Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Sam 31 Oct - 21:31

Le visage de cet homme hantait l'esprit d'Alana, elle n'arrivait pas à remettre un nom sur ce visage, ni même à situer l'endroit où ils se trouvaient, dans ce souvenir. Elle avait alors perçu un mouvement dans la pièce et, le coeur battant à tout rompre, elle s'était tourné dans cette direction pour voir Alexander s'approcher d'elle. Elle avait alors soupiré de soulagement, avec lui, elle n'avait jamais été punie alors ça allait. Il se rapprochait d'elle et elle ne bougea pas, le regardant simplement faire. Il s'était ensuite installé près d'elle et elle s'était en partie redressée. Il lui demanda ce qui se passait et, les joues pâle, elle lui avait simplement dit qu'elle avait revécu un de ses souvenirs, pas vraiment le plus agréable d'ailleurs. Il lui avait alors dit de ne pas avoir peur et qu'elle accepte simplement l'autre partie d'elle-même, sans toutefois oublier qui elle était devenue. Kotori avait alors simplement baisser les yeux au niveau du lit, les ailes, reposant piteusement sur le lit derrière elle, elle ne se souvenait plus comment les faire disparaître… si elle l'avait un jour su.

L'homme-fennec vint alors lui caresser les cheveux et elle ferma les yeux une seconde, savourant simplement cet agréable contact. Il la prévint alors que les jours suivants se passeraient probablement dans la peur, mais il lui dit aussi qu'elle devait être courageuse, que tout irait bien. La jeune ange avait alors simplement sourit, puis, elle avait rassemblé ses jambes sous elle, achevant de se redressée. Ce fut à ce moment là que le mercenaire eut à nouveau un geste pour s'éloigner d'elle et elle avait aussitôt tendu la main pour le rattraper par la manche avant qu'il ne soit trop loin d'elle. Elle ne l'avait pas regardé, gardant simplement les yeux rivés sur les draps et les ailes basses, couchées en grande partie sur le lit. Un moment, elle était reste dans un silence presque religieux, puis, mal à l'aise, elle avait alors pris la parole d'une voix douce et même un peu timide, qui ne lui ressemblait pas vraiment.


« Restez ! S'il vous plais, restez près de moi Alexander-sama. »

C'était l'exacte contraire de ce qu'elle lui avait demandé un peu plus tôt, mais il fallait croire qu'elle avait changé d'avis. Oui, pour le moment, elle avait envie qu'il reste près d'elle, qu'il soit son point de repère en quelque sorte. Passer quelques seconde, elle avait tiraille un peu sur sa main, comme pour le convaincre de venir prendre place près d'elle. Cependant, chasser les habitudes, elles reviennent au galop et Alana avait été 'programmée' pour être toujours prête à baiser sur demande. Au point où cela lui avait donné certain cotés nymphomane contre lesquels elle ne pouvait lutter. L'ange l'avait don attirer contre elle et s'était pressée tout contre lui, collant maintenant sa poitrine tout contre lui, comme une invitation. Ses ailes avaient alors légèrement bougées dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Dim 1 Nov - 5:51

J'étais donc en train de lui parler pour qu'elle puisse ne pas trop être déranger par ce qu'elle avait surement vu, ce n'était pas tout les jours qu'on devait retrouver des souvenir, sachant également qu'elle avait du avoir pas mal de moment triste et de viol peut être même, cela n'allait pas être la joie, je ne pouvais pas vraiment comprendre, ce n'était pas vraiment que je cherchais à comprendre, mais bon, peut être qu'un peu de savoir aurait pu l'aider, autant ne pas y penser et de continuer de l'aider, du moins un peu, car j'avais quand même eu un mouvement pour commencer à partir, sauf qu'il semblait qu'une personne n'avait pas envie que je parte plus loin.


Elle semblait vouloir que je reste avec elle, ce qui pouvait être correcte, après tout, du moment qu'on se repose, j'avais alors fait un geste de recul pour me remettre ou j'étais auparavant, comme cela, elle pouvait comprendre que je restais avec elle, puis, alors que je réfléchissais à savoir comment j'allais bien pouvoir me mettre pour ne pas la déranger, elle semblait avoir une autre idée, me tirant un peu pour que je prenne place à côté de l'ange, bien entendu, je pensais juste au départ qu'elle voulait être comme cela pour avoir un peu de chaleur corporel, par chance, elle était du bon côté donc c'était mon bras ordinaire, mais elle commença à faire quelque chose qui me fis penser qu'elle demandait plus.


Elle c'était donc collée à moi, pressant sa poitrine contre mon corps, bien entendu, je commençais à être un peu chaud à cause de cela mais je sentais aussi mon cœur battre un peu plus vite, il fallait toutefois que je pense autrement, d'accord elle semblait avoir certaine envie, mais cela ne voulait pas dire qu'elle en avait vraiment besoin, pour le moment, c'était surtout du repos qu'elle devait prendre, elle venait d'être reveiller par un cauchemar, toutefois, elle n'allait surement pas apprécier que je me décale, alors la meilleur possibilité était juste que je reste contre elle et que je l'enlace, ce que je fis bien sur, avec un petit sourire étrangement.


J'avais donc commencer à lui caresser la joue en lui disant que ce n'était pas le moment pour cela, qu'elle avait surtout besoin de repos, bien entendu, je lui ajoutais que j'allais rester avec elle pendant toute la nuit pour qu'elle n'ai pas d'autre cauchemar ou alors qu'elle sente une présence réconfortante, bien que je me demandais si j'étais vraiment comme cela, bref, continuant toujours de la câliner avec ce petit sourire, je lui disais juste des petit mots sympathique, essayant de la calmer alors que j'avais même prit la peine de lui poser un baiser sur la joue, mais cela n'allait pas plus loin que de la garder contre moi et de lui faire des câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Lun 2 Nov - 19:28

Alana avait donc récupéré son premier souvenir et elle n'aimait pas vraiment ce qu'elle avait vu… Enfin, il promettait d'y avoir encore bien d'autre souvenir de cette trempe. Enfin, elle ne se plaignait pas vraiment, elle le lui avait demandé après tout. En attendant, Kotori avait demandé à Alexander de rester près d'elle, elle ne voulait plus être seule maintenant… Oui, décidément, son caractère était changeant, mais elle n'y pouvait rien, son être même était d'une nature plutôt instable. Il s'était alors à nouveau assis simplement près d'elle et elle l'avait alors attiré un peu plus contre elle, pressant sa poitrine tout contre lui. Cependant, au lieu de succomber à ses avances, l'homme-fennec se laissa simplement aller contre elle et l'entoura de ses bras pour l'enlacer avec douceur et même avec un léger sourire, ce qui aida à la jeune ange à passer outre ses pulsions pour simplement venir se blottir dans ses bras ainsi. Le mercenaire lui avait alors caressé la joue et elle avait fermé une seconde les yeux, se surprenant à savourer ce contact.

Il disait que ce n'était pas le moment pour ça, qu'il resterait cependant à ses cotés et cette fois, ce fut simplement à elle de sourire simplement et de blottir simplement son visage au creux de son épaule. La jeune nymphomane resta donc contre lui, alors qu'il lui parlait auprès de l'oreille, tentant simplement de la réconforter comme il le pouvait. Alexander était même venue à lui poser un baiser sur la joue et elle avait simplement sourit, restant simplement pelotonner contre lui, fermant les yeux pour simplement revenir se blottir contre lui. Il ne voulait pas la prendre, soit, elle découvrait autre chose, une tendresse que ceux qui l'avait prise jusque là ne lui avaient jamais manifesté. C'était agréable, vraiment. Alana resta donc simplement entre les bras de l'homme, fermant simplement les yeux en restant auprès de lui, tout contre lui, sa poitrine se collant contre lui alors que ses ailes reposaient encore simplement sur le lit tout comme devait probablement le faire la queue du fennec.

Encore une fois, elle rêva de son passé et elle souriait doucement, pensant cette fois à un simple rêve. Elle se voyait portant une robe luxueuse et une coiffure travaillée. Alana se voyait au milieu d'une foule, toute aussi richement vêtue. Un bal, probablement. Elle se voyait esquissé une révérence et danser avec un homme avec l'air de s'ennuyer à cette endroit… C'était un doux rêve et elle se sentait vraiment bien dans ce rêve, chez elle, avec tout ces gens qui tenaient à elle ici, elle le sentait. Finalement, elle se réveilla avec la musique du bal qui résonnait dans sa tête. La jeune ange aurait voulu se lever, mais elle était toujours au creux des bras de celui qu'elle estimait son maître et elle ne voulait pas s'en éloignée… Qu'en serait-il du réveil de ce dernier : Voudrait-il la prendre ? Se contenterait-il de la câliner comme il l'avait fait ainsi durant une partie de la nuit ? Ou bien se lèverait il simplement, s'éloignant d'elle pour faire d'autres choses qui devaient probablement avoir de l'importance… mais dont elle ne savait rien…

En attendant, elle demeura simplement contre lui, ne bougeant presque pas, ses ailes se repliant légèrement dans son dos. Elle resta de longues minutes ainsi, ne sachant pas trop si il dormait ou non. Puis, Kotori ne parvint plus à tenir en place et elle avait donc échapper aux bras de son 'maître' pour simplement se redresser en position assise. La jeune ange rassembla alors ses jambes sous elle et ses ailes dans son dos avant de posé son regard rose sur lui alors qu'elle attendait qu'il se réveille et lui donne de nouvelles consignes. Ça, ça ne changeait pas. Et cela ne changerait pas pour un moment. Cela se poursuivit ainsi dans les jours à venir, chaque jour, il lui donnait sa mixture et elle recouvrait un peu plus ses souvenirs. Puis, il y avait eut ce cauchemar, plus violent que les autres. Il y avait cet homme, André, elle avait finit par s'en souvenir, il cherchait à la faire fuir, à la faire repasser de l'autre côté du portail. Elle savait lui en être reconnaissante. Ils furent rattraper en chemin par la mafia qui disait en avoir assez des sales tours d'André et de son insoumission. Pour bien faire comprendre à l'ange ce qui l'attendait, on la laissa entendre la sanction : chausser le bitume.

Kotori s'était alors réveillée en criant. Elle tremblait de tout ses membres et elle pleurait. Elle avait encore sa mémoire quand elle avait passé le portail, maintenant. Mais, cela ne l'empêchait pas de craindre ce souvenir et elle ne pouvait que pleurer, comme brisée de l'intérieur… Elle tremblait, revoyant le visage d'André qui l'avait condamné à cette vie malgré ses efforts pour l'en empêcher… Elle ne savait plus où elle en était. Alors, Alana s'était levée et s'était ensuite dirigée jusque la salle de bain où elle s'immergea longuement sous la douche, pleurant simplement, le coeur brisé entre ses souvenirs et ce qu'elle avait cru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Sam 7 Nov - 16:00

Oui, j'avais eut une envie qu'elle se concentre surtout sur ces souvenirs plutôt que de baiser, je pouvais comprendre qu'elle avait été faite comme cela maintenant, comme une poupée, mais qui sais ce qu'elle allait apprendre par la suite ou plutôt, ce qu'elle allait retrouver, c'était pour cette raison que pour le moment, les câlin semblaient être une bonne chose, elle semblait même d'accord la dessus, alors je ne me faisais pas trop prier pour lui en donner le plus possible, elle semblait vouloir se rendormir alors j'avais calmer un peu ces caresses avant de faire un peu de même, j'avais bien besoin de dormir après tout, et puis, je me sentais pas si mal que cela avec elle contre moi.

Le lendemain, Alana semblait être de meilleur humeur, comme si elle avait eut un rêve sympathique, peut être un bon souvenir, cela était plaisant à voir, alors j'en avait profiter pour lui donner des choses sympathique à faire, pas trop de ménage, et même la laisser bouger comme elle le voudrait, la raison était simple, il fallait stimuler ce qu'elle apprenait, j'allais donc lui demander de quoi elle avait pu rêver, et si elle me le disait, et bien, pourquoi ne pas danser avec elle, j'avais bien, un petit quelque chose pour faire de la musique, il suffisait d'avoir quelque chose de ressemblant et cela était partit, pour la suite, je ne savais pas, peut être juste continuer de lui donner la poudre et de dormir en la câlinant, cela en devenait presque une habitude.

Les jours suivants furent normal, enfin, aussi normal qu'on le pouvait, je n'allais pas vraiment forcer les choses, elle semblait d'elle même vouloir trouver des souvenir, peut être que ce qu'elle avait eut comme rêve lui avait fait du bien?, dans tout les cas, chaque jours semblaient avancer un peu plus le moment du départ, alors il allait bientôt finir par lui dire qu'il fallait peut être mieux partir maintenant, mais elle ne semblait pas encore prête, je semblais quand même avoir de plus en plus de facilité à l'accepter près de moi, cela me dérangeais un peu, comme si j'allais finir par ne plus avoir envie de ne plus la voir, je chassais ce genre de pensée avant de continuer comme si de rien n'était.

Il y eut toutefois un soir ou je me fis réveiller par un cri, elle semblait avoir eut un sacré cauchemar pour être comme cela, elle c'était même plonger dans la salle de bain pour prendre une douche, je m'étais alors gratter la tête, pourquoi je me sentais mal à la voir comme cela, je ne le savais pas moi même, mais une chose était certaine, j'allais voir ce qui n'allait pas, tant pis si j'allais être mouillé, je m'étais approcher et je lui avais demander de me dire ce qu'elle avait vu, il fallait mieux qu'elle en parle, ou alors cela allait la travailler pendant trop longtemps et continuer de la briser de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Sam 7 Nov - 19:29

Alana avait parlé de ce rêve de bal à Alexander quand il lui avait demandé. L'hybride l'avait alors fait danser et Kotori ne s'était pas fait prier, elle adorait danser… D'ailleurs, quand elle s'était retrouver à ne plus rien avoir à faire, elle se mettait à danser ou à chanter… Voir même les deux quand l'envie lui en prenait. Cette vie ne la changeait peut être pas énormément mais au moins, l'homme-fennec prenait soin d'elle et la cajolait même à certains moment. Depuis qu'elle avait mis les pieds à Oration, il était probablement celui qui se souciait le plus d'elle… D'après ce qu'elle se souvenait en tout cas. Quoi qu'il en soit, le temps continua à passer, l'ange craignant encore et toujours l'idée même d'approcher le portail et le mercenaire ne la brusquait pas, se contentant de lui donner encore et toujours de quoi raviver sa mémoire, comme si il voulait qu'elle la recouvre le plus vite possible… Ce qui était probablement le cas à vrai dire… Enfin pour elle, il faisait ça pour l'aider.

Les jours avec donc passés alors que de petits souvenirs sans importances lui revenait de plus en plus fréquemment. A croire que ce qu'il lui faisait prendre débloquait peu à peu ce qui bloquait les souvenir de la femme aux cheveux roses. Cette nuit-là, elle avait revécu un souvenir qu'elle aurait préféré ne jamais avoir à nouveau, un souvenir qui la ramena sous la douche, en larmes. Elle avait beau ne pas le porter dans son coeur, revoir sa mort la choquait jusqu'au plus profond d'elle-même et la laissait en larmes. Alana était donc allée se réfugiée dans la douche. Quelques instants plus tard, Alexander était venu la rejoindre dans la douche, tout habillé, comme elle d'ailleurs… Il lui avait alors demandé ce dont elle avait rêvé, enfin, pour le moment, elle ne fut pas vraiment capable de lui répondre parce qu'elle était encore et toujours en train de sangloter, elle ne se sentait pas en état de lui répondre pour le moment. Elle continua donc de pleurer encore quelques minutes sous le jet d'eau glacé.

Une fois que ses larmes se furent complètement taries, et même si sa tenue de nuit en devenait transparente tellement elle était détrempée, Kotori vint se pelotonner contre son 'maître'. Elle avait alors pris la parole, commençant à lui expliquer ce qu'elle avait vu. L'ange lui avait dit qu'elle se souvenait avoir encore eut sa mémoire quand elle était arrivée dans ce monde... Qu'elle s'était aussi souvenu que ses anciens maîtres, la mafia, s'était débarrassé de celui qui l'avait emmené en ce monde… Parce qu'il ne voulait pas la céder à eux… Elle alla même jusqu'à ajouter que lui n'était pas comme eux, qu'il ne l'avait jamais brusquer ou quoi que ce soit… Il avait juste du profité de a naïveté… Oui, elle était consciente de sa naïveté, mais elle n'y pouvait pas grand-chose pour lutter contre ça, c'était sa nature. Quoi qu'il en soit, elle continuait encore et toujours de pleurer sous la douche. Puis, elle se rappela de la tendresse qu'il lui accordait quand il se refusait à elle et elle vint simplement se blottir contre lui, sans un mot.

L'ange enfouit simplement son visage contre le torse de l'homme-fennec, ses ailes détrempées se faisant lourdes dans son dos. Cela lui faisait un peu mal, mais elle ne se plaignait pas. Ses anciens maîtres jugeaient sévèrement la faiblesse, alors, elle avait appris à ne pas laisser passer plus que ses larmes que certains trouvaient assez excitante. Les larmes recommencèrent à couler sur ses joues alors que les sanglots recommencèrent à secouer ses épaules. Elle avait besoin de tendresse, d'un peu de réconfort parce qu'elle ne se sentait pas vraiment au mieux, l'esprit totalement dans le coton… Elle ne savait plus vraiment où elle en était. Ce n'était pas le portail qui l'avait rendue amnésique, mais alors, qu'est-ce que c'était qui l'avait provoquer… Elle se sentait totalement perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 1 Déc - 20:05

C'était vraiment quelque chose qui me peinait, de la voir pleurer de la sorte, je m'en rendais assez compte d'ailleurs, elle semblait vraiment avoir du mal à laisser quelque chose passer qui devait être en rapport avec sa propre mémoire et je ne pouvais que me faire des supposition, après tout, il était simple de comprendre ce qui pouvait lui faire autant de peine, comme de savoir qu'elle avait eut une vrai vie et que quelqu'un l'avait amener la pour qu'elle devienne amnésique, mais passons, ce n'était pas le moment de parler de cela, j'avais quand même éteins un peu l'eau, sinon, elle allait avoir encore mal au ailes, par la suite, cela fut juste de congeler l'eau sur ces ailes pour que cela parte plus vite et de continuer de rester avec elle pour attendre qu'elle soit en état de me dire quelque chose, j'avais vraiment du mal à la voir pleurer, cela devenait de plus en plus étrange mais je n'allais pas y prêter attention pour le moment.

Une fois qu'elle fut bien soulager, du moins temporairement, Alana commença à me parler de ce qu'elle c'était souvenue, à savoir qu'elle avait toujours eut la mémoire avant d'être venu ici, ce qui était normal et heureusement pour moi, sinon cela aurait été un enfer pour lui faire passer la porte, également, elle me parla ensuite de ces anciens maitres, la mafia, qui avait tuer la personne qui l'avait emmener ici juste parce qu’il ne voulait pas la céder, je comprenais pourquoi elle semblait aussi triste maintenant, peut être que cette personne avait été un peu plus sympathique que ce qu'il avait pu voir quand j'étais venu la chercher, enfin, elle semblait me dire aussi qu'il avait quand même profiter de sa naïveté, c'était quelque chose qu'elle semblait avoir depuis toujours alors bon, cela n'allait pas changer et j'allais devoir faire avec, une chose était certaine en ce moment, c'était qu'elle semblait avoir besoin de tendresse, alors j'allais juste la serrer doucement contre moi pour qu'elle se sente mieux.

J'avais donc terminer de geler l'eau sur ces ailes sans pour autant lui faire de mal, ensuite, j'avais fait en sorte de retirer en douceur les petits glaçons ainsi former et une fois que cela fut terminer, je l'avais regarder un moment, mon cœur semblais un peu lourd à cause de la voir dans cet état, je ne savais pas pourquoi et cela commençais à l'irriter, je ne pouvais pas tomber quand même amoureux d'une jeune personne aussi tête en l'air non?, quoi qu'il en soit, pendant qu'elle continuait toujours de pleurer sur moi, j'avais fait en sorte de prendre une serviette pour la poser sur ces épaules, quelque chose de doux allait lui faire du bien je l'espérait, pour la suite, j'allais attendre qu'elle terminer de pleurer avant de l'aider à retirer ce qu'elle avait, ne voulant pas repartir sur du sexe, pas pour le moment, et retirer ce que j'avais aussi pour ensuite nous mettre quelque serviette et nous diriger vers le lit, cela allait être quand même mieux.

Une fois que cela fut fait et toujours nue avec des serviettes, je l'avais conduit vers le lit pour qu'elle puisse rentrer dedans et être au chaud, la raison pour laquelle elle était encore nue était que j'allais me coller à elle, bon, il fallait juste espérer qu'elle n'ai pas envie de baiser maintenant, j'avais à lui parler, bref, une fois que je fus bien collé à elle pour lui donner de la chaleur, j'entrepris de lui parle de petite chose, comme par exemple qu'il fallait mieux se souvenir des bonnes chose plutôt que des mauvaises, ou alors qu'elle avait de nouveau souvenir intéressant aussi, bien que je ne pouvais pas savoir si elle allait trouver ce qu'on avait fait jusqu’à maintenant bien, finalement, si elle le voulait, je pouvais lui parler de certaine manières qu'ils avaient surement utiliser pour la rendre amnésique, j'en avais vu plusieurs, alors j'avais une certaine connaissance dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 1 Déc - 23:16

Alana était chamboulée et elle avait par conséquent du mal à contrôler ses pouvoirs psychiques, elle n'y pouvait rien, c'était simplement trop compliqué. Enfin, pour le moment cela n'avait pas d'incidence… elle parvenait même à faire comme si de rien était. Alexander avait couper l'eau, mais ses ailes en étaient déjà gorgée, elles lui en faisait mal, mais elle ne s'en souciait pas, elle avait d'autres choses en tête. Il gelait l'eau sur ses ailes et le poids ajouté au froid lui fit encore plus mal, mais elle ne broncha pas, se contentant de lui parler de ses souvenir retrouver alors qu'il ôtait les cristaux de glace de ses ailes. Quand il eut terminé, l'ange sentit le regard de l'homme se poser sur elle et elle baissa légèrement la tête. Elle pleurait encore contre lui quand elle fut frapper de plein fouet pas ses pensées, un questionnement pour lui, une constatation pour elle, qui devint assez brutale… Était-elle vraiment tête en l'air à ce point ? Est-ce que cela la rendait repoussante quand à une relation sentimentale ? Ses ailes s'affaissèrent encore un peu plus, mais elle n'avait pas dit le moindre mot, elle avait le coeur lourd et se mura alors dans le silence, blessée par ce qu'elle avait cru déduire des pensée de l'hybride.

Kotori se mis à sangloter et à renifler, calmant ses pleurs, même si elle avait été blessé par cette idée d'être trop naïve pour qu'on puisse s'intéresser à elle. Alexander l'avait ensuite déshabillée et elle l'avait laissé faire gardant la tête basse. Bien sur, elle ressentait un certain manque, mais cette vague d'humilité qu'elle venait de se prendre en plein face ne lui donnait pas vraiment envie de lui faire des avances, elle n'avait pas vraiment le coeur à ça. Elle se retrouva nue, toujours dans la douche, alors que lui même se dévêtissait. En temps normal, elle en aurait probablement pour lui faire des avances et tenter de le pousser à la prendre… Mais là, non, rien. Docilement, elle se couvrit d'une serviette, comme il l'invita à le faire. Ses cheveux trempés reposant dans son dos jusqu'à ce qu'elle ne les entourent d'une autre serviette, le visage fermé et, sans le moindre sourire cette fois. Il les conduisit vers le lit et la fit s'installer dans ce dernier, elle ne broncha pas, se glissant simplement sous la couverture, elle ne le regardait pas, toujours plonger dans ses pensées… Elle devait vraiment être un poids pour lui… Une partie de son dos demeurait découvert pour que ses ailes ne la dérange pas maintenant.

Alexander se glissa près d'elle, tout aussi nu qu'elle. Encore une fois, là où elle aurait dû lui faire des avances, elle resta simplement allongée sur le coté. Bien sur, elle avait toujours cette frustration en elle, mais elle ne s'en souciait que peu. Il lui parla alors de ses souvenirs et de ce que tout ce qui pouvait concerner ça. Elle l'écouta vaguement, même si elle ne semblait pas vraiment prêter attention à tout ça. Il voulu lui parler de comment ils s'y étaient pris pour sa mémoire, mais elle secoua doucement la tête, elle n'avait pas vraiment envie de savoir, elle saurait bien assez tôt si sa mémoire continuait à revenir ainsi. Elle eut un geste pour venir contre Alexander avant de s'immobiliser… Non. Si il n'y avait pas eut ses ailes, elle lui aurait probablement tourné le dos. Il y avait un certaine douleur dans son regard, mais le reste demeurait impassible. L'ange pensait, elle se demandait si cela posait vraiment problème qu'elle soit aussi naïve ? Elle avait alors fermé les yeux, faisant mine de dormir alors qu'elle restait simplement à se retourner la tête, elle n'était vraiment pas très heureuse et était même un peu plus perturbée, ce qui n'irait pas pour aider au contrôle de ses pouvoir psychiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 17 Fév - 6:02

Il y avait pas mal de chose que je ne pouvais pas comprendre, après tout, je pensais un peu particulièrement, je ne connaissais pas non plus ces pouvoirs, alors je ne pouvais pas savoir qu'elle avait pu comprendre ce que j'avais pu penser, toutefois, quand je pouvais voir qu'elle n'avais rien voulu me demander, qu'elle avait donc essayer juste de dormir, je la regardais alors en me demandant ce que j'allais bien pouvoir lui dire, mais bon, rien ne semblait vraiment passé dans ma tête, il fallait dire que ce cas était tellement particulier que je venais même à douter de moi même, c'était assez contraignant.

Toujours était il qu'elle allait surement avoir froid, alors j'avais fait en sorte de la garder contre moi en plus de la couverture pour lui fournir le plus de chaleur possible, pour le reste, il fallait juste que je regarde un peu dans ma propre tête pour peut être mettre au point deux ou trois petite chose, comme par exemple la raison de cette petite attraction que je ressentais, ce n'était pas des plus simple il fallait le dire, je n'avais jamais été vraiment quelqu'un qui ressentais de l'amour envers autrui, la raison m'échappe bien entendu, mais quoi qu'il en soit, il fallait que je comprenne un peu mieux tout ce qui m'arrivais.

Donc oui, mise à part la câliner en douceur, il n'y avait pas d'autre chose que je faisais pour le moment, juste pas mal de réflexion sur mon attitude en ce moment, elle était sympathique bien entendu, elle écoutait aussi très bien ce que je disais, ces petits défauts ne semblaient pas vraiment me déranger non plus, mais bon, j'ai vu tellement de femme, pourquoi elle était différente, peut être sa manière d'agir?, non, je ne crois pas, ou alors peut être sa personnalité, enfin, pour cela, je préférais attendre un peu qu'elle retrouve entièrement la mémoire pour voir si cela n'allait pas changer, après tout, cela était un risque.

Mais alors quoi, peut être que finalement, je ne savais pas, il fallait que je cherche la raison pour laquelle je me sentais quand même plus accrocher de cette personne que la normal, cela semblait être dans chacune de mes pensées alors que je continuais juste de la regarder, ne disant pas un mot, après tout, elle avait les yeux fermer, alors je pensais qu'elle était quand même en train de dormir, mon bras ne me dérangeait pas trop pour le moment, alors je pouvais continuer de lui donner un peu de tendresse, pour le reste, j'avais déjà beaucoup de chose à réfléchir, alors peut être que j'allais m'occuper de cela un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 17 Fév - 8:01

Alana était transit, couchée sur le lit, les yeux fermés, encore nimbée dans les brumes de son passé et la douleur qui y était lié. Et en plus de tout ça, elle captait les pensées de l'homme-fennec qui semblaient même déborder de son esprit. L'ange sentit la couverture se mettre plus convenablement sur ses épaules, puis les bras de l'homme qui s'enroulèrent autour d'elle et elle se surpris à apprécier ce contact et à le trouver différent des autres qui avait pu la tenir ainsi. Il ne montrait pas sa possession, plus du réconfort.  C'était agréable, mais elle ne pouvait pas vraiment en profité, il y avait les pensées d'Alexander qui envahissait son esprit, pleines de doute et de questionnement quand à ce qu'il pouvait ressentir. Elle capta que d'une certaine façon il était attiré par elle et, alors qu'elle captait ses réflexions, elle compris plus ou moins ce qui lui posait problème et tout ce temps, elle gardait les yeux fermés. Il pensait qu'elle dormait, elle le savait et elle hésita un moment à agir, profitant simplement de cette étreinte.

Cependant, elle s'était finalement décidé à agir et, à nouveau, elle avait ouvert les yeux, posant son regard bleu sur lui. Son visage était tellement proche du sien… Kotori sentit son coeur s'affoler, mais le regarda simplement, sa chevelure rose venait se mêler à la chevelure sombre de l'homme. Elle décida alors de ne plus prêter attention à ce qu'elle pensait la plupart du temps et elle ne lui laissa que peu de temps pour réaliser qu'elle ne dormait pas qu'elle glissait une main sur sa joue… avant de l'embrasser...C'était un baiser différent de ce à quoi ont aurait pu s'attendre à la voir, il n'y avait pas de désir dans ce baiser. Ce baiser-là était plein de douceur, peut-être même d'une certaine tendresse. Alana avait voulu tenté de le faire réagir, de le faire cessé de réfléchir pour qu'il obéisse plus à ce qu'il ressentait et qu'il voulait.. Elle évitait habituellement les baisers et lui en avait refusé au début, mais il veillait sur elle et il prenait soin d'elle, alors elle pouvait bien…. Et puis, elle avait ressentit bien plus qu'elle ne l'aurait pensé. Quand elle cessa de l'embrasser, elle le regarda un moment, les joues légèrement rosées alors qu'elle pris la parole, toujours avec l'ombre de la douleur dans son regard.


« Arrêtez un peu de vous fracasser la tête avec toute ces pensées Alexander-sama et la vérité s'imposera à vous, d'une façon ou d'une autre. »

Et elle lui adressa l'ombre d'un sourire, bien qu'il ne parvenait pas totalement à passer outre son beau regard bleuté. Kotori ne souffla pas un mot de plus, se contentant simplement de se rallonger correctement. Elle glissa ainsi son visage dans le cou de l'homme-fennec, se blottissant dans ses bras. Cette affection qu'il lui démontrait lui faisait du bien, tout comme sa tendresse. Jamais on n'avait fait preuve de ce genre de chose vis à vis d'elle… Pas dont elle se souvenait pour le moment en tout cas. Alana soupira doucement, puis, elle ferma à nouveau les yeux, restant simplement dans les bras de celui qu'elle estimait encore comme son maître pour le moment.

Alexander avait beau ne pas semblé particulièrement musclé, elle sentait sa force chaque fois qu'elle se retrouvait contre lui. L'ange vint se pelotonner un peu contre lui, ses ailes bougeant un peu dans son dos pour une position plus confortable. Elle ne savait pas encore ce que l'homme penserait de son baiser, mais elle se doutait que cela ne tarderait pas et elle guettait un peu en attendant de se contrôler suffisamment pour parvenir à ne plus épier ses pensées… En attendant, maintenant, elle se sentait un peu bizarre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 12 Avr - 1:14

Il avait beau être très intelligent, Alexander avait du mal à comprendre ce genre de chose, pourquoi ne pouvait il donc pas concevoir qu'il pouvait avoir des sentiments pour elle, peu être que c'était le fait d'avoir autant renié ce genre de chose?, mais une chose était certaine, quand il l'avait vu mal, il n'avait pas vraiment aimer cela, c'était pour cette raison qu'il était en train de voir si il ne pouvait pas la consoler un peu, ou plutôt voir ce qu'elle faisait, pour le moment, c'était peut être dormir, lui allait surement devoir se reposer d'ici un moment, mais tout d'abord, autant retirer ce qu'il avait en tête, sinon il allait encore se tracasser pour rien.

Il remarqua alors qu'elle avait ouvert les yeux, elle ne dormait pas donc, il allait pouvoir lui demander ce qu'elle avait, toutefois, elle fit quelque chose avant, à savoir l'embrasser, même cela, il pouvait le comprendre, sauf que le baiser n'était pas rempli de désir, il était quelque chose de tendre, de doux, il fut quand même étonné de cela et y répondit même un petit moment, quand le baiser fut fini, il la regarda alors sans trop sourire, il était étonné, cela se voyait un peu sur son visage, il écouta alors ce qu'elle avait à dire, elle semblait savoir qu'il se tracassait, ce qui voulait dire qu'elle avait pu lire dans son esprit, après tout, il n'avait rien dit, mais son conseil semblait sympathique, il lui posa alors un autre baiser, très léger et court, avant de lui répondre.


"Je comprend, je vais suivre votre conseil alors"

Maintenant, il ne savait pas quoi faire, ou plutôt, il ne devait pas penser à ce qu'il devait faire, il la laissa alors ce coller contre lui alors qu'il ferma les yeux, réfléchissant à rien, il devait peut être juste dormir pour se vider a tête et penser cela plus correctement le lendemain, il avait bien poser la couverture et elle ne semblait pas chercher du sexe, alors autant en profiter pour vraiment se reposer, il ne savait pas si son sommeil allait être correct, après tout, il y avait toujours son bras qui allait le déranger, sa nuit allait surement être courte, bien que la chaleur, même faible, qu'elle dégageait pouvait aider.

Après une nuit normal, le matin arriva rapidement, bien entendu, il fut réveiller assez vite par deux chose, en premier, il avait passé quand même un petit moment à réfléchir, l'autre était son bras, qui avait fortement besoin de chaleur, il fit alors son possible pour ne pas la réveiller et partit prendre une douche bien chaude, histoire de ne pas avoir de problème, pour le reste, il semblait un peu plus serein, il allait faire ce qu'elle lui avait dit, prendre les choses comme il les ressentait, il verra bien ce que cela allait donner, bien que de juger de ces sentiments comme il fait avec le reste lui semble un peu étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 12 Avr - 2:26

Alana se sentait étrange maintenant. Elle avait été perdue avec ce souvenir, elle avait été blessée… Mais elle trouvait refuge dans sa chaleur, dans sa tendresse. Finalement, elle avait sentit son trouble et, après un baiser voler, elle l'avait conseiller quand à la façon de comprendre ses sentiments… Puis, ça avait été à lui de l'embrasser et ce baiser l'avait étonnement troublée… Enfin, cela ne l'empêcha pas plus que ça de dormir. A nouveau, elle était venu enfouir son visage dans le cou de l'homme, se lovant dans sa présence qui, pour elle, était réconfortante. Elle finit par s'endormit ainsi contre lui, lovée dans son odeur. Ses ailes reposaient simplement dans son dos. Elle mis un peu de temps avant de retrouver le sommeil, mais le reste de sa nuit fut calme et obscur, plus le moindre rêve pour venir troubler son sommeil et son esprit. Son visage se fis assez paisible, tout contre le torse de l'homme. Elle se sentait en sécurité, mais elle se sentait surtout un peu moins, moins que rien que depuis qu'elle était ici.

Tout se passa dans le calme jusqu’au lendemain matin où elle fut réveillée par Alexander qui bougea et se dégagea. Elle tenta un moment de se rendormir, mais n'y parvint pas. Rapidement, elle entendit l'eau de la douche et elle se redressa et bailla avant de s'étirer. Elle hésita un moment à aller le rejoindre sous la douche, cependant, elle pencha légèrement la tête sur le coté. Elle se souvint qu'il l'avait repoussé durant la nuit. Alana était nue et elle chercha rapidement de quoi se vêtir, même si ce sera très éphémère et probablement près très correct. La jeune ange alla ensuite fouiller dans les placard, voir si elle pouvait leur proposer quelque chose à manger, cependant son esprit semblait un peu ailleurs, à ses souvenirs retrouvés. Elle prépara donc un petit déjeuner avant de tout simplement aller chercher l'homme dans la salle de bain, sans la moindre gêne. Elle avait alors parler juste assez fort pour pouvoir couvrir le bruit de l'eau qui coulait et être entendu par l'homme :


« Alexander-sama, j'ai préparé quelque chose si vous voulez manger un peu après votre douche... »

Elle le regarda un moment et il pu sûrement voir sans problème qu'elle luttait contre elle-même, qu'elle avait probablement envie de venir se coller tout contre lui et lui faire des avances. Elle lui tourna alors le dos à contrecœur pour retourner maintenant dans l'autre pièce et manger un peu de ce qu'elle avait préparé. Alana soupira doucement et tourna les yeux vers une fenêtre, sans pour autant s'en approcher. Elle se souvenait qu'il voulait lui faire passer le portail… Et maintenant, elle savait qu'elle avait eut ses souvenirs même après l'avoir passer… Alors elle craignait un peu moins de le passer, mais cela ne voulait pourtant pas moins dire qu'elle était sereine… Enfin, tant que l'homme-fennec serait près d'elle, elle savait qu'elle serait en sécurité… Enfin, elle l'écouterait et si il choisissait de quitter Oration, elle le suivrait, même si elle ne saurit pas vraiment à quoi s'attendre. Elle n'en parlerait, lui laissant la directive quand à tout ça.

Son regard se décrocha alors de la fenêtre et elle retourna simplement s'asseoir dans le fauteuil, attendant, même si elle sentait son corps qui lui demandait à sentir le corps de l'homme en elle. Elle ne savait plus vraiment quoi penser… Il lui avait dit de ne pas se retenir… Mais il avait aussi refuser ses avances, c'était assez déroutant. La jeune ange replia ses jambes contre elle, ses ailes étaient dépliées de chaque coté de son corps et du fauteuil, cela rendit sa tenue encore moins convenable, mais elle ne s'en souciait pas le moins du monde. Elle repensait à ce dont elle se souvenait, mais aussi ce qu'elle avait ressentit venant de celui qu'elle considérait encore comme son maître… Elle ne savait plus très bien ou elle en était en attendant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Lun 18 Juil - 0:54

Alexander ne savait pas trop comment ce comporter maintenant, il fallait dire que cela rentrait en contradiction avec ce qu'on lui avait apprit jusqu’à maintenant. Un prince devait toujours rester calme et composé, qu'importe la situation, même si il n'était plus vraiment de la royauté, il avait continuer jusqu’à maintenant à suivre ce principe et cela même si beaucoup de monde semblait ne pas apprécier ce genre de chose. Toutefois, avec Alana, il avait un peu de mal à comprendre comment agir, il voulait montrer un peu plus son sourire envers elle, être un peu plus émotif, toutefois, il avait l'impression de trahir quelqu'un.

Finalement, il entendit la voix de la jeune femme et se gratta un moment la tête, comprenant quand même quelque chose de plus important. Il avait décider de ne plus être un prince quand il partit de son monde, alors il avait bien le droit de changer un peu, du moment que cela reste dans le privé. Avec cette idée en tête, il termina sa douche et se sécha assez rapidement tout en se regardant dans le miroir. Elle allait surement comprendre ce qui allait se passer, mais il ne faisait que faire ce qu'elle lui avait dit, il n'allait pas se tracasser et allé la voir pour comprendre une fois pour toute ce qu'il pouvait ressentir quand il la touchait.

Il sortit donc de la sale de bain avec seulement un pantalon, oubliant sa chemise alors qu'il regardait Alana avec un petit sourire. Cette dernière allait surement être surprise par ce qu'il allait faire, mais en même temps, il voyait qu'elle en avait besoin, cela était donc doublement utile. Bien entendu, il y avait ce qu'elle avait manger, néanmoins, il avait prit une décision et il allait la faire malgré ce qu'on pouvait bien penser. Il s'approcha donc d'Alana avec le sourire et sans vraiment la laisser comprendre ce qu'il se passait, commença à lui donner un très long et langoureux baiser. Bien entendu, il y avait un peu d'envie dans ce baiser ainsi que pas mal de sentiment qu'il ne comprenait totalement, mais avec Alana, il allait savoir.


Bien entendu, pendant qu'il l'embrassait, ce dernier lui caressait le cou et l'épaule, cherchant à ce qu'elle se sente le mieux possible. Pour la suite, il ne savait pas vraiment si elle allait se lâcher ou pas, mais une chose était certaine, il voulait bien faire quelque chose avec elle aujourd'hui et sans se retenir.

"J'ai décider de me laisser allé aujourd'hui, j'espère que cela ne vous dérangera pas."

Il revint alors lui donner un baiser assez tendre alors qu'il continuait de caresser le haut de son corps. Il n'allait pas pour le moment vers sa poitrine ou d'autre zone plus érogène, pour le moment après tout, il voulait surtout voir ce que voulait ces sentiments. Et pour le moment, cela semblait lui dire de continuer de faire plaisir à Alana, ce fut donc ce qu'il fit, même si elle allait surement lui demander de manger un petit quelque chose avant de continuer cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Lun 18 Juil - 18:47

Alana ne savait plus vraiment quoi faire. Bien sur, le désir la consumait, mais entre les fois où il lui avait dit de se laisser aller et celles où il l'avait repousser. Quand il sortit de la salle de bain, Alexander portait un simple pantalon, rien de plus Elle croisa son regard alors qu'elle restait simplement assise sur le canapé, ses ailes étendues autour d'elle sans qu'elle ne dise rien. Alexander s'était alors approcher d'elle et il l'avait embrassé. Elle était resté surprise et elle avait frissonné avant de répondre à ce baiser langoureux qu'il lui offrait, cependant, il pourrait probablement sentir une étrange timidité venant de l'ange dans ce baiser. Elle sentait une certaine envie et elle avait envie d'y répondre, mais d'une certaine façon, elle avait peur de le faire.

Ce qu'il y avait d'autre dans ce baiser perturbait Kotori, elle ne savait plus du tout quoi faire. Cependant, tout en poursuivant ce baiser, il avait commencer à lui caresser le cou et l'épaule, la faisait frissonner. Il voulait qu'elle se lâche ou pas ? Elle ne savait plus vraiment, mais elle savait qu'il fallait qu'il mange. Avant qu'elle n'ai pu lui en faire la remarque, il lui annonça avoir décidé de se laisser aller ce jour-là, en espérant que cela ne la dérangerait pas. Avant qu'elle puisse répondre, il avait recommencé à l'embrasser et elle avait laisser échapper un petit gémissement, luttant contre elle-même. Elle savoura ses caresses, répondant à son baiser avec envie avant de se forcée à se détacher de lui, posant une main sur son torse. Elle détourna les yeux pour que son désir soit moins visible.


« Il faut manger Alexander-sama, vous aurez toujours l'occasion de vous laissez aller après et, je serais plus sereine… »

Elle voulait que sa voix soit assurée, mais il n'en était rien et sa voix, tout comme la main toujours posée sur le tors de l'homme était un peu tremblante. Elle avait envie de lui, de le sentir en elle… Elle avait envie de lui appartenir et qu'il la prenne et qu'elle puisse le sentir en elle encore une fois en elle. Un gémissement lui échappa bien malgré elle et elle se débrouilla pour lui échappé, elle avait trop envie de le sentir en elle, tant pis ! L'ange alors chercher l'assiette qu'elle avait préparer pour lui et la posa sur une espèce de tablette sur le fauteuil. Tant pis si elle abîmait les lieux, ils ne passeraient pas leur vies ici, n'est-ce pas ? Elle se dévêtit et, nue, le guida délicatement sur le fauteuil, si il venait à encore la repousser, elle allait probablement craquer.

« Laissez moi au moins vous aider à manger… Alexander-sama… »

Avait-elle soufflé alors qu'elle sentait déjà son intimité s'humidifier sous le désir qui la consumait. Elle avait alors commencé par s'installer sur les genoux de l'homme, sans trop de gêne, puis, elle avait alors commencé par prendre une cuillère de ce qu'elle avait préparé afin qu'il ait lui aussi quelques choses dans le ventre. Comme c'était elle qui le nourrissait, il avait pour le moment les mains libres pour exploré son son corps si il le voulait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Jeu 15 Sep - 2:09

Bon, Alexander avait fait en sorte de montrer qu'il avait envie d'elle pour le moment, toutefois, cela n'était peut être pas encore le bon moment pour cela. Alana semblait éviter pour le moment de le regarder dans les yeux alors qu'il avait quand même remarquer le désir qui habitait la jeune femme. Enfin, elle n'avait pas tord, il allait falloir manger un peu pour être en forme pour faire quoi que ce soit de plus. Se laissant alors s'installer vers un fauteuil, l'hybride regarda l'ange se déshabiller et poser ce qu'il fallait sur une tablette à côté avant de s'installer sur ces genoux. Cette dernière semblait vouloir l'aider à manger, néanmoins, lui avait aussi d'autre idée en tête, l'un ne semblait pas empêcher l'autre alors autant commencer la dessus.

Profitant amplement du fait qu'elle le nourrissait, Alexander profitait de ces mains de libre pour caresser de plus en plus le corps de la jeune femme. S'attardant bien entendu sur sa poitrine ainsi qu'un peu sur ces ailes. Il faisait quand même attention à ne pas trop en faire, ne voulant pas vraiment qu'elle tremble trop pour faire tomber ce qu'elle lui donnait à manger, en plus de cela, le plat semblait bien délicieux. Enfin, si jamais il y avait un peu de nourriture qui tombait sur son torse, il était certain que la jeune femme allait lécher tout cela, peut être même sensuellement. Enfin, passer la moitié du repas, l'hybride se demandait si il n'était pas tant de pimenter un peu ce petit jeu qu'ils avaient tout les deux. Pour cela, il avait uns solution assez simple, à savoir faire sortit sa verge avant de faire en sorte de la pénétrer en douceur, rentrant au plus profond de son intimité avant de lui murmurer quelque chose.

"Désolé, je n'ai pas pu résister, voilà ce qu'on va faire, à chaque fois que j'aurais avaler une bouchée, vous pourrez bouger un peu, bien entendu, rien de très sérieux avant que nous terminions le plat n'est ce pas ?"

Non, il ne cherchait pas vraiment à être cruel avec elle, bien au contraire, peut être qu'avec sa verge en elle, Alana allait pouvoir se concentrer un peu plus dans ce qu'elle faisait. Après, il y avait un risque que cela empire, il n'était pas omnipotent, il ne pouvait pas tout prévoir, mais dans tout les cas, cela pouvait faire plaisir à l'ange et c'était ce qui important bien entendu pour lui. Alexander avait quand même un peu hâte que le repas se termine pour assouvir le désir de sa compagne de ce faire prendre encore et encore par ce dernier, surtout qu'il lui avait promis qu'il allait se lâcher un peu. En tout cas, pour le moment, il essayait de la caresser le moins possible, autrement, cela allait vraiment être de la torture pour elle et ne le souhaitait pas.

Que pouvait il dire sur ces sentiments pour le moment, juste qu'il semblait bien aimer être avec elle et que de lui faire l'amour était bien différent que n'importe qu'elle autre fois. Peut être qu'il sentait ce changement en lui, qu'il laissait même se changement faire, il trouvait même cela triste qu'il allait devoir l'emmener chez ces parents, toutefois, elle avait le droit de revoir son ancienne vie, qu'elle redevienne autre chose qu'une esclave, qu'elle soit libre. Une fois cela fait, elle pourrait faire ces propres choix, comme lui, prendre la vie qu'elle voudra et partir au endroit qu'elle désirait, peut être même que …

Alexander poussa ce genre d'idée de son esprit, il n'avait pas le droit de décider de ce genre de chose pour elle, bien qu'avec ce qu'il pouvait ressentir en ce moment, il aurait bine aimer qu'elle reste plus longtemps avec lui. Toujours était il qu'il bougeait lentement à mesure que le plat se finissait, comme cela, elle pourrait certainement commencer à vraiment gémir son plaisir et de commencer quelque chose de plus … intense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 20 Sep - 0:11

Alana voulait qu'il la prenne, mais avec les fois où il l'avait repoussé ces derniers temps… Et pus, il fallait qu'il mange, prendre des forces avant tout. Elle l'avait alors mener vers un fauteuil, l'assiette de nourriture près d'eux alors  qu'elle prenait sur elle de le nourrir. Elle ne savait pas si il aimerait ça, mais elle le fit quand même. Ainsi alors que la jeune femme avait commencé à le nourrir alors que lui-même s'amusait maintenant à caresser son corps. La jeune femme frissonnait sous ses caresses, de temps en temps, elle laissait échapper un gémissement de plaisir. Quand il se mettait à lui caresser les ailes, elle avait toute les peines du monde à ne pas renverser la nourriture qu'elle lui présentait. Quand il lui arrivait de le tâcher, elle frémissait, puis venait simplement lécher la nourriture, même si, du coup, elle sentait son intimité s'humidifier encore un peu plus. Elle avait toute les peines du monde à ne plus gémir maintenant.. Enfin, elle ne se permettrait pas de demander plus tant qu'il n'aurait pas manger.

Puis, finalement, alors qu'elle l'aidait toujours à manger, elle le sentit alors pénétrer en elle et elle gémit sans pouvoir s'en empêcher. Encore une fois, elle n'avait pas pu s'empêcher de gémir un peu et renverser un peu de nourriture, il fallait dire qu'elle ne s'y était pas vraiment attendu. Il s'excusa alors en disant qu'il n'avait pas pu résister, elle ne broncha pas, elle aimait bien le sentir en elle, même si elle aurait voulu plus. Il lui proposa alors une sorte de défit : qu'elle bouge un pu à chaque fois qu'il aurait mangé une bouchée. Il lui avait alors dit que ce ne devait pas être trop sérieux tant que le repas ne serait pas terminé et, malgré elle, elle avait gémit de frustration.


« Co… comme il vous plaira... »

Murmura-t-elle, toujours soumise, malgré son envie toujours plus grandissante de le sentir se mouvoir en elle. Elle continuait donc de le nourrir, bougeant légèrement, parfois sans même vraiment comprendre cela. Alana gémissait, mais là n'était pas le problème. Dans son dos, ses ailes frémissait et elle se laissait complètement aller, le nourrissant peut être un peu trop vite, sans pouvoir lutter contre ce désir qui la rongeait. Finalement, l'assiette se vida et elle la remit sur la tablette, commençant à se mouvoir plus régulièrement sur le membre de l'homme, léchant son torse là où il avait été tacher. C'était une vrai bulle de sérénité et elle s'y sentait bien… mais elle savait qu'ils devraient repasser le portail, qu'il devait la ramener chez elle… Là où elle retrouverait une vie qui ne lui appartenait plus vraiment. Elle n'avait pas le choix, elle ne voulait pas qu'il ait d'ennui.

Cela faisait quelques minutes maintenant qu'il se mouvait en elle et qu'elle sentait son esprit s'embrumer de plaisir. Dans son dos, ses ailes frissonnèrent encore une fois, alors qu'elle commençait maintenant à se mouvoir de façon plus active. Sentir le membre d'Alexander en elle, s'était comme sentir les caresses glacées de son bras : quelque chose d'unique et de terriblement agréable. Elle avait fermé les yeux, se laissant emporter par ce qu'elle ressentait et plus encore.  Bien sur, elle gémissait, elle ne négligeait pas ses efforts pour le plaisir de l'homme, le sien passait après, c'était ce qu'on lui avait appris après tout… Oui, ce qu'on lui avait appris… Elle n'était plus que ça… Elle n'avait pas de souvenir de sa famille, mais elle n'avait aucun doute qu'ils auraient eut honte d'elle si ils l'avaient vu prendre autant de plaisir à s'offrir de la sorte.  Bien sur, elle ne pouvait pas savoir qu'ils auraient aussi honte d'elle pour agir de la sorte  alors qu'elle était fiancée… elle ne savait même pas qu'elle l'était d'ailleurs, tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle avait peur : Pour le moment sa vie avait un minimum de stabilité, mais qu'en serait il de l'autre coté du portail ? Qu'en serait il dans son véritable monde ? Elle n'en savait rien et une nouvelle vague de plaisir vint tout emporter, la faisant légèrement crier de plaisir alors qu'elle venait simplement caresser l'une des oreilles de l'hybride. Oui, elle avait appris à connaître la sensibilité de ces appendices et, pour le coup, elle en jouait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Dim 21 Mai - 12:00

Alexander avait toujours du mal à se faire à ce qu'il ressentait, mais cela pouvait être assez compréhensible, le froid habituel de son esprit était maintenant déranger par les pensée envers Alana. Si sa famille pouvait le revoir, il était certain qu'elle se moquerait un peu de lui, d'être tombé amoureux d'une personne comme elle, mais il n'allait pas vraiment le regretter, bien qu'une fois rentrer, il ne savait pas si il allait pouvoir la revoir. Autant ne pas y penser à vrai dire, il devait se concentrer sur le moment présent, l'avenir ne sera décider qu'une fois qu'ils seraient rentrer en Eternia pour ensuite qu'elle voit sa famille, après...

L'hybride avait assez rapidement remarquer le rythme qu'Alana avait utiliser pour le nourrir et bien que cela avait été un peu forcé, il n'avait rien dit, mangeant au rythme qu'elle voulait et la laissant bouger comme elle le sentait. Peut être que le jeu avait été un peu trop cruel pour elle, qui avait vraiment envie de baiser en ce moment, il en prendra grand note si jamais il y avait quelque chose de similaire à l'avenir, après tout, il fallait bien faire une erreur pour continuer.

Bien, maintenant que le repas était terminer, Alexander pouvait clairement s'occuper d'Alana de la manière la plus douce et sensuelle qu'il soit, ne lésinant pas sur les caresses et l'aidant pour les vas et viens à mesure qu'il l'entendait gémir de plaisir. L'hybride créa également un léger voile de froid autour d'eux, juste assez pour qu'ils ne chauffe pas trop, leur permettant de prendre certainement un meilleur rythme plus tard sans surchauffer. Les mains d'Alexander elles semblaient souvent jongler entre la poitrine de l'ange et ces hanches, le tout dans une caresse assez sensuel, il voulait surtout éviter de pensée à sa situation actuel.

Tomber amoureux de son travail, il avait vraiment fait une faute, mais tant qu'elle n'aurait pas à 100% retrouver la mémoire, il n'était pas certain qu'elle pouvait voir ce qu'il l'attendait chez elle. Il chassa de nouveau ce genre de pensée, il ne fallait pas qu'il se rende triste à cause de cela, car oui, penser qu'il ne pourrait plus la revoir semblait l'attrister un peu, il semblait vraiment s'attacher d'avantage à l'a jeune femme à la minute, ce qui pouvait être réchauffant pour un être aussi gelé que lui.

Et la relation prenait toujours plus d'allure, lui même commençait à gémir légèrement pendant qu'il venait parfois lui prendre quelque baisers. Il y avait certes légèrement des sentiments dans ce qu'il faisait, et vu qu'elle lui avait dit de se lâcher un peu, il le ferait, néanmoins, il avait quand même encore un peu de mal. Cela n’empêchait quand même pas l'accélération progressive de ces vas et viens, il n'allait clairement pas la laisser sur sa fin cette fois, surtout qu'ils allaient bientôt devoir passer le portail, autant qu'elle ne se sente plus aussi oppressée. Encore une fois, il fit partir ce genre de pensée de son esprit et se focalisa de nouveau sur la belle Alana, lui donnant toujours plus de plaisir, aussi bien par le toucher froid de son bras que par les caresse sensuelle et brulante de l'autre. Il ne savait pas combien de temps, ni même combien de fois il allait devoir jouir pour qu'elle se sente satisfaite, mais une chose était certaine, il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin et tant pis si ils allaient y passer la journée, cela ne pouvait pas faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Lun 22 Mai - 23:15

Alana frémissait devant l'homme, elle n'avait que faire du reste, que faire de sa réputation. Si on savait ce qu'on avait fait d'elle dans son monde, sa réputation, elle n'en avait déjà plus. Alors elle se contentait de le nourrir en se mouvant lentement sur lui, au même rythme où elle le nourrissait. Elle avait alors finit par le faire terminé son repas et c'était rapidement débarrasser de l'assiette en la posa sur un guéridon à proximité. Il caressait maintenant son corps avec plus... d'assiduité. Elle ne pouvait que gémir, le contact froid piquetant son corps chaud. Il l'aidait aussi, la guidant sans ses mouvement et elle n'allait pas s'en plaindre. Elle aimait ce qu'il lui faisait, vraiment. Elle aurait pu mourir pour simplement en avoir encore et toujours plus... enfin, ce n'était qu'une façon de parler, n'est-ce pas ? Elle prenait légèrement appui sur les bras du fauteuil pour pouvoir s'adapter au rythme plus facilement. Elle gémissait encore et toujours contre lui.

Pour l'heure, Alana ne pensait pas à l'avenir, voilà longtemps qu'elle ne pensait plus que dans le présent pour ne pas souffrir et là... cela lui masquait l'espoir ou peut-être le désespoir, tout dépendait des cas. Elle l'entendait gémir et malgré elle cela la fit frémir de plaisir. Quand le sexe avait été une corvée autant qu'un besoin, il lui faisait redécouvrir les plaisirs qui s'y cachaient. En attendant, les choses se faisaient toujours plus intense entre eux et elle commençait à haleter. L'ange savait faire preuve de douceur dans ce qu'elle faisait... même si avec tant de fougue et de désir ce n'était pas le place. Quoi qu'il en soit, elle était complètement focaliser sur son amant et ne se faisait pas prier un seule seconde pour lui donner tout le plaisir qu'elle pouvait lui donner et il ne fallait pas oublier qu'elle avait de l'expérience, par la force des choses. Une première fois, ils jouirent en parfaite harmonie, l'ange s'accordant même un petit cri quand le plaisir la submergea, mais elle n'en avait pas assez.

Cependant, ce n'était pas assez pour elle et elle n'hésita pas à poursuivre. Tant qu'elle avait du désir en elle et qu'il ne lui faisait pas comprendre que c'était assez, elle s'offrirait à lui. Pour une fois, c'était lui qui l'avait guider sur le terrain glissant de la luxure et pour le moment, son envie était encore loin d'être apaisée et elle ferait tout pour que son amant parvienne à réellement se relâcher, après tout, il en avait bien besoin lui aussi. Elle se faisait de plus en plus douce et tendre envers lui, de plus en plus passionner et fougueuse... Elle voulait juste qu'il arrête un peu de toujours tout calculer et qu'il se relâche un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» 100000 poissons et 5000 oiseaux morts dans l'état d'Arkansas. Très mystérieux.
» Ma cage perso !
» Le livre des oiseaux
» [Vds] Indy 500 (stack Sega Model 2B-CRX en cage)
» Question pour ceux qui peuvent m'aider...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Oration :: Rues et avenues-
Sauter vers: