Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fin d'un monde, le début d'un autre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mer 9 Déc - 3:10

La jeune fille semblait être un peu triste qu'il avait du se battre pour la proteger, d'ailleurs, elle s'excusa même à propos du fait qu'il devait ce battre pour elle parce qu’elle en était incapable, il eut alors un rire en lui expliquant que ce n'était pas grave, qu'elle pouvait rester une personne admirable sans avoir à combattre, après tout, cela n'entrainait parfois que des désastre, enfin, elle semblait vraiment ne pas aimer cela, alors pourquoi serait elle obligé de ce battre, il ajouta d'ailleurs qu'elle pourra surement vivre un peu plus tranquillement le temps qu'elle reste avec lui, il s'occupera des ange qui pourraient arriver et elle pourra s'amuser tranquillement et peut être trouver un nouveau sens à sa vie, il espérait que cela pourrait arriver d'ailleurs, sinon elle allait être sacrément triste.

La suite fut pour le moins ordinaire, pendant qu'elle semblait lui dire qu'elle avait des idées pour des améliorations, elle ne voulait le faire que demain, ce qui semblait être une bonne chose, Leif lui semblait attendre patiemment quelque chose sur une chaise, il regardait l'heure, comme si quelque chose allait arriver, puis, alors qu'il entendait les notes d'Abi, il tourna un peu la tête, cela faisait combien de temps qu'il n'avait pas entendu ce genre de chose, il eut un petit sourire et lui demanda si elle était doué avec ce genre d'instrument, et si c'était le cas, si elle pourra lui jouer quelque chansons pour égayer encore plus les lieux, il fallait le dire, il n'avait pas du tout de musique chez lui, c'était des plus morne, c'était à ce demander comment il faisait pour passer le temps.

Finalement, au bout d'une certaine heure, l'homme se leva et regarda dehors, il faisait sombre et la nuit était quasiment tomber, il eut alors un mouvement pour chercher un petit couteau et s'étirant, lui disant qu'il allait prendre quelque petite chose qui n'était valable que la nuit et que pendant ce temps la, elle pouvait se préparer à dormir, il ne ferait surement pas de bruit en rentrant alors il n'allait pas y avoir de risque, sur ces mots, il vint lui caresser un moment la tête en lui disant qu'il n'y avait aucun risque à cette heure et il sortit de la maison avant de regarder devant lui, faisant quelque chose avec son bras pour que ce dernier créer un petite lumière, c'était mieux que rien, au moins, il pourra voir un peu.

Le programme était simple pour lui, chasser les animaux nocturne qui avaient un gout assez particulier mais assez bon dans l'ensemble, prendre certain champignon et plante qui étaient plus de nuit, pour finir, donner une petite leçon à une créature qui aimait faire trop de bruit, le soir, il avait une inviter alors pas question que cela soit trop bruyant cette fois ci, une fois qu'il fut bien remplit de nourriture et diverse autre petite chose, il rentra chez lui et plaça le tout dans un coin avant de rentrer doucement, il ne savait pas si elle était endormi, mais il ne voulait pas la reveiller, si jamais elle s'endormait, il allait surement se mettre sur une chaise à côté d'elle et s'endormir pour lui tenir un peu compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mer 9 Déc - 15:05

Abigaïl baissa les yeux. Il riait et lui dit que ce n'était pas grave et qu'elle pouvait rester une personne admirable sans être obligé de se battre… Elle avait alors baissé le yeux. Elle ne pensait pas, après tout, si elle partait d'ici, il faudrait bien qu'elle se débrouille seule. Bien sur, avec ce qu'elle était, il faudrait probablement qu'elle se défende toutes sa vie puisqu'il y en aurait toujours pour en vouloir à sa vie parce qu'elle était Néphéline… et encore, il y avait des choses qu'ils ne savaient pas sur elle, des choses qu'elle ne dirait pas non plus à son protecteur. Leif lui avait aussi assurer que, tant qu'elle resterait près de lui, elle pourrait vivre plus tranquillement et trouver un nouveau sens à sa vie et peut-être même s'amuser. Elle ne dit rien, mais de la peine resta tout de même poser sur son visage. Ils avaient alors parlé d'amélioration à apporter à cet endroit. Puis, la jeune femme alla simplement s'occuper des derniers préparatifs au niveau de sa guitare et qu'elle en accorde les cordes. L'homme lui avait alors demandé si elle était douée avec ce genre d'instrument et si elle pourrait lui jouer quelques chansons. Le regard de la jeune femme s'était fait un peu triste alors qu'elle pris l'instrument dans ses mains avant de la caresser doucement.

« Mon père avait demandé à ce que j'apprenne à en jouer, j'ai commencé à jouer alors que j'étais encore toute petite. Si vous voulez, je veux bien jouer oui… »

La jeune fuyarde avait alors terminé de régler les accords, puis, elle avait alors commencer à jouer, comme il le lui avait demandé, pour égayer un peu les lieux. Elle avait joué un moment, ne se souciant que peu de ses doigts un peu gourd par l'air frais qu'avait quand même cet endroit. Finalement, Leif se leva et elle arrêta de jouer, alors qu'il s'emparait maintenant d'un couteau. Il lui avait alors dit qu'il voulait sortir aller chercher certaines choses qu'il ne pouvait trouver que la nuit. Il vint alors lui caresser la tête et elle rougie légèrement en levant les yeux vers lui. Cet homme était gentil, vraiment très gentils… Elle avait alors soigneusement ranger la guitare, se disant qu'il faudrait qu'elle lui couse un étui… En attendant, elle regarda la porte par laquelle son bienfaiteur avait disparu, puis, elle retourna simplement se mettre près du feu où elle se réchauffa simplement les mains contre le feu. Ensuite, elle vint se glisser sur le lit, avec sa peluche et elle se coucha alors sur le lit, roulée en boule sur le lit avec la couverture rejetée sur ses épaules, elle avait finit par s'endormir. Elle ne bougea pas un instant jusqu'à son retour, restant simplement dans la même position.

Quand Leif finit par revenir, elle dormait encore, toujours roulée en boule sur le lit, en prenant à peine un quart. Sous cette forme, elle n'était pas bien épaisse. Elle dormit profondément une bonne partie de la nuit et se leva, avant l'homme cette fois. Elle se dit que, pour une fois, elle pourrait probablement prendre l'air. Elle laissa sa peluche sur le lit, comme pour qu'il comprenne qu'elle ne partait pas, qu'elle reviendrait. Elle s'arrêta un instant, pris son sac et sortie dehors. Près du cours d'eau, elle se changea et laissa sa forme adulte se montrer alors qu'elle se mis simplement à chanter, doucement. Entrant dans l'eau sans vraiment se soucier que ses vêtements soient mouillés. Elle pénétra dans le cours d'eau jusqu'à la taille et profita un moment de sa fraîcheur et du souffle du vent sur son buste. Abi se sentait bien, elle porta les mains au niveau de sa poitrine et les joignit simplement avant de fermer les yeux, puis, sa voix s'était maintenant élever dans les airs en de douces mélodies. Elle se sentait tellement bien quand elle chantait comme ça, comme si sa vie prenait un nouveau tournant maintenant. Alors, Abigaïl continuait de chanter.

Elle chantait et chantait encore, elle chantait encore et toujours, sans se soucier un seul instant que son chant résonnait jusqu'à la maison où vivait Leif, mais elle ne s'en souciait pas vraiment, elle se sentait mieux. La blonde souriait doucement, elle était heureuse et elle avait l'impression de pouvoir mettre ses problèmes de coté pour quelques temps en tout cas. Un sourire doux était posé sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Ven 18 Mar - 2:56

Leif trouvait que plus le temps passait et moins elle semblait parler d'elle même, peut être qu'il allait falloir plus de temps, après tout, cela ne faisait même pas une semaine, enfin, le temps était un peu particulier dans ce monde, il avait remarquer cela avec son propre corps maintenant, toujours était il qu'elle lui parla un peu du fait qu'elle savait bien jouer de la guitare, parlant de son père qui lui avait demander, au moins, cela était intéressant à savoir, bien qu'il devait peut être arrêter de parler de la famille de la jeune fille, surement mort à l'heure qu'il était, enfin, ce n'était pas facile de trouver de bon sujet de conversation.

Après un peu de musique, Leif avait fait une escapade nocturne pour prendre certaine chose, comme des champignon assez particulier, une fois rentrer, il avait quand même fait attention à ne pas la réveiller, il n'était pas un monstre, toujours était il qu'il c'était bien vite endormi, c'était quelque chose qu'il avait rapidement apprit à faire pour éviter de perdre du temps à somnoler, chaque seconde de sa vie était précieuse après tout, il était qu'un être humain, enfin, peut être que ce terme n'était plus trop d'actualité à force...

Quelque chose réveilla doucement Leif, qui normalement n'était pas du genre à être déranger, il fallait comprendre que d'entendre quelqu'un chanter était une rareté dans la forêt, surtout avec une voix de femme, il regarda un moment le lit, la petite n'était pas la, il y avait sa peluche, alors cela voulait dire qu'elle allait rentrer, il s'étira alors et partit en direction de la voix pour trouver une femme se baignant étrangement, elle était encore habillé après tout, il pencha sa tête sur le côté, pourquoi il y avait autant de monde qui venait en ce moment dans la forêt, c'était la mode?, bref, autant lui poser la question.


"Je reçois beaucoup de visite en ce moment, c'est assez intéressant, dite moi mademoiselle, je cherche une jeune fille, vous ne l'auriez pas vu?"

Il ne pouvait pas savoir que c'était elle après tout, il ne savait rien de ces pouvoirs, également, il n'avait aucun problème à la regarder alors qu'elle était un peu mouiller, toujours était il qu'il bailla un peu, il venait de ce lever après tout, il devait encore trouver la petite pour commencer à préparer le petit déjeuner, ensuite, il verra bien, ce n'était pas vraiment un programme fixe, il avait chasser pas mal pour au moins la semaine, et ces prochaine grande courses dans la forêt n'allait pas être avant quelque chose, cela aurait été une bonne occasion de faire quelque chose à la maison, si cette dernière était encore dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Ven 18 Mar - 13:47

Abigaël avait voulu profité du fait qu'elle se soit réveiller avant lui. Bien sur, elle avait fait en sorte que Leif comprenne qu'il ne devait pas s'inquiéter et qu'elle reviendrait. La petite blonde s'était changée et s'était en partie immergée dans l'eau, elle avait voulu chanté un peu avant de s'occuper de sa lessive, ce pourquoi elle était venu ici à la base. La jeune femme avait cependant finit par se mettre à chanter, l'eau faisant doucement se mouvoir autour de son corps sans qu'elle ne s'en soucie vraiment. Elle s'était immergé totalement dans l'ambiance de son chant, perdant un peu la notion de ce qui se passait tout autour d'eux. Sa voix avait finit par baisser, accompagnant le fil de la chanson jusqu'à son terme et ce fut alors qu'une voix retentit, elle avait reconnu sans trop de problème la voix de Leif. Elle avait alors jeté un regard par-dessus son épaule. Il disait recevoir beaucoup de visite et lui demanda aussi si il n'avait pas vu une jeune femme. Elle s'était alors un peu mordillé la lèvre avant de se tourner lentement vers lui.

« Ma présence ici n'est qu'un hasard, guère une visite… De plus je n'ai vu personne passer ici depuis mon arrivée. »

Ce n'était que des semi mensonges, rien de bien méchant, mais elle ne voulait pas encore qu'il sache pour ses diverses formes, on ne savait jamais après tout… D'ailleurs, sa cheville lui faisait encore un peu mal, mais elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour qu'il ne fasse pas le lien pour le moment. On ne savait jamais après tout, son père lui avait souvent dit qu'il n'y avait que peu de créature comme elle et qu'elle devait faire attention parce que beaucoup de gens ne tolérerait pas son existence, la jugeant impie… Elle ne savait pas encore vraiment si elle pouvait luis faire une confiance absolue, mais il lui avait tout de même sauver la vie et elle lui en était vraiment reconnaissante. Abi avait alors simplement sourit à son protecteur – qui ne savait pas que c'était elle -, c'était un sourire plein de douceur et de gentillesse. Dans le même temps, elle se tourna en partie vers lui.

Sur le coup, elle ne pensait pas vraiment à l'eau qui plaquait en partie sa robe tout contre son buste, soulignant ses formes généreuses sous cette apparence. Elle se contenta de repousser une mèche de ses long cheveux blond derrière l'une de ses oreilles. Leif bailla et elle s'amusa un peu de le voir encore à moitié endormit ainsi. Abigaël se sentait sereine pour le coup, elle se savait en sécurité tant qu'elle était aux alentour de chez l'humain à la force surhumaine… Avec un petit sourire, elle avait alors pris la parole, d'une voix aussi douce que celle qu'elle avait eut en chantant.


« Désolée si je vous ai tiré du sommeil, ce n'était pas mon but… Quand à cette jeune fille que vous chercher… le lieu est calme, elle reviendra probablement bien rapidement à vous… puisque vous n'avez pas l'air de lui vouloir de mal... »

C'était assez compliqué de tenter de le rassurer quand à elle-même, sans pour autant lui faire comprendre que c'était bel et bien elle. La jeune femme devait cependant s'assurer qu'il ne voit pas ses deux yeux… Avec ses yeux paires d'une couleur aussi évidente, il aurait fatalement compris que c'était elle… Ou alors, il fallait qu'elle masque une partie de son regard sous ses cheveux… Ce serait assez compliqué… mais elle était consciente que ces yeux était la meilleure preuve de qui elle était… que ce soit pur lui ou pour ses ennemis. Elle conservait cependant ce simple sourire sur ses lèvres, ses formes en parties dévoilé, à croire qu'elle n'était pas vraiment consciente qu'une enfant et une adulte différait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Dim 22 Mai - 12:07

Cela était vraiment étonnant qu'une femme vienne ici juste pour ce baigner, après tout, beaucoup de monde trouvaient cette endroit un peu ignoble pour le manque d'entretien. D'un autre côté, il était un peu soulager de voir que ce n'était pas totalement à l'abandon, certes l'endroit était toujours au naturel, mais il pouvait bien y avoir une ou deux personne aimant la nature pour venir. Toutefois, pour le moment, il avait autre chose en tête, surtout en ce qui concernait la femme en face de lui, toujours dans l'eau. Elle semblait expliquer que ce n'était qu'un hasard qu'elle était ici, et même si il ne la croyait pas totalement, il allait lui laisser le bénéfice du doute. Pour ce qui était de la petite Abi, elle n'était pas venu dans ce coin la, ce qui était dommage, il soupira alors avant de prendre la parole.

"Je vois, c'est dommage, j'espère juste que la petite ne c'est pas perdu."

Cette femme était quand même un peu dans l'eau pour le moment et malgré le fait qu'elle portait encore quelque chose sur son corps, l'eau mettait assez bien en valeur les formes qu'elle avait. En plus de cela, elle n'était pas laide, bien au contraire, elle avait une très vague ressemblance avec Abigaël, toutefois, Leif ne connaissait pas ce genre de magie, alors il faisait confiance envers la femme pour le moment. Toujours était il qu'il ne la regardait pas directement, peut être était ce du à son manque de communication envers la gente féminine, mais il était un peu gêné par cela. Il n'avait pas les joues rouge bien entendu, mais il était clair qu'il ne cherchait pas le contact visuel.

Cette jeune personne semblait toutefois lui dire que Abigaël allait surement revenir d'ici peu de temps, ce qui était tant mieux dans un sens. D'un autre côté, il avait maintenant autre chose à faire, à savoir s'occuper un peu de cette femme, il n'avait pas envie qu'elle se fasse attaquer après tout. Il se gratta alors un peu la tête, tout cela n'était pas si simple alors qu'il ne pouvait pas la regarder en face, mais il commença donc un bout de phrase.


"Je vous remercie, vous devriez quand même faire attention dans les environs, il y a certaine bêtes féroces, également, votre robe est un peu trop humide et je crois que tout est visible."

Oui, il n'allait pas par quatre chemin pour expliquer qu'elle était presque comme nue devant lui, et comme il n'était pas du genre à se rincer l’œil, autant prévenir. Il soupira alors et allait attendre qu'elle fasse quelque chose, n'importe quoi, du moment qu'elle n'était pas vraiment dévêtue. Leif semblait presque dans un moment de faiblesse par ailleurs, il ne semblait pas avoir vraiment d’expérience pour avoir affaire à des femmes de cette manière. Il était donc la, regardant ailleurs et essayant de voir dans son esprit ce qu'il pourrait bien penser pour éviter de faire une bêtises, après tout, il n'était pas méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Dim 22 Mai - 16:33

Abigaël ne pus réprimé un sourire, elle était quand même heureuse qu'il s'inquiète ainsi pour elle. Elle n'avait pas vraiment l'habitude qu'on s’inquiète pour elle, en dehors de ses parents. En attendant, elle s'arrangeait pour ne montrer qu'en partie son regard, qu'il ne voit qu'un de ses yeux. Cependant, il semblait que Leif fuyait les contacts visuel et, sur le coup, elle ne comprenait pas vraiment. Elle n'avait que peu pris son apparence adulte… pas devant des gens qu'elle connaissait si peu en tout cas. Il finit cependant par lui parler, lui disant de faire attention dans les environs. Il parla de bêtes féroces, puirs de sa tenue qui laissait toute ses formes visibles. La jeune femme rougie légèrement et s'immergea un peu plus… trempant encore plus et la faisant coller encore un peu plus à son corps. Mais elle n'en avait pas vraiment conscience, comme déjà dit, elle n'était pas habituée à sa forme adulte puisqu'elle passait la majorité de son temps sous la forme enfantine qu'il connaissait.

« Je… Ne vous en faite pas pour moi, je ne cours que… peu de risque... »

Après tout elle ne mentait pas vraiment, ils n'étaient pas bien loin de l'habitation ou Leif l'avait recueillit, alors, elle ne courrait pas grand risque finalement. Puis, la jeune femme se mordilla légèrement la lèvre… Oserait-elle faire ce qu'elle avait en tête ? Il fallait qu'elle sorte de l'eau, sa cheville commençait à lui faire un peu mal… Alors, elle en profita pour que sa longue chevelure blonde masque son œil doré alors que, sa robe collée à ses formes au point de les moulée à la perfection, ne laissant absolument aucune place à l'imagination alors que, avec une apparente sans gêne, elle vint tout simplement lui coller un baiser assez léger et délicat sur la joue avant de lui parler d'une voix douce :

« C'est quand même gentil de vous en faire pour une étrangère, c'est même mignon… Merci… »

Puis, l'air de rien, elle lui avait simplement sourit et était aller chercher sa cape, cachant son sac dans un geste qui se voulait le plus discret possible… La cape n'était pas vraiment à sa taille, mais il y en avait bien pour les porter ainsi… même si cela ne collait pas avec l'apparente richesse de sa tenue. Et maintenant ? Tant que Leif serait là, ce serait compliqué, surtout qu'elle ne voulait pas utiliser ses ailes et qu'elle ne pouvait pas forcé sur sa cheville sans risquer de complication à ce niveau là… Il lui faudrait un foulard ou quelque chose comme ça… Quelque chose qui lui permette de masquer son œil doré… quelque chose qui permette de ne pas l'identifié comme la petite Nephelim… Une partie d'elle se disait que si il savait, il agirait probablement différemment avec elle et elle ne le voulait pas, elle l'aimait bien. Elle serra alors la cape autour d'elle, bien qu'incapable de la fermée à cause de sa poitrine proéminente. Pour économisé sa cheville, elle s'était assise sur un rocher, se concentrant pour ne pas avoir de geste afin de s'assurer de son état de gonflement. Elle avait alors repris la parole d'une voix calme, inventant une ignorance feinte.

« Vous avez l'air de bien connaître ce coin de la forêt… Il semble si paisible, comme si les conflits d'Illisia… C'est vraiment agréable... »

Elle jouait un rôle et elle espérait que cela irait parce qu'elle ne savait pas vraiment si elle était une bonne comédienne… En attendant, elle gagnait du temps… Elle faisait de son mieux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Ven 9 Sep - 0:28

Vraiment, ce n'était pas des plus simple pour Leif de discuter avec une personne sans pour autant la regarder. Enfin, du moment que cette dernière comprenait son raisonnement et ne cherchait pas à faire quelque chose pour qu'il la regarde, tout semblait allé pour le mieux. Cette jeune et jolie femme semblait en tout cas lui dire qu'elle n'avait pas vraiment de quoi s'en faire pour elle, qu'elle ne courait que peu de risque. Il avait quand même un peu de mal à croire cela, toutefois, du moment qu'elle semblait aussi sur d'elle, il n'allait pas chercher à faire plus de chose que cela, après tout, si jamais il se passait quelque chose, il l'entendrait peut être.

"Je comprend, faite quand même attention mademoiselle."

Ce n'était vraiment pas mieux encore, mais il cherchait à faire en sorte que cette petite visite ne lui soit pas trop mauvaise, après tout, cela était quand même rare de voir autant de monde venir. Une pensée passa à nouveau pour la petite, il allait vraiment devoir se mettre à la chercher, il s'inquiétait quand même pour elle après tout. Soudain, il sentit un contact sur sa joue et comprit qu'elle venait de lui poser un baiser dessus, il haussa alors les sourcils et l'écouta alors avec les joues un peu roses, comprenant qu'elle venait juste de le remercier. Elle était vraiment adorable et il sentait son cœur battre un peu plus vite par tant de gentillesse, néanmoins, il ne fallait mieux pas continuer à penser comme cela, sa vie était risqué après tout.

"Je ... ce n'est rien voyons, mademoiselle, vous avez été si gentille que je ne voyait pas pourquoi je voudrais vous cherchez du mal."

Que faire de plus et surtout, que dire de plus, Leif ne savait pas vraiment comment discuter avec une femme, surtout quand cette dernière était aussi gentille et douce. Dans un sens il trouvait même cela dommage qu'il soit aussi vieux, autrement, il aurait peut être même pu avoir eut plus d'attirance envers elle. Il se trouvait clairement trop vieux pour elle, après tout, il suffisait de voir son corps ainsi que ces cheveux, enfin, cela était une question de cœur en réalité et pour le moment, il semblait quand même battre un peu plus vite. En tout cas, cette jolie femme semblait lui dire qu'elle trouvait l'endroit paisible et il eut un petit sourire avant de lui répondre, évitant toujours de la regarder et cela bien qu'elle était un peu couverte maintenant.

"Oui, très paisible même, j'ai fait en sorte que peu de chasseur vienne polluer cette endroit, ce ne fut pas des plus simple, mais maintenant, je dois avouer que j'aime ce qu'est devenu cette forêt."

Il avait un sourire un peu plus franc maintenant alors qu'il commençait à ce demander depuis combien de temps il était en train de parler à cette jeune femme. Bien entendu il était aussi un peu inquiet pour elle, surtout dans le cas ou des anges reviendraient à nouveau. Toutefois, il y avait aussi la jeune fille qu'il devait retrouver, cela faisait assez longtemps maintenant, il s'inquiétait un peu plus. Il se gratta donc un moment le menton, réfléchissant avant de finalement lâcher quelque chose.

"Je m'inquiète vraiment pour elle, j'espère qu'elle n'est pas tombé sur quelque chose de trop gros pour elle..."

Il continua donc de montrer un certain air expliquant quand même ce qu'il avait en tête pour le moment. Cela était un sacré dilemme, il ne pouvait pas vraiment la laisser seule avec sa tenue dans cet état, néanmoins, il y avait Abigaël qui courrait peut être un risque. Bien entendu, tout était peut être que son imagination, mais que voulez vous, avec tout ce qu'elle avait déjà subit, il n'avait pas envie qu'elle ai peur de nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Sam 10 Sep - 16:40

Leif s'inquiétait pour elle, sans même savoir que c'était elle… En fait, Leif s'inquiétait pour tout le monde… C'était un homme vraiment prévenant… Mais elle, elle ne savait pas si elle avait vraiment envie de se comporter en adulte… Elle l'avait tout de même remercié d'un simple baiser sur la joue qui avait semblé le perturber quelque peu, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi. Il lui avait dit que ce n'était rien et que, puisqu'elle avait été si gentille, il ne voyait pas pourquoi on pourrait lui chercher du mal… Ah… si il savait… Mais elle ne voulait pas le lui dire. Elle détourna les yeux, un éclat de tristesse dans le regard.

« Si seulement plus de monde pouvait penser comme vous, ce monde serait plus paisible et les parents n'auraient plus à craindre pour la vie de leurs enfants... »

Pour changer de sujet, elle avait un peu parler de l'endroit, ce qui lui permettait au passage d'en savoir un peu plus sur l'endroit où ils vivaient quand elle n'osait pas trop le questionner autrement. Il lui avait alors expliqué qu'il avait fait en sorte que peu de chasseur vienne dans cette endroit, ajoutant que, si ça n'avait pas été simple, il aimait ce que l'endroit était devenu.

« Vous avez bien raison de l'aimer autant et de vous battre pour qu'il reste un petit coin de paradis... »

Cependant, encore et toujours, il s'inquiétait pour elle, craignant qu'elle ne soit tomber sur quelque chose de trop gros pour elle. Alors, cachant toujours l'un de ses yeux, elle avait simplement posée sa main sur le bras de Leif avant de lui parler, affichant toujours ce sourire plein de bonté et de douceur :

« Allez y, si vous vous inquiéter vraiment, mais je pense que vous n'avez pas à le faire. Quand à nous… Je suis convaincu que nous nous reverrons un jour, alors, à bientôt… Et ne vous en faites pas pour moi, je saurais me défendre seule le temps de me mettre en sécurité. »

Elle lui sourit encore avec douceur pour le rassurer. Après ça, elle attendant qu'il se décide à s'éloigner, puis, elle retourna près de ses affaires avant de réaliser que sa robe n'était pas sèche. Ainsi, elle dû attendre encore un peu plus longtemps, espérant tout de même qu'elle n'allait pas trop l'inquiéter… Puis, elle changea à nouveau d'âge, maintenant maintenant la robe trop grande contre elle alors qu'elle se changeait. Puis, elle la plia soigneusement et la rangea dans son sac avant de faire jaillir ses ailes blanches. Pour économiser encore sa cheville qui se remettait, elle rentra à la 'maison' ne prenant pas vraiment le temps de rattacher ses longs cheveux blond, encore humide de ce bain qu'elle avait plus ou moins pris. Elle était un peu essouffler et regarda autour d'elle un moment pour pouvoir trouver le moyen de le rassurer le plus rapidement possible. Son regard s'était alors posé sur la guitare… Oui…

Abigaël s'assit alors près de sa peluche, puis, elle ferma les yeux, commençant à jouer pour attiré Leif comme elle l'avait fait involontairement un eu plus tôt avec sa propre voix. Ses cheveux tombaient sur ses épaules, complètement lâcher. Elle continua encore et toujours de jouer. Maintenant, elle n'avait plus qu'à attendre… Continuer de jouer et attendre qu'il revienne. Peut-être qu'il lui ferait des reproche, mais quand elle lui expliquerait, il comprendrait probablement pourquoi elle s'était éloigner… En attendant, elle sentait son coeur qui battait un peu vite à cause de sa course et de ce qui venait de se passer. Leif n'était vraiment pas comme les autres… Elle l'aimait bien… vraiment… Et pas seulement parc qu'il veillait sur elle, quoi qu'elle fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Jeu 27 Avr - 15:12

Peut être que Leif avait perdu un peu de sa contenance à cause de cette jeune femme, il fallait dire qu'a force de ne côtoyer personne, cela semblait assez affecter ces discussions. Maintenant, pour la jeune Abigaël, il ne semblait pas avoir de mal, peut être du fait qu'il la pensait encore comme une petite fille, maintenant, il faisait quand même bien attention à ne pas la traiter totalement comme une enfant, il se doutait du genre d'effet que cela pourrait avoir. Après, vu l'endroit ou ils se trouvaient, elle allait certainement devoir apprendre certaine chose pour ce qui était de ce débrouiller dans ce milieu hostile, il serait toujours la bien évidemment, mais cela valait toujours le coup de savoir certaine chose.

Pour ce qui était donc de la femme en face de lui, il ne savait pas trop quoi lui dire d'autre, surtout qu'elle semblait penser qu'un monde avec lui comme exemple pouvait être paisible, il ne cherchait pourtant pas à faire quelque chose de si exemplaire. Un coin de paradis, il n'y avait pas penser aussi hautement, mais d'un certain côté, elle n'avait pas tord, Leif hochait donc simplement la tête en se grattant le menton, voyant qu'au moins, certaine personne pouvait comprendre ce qu'il cherchait à faire ici.

La manière que la jeune femme se comportait le dérangeait légèrement, le faisait rougir très légèrement aussi, mais elle avait raison, il devait la retrouver, il s'inquiétait un peu pour elle après tout. Il ne savait pas si elle pourrait vraiment se défendre, il ne savait rien d'elle après tout, néanmoins, il voulu quand même être certain pour Abigaël, alors il hocha la tête tout en cherchant quand même quelque chose à dire, cela n'allait pas être grand chose, mais bon.


"Je comprend, si jamais vous avez un problème, n'hésitez pas à crier, je vous entendrais de loin. Pour ce qui est de nous revoir... surement, peut être que cette fois ci je serais un peu moins... décontenancer par certaine chose..."

Peut être parlait il de la fille qu'il cherchait, ou alors de la présence d'une femme un peu dénudé qui l'avait toucher. Bref, après un autre salut, l'homme prit la route pour chercher le plus vite possible Abigaël. Au passage, il trouva bien entendu certaine chose à frapper, même un chasseur qui semblait penser que la forêt était un terrain sans foi ni loi, tant pis pour lui. Bientôt, il avait déjà parcouru un sacré bout de route et aucun signe d'elle, cela allait vraiment finir par l'inquiéter.

Ce fut à ce moment la qu'il entendit quelque chose vers chez lui, de la musique?, il n'y avait qu'une personne capable de faire cela. Courant vite vers sa maison, il ouvrit la porte pour la voir en train de jouer et il poussa un soupir, un peu de soulagement bien entendu, au moins elle n'avait rien eut. Il s'approcha alors d'elle et lui tapota avc un doigt sur sa tête avant de ce mettre à côté d'elle, elle avait vraiment le don pour faire peur par moment.


"Tu n'a pas eu de problème ce matin?, je n'ai pas pu te trouver de la journée."

Non, il ne la critiquait pas, après tout, il ne voulait pas qu'elle ai peur de lui, bien qu'il lui avait quand même tapoter sur la tête pour lui montrer qu'elle n'avait pas été assez prudente. Maintenant, le tout était de savoir ce qu'ils allaient faire tout les deux, il avait bien quelque idées en tête mais il fallait qu'il en discute, alors autant faire cela autour d'une repas non?

"Tu as trouver de quoi manger dans las forêt?, autrement je vais préparer le petit déjeuner, on pourra discuter de la suite des évènements pendant le repas."

En tout cas, lui n'avait pas vraiment manger alors il partit se mettre vers le coin cuisine pour commencer quelque chose. Par ailleurs, il venait de ce rendre compte qu'il devait parler de cette femme à Abigaël dans cas ou elles se rencontreraient, enfin, encore quelque chose à faire pendant qu'ils mangeraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Jeu 27 Avr - 23:15

Abigaël avait simplement sourit quand il lui avait dit de crier si elle avait un problème, assurant qu'il l'entendrait. La jeune femme avait simplement sourit en le regardant partir, puis, elle s'était changé et avait repris sa forme enfantine. Elle avait alors rejoint l'habitation de son protecteur et elle avait finit par jouer, sachant que cela aurait un double effet : ça l'attirerait et ça le rassurerait quand à comment elle allait. En effet, il rentra bien rapidement et elle le vit soupirer avant qu'il ne vienne lui donner une légère tape sur la tête avec un doigt. Elle avait alors froncer le nez, puis elle avait arrêter de jouer. Leif s'était alors installé près d'elle et lui avait demandé si elle n'avait pas eut de problème au matin, ajoutant qu'il ne l'avait pas trouver de le journée.

"Je n'ai pas eut de problème je n'étais pas très loin... Tu as du me louper de peu quand tu cherchais... Ne t'en fais pas, je vais bien."

Ses ailes blanches étaient encore visible dans son dos, mais ce n'était pas bien grave... même si elles s'agitaient un peu dans son dos, comme si ces semi-vérités la rendait nerveuse. Il lui demanda ensuite si elle avait trouvé de quoi manger en forêt et elle s'était légèrement mordillé la lèvre. Elle avait alors doucement secoué la tête. Elle rangea ensuite soigneusement sa guitare avant de se lever pour rejoindre l'homme. Elle boitillait encore légèrement, mais c'était mieux que rien. Et puis, son boitillement était plus psychosomatique qu'autre chose elle n'avait quasiment plus aucune douleur.

"Je n'ai pas vraiment pensé à ça... J'étais juste sortie prendre un peu l'air, c'est tout... Je peux t'aider ?"

Demanda-t-elle en se positionnant à coté de lui. Elle le regarda du coin de l'oeil, attendant maintenant ses consignes. Abigaël se demandait si il allait lui parler de sa "rencontre", elle se demandait. Les ailes de la jeune fille frissonnèrent doucement alors qu'elle laissait son esprit divagué. Elle avait réussit à le gêner en étant sous sa forme adulte... peut-être qu'elle devrait lui dire que c'était elle... Non... Elle n'était pas encore sure que ce soit encore une bonne idée... on ne savait jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Lun 7 Aoû - 16:03

Leif avait quand même eut chaud, il ne c'était pas attendu à trouver une femme dans la forêt de cette manière. D'un côté, cela lui avait clairement montrer qu'il n'était plus vraiment capable de discuter avec ce genre de personne facilement. Il espérait également qu'elle n'avait pas remarquer parfois quand il avait légèrement détourner le regard pour éviter que ce dernier ne s'attarde quelque part, il avait un peu honte de lui. Il avait pourtant passer l'âge de ce genre de gaminerie, il n'était plus tout jeune, mais non, son corps semblait encore réagir un peu à ce genre de stimuli, c'était à ce demander si il devait être heureux ou pas de cette révélation.

Abigael était donc rester dans les environ de la maison, ce qui éveillait légèrement les soupçon de Leif. Comment avait il pu la rater aussi facilement, il connaissait après tout les alentour comme sa poche. Maintenant, il y avait toujours la possibilité qu'elle avait bouger en même temps que lui, ce qu'il l'excluait pas, qui plus ai, du moment qu'elle ne c'était pas trop éloignée, il ne voyait aucun inconvénient. La seule chose qu'il aurait aimé était simplement qu'elle lui laisse un mot ainsi que la zone ou elle se rendait, de cette manière, si elle avait vraiment un problème, il n'aurait pas à trop chercher pour la sauver, oui, il s'inquiétait un peu pour elle.

"Je comprend, mais la prochaine fois, préviens moi avec un message, cela m'inquiétait légèrement."

Autant mettre cela au clair pour qu'elle comprenne que cela pourrait lui faire du mal de la voir blessé, enfin, plus qu'elle ne l'avait été avant de la trouver. Toujours était il qu'il semblait avoir raison de préparer quelque chose, elle n'avait pas encore manger, ce qui le fit soupirer légèrement, ce n'était pas vraiment correct de partir l'estomac vide. Elle semblait encore boitillé alors qu'elle s'approchait de lui, toutefois, sa jambe semblait être en grande partie guérit, peut être que cela n'était encore qu'une question de temps. Bref, elle semblait vouloir aidé à préparer le repas et il n'était pas du tout contre, lui tendant un petit couteau et lui désignant les légumes.

"Occupe toi des légumes pendant que je prépare la viande, ensuite, on utilisera un peu de lait pour quelque chose de leger."

Après tout, il était encore le matin, autant ne pas trop charger l'estomac de cette dernière. Il ne leur fallu en tout cas pas longtemps pour préparer un petit déjeuner équilibré et tout de même bien présenté, Leif félicitant Abigaël pour ce qu'elle avait fait avec les légumes. Le repas se fit par la suite dans le silence, l'homme semblant réfléchir à quelque chose. En réalité, il y avait une chose qu'il devait faire si jamais elle voulait rester en sa compagnie, la forêt était dangereuse après tout, il se gratta donc un peu la tête avant de lui déclarer cela.

"Tu sais, Abigaël, pour rester ici longtemps, il va falloir commencer à travailler un peu ton endurance physique."

Maintenant, il semblait se rendre compte qu'il n'avait pas préciser quelque chose et qu'il avait peut être été ... un peu brusque dans sa manière de faire. Elle n'était pas un homme après tout, peut être qu'elle n'avait pas envie d'avoir des muscles de partout comme lui, il hocha la tête face à ces propre réflexion avant de prendre la parole de nouveau.

"Enfin..., je dis travailler le physique, mais tu ne va pas devenir comme moi, ne t'en fait pas, tu as certainement d'autre envie que de devenir une masse de muscle haha."

Oui oui, il devait prendre en compte qu'elle était une femme, alors elle avait certainement d'autre préférence côté physique. En parlant de physique..., il eut un léger rougissement en pensant de nouveau à la femme de tout à l'heure, cela était peut être un bon moment pour en parler, peut être qu'elle l'avait vu auparavant.

"Dit moi, Abigaël, tu n'aurait pas vu une jeune femme blonde pendant que tu as prit l'air aujourd'hui?, elle semblait assez sympathique et .... tousse enfin, cela est rare de voir autant de personne en aussi peu de temps dans la forêt."

A bien y réfléchir, il avait rencontrer Abigaël, ces poursuivant ainsi que cette jeune femme en l'espace de quelque jours, cela était, de son point de vue, bien plus qu'en une petite dizaine d'année. Toujours était il qu'une fois le repas terminer, l'homme s'étira légèrement avant de quand même faire un petit tour de ces réserve, voir si il y avait besoin de chasser ou alors si quelque chose manquait. La suite allait être assez simple, certainement chercher à entrainer doucement Abi dans le but qu'elle n'ai plus aucun problème dans la forêt, même si il avait peur que cela soit trop ... lourd pour elle. Leif soupira, il allait devoir bien réviser son programme d'entrainement si il ne voulait pas la surmener, mais tant qu'il ne passait pas au moins un jour, il ne saurait pas le potentiel de la petite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mar 8 Aoû - 1:49

Abigaël était touchée... Il s'inquiétait vraiment pour elle ? La petite ange ne l'aurait pas penser à ce point là cependant... Ça lui faisait plaisir, elle avait un peu l'impression de retrouver comme une seconde famille. Leif lui avait alors dit qu'il comprenait, mais il lui demanda tout de même de lui laisser un message la prochaine fois qu'elle s'absenterait. La jeune fille avait alors hoché la tête, un petit sourire se posant maintenant sur ses lèvres. Puis, elle avait simplement pris la parole :

"D'accord... Je suis désolée... Je ferais un message la prochaine fois, c'est promis... Je ne pensais pas autant t'inquiéter."

Elle avait ensuite proposer son aide à Leif pour préparer le repas et il lui avait alors demandé d'éplucher les légume et elle avait doucement hoché la tête. Puis, elle avait emmener le tout à table et elle avait commencé à éplucher les légumes en faisant au mieux pour en gâcher le moins possible. Elle le fit avec beaucoup d'application. Puis, finalement, reposa le couteau et de passa une main dans la nuque, repoussant doucement ses cheveux blond dans son dos. Il avait terminé de préparer le repas et tout deux avaient maintenant manger en silence. Après tout, ce n'était pas vraiment comme si il y avait grand chose à dire, n'est-ce pas ? Abigaël ne savait pas vraiment quoi dire à la jeune femme pour le coup... C'était assez compliqué... Finalement, l'homme repris la parole et lui proposa alors de travailler son endurance physique si elle voulait demeurer avec lui. Il s'était rapidement repris et lui avait expliqué que ce n'était pas parce qu'il voulait qu'elle se renforce qu'il lui demandait de devenir un tas de muscle comme elle.

"Je... Je veux bien... Mais je ne sais pas vraiment si je serais vraiment à la hauteur de ce que tu attend de moi... Mon père a toujours voulu que je me tienne loin des conflits... Mon... Père..."

Elle se tue alors que les souvenirs de son père et de sa mère lui revinrent en mémoire... Ils étaient morts... Elle était seule... Même si il prenait soin d'elle, ce n'était pas pareil... ce ne serait jamais pareil... Elle ne pleurait pas, elle n'avait pas le droit de pleurer, elle devait juste être forte. Elle savait ce qu'elle était, une Néphélim, un être qui, ici, n'était pas accepté... Que les Anngines et les Démonis voulaient éliminé à tout prix, comme pour montrer qu'une entente entre eux était impossible. Le silence s'installa et Abigaël chipota avec ce qu'il restait dans son assiette... Puis, Leif commença à la questionner, cherchant à savoir si elle avait vu une femme blonde et elle avait déglutit un instant avant de hausser les épaules.

"Non, je n'ai croisé personne que toi, sinon j'aurais fait demi-tour et je serais rapidement venue me réfugier ici avant qu'on ne puisse me repérer. Je suis consciente que je suis constamment en danger..."

Cependant, la réaction de l'homme quand à la "jeune femme blonde" Abigaël se posa quelques questions... Il semblait trouver de l'intérêt à son autre forme. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais voilà longtemps maintenant qu'elle était une enfant et qu'elle agissait comme telle. La semi Anngine termina cependant son assiette pour l'emmena pour la laver, boitillant toujours légèrement... Hum... D'ailleurs, à ce sujet, elle s'inquiétait un peu des leçons qu'il voulait lui donner... Elle s'était alors à nouveau tourner vers Leif, soulevant légèrement le bas de sa robe pour lui montrer sa cheville avant de lui parler :

"Je ne suis pas encore complètement guérit alors, si tu pouvais ne pas oublier ça dans les exercices... Merci."

Elle lui adressa un sourire plein de douceur. Abigaël se passa une main dans la nuque et se mordilla doucement la lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Dim 17 Sep - 3:03

Bien, Abigaël avait comprit pour le message, ce qui lui faisait quand même plaisir, il ne souhaitait pas du tout qu'elle subisse encore quelque chose pour aggraver son malheur. Cela était trop récent pour elle encore, il pouvait sentir qu'elle n'était pas prête à voir d'autre personne, de toute façon, ce n'était pas comme si il allait y en avoir beaucoup qui allait venir ici. Leif allait simplement garder cela en tête, il fallait faire un peu plus attention à sa forêt, avec tout ce qu'il c'était passé récemment, cela pourrait provoquer quelque chose.

Le repas arriva alors et bien entendu, Leif avait du parler de l'endurance physique. Il ne pouvait pas l'aider pour la magie, il ne savait pas l'utiliser, la même chose était le cas pour d'autre fait de sa propre race. Toutefois, pour ce qui était du combat, de sa force voir même des capacités à rester en vie, il était un expert en la matière. Néanmoins, ce dernier aurait du prévoir que parler ainsi lui aurait peut être rappeler sa famille, il la sentit redevenir triste, bien qu'elle ne pleurait pas. Il s'approcha alors d'elle doucement, gardant son assiette à porté de fourchette, puis posa sa main organique sur sa tête, la caressant avec douceur alors qu'il lui répondit avec un hochement de tête.

"Je comprend, et si tu souhaite continuer de lui obéir, je comprendrais, toutefois, l’entraînement physique n'est pas uniquement pour le combat, il est pour la vie de tout les jours. Surtout dans cette forêt, il faut parfois faire pas mal de marche pour trouver ce qu'on à besoin, alors être endurant sera une obligation."

Il eut alors un petit sourire, restant un peu plus proche d'Abigaël pour tenter de lui remonter le moral. Habituellement, l'homme n'était pas aussi expressif, ou plutôt, il se méfiait un peu des étranger. Toutefois, cette jeune fille..., elle avait perdue sa famille, elle était sans rien, alors même si il ne pouvait pas faire office de père, il allait faire son possible pour ne pas paraître sans sourire devant elle, essayer de continuer à ce qu'elle se sente chez elle ici.

Quoi qu'il en soit, le repas fut maintenant terminer et Leif hocha simplement la tête quand à la demande de la jeune fille, il savait qu'il n'allait pas lui donner quelque chose de trop complexe au départ. Il invita donc cette dernière à le suivre dehors, s'étirant lourdement avant de regarder dans les alentour, histoire de faire attention à ce qu'il n'y ai pas de bête féroce pour ce qu'il cherchait à faire. Il fouilla alors un moment dans une petite cabane, à la recherche de ce qui allait aidé Abigaël à s’entraîner tout en lui parlant doucement.

"Tes ailes, elles sont quelque chose de physique?, ou alors magique?, je ne sais pas si il est possible de les entraîner ou pas en fait."

Il devait prendre cela en considération, autrement, elle n'aurait pas l'avantage dans certaine situation. Mais passons, quand il revint devant Abigaël, ce fut avec un petit seau en bois. Suite à cela, l'homme lui indiqua alors de regarder à une certaine distance de la maison, à ce qui ressemblait à une sorte de pompe à eau. Comment était elle arriver la?, il avait certainement du l'installer seul, mais il était complexe de lui demander ou il avait trouver les matériaux pour l'installation, il ne semblait pas avoir d'argent après tout.

"Bon, dans un premier temps, on va essayer de voir de quoi tu est capable, de cette manière, on ne forcera rien et ta guérison ne sera pas trop ... déranger. Le principe est simple, tu va voleté jusqu'à la pompe la bas, remplir ce seau d'eau, et revenir en le portant avec uniquement tes mains pour le remplir à la citerne. Maintenant, si jamais tu sens que tu as mal au ailes, dans le cas ou cela est possible, ou alors au bras, ne force pas trop d'accord?, comme tu l'a dit, tu est encore en guérison, cela est juste pour voir tes limites, on attendra que tu soit entièrement d'aplomb pour quelque chose de plus long."

Il se gratta alors doucement la tête en s'installant non loin, lui donnant le départ quand elle le désirait. De son coté, Leif allait essayer de voir dans son grand stock d'herbe et de plante ce qui pourrait aider la jeune fille à mieux se sentir. Rien ne l'avait tuer dans le lot, alors il devait bien y avoir quelque chose de pratique la dedans. Maintenant, il pourra toujours lui demander conseil, si elle s'y connaît assez en plante, autrement, il faudra qu'il choisisse ce qu'il pensait être le moins néfaste. Leif continuait donc ces recherche tout en surveillant étroitement cette dernière, il ne voulait pas qu'elle se fasse du mal, voir même qu'elle se force trop. Bien que d'un côté, il aurait un petit sourire si elle voulait se montrer sous son meilleur jour, il préférait qu'elle attende qu'elle soit soigné pour cela, enfin, retour au plantes pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Dim 17 Sep - 15:52

Abigaël avait accepté qu'il l'entraîne, même si ça allait contre les principes que son père. Leif lui dit maintenant qu'il comprenait qu'elle préfère obéir à son défunt père. Il lui dit aussi que l'entraînement était aussi dans la vie de tout les jours. Ils avaient cependant achevé de manger, puis, ils étaient tout les deux sortis de leur habitation. Il lui avait alors demandé si ses ailes était plutôt physique ou plutôt magique... La jeune femme pencha légèrement la tête sur le coté. Elle ne s'était jamais posé la question et elle avait alors fait apparaître ses ailes. Ses dernières battirent quelques instant dans son dos, puis, elle haussa simplement les épaules, le plus calmement du monde.

"Je ne me suis pas poser la question et je ne l'ai jamais posé à qui pouvait me le dire... Je suppose... je suppose qu'il faudrait que je les travaille pour vraiment comprendre, mais ça me viens tellement naturellement..."

Abigaël regarda son protecteur... peut-être que... qu'elle devrait prendre une apparence plus... endurance. Il lui avait ensuite montré une pompe et elle pencha légèrement la tête sur le coté, ça n'avait pas l'air vraiment particulier. La Nephelim se mordilla légèrement la lèvre... Oui, ça ne lui semblait pas vraiment insurmontable. La jeune femme récupéra alors le sceau et soupira doucement. Allez ! Elle pouvait probablement le faire sans aucun doute. La blonde alla donc jusqu'à la pompe et rempli le seau d'eau, puis, elle le pris entre ses deux mains et s'envola dans les airs.

"Je vais faire de mon mieux..."

Abigaël s'envola simplement et se rendit donc à la citerne où elle vida de seau, avant de recommencer encore... et encore... et encore... et encore... Jusqu'à ce que ses bras ne commencent à lui faire un peu mal, mais, malgré cela, elle continua encore et toujours, jusqu'à ce que simplement soulever le seau plein lui devienne très difficile. Même ses ailes commençaient à tirailler, alors, elle avait simplement fini par se poser au sol après avoir vider une dernière fois le seau dans la citerne avant de se poser au sol, un peu essoufflée.

"Je... Je n'en peux plus..."

Abigaël se laissa simplement retomber au sol, épuisée, elle n'en pouvait tout simplement plus et elle avait mal partout. Ses épaules lui faisait mal... ses ailes étaient un peu engourdie et elle avait eut un peu de mal à les faire disparaître. Et maintenant ? Maintenant ? Elle ne savait pas vraiment pour le coup. La Nephelim se passa une main dans la nuque, elle avait soif... vraiment soif. Après quelques instants, elle se releva et, malgré la douleur, elle alla à nouveau à la pompe. Elle activa la pompe et avala quelques gorgée d'eau, elle ne savait pas trop ce qu'elle allait pouvoir faire maintenant. La blonde soupira doucement et tourna maintenant les yeux vers son protecteur avant de lui dire simplement :

"Désolée, je ne peux pas continuer, mes bras me font trop mal..."

Elle avait pourtant sérieusement rempli la citerne, montrant qu'elle était probablement plus endurante qu'on aurait pu le laisser penser. cependant, elle finit par s'asseoir près de son... mentor ? S'asseyant simplement près d'elle, ses bras était très douloureux, mais elle était déjà en train d'utiliser sa magie pour soulager ses bras douloureux, même si c'était au risque de se fatiguée encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'un monde, le début d'un autre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Illisia :: Le reste du monde-
Sauter vers: