéré ma veste et mon bâton et avait rejoins mon bureau, me laissant simplement choir sur ma chaise… Mauvaise journée… Je n'avais vraiment pas envie de continuer cette journée avec cet orgueil blessé ainsi… Je restais un moment ainsi, puis soupirait, de toute façon, il n'y aurait personne aujourd'hui encore. Je soupirais puis regagnais mon appartement verrouillant derrière moi. Je balançais ma veste sur mon siège et laissait mes vêtement plic ploc un peu partout. Je m'en occuperais plus tard. En attendant, je m'offris une douche bien froide ainsi que de quoi me soigner, j'avais bien besoin de tout ça. Après cette douche, je m'étais simplement laissée choir sur mon lit, m'endormant presque aussitôt. Je n'eut pas beaucoup de mission dans la semaine, rien que deux et je le eut régler en moins d'une journée chacune… Trop facile. Bien sur, dans le même temps j'avais fait mes recherches quand à cet homme qui m'avais vaincu.

J'avais finit par soigner mon orgueil et trouver où il vivait, mais je ne m'arrêterait pas là pour autant. J'attendis donc un jour de plus puis fermais mon bureau Je m'étais alors simplement préparé, puis, j'avais pris le chemin de la forêt J'avais passé des heures à m'entraîner cette semaine… J'avais ensuite rejoins l'endroit où l'homme était installé et je croisait simplement les bras face à lui avant de lui dire que je voulais ma revanche. Il m'avait battu et ça, je ne le tolérais pas, même si ça, je ne le lui dirais pas. Je ne pu m'empêcher de planter mon bâton dans le sol. Si je le vainquais, je voulait que ce soit uniquement avec mes poings, avec peut-être un peu de magie en plus. J'avais ensuite enlevé ma veste, ne lui laissant pas vraiment le choix quand à accepter ou refuser ma demande. Cette fois, il n'aurait pas la victoire aussi facile, je m'étais encore renforcée toute la semaine et cette fois, je pourrait probablement le vaincre ans réel problème, du moins, c'est ce que je pensais.

Serrant les poings sous mes gants, j'étais prête à me battre et je n'avait pas du tout peur de me faire battre, pas cette fois. J'encrais maintenant mes talon dans la terre meuble posant simplement ma veste sur ce bâton avant de charger sans trop lui laisser l'opportunité d'esquiver ce nouveau conflit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Dim 15 Nov - 19:07

La semaine de Metin avait été un peu plus fructueuse qu'il ne l'avait penser, avec son récent combat contre la jeune femme, qu'il ne connaissait pas le nom d'ailleurs, il avait remarquer quelque petite faiblesse dans ces mouvements et avait essayer de les palier avec toujours plus de d'entrainement, il avait un régime très stricte et chaque heure de sa vie semblait avoir quelque chose à faire, ce n'était pas vraiment du surmenage, il avait tout de prévu, entrainement, médication, continuer de devenir meilleur sur le plan magique et physique n'était pas une mince à faire, et il avait des petits moment de repos dans son emploi du temps, après tout, il fallait que le corps décompresse un peu pour maximiser le gain de force et le cerveau pour éviter que cela ne manque de puissance magique.

Ce fut alors qu'il était en train de méditer qu'il entendit quelqu'un approcher, il ouvrit alors un œil pour remarquer la femme, elle semblait être revenu bien vite, elle lui demanda alors une revanche, qu'il refusa en prétextant qu'une semaine était une période trop courte pour pouvoir le rattraper, néanmoins, il semblait qu'elle ne voulait pas prendre non comme une réponse, elle avait planter son bâton, retirer sa veste, et semblait se préparer à ce battre, Metin soupira alors pour se relever, il savait qu'en ayant des adversaire cela allait troubler certain de ces entrainement, il espérait juste que cela n'arrive pas trop souvent, il se prépara alors à se battre, la voyant déjà arriver vers lui.

Le combat avait été un peu pareil que la dernière fois, l'écart ne semblait pas trop grand tant qu'ils n'utilisaient que leur force physique, mais à mesure que le temps passait, elle semblait encore devenir de plus en plus violente, peut être qu'elle ne semblait pas le remarquer, il pourra toujours lui donner un conseil cette fois ci, elle n'allait surement pas vouloir être inconsciente, il faisait donc de plus en plus attention, elle avait quand même changer quelque mouvements et semblait un peu plus agile, sauf à la fin comme la dernière fois, finalement, il trouva que cela avait assez duré et fit un petit quelque chose de différent, une frappe sur son crâne pour déstabiliser son oreille interne, histoire de la faire tomber un moment.

Une fois qu'il fut sur qu'elle avait été calmer, il lui demanda pourquoi elle était aussi violente avec le temps qui passait, expliquant qu'elle avait plus de chance en restant calme que comme cela, il ne savait pas qu'elle avait horreur de perdre, mais pour lui, il avait juste envie qu'elle s'améliore pour qu'elle puisse être un adversaire encore plus formidable, il n'avait pas envie de lui donner la victoire en plus, ce genre de chose se gagnait et cela était de la pitié ensuite, il regarda alors autour de lui, il allait certainement devoir recommencer son rituel maintenant, il sentait que son arrêt forcer avait arrêter ce qu'il était en train de faire sur la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Dim 15 Nov - 22:26

Je sentais une pointe de colère quand il refusa mon défit, mais je ne l'écoutais pas le moins du monde. Il ne me refuserait pas cette revanche ! Il fut bien obligé de répondre à ma provocation quand je le chargeai purement et simplement… Cela se passa à peu de chose près comme la semaine passé, cela m'irritait bien plus que je ne l'aurait penser et, encore une fois, cela me rendit imprudente. Finalement, il m'avait vaincu encore une fois… Me faisant chuter au sol… J'avais sentit les larmes me brûler les yeux. Cependant, je ne les laissais pas coulées, j'avais perdu cette bataille, mais pas la guerre et je n'étais pas encore prête à baisser les bras. Malgré deux humiliations, malgré cette profonde blessure dans mon orgueil, je n'étais pas encore prête à baiser les bras, j'étais encore persuadée que j'étais capable de le vaincre, d'une façon ou d'une autre, il ne me restait plus qu'à trouver comment, même si ça faisait mal. Mon poing se referma sur de la terre, mes doigts s'enfonçant dans le sol avant que mon poing ne se serre à nouveau à m'en faire mal… Je ne devait pas me laisser aller.

Au moins, cette fois-ci, il ne l'avait pas assommer, mais il aurait probablement pu le faire sans le moindre effort. Je ne pris pas la peine de me levée dans un premier temps, souffrant de cette blessure qu'on ne pouvait voir, mon visage à moitié masqué par ma frange de cheveux sombres. Il m'avait alors demandé pourquoi j'avais été aussi violente et j'avais alors tourné les yeux vers lui et haussé un sourcil.


« Violente ? »

Avais-je simplement répété. Je ne comprenais pas vraiment en quoi il me trouvait violente… Enfin, il n'avait probablement jamais vu de vrais combats en Rekume. Je grognais et chassait mon monde natal de mon esprit pour simplement me redresser tant bien que mal et prendre appui sur mon bâton après. Je ne le regardait pas, blessée dans mon orgueil et humiliée. Je m'étais alors alors simplement emparé de ma veste, la gardant dans ma main sans me soucier que l'effort m'avait fait transpirer, rendant mon T-shirt un peu transparent.

« Je ne suis pas si violente que ça quand on vois les combats de mon monde, ce n'est probablement pas grand-chose. »

Je soupirais simplement et referma mon poing sur mon bâton, je le sentit craquer sous mes doigts mais je n'insistait pas plus que ça. Je serais les dents un moment, puis, je lui annonçais que je reviendrais et qu'il n'aurait pas la victoire à ce moment là… Sans répondre à la suite de ce qu'il m'avait dit, je m'étais éloignée d'un pas tranquille… Si il voulait encore me parler, c'était sa dernière chance. Si il ne retenait pas, j'allais rentrer et probablement me défouler sur mon punching-ball jusqu'à complètement m'épuiser… j'étais bien décidée à passer tout mon temps à m'entraîner cette fois et je passais chaque instant de ma journée à le faire, passant mes nerfs sur mon sac de frappe ou faisant travailler mes muscles. Mon bureau étant mitoyen à mon appartement, je pourrais me permettre de ne le rejoindre que si je venais à avoir un client et donc une nouvelle mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Lun 16 Nov - 0:47

Encore une victoire de sa part, elle avait sembler être un peu plus simple que la dernière fois, mais il n'allait pas le dire, surtout qu'elle semblait avoir toujours plus de mal à admettre sa défaite, elle avait abimer un peu le sol, ce qui n'était pas grave, il réparerait cela plus tard, en attendant, il avait parler de violence et elle semblait étonner de cela, elle vint alors reprendre sa veste en expliquant qu'elle n'était pas aussi violente que les combats de son monde, ce qui le fit soupirer, elle ne semblait pas comprendre, il allait donc le lui dire, expliquant qu'il se fichait pas mal de ce qu'il ne connaissait pas, qu'il parlait juste du combat qu'ils venaient d'avoir.

Elle voulu alors partir, lui disant qu'il n'aurait pas la victoire à ce moment la, il lui lança alors une petite phrase, lui expliquant juste que si elle voulait avoir de meilleur chance pour le battre dans un combat purement physique, elle ne devait pas laisser ce côté violent prendre le dessus, c'était un conseil comme un autre, il ne savait pas si elle allait le prendre, mais pour lui, c'était juste pour qu'elle devienne meilleur et que par son intermédiaire, il devienne meilleur, il n'avait même pas remarquer le maillot transparent, il ne semblait pas intéresser par elle comme une femme mais plus comme une combattante, heureusement qu'il ne lui disait pas cela en face, cela pouvait certainement la blessée de plus d'une manière possible...

Une fois qu'elle fut vraiment partit, il reprit son entrainement mystique et continua de s'occuper de la nature, il avait déjà fait cela un jour dans une autre forêt, la rendant assez magique et pleine de vie, mais dans son territoire, qui se situait plus loin, enfin, ou il se trouvait en ce moment quoi, cet endroit était vraiment plus vivant que le reste, une forêt ou les éléments de la nature semblaient courir sans le moindre problème et aussi ou chaque arbre était gorgé de vie, il n'y avait que trois lieux comme cela dans Eternia, deux avaient été fait par Metin, et un par le roi lui même dans un coin de forêt que personne ne pouvait atteindre à par lui et sa famille royale.

Encore un autre semaine de passer, cela ne semblait pas du tout différent pour lui, son régime était très stricte comme cela et allait continuer de monter en difficulté avec le temps qui passait, toutefois, il se demandait bien si ce qu'il faisait avec cette jeune femme allait avoir une importance, après tout, si elle restait toujours sur la même voie, cela n'allait pas l'aider, mais il secoua la tête, non, il ne fallait pas penser comme cela, d'ailleurs, alors qu'il était à son entrainement physique, frappant un roche assez massif qu'il avait invoquer avec ces poings, il entendit quelqu'un arriver, c'était encore elle, il se gratta alors la tête et se tourna alors vers elle, lui demandant si elle se sentait vraiment prête cette fois ci, lui n'allait pas lui faire de cadeau et allait se mettre en position de combat dans le cas ou elle voulait vraiment cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Lun 16 Nov - 3:49

Je soupirais alors qu'il me disait se ficher de ce qu'il ne connaissait pas… Alors comment pouvait il seulement juger de ma violence. J'avais ensuite fait un mouvement pour partir en lui promettant de revenir, puis de le vaincre cette fois-ci. Je l'entendis encore une foi me parler, me disant que si je voulait de meilleures chances de le vaincre, il fallait que je ne laisse pas monter cette violence en moi… Il faudrait probablement que j'ai de l'aide si je voulais pouvoir passer au-delà de cette violence… Mais bien sur, mon orgueil faisait que je me refusait même simplement à y penser. J'avais alors esquissé un geste par dessus mon épaule, geste typiquement Rekumien pour lui dire qu'il pouvais toujours parler, je ne l'écoutais plus. Je regagnais la ville et, comme je l'avais prévu, je passait mon temps à m'entraîner de manière intensive… La ligne de mes abdos sembla se creuser encore un peu plus sans que je ne m'en soucie le moins du monde… J'étais la meilleure et j'allais le lui montrer.

Pas de clients, pas bien grave, on ne pouvait pas toujours en avoir n'est-ce pas ? La semaine s'écoula donc tranquillement. Je ne savais pas que mes escapades faisaient qu'en ville on me clamait déjà comme la plus grande rivale de l'hybride. Je l'appris en passant en ville et cela m'amusa bien malgré moi. J'y allait donc simplement, sans prendre mon bâton cette fois et même ma veste resta derrière moi. Je traversais donc la ville, résolue cette fois, je l'aurais. Du moins, je m'en convainquais. J'arrivais dans la forêt et, tout en avançant, j'étirais simplement mes membres, m'échauffant ainsi. Puis, j'étais arrivé aux alentours de là où je l'avais déjà retrouver par deux fois… Il semblait commencé à s'habituer à nos affrontements, malgré que ce ne soit que ma seconde venue. A mon arrivée, il me demanda si je me sentais prête cette fois-ci et il adopta une position de combat, je lui sourit simplement avec une sorte de sourire carnassier. J'avais ensuite levais les poing, prête à me battre.

Je me focalisais sur le fait que j'étais capable de le battre et sur rien d'autre. Face à face, nous avions combattu, j'avais sans peine gagner un peu de muscles et cette fois, je tentais au mieux de garder mon esprit sur le combat et pas sur qui avait le dessus cette fois. Le combat fut plus intense cette fois, dès que mon esprit dérivait, je me reconcentrais un peu plus profondément pour trouver une faille dans sa défense. Pourtant, encore une fois je m'étais retrouvée au sol, à genoux après qu'il m'ait faucher les jambes. Vaincu, encore une fois, il m'avait vaincu, malgré tout mon entraînement de la semaine… Mon humiliation était ultime… Quand à mon orgueil blessé, j'avais l'impression de ne plus être bonne à rien sur le coup… Je sentit les larmes coulées sur mes joues avant même de réaliser que je pleurais. Ça ne fit qu'augmenter mon humiliation et je restais à genoux, non, à quatre pattes au sol, mes longs cheveux sombres tombèrent devant mon visage…


« Pourquoi ? »

Mes poings se refermèrent sur de la terre alors que mes épaules furent secouée d'un sanglot muet… Je répétais pourquoi encore une fois, puis, je reniflait et frappait du poing sur le sol y concentrant ma télékinésie malgré moi, ce qui provoqua une petite onde de choc à laquelle je ne prêtait même pas attention. Je restait simplement immobile, vraiment blessée dans mon orgueil, j'en venais même à penser que j'étais vraiment nulle et que je ferais mieux de me réorienté…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Lun 16 Nov - 6:42

Le combat avait vraiment été plus intense, quelque chose de bien plus intéressant, cela lui avait plu d'ailleurs, il ne souriait pas, il était concentrer sur ce qu'il se passait, mais au final, il semblait vraiment se mettre plus intensément dans ce combat, malgré tout, il semblait qu'il avait encore un peu l'avantage, c'était dommage, mais cela montrait qu'il s'entrainait beaucoup plus qu'elle ou alors qu'il avait plus de facilité, il avait bien entendu réussit son coup et l'avait mise au sol, il semblait légèrement fatigué, bien plus quand même que ce qu'il avait ressentit les deux autre fois, il aurait bien voulu la féliciter pour ce combat, qu'il avait trouver parfait, mais elle semblait d'un autre avis.

Il la voyait pleurer, et il pouvait le penser, il ne c'était pas attendu à cela, avait elle vraiment craquer à force de perdre?, c'était une possibilité, elle semblait après tout vraiment enclin à vouloir le battre, il la regarda alors, il ne pouvait pas se sentir coupable, après tout, le combat avait été fait correctement, il n'avait pas du tout utiliser de pouvoir et en conclusion il n'avait rien à se reprocher, mais quand même, ce n'était pas des plus plaisant à regarder, peut être qu'il allait devoir trouver un moyen de la calmer, il s'approcha alors doucement d'elle pour commencer à la calmer, mais cela allait changer quand il ressentit quelque chose.

Il ressentit une onde de choc qui le fit reculer un peu, il ne savait pas ce que cela était, mais c'était elle qui semblait être à l'origine de cela, il croisa alors les bras, il ne pouvait pas s'approcher de trop près, il prit alors quelque secondes pour réfléchir à ce qu'il allait faire, après tout, si jamais elle continuait d'avoir du mal, cela allait se terminer avec tout de détruit, il se mit alors assis devant elle à une certaine distance et ce concentra un moment, il devait faire vite et attirer son attention pour lui parler, il allait donc utiliser son druidisme pour lui montrer un petit quelque chose de jolie, même si il ne savait pas si cela allait lui plaire.

Tout d'abord, il y eut des racines qui se formait sur le sol à l'endroit ou elle devait certainement regarder, ensuite, les racines s’emmêlèrent les une dans les autre pour former une sorte de nœud, et bien entendu, cela n'allait pas s’arrêter la, de ce dernier apparu une fleur assez magnifique de la couleur qu'elle semblait aimer, l'odeur de cette fleur avait aussi été faite pour apaiser la personne, une fois que cela allait être efficace, il allait juste lui parler, pour lui dire notamment qu'elle avait été son adversaire le plus coriace, qu'il n'y avait encore personne qui avait pu le combattre avec tant d'acharnement, en conclusion, il essayait de lui dire qu'elle n'avait pas à avoir honte d'elle pour ce qu'elle faisait, il attendit alors une réponse de sa part, il n'avait pas vraiment de sourire, mais il montrait qu'il était sérieux dans ce qu'il lui disait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Lun 16 Nov - 8:18

Je pleurais, je n'en pouvais plus de me sentir aussi faible… et je restais à genoux au sol, blottit dans la douleur de mon orgueil blessé. Il ne réagissait pas selon moi, mais d'un autre coté, je l'ignorais complètement. Je distinguais quelque chose à travers mes larmes, un mouvement. Je tentais d'y accrocher mon regard. Je vis alors des racines apparaître, puis former une fleur bordeaux… C'était quelque chose d'assez beau… J'essuyais mon regard d'un revers de la main, mais les larmes continuaient à coulées sur mes joues. Je reniflais simplement et regardais mes mains et mes gants, pleins de terres… Il me parla alors et je tournais vaguement le yeux dans sa direction. Il me flattait, disant que j'avais été son adversaire la plus coriace et qu'elle pouvait être fière de ces combat… Ces mots me tapèrent sur le système nerveux et l'odeur – pourtant fort agréable – de la fleur ne m'aidait pas à penser clairement. J'avais donc grondé, puis, j'avais arraché la plante d'un simple mouvement de la main.

« C'était peut être un beau combat… Je suis peut être coriace… Mais pas assez... »

Je me relevais, grimaçant, car me jambes me faisait encore mal, cependant, je restais simplement debout, ma sombre chevelure entourant mon visage, masquant une bonne partie de mes traits. Je n'étais pas assez forte… J'avais envie de hurler et de tout détruire autour de moi, mais c'était plus compliqué que ça. En d'autre temps, je l'aurais fait.. Mais depuis que j'étais en Eternia, j'avais appris à ne plus écouter que ce que je pensais. J'avais appris à respecter ce qui pouvait être important pour les autres. Et maintenant ? Je ne savais pas vraiment… Je regardais maintenant mes mains et mes gants. Je n'étais donc pas capable de le vaincre ? lors, je n'avais probablement pas la force nécessaire pour être une mercenaire digne de ce nom. J'étais une créature de l'orgueil après tout, alors quoi faire si mon orgueil était brisé et piétiné comme c'était le cas pour le moment. Je m'étais alors détournée, prête à repartir en ville...Cependant, qu'est-ce que j'y ferais ? Je soupirais lourdement.

« Pourquoi ? »

Encore une question dont je ne faisais même pas vraiment attention à la réponse, je ne l'attendais pas réellement mais c'était comme si je doutais pour le tout maintenant… J'avais alors soupiré puis je m'étais passé une main derrière la nuque sans trop savoir quoi faire. Le coeur serré j'avais à nouveau égrainé de la terre entre mes doigts, dépitée quand à tout cela. Et encore mes cheveux masquaient mon visage à la peau pâle… Et maintenant ? Je ne savais pas vraiment… Je ne savais plus vraiment ce dont j'avais envie, ce que j'étais capable de faire… Une partie de moi comprenait mieux pourquoi Orgueil m'avait bannie, ne supportant plus que je heurte sa 'fierté'. Enfin, cela ne changeait pas grand-chose de toute façon… Du feu… j'avais besoin de mon feu pour me reprendre.

Je plaçais ma main paume vers le haut devant moi. Une flamme blanche jaillit aussitôt de sa paume, réchauffant les alentours sans que je ne m'en soucie véritablement. La plupart des démons se brûleraient sur mes flammes, tellement elles étaient chaudes. Je sculptais alors ma flamme en une sorte de petite ballerine et la fit danser au creux de ma paume. Je me concentrait sur ce petit spectacle de feu et cela me fit du bien… Oui, vraiment du bien… Je fini par fermer les yeux et laisser ma flamme s'envoler et disparaître alors que mon regard sombre vers les cimes des arbres. C'est vrai… ma présence même ici était un danger pour la nature… Enfin, je ne comptais pas brûler les bois alors ça devrait aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Lun 16 Nov - 16:15

Metin avait vraiment espérer que la fleur allait lui faire du bien, c'était tout ce qu'il était capable de penser pour le moment, il ne la connaissait pas et en plus elle était une guerrière avec du talent, toutefois, cela ne voulait pas dire qu'il était intéresser par elle, il ne semblait pas du tout avoir l'esprit pour cela, ou alors juste qu'il n'y pensait jamais, quoi qu'il en soit, il remarqua qu'elle avait arracher la plante et il avait froncé un sourcil, il n'allait rien dire la dessus, peut être que c'était de sa faute, qu'il n'avait pas du faire cela et qu'elle n'avait pas aimer, mais il n'appréciait pas qu'elle le fasse de cette manière, tout était vraiment différent ici.

Elle semblait toujours penser qu'elle n'avait pas assez de force, qu'elle n'était pas assez coriace, et alors qu'elle c'était retourner, elle se demandait pourquoi, c'était vraiment une question étrange, il ne savait pas si il devait vraiment y répondre et l'aider ou alors la laisser chercher toute seule, d'un côté, est ce que cela n'allait pas le déranger pendant son entrainement?, et surtout de quel manière elle pouvais s'améliorer, peut être qu'en premier lieux, la chose qu'elle avait besoin était de réfléchir sur elle même, oui, il pouvait bien lui montrer cela, au moins elle ne fera pas trop de problème et peut être même que cela pourra calmer certaine pulsions.

Avant qu'il ne puisse lui dire quelque chose, la jeune femme avait fait une flamme blanche au dessus d'elle, cela était un danger pour la nature et il avait bien envie de contrer cela, toutefois, il semblait qu'elle maitrisait bien cela, alors il ne fit que regarder, c'était élégant, bien qu'il n'avait pas d'autre mot pour décrire cela, il avait même applaudit la performance avant de ce remettre dans son coin habituelle pour commencer à méditer, réfléchissant à la situation, d'ailleurs, c'était peut être une bonne solution, il appela alors la jeune femme, lui demandant quand même son prénom par l'occasion en se présentant aussi, et il lui demanda de ce mettre en face de lui.

Il lui expliqua alors que ce n'était pas vraiment la force physique le problème, qu'elle avait sa propre manière de ce battre, il fallait juste qu'elle concentre tout cela à l'intérieur d'elle, qu'elle se contrôle mieux, c'était pour cela qu'il avait envie de la faire essayer la méditation, voyez cela comme une récompense pour le fait qu'elle était aussi forcené et aussi une sorte de rivale pour lui, il lui demanda alors de faire comme lui, de trouver une position confortable assise et de fermer les yeux tout en ce concentrant sur sois même, il ne savait pas si elle allait réussir cela, mais il n'avait pas vraiment d'autre idée, pour lui, la méditation était une base qui servait à tout, il lui expliqua cela aussi d'ailleurs, qu'il méditait très souvent et assez longuement, peut être que cela allait lui donner un peu plus envie d'essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Lun 16 Nov - 21:02

J'avais arraché la fleur, si s'en était vraiment une, mais je n'y pouvais rien, je prenais que c'était de la pitié et j'étais bien trop orgueilleuse pour accepter qu'on me prenne en pitié. Quoi qu'il en soit, j'avais ensuite réussit à me calmer avec mon feu blanc en le faisant danser avant de le laisser mourir. Il n'en fallu pas plus pour que je l'entende alors m'applaudir… Bah, au moins, j'avais encore ça pour moi… Cela ne me remontait qu'en partie le moral et je soupirais lourdement. Il commençait à me venir l'idée de rentrer chez moi et de me terrer pour lécher mes blessures mentales… Cependant, il m'appela près de lui et je le regardais un moment, semblant peser le pour et le contre de cette proposition. Finalement, je m'étais approchée, puis, je m'était assise à quelque distance de lui… Je ne pleurait plus… ou plutôt, les larmes ne coulaient plus, mais la douleur était toujours présente, cuisante même… Je soupirais, mais j'avais maintenant fixer les yeux sur lui en attendant qu'il me dise pourquoi il avait voulu que je m'installe près de lui.

Il me demanda mon nom et j'avais simplement haussé les épaules. Il s'appelait Metin, je trouvais ce nom un peu étrange, mais ce devait être parce que nous venions d'un monde différent… Après tout, ici, il y avait bien de nom que je trouvais un peu étrange. Enfin, en attendant, je n'avais qu'une envie, rentrer chez moi et me coucher pour simplement laisser le temps passé, puisque apparemment, quoi que je fasse, je ne parvenait pas à devenir assez forte. Metin parla alors, attirant encore une fois mon regard sur lui. Il prétendait que le problème ne venait pas de ma force physique. Il ajouta aussi que j'avais mon propre style… Bien sur, j'avais mis des siècles à me perfectionnée et cela n'en rendait ma défaite que plus humiliante encore. Je ne dis rien, me murant simplement dan le silence. Il parlait d'avoir un meilleur contrôle sur moi… Ce ne serait pas si facile que ça, j'en était consciente. Il m'avait alors proposé de tester de tester un peu de méditation... Ça ne m'intéressait pas plus que ça.

Enfin, si ça devait me permettre de pouvoir le battre, je demandais à voir. Alors, bien docilement, je m'étais assise plus confortablement, enfin autant que je le pu en tout cas. Il m'avait alors demandé de fermer les yeux et de me concentrer sur moi-même, je trouvais ça ridicule, un vraie perte de temps, enfin je me dominais et fermais les yeux, tentant de me focaliser sur moi-même, ce qui n'était pas facile dépitée comme je l'étais pour le moment. Cependant, très vite, cela me tapait sur les nerfs. Je n'étais pas connue pour être une démone des plus patiente. J'avais alors soupiré, puis, je m'étais secoué et je me levais et lui disait que c'était ridicule, que ça ne m'aiderait pas à être plus forte. J'avais alors donné un violent coup de pied dans un cailloux que j'envoyais voler plus loin tellement j'étais agacée par tout ça. J'avais à nouveau quitter la foret, rentrant chez moi où je m'enfermais Ainsi, je restais simplement chez moi, sans sortir, la technologie d'Eternia le permettait sans peine.

J'étais décidé à ne plus sortir de chez moi tant que je n'aurais pas réussi à soigner mon orgueil blessé… Ce qui était bien loin d'être le cas, malgré les jour qui passait. La porte de mon bureau restait fermée et les semaines s'écoulèrent. Une, deux… trois même… Je n'avais pa remis les pieds dans la foret depuis cette discussion. Pourquoi y serais-je aller ? Pour me faire vaincre à nouveau ? A quoi bon. Oui, je perdais confiance en mes capacités… Alors, je me contentais de me doucher, de manger et je retournais me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Mar 17 Nov - 3:11

Il avait essayer de lui apprendre la méditation, bien entendu, en faisant en sorte qu'elle comprenne l'utilité, mais apparemment, ce n'était pas quelque chose qu'elle semblait apprécier faire, disant même que cela était ridicule, que cela n'allait pas l'aider à devenir plus forte, il n'eut alors qu'un commentaire à faire, de lui dire que c'était pourtant tout ce qu'il faisait et qu'il la battait, alors cela était la vérité, il ne voulait pas entendre des excuses comme qu'il avait une meilleur constitution ou alors d'autre bêtise comme cela, pour lui, tout pouvait être battu par de l'effort et aussi de l'entrainement ainsi que de la méditation, enfin, maintenant elle semblait être partit et il soupira, pourquoi cela semblait si étrange, il ne comprenait pas, il avait toujours été comme cela, enfin bon, maintenant, il ne pouvait rien faire d'autre que d'attendre la prochaine fois.

La première semaine fut comme à son habitude, il ne voyait pas de différence, même si il pensait toujours à ce qui c'était passé et surtout au fait qu'il l'avait vu en larme, cela avait été une expérience qu'il n'avait pas vraiment prévu, il semblait presque vouloir la revoir un peu plus vite pour peut être l'aider encore une peu pour cela, mais passer la deuxième semaine, il commençait à se poser des question, n'allait elle plus vouloir se battre contre lui?, ce n'était pas quelque chose qu'il avait envie de voir, mais bon, il n'allait pas lui imposer un choix, mais arriver vers la troisième semaine, il soupira, non, il voulait la revoir et mettre les choses au clair, tant pis si c'était à cause du travail qu'elle ne venait pas, il voulait sa rival, en plus, ceux qui venait en ce moment étaient trop fragile, cela semblait presque ruiner son entrainement.

Bref, il avait donc diriger son attention vers la cité de l'avenir, la bas, pas mal de gens le reconnaissait et beaucoup voulait se battre contre lui, il refusait bien évidemment, il n'allait pas se battre dans la cité, bref, une fois qu'il fut bien avancer, il se mit dans un coin pour prendre l'apparence d'un loup, profitant alors de meilleur sens, il capta assez facilement l'odeur de la jeune démone et suivit cela jusqu’à ce qui semblait être son bureau, l'odeur se faisait un peu faible, cela devait faire un petit moment qu'elle n'était pas allé à l'intérieur, il continua alors de chercher, trouvant finalement un endroit ou l'odeur était assez fraiche, cela devait être ici.

Reprenant sa forme hybride, il regarda la porte, qu'allait il pouvoir dire, il n'était pas du genre à savoir remonter le moral des gens, mais elle était une combattante, alors il allait montrer qu'il la prenait assez au sérieux, conclusion, il fracassa la porte d'un coup de poing avant de la chercher, la trouvant assez peu vêtu, mais ce n'était pas grave, il la pointa alors du doigts, lui disant qu'il n'acceptait pas de la voir dans cet état, qu'elle était la seule personne qu'il voulait toujours combattre, pas des ahuris sans puissance et sans volonté de devenir meilleur, il resta alors devant elle, attendant juste qu'elle lui réponde quelque chose, il n'allait pas partir avant qu'elle n'ai une bonne résolution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Mar 17 Nov - 23:45

J'étais passablement de mauvaise humeur, mon orgueil était toujours aussi blessé… Le temps passait et je le laissait passé, un peu déprimée parce que je me sentais incapable… Trois semaines que je passais enfermée chez moi. La méditation… Et puis quoi encore, comme ci on pouvait devenir plus fort à rester assis à ne rien faire… ridicule. C'était une pensée qui tournait encore et encore dans mon esprit, peu importait les jours qui passaient. J'entendis alors un choc assez violent et je me précipitais hors de mon lit pour faire payé celui qui faisait ainsi irruption chez moi. Je m’emparai de ma lame, même si je ne la prenait que rarement avec moi quand je n'étais pas en mission. Je fit irruption dans la pièce principale de mon appartement avec le but de faire payer à l'intrus son… intrusion… bref. Mon regard sombre s'était alors posé sur Metin… Non, mais qu'est-ce qu'il foutait là ! Mes sourcils se froncèrent alors que je me rapprochait du centre de la pièce, ma lame toujours en main.

« Qu'est-ce que tu fou là ? »

Demandais-je, pas vraiment très agréable. Mon regard se posa sur les débris de ma porte et je grondait… Sérieusement ? Il trouvait que j'avais trop d'argent ou quoi ? Ok, j'en avais un peu, mais mon train de vie avait quand même pris un sacré coup depuis mon bannissement… Enfin, c'était mon choix. Il disait qu'il ne voulait pas me voir comme ça, qu'il voulait m'affronter. Mon regard flamba un instant alors que je lui disais de ne pas se moquer de moi. Je sentais une certaine colère me ronger, mais je la gardais pour moi. Je remis ma lame au fourreau et passait à côté de lui sans un mot avant de faire ce que je pouvais pour remettre la porte dans ses gonds… Ce ne serait que temporaire, il faudrait que je la fasse réparer plus tard de toute façon… Quoi qu'il en soit, je lui laissais quelques mots par dessus mon épaule :

« Pourquoi accepterais-je ? Pour qu'une nouvelle défaite prévisible vienne m'humilier à nouveau ? »

Je soupirais et secouais doucement la tête. Il était tout de même chez moi. Tant pis, je ferais avec, ce n'étais pas bien grave. Je me fichais de ma tenue, c'était le genre de tenue que je portais soixante quinze pour cent du temps alors je ne m'en souciait pas le moins du monde. Après avoir réussit à bloquer la porte comme je le pouvais, je me dirigeais ensuite vers mon immense fauteuil et m'y assis simplement, rassemblant mes jambes contre moi, me blottissant au creux des coussins. Je ne l'invitais pas à s'installer, mais pendant qu'il était là… Mes jambes nues se retrouvaient donc un peu pressée contre ma volumineuse poitrine. Je jetais donc un regard mauvais sur Metin et lui dit simplement :

« Qu'est-ce que tu fou vraiment là ? »

Je restais donc simplement là. Dans cette appartement de classe moyenne tout à fait normal, à l'exception qu'il soit peut être un peu sombre, à croire que je cultivais la pâleur de ma peau. J'écoutais vaguement ce qu'il pourrait répondre, ne lui proposant pas plus à boire que je ne lui proposait de s'asseoir. Je n'avais pas envie de le voir pour le moment. Je n'arrivais tout simplement pas à me faire à cette humiliation que j'avais de ne pas parvenir à le battre, peu importe si je passait la moindre minute de mes journées à m'entraîner. Oui, je prenais très mal ces défaites à répétition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Mer 18 Nov - 4:24

Paine ne semblait pas apprécier le fait que Metin avait fait tomber sa porte juste pour lui dire qu'il voulait qu'elle continue de ce battre contre lui, il ne voyait pas pourquoi cela était si dérangeant mais avant toute chose, il la regarda remettre sa porte, elle lui avait dit qu'il n'avait pas à se moquer d'elle, mais il intervint en expliquant qu'il ne se moquait pas de la démone en aucun cas, il ne comprenait pas pourquoi elle semblait avoir autant de problème juste à cause d'un combat perdu, peut être qu'il aurait pu comprendre cela si il avait déjà ressentit une défaite, mais ce n'était pas le cas, ou du moins, pas depuis qu'il avait battu son maitre, et les fois ou il avait perdu contre lui n'était que de l'entrainement.

Maintenant, elle semblait lui demander pourquoi elle devait accepter, ce qui n'était pas faux dans un sens, il ne lui offrait rien, juste des défaites et elle ne semblait pas aimer cela, parlant d'humiliation, il répliqua alors qu'il n'avait jamais chercher l'humilier, qu'il avait juste combattu avec honneur et sans jamais se retenir face à elle, donc il ne voyait pas pourquoi elle devrait se sentir humilié, pourquoi elle n'était pas contente qu'il ne ce soir jamais retenu contre elle, décidément, il n'arrivait pas à voir, donc encore une fois, cela allait provoquer des problèmes, il était peut être lui aussi assez têtu, pourquoi il ne la laissait pas tranquille, il ne semblait penser qu'a lui même pour avoir un adversaire l'aidant à devenir meilleur.

Enfin, maintenant, elle c’était mise sur son fauteuil et elle lui demandait ce qu'il voulait vraiment, il se gratta alors la joue avant de recommencer à lui dire ces raisons, il voulait qu'elle redevienne cette combattante qu'il appréciait de combattre, il trouvait que cela était vraiment dommage qu'elle ne l'écoutait pas alors qu'il lui avait dit la vérité, il ajouta également que si elle le voulait vraiment, il pourrait être d'accord pour lui montrer comment il s'entrainait pendant une journée entière, comme cela elle pourrait voir vraiment ce qu'il faisait, et alors, peut être qu'elle pourra comprendre ce qu'il voulait dire par méditation.

Enfin, il y avait quand même une chance qu'elle le vire dehors, et si c'était le cas,  il allait surement revenir, ce petit jeu allait surement durer un moment jusqu’à ce que finalement, il craque, enfin, il en ai assez quoi, il craqua alors les poings, une idée en tête, il lui expliqua alors que si elle ne se défendait pas maintenant, il allait vraiment la frapper, il se mit alors en posture, faisant attention à ne rien toucher d'autre, et se prépara à lui foncer dessus, cela allait être un attaque directe, tant pis si elle ne parait pas, il n'était pas question qu'elle reste comme cela et devienne une loque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Mer 18 Nov - 16:46

Il m'agaçait, vraiment. Il se moquait ouvertement de moi et prétendait que ce n'était pas le cas, vraiment, il m'agaçait. Et maintenant que je lui disait que perdre à répétition m'humiliait, il disait n'avoir jamais souhaiter m'humilier. Mon poing se crispa violemment et l'on pu entendre un léger craquement. Et il continuait à m'agacer de la sorte et cela m'irritait… Machinalement, cela m'avait pousser à poser ma main sur la garde de mon épée. Bien rapidement, il m'avait tellement taper sur le système nerveux que je lui avais ordonné de sortir de chez moi. Puis, quand j'avais vu qu'il ne m'écoutais pas, j'avais tout simplement tendu ma main, paume ouverte vers lui et je l'avait fait sortir de chez moi grâce à ma télékinésie. Je claquais la porte derrière lui de même manière et elle s'effondra aussitôt au sol… Oui, cette porte avait vraiment besoin de réparation… Je soupirais et me détournais, pensant qu'il avait compris la leçon et qu'il me laisserait donc tranquille… Ce ne serait pas aussi simplement.

Metin entra à nouveau chez moi et je passai à un stade supérieur d'irritation, il ne voulait donc vraiment pas me laisser tranquille, n'est-ce pas ? Je ne lui avais pas plus prêter attention que ça. Cependant, il ne semblait pas non plus vouloir m'écouter, nous étions donc dans une impasse… Il brandissait les poings devant moi, dans mon appartement… Je serrais un peu plus les poings, le trouvant vraiment énervant pour le coup. D'ailleurs, le voila déjà qui lui lançait une charge et je grognais encaissant son coup pour mieux le repousser avec une certaine violence. Il ne me laisserait pas tranquille, je lui avais alors simplement dit d'attendre un instant. Puis, je nous ménageais une certaine place dans pièce, repoussant ses meubles et son mannequin d'entraînement. Il voulait quelque chose de sérieux ? Il n'allait pas le regretter. Je serais violemment les poings et rattachait mes longs cheveux sombre avant de lui adresser un sourire qui avait quelque chose de mauvais alors que je lui parlais :


« Si tu veux vraiment ce combat, tu n'as pas intérêt à t'en plaindre ! »

A mon tour, j'avais donc fermé mes poings, cette fois, je n'hésiterais pas à utiliser de ma magie en plus de mes poings… En fait, si il voulait un vrai combat, j'avais plusieurs armes dans ma manche et avec elles toutes, je pourrais probablement le dominer, ça faisait des siècles après tout que je m'entraînais, que je me renforçais pour être la meilleure. Il ne pouvait pas me dominer sur tout les plans. Pas avec une simple vie d'hybride en tout cas… Je laissais alors mon aura démoniaque se concentrer alors que je lui laissais cette fois l'avantage du premier coup. J'attendis donc qu'il charge à nouveau et je lui opposais un bouclier kinésique avant de frapper à mon tour. Un coup cruel à n'en pas douter, mais je m'en fichait pas mal. Quand je pu me reculer, je le regardais, me remettant simplement en garde face à lui, toujours avec un air froid et un peu cruel.

« Tu parles de combat honorable… Alors voyons ça, un vrai combat à main nu cette fois, mais sache que si un autre combat il y a, j'userais de toutes les armes à ma portée. »

Je soupirais et restais dans la même position, attendant une attaque ou au moins une réaction venant de lui. Ce n'était pas que je n'aimais pas Metin, c'était juste plus compliqué que ça… beaucoup plus compliqué…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Mer 18 Nov - 18:13

Oui, Metin avait décider d'en venir à quelque chose de plus offensif dès le départ, l'imitant même un peu quand à la dernière fois qu'elle était venu le voir et qu'il avait refuser, peut être que c'était une raison pour laquelle Paine allait accepter?, il ne savait pas vraiment, une chose était certaine toutefois, il n'allait pas reculer tant qu'elle allait rester comme cela, il n'avait pas envie d'avoir une rivale qui se retient ainsi et ne fait plus rien, elle était doué, elle était forte, alors elle avait juste besoin de motivation, tant pis sur la manière de lui donner, mais il allait faire en sorte qu'elle ne soit plus comme cela, bref, il n'y avait rien de mieux qu'un combat pour la reveiller, après tout, il n'était pas diplomate, il ne savait que ce battre...

Il remarqua qu'elle avait prit le coup pour mieux le repousser, elle semblait vraiment chercher à faire quelque chose, finalement, elle lui demanda d'attendre un moment pour repousser des meubles et diverses choses qu'elle avait chez elle, une fois que cela fut fait, elle lui lança comme un défi, qu'il accepta bien entendu en lui fonçant dessus pour ne pas réussir à la touche, il sentait quelque chose le bloquer, comme un champ de force, si il se souvenait bien, elle avait fait quelque chose de similaire tout à l'heure, de la télékinésie? elle semblait bien l'utiliser, quoi qu'il en soit, une fois qu'il fut repousser, il du bloquer une de ces attaque et sentit clairement la différence de force, enfin elle semblait prendre cela sérieusement, cela semblait lui faire plaisir même si il ne le montrait pas émotionnellement parlant.

Elle lui parlait alors d'un vrai combat à mains nue ou alors lui proposant d'utiliser d'autre arme, Metin lui répondit que ces mains étaient clairement suffisant pour ce qu'il voulait faire, et rajouta d'ailleurs qu'il allait lui montrer le résultat de ce qu'elle n'avait pas voulu faire, à savoir la méditation, bref, après une rapide concentration, une faible lueur bleu pâle parcourra son corps avant de disparaitre, il avait surement renforcer ce dernier pour moins sentir la douleur, l'aura avait été un peu plus intense sur ces mains et pieds, après tout, c'était la qu'il frappait, alors il allait certainement avoir besoin de plus de force offensive,

C'était donc comme cela qu'il se battait contre elle, il se montrait assez offensif d'ailleurs, il n'avait pas envie qu'elle croit qu'il se retenait ou quelque chose dans ce genre, surtout que maintenant qu'elle utilisait enfin autre chose, il pouvait en montrer un peu plus, bien entendu, il n'y avait l'utilisation de la flamme blanche qu'elle avait montrer brièvement la dernière fois, alors lui non plus n'allait pas utiliser sa magie, oui, il semblait se mettre comme son adversaire, la elle semblait renforcer son corps et ces défense, alors il allait faire de même, bien entendu, il avait toujours quelque surprise de plus, mais cela était pour un autre jour, quoi qu'il en soit, il était vraiment offensif aujourd'hui, après tout, il voulait vraiment qu'elle arrête d e se prendre la tête et qu'elle continue à être ce qu'elle était, quelqu'un digne d'être combattu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Mer 18 Nov - 21:03

Metin… J'avais vraiment toutes les peines du monde à le comprendre… Je l'avais repousser une première fois, puis, j'avais fait de la place pour ce combat qui ne manquerait pas d'avoir lieux entre eux-deux. Il m'annonçait maintenant que ses mains étaient suffisantes… Dans cette zone, elle ne sortirait pas ses autres armes, cela risquait de faire trop de dégâts. Je vis une lueur se former autour de son corps, je garderais ça pour plus tard, loin d'ici… Et nous verrions bien ce qu'il adviendrait maintenant. L'homme avait alors voulu me frapper et j'esquivais purement et simplement, sans jamais chercher à lui rendre les coups pour le moment. Ce n'était pas vraiment utile, autant attendre qu'il se fatigue un peu et se contenter d'esquiver, de dévier ou de contrer ses coups, que ce soit physiquement ou avec l'aide de ma télékinésie. J'étais patiente, enfin, quand je le voulais en tout cas. J'allais passé à l'offensive quand un sifflement se fit entendre, me faisant maintenant perdre toute contenance. Je baissais vivement mes poings.

« Braise, ne reste pas là ! »

Mais Braise était têtue et, bientôt, un espèce de gros lézard d'environ un mètre cinquante de long creusa le sol sous leur pattes La tête de la créature, ainsi que le bout de sa queue semblaient être couverts d'une aura de flammes. J'adressais un rapide signe de la main à Metin alors que la salamandre se dandinait jusqu'à mes pieds…. Puis, elle leva la tête vers moi, tirant sa grande langue fourchue. J'avais alors soupiré, puis décidant que je le repousserais par télékinésie si jamais il attaquait quand même. En attendant, moi, je me mettais à la hauteur du reptile et caressait doucement sa grosse tête plate. Oui, je l'aimais beaucoup et elle le savait cette grosse bestiole… J'avais ensuite tourné les yeux, regardant par dessus mon épaule avant de simplement lui parler :

« Il faudra que tu attende, je ne veux pas que Braise soit blessée et elle est plus têtue qu'une mule cette coquine. »

Jusque là, je ne lui avait offert que violence et agressivité, ça devait lui paraître étrange de me voir tout à coup extrêmement douce et tendre… Mais pour l'heure, il n'y avait que ma salamandre qui avait droit à ce genre de traitement. Le reptile vint simplement me lécher la joue et je souris simplement, continuant encore et toujours à lui caresser la tête… Elle était affectueuse, mais un peu brûlante pour ceux qui n'était pas résistants au contact du feu. Moi, je l'étais, alors ça ne me posait pas le moindre problème. Je lui parlais à voix basse, pour l'incité à se tenir tranquille et, peut être, à retourner dans la chambre. J'aimais Braise, je l'aimais comme je n'avais encore jamais aimer personne. Je ne me souvenais plus vraiment comment je l'avais rencontré, mais cela n'avait plus vraiment d'importance, elle était là et elle était importante pour moi.

« Tout doux ma belle... »

Un nouveau sifflement, sonore, alors qu'elle tournait maintenant la tête dans la direction de l'hybride, un peu menaçante. Braise devait penser que Metin me voulait du mal alors j'avais simplement sourit, puis, j'avais fais de mon mieux pour la rassurer comme je le pouvais. Ce n'était pas à ma vie qu'il en voulait et mon animal de compagnie devait l'apprendre. Je haussais donc les épaules et dégageait l'endroit où se trouvait le canapé et le fauteuil. Je pris le reptile dans mes bras et le posait sur le canapé, m'y installant moi aussi avant de continuer à encore la caresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Jeu 19 Nov - 3:49

Paine semblait vraiment le prendre de haut, mais Metin ne semblait même pas prêter attention à cela, il était même content de voir qu'elle ne se mettait pas trop en colère pour lui foncer dessus, il devait trouver un moyen de passer outre cette vitesse et même sa barrière pour ensuite la toucher, c'était une condition pour gagner, par chance, il n'allait pas être fatigué de si tôt, il se concentra alors d'avantage, mettant toujours plus d'énergie dans son corps pour le rendre plus rapide, il ne savait pas ce qui allait ce passer dans le futur, mais autant ne pas trop y penser, puis, alors qu'il avait l'impression qu'elle allait attaquer aussi, il y eut un bruit étrange et aussi bien elle que lui c'était arrêter sec.

Il remarqua alors un lézard de plus d'un mètre arriver vers ce qui devait être sa maitresse et Metin recula alors d'un pas pour la laisser s'en occuper, il avait mit ces mains dans son dos, montrant clairement qu'il n'allait rien faire et attendit juste qu'elle puisse l'emmener ailleurs, toutefois, elle semblait ne pas vouloir la lâcher, d'un coup, Paine semblait assez douce et gentille, ce qui le fit un peu sourire, au moins, elle avait quelque un point commun avec lui, qui était d'aimer un peu les animaux, même si dans son cas c'était qu'un seul, maintenant, la question était de savoir si il allait partir ou juste rester en attendant que la créature retourne se reposer.

Metin c'était donc assis, la regardant faire, il ne pouvait pas vraiment un signe d'hostilité à l'encontre de la créature, il était un druide après tout, elle par contre semblait avoir compris qu'ils se battaient et semblait être un colère contre l'hybride, il s'excusa alors auprès de la créature utilisant le lien qu'avait les druides envers les animaux, lui disant juste que ce n'était pas un combat pour lui faire de mal, mais plutôt une compétition pour devenir meilleur, aussi bien l'un que l'autre, il ne savait pas si la créature allait comprendre, mais il ne pouvait pas faire plus pour le moment, après tout, Paine semblait bien aimer son animal, alors il n'allait pas se montrer agressif.

Mais il était vrai que maintenant, il ne pouvait pas faire autre chose, alors il allait méditer, au passage, du fait qu'il avait encore son aura autour de lui, celle si semblait réagir quand il méditait, brillant de plus en plus et semblant grossir, c'était une preuve que les exercice qu'il faisait était quelque chose de pratique et rendant plus fort, mais la il était juste pour patienter, il ne voulait pas vraiment encore lui montrer cela, il ne savait même pas combien de temps elle allait passer avec Braise, puisque c'était le nom, mais il ne pouvait faire rien d'autre, il ouvrit alors une discussion, lui demandant depuis combien de ils se connaissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Jeu 19 Nov - 5:23

J'en avait totalement mis de coté le combat, je n'y pensais plus pour le moment, Je profitais simplement du moment avec ma salamandre, rien de plus. D'ailleurs, après que Braise ait râler contre Metin et que je l'ai apaisée doucement, je me contentais de me coucher, profitant des caresses. L'hybride m'avais alors parlé et j'avais tourné les yeux vers lui alors qu'il me parlait, me demandant maintenant depuis combien de temps nous nous connaissions toutes les deux. J'avais grattouillée ce gros lézard sous le menton, elle aimait ça, tellement qu'elle laissa échapper une flamme, me faisant rire par la même occasion. Je n'étais pas consciente de la douceur que pouvait encore avoir mon visage pour le moment, mais je lui répondais bien docilement.

« Je ne sais pas trop… Des décennies ? Des siècles peut-être ? Tant qu'elle aura du feu en elle, elle vivra et moi… J'ai perdu le compte de mon âge depuis bien longtemps. »

Il ne devait probablement pas être au courant de ce qu'était une salamandre. Du moins une salamandre de cette espèce en tout cas. Je cajolais encore un bon moment mon reptile, puis, je lui indiquais la porte de ma chambre avec un léger sifflement.

Braise gronda un peu, puis elle retourna se dandiner jusqu'à la chambre et elle se coucha simplement. Je demandais à Metin d'attendre un instant, si il voulait encore ce maudit combat. J'en profitai pour me changer. Short un peu plus long. Débardeur blanc sous sa veste courte. Ajouter à ça une jupe pagne et ma lourde paire de bottes. J'accrochais ma lame et mon bâton dans mon dos, faisant bien sur abstraction de mon arme à feu qui resta dans son tiroir. Je changeais de paire de gant et m'accroupis devant Braise avant de lui dire que je reviendrais vite. J'avais alors quitter ma chambre, refermant la porte derrière moi. Mon regard sombre s'était posé sur lui et j'avais soupiré tout en m'étirant calmement. Je me servis de ma flamme blanche pour réparer ma porte, puis, je me tournais à nouveau vers lui et j'avais repris un visage et une attitude plus neutre avant de lui dire d'un ton un peu sec :


« Si tu veux toujours le combat, allons dans un lieux où ne risquons pas d’abîmer quoi que ce soit... »

Je lui avais alors fait signe de me suivre, puis, j'avais tout simplement claqué la porte derrière nous avant de la fermer à clef. Nous nous étions ensuite dirigé vers une grande clairière dans la forêt J'avais alors visualisé une tranchée autour de la clairière, puis, j'avais projeté cela dans la réalité et elle s'était formée. Là, j'étais entrée dans le cercle et m'étais simplement tournée vers lui, levant légèrement la tête, comme pour lui demander ce qu'il comptait faire maintenant. Je fis alors jouer mes muscles un instant Par quoi commencer ? Je pouvait jouer de presque tout, le perdre en quelque sorte. Bien sur, si j'usais de ma lame, elle demeurerait dans son fourreau, je ne voulait pas sérieusement le blesser non plus.

« Sans retenue ? »

Lui demandais-je simplement alors que je récupérais ma lame dans mon dos pour la faire tourner légèrement à mon coté, comme si elle ne pesait pas plus lourd qu'une plume. Un mécanisme apparu, maintenant le fourreau sur la lame tant que j'en aurais la volonté. Je fit alors simplement craquer ma nuque, sans un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Dim 22 Nov - 19:42

Alors comme ça, Paine semblait bien plus vieille qu'il n'y paraissait, d'un certain côté, il pouvait maintenant comprendre pourquoi elle semblait avoir tant de mal à admettre sa défaite face à lui, qui ne devait pas être si vieux en comparaison, il faudra vraiment qu'il voie ce qui pouvait différer, elle semblait pourtant quelqu'un qui voulait s'améliorer encore et encore pour le combat, ou alors c'était juste quelque chose d'innée, quoi qu'il en soit, il n'allait pas trop bouger pour le moment, préférant qu'elle s'occupe de l'animal plutôt que lui, il avait vu la réaction de la salamandre, et comme il était quand même un druide, faire du mal à ce genre de créature était interdit.

Il fallu encore un moment ainsi que pas mal de persuasion avant qu'elle n'arrive finalement devant lui et qu'il la regarde neutralement et qu'elle lui annonce avec un ton un peu sec qu'ils allaient devoir changer de lieux pour le combat, si c'était ce qu'il voulait, il hocha alors la tête, pour lui, cela était évident qu'il voulait quelque chose de sérieux, maintenant, il ne savait pas jusqu’à quel degré cela allait pouvoir être, mais si jamais il y allait à fond, cela n'allait pas être pour rien, tant pis si elle ne s'attendait pas à cela, il c'était donc lever et l'avait regarder, la suivant sans dire un mot, il fallait quand même qu'il se prépare à quelque chose de chaud, et non pas parce que le combat allait durer et être intense mais du fait qu'elle allait surment utiliser sa flamme et qu'elle semblait bien puissante.

Une fois arriver dans une clairière, elle fit disparaitre de la terre avant de ce mettre au centre de cette 'arène', Metin vint alors à l'intérieur lui aussi et elle lui demanda si ils allaient se battre sans retenue, il se gratta alors la tête et répondit que si c'était le cas, il allait falloir un peu plus de protection, il parlait de proteger la nature, car il savait que même lui allait avoir du mal à contenir ces coups, il posa alors ces mains sur le sol et des plaque de pierre apparurent la ou elle avait retirer la terre jusqu’à faire le tour complet, maintenant, cela ressemblait vraiment à une arène, si il ne se retenait pas, il allait vraiment être déranger par ce qu'il portait, enfin, précisément son haut, alors il passa torse nu sans la moindre gêne et se prépara au combat.

En premier lieux, il y avait toujours le renforcement physique, ensuite, rendre ces coups plus fort, maintenant, ces gants semblait légèrement changer de forme alors que de la foudre, qui venait de nul part, les frappèrent, le ciel c'était lui aussi assombrit au dessus d'eux alors qu'il semblait toujours ce concentrer, on pouvait sentir quelque chose dans le sol, il lui lança une remarque avant que tout ne débute vraiment, juste qu'elle avait le droit de tout bruler du moment que c'était à l'intérieur de l'arène, car une fois qu'il commença sa charge rapide, deux arbres apparurent derrière Paine pour tenter de réduire ces mouvements, Metin lui se préparait à lui lancer une frappe de tempêtes sur elle, une attaque foudroyante utilisant les éclair pour doubler le nombre de coup porter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Lun 23 Nov - 0:30

Paine avait déjà préparé de quoi couper son feu au cas où. Braise était à la maison, il n'y aurait plus de problème avec elle maintenant, si tout se passait bien normalement. Elle lui demanda si ils se donneraient à fond et il avait assurer devoir dressé plus de protection. Il posa une main au sol et des murailles de pierre les enfermèrent plus ou moins dans cette arène… La démone sourit légèrement, amusé. Metin se mis également torse nu et elle fit craquer les nerfs de son cou, se demandant si elle aurait besoin de prendre sa dorme démoniaque... Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas prise… elle le regarda mettre de la foudre sur ses poings… Vraiment ? Intéressant… Elle se créa des canons d'avant-bras pour l'occasion, et enflamma son fourreau et ses avants-bras de ses flammes blanches tellement intenses. Toutes ses armes étaient enchantées pour y résister alors elle ne s'inquiétait pas le moins du monde. Il lui dit alors qu'elle pouvait tout brûler du moment que c'était dans ce cercle. Il y eut un bruit dans son dos et elle jeta un rapide coup d'oeil par dessus son épaule. D'un claquement de doigt, elle fit flamber les arbres alors qu'elle paraît les coups avec son épée dans son fourreau enflammé. Ce n'était pas agréable, car de l'énergie se répandait par son arme, mais elle était endurante alors ça allait.

Quand elle eut trop de mal à tenir le coup, elle le repoussa d'un violent coup de pied au niveau du plexus, érigeant un bouclier kinétique autour d'elle… Okay… C'était tout de suite d'un autre niveau… Tout comme lui, j'étais capable de jouer avec mon environnement, mais d'une façon différente… Mon sourire s'élargit un peu plus, allais je me lâcher ? Si c'était le cas, il ne pouvait pas me battre… quoi que… Je doutais un instant et me réprimandait aussitôt, ce n'était pas le moment. Ici, elle ne se souciait pas de palier à sa puissance, c'était un vrai combat. Ses flammes se firent encore un peu plus pâle, encore un peu plus chaude et l'air sembla se teinter de rouge aux alentour de la mercenaire centenaire. Il faisaient chaud dans son périmètre immédiat, mais elle ne s'en souciait pas le moins du monde. Un sourire aux lèvres, elle avait chargé, se concentrant plus sur ce qu'elle projetait que sur son attaque, mais cela ne dura pas si longtemps que ça. Alors que sa lame allait toucher, elle dévia son attaque au dernier moment, le temps de poser un pied au sol. Quand elle avait à nouveau attaqué, des chaînes avaient jaillit du col pour enroulées autour des jambes de Metin, chacun son tour.

Elle aurait probablement plus le battre beaucoup plus facilement en carbonisant la zone intégrale entre les parois de cette arène… Mais elle n'en fit rien encore une fois, ce contentant d'en profité qu'il se préoccupe des chaînes pour l'attaquer sans aucun ménagement. Il voulait un combat, elle lui offrirait un combat encore plus acharné que notre premier : cette fois, elle ne baisserais les bras que si elle n'était pas au bord de l'inconscience… et même ainsi elle continuerait probablement… Paine devait être quelque peu inconsciente, mais elle n'y pouvait rien, c'était là sa nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metin
Garde
Humain
Utopia


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Ven 27 Nov - 19:58

La première partie du combat fut intéressante, Metin jouait surtout sur ces talents de druide pour la faire bouger, mais avec les flammes, ce n'était pas facile, les arbres brulaient trop vite alors invoquer des treants n'était clairement pas une bonne stratégie, il allait donc garder cette partie de ces pouvoir pour se soigner, ce n'était pas vraiment de la triche, c'était ce qu'il était capable de faire après tout, il commença alors à frapper vite, du fait de l'enchantement d'éclair, ces coups étaient vraiment puissant en plus de la vitesse, toutefois, cela ne suffisait pas pour le moment, il ressentait aussi la chaleur intense, mais avec une protection et un soin continue, il tenait encore le coup.

La chaleur semblait monter de plus en plus et elle semblait être responsable de cela, il du alors augmenter le taux de soins qu'il recevait pour éviter les problèmes de ce côté la, par la suite, cela allait être ces capacité de shaman qui était en jeu, il commença donc à frapper avec la foudre et un peu de terre aussi, provoquant parfois des tremblement de terre ou dans le cas ou elle venait de lui mettre des chaines sur la jambes, utilisant des élémentaire de terre pour les retirer avant de lancer ces derniers à son encontre, il ne pouvait pas utiliser la lave pour se battre, elle était trop doué avec le feu pour que cela fonctionne, donc la terre cela allait être.

Le combat allait donc ce faire de manière de plus en plus brutal, pour allé à égalité avec elle, Metin utilisait pas mal d'enchantement, c'était ce qu'il avait appris pour ce battre contre des dragons, alors une démone était aussi un adversaire puissant, bref, il utilisa encore plus le shamanisme pour se renforcer, la terre pour son endurance, le feu pour sa force de frappe, la foudre pour sa vitesse de frappe et l'eau pour la fluidité, c'était quelque chose d'essentiel d'être toujours en harmonie avec cela, mais il semblait que le combat était redevenue beaucoup plus physique, avec des enchantements bien entendu, et aussi elle que lui semblait bien s'amuser à se frapper.

C'était tout ce qui comptait n'est ce pas?, un combat intense et très fort, mais au final, il semblait que l'un comme l'autre avaient du mal à bouger les membres, ils ne savaient du tout depuis combien de temps ils se frappaient dessus mais Metin lui voyait qu'il avait du mal à bouger les bras et les jambes, elle semblait être un peu dans le même état, au final, c'était d'épuisement qu'il semblait se mettre à genoux, il semblait voir que cela était la même chose pour elle, mais il voulait continuer, il tenta alors de ce relever pour faire quelque chose, mais la fatigue était intense, il grogna légèrement, cela avait vraiment été un bon match, il ne voulait pas que cela s'arrête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Mercenaire
Démone
Eternia


Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   Sam 28 Nov - 0:17

Paine s'était battu comme une diablesse, le feu était son élément, aussi brûlant qu'il soit. D'ailleurs, plus il était intense et mieux elle se sentait. La clairière brûlait d'un feu tellement intense qu'il en perdait toute coloration. La Démone était dans son élément avec cette chaleur. Sa peau s'était bientôt couverte d'un voile rougeâtre, il brillait de temps en temps, renvoyant l'éclat du feu. Un sourire qui avait quelque chose de cruel était apparu sur ses lèvres. La foudre et la terre, elle ne pouvait pas faire grand-chose de plus maintenant. Cependant, Metin tint le coup et cela étonnait beaucoup la mercenaire, il était vraiment récalcitrant. Quoi qu'il en soit, c'était difficile sous cette forme. Très bien. Elle n'avait pas le choix alors. Sa peau sembla se cendrer légèrement alors que de grandes cornes pointèrent de chaque coté de son crâne et d'immenses ailes noires surgirent dans son dos. Ainsi, elle avait la vitesse pour échapper aux éclair et elle pouvait voler pour éviter la terre. Le combat fut acharnée et, finalement, ils en revinrent finalement à un combat aux poings, les ailes de la démone ne s'agitant plus sur le coup des coups, hormis les moments où elle reprenait son envol pour lui permettre de souffler quelques instants.

Cependant, finalement, elle vit Metin mettre un genoux à terre alors qu'elle volait dans les airs, ses ailes s'agitant lentement dans son dos, juste assez pour lui permettre de demeurer au dessus du sol. Elle avait mal à ses jambes, à ses bras et même à ses ailes. Elle volait de plus en plus au ras du sol. La fatigue mentale, comme physique était vraiment éprouvante, véritablement épuisante. Le druide semblait avoir beaucoup de mal à tenir debout lui aussi… Une victoire ainsi n'aurait aucun sens… Paine se laissa retomber au sol, ses jambes se dérobant sous elle et elle grogna en serrant ses poings sur le sol devant elle. Ses épaules furent alors secouées par un léger éclat de rire qu'elle eut toute les peines du monde à se ravoir, puis, elle finit par simplement prendre la parole d'une voix vraiment épuisée :


« Et bien, au moins, cette fois, ce n'est pas une défaite, mais je crois que c'est un peu compliqué de continuer à combattre maintenant. »

Elle se redressa alors et se laissa tombée, assise et une main tendue dans la direction de Metin avant de lui dire simplement que si le combat continuait, ce ne serait plus quelque chose d'anodin, l'un des deux finirait blessé, dans le meilleur des cas. Paine était prête à user de son feu directement contre lui si il n'en avait pas eut assez, sinon, il n'avait plus qu'à simplement se reposer et attendre de voir… Tel quel, elle n'avait pas la force de rentrer chez elle. Ce serait vraiment compliqué. La démone frissonna doucement. Elle respirait difficilement, le coeur battant à tout rompre au creux de sa poitrine. Avant toute chose, il allait falloir qu'elle parvienne à se calmer, à reprendre son souffle et à respirer de manière plus convenable. La démone tira son bâton d'entre ses ailes et elle se redressa tant bien que mal en prenant appui sur ce dernier. Elle gardait son regard, pour l'heure écarlate posé sur lui, les mains légèrement tremblantes sur son bâton. Elle se reprendrait, il fallait qu'elle se reprenne et qu'elle soit suffisamment forte pour se reprendre et rentrer chez elle où Braise l'attendait probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'orgueil est un poison....   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'orgueil est un poison....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Draft MTGO SoM] BG poison
» [SoM] UG Poison
» pb de conditionnement (les damnés de l'orgueil)
» [achat] 2x anti poison + recherche forgeron maudit
» Map03 - Poison Zone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Eternia :: La cité de l'avenir-
Sauter vers: