Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fin d'un monde, le début d'un autre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Sam 17 Oct - 1:39

Cours Abi, cours et cache toi ! Ca avait été ce que sa mère lui avait demandé, ça avait été ce qu’elle avait fait. De sa cachette, elle avait vu des hommes passés très près d’elle alors qu’on la cherchait. Elle avait vu les corps de ses parents attaché à des grands piquets et brûlés. Les larmes lui avaient brûlé les yeux, mais elle ne pouvait pas pleurer, elle devait fuir. Elle mit toute ces forces dans cette fuite, n’évitant parfois que de justesse. Elle fuit, sans rien d’autre que le sac qu’elle avait sur le dos et ne doutant pas une seconde que dès le lendemain, toutes leurs affaires seraient brûlées ou aurait changer de propriétaire…


Depuis combien de temps fuyait elle ? Abigaël ne savait plus, mais elle ne s’était pas accordé le temps de pleurer ses parents, tout juste celui d’une heure de sommeil grappillée par ci, par là, tout juste le temps de puiser dans ses maigres réserves qu’elle avait eut… et qui n’étaient plus… Elle continuait pourtant à fuir, mais, tant qu’elle n’était pas en danger, elle marchait plus qu’elle courrait. Elle avait faim, elle avait soif, elle était fatiguée, mais elle ne voulait pas s’approcher d’eux, elle voulait s’éloigner le plus possible de chez elle, passer le portail peut être… si il n’y avait pas d’autre solution. Elle s’adossa à un arbre le temps de souffler quelques instants. Elle pensait les avoir semer, mais elle avait de petites jambes et elle n’était pas très douée pour masquer ses traces. Une nouvelle vague d’adrénaline plus tard et elle se remettait à courir.

Cependant, elle fatiguait et de plus en plus, ses muscles la brûlaient sous l’effort et elle commençait à perdre du terrain, jusqu’à ce qu’une flèche ne s’enfonce dans son épaule, l’envoyant valser au sol avec un gémissement. On annonça l’avoir trouver. Les larmes lui brûlaient les yeux, mais elle se força à se relever et à se remettre à courir, malgré ses bottes, ses pieds devaient être blessés à cause de toute cette marche… Tant pis, elle devait continué, ce n’était pas le courage qui lui manquait. Elle tenta de concentrer sa magie et envoya un faisceau d’énergie en arrière, pour tenter de gagner un peu de temps… Mais plus elle courrait, plus elle fatiguait. La course repris, mais elle était de plus en plus lente et de plus en plus maladroite. Finalement, elle se pris les pieds dans une racine et s’étala de tout son long. Quand elle tenta de se relevée, elle se pris les pieds dans le tissu de sa robe déchiré et s’effondra à nouveau.


« Non… »

Abigaël se recroquevilla tant bien que mal sur elle-même. Les anges commencèrent à arriver et ils insultèrent l’enfant, la traitant de monstre et la menaçant de leurs armes. Elle couvrit son visage de ses bras et une bulle d’énergie crépitante se forma autour d’elle alors qu’elle se coupait peu à peu du reste, attendant la mort puisqu’elle ne se sentait pas vraiment capable de mieux pour le moment. Elle se sentait tellement faible et tellement mal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Sam 17 Oct - 2:49

Encore un jour sans rien faire, encore un jour ou Leif ne savait pas ce que sa vie voulait dire maintenant, il avait tellement fait de chose, frôler la mort tellement de fois, mais maintenant, cela ne semblait pas avoir d'importance si personne ne voyait ce qu'il faisait, les vingt première années avaient été excitante pour lui, mais maintenant, cela commençait à lui demander bien moins que d'habitude, il lui manquait quelque chose, mais il ne pouvait pas savoir quoi, il soupira alors et commença à fumer, bien entendu, ce n'était pas du tabac mais plutôt un mélange de divers plante en vue de calmer son esprit et aussi de renforcer son corps, ce n'était pas de la drogue, juste que cela sentait mauvais et avait un gout atroce.


Il entendit quand même au bout d'un moment du mouvement plus loin, il ne savait pas ce que c'était, mais vu qu'il n'avait jamais eut de visite en un peu plus de vingt ans, il se décida à allé voir, il s'étira alors un peu, regarda avec quoi il était habillé, il était torse nu comme d'habitude, mais cela ne semblait pas vraiment le déranger, il se mit donc à suivre les bruits pour trouver ce qui semblait déranger la forêt, d'un certain côté, il semblait être exciter à l'idée de ce battre contre quelque chose de nouveau, mais d'un point de vue externe, il semblait surtout calme, c'était assez compliqué de voir la différence, enfin en même temps, il n'a parler à personne depuis assez longtemps.


Il vit alors un spectacle horrible, une jeune fille dans une bulle d'énergie entourée d'anges qui semblaient lui vouloir du mal, il soupira alors, c'était bien la première fois qu'il voyait ce genre de chose, mais sa réaction fut assez immédiate, il mit un coup de pied à l'un des anges et l'envoya valser à plusieurs centaines de mètres, il s'étira alors et demanda au créature volante de partir, que cela était sa forêt et qu'il n'acceptait pas qu'on s'en prenne à une enfant, les anges eut alors un grand rire, le traitant d'humain incapable de la défendre et ils lancèrent des sorts mortel dans sa direction, sans que cela n'ai le moindre effet sur lui.


On le traita alors de monstre, ils se demandèrent comment un simple être humain pouvait contrer un sort aussi puissant, il soupira alors et expliqua qu'ils étaient trop complaisant dans leur vie pour savoir ce qu'on corps créer à force de frôler la mort était capable de faire, puis, sans vraiment parler plus, il commença à les massacrer, cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas combattu quelque chose d'humain, cela faisait du bien, après, il semblait remarquer qu'il semblait vraiment être capable de rendre son corps insensible à la magie, mais il n'y prêta pas plus attention que cela, peut être qu'il devait les tuer, après tout, ils avaient bien voulu tuer cette jeune fille, il les tua donc, sans vraiment chercher à faire quelque chose de spectaculaire, une fois que tout cela fut terminer, il s'étira alors et traversa la bulle de la jeune fille en utilisant ce qui semblait être sa capacité à annuler la magie autour de lui pour lui tapoter le dos et lui demandait si il pouvait s'occuper de sa blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Sam 17 Oct - 14:04

Abigaël attendait presque la mort, recroquevillée sur elle-même quand elle entendit un bruit de combat qui commençait. Timidement, elle avait risqué un coup d’œil par-dessus son bras pour voir qu’un homme, apparemment un humain, lui était venu en aide et s’opposait aux anges, allant même jusqu’à les menacer. Bien sur, ils ne le prirent pas au sérieux et si l’enfant n’était pas si désespérée, elle lui aurait probablement demande de ne pas se mettre en danger, de ne pas se mêler de ça, même si ils étaient en quelque sorte sur son territoire. Cependant, elle n’en fit rien, restant simplement prostrée à assister à ce combat. Cet homme paraissait insensible à la magie angélique… ce qui lui valu l’appellation de monstre à lui aussi. Ensuite, l’homme élimina les anges, un à un sous le regard horrifié de la blonde. Finalement, il ne resta plus qu’Abi et cet homme entourés des cadavres des anges et elle posa alors son regard pair sur lui, la bouche légèrement entrouverte, mais sans parvenir à parler…

Il s’était ensuite tourné vers elle et un instant il s’était demandé si il allait la tuer maintenant… Puis, elle se sermonna mentalement : il avait fait ça pour l’aider, alors pourquoi la tuer maintenant ? Sans aucune gêne, il passa outre son bouclier d’énergie et était venu posé la main sur son épaule. Il lui demanda alors si il pouvait s’occuper de sa blessure. Abigaël avait simplement hoché la tête avant de lui présenter au mieux de son épaule, mais le tissu de sa robe couvrait la blessure alors ce n’était pas si simple de la soignée. Cependant, quand il pourrait la voir, il remarquerait probablement que la plaie avait semblé déjà commencé à se refermée autour de la flèche qui était toujours plongée dans son épaule et lui faisait un mal de chien… Cependant, il n’y avait pas de doute quand au fait que la jeune fille était à bout de force. D’ailleurs, son bouclier commença à crépiter, puis à s’affaiblir avant de s’estomper et de disparaître.

Pendant ce temps, le nerf de l’enfant s’était un peu relâché et, maintenant, les larmes s’étaient mises à coulées sur ses joues. D’abord, elle avait pleuré silencieusement, puis, ses épaules avaient commencé à être secouées par des sanglots, elle n’en pouvait vraiment plus de tout ça. Elle avait perdu toute sa famille, elle avait été chassée comme un vulgaire animal et elle n’avait pas pu avoir de moment de relâche jusqu’à maintenant… Alors, sans se soucier qu’il soit encore en train de la soignée, il se laissa aller à sa peine et pleura jusqu’à ne plus pouvoir le faire. Jusqu’à ce que la fatigue la rattrape et qu’elle ne finisse par succomber à l’épuisement, sombrant dans l’inconscience tout contre cet inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Sam 17 Oct - 15:30

Bien, Leif avait tuer tout les ange sans le moindre remord, en même temps, ils étaient en train de pourchasser une jeune fille qui semblait vraiment à bout de souffle et même sous le point de mourir de fatigue, il n'était pas idiot, il voyait clairement que c'était juste encore une chasse au monstre, pour sa part, ce qui se passait en ville ne lui importait pas, il n'y avait que la loi de la jungle ici, même si c'était une forêt..., bref, il avait laisser les cadavres ou ils étaient, juste pour le cas ou quelqu'un voulait les chercher plus tard, peut être qu'ils comprendront qu'ils ont croiser quelque chose qu'il ne fallait mieux pas déranger et qu'ils allaient penser que la petite était morte maintenant, comme cela, elle se sentira mieux.


Maintenant, il ne restait plus qu'a la soigner, elle avait donner son accord alors il pouvait commencer, il transforma alors sa main, les doigts semblant s'ouvrir pour faire apparaitre des instrument de chirurgie, il c'était entrainer sur lui même, alors il était parfaitement capable de la soigner, toutefois, elle semblait pleurer de plus en plus et il lui expliqua alors qu'elle n'avait plus rien à craindre du moment qu'elle était avec lui, puis, il la vit effondrer d'épuisement alors il commença le plus urgent, même si cela commençait à être soigner, c'était une mauvaise idée avec la flèche toujours la, il coupa alors un côté pour tirer d'une traire l'autre, comme cela, elle sentira juste une petite douleur, une fois que cela fut fait, il nettoya la plaie et y passa un baume pour accélérer la guérison, il aida alors la plaieà se refermer et rangea un moment son bras en forme normal pour la porter comme une princesse jusqu’à chez lui.


Sa maison, ou plutôt ce qui en ressemblait, était une sorte de grotte qu'il avait aménager avec diverse peau et autre produit en bois qu'il avait fait lui même, à l'avant, il avait quand même fait un petit agencement en bois pour agrandir, histoire de faire quand même plus jolie, bref, une fois arriver, il la posa sur ce qui était son lit et se gratta un moment la tête, elle semblait complètement épuisé et elle avait surement besoin d'un remontant, il chercha alors quelque chose pour la revigorer, mais comme elle ne pouvait pas vraiment le boire, et que ce n'était pas une injection, il choisit une autre méthode, le bouche à bouche, il prit une gorgée en bouche et l'embrassa pour qu'elle puisse boire, quand il fut certain qu'elle avait tout prit, il essuya ces lèvres et posa une couverture faite en peau sur la jeune personne, il ne lui restait plus qu'a ce reposer, pour sa part, il regarda un moment dans un coin froid si il lui restait de la viande pour préparer quelque chose dans le cas ou elle voulait manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Sam 17 Oct - 20:54

Abigaël était donc passé inconsciente et, même la douleur qu’elle ressentit quand il lui ôta la flèche ne suffit pas à la faire reprendre ses esprits. Pendant qu’il la ramena chez lui, la jeune fille laissa échapper un léger gémissement, elle était se sentait tellement mal, tellement faible… Elle ressentit une drôle de sensation contre ses lèvres et cela la fit machinalement entrouvrir les lèvres. Du liquide se répandit dans sa gorge et elle commença à s’étouffer avant d’avoir le réflexe de déglutir. Le liquide pu ainsi passé dans son organisme, mais cela avait au moins eut le mérite de faire affleurer sa conscience un instant avant qu’elle ne s’endorme cette fois. Elle dormit quelques heures, comme i de sentir cette couverture autour d’elle parvenait à convaincre son esprit qu’il n’y avait pus de danger et qu’elle pouvait donc se reposer un peu plus… Mais elle n’était pas pour autant parvenue à refaire l’intégralité de ses forces, juste à chasser la fatigue.

Quand elle avait finalement repris conscience, elle avait gardé les yeux fermés, comme en quête de bruits inquiétants… Mais il n’y avait rien. Abi avait alors ouvert son œil bleu, juste le temps de regarder un peu ce qu’il y avait autour d’elle… Ca ressemblait à une grotte qui avait été aménagé. Il y avait un homme plus loin, celui qui lui avait sauvé la vie. Elle ouvrit alors son autre œil et se redressa avant de porter une main à son épaule. Comme il le lui avait dit, il l’avait soigné. Elle avait donc achevé de se relever. Son regard se posa alors sur ses gants sales… tout comme le reste de ses vêtements. Prise d’une vague de panique, elle chercha son sac et le trouva bien rapidement au pied du lit où elle était installée. Elle le pris contre elle et se leva. Aussitôt, elle grimaça, ses pieds lui faisaient tellement mal qu’elle se laissa retombée assise sur le lit… Bon, il était donc temps de lui parler et c’est ce qu’elle fit après s’être légèrement éclaircit la gorge :


« Je… Merci d’être venue à mon aide… Vous m’avez sauvez la vie… »

Elle ne se releva pas, s’accordant simplement quelques instants pour économiser ses forces. Abigaël ne s’était pas présentée, mais, sur le coup, elle ne savait pas si c’était là une bonne idée de le lui révéler. Son estomac gronda assez violemment, elle était affamée, mais elle ne demanderait rien. Il lui avait déjà sauvé la vie, elle ne voulait pas abuser. Cependant, elle sentait un étrange arrière goût au fond de sa gorge, elle ne comprenait pas, c’était comme si il lui avait fait boire quelque chose, mais elle était inconsciente. Comment avait il pu la faire boire ? Un vague souvenir lui remonta à l’esprit : une étrange chaleur au niveau se ses lèvres. Un violent rougissement était apparu sur ses joues alors qu’elle baissait légèrement les yeux. Il ne fallait pas qu’elle se fasse des idées, il fallait qu’elle se reprenne. Abi serra alors vivement son sac tout contre son torse comme un noyé qui s’accrocherait à une bouée de sauvetage.

« Vous… vous m’avez fait boire quelque chose ? »

Demanda-t-elle un peu timidement, la tête toujours un peu basse et les cheveux emmêlés pendant autour de son visage… Elle était vraiment dans un piteux état notre petite déesse… Bien sur, elle taisait sa nature tant qu’elle le pouvait. Ainsi, elle attendit simplement qu’il lui parle, restant recroquevillée sur elle-même et son sac serrer tout contre elle comme si elle craignait qu’il disparaisse à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Sam 17 Oct - 23:49

Leif était donc en train de préparer de quoi manger pour deux personne, sachant très bien qu'elle allait avoir faim et que c'était inhospitalier de ne pas offrir quelque chose à manger à quelqu'un qui venait de souffrir, il avait alors commencer à préparer un plat de viande avec des légumes ainsi que de bon fruits bien juteux quand il entendit du bruit derrière lui, elle semblait enfin s'être reveiller, ce qui était tant mieux, elle semblait pourtant si jeune, c'était à ce demander ce qu'elle pouvait être pour qu'on la poursuive de la sorte, enfin, pour lui, cela était égale, elle pouvait être le diable en personne que cela n'allait pas changer sa manière de faire.


Elle le remercia alors pour son aide, lui disant qu'il lui avait sauver la vie, il la regarda alors en lui disant qu'il n'y avait pas de quoi, qu'il n'allait pas laisser une jeune personne tel qu'elle mourir pas loin de la ou il était, il continua donc de préparer ce qu'il faisait, la viande semblait bien cuire et les légumes n'étaient pas quelque chose de dangereux pour un jeune organisme qui avait vécu l'enfer, il s'étira alors un peu, encore un petit moment et tout sera prêt, il se demandait bien quand même ce qu'il allait pouvoir faire avec cette jeune personne, pas que cela le dérangeait de l'avoir dans les parage, juste que la vie ici était assez rude.


Elle lui posa alors une question, à savoir si il lui avait fait boire quelque chose, il répondit alors toujours de manière aussi détendu qu'il lui avait fait du bouche à bouche pour lui donner un petit fortifiant, son état avait été grave et elle en avait surement eut besoin, une fois qu'il avait dit cela, il posa tout ce qu'il venait de préparer sur la table et lui demanda de venir manger un morceau, il lui clarifia qu'il n'y avait aucun danger et que tout avait un gout délicieux, il se mit alors à table pour commencer à manger, peut être que cela allait lui montrer qu'il n'y avait pas de danger, enfin, habituellement il aimait bien mettre quelque épice d'herbes magique, mais il allait faire une exception.


Quand il la regardait, il voyait bien qu'elle avait de beau habits, mais encore une fois, cela n'allait pas être important dans la forêt, il continua alors de manger un peu jusqu’à lui faire la remarque que tout allait disparaitre si elle ne venait pas vite manger, ajoutant d'une voix amuser qu'il avait un très bon appétit, il était vrai qu'il avait besoin de manger beaucoup, par la suite, il ne fit juste que manger, peut être un peu plus doucement que la normal pour voir si elle allait réagir, dans le cas contraire, il allait surement l'aider pour la faire s'asseoir, il n'avait pas envie d'être responsable de sa mort à cause d'un manque de nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Dim 18 Oct - 12:29

L’homme avait repoussé les remerciements d’Abigaël, il disait qu’il n’aurait pas laissé une jeune personne comme elle mourir poche de chez lui et elle eut une petite grimace avant de lui dire que cela lui attirerait probablement des ennuis et qu’elle était désolée à cause de ça. Quand elle l’avait interrogé sur le fait qu’il l’ait fait boire, il lui avait simplement répondu que oui, ajoutant même que c’était un fortifiant qu’il lui avait fait boire au bouche à bouche et elle avait violement rougie, masquant cela sous sa fange de cheveux blond sale. Il lui demanda ensuite de venir manger et elle regarda ses pieds avant de grimacer. L’homme lui dit alors qu’elle ne courrait aucun danger à venir manger et elle tenta de lui adresse un sourire, mais ce ne fut pas une grande réussite. Il l’avait encouragé à venir en lui disant qu’il n’y en aurait bientôt plus si elle tardait trop. Alors, la Néphéline avait inspiré profondément, puis, elle s’était levée, son sac toujours pressé contre elle.

Aussitôt, ses pieds la firent souffrir, elle avait presque l’impression de marcher sur du verre. Pourtant, elle serra les dents et s’avança d’un pas traînant vers lui, luttant contre les larmes de douleur qui lui montait aux yeux. Elle finit par s’asseoir devant l’assiette intacte à table, son sac toujours pressé contre son torse comme si elle avait vraiment peur de le lâcher. Elle avait faim, vraiment faim. Alors, elle ne se fit pas prié et dévora son assiette, lui demandant même si elle pouvait en avoir encore une fois, en lui expliquant que ça faisait quelques jours qu’elle n’avait pas pu manger à sa faim. Un véritable appétit d’ogre, mais ça avait été la privation de nourriture qui avait donné ça. Ainsi, le repas finit, elle avait demandé à boire, puis, à nouveau, elle avait serré son sac tout contre elle, ne sachant plus vraiment ce qu’elle devait faire maintenant, si ce n’est bien sur le remercier pour le repas, ce qu’elle avait bien sur fait.

Et maintenant ? Elle ne savait pas, pour bien faire, il faudrait qu’elle se lave et qu’elle se change maintenant, mais… ce n’était pas vraiment possible de lui demander comme ça… Et puis, elle avait l’impression de parasiter sa vie en plus de lui attirer à coup sur des ennuis. En attendant, il ne lui avait pas posé de question et elle devait bien avouer que cela la surprenait un peu. Il l’avait protéger parce qu’elle avait l’air jeune ou quoi ? Elle ne le demanderait pas bien sur. Elle eut un mouvement un peu vif et une douleur lui irradia l’épaule, la forçant à y poser une main. Bien sur, il l’avait soignée, mais, sans magie, la blessure n’allait pas disparaître comme ça, du jour au lendemain. Abigaël soupira doucement et se mura maintenant à nouveau dans le silence, se recroquevillant plus ou moins sur elle-même, comme si cela pouvait masqué sa présence d’une façon ou d’une autre.

En attendant, la jeune déesse était encore épuisée, comme le montrait les cernes sous ses yeux, mais il lui faudrait probablement du temps pour parvenir à passer une nuit normale après tout ce qu’elle avait vécu. Il lui faudrait du temps pour dormir plus de quelques heures sans se réveiller en hurlant à cause d’un cauchemars ou en larme à cause d’un souvenir… Souvenir… Ses parents étaient morts… Cette pensée venait de revenir à son esprit et des larmes silencieuses se remirent à couler le long de ses joues. Pourquoi ? On les avait tués parce qu’ils s’étaient aimés ? Parce qu’elle était là ? Elle ne savait pas, mais elle n’avait pas envie de connaître la réponse, elle savait juste que c’était de la Xénophobie pure et dure, car chez les anges, personne d’autre que son père n’avait voulu voir au-delà de la race de sa mère… Comme personne ne voudrait voir au-delà de sa mixité de base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Dim 18 Oct - 13:05

Cela pouvait paraitre un peu étrange, mais Leif lui avait demander de venir pour une seul raison, à savoir si elle était toujours capable de surmonter sa douleur pour s'approcher, et cela avait sembler être concluant, il avait laisser un petit sourire se mettre quelque secondes sur son visage avant que cela ne disparaisse, si elle continuait comme cela, elle n'aurait pas de problème pour retrouver le sourire avec du temps, bien entendu, il savait qu'elle allait avoir des problèmes, mais pour sa part, il ne pouvait pas vraiment dire ce qu'elle avait de prévu, peut être qu'elle allait avoir envie de partir pour ne pas le déranger, il n'avait pas vraiment le droit d'imposer à cette jeune personne de rester n'est ce pas?


Elle dévora donc son assiette et il eut un petit rire en lui disant qu'elle avait un sacré appétit, il lui conseilla quand même de prendre son temps pour manger, que la nourriture n'allait pas disparaitre maintenant qu'elle était à table, il lui resservit bien entendu une autre portion bien grosse et la regarda manger, un estomac plein était toujours un bon moyen pour mieux se sentir, même si cela était que temporaire, il lui servit alors un grand verre d'eau quand elle eut terminer et il s'étira un moment avant de réfléchir à ce qu'elle allait bien avoir besoin, il c'était sentit tellement seul qu'il avait juste envie d'un peu de compagnie, ce n'était pas si méchant.


Il remarqua alors qu'elle recommençait à pleurer et il soupira avant de lui caresser un moment les cheveux, lui disant qu'elle pourra prendre son temps pour réfléchir une fois qu'elle sera propre et qu'il aura traiter ces jambes, il lui donna alors une serviette et aussi quelque chose qui ressemblait à du shampoing avant de lui expliquer qu'il y avait quelque chose qui ressemblait à une douche du côté bois de son habitation, il l'avait fait dans les cas ou il avait juste besoin de quelque chose de rapide, si elle lui demandait pourquoi il faisait cela, il allait surement expliquer qu'il avait juste envie de l'aider, un point c'est tout, il n'avait pas vraiment d'arrière penser, juste qu'il avait trouver le temps long, et de parler à quelqu'un d'autre semblait vraiment être sympathique.


Si elle se sentait vraiment mal pour marcher, Leif lui proposerait surement de la transporter jusqu’à la douche, il ne semblait pas déranger par cela, par la suite, il allait surement chercher quelque chose pour soigner ces jambes, il n'y avait pas beaucoup de solution, juste qu'elle ne puisse pas vraiment marcher pendant quelque jours mais qu'elle fasse quelque exercice pour ne pas être rouiller, il se gratta un moment le menton, il ne savait pas ce qu'il allait pouvoir faire après, il regarda alors un tableau qu'il avait fait il y a longtemps et regarda quel jours il était, pour le moment, il n'avait pas de chose importante à faire, peut être dans deux jours chercher des fruits, mais sinon, il allait être tranquille un petit moment, alors pourquoi ne pas l'aider, il n'allait rien gagner, mais vu qu'il s'ennuyait, il n'avait rien à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Dim 18 Oct - 20:39

Abigaël avait donc manger ses deux assiettes, ne semblant pas vraiment se formaliser de ses moqueries, elles n’étaient pas bien méchantes. Cependant, après le repas, la Néphéline s’était encore une fois laissée aller à sa tristesse et l’homme était venu lui caresser les cheveux avant de lui dire qu’elle pourrait prendre son temps pour réfléchir une fois qu’elle serait propre et elle avait levé un regard embué de larmes vers lui. Il voulait aussi soigner ses jambes… enfin, surtout ses pieds. Il lui donna une serviette et de quoi se laver avant de lui expliquer ou trouver de quoi se laver. Elle l’avait remercier et s’était alors dirigé par là-bas, son sac toujours serré contre elle. Elle enleva ses bottes pour réalise qu’elle laissait des traces ensanglanté derrière elle, mais elle avait marché tellement longtemps. Passant derrière le paravent, elle laissa tomber ses vêtements à ses pieds. Ainsi que les ruban qui attachaient ses longs cheveux blonds.

Quand elle se fut douchée et correctement essuyée, elle fouilla dans son sac à dos pour en tirer une robe blanche ainsi qu’une espèce de gilet bleu en tissu qui la couvrait jusque sous les fesses. Restant pied nu du coup, elle se brossa les cheveux avec ses mains et les accrocha avec des rubans propres. Elle plia comme elle pu ses affaires sales, elle verrait si elle pouvait les remettre en état un peu plus tard. Elle rassembla encore une fois ses affaires et retourna s’asseoir, laissant de légères traces de sang derrière elle alors qu’elle grimaçait chaque fois que ses pieds touchait terre. Abi avait même poussé un soupire de soulagement quand elle avait pu s’asseoir. Ses pieds lui faisaient mal, vraiment. Mais, elle ne voulait pas demander d’aide, elle avait toujours été ainsi. Au moins, elle avait mangé, elle avait bu, elle était propre et elle avait un peu pris de repos, elle se sentit déjà mieux, mais une autre par d’elle-même se sentait vraiment mal.


« Désolée de vous causer du soucis… »

Avait-elle soufflé à l’homme, gardant maintenant le visage baisser, elle se sentait encore faible, mais ça allait déjà mieux alors il n’y avait pas vraiment de problème n’est-ce pas ? Du moins, c’est ce dont elle voulait essayer de se persuader, mais ce n’était pas si simple que ça. Cette fois, elle ne pleura pas, mais elle se recroquevilla sur elle-même. Quelque chose avait été brisé en elle avec tout ça et, si il ne lui avait pas dit qu’il voulait soigné ses pieds, elle se serait probablement recoucher… Enfin, elle ne pouvait pas faire grand chose de plus, si ce n’est qu’elle resterait ici tant qu’il voudrait bien d’elle. Elle n’avait nulle part où aller de toute façon. D’ailleurs, il lui avait sauvé la vie et il l’aidait maintenant, mais elle ne connaissait toujours pas son prénom, comme il ne connaissait toujours pas le sien. Elle s’était alors simplement éclaircit la gorge, puis, elle lui avait parler d’une voix un peu hésitante.

« Je m’appelle Abigaël, merci encore d’être venu à mon secours, monsieur… »

Abigaël serra un peu plus son sac tout contre elle sans trop savoir quoi dire ou faire de plu que ce qui avait déjà été dit ou fait jusque là. La blonde s’accorda alors de regarder un peu plus autour d’elle. C’était un endroit assez sauvage, mais il avait réussit à la rendre agréable à vivre… La jeune Néphéline soupira doucement et se mordilla légèrement la lèvre sans trop savoir quoi dire. Elle était donc simplement rester comme ça, attendant que le temps passe et qu’il la soigne du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Dim 18 Oct - 23:48

Pendant que la jeune personne était partie se doucher, Leif était en train de chercher ce qu'il allait avoir besoin pour soigner ces pieds, il avait vu les traces de sang, et ce n'était pas jolie à voir, pour sa part, il avait bien eu pire, mais il était plus résistant qu'elle, du moins, c'était ce qu'il pensait, d'un autre côté, il se demandait ce qu'il allait bien faire par la suite, elle pouvait rester, mais elle allait surement se demander ce qu'il pouvait bien faire tout ce temps dans cette forêt sans jamais être sortit, il se gratta un peu le menton, pourquoi continuer d'y penser, tout cela allait être clair une fois qu'elle allait poser certaine question, car elle allait bien en poser à un moment ou à un autre.


Une fois qu'elle fut assise, il s'approcha d'elle et l'entendit lui dire qu'elle était désolée de lui poser autant de problème, il répondit juste pendant qu'il la soignait que ce n'était pas vraiment des problèmes pour lui, alors elle n'avait pas à s'excuser, il continua alors son travail en plaçant toujours des plante médicinal pour augmenter la récupération tout en entourant ces petits pieds de bandages, une fois que cela fut fait, il lui expliqua qu'elle allait devoir faire attention quand elle allait marcher, il allait même chercher un bout de bois pour lui dire de mettre son poids la dessus pour éviter que le reste ne soit sur la ou cela lui fait du mal, il lui caressa encore une fois les cheveux avant de retourner faire autre chose.


Il entendit alors la petite lui dire son prénom, Abigaël, avant de lui demander le sien, il se tourna alors vers elle et se présenta avec le sourire, Leif, c'était son prénom, pour le reste, ce n'était pas vraiment important, il expliqua qu'il vivait ici depuis un peu plus de vingt ans maintenant et qu'elle était la première personne à venir le voir, même si cela n'était qu'accidentel, il s'étira alors en disant qu'il appréciait qu'elle soit la ou même qu'elle reste, lui disant que cela lui faisait de la compagnie, en clair, il se sentait surement un peu seul, il termina cela en allant la voir et en la prenant dans ces bras un moment pour la poser sur son lit, lui disant qu'elle avait surtout besoin de repos pour le moment.


Il s'installa alors à côté d'elle, il avait bien entendu fait attention à mettre son sac juste à côté d'elle, par la suite, il la regarda simplement avec le sourire, il n'allait pas lui demander ce qu'il c'était passer, il ne répéta juste qu'elle devait dormir encore une peu, que l'important pour le moment était surtout qu'elle soigne son esprit et ces pieds avec du repos et de la patience, il expliqua aussi qu'elle pouvait rester autant de temps qu'elle le pouvait, en contrepartie, il ne désirait qu'une chose, qu'elle lui parle, de quoi?, de ce qu'elle avait envie, il avait juste besoin de conversation apparemment, il lui mit bien la couverture de fourrure et attendit un commentaire de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Lun 19 Oct - 11:22

Après qu’elle se soit douchée, Abigaël était revenue s’asseoir et il vint près d’elle et commença à lui soigner les pieds et cela la rendit un poil mal à l’aise, cependant, elle ne dit rien. L’homme disait qu’elle ne lui posait pas de problèmes et que, du coup, elle n’avait pas à s’excuser. Elle le laissa donc continuer de la soigner. Il pansa ses pieds, puis, il lui dit qu’elle devrait faire attention en marchant… Bon, elle resterait au moins là jusqu’à ce que ses pieds soient complètement guérit. Du moins, c’est ce qu’elle se dit pour le moment. Puis, une fois les soins furent finis, il lui caressa encore une fois les cheveux et elle le regarda un peu, ne comprenant pas vraiment pourquoi il avait des gestes affectueux ainsi avec elle, alors qu’il ne la connaissait pas finalement. Elle s’était alors présentée et il lui avait répondu en disant qu’il s’appelait Leif, puis, il enchaîna en lui disant qu’il vivait ici depuis environ vingt ans et qu’elle était la première à venir le voir qu’elle le veuille ou non. Il poursuivit encore en lui disant qu’il appréciait sa présence, car cela lui faisait de la compagnie. Abi avait alors hésité, puis, elle lui avait demandé, d’une voix douce bien qu’un peu trop basse :

« Est-ce que… Est-ce qu’il serait possible que je reste ici, au moins pour quelques temps ? S’il vous plait. »

Cependant, il l’avait déjà prise dans ses bras pour la soulever du sol et la ramener sur le lit. Il lui avait alors dit qu’elle avait surtout besoin de se reposer pour le moment. Il n’avait tord sur le sujet. L’homme s’était ensuite installé près d’elle et le rose s’était légèrement installé sur ses joues. La blonde attrapa alors son sac et en sortit une peluche en forme de lapin qu’elle serrait tout contre elle. Elle se sentait un peu mieux maintenant, comme si cette peluche lui donnait un certains réconfort quand à tout ça. Cependant, l’homme avait raison, elle avait besoin de se reposer, elle était vraiment épuisée à cause de cette fuite des jours précédents.

Leif lui posa alors une couverture sur le dos et elle le regarda un moment. Elle ne se sentait pas très bien alors, elle ne se fit pas priée et le regarda un moment avant de le remercier encore une fois. Puis, elle soupira doucement et frotta l’une des oreilles de son lapin en peluche contre son nez jusqu’à ce qu’elle ne finisse par s’endormir à nouveau… Mais elle ne tarda d’ailleurs pas à avoir un sommeil agité, mais comment ne pas faire de cauchemars quand on avait vécu ce qu’elle avait vécu. Abigaël avait gémit alors qu’un pli barra son front, elle revoyait la mort de ses parents et s’agita… Oui, il lui faudrait probablement un peu de temps pour pouvoir se reconstruire, mais ce ne serait pas si facile que ça. Malgré ça, la néphéline parvint à dormir quelques heures de plus, mais ce ne fut pas un repos des plus calmes. Finalement, elle s’était réveillé en sursaut et avait commencé à pleurer… encore une fois.

Abigaël pleura encore quelques instants, jusqu’à finir par tomber à nouveau endormit. Il y avait vraiment quelque chose de casser au fond d’elle, mais elle irait probablement de mieux en mieux pour peu qu’on lui laisse du temps. Cependant, quand elle finit par se réveiller, elle ne bougea pas de sa place, elle ne voulait pas abîmée ses pieds plus qu’elle ne l’était déjà après tout. Abigaël soupira doucement et se recroquevilla simplement autour de sa peluche, restant simplement allongée à ne pas faire grand chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Lun 19 Oct - 15:55

Elle lui avait demander si elle pouvait rester chez lui pendant un moment, semblant vraiment ne plus avoir d'autre endroit ou allé, il eut alors un petit sourire en lui disant que cela ne lui dérangeait pas qu'elle reste aussi longtemps qu'elle le voulait, répétant qu'il trouvait cela bien d'avoir un peu de conversation dans son habitude solitaire, par la suite, cela n'allait être que du sommeil pour la jeune personne et lui il allait juste faire autre chose, d'ailleurs, elle avait sortit un lapin en peluche et il eut un sourire un peu amusé en lui demandant si son animal en peluche n'avait pas trop été abimé pendant sa route, juste dans le cas ou il allait peut être falloir le réparer, un peu, cela aurait été dommage, il semblait être assez jolie comme peluche.


La nuit fut assez mouvementer pour la jeune Abigaël, mais Leif semblait parfois poser sa main sur le flanc de la jeune fille pour lui montrer un petit quelque chose de sécurisant, après, il ne savait pas si cela allait être suffisant, il soupira alors et regarda un moment l'heure, il était temps pour lui de faire un tour, il n'allait surement pas dormir de la nuit, mais il avait l'habitude de ne pas se reposer parfois, il sortit donc en prévoyant de combattre un peu quelque créatures de la forêt pour toujours rester en forme, cela allait durer jusqu’à une petite heure avant qu'elle ne ce réveille, après tout, il avait encore pas mal de chose à préparer, surtout côté repas.


Quand la jeune fille fut reveiller, elle pouvait certainement sentir quelque chose qui sentait assez bon, ainsi qu'une quantité astronomique de nourriture sur la table, il remarqua alors qu'elle semblait être reveiller et lui souhaita le bonjour, il ne demanda pas si elle avait bien dormit, il avait remarquer qu'elle avait pleurer pendant son sommeil, il termina alors sa dernière tourner de légume et plaça le tout sur la table, il n'y avait presque plus de place pour des couvert mais ce n'était pas trop important, par contre, on pouvait voir que le corps très bien musclé de Leif était couvert de sieur, à croire qu'il n'avait pas encore prit le temps de prendre une douche, et que cela semblait recouvrir son corps en une petite pellicule brillante.


Il vint alors vers elle pour l'aider à venir vers la table, avec ou sans ce qu'elle voulait prendre avec elle, puis, une fois qu'elle fut bien installé, il commença à manger avec un très grand appétit, pour un humain il semblait vraiment manger beaucoup, mais en même temps, il dépensait tellement de calorie qu'il fallait bien beaucoup de réserves, alors qu'il mangeait, il lui arrivait de jeter des coup d’œil vers elle, finalement, il lui demanda ce qu'elle avait envie de faire pour passer le temps chez lui, expliquant qu'il n'y avait pas vraiment de ville proche, tout était trop lointain, il termina en disant donc que tout ce qu'il y avait ici avait été fabriquer, et qu'elle pouvait toucher à ce qu'elle voulait, il ne semblait rien cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Lun 19 Oct - 21:35

Abi lui avait juste dit qu’Usa-chan avait très bien tenue le choc du trajet et qu’il se portait très bien. La nuit fut assez compliqué, mais il n’y eut pas d’incident et elle pu se reposer un peu plus maintenant. Quand elle se réveilla, Abigaël avait sentit une bonne odeur de nourriture et elle s’était alors redressée, l’odeur de la nourriture lui mettait l’eau à la bouche. Leif lui souhaita bonjour et elle lui sourit doucement avant de le saluer à son tour, se passa une main dans ses longs cheveux blonds alors qu’elle le regardait finir d’installer la table. Il vint ensuite vers elle et elle se mordilla légèrement la lèvre. Il l’aida alors à venir s’installer à table. Abigaël regarda simplement la table qui croulait tout simplement sous la nourriture. Elle secoua doucement la tête pour se remettre les idées en place, puis, elle secoua doucement la tête et se servit une pitance bien moins importante que la veille. Elle lui souhaita bon appétit même si c’était évident qu’il en avait… de l’appétit. Ils mangèrent alors tout les deux avec plus ou moins de tranquillité.

Ils mangèrent donc en silence jusqu’à ce que Leif ne lui demande ce qu’elle avait envie de faire pour passé le temps et la blonde se mordilla légèrement la lèvre avant de lui dire qu’elle allait réparer ses vêtements. Elle lui demanda ensuite si il y avait des outils ou des matériaux qu’il n’utiliserait pas. Elle pourrait peut être trouver de quoi construire quelque chose qui remplacerait ses jambes le temps qu’elle soit guérit. La néphéline tourna les yeux vers Usa-chan assis sur le lit. Cependant, quand elle regardait l’homme il lui sembla qu’il avait fait des efforts avant de manger. Abigaël soupira doucement et acheva son repas sans un mot de plus. Il était difficile de savoir si elle n’était pas bavarde ou si ce qu’elle avait vécu l’avait rendu silencieuse pour le moment…En attendant, il faudrait qu’elle trouve quelque chose qui pourrait lui servir de catalyseur pour son énergie.

Une fois le repas terminé, Abigaël repoussa simplement son assiette vide balançant simplement ses pieds sous sa chaise en s’assurant que ses pieds ne touchent pas le sol pour ne pas abîmé ses pieds blessé. La néphéline réfléchit donc à ce qu’elle allait faire dans un premier temps : Nettoyer ses vêtements, les faire à nouveau présentables. Trouver quelque chose dont elle pourrait se servir comme catalyseur. Trouver quelques choses dont elle pourrait se servir pour tailler des os ou de la pierre… Elle tourna les yeux vers Leif, même si il n’allait que peu en ville, il devait bien y aller tout de même de temps à autres. Bon, elle, elle ferait mieux de ne pas y mettre les pieds, son aura clamait déjà haut et fort qu’elle était une néphéline, ce n’était une bonne chose.  Il faudrait qu’elle voie avec lui, mais elle pourrait peut-être lui rapporter un peu d’argent, histoire de ne pas être un poids…

Abigaël soupira doucement, elle avait envie de pouvoir extériorisé ce qu’elle ressentait, mais ce n’était pas si facile que ça. En fait, si, elle avait peut-être une idée, mais pas dans son état actuel, ce serait probablement plus compliqué que prévu, surtout qu’elle préférait le faire quand on ne la voyait pas. Une chose était sûre, elle n’allait pas pouvoir remettre ses bottes tant que ses pieds n’iraient pas mieux. Elle tendit une main vers son lapin et un filament d’énergie sembla s’en échapper avant de venir s’enrouler autour d’Usa-chan avant de le ramener à la jeune Néphéline qui le sera contre son torse, sans un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mar 20 Oct - 1:31

Pendant que la petite mangeait moins qu'hier, Leif lui ne se privait pas, il mangeait de tout et en très grande quantité, après tout, si il préparait tout cela, c'était qu'il allait le manger, et puis de toute manière, avec tout ce qu'il avait fait hier, il allait surement avoir besoin de beaucoup manger encore, son corps était vraiment étrange à force d'avoir manger des choses qui ne sont peut être pas les plus pratique pour un être normal, elle lui demanda alors si il avait des outils et du matériel pour construire quelque chose, il se gratta un moment le menton, réfléchissant, puis il lui expliqua qu'il devait bien y avoir quelque outils qu'il avait fait pour construire la maison, son matériel était fait de chose archaïque, mais il avait comme base Caprica et Eternia, alors il devait y avoir de tout pour qu'elle puisse faire ce qu'elle à envie.

Une fois le repas vraiment terminer, il rangea la vaisselle et se tourna vers elle, qui semblait réfléchir, elle lui avait demander des outils, alors elle allait surement se faire quelque trucs, il regarda alors un moment autour de lui, se demandant si il avait assez de matières premières, dans le cas contraire, il allait surement devoir faire un tour pour chasser cela, il s'étira alors et se dirigea à côté d'elle pour voir ce qu'elle avait envie finalement de faire, au passage, il remarqua le filament d'énergie et il eut un petit applaudissement, disant que c'était assez pratique, il fallait se souvenir qu'il était humain, il n'avait pas vraiment étudier la magie, d'accord, avec ce qu'il avait manger et le potentiel de base des humain, peut être qu'il pouvait faire une ou deux chose magiquement, mais il n'avait jamais prit la peine d'étudier cela quand il était passer en Eternia.

Elle semblait vraiment muette pour le moment alors il trouva un petite idée, il lui expliqua qu'il pouvait l'emmener juste à l'extérieur de sa maison, la ou il entreposait sa matière première, il lui fournira bien entendu de quoi travailler et ensuite, elle n'aura qu'a demander ce qu'elle avait besoin, il précisa quand même qu'il n'allait jamais en ville, alors pour des matériaux complexe, c'était peut être un peu raté, il se gratta un peu la joue, il n'avait pas vraiment honte de cela, c'était son choix, bref, il allait juste attendre la réponse d'Abigaël tout en s'étirant un peu, il semblait vraiment prendre tout cela avec un sacré calme, pourtant, elle avait été attaquer par des anges, toutefois, Leif était maintenant dans un age certain, il se fichait pas mal en plus de ce genre de bêtises, du moment qu'elle restait, elle pourra faire ce qu'elle veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mar 20 Oct - 13:19

Abigaël était impressionnée par l’appétit de cet homme, il n’en semblait presque pas humain…  Enfin, elle ne doutait pas qu’il le soit… C’était même plutôt elle qui n’avait rien du tout d’humain. Quoi qu’il en soit, elle avait juste mangé le nécessaire pour se sentir bien. Finalement, elle lui avait demandé si il avait des outils et quelques petites choses pour qu’elle puisse bricoler. Il lu avait alors dit où elle pourrait trouver tout ça et elle avait simplement hocher la tête. Ensuite, elle avait simplement récupéré son lapin en peluche et elle l’avait regardé alors qu’il applaudissait, il lui dit alors qu’il trouvait ça assez pratique. La néphéline soupira puis baissa un peu le yeux avant de serrer un peu plus son lapin tout contre elle avant de lui répondre.

« C’est pourtant un pouvoir que je ne maîtrise que mal en dehors de ça… Ama n’a pas pu m’apprendre plus… »

Une larme coula doucement le long de sa joue, mais elle ne dit rien de plus. Pour le moment, penser à ses parents était trop douloureux, elle voyait sans cesse leurs corps déjà blessé incendié… Elle s’était légèrement passé une main derrière la nuque et avait détourné les yeux avec comme une boule au ventre. Finalement, l’homme repris la parole, il lui expliqua qu’il pourrait lui fournir un peu de matériel, mais qu’il n’allait jamais en ville et elle se mordilla l’intérieur de la lèvre pou ne pas grimacer. Cependant, elle avait simplement hoché la tête avec un léger sourire. Elle se débrouillerait avec ce qu’ils pourraient trouver. Mais, Abigaël ne voulait pas être un poids pour l’homme, alors, elle fit le nécessaire pour pouvoir se déplacée seule. La jeune femme se leva et fit jaillit ses ailes dans son dos, une double paire, une paire d’ailes noires et une paire d’ailes blanches… Cela ne révélait qu’en partie ce qu’elle était, mais cela devrait suffire pour que l’homme comprenne. Elle lui avait demandé de ne pas s’inquiéter pour elle, qu’elle ne s’éloignerait pas.

En silence, elle s’était ensuite envoyé, récupérant ses affaires sales et déchirées et passa la porte, plutôt maladroitement avec ses immenses aile, mais ce n’était pas des plus facile. Finalement, elle trouva un cours d’eau voisin et s’y posa directement assise, au bord de l’eau. Elle trouva ce qu’on appelait une pierre savon et entrepris alors de laver. Se faisant, elle avait commencé à chanter, changeant de forme pour son apparence adulte alors qu’elle avait simplement continué à laver son linge tout en chantant. Sa voix était douce et cristalline… et heureusement sa tenue un peu ample pour son apparence enfantine lui laissait de la marge pour cette forme adulte. Quand elle acheva, elle avait à nouveau cette apparence enfantine et revint chez Leif où elle chercha quelque chose qui pourrait lui servir de fil et d’aiguille. Ainsi, elle entrepris de recoudre ses vêtements avant de les ranger.

Ensuite, la blonde se mis au bricolage et confectionna une sorte de petit tube avec des débris de métal et de bois. Il y avait aussi un peu de cuir.  Ce tube lui permis de faire une dague d’énergie dont elle se servit pour tailler du bois dans l’espoir de faire une guitare, la sienne commençait à lui manquer vraiment… Elle savait déjà qu’elle n’aurait besoin que de bois et de nerfs pour faire les cordes, ça, elle pourrait probablement le demander à Leif, même si elle pourrait les travailler elle-même. Enfin, pour peu qu’elle puisse comprendre comment faire. Cependant, elle ne se plaignait pas, elle apprendrait, c’était nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mer 21 Oct - 13:47

Peut être qu'il avait fait une erreur en parlant de ce qu'elle venait de faire, mais Leif n'allait pas montrer du regret, tout ce qu'il pensa à faire, c'était de venir lui caresser la tête encore une fois en lui disant qu'il allait l'aider, enfin, si elle avait voulu, elle semblait refuser qu'il l'aide cette fois ci, faisant apparaitre une double paire d'ailes dans son dos, Joshua regarda alors cela sans vraiment être étonner, puis se gratta un moment le menton avant de demander si elle ne pouvait pas en faire apparaitre qu'une paire, trouvant cela un peu étrange, mais il haussa alors les épaules, ajoutant que du moment qu'elle ne sentait pas de difficulté pour bouger, cela devait être bon, oui, il semblait se ficher du fait que cela montrait ce qu'elle était, au contraire même, il devait surement ne même pas savoir, alors il lui ouvrit juste la porte en passant après elle.


Pendant qu'Abigaël faisait quelque chose, Joshua lui avait remarquer qu'il allait manquer de bois, c'était une bonne occasion de faire un petit tour en forêt pour en prendre, bien entendu, il devait trouver un arbre vieux et également qui semblait ne pas déranger du fait qu'il allait être arracher pour être prit, mais il avait l'habitude à force, le plus intéressant était la manière dont il allait prendre l'arbre, il n'avait pas prit d'outil pour couper le tronc, et il ne semblait pas vraiment avoir un animal pour l'aider à cela, non, c'était plus absurde, il avait juste agripper le tronc avec son corps et le soulevait pour le faire sortir du sol, cela allait certainement se faire voir de très loin, même depuis chez lui.


Quand il arriva alors, il avait dessus de lui un arbre entier et qui semblait tenir juste avec la force d'un bras, dont les doigts étaient planté à l'intérieur, il la remarqua qui semblait faire une guitare et posa l'arbre pas loin en lui disant que si il lui manquait quelque chose, qu'elle n'hésite pas, il chercha alors une hache assez artisanale, elle était faite en métal, car il pouvait quand même faire fondre et forger un peu, puis commença à couper le tout, il se servait de tout pour l'arbre, les feuilles pouvaient certainement faire du rembourrage pour quelque chose, les branches pour le feu, le tronc avait tellement d'utilité et les racines avait parfois des petit champignons dessus.


Il remarqua quand même la dague d'énergie et la félicita d'avoir pu faire quelque chose d'aussi complexe avec ce qu'il avait chez lui, il n'était pas aussi bricoleur qu'elle il semblerait, il s'étira alors et continua son travail, ce qu'il ne semblait pas remarquer, c'était qu'il était toujours torse nu et qu'elle était quand même une jeune femme, ou alors peut être qu'il la considérait comme une fille?, enfin, pour le moment, elle n'avait pas sembler être attirer par la mécanique de sa musculature, alors il n'y avait pas vraiment de problème, il avait remarquer qu'elle allait surement avoir besoin de corde pour son instrument, il chercha donc un petit moment dans un compartiment avant  de trouver des nerfs de divers montres qu'il avait tuer et les lui présenta, espérant qu'elle trouve quelque chose qui puisse lui donner ce qu'elle voulait, pour sa part, il jugea qu'il était bon d'allé quand même faire un petit tour pour se doucher, alors il s'excusa juste et partit vers sa douche pour se laver un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mer 21 Oct - 16:29

Abigaël avait entendu un bruit étonnant, puis elle avait vu un arbre bouger dans le lointain. Elle avait déglutit un instant, mais c’était remise à son ouvrage, ici, elle état à l’abri, elle ne risquait rien. Elle avait déjà confectionné quelques pièces de la guitare quand Leif revint en portant un arbre impressionnant. La jeune néphéline le regarda alors, vraiment admirative envers lui. Il lui avait alors dit de se servir et elle avait simplement hoché la tête, puis, elle avait continué à bricoler, elle aimait bien ça. Il l’avait aussi félicité pour la dague d’énergie, mais elle lui avait dit que ce n’était rien, c’était juste quelque chose qui lui permettrait de faire prendre forme à son énergie et l’aider à l’utiliser plus facilement. Et elle continua de travailler de manière de plus en plus précise. Finalement, elle assembla la guitare, se servant de certaines plantes pour rendre le bois plus lisse au toucher et en enlever un maximum d’échardes.

Finalement, Leif revint et elle leva les yeux vers lui alors qu’il lui donna des nerfs de divers animaux. Abi l’avait alors simplement remercié et, emballée par son projet elle lui avait dit que, si tout se passait bien, elle aurait finit a guitare aujourd’hui et elle paraissait vraiment s’en réjouir. Comme si elle arrivait un peu à faire abstraction de son cauchemar actuel. Elle avait alors entrepris d’attacher les divers nerfs pour qu’ils soient tendus avant qu’elle ne teste leur musicalité… Quand finalement, elle parvint à en sélectionner six, elle rangea soigneusement les autres puis garda celle-ci de coté avant de fouiller dans son sac pour en sortir un livre. Il contenait plusieurs informations sur les différentes plantes d’Illisia et leurs utilités alors, elle en chercha une dont elle pourrait faire de la cire, puis, elle nota le mélange conseiller et alla chercher ce dont elle aurait besoin, ainsi qu’un récipient. Elle avait ensuite entrepris de faire cette cire…

Ce n’était pas facile, mais la blonde s’était appliquée et, avec un pinceau de poil, elle l’avait appliqué sur le bois de la guitare avec une certaine application. Abigaël l’avait ensuite attachée avec l’un de ses rubans, le temps qu’elle sèche. Pendant ce temps, elle fouilla encore dans son livre, cherchant un traitement à appliquer aux nerfs pour les rendre plus souples et plus solide… Ils faillaient qu’ils trempent un moment dans la solution, alors elle s’était étiré puis, s’envolant à nouveau, elle était aller se poser près de Leif. Là elle replia sa double paire d’ailes dan son dos et elle tourna légèrement les yeux, avant d’enfin répondre à la question qu’il lui avait posé un peut plus tôt :


« Je ne peux pas faire apparaître d’une de mes paires d’ailes… à moins de… de devenir instable de ce que me racontait ma mère... »

Abigaël resta un moment à le regarder travailler, un peu à l’écart pour ne pas le déranger alors qu’il travaillait. Elle voulait se rendre utile, mais elle ne savait pas si elle serait vraiment utile dans l’état actuel des choses. Après tout, elle n’était pas encore capable de marche convenablement pour le moment. Elle soupira. Enfin dans quelques jours, ça irait mieux et elle trouverait probablement les moyens de le faire… En attendant, les anges enverraient probablement bien vite quelqu’un voir pourquoi les autres ne rentreraient pas… Elle ferait donc bien de ne pas trop s’éloigner de la maison les jours à venir… Elle lui attirait déjà probablement assez d’ennuis comme ça. Et oui, elle s’obstinait à penser cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mer 21 Oct - 23:38

Alors comme cela, elle ne pouvait pas faire apparaitre qu'une paire d'elle, il la regarda alors en penchant la tête sur le côté et hocha positivement en lui disant juste qu'il comprenait et qu'il ne voulait pas qu'elle ai des problèmes à faire cela, encore une fois, il ne semblait même pas capter qu'elle était quelque chose de si particulier, pour lui, elle était comme tout les anges et les démons, juste une paire d'ailes en plus, et même si il savait la vérité, cela n'allait pas faire la différence pour lui, il la considérait comme une personne et n'allait surement pas prendre en compte un avis idiot comme quoi elle était quelque chose d'horrible, après tout, elle avait été gentille avec lui, alors pourquoi cela devrait il le déranger, ici, c'était la loi du plus fort, et tant que c'était lui, personne n'allait changer cela.


Quand elle l'avait regarder travailler, il avait vraiment penser qu'elle était débrouillarde, bien plus qu'il ne l'était, enfin, il était plus de genre à faire ce qu'il apprenait, pas à totalement bricoler de nouvelle chose, il semblait presque avoir envie de lui demander de faire quelque petite chose pour l'aider, mais se retint pour le moment, elle n'avait pas besoin de cela, ou peut être que si, cela pouvait lui faire quelque chose pour lui vider la tête, et puis en ce moment, elle semblait ne pas savoir quoi faire, en plus, il venait de terminer de s'occuper de l'arbre, rangeant un peu tout ce qu'il venait de faire, il s'étira alors un peu, il était peut être temps de voir cela.


Ce fut donc après la douche, ou il lui avait demander de l'attendre, qu'il revint tout propre mais toujours torse nu, il se posa alors à côté d'elle et la regarda un moment réfléchissant, il lui demanda alors si elle voulait bien l'aider pour quelque chose, que ce n'était pas vraiment très difficile, mais que cela pouvait l'aider, également, il ajouta que si elle ne voulait pas, cela n'allait pas le déranger, dans le cas ou il avait son accord, il allait surement lui demander de voir si elle n'avait pas quelque chose qu'elle pouvait bricoler chez lui pour rendre cela pour efficace, car oui, c'était des choses assez rudimentaire qu'il avait fabriquer, il y avait moyen de faire mieux un peu partout, enfin, peut être pas pour le lit, après tout, c'était juste du bois et des plumes ainsi que des feuilles, mais bref, il n'allait pas trop lui en demander, également, il semblait éviter de lui demander ce qu'elle allait faire par la suite, ne voulant pas trop remuer le couteau dans la plaie, il avait bien vu qu'elle pleurait presque quand on parlait de sa famille, et si elle avait couru ici, c'était que personne n'allait la chercher, après tout, c'était un coin paumé, il soupira alors et chassa ce genre de penser avant d'attendre de voir avec elle ce qu'elle pouvait s'amuser à bricoler en faisant un tour de sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Jeu 22 Oct - 2:53

Abigaël n’avait plus qu’à attendre, les nerfs allaient devoir tremper plusieurs heures. Alors, elle regarda simplement Leif qui travaillait, veillant à ne pas traîner dans ses pattes pour ne pas le déranger. Cependant, après un petit moment, il cessa et s’étira et la néphéline posa alors son regard pair sur lui. Il lui avait alors demandé de l’attendre et elle avait alors simplement hoché la tête avant de le laisser partir inspectant un peu ce qu’il avait préparé pour ce qu’elle pourrait avoir à bricoler dans les temps à venir. Il revint ensuite près d’elle toujours torse nu et cela commençait à la faire tiquer. Jusque là, elle avait pensé que, comme il semblait plus ou moins faire de l’exercice, il s’était mis torse nu… mais maintenant, elle venait même à se demander si il lui arrivait même parfois de mettre une chemise ou une tunique. La jeune femme secoua vivement la tête pour chasser cela de son esprit, ce n’était pas vraiment le moment…

Leif était donc simplement venu s’asseoir près d’elle et, la jeune femme tourna maintenant les yeux vers lui alors qu’il lui demandait de faire un peu de bricolage pour améliorer les bâtiments. Ne voulant pas s’engager pour une cause perdue, Abi se mordilla légèrement la lèvre avant de hausser le épaules et de lui dire qu’elle ne savait pas, qu’il fallait qu’elle réfléchisse et qu’elle voit tout ça d’un peu plus près. Elle aurait bien commencé par la douche, mais elle préférait attendre d’avoir plus confiance en ses pieds avant cela. Peut être une sorte de cuisinière… Elle avait déjà quelques idées, rien de très technologique, mais ce serait mieux que rien. Abigaël s’était donc passé une main derrière la nuque avant d’enfin se décider à lui répondre :


« Je pense que je pourrais essayer de faire quelque chose, mais il me faudra un coin, dans la maison si possible, où je pourrait travailler sans vous déranger… »

Oui, avec un endroit comme ça, elle pourrait probablement fabriquer de quoi améliorer leurs vies ici… En attendant, la jeune femme s’étira doucement et s’envola à nouveau, allant chercher d’autres idées de petites choses à bricoler… Enfin, c’était bien assez compliqué comme ça. Abigaël hocha simplement la tête, cependant, elle ne commencerait probablement que le lendemain, après tout, le travail de bricolage serait probablement assez long et aussi assez compliquer. En attendant, elle récupéra son ébauche de guitare et les récipients où trempaient encore les futures cordes.  Elle alla ensuit se rasseoir à l’intérieur, puis, elle posa tout ça dan un coin avant de s’installer près de la table. Elle croisa maintenant ses bras sur cette dernière et y posa simplement la tête, encore un peu de fatigue mentale, mais ça irait, il fallait juste qu’elle évite autant que possible de laisser son esprit vagabonder trop longtemps. Elle ne voulait pas penser à son passé, elle ne voulait pas penser à sa famille. Elle ne voulait pas pleurer encore une fois, c’était trop douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Ven 23 Oct - 0:49

Leif lui avait poser la question surtout pour avoir un coup de main la dessus, car il était clair que ce qu'il avait été assez basique et que du moment qu'elle pouvait lui donner un coup de main la dessus, cela allait surement payer son séjour, c'était une étrange manière de voir les choses, en plus, il faisait bien entendu cela aussi pour lui vider un peu la tête, mais encore une fois, il semblait se répéter un peu et il n'appréciait pas cela, même si c'était dans sa tête, cela allait lui faire croire qu'il commençait vraiment à ce faire vieux, quoi qu'il en soit, il secoua un peu la tête pour faire partir tout cela et allait certaine réfléchir à ce qu'elle venait de lui dire.


Après tout, elle semblait bien vouloir, il allait juste falloir lui faire un petit quelque chose dans la maison, peut être creuser un peu plus la grotte, parce que oui, au départ, elle n'était pas aussi profonde, une chance qu'il y avait beaucoup de matière pour travailler, d'ailleurs, elle semblait rentrer alors il allait en profiter pour commencer cela en lui demandant des petite précisions, surement des chose assez simple, il chercha alors un moment pour trouver sa pioche ainsi qu'un marteau, il s'étira encore une fois, cela allait faire un peu de bruit, l'important néanmoins était que cela allait certainement bien être fait, il avait l'habitude maintenant.


Il rentra alors avec son matériel et un peu de bois, expliquant que vu qu'il n'avait pas vraiment quelque chose à faire, il allait s'occuper de son coin, il posa alors quelque petite chose sur la table assez loin d'elle pour ne pas la déranger et commença à creuser, cela semblait se faire tellement vite, comme si la pierre était faite en mousse, ou plutôt, cela était du à sa force qui était peut être un peu trop inhumaine, il lui posait bien entendu des question, comme par exemple la taille, si elle avait besoin d'une hauteur en particulier, également, il pouvait toujours lui faire des petite encoche pour qu'elle entrepose certaine chose, il continua alors à mesure qu'elle lui disait cela jusqu’à ce que le résultat final était correcte.


Il mit alors les suspension pour éviter les éventuel problème d'éboulement, il n'en avait jamais eut et avait déjà tailler la pierre à plusieurs reprise, mais autant être prudent la dessus, une fois qu'il eut terminer cela, il s'étira un moment et lui demanda ou est ce qu'elle voulait qu'il lui fasse sa table, une fois qu'elle lui indiqua de quelconque manière, il commença à la fabriquer en souriant légèrement, le travail manuel était vraiment quelque chose qu'il aimait faire, il continua sur cette lancer, toujours ne lui parlant, comme si il cherchait à ce qu'elle s'occupe l'esprit, peut être qu'il comprenait qu'elle avait besoin de ne pas penser à quelque chose, ou alors juste qu'il voulait rattraper son manque de conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Sam 24 Oct - 18:41

Abigaël avait donc accepté de faire un peu de bricolage pour améliorer leurs conditions de vie ici. Elle était rentrée et s’était assise sur une chaise, aux alentours de la table. La jeune femme le regarda alors qui s’agitait aux alentours. Il lui expliqua qu’il allait déjà commencer à travailler au coin de bricolage qu’elle lui avait demandé de lui préparer. La néphéline avait simplement hoché la tête, puis, elle l’avait regardé travailler. La blonde était impressionnée par la rapidité avec laquelle il travaillait. Il la questionna sur ce qu’elle voulait et elle lui demanda quelque chose de taille moyenne, tant en espace qu’en hauteur. Elle lui demanda aussi de lui creuser une ou deux sortes d’étagère directement dans la roche si il le pouvait. Finalement, ils tombèrent d’accord sur la pièce et il installa des renfort pour évité les éboulements, passant derrière lui et volant jusqu’aux hauteurs, Abi les renforça tout en veillant à ce que cela n’en devienne pas encombrant.

Leif lui avait ensuite demandé où elle voulait qu’il lui mette la table et elle lui indiqua un endroit, assez près du mur du fond. Abigaël le regarda et se dit qu’ils étaient un peu pareil, ils aimaient travailler de leur main, même si il était apparemment plus attaché au travail physique qu’elle. En attendant, elle répondait simplement à ses questions d’une voix calme et douce. Puis, pendant qu’il s’occupait de la table, elle dégota deux cordes qu'elle fixa bien solidement sur le mur du fond, au dessus de l'étagère qu'elle lui avait demandé de faire. La jeune fille avait alors sorti les cordes de la mixture et les avaient accrochées, bien tendues, sur le mur. Ensuite, elle rangea la mixture sur l'étagère. Il faudrait qu'elle puisse faire des bouteille pour les liquide... Il y avait la cire qu'elle rangea aussi. Il n'y avait que la guitare qu'elle laissa de coté avant de remercier enfin Leif de lui avoir fait cet endroit pour qu'elle puisse bricoler plus tranquillement.

Elle regarda une vaste zone qui était vide du coup et elle se mordilla un peu la lèvre. Dès le lendemain, elle travaillerait sur la cuisinière et, avec un peu de chance, quand elle aurais fini, ses pieds iraient suffisamment bien pour qu'elle puisse continuer à bricoler et à améliorer ce qui serait son lieu de vie au moins pour quelques temps. Une ombre passa dans son regard, mais, à part ça, elle n'en laissa rien voir, tiraillant simplement le bas de son gilet avant de se reposer au sol et de faire disparaître des ailes, diminuant par la même occasion son aura, elle n'avait que trop pris de risque.


« Merci... vous êtes vraiment très gentil, monsieur Leif... »

Avait elle dit avant de s'en retourner vers son lapin, le serrant contre elle. Pour l'heure et depuis sa naissance, c'était sa partie angélique qui dominait, ce qu'elle ne savait pas, c'était que son grand père avait fait sceller sa part démoniaque au fond de son coeur et que cela avait aussi sceller une partie de sa nature divine... mais elle ne réalisait qu'à demi qu'elle l'était et ce que cela signifiait vraiment. Abigaël retourna s'asseoir, elle n'aimait pas vraiment passer son temps assise ainsi, mais pour le moment, elle n'avait pas vraiment le choix. Elle ressembla alors ses jambes sur le bord de sa chaise, baissant les yeux au sol en plongeant son nez contre sa peluche, elle avait le coeur lourds, mais elle ne se plaignait pas, son père lui avait appris à ne jamais se plaindre et à se contenter de ce qu'elle avait... La néphéline n'en dit pas plus, se murant simplement encore une fois dans le silence. Sa mère lui manquait tellement, son père aussi bien sur, mais surtout sa mère... Mais elle ravalait ses larmes, comprenant qu'il n'aimait pas la voir pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mar 3 Nov - 19:15

Leif avait vraiment fait le plus possible pour la jeune personne, en même temps, il trouvait qu'elle avait bien besoin d'un coin à sa convenance alors il avait accepter tout ce qu'elle lui disait comme proposition, au final, cela était devenu quelque chose d'assez imposant, il ne c'était pas du tout rendu compte qu'il avait creuser autant, comme quoi ce genre de chose était trop facile pour lui, mais il jeta un coup d’œil autour de lui, elle avait un peu décorer et aussi déjà aménager un peu, il allait surement lui rester à avoir quelque outils, mais il lui demandera cela un peu plus tard, en attendant, peut être qu'il allait faire autre chose.


Il la regarda alors un moment pour remarquer qu'elle ne semblait pas de très bonne humeur, il vint donc ce mettre à ces côtés, la regardant un peu, elle était triste et il semblait comprendre un peu cela, elle semblait aussi ne pas trop pleurer, d'accord, il avait dit qu'il n'appréciait pas trop voir autant de larme, mais cela ne voulait pas dire de tout ravaler et de se faire du mal, il lui caressa alors encore la tête, lui disant que ce n'était pas trop grave si elle pleurait un peu, du moment qu'elle se vide bien l'esprit, ensuite, il lui indiqua qu'elle pouvait réfléchir autant de temps qu'elle le voulait, que personne n'allait l’embêter dans qu'elle se trouvera il avait alors l'impression que quelque chose se passait, il demanda alors à la jeune fille de rester la, sortant un peu.


Il s'étira alors un peu, commençant à marcher vers une direction, pour parler franchement, c'était la ou il avait tuer si facilement les personnes qui avaient poursuivit Abigaël, mais il semblerait qu'il n'avait pas penser à une chose, que certaine personne allaient surement vouloir des nouvelle, il se trouvait donc devant un groupe un peu plus important d'ange, regardant ce qu'il c'était passé, bien entendu, on le remarqua et on lui posa des question, au premier abord, il était impossible qu'ils sachent que c'était lui, il n'était qu'un humain simple pour eux, il expliqua alors qu'il vivait juste tranquillement dans le coin et qu'il ne comprenait pas ce qu'ils lui voulait, ce qui pouvait le trahir était bien entendu qu'il semblait calme, mais il continua en ajoutant qu'il commençait à se demander pourquoi quelqu'un passait par ici après tout ce temps, il avait des cheveux blanc, ce qui montrait un peu son âge, il ne restait plus qu'a savoir ce qu'ils allaient trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mer 4 Nov - 0:12

Abigaël avait remercier Leif, avec un tel endroit pour bricoler, elle pourrait probablement faire beaucoup de chose… pourtant, elle avait beau vouloir occuper son esprit, il revenait toujours à ses parent et elle état toujours au bord des larmes. En attendant, encore une fois, l'homme vint lui ébouriffé les cheveux et elle ferma une seconde les yeux avant de les levés sur lui. La jeune Néphéline ne savait pas vraiment sur quel pied danser avec lui, il avait dit ne pas aimer la voir pleurer et maintenant il lui disait de ne pas ravaler ses larmes. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais les mots vinrent mourir dans sa gorge et elle détourna les yeux vers le sol et laissa ses mots s'étouffer. Elle aurait voulu lui parler de la mort de ses parents du fait qu'ils n'auraient jamais de lieux de sépulture décent, mais elle n'y parvint pas, se contentant simplement de se murer à nouveau dans le silence. Non, elle n'était pas prête à en parler, pas encore, il était bien trop tôt pour elle, c'était bien trop douloureux.

Leif lui demanda de rester là et elle hocha la tête alors qu'il quittait déjà la maison Avec un soupire, la jeune hybride soupira, puis alla vérifié la souplesse des cordes avant de terminé sa guitare, sans un mot. Puis, je commençait à rassembler un peu tout ce dont elle pourrait avoir besoin quand elle travaillerait sur la cuisinière le lendemain. Ainsi, elle avait rassemblé quelques roche plate assez imposante de ce qu'il était parvenu à détacher quand il avait creuser la zone où elle bricolerais. Cela allait lui demander pas mal de travail et des outils, mais elle n'était pas du genre à abandonner quand elle estimait que quelque chose avait de l'importance. Finalement elle soupira, elle n'était qu'une enfant… du moins en apparence. Mais c'était parfois un peu compliqué pour elle que d'agir de façon plus adulte, surtout pour le moment. Abi laissa cela la pour le moment, se glissant simplement dan l'encadrement de la porte et guettait l'extérieur… Elle se demandait ce qui se passait, ce qu'il était parti faire.

La jeune hybride allait sortir quand elle se rappela la demande de l'homme : attendre à l'intérieur… Il lui avait aussi conseiller de ne pas trop s'appuyer sur ses pieds, alors ce n'était pas une bonne idée de rester debout. Avec un soupire, elle était retourné s'asseoir sur le lit, repliant ses jambes contre elle et enfouissant son visage au creux de ses bras. Abigaël resta totalement immobile contre le mur, sur le lit. Attendant seulement que son protecteur revienne en espérant que tout se passerait bien…


Les anges étaient nombreux et ils n'avaient pas peur de ce simple humain. Cependant, il y avait une certaine vengeance dans leurs esprits. Leurs frères avaient été tués alors qu'il chassaient ce monstre de néphéline. Quoi qu'il en soit, elle fut jugée responsable de leur mort, pourquoi chercher plus loin après tout ? On posa cependant des questions à l'homme pour retrouver cette ignominie. L'homme prétendait être surpris de leur présence mais l'un dit qu'il n'avait pas l'air vraiment étonner. Le chef eut un simple geste, puis il demanda d'un ton sec où était l'enfant qui était responsable de ce carnage, annonçant à l'humain qu'il aurait de grave problème si il cherchait à la couvrir. Certains anges étaient en trains d'inspecter le corps de leurs amis. Jusqu'à ce que l'un d'eux ne fasse une unique remarque : l'enfant n'avait pas d'arme sur elle et elle n'avait probablement pas assez de force pour de telles plaies. Le chef fixa alors l'humain d'un air menaçant.

Il ordonna lors à Leif de lui dire ce qui s'était passé ici et de lui livrer l'enfant si il voulait voir un autre jour. Tout comme ses hommes, il avait maintenant son arme en main et la magie en plus. Les anges ne doutaient pas une seconde de pouvoir vaincre cet humain en moins de temps qu'il ne le fallait pour le dire. Là, la néphéline aurait le sort qu'elle méritait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leif
Ermite
Humain
Illisia
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 31
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mer 11 Nov - 6:29

Leif savait que cela allait mal se passer, c'était pour cette raison qu'il avait demander à la jeune fille de ne pas sortir, il se fichait pas mal de la politique ou alors même des relations entre certaine personne, elle était venu vers lui, alors il allait la proteger, cela allait peut être lui attirer des problèmes, voir même le blesser, mais cela n’était pas vraiment grave, il avait vu pire, également, il commençait à âgé un peu, alors il fallait bien qu'il profite encore de son corps pendant qu'il était moyennement jeune avant qu'il ne puisse plus bouger comme il le souhaitait, bref, il se tenait devant des anges qui le trouvaient comme quelqu'un d'inférieur.

Si seulement ils savaient, le pire était quand même qu'ils semblaient toujours le provoquer, lui gardait juste un petit sourire en leur disant qu'il n'avait rien vu et qu'il n'y avait pas de fille dans les parages, cela allait surement en irrité plus d'un, justement, l'un d'entre eux, surement celui qui avait le moins de volonté, lui balança un sort assez puissant sur la tête, son capitaine n'allait pas être content, et cela allait empirer quand il allait remarquer qu'il n'allait pas avoir mal, immunité à la magie à volonté, c'était vraiment craqué comme capacité, mais il y avait pire, à savoir le fait qu'il pouvait les couper en deux et les déchirer juste avec sa force musculaire.

Autant dire, le résultat n'allait pas être jolie, entre ceux qui pensaient pouvoir le battre à l'épée et se retrouvait sans tête et ceux qui utilisaient de la magie et qu'il avait vaincu en leur lançant un caillou, il ne restait plus que le capitaine, ce dernier semblait un peu plus costaud et ne fonçait pas comme un idiot, malgré cela, le combat ne fut pas des plus long, il se termina même avec son cœur arracher, Leif regarda l'organe toujours battre un peu avant de dire que lui aussi avait un cœur, alors pourquoi il ne l'utilisait pas, bon, maintenant il devait cacher les corps, pas vraiment envie que d'autre ne revienne, il planta ces doigts dans le sol pour en soulever un énorme morceau avant de faire en sorte que tout les ange soit en dessous avant de tout refaire tomber, il ne restait plus après qu'a bien faire attention au fissure et personne ne remarquerait.

Leif rentra un peu plus tard alors, lui disant qu'il n'y avait plus de problème pour le moment, mais elle allait être perspicace, il avait des marque de lame, il c'était fait légèrement couper un peu partout, si jamais elle lui indiquait cela, il allait juste rire en disant qu'il c'était un peu forcer pour de l’exercice, même si il n'y avait pas encore de problème, mais bon, peut être qu'elle voulait se rendre utile, il se mit alors sur une chaise et lui proposa de l'aider à soigner ces plaies elles n'était que superficiel alors un peu de désinfectant fait lui même, qui piquait pas mal d'ailleurs, allait suffire, toutefois, il sentait qu'elle allait lui poser une question alors autant avoir l'oreille attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël
Bannie
Néphéline/Déesse
Illisia
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2015

MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   Mer 11 Nov - 20:37

Abigaël attendait docilement que son protecteur revienne, elle aurait pu tourné en rond dans la maison si ses jambes ne lui avaient pas fait aussi mal. Elle ne se doutait pas vraiment du carnage que Leif était en train de faire un massacrer un peu plus d'ange, ceux qui étaient venu s'en prendre à elle parce qu'ils jugeait que des êtres comme elle ne devaient tout simplement pas exister. En tout cas, la jeune Nepheline commençait à se dire qu'il était parti depuis longtemps, elle commençait même à s'inquiéter pour lui.

Il se passa encore quelques minutes de plus avant que l'homme n'entre à nouveau dans la maison. Sur le coup, elle avait sursauté, s'attendant presque à voir quelqu'un d'autre. En entrant, l'homme lui annonça qu'il n'y aurait pas de problème pour le moment et le regard de la blonde se posa sur les blessures de l'homme. Il s'était battu, encore une fois… et probablement qu'il l'avait fait pour la protéger… Elle baissa les yeux au sol, un peu coupable, puis, elle l'avait remercié à voix basse sans pour autant vraiment le regarder. Il lui avait alors proposer de l'aider à soigner ses plaies et elle avait simplement hoché la tête. Leif lui indiqua ou trouver le désinfectant et elle alla le chercher, l'appliquant sur les plaies de l'homme avec une certaine douceur. Puis, alors qu'elle rangeait tout, la jeune Illisienne baissa les yeux.


« Je… Je suis désolée, c'est à cause de moi que vous devez vous battre… Parce que j'en suis incapable... »

Elle conservait la tête basse, qu'aurait elle pu faire d'autre de toute façon, à part une bulle pour se protéger d'eux ou faire appel à son énergie au risque que ça se retourne contre elle parce qu'elle ne la maîtrisait pas assez bien. Abigaël ne savait pas vraiment quoi faire. Et puis, elle l'avait compris, il appréciait sa présence pour le fait de ne pas être seul, c'était déjà ça. Ici, elle au moins était en sécurité, il semblait ben décider à la protéger pour le moment et cela lui allait très bien… Au moins le temps qu'elle se reprenne de ses pertes et de son deuil… Mais que pouvait elle faire pour ça, elle ne pouvait même pas se recueillir sur une tombe. La Néphéline récupéra alors sa peluche pour la serrer contre elle, comme l'enfant dont elle avait l'apparence. Elle n'avait jamais eut vraiment le besoin de grandir ou de prendre son indépendance quand à ses parents… Enfin, pour le moment, il ne lui avait pas posé de questions sur elle, donc il ne la pensait pas autre chose qu'une enfant né de parent de race différentes dans un monde qui ne tolérait tout simplement pas ce métissage.

« Je… je commencerait à travailler sur les amélioration à apporter ici dès demain, j'ai déjà quelques idées... »

En attendant elle alla chercher de quoi terminer sa guitare fixant les cordes de nerfs et les tendre pour que cela donne les bonne notes. Elle retourna ensuite s'asseoir, continuant encore et toujours d'économiser ses pieds comme il lui avait conseille de le faire, elle espérait qu'ils iraient vite mieux parce que cela promettait d'être vraiment handicapant pour elle… Elle gardait sa guitare sur ses genoux, sans pour autant trop jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'un monde, le début d'un autre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'un monde, le début d'un autre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Illisia :: Le reste du monde-
Sauter vers: