Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un monde à double face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Maïri
Exilée
Kitsune
Err'Traÿ
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 29
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: Un monde à double face   Ven 2 Sep - 12:04

Maïri et Zero avait donc plus ou moins adopté un renard dont la jeune hybride s'occupait espérant vraiment le tirer de l'état de santé assez précaire dans lequel il se trouvait. La jeune femme s'était tout de même occupé du repas et avait mangé, même si le coeur ni était pas vraiment. Une fois le repas terminé, elle avait cependant ressentit le besoin de dire à l'homme quelque chose qu'elle pensait depuis un moment : qu'elle était heureuse d'être à ses côtés, même si il agissait parfois plus comme si elle était un familier qu'une compagne de route. Ce dernier point, elle n'en parla pas vraiment. Cependant, elle fut surprise de le voir rougir, elle connaissait le principe oui, mais elle ne l'avait jamais vu rougir depuis qu'elle avait recouvré la vue. Assise sur le fautueil, près du renard, elle s'étonnait un peu du culot qu'elle avait pu avoir. Finalement, l'homonculus vint la trouver et lui colla un bisous sur la joue qui la fit violemment rougir avant de lui dire qu'il était vraiment heureux qu'elle ai pu rester avec lui aussi longtemps. La formulation était un peu étrange, mais ce n'était pas bien grave.

Il veilla alors sur le renard et Maïri le regarda, une oreille dressée sur son crâne, écoutant ce qu'il allait bien pouvoir lui dire. Zero lui avait alors annoncer qu'il surveillait les signes vitaux du renard sans arrêt et lui assura que si jamais il se passait quoi que ce soit il le saurait. Cependant, il il assura aussi qu'il semblait bien récupérer. Il lui demanda si elle avait tout préparer pour le réveil et elle secoua la tête pour se remettre les idées en place avant de commencer à lui expliquer ce qu'elle comptait faire :


« Je ne sais pas si il est sevré alors, il y a une coupole avec du lait. » Elle la lui indiqua « Il faudra vérifier qu'il n'ai pas tourné. Avec un tel froid je ne pense pas, mais bon… Et peut être le lui donner avec le doigts… Si il boit bien, on pourra toujours essayer de lui donner un peu de poisson. »

Maïri étouffa cependant un petit bâillement. Non, elle ne pouvait pas s'endormir, elle devait continué à veiller sur la bestiole. La renard ne voulait pas dormir, même si la journée avait été assez riche en émotion, elle voulait veiller sur ce renard, c'était presque un besoin. En attendant, la jeune femme avait les oreilles assez basses. Même si son compagnon de route l'avait un peu rassurée, elle continuait de s'inquiéter pour la boule de poils qu'ils avaient probablement sauver. Heureusement d'ailleurs qu'ils étaient retournés en surface… Cependant, quand la créature irait mieux, la renarde demanderait probablement à son compagnon de quitter ce monde de glace. Elle préférait de loin leur petite île qu'ils avaient aménager. Ce n'était pas qu'elle n'aimais pas Skorn, mais ce monde était trop froid ! Et Caprica lui faisait un peu peur… Enfin… si elle pouvait rester aux côtés de Zéro. Même si cette fille Esper, se méfiait de lui, Maïri faisait une confiance aveugle en son compagnon et, tant qu'il restait près d'elle, elle se sentait en sécurité. Sans qu'elle ne le réalise vraiment, elle ouvrit à nouveau son empathie, transmettant à son compagnon une vague atténuée de sécurité et de bien être… et aussi d'inquiétude…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Evadé
HGM
Partout
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 31
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: Un monde à double face   Jeu 29 Sep - 0:36

S'occuper d'un animal, vraiment, Zéro semblait apprendre de plus en plus de chose inutile d'un point de vue scientifique, et pourtant, il ne rechignait pas à comprendre cela, surtout qu'il devait s'éloigner de ce côté trop calculateur. Cela lui arrivait de revenir dans les souvenir de son passé pour avoir un œil nouveau sur lui et il pouvait l'admettre, il avait été assez horrible parfois avec Maïri, c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il lui avait dit clairement qu'il était heureux qu'elle soit rester aussi longtemps avec lui. Il était donc plus que temps de développer son côté normal, son côté humain pour être exacte, quelque chose qui pour le moment semblait même faire plaisir à sa partenaire, et du moment qu'elle était assez contente pour cela, il l'était aussi.

Dans tout les cas, le petit animal n'était toujours pas réveiller que sa partenaire lui expliquait la raison du lait ainsi que du poisson. Prenant mentalement des notes, ce dernier comprenait que si jamais ils changeait d'endroit, cela allait devoir ce faire vite, histoire qu'il ne s'habitue pas trop au climat, à vrai dire, vu qu'il venait de cette endroit, cela allait être le plus compliqué à faire. Dans un premier temps, le mieux était que le petit renard se remette d'aplomb, pour cela, il continuait sans relâche de surveiller son état de santé, il était encore assez faible, néanmoins, avec les soins qu'ils allaient lui prodiguer, il allait certainement s'en tirer. Il ressentit alors quelque chose qui ne venait pas de lui, il pouvait le remarquer maintenant qu'il avait ces propres sentiments, il se tourna alors pour voir sa partenaire, cette dernière sûrement inquiète pour le petit. Il se gratta alors la tête un moment avant de venir lui caresser un peu les oreilles avec un petit sourire.


« Ne t'en fait pas, il ne lui arrivera rien, fait moi confiance. »

Il espérait vraiment que cela allait suffire pour la jeune femme, après tout, il ne pouvait rien faire d'autre, enfin, rien de normal. Après, il pouvait toujours utiliser ces bras pour le forcer à ce réveiller et le soigner d'une autre manière, toutefois, cela n'allait clairement pas être naturel et il pensait clairement que cela n'allait pas lui plaire du tout. Il continua alors de surveiller jusqu'à ce que finalement, il sentit une légère différence dans l'activité neurale du petit animal. Zéro tourna alors la tête assez rapidement vers le renard, qui semblait bouger de plus en plus, comme si il allait très bientôt se réveiller. Il recula alors d'un pas, ne voulant pas trop lui faire peur avec ces bras, car il savait très bien que ce genre de chose n'était pas vraiment naturel. A la place, il tapota un peu l'épaule de sa partenaire pour qu'elle prenne la relève, elle allait clairement comprendre ce qu'il se passait après tout.

« Je crois que c'est à toi de jouer … je vais attendre un moment avant qu'il s'habitue à moi, il aura certainement peur de mes bras... »

C'était un peu triste mais il fallait se rendre à l'évidence, avec l'odeur de ces bras, il n'était clairement pas considérer comme quelque chose d'humain. En plus de cela, il avait certainement été attaquer par quelque chose de puissant avant d'arriver à être comme cela, alors autant éviter une autre frayeur pour son petit cœur. Il se recula donc pour se mettre dans un coin, continuant simplement de surveiller les signes vitaux de l'animal tout en faisant des signes à sa partenaire dans le cas ou elle voulait une information, après tout, il pouvait bien être utile même si ce n'était pas grand chose de plus, il espérait vraiment aussi que le renardeau l'apprécie par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïri
Exilée
Kitsune
Err'Traÿ
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 29
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: Un monde à double face   Lun 3 Oct - 21:14

Maïri s'était déjà attachée au renard, elle n'y pouvait rien c'était plus fort qu'elle. Surtout qu'elle aussi était une renarde en quelque sorte. D'ailleurs, autre chose qu'elle remarquait, c'était que maintenant Zéro semblait bien plus attentif à ce qu'elle ressentait et à ce qu'elle voulait et cela lui faisait plaisir parce qu'elle voyait qu'il faisait des efforts pour elle et elle n'en demandait pas plus. Quoi qu'il en soit, cela n'empêchait pas la rousse de s'inquiéter pour ce petit renard mal en point. Tant et si bien qu'il le perçu et vint lu caresser les oreilles, elle en sursauta presque, elle ne s'était pas vraiment attendu à ça, mais c'était plutôt agréable alors elle se laissa un peu aller contre lui, le oreilles toujours un peu basses sur son crâne. Il lui avait alors demandé de ne pas s'en faire, lui promettait presque qu'il ne lui arriverait rien et elle avait alors simplement hoché la tête. Oui… Oui, elle lui faisait confiance, il pouvait tout faire ou presque après tout… Alors, elle lui faisait confiance…

Finalement, le renard commença à s'activer et elle sentit Zéro s'éloigner un peu. Elle pencha la tête sur le coté alors que l'homme lui disait maintenant que c'était à elle de jouer et qu'il allait attendre un moment afin que le renard s'habitue à ses bras et à lui. Elle l'avait alors regardé un instant, puis, elle avait simplement hocher la tête. Puis, elle s'était alors détournée de son compagnon de route pour se rapprocher du renard. Doucement, Maïri caressa la fourrure de la créature, tout en lui parlant à voix basse, ce dernier sembla tenter de s'agiter un moment pendant que, le regard triste, la renarde lui faisait sentir ses mains. Puis, elle trempa le bout de son doit dans le lait avant de lui présenter. Il n'en voulu pas. Les oreilles de la femme-renarde se baissèrent un peu plus. Doucement, elle mis ainsi quelques gouttes de lait sur la truffe du renard pour le pousser à lécher, quand ce fut fait, elle lui présenta à nouveau ses doigts imbibés de lait. Il les sentit un moment, puis, il se mit à les lécher. Elle continua donc ainsi un moment, jusqu'à ce qu'il ne finisse complètement par laper seul dans la soucoupe. C'était déjà une victoire en soit !

Maintenant, il fallait passé à l'étape suivante, Maïri récupéra de petits morceau de poisson et les lui présenta. L'animal renifla et avala tout rond la nourriture, croquant les doigts de la jeune fille par la même occasion. L'hybride serra les dents, ne laissant visible aucun autre signe de douleur alors qu'elle rapprochait peu à peu l'assiette en le nourrissant, plus prudemment cette fois. Finalement, il acheva seul la nourriture et elle le laissa faire, se souciant peu que sa main saigne légèrement. Elle n'avait même pas mal.


« Il mange Zéro-sama... »

Se réjouit Maïri toute joyeuse alors que sa queue vulpine commençait maintenant à s'agiter joyeusement dans son dos. Elle avait réussit… Oui, mais il faudrait quand même qu'il se remette. Même si sa main saignait, elle profita qu'il mange pour remettre les couvertures comme pour lui faire un terrier… Il faudrait aussi trouver quelque chose pour qu'il fasse ses besoins le temps d'être remis… Un bac avec de la neige peut-être ? Elle devait bien avoué que, pour le coup, elle n'y avais pas vraiment penser mais il mangeait ! Quand elle eut finit de remettre la couverture en place, elle serra sa main blessée contre elle et regarda la boule de poil. Ce dernier finit de manger et se mis à renifler les endroits où il avait été soigné. Il avait regarder un instant autour de lui, méfiant. Enfin, il était retourner se rouler en boule dans cette tanière improvisé et Maïri l'avait laissé faire, sa queue ondulant toujours dans son dos. Au moins, il ne cherchait pas à fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Evadé
HGM
Partout
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 31
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: Un monde à double face   Mar 25 Juil - 18:23

Zéro avait accompli son travail quand à l'animal et bien qu'il aurait pu continuer un peu, pour Maïri, cela n'était peut être pas la bonne solution. Il avait légèrement du mal à dissocier la partie scientifique de lui même de ce qu'il découvrait de plus en plus, mais sa partenaire l'aidait pour cela, il réussissait alors à ne pas trop faire de bêtise. Pour le reste, comme il le voyait dans le regard de l'hybride, elle était déterminer à s'occuper de lui à son réveil, lui c'était contenter de cacher ces bras. Cela était simple, un manteau assez long recouvrait parfaitement le tout, pour le reste, ce n'était qu'une question de temps.

Maintenant, en ce qui concernait le réveil, Maïri eut un peu de mal pour la confiance au départ. Il fallait dire que de ce réveiller en face d'une personne inconnue n'était pas vraiment la chose la plus ... agréable. Toutefois, L'hybride ne semblait pas perdre patience, au contraire, il pouvait voir qu'elle y allait en douceur et sa méthode s'en retrouva assez fructueuse, ce dernier allant maintenant prendre le lait dans la soucoupe. Un sourire s'afficha sur son visage, il était content de voir que la douceur de Maïri était assez visible, même pour un animal sauvage, maintenant, qu'allait il être pour la nourriture.

Cela fut un peu plus facile pour le poisson, bien que Zéro serra un de ces poings quand il vit l'animal mordre le doigts de sa partenaire. Il ne devait pas ce mettre en colère, cela allait se voir et surtout se sentir du point de vue du petit. Ajouter à cela le visage de Maïri, toujours aussi déterminer, suffisait à calmer l'homonculus, il la soignerait une fois qu'elle aurait terminer de le nourrir. En parlant de cela, quand elle s'exclama qu'il mangeait et que sa queue bougeait d'une manière assez heureuse, il ne pouvait faire que sourire. Il ne fallait pas grand chose pour qu'elle soit comme cela et il ne comprenait pas vraiment, toutefois, elle était comme son professeur pour les émotions, alors il en déduit rapidement qu'il avait encore beaucoup à apprendre.

Laissant donc pour le moment le petit renardeau regarder autour de lui avant de ce mettre en boule pour ce reposer, Zéro s'approcha de sa partenaire pour lui soigner légèrement ses doigts. Il savait qu'elle avait fait la forte pour ne pas lui faire peur et que cela avait fonctionner, mais bon. Il jeta d'ailleurs un coup d’œil vers la créature en boule avant de prendre la parole en chuchotant.


"Il fa falloir se renseigner pour ne pas qu'il se sente mal à l'aise, mais tu as pensée à un nom pour lui?"

Il pourra toujours décider avec elle dans le cas ou elle n'avait pas vraiment d'idée, même si il n'était pas trop doué pour des noms. Un petit sourire au lèvres, l'homme caressa la tête de sa partenaire, la félicitant pour ce qu'elle venait de faire, elle avait bien travailler, le tout était de voir ce que le temps allait faire.

Les jours qui passèrent furent assez normal pour le duo, bien qu'ils furent additionner d'une boule de poil blanche et assez adorable. Bien entendu, Zéro ne s'approchait pas trop du petit nouveau, essayant quand même de voir si il voulait venir le voir ou pas. Autrement, il cherchait de quoi manger, égayer un peu son habitat ainsi des préparations pour d'autre chose. Bien évidemment, Zéro allait passer de bon moments avec Maïri, la câlinant et apprenant d'avantage à comprendre ces émotions, même si il y avait toujours le cas du renardeau.

En tout cas, le temps passait et ce dernier restait toujours à une certaine distance de l'homonculus. Il soupira légèrement face à cela, quand même un peu triste de voir qu'il ne réussissait toujours pas à l'accepter, surtout qu'il venait parfois le voir en lui montrant sa main, histoire d'essayer. Il tourna un moment la tête vers l'hybride, cherchant à savoir si il devait faire quelque chose comme elle, comme le nourrir, pour avoir sa confiance, autrement, il ne voyait pas et n'avait pas envie de faire cela de manière scientifique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïri
Exilée
Kitsune
Err'Traÿ
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 29
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: Un monde à double face   Mer 26 Juil - 12:45

Maïri était patiente en ce qui concernait le petit renard, tout comme elle avait pu l'être avec Zéro, même si il arrivait un peu mieux à se montrer plus... humain maintenant. D'ailleurs, quand la jeune femme eut terminé de prendre soin du renard, l'homonculus l'entraîna un peu plus loin pour pouvoir la soigner de cette petite morsure, elle le laissa faire. Après tout, elle faisait une confiance aveugle en l'homme. C'est vrai que, même si il avait faillit l'abandonner livrer à elle-même, il lui avait surtout sauver la vie une fois... et puis... Il l'avait aussi aider à retrouver la vue. Elle était plongée dans ses pensées quand Zéro lui dis qu'il faudrait qu'ils se renseignent pour que l'animal ne se sente pas mal à l'aise. Et il lui demanda si elle avait une idées de nom. Maïri réfléchit un instant, puis, elle croisa les bras de frotta légèrement de l'un de ses bras avant de lui répondre :

"Il faudra... mais... Je veux lui donner l'occasion de retourner à la liberté si il le veux... Après tout, c'est une créature sauvage... J'ai pensé à... peut-être... l'appelé Konayuki ? C'est un mot que j'ai lu quelques part ici..."

Qu'elle avait lu... Oui... Maïri prenait au sérieux les cours de lecture que Zéro lui avait donné. Elle était vraiment consciente de lui devoir énormément et de ne probablement plus s'en sortir sans lui maintenant. La renarde se blottit simplement contre lui sans vraiment réfléchir. Elle était un peu fatiguée maintenant. Bref, il faudrait quelques temps au petit renard pour pouvoir être à nouveau sur ses pattes. Les jours suivant, la renarde fit tout son possible pour prendre soin de la petite boule de poil le temps qu'elle reprenne des forces. Il se passa quelques jours ainsi avant qu'elle ne soit en nouveau en forme. Le renardeau avait encore et toujours refuser que Zéro l'approche... Mais c'était un peu compliqué et pour le moment, la rouquine ne pouvait pas faire grand chose... Finalement, le renard alla mieux et il fut temps de repartir dans leur monde... enfin... celui où ils s'était plus ou moins établi jusqu'à maintenant.

La rousse avait alors enfiler la tenue qu'ils avaient acheté, se retrouvant enroulée dans les fourrures qui rendaient ses mouvements un peu moins précis. Ils avaient rejoint la surface, Maïri demeurant aux coté de Zéro, ne serait-ce que pour assurer sa sécurité. Elle posa alors Konayuki dans la neige et ce dernier fit des petits bon autour de lui. Il semblait plutôt enthousiaste de ce retour au monde extérieur. La renarde sourit doucement et elle s'était ensuite relevé et était revenu vers Zéro, prête à partir, même si elle avait le coeur serré. Comprenant ce qui se passait, le renardeau bondit et se hissa sur les vêtements de la rousse, revenant maintenant s'enrouler autour de son cou, frottant sa tête contre sa joue avec une certaine tendresse. Maïri sourit doucement et cajola le petit renard avant de lui parler à voix basse :


"Tu veux rester ? Je ne suis pas contre, tu sais, mais il va falloir que tu acceptes aussi Zéro-sama... Ne t'en fait pas, il ne te fera pas de mal..."

Le renardeau émit un petit couinement et posa son regard sur Zéro... La renarde regarda son ami et... commença activa faiblement son empathie, pour qu'il puisse lui aussi comprendre la bestiole. Elle avait alors repris la parole d'une voix assez douce :

"Tendez une main vers lui Zéro... laissez le vous sentir... Tout va bien se passer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Evadé
HGM
Partout
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 31
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: Un monde à double face   Sam 2 Sep - 4:46

Les animaux pouvaient pour le moment être une des faiblesse de Zéro, certainement du à ces nouvelle émotions et au fait qu'il ne voulait pas leur faire du mal. A cause de ces bras toutefois, cela n'était pas la chose la plus simple et le petit renard des neige semblait s'en rendre compte, peut être une raison de plus pour son refus de venir le voir. Pour ce qui était du nom de ce dernier, l'homme n'était pas du tout contre, il n'était pas le plus doué pour les noms de toute façon. Par contre, Maïri n'avait pas tord, si il voulait retourner dans la vie sauvage, il ne fallait pas l'obliger à rester, il s'approcha légèrement pour lui parler un peu mieux.

"C'est un jolie nom, mais il vaut mieux attendre le moment du départ pour ne pas trop stressé sur ce genre de chose d'accord?"

C'était sa manière à lui de lui expliquer qu'il n'allait pas y avoir de problème, du moment qu'elle s'occupait de ce dernier, ces souvenirs pourraient être suffisant. Par contre, une chose était assez certaine, Konayuki avait du mal avec Zero, il suffisait de voir son refus de s'approcher, même alors qu'il semblait reprendre de plus en plus de force. Il bougeait beaucoup et semblait s'amuser, ce qui faisait sourire la créature mutante, néanmoins, encore une fois, rien n'était dans sa direction, il en aurait presque ressentit de la tristesse, ou alors la ressentait il?, il ne pouvait pas savoir, il n'avait jamais ressentit cela auparavant.

Le jour du départ arriva enfin, ou le duo s'habilla correctement pour sortir vers le portail. Une fois à un bon endroit, l'homme laissa Maïri s'occuper de la boule de poil, qui à la fin ne voulu pas la quitter, cela était assez attachant. Par contre, comme semblait le montrer sa partenaire, il allait devoir s'habituer un peu à Zéro. Il pouvait voir la peur dans le regard du renard, il ne pouvait pas lui dire qu'il n'avait pas raison de le faire, néanmoins, comme sa partenaire semblait même utiliser son empathie pour montrer les intentions de l'homme, autant montrer la vérité.


"Peux tu me faire confiance?"

Ce n'était pas grand chose comme parole, mais il ne savait pas si il pouvait vraiment le comprendre. Côté émotion, il y avait surtout de l'inquiétude, qu'il ne puisse pas s'habituer à lui, ainsi qu'un peu de tristesse, le tout mélangé, il fallait s'en douter, avec de l'anxiété. Peut être que Konayuki s'en rendit compte, car même si il semblait encore un peu anxieux, il laissa ce dernier approcher assez sa main pour pouvoir le sentir. Maintenant, il ne savait pas comment un animal allait comprendre son bras génétique, allait il avoir peur de ce dernier?, il aurait bien voulu faire des expérience dans ce domaine, mais il était clairement trop tard pour cela. Au final ... il y eut une petite léchouille de la part de l'animal, comme peut être pour savoir si il n'y avait pas de risque. Ensuite?, et bien...., Zéro pu apparemment approcher assez sa main pour pouvoir le caresser, les yeux de ce dernier brillait légèrement sous la joie, sentant son corps émettre une émotion assez ... particulière.

"Je ... je ne comprend pas, pourquoi mon corps semble il aussi ... détendu?"

D'accord, cela était peut être trop d'émotions pour Zéro, qui avait déjà du mal à en avoir d'une seule à la fois. Maïri allait certainement devoir s'occuper de cela après leur retour d'ailleurs, en même temps de faire attention au changement de température pour Konayuki. Bref, maintenant que le cas du petit animal était terminer, il était temps de rentrer à la maison, enfin, dans l'endroit qui était considérer comme leur maison. Zéro avait hâte quand même de voir comment sa partenaire allait s’émerveiller devant l'endroit, qu'elle connaissait pourtant si bien, oui, son envie d'expérimentation revenait de nouveau, même si il était certainement moins cruel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un monde à double face   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un monde à double face
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Skorn :: Les cavités-
Sauter vers: