Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Lun 22 Juin - 17:15

Oui, un autre lieux ou allé, car même si j'allais avoir des problèmes avec les autorité, il n'était pas vraiment question de la laisser comme cela dans quelque chose en ruine, il n'y avait même pas l'eau courante et l'électricité, donc aucun moyen d'utiliser certain des appareil que j'avais, bref, ce n'était pas la joie ici, c'était donc pour cela que je lui avais demander d’arrêter, mais elle ne semblait même pas savoir quoi faire d'autre, elle n'était même venu à juste lisser sa robe, elle ne me regardait pas aussi dans les yeux, mais je commençais à comprendre ce qu'elle avait subit, alors il y allait avoir certaine chose qui allait être évidente, l'obéissance, bien que ce genre de chose je l'obtenais sans le vouloir, juste mon habitude de parler qui faisais cela, et également le fait qu'elle allait surement attendre à chaque fois que je lui dise certaine chose.


Je lui avais donc quand même passer la photo de sa famille, et même cela elle ne semblait pas s'en souvenir, je l'avais vaguement remarquer au mouvement de ces ailes, mes oreilles avaient fait un peu la même chose en voyant ce spectacle, quel genre de chose avait elle subit pour en arriver la, non, c'était évident, elle avait surement du être tenace envers les mafieux, alors ils avaient surement du lui faire quelque chose pour la 'reprogrammer' en quelque sorte, c'était la seule possibilité, bref, j'avais chercher un moment dans mon manteau avant de lancer deux cubes à terre, le premier s’agrandit pour donner une sorte de batterie, le second en un grand meuble en métal, j'avais alors vérifier combien il me restait de charge, pas grand chose, en même temps, j'avais pas mal utiliser les appareils comprimés ces derniers temps, alors c'était naturel qu'il ne me reste plus beaucoup de charge, mais passons, j'avais chercher un moment dans le meuble, ou l'ont pouvait clairement voir beaucoup de manteau et autre vêtements de toute taille et en tout genre, oui, j'avais de tout, et c'était un peu normal dans ce que je faisais, puisque je devais être capable d'aider n'importe qu'elle personne, enfin bon, ce n'était pas le moment de penser à cela, j'avais alors trouver un long manteau fait pour des ange et je lui avais poser cela sur la table avant de ranger les cubes et les pouf, il était grand temps de trouver un endroit un peu plus normal, j'avais bien besoin d'une douche aussi.

"Tiens, cela évitera qu'on vous regarde de travers, nous allons chercher un appartement un peu plus correcte, je suis sur que vous avez besoin d'une douche tout autant que moi."

Après tout, vu ce qu'on avait fait hier, bref, pas le moment de penser à cela non plus, j'avais bien arranger mes vêtements avant de lui tendre ma main gauche, la droite était peut être une meilleur idée pour la chaleur, mais j'avais envie qu'elle se sente un peu plus en sécurité, alors avoir de quoi lancer de la glace rapidement était une option, je me demandais d'ailleurs si on allais pouvoir trouver quelqu'un qui allait nous laisser prendre un appartement, j'avais regarder un moment une sacoche, c'était de l'or et des pierres précieuses, mais je ne savais pas si ce genre de chose pouvais allé dans ce monde, pourquoi le roi d'Eternia ne crée pas une monnaie unique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Lun 22 Juin - 22:48

Kotori se mordilla un peu la lèvre, se laissant gagnée par ses pensées. Il y avait des choses qu’elle ne parvenait pas à comprendre au sujet de ses parents, au sujet de son passé. Alexander avait commencé à bouger, ce qui avait attiré le regard de la fille aux longs cheveux roses. Elle l’avait alors regardé sortir deux cubes supplémentaires qu’elle regarda changer de forme en penchant la tête sur le coté, curieuse quand à ce qu’il comptait faire. Il avait alors fouillé dans l’espèce de placard qu’il avait fait apparaître… grandir ? Elle ne savait pas vraiment. Finalement, il sortis un manteau assez particulier de ce meuble, puis, il l’avait posé sur la table et elle avait alors simplement continué de le regarder, gardant simplement sa tête un peu penchée sur le coté.  Avant de lui expliquer qu’avec ça on ne les regarderait plus de travers. La jeune femme avait alors hoché la tête, puis, elle était aller regarder le vêtement, le retournant dans tout les sens pour essayer de comprendre comment il se portait.

Elle finit par comprendre et défit légèrement la capeline qui faisait le haut du manteau avant d’enfiler le reste. Ainsi, le manteau laissait une partie de son dos dénudé, il s’arrêtait un peu plus pas que ses ailes. Elle passa ensuite la capeline sur ses épaules, l’accrochant simplement à l’autre manteau sur ses épaules. Ses ailes conservaient une certaine liberté ainsi. Cependant, cela lui faisait vraiment bizarre de porter ce manteau qui la couvrait plus que ce qu’elle portait habituellement… C’était même au point de la rendre un peu mal à l’aise, mais elle n’y pouvait rien. Elle avait cependant hoché la tête puis, elle avait étendu et replié ses ailes dans son dos avant d’adresser maintenant un sourire assez doux. Pourtant, elle tirailla légèrement sur le bas du manteau, sans pouvoir s’en empêcher.

L’hybride fennec lui avait ensuite présenté sa main et, bien docilement, Kotori l’avait prise dans la sienne, bien décidée à le suivre partout où il l’emmènerait. De toute façon c’était à lui qu’elle devait obéir pour le moment. L’ange avait à nouveau replié ses épaules dans son dos en se mordillant légèrement la lèvre. Et maintenant ? Ils allaient probablement sortir de cet immeuble abandonné. Pour aller où ? Ca, elle ne le savait pas encore, mais elle le suivrait où qu’il la mène… Du moment que ce n’était ni en zone de conflit, ni trop près du portail… En attendant, elle continuait purement et simplement de le suivre, gardant maintenant son regard rivé sur le sol et sa main au creux de celle du mercenaire. Elle était toujours pieds nus, les pieds un peu blessés par leur marche de la veille, mais elle ne se plaignait pas. Même avant son amnésie, Kotori n’était pas du genre à se plaindre, c’était ainsi et puis c’est tout. Du dessus de l’un de ses pieds, elle gratta le mollet de sa jambe opposée. Il avait raison, elle aurait probablement besoin d’une bonne douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 23 Juin - 3:54

Quand je regardais Alana un moment, il y avait quelque chose qui lui manquait, comme des chaussures, néanmoins, je ne pouvais pas vraiment lui donner cela, j'avais besoin de recharger les batteries, conclusion, elle allait devoir marcher encore une fois pied nue, ce qui m’embêtais un peu, je n'étais pas sans cœur, loin de la, juste que j'avais tendance à oublier tout le reste pendant un mission, et comme pour le moment c'était elle ma mission, tout mes sens étaient tourner vers cette ange, j'avais alors baisser un peu la tête pour m'agenouiller devant ces pieds, vérifiant juste si elle n'avait pas trop mal, c'était mieux que rien, puis, une fois que tout était correcte, j'avais juste soupirer avant de lui reprendre la main et de lui dire un petit quelque chose, histoire de peut être lui remonter le moral, même si je ne savais pas si elle allait en avoir besoin.

"Une fois un appartement trouver, je vous fournirais de quoi vous changer à votre guise, essayez de tenir le coup encore un moment."

Puis, avec un petit sourire un peu plus doux que la moyenne, nous étions partit, encore une fois, beaucoup trop de regard ce posaient sur elle et surtout sur moi, beaucoup de phrase aussi, mais je continuais toujours de marcher d'une manière digne et sans même prêter attention à ce qu'on disait autour, je les écoutait juste pas, mais bon, quelqu'un avait essayer de lancer une tomate sur Alana, que j'avais geler sur place et que j'avais attraper avant de la relancer, toujours aussi froide sur lui, peut être que ce genre de chose allait leur servir de leçon, il n'y eut pas d'autre lancer d'objet et après quelque demande infructueuse, surtout du au fait qu'on nous traitaient d'esclave, ce qui n'était pas mon cas, mais apparemment, mon bracelet de reconnaissance Eternienne ne semblait pas être reconnu ici, en clair, dans ce monde, j'étais comme tout les autre hybride, quelque chose qui devait être considérer comme un esclave, enfin, cela m'étais égale, finalement, j'avais trouver une personne moins idiote, qui semblait même assez heureuse de recevoir deux ou trois pierres précieuses en payement, j'avais pris quelque chose de moyennement grand, il y avait de quoi bouger et pas mal de pièce, même si bon je n'allais utiliser que la salle de bain et la salle a manger, toujours avec la main d'Alana au creux de la mienne, je la conduisis dans l'appartement et je fermais la porte à clé avant de lui parler.

"Voila, maintenant nous avons un peu plus de temps et de moyen pour être tranquille, vous avez surement plus besoin d'un douche que moi, je vous laisse la prendre en premier."

j'avais alors retirer mon manteau et aussi ma veste, montrant pour la première fois à Alana mon bras droit entourer de tissu, elle allait peut être me poser une question dessus, c'était même évident, après tout, cela était trop étrange pour être normal, mais bref, j'avais poser des cubes à côté d'une prise électrique et le cube-batterie semblait se brancher facilement dessus pour se charger, rechargeant par la même occasion le reste, pour ma part, j'avais alors juste poser quelque trucs sur la table basse du salon et j'attendais qu'elle prenne sa douche avec de la prendre par la suite, non, je n'avais pas vraiment envie de prendre une douche avec elle, surtout que pour le moment je regardais mon bras, je le faisais un peu bouger dans tout les sens pour voir si il n'y avais pas trop de problème, et pour le moment, il semblais un peu frais, ce qui était très bien, mieux vaux frais que froid et que cela parte vers le gelé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 23 Juin - 12:11

Kotori était d’accord pour le suivre, quand il regarda les pieds de l’ange et elle baissa les yeux vers ses pieds, avant de se balancer un peu d’un pied sur l’autre. Il vint ensuite lui prendre à nouveau la main, lui expliquant que, lorsqu’ils auraient trouver un appartement, il lui fournirait de quoi se changer comme elle le voulait. Encore une fois, elle se tortilla sur ses pieds, puis, elle hocha la tête alors qu’il lui demandait de tenir le coup encore un moment. Elle répondit alors simplement à son sourire par un autre sourire, toujours aussi doux. Alexander l’entraîna alors dans les rues et elle le suivit docilement, restant un pas derrière lui, la tête un peu basse, les yeux rivés sur le sol. Elle n’était pas humaine, et elle se comportait donc comme on s’attendait à ce qu’elle le fasse. Elle ne se souvenait plus qui lui avait appris ça, ce n’était pas les mafieux, ça elle le savait, ça avait été quelque chose de plus doux… de plus compréhensif, mais elle ne savait plus qui… Quoi qu’il en soit, ils marchèrent, presque côte à côte. Alexander eut tout à coup un geste par devers elle, il avait attrapé une tomate qu’elle vit glacée. Ses ailes s’affaissèrent encore un peu plus dans son dos, leurs extrémités traînant sur le sol, se souillant de la crasse de cette ville. Alors que l’homme-fennec relançait la tomate, l’ange lui parla à voix base.

« Ne faites pas ça, Alexander-Sama. N’attirez pas leur colère, je suis plus ou moins habituée à ce genre de choses… et à pire… Ce n’est pas grave, rien qui ne puisse être nettoyé par la suite. »

Cependant, elle ne s’était pas attardée sur le sujet, continuant simplement de le suivre, en silence. Kotori doutait qu’ils trouvent facilement un lieu plus salubre et elle eut raison sur ce point… Quand, finalement, on leur donna les clefs ce fut un véritable soulagement pour ses pieds blessés qui commençaient à laisser de belles traces de sang dans leur sillage. Finalement, ils entrèrent dans l’appartement, mais l’ange n’osa pas trop bouger par peur de mettre du sang ou de la crasse partout. Le mercenaire lui avait alors dit qu’ici ils seraient encore un peu plus tranquilles. Puis, il l’invita à aller prendre une douche en premier et elle avait simplement hochée la tête. La jeune femme avait alors cherché la salle de bain, laissant des traces de pas ensanglantées derrière elle.

En silence, Kotori était entrée dans la pièce, ne la verrouillant pas derrière elle. Puis, elle avait soigneusement défait sa tenue, la pliant sur un meuble qui trônait dans un coin de la pièce. Ensuite, elle se glissa simplement sur la douche, une étrange pièce où l’on pouvait s’asseoir dans un coin, ce qu’elle fit pour économiser un peu ses pauvres pieds. Après quoi, elle fouilla pour trouver gel douche et shampoing et les posa au sol, près du siège pliant, elle espérait que le shampoing serait suffisamment doux pou ses ailes… L’ange se passa un moment la main dans les cheveux avant d’allumé de l’eau tiède sur elle. Elle y resta longuement, puis, quand elle coupa enfin l’eau, elle essora ses longs cheveux roses et épongea ses ailes comme elle le pus, permettant ensuite la sécrétion qui les rendrait à nouveau imperméables. Ce fut finalement simplement vêtue d’une serviette qu’elle retourna dans l’autre pièce, ses vêtements sous le bras. Elle les posa sur un petit meuble avant de revenir vers Alexander, si elle ne tenait pas la serviette qui couvrait son buste et, à peine, son intimité, cette dernière serait probablement tombée au sol.

Soit, après son retour, Kotori posa son regard sur l’homme et se mordilla un peu la lèvre. Son bras était bizarre, mais elle n’osait pas lui poser de question à ce sujet, alors, puisqu’elle savait qu’il voulait prendre une douche, elle se contenta de lui dire qu’elle avait terminé et qu’il pouvait y aller. Elle ne chercha pas à fouiller dans ses affaires pour trouver de quoi s’habiller. Au contraire, elle alla plutôt chercher quelque chose qui puisse faire tenir sa serviette en place, puis, elle alla dans la cuisine, ouvrir le frigo pour voir si elle pouvait y trouver quelque chose. Cependant, si elle avait eut de la chance dans la salle de bain, ici, tout était vide et elle ne pourrait pas leur préparer à manger… L’ange soupira doucement et se passa une main dans les cheveux avant de revenir au salon, s’installant en travers d’un fauteuil pour que ses ailes ne la dérange pas. Alors, en attendant le mercenaire, elle replia ses jambes tout contre son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 24 Juin - 16:46

Alana avait sembler ne pas aimer ma réaction face à la personne qui avait essayer de lui lancer une tomate à la figure, mais pour ma part, je n'aimais pas qu'on manque de respect a ceux qui m'accompagnais, ce n'était pas compliqué pourtant, et d'ailleurs, une fois que l'ont avaient avancer un peu, je lui avais juste dit que maintenant qu'elle était avec moi, il n'y aurait plus de blessures ni même de salissure provoquer par d'autre, elle sera donc un peu plus tranquille avec cela, et puis, je trouvais cela dommage d'abimer son jolie visage avec de la tomate, j'avais encore une fois penser à son visage de cette manière, peut être que le contact d'une femme m'avais vraiment manquer, il allait falloir que je fasse un peu plus attention à cela sous peine de ne pas pouvoir la ramener, je m'étais alors gratter un peu le menton tout en continuant la route.


Pendant qu'elle était sous la douche, j'avais continuer de vérifier mes cubes, il fallait bien les charger eux aussi, et pour cela, il n'y avait pas beaucoup de choix, ils devaient rester près du cube-batterie, il y avait donc un petit tas de cube, après tout, j'avais besoin de beaucoup de choses pendant que je sortais, et tout cela chargeait doucement, oui, cela allait prendre un peu de temps, le courant électrique d'un appartement d'Oration n'était pas vraiment des plus élevé, bref, j'avais quand même activé l'un de mes appareils histoire d'acheter ingrédients venant de ce monde, autant ne pas trop la dépayser, elle avait peut être encore beaucoup de chose en tête et il fallait mieux qu'elle se prépare à cela avant toute chose, ce fut donc après avoir poser la plupart des ingrédient et ranger l'appareil dans son format de cube qu'elle m'avais rejoins alors que je bougeais toujours mon bras pour le chauffer un peu, il avait remarquer qu'elle avait regarder pour le frigo, alors il lui désigna les ingrédients qui se trouvait un peu plus loin, elle n'avait surement pas du les voir, et lui déclara avec un sourire assez doux, il ne fallait mieux pas lui faire peur.

"Je vous ai préparer quelque ingrédient venant de ce monde, autant ne pas trop vous faire peur avec certaine chose trop étrangère, vous pouvez préparer quelque chose pendant que je prendrais une douche."

J'avais alors poser ma main gauche sur sa tête pour la frotter un moment avant de me diriger vers la salle de bain, oubliant moi aussi de fermer derrière moi, peut être une question d'habitude, enfin bref, j'avais alors mis l'eau assez chaude, du fait que la température de mon corps pouvait être un peu froide, puis, j'avais retirer le tissu et mon gant de mon bras droit et avais poser le tout loin de l'eau, regardant cela un moment, mon bras fumais un peu à cause de la chaleur ambiante, signe qu'il était quand même bien froid, il était aussi d'une blancheur très inhabituelle, veinuré d'un bleu assez royale, il y avait également sur quelque point du bras des tache translucide, montrant un peu l'intérieur du bras, à savoir des muscles allant entre le rouge et le bleu, mais bon, je connaissais mon bras, ce n'était pas le peine de le regarder aussi longtemps, et aussitôt que je l'avais mis sous l'eau chaude, j'avais lâcher un petit soupire de soulagement, cela faisait un bien fou de donner un peu plus de chaleur à mon corps qui en avait assez besoin, j'allais donc rester sous la douche, nu, encore un moment avant de retourner la voir, du moins, c'était si elle ne venais pas dans la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Jeu 25 Juin - 13:19

Alana avait alors vu les ingrédients que lui indiquait Alexander et elle se dirigea aussitôt vers eux, commençant par trier tout ça pour le ranger. En attendant, l’homme lui expliqua que c’était des ingrédients qui venaient de ce monde, pour ne pas lui faire peur. Ensuite, il l’invita à leur préparer quelque chose pendant qu’il prendrait sa douche. Tenant toujours la serviette contre elle, la jeune femme s’était alors inclinée légèrement devant lui, puis, elle l’avait laissé filer dans la salle de bain. Kotori avait donc continué de ranger les divers ingrédients avant de commencer à en sélectionner… Cependant, bien vite, un problème se fit cependant ressentir : il avait penser à ce qu’elle pourrait cuisiner, mais pas à avec quoi elle allait pouvoir cuisiner… Ou alors pensait il que les placards n’allaient pas être complètement vide ? Elle s’était alors mordillé la lèvre et avait encore un peu frotter son mollet avec le dessus de son pied opposé, ce qui lui arracha une grimace de douleur.

Elle baissa les yeux vers ses pieds et soupira. Un peu plus tôt, il lui avait dit qu’elle ne serait plus blessée avec lui… pourtant, c’était avec lui que ses pieds avaient été blessés ainsi… Pour évité de trop marcher, et donc de rouvrir ses plaies, l’ange aurait bien voler… mais l’espace ici ne lui en donnait pas la possibilité. Elle soupira un peu et rejoignit le mercenaire dans la salle de bain, poussant la porte sans aucune gêne, après tout, la salle de bain qu’elle avait pus utiliser n’avait même pas de mur alors bon… Son regard se posa sur l’homme et elle s’était un peu mordiller la lèvres, sentant ses papillons dans son estomac, elle ne savait que trop ce que cela voulait dire et elle soupira légèrement. Il ne fallait pas qu’elle se laisse aller, il lui avait demandé de cuisiner alors elle allait cuisiner pour lui, si elle le pouvait… En attendant, elle déglutit vivement et inspira profondément avant de prendre la parole d’une voix hésitante :


« Je n’ai pas les ustensiles pour cuisiner Alexander-sama. »

Elle le regarda un moment et sentit l’humidité revenir entre ses jambes, comme pour lui réclamer encore de profiter de son ‘maître’. Kotori fit alors de son mieux pour ne pas y prêter attention et elle baissa légèrement la tête. Même si elle ne put s’empêcher de détailler l’homme-fennec à travers sa frange de cheveux rosés et se mordit encore un peu plus la lèvre maintenant. Elle avait beau être un peu nerveuse, cependant, elle ne quitta pas la pièce. Si il voulait vraiment qu’elle recouvre un comportement plus… normal, il allait falloir du travail… C’était un vrai chalenge et il n’était même pas sur qu’il obtienne ce qu’il voulait… contrairement à elle si il lui en laissait l’occasion. En effet, il ne l’avait pas vu se laisser aller à sa nymphomanie… Elle n’avait pas encore eut besoin de le faire, elle n’avait pas encore vraiment eut le besoin d’attirer le désir d’autre pour assouvir ses importantes pulsions, puisqu’elle en avait eut presque autant qu’elle ne le voulait.

En attendant, elle restait toujours là, en dehors de la douche, mais dans la salle de bain, attendant des informations sans pour autant les chercher, elle ne savait même pas si ce ne serait pas une torture pour elle de ressortir pour cuisiner alors que ses envies pointaient à nouveau en elle. Vivre avec un homme qui la toucherait moins qu’on la touchait là-bas promettait d’être une épreuve assez violente pour notre jeune ange. Quand à sa mémoire… Ce qu’elle ne savait pas, c’est que les inhibiteurs qu’on avait placés pour effacer son passé de son esprit… Elle ne savait pas non plus qu’ils avaient ajouté à sa nourriture de quoi activé ses inhibiteurs. Donc oui, sa mémoire reviendrait, mais cela prendrait du temps et ce serait probablement douloureux pour elle, car les inhibiteurs resteraient là où ils étaient à moins qu’on ne les lui enlève d’une façon ou d’une autre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Ven 26 Juin - 1:49

J'étais donc toujours en pleine douche, il fallait bien cela pour me réchauffer, à vrai dire, j'étais quelqu'un de très propre, la saleté avait tendance à geler d'une manière étrange en rentrant en contact avec ma peau, je ne transpirais pas aussi, surtout au fait que la chaleur me faisais un bien fou et aussi que le froid était un peu ce que j'étais, mais j'avais quand même besoin d'une douche pour les crasses les plus tenaces, c'était donc pour cela qu'on ne me voyais dans une douche que dans les moments ou j'avais pas mal travailler, comme attaquer une maison de mafieux et faire l'amour avec une belle ange, en parlant d'elle, je venais d'entendre la porte s'ouvrir, moi et mes habitudes de ne pas la fermer du fait que j'étais seul, enfin, peut être qu'elle avait une raison pour cela, en plus, on c'était vu nu et on avait fait l'amour ensemble, ce n'était pas gênant.


Elle lui déclara alors qu'elle n'avait pas ce qu'il fallait pour cuisiner, du moins pas les ustensile, je soupirais alors, étrange qu'il n'y avait pas ce qu'il fallait dans ce genre d'endroit, enfin qu'importe, j'avais presque fini ma douche de toute manière, j'étais donc sortis, nu comme un verre devant elle, je n'étais pas vraiment gêné, elle avait déjà vu mon corps et tout ce qu'il y avait avec, quoi qu'il en soit, je m'étais approcher du tissu pour mon bras droit avant de geler l'eau sur ce dernier pour qu'il soit le plus sec possible, après avoir essuyer la glace, j'avais placer le tissu et mon gant avant de m'essuyer le reste de mon corps, une fois que cela fut fait, j'avais juste enfiler ce que j'avais eut auparavant en bas de mon corps avant de me diriger vers l'extérieur tout en lui parlant, il fallait bien que je lui explique aussi.

"Je ne pensais pas qu'il n'allait rien y avoir, je vais vous trouver cela et en même temps vous soignez vos pieds, après tout, c'est de ma faute si ils sont dans cet état."

Une fois donc en dehors, j'avais lancer deux trois cubes sur le sol non loin pour faire sortir un nécessaire de soin Eternien, une machine pouvant créer des ustensile ainsi qu'une tablette, pour mon usage personnel, j'avais bien des choses à voir pendant qu'elle allait préparer le repas, mais en attendant, je lui avait dit de venir près de moi pour commencer à la soigner, lui disant de ne pas s'en faire, car j'allais quand même utiliser de la technologie venant d'Eternia pour la soigner, par chance, les plaies n'étaient pas trop sévère, alors un peu de gel allait les cicatrice assez vite, par la suite, il suffisait juste de terminer le soins par un baume pour accélérer le métabolisme et de mettre des bandages, une fois cela fait, je me demandais bien ce qu'il restait à faire, j'avais déjà fait les ustensiles, alors il ne restait plus pour elle que de cuisiner, pour ma part, j'allais surement travailler un peu sur ma tablette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Ven 26 Juin - 17:41

Kotori était donc restée dans la salle de bain, à le regarder sans vraiment sembler le faire, titillant ses pulsions par la même occasion. Une certaine envie de glisser une main entre ses jambes. Se mordant la lèvre au point de presque la faire saigner, la jeune ange secoua la tête pour chasser ce genre de penser de son esprit pour le moment. La brunette l’avait regardé faire avec son bras s’interrogeant encore une fois sur ce dernier, elle ne posa pourtant pas encore les questions, même si elles lui brûlaient de plus en plus les lèvres. Quoi qu’il en soit, ce fut le bras et le bas de son corps furent couverts – ce qu’elle trouvait fort dommage, mais, encore une fois, elle conserva le silence, c’était probablement préférable ainsi.

Soit, Alexandre se rapprocha et elle était enfin sortie de la pièce pour lui laisser la place pour le faire lui aussi. L’homme lui dit qu’il pensait qu’il y en aurait dans l’appartement. Il enchaîna ensuite en lui annonçant qu’il allait lui soigner les pieds et machinalement, elle baissa les yeux sur ses pieds blessés… Oh… ça n’allait pas l’aider ça.

Sans vraiment parler, Kotori avait donc suivit le mercenaire et s’était assise pour qu’il puisse soigner ses pieds plus facilement. Ce qu’il utilisait pour la soigner, elle ne l’avait jamais vu, mais elle lui faisait confiance. Et il commença alors à lui masser ses pieds avec du gel. Cette fois, elle ne put s’empêcher de laisser échapper un gémissement d’envie qui la fit rougir de ne pas avoir pu le réprimer. Elle baissa alors la tête, masquant son visage sous sa longue chevelure rosée. Elle sentait l’humidité se répandre encore un peu plus par devers son intimité, trempant le morceau de serviette qui lui donnait un minimum de décence. La torture se poursuivit pour elle, après le massage au gel, il avait appliqué un baume et elle se surpris à rêver que ses mains remontent un peu plus au niveau de ses jambes… et peut être même encore un peu plus que ça. Elle tenta de chasser ses pensées de son esprit, mais ce dernier se consumait à nouveau de désir.

Alexander avait fait le matériel de cuisine dont elle aurait besoin. Donc, c’était libre à elle d’aller cuisiner, pourtant, elle n’avait pas vraiment la motivation pour se lever… Malgré elle, elle avait laissé échapper un petit gémissement de frustration avant de garder la tête baissée, masquée derrière sa chevelure rose alors que, bien qu’elle ne le remarque pas, ses ailes s’agitaient avec une certaine nervosité. Décidément, elle ne pouvait pas être rassasiée très longtemps au niveau  du sexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Sam 27 Juin - 6:12

Les soins des pieds avaient été rapide, c'était normal avec de la technologie Eternienne, la question était maintenant de savoir ce qu'il allait rester à faire avant de finalement pouvoir partir d'ici, car oui, ce monde était quand même assez contraignant, tout le monde nous regardaient comme des paria, des esclaves même, et bien que cela avait été le cas pour Alana, je n'ai jamais été l'esclave de quelqu'un, même pas de mon propre père, alors bon, il n'était pas question que je me laisse allé à ce genre de bêtise, encore une fois, c'était ma manière de faire, si ils m'insultais, j'allais juste les ignorer, ils n'ont pas le pouvoir de me blesser, aussi bien physiquement que mentalement, c'était plutôt pour l'ange qu'il fallait s'en faire, je savais qu'elle avait tendance à écouter ce qui se passait, peut être qu'en lui parlant un peu?


Néanmoins, quelque chose changea la donne, un gémissement de la part de l'ange à vrai dire, cela était de la frustration, je pouvais reconnaitre cela assez clairement, mais de quoi était elle frustrée ainsi, je pris un peu de temps à réfléchir avant de comprendre, du sexe tout le temps, elle avait du avoir une sorte de dépendance ou alors même développé une sorte de nymphomanie, j'avais alors soupirer, cela allait être compliquer, cela ne faisait même pas une journée, elle était déjà en manque?, je pensais avoir pourtant assez jouit et l'avoir aussi assez fait jouir, je me grattais alors la tête un moment, mes oreilles s'affaissèrent légèrement avant de remonter tout aussi rapidement, bon, je n'avais pas le choix, il allait falloir la satisfaire encore une fois, et comme pour la dernière fois, cela n'allait pas me déplaire, elle était belle et avait un très jolie corps, bon sang, j'allais finir par moi même lui demander ce genre de chose si cela continuait, et de toute manière, j'allais devoir le faire ici aussi, vu qu'elle était encore totalement soumise, elle ne semblait pas bouger d'elle même, ce qui était embêtant, je lui fis alors signe de me suivre, me dirigeant vers le canapé avant de m'y asseoir et de la regarder avec le sourire.

"Je ne sais pas pourquoi vous vous retenez ainsi, mais cela ne sert à rien, je suis la pour assouvir toute vos envie le temps qu'on sera ensemble, alors à partir de maintenant, quand vous aurez envie de cela dite le moi, entendu?, maintenant, si nous passions directement à la suite d'hier, mademoiselle Alana."

J'avais un sourire un peu provocateur, mais je voulais qu'elle prenne un peu les devant, et en lui disant cela un peu comme un ordre, elle allait prendre les devant pour prendre du plaisir, j'allais me laisser un peu faire, juste le temps qu'elle s'empale, ou alors qu'elle fasse autre chose, je ne savais pas ce qu'elle avait en tête après tout, mais j’espérais qu'elle allait allé plus vite que la dernière fois, non, je n'étais pas vraiment impatient, mais juste qu'en me souvenant de la durée de la dernière fois, autant le faire au plus vite, peut être que cette fois ci elle sera calmer, car moi j'allais comme à mon habitude continuer jusqu’à ce qu'elle soit épuisé, j'étais borné oui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Sam 27 Juin - 14:33

Kotori n’avait pas à se poser de questions, elle suivrait Alexander quoi qu’il arrive… A moins de tomber sur un mafieux… Là, elle aurait probablement des doutes, cependant, la question ne se posait pas pour le moment. Pour le moment, elle était seule avec l’homme fennec et, la plupart du temps, ça lui allait parfaitement. Cependant, pour l’heure, elle était à nouveau en manque et elle commençait à regretter qu’il soit seul pour assouvir ses pulsions, car elle ne pensait pas que les homme puisse avoir autant de besoin qu’elle, puisqu’elle avait été habituée à enchaîner les amants. Cependant, le mercenaire sembla se rendre compte de son désarroi et elle l’avait entendu soupirer… Elle le lassait avec ses désirs inassouvissables ? Elle ne se sentait vraiment pas bien de ça… Et puis, il y avait ses oreilles qui s’étaient un instant baissées sur le crâne de l’homme. Il lui avait fit signe de le suivre et, docilement, elle s’était levée pour lui emboîter le pas.

Il s’était alors assit sur le canapé, la laissant simplement debout devant lui. Il dit alors ne pas comprendre pourquoi elle se retenait, ajoutant que cela ne serait à rien puisqu’il était là pour assouvir ses envies tant qu’ils seraient ensembles. Il lui dit aussi de le prévenir quand elle aurait envie et elle avait hochée la tête alors qu’il lui disait de reprendre la suite de la veille. Puis, il l’appela Alana et elle tiqua. Alana ? Alors, c’était ça son vrai nom ? Pourtant, elle ne se reconnaissait pas dans ce prénom. L’ange soupira alors doucement et laissa sa serviette glissée au sol, se retrouva complètement nue face à lui. Si elle n’avait pas autant de désir en elle, elle aurait probablement été calmée par cette appellation. En attendant, elle vint maintenant se perchée sur les genoux du mercenaire, frottant son intimité humide contre sa virilité, bien qu’encore séparer d’elle par son pantalon. Elle lui avait alors parlé, d’une voix rendue un peu gémissante par les sensations qu’elle ressentait à cause des frottements de leurs corps.


« Kotori… C’est comme ça qu’on m’appelle ici… Je ne sais rien d’Alana… Et puis, il es malvenu de la part d’une esclave d’imposer ses envies, mais je ferais un effort si c’est ce que vous voulez… »

Et même ainsi, ce serait probablement compliquer pour elle de ne pas se préoccuper de son plaisir à lui avant de penser au sien. Ils avaient encré profondément ça en elle après tout… Elle avait ensuite continuée de se frotter sur lui, puis, elle avait glissé une main entre leur deux corps, juste ce donc elle avait besoin pour permettre à la verge de l’hybride de sortir de son pantalon. Cependant, elle ne s’empala pas tout de suite sur lui, continuant simplement se frotter leurs deux sexe l’un contre l’autre. Elle glissa ensuite ses mains sur les épaules de son amant, continuant se frotter son intimité contre le membre de l’homme-fennec. Sans qu’elle ne puisse vraiment s’en empêcher, elle se mis à émir alors qu’elle continuait encore et toujours de se frotter contre lui, son buste se collant de plus en plus contre celui de l’homme, sa poitrine frottant maintenant contre son torse, puisqu’il ne s’en occupait pas… pas encore en tout cas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 8 Juil - 6:12

Toujours assis et attendant qu'elle bouge, j'étais en train de penser à plusieurs chose, la première était bien entendu de trouver un moyen pour la faire jouir le plus possible dans un laps de temps réduit, ce n'était pas compliqué, il y avait mon honneur qui était en jeu quand au temps que j'allais mettre, et il n'allait pas être question de trop rester, qu'importe la raison, néanmoins, si cela était son désir pour une raison quelconque, il faudra bien que je m'en occupe, une autre chose était par contre assez personnel, car même si j'avais l'habitude de parler et de faire certaine chose avec de belle jeune femme, il fallait l'avouer, cette Alana semblait de plus en plus complexe à discuter avec, quoi, j'étais un hybride tout à fait normal, et aussi quelqu'un qui connait son travail, alors je sais que quand je ne dois pas toucher une certaine ligne, il faut mieux se dépêcher.


Elle avait quand même commencer à venir sur mes genoux pour frotter son intimité contre ma verge, qui se trouvait toujours dans mon pantalon, m'expliquant alors qu'elle préférait qu'on l’appelle Kotori, c'était triste quand même, mais peut être qu'il fallait encore un peu de temps avant qu'elle ne comprenne qu'elle avait un nom, j'allais quand même accepter cela pour le moment, c'était un souhait de la personne que je devais protéger, et bien que j'ignorais le reste, ce genre de chose était écouter assez souvent, et elle semblait continuait encore et encore de se frotter, elle avait quand même retirer la verge de mon pantalon, mais elle semblait un peu lente, encore, c'était sa son effort?, peut être que je lui en demandais trop, néanmoins, je ne semblais pas apprécier cela, peut être que c'était du au fait qu'elle ne m'écoutait pas entièrement, ou alors juste que quand je disais que je voulais assouvir ces envies, ce n'étais pas quelque chose en l'air, c'était donc encore une fois pour cela  que j'avais alors soupirer avant de lui prendre les fesses et de la soulever un peu avant de faire en sorte de la pénétrer d'une traite, oui, sans même lui dire, mais comme je l'avais penser un peu plus tôt, je souhaitais ne pas perdre de temps avec cela, alors autant lui donner le plus de plaisir possible, même si bon, si cela allait être aussi long  que la dernière fois..., au moins l'endroit était moins sale et elle pourra toujours reprendre un bain après avoir baiser, mais c'était peut être une bonne idée de lui parler.

"Et bien Kotori, je pensais vous avoir dit que j'allais assouvir vos désirs, mais comme vous semblez prendre votre temps, je me suis permis de prendre un peu plus d'avance la dessus."

Oui, mon sourire semblait un peu plus grand maintenant, mais cela voulait clairement dire que j'appréciais cette situation, quoi qu'il en soit et encore une fois, je ne semblais pas vraiment bouger pour le moment, enfin, presque pas, je faisais des petits mouvements pour la forcer à prendre un peu plus les devant, me préparant quand même à suivre le moindre de ces mouvements, il y avait certaine chose que je préparais dans ma tête pour jouir le moins possible tout en gardant ma verge toujours aussi dur, le tout était maintenant de savoir à quel point elle allait être tenace quand à ce que je lui avait dit la dernière fois, à savoir chercher à avoir le plus de plaisir possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 8 Juil - 22:20

Kotori ne savait pas vraiment comment prendre les devants, chaque être était différent à ce niveau, elle avait pu le voir en obéissant à ce qu’ils demandaient dans le domaine des préliminaires… Ce qu’elle savait en revanche, c’était que bien souvent, ce n’était pas vraiment pour son plaisir à elle que cela se faisait… Mais peu importait, c’était ainsi qu’elle y était habituée. En attendant, elle frottait donc son intimité contre le membre du mercenaire, faisant au mieux pour prendre les devant, mais ce n’était vraiment pas facile pour notre pauvre petit ange. Cependant, ce qu’elle parvenait à faire ne semblait pas suffisant pour Alexander qui passa encore au stade supérieur en s’emparant vivement de ses fesses pour la soulevée. Avant qu’elle ait vraiment pu comprendre ce qui lui arrivait, elle sentit la chaire de l’homme s’insinuée en elle sans aucune préparation et elle gémis bien malgré elle en se cambrant légèrement, comme pour s’offrir un peu plus à lui.

L’homme lui avait alors clairement insinué qu’elle prenait trop son temps, ainsi, il avait pris de l’avance à ce sujet là. Dans un coin de son esprit, Kotori nota à regrets qu’il ne semblait pas être du genre à prendre son temps en préliminaire… A moins qu’elle ne l’attire pas véritablement… Ses ailes s’abaissèrent légèrement dans son dos. Si tel était le cas, elle ne tenait pas à ce qu’il se force de la baiser pour simplement la baiser… Bien sur, ses envies la rongeraient, mais elle ferait avec… ou elle trouverait une autre solution… du moins, c’était ce qu’elle pensait pour le moment. Enfin, ce n’était pas pour ça qu’elle allait se retirer de lui pour le moment, elle verrait simplement plus tard. En attendant, elle resta le corps pressé contre le sien, moulé contre lui alors qu’elle se mouvait sur son membre dressé avec un désir qui semblait transparaître de chaque pore de sa peau. Enfin, encore une fois, ce n’était pas vraiment qu’elle le désirait, c’était surtout qu’il lui tardait déjà de sentir à nouveau un membre masculin en elle… Pas très glamour dit comme ça, mais pour le moment, elle ne voyait pas ce qu’il y avait de mal à ça.

Les ailes de l’ange se déployèrent à nouveau, jetant leur ombre clair sur les amants et le sol autour d’eux. Mais elle ne se souciait pas de son plumage, pas plus que de ces futurs désirs. Il lui avait déjà reproché de ne pas chercher à assouvir au mieux ses envies, alors, elle se focalisait sur son désir et son plaisir – et celui de son amant, ne parvenant décidément pas à faire autrement. Elle roulait alors son corps, de façon à ce qu’il demeure pressé contre son amant et que leurs corps se frottent toujours un peu plus l’un contre l’autre à chacun des mouvements de la jeune femme pour se mouvoir sur son membre. C’était bon, mais quelque chose en elle commençait à se dire que ce n’était pas suffisant comme relation charnelle. En attendant, elle ne s’en rendait pas compte alors elle se contentait de s’offrir toute entière à Alexander, laissant bien sur échapper moult gémissement, ainsi que de quelques petits cris alors que le plaisir montait crescendo. Cette fois, elle n’y allait pas de mains mortes, elle s’offrait à lui et y oeuvrait de tout son corps et de tout son cœur. Il voulait qu’elle prenne son pied, elle le ferait, mais elle ne le négligerait pas pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 4 Aoû - 19:34

D'accord, j'étais peut être un peu froid avec elle, mais je ne pouvais pas faire autrement, si jamais je m'attachais trop à elle, cela risquais de m'attirer des problèmes, elle était quelqu'un que je devais ramener à la maison, pas quelqu'un que j'allais garder, néanmoins, il était vrai que quand je la regardais, je trouvais cela dommage que je n'avais jamais pris le temps de trouver une femme pour moi, elle était sympathique, douce, peut être un peu trop tourner vers le sexe, mais ce n'était pas sa faute, et apparemment, je n'étais pas mieux, vu que je semblais aimer continuer de faire cela, j'allais finir par me découvrir un peu nymphomane si cela continuait, j'en faisais clairement trop, en temps normal, elle serait déjà en train de traverser le portail, je devenais trop gentil?, pas possible, ou alors j'avais un peu de peine pour elle...


Enfin, c'était difficile de penser alors qu'elle faisait son maximum pour que j'ai autant de plaisir qu'elle, elle était vraiment tenace, tant pis, encore une journée ou on allait baiser jusqu’à ce qu'elle ne puisse plus bouger, j'avais une certaine fierté après tout, et ce n'était pas une petite ange qui allait gagner, étrangement, enfin, pour moi, je semblait un peu plus doux, je ne le remarquais pas bien entendu, mais elle pouvait clairement sentir que mes caresses paraissaient un peu plus douce, un peu plus tendre aussi, je ne semblais moi même pas me rendre compte que je commençais vraiment à bien aimer cette petite Alana, ou Kotori, cela dépendait du point de vue de la personne, bref, je suivais ces mouvements tout en remarquant qu'elle semblait vraiment prête à tout, alors pourquoi pas s'amuser aussi, j'avais ouvert alors la bouche pour venir lui mordiller le cou, pourquoi?, j'avais juste envie de faire cela, elle ne voulait pas de baiser après tout, alors j'allais faire autrement, je m'amusais donc à couvrir son cou de petite morsure qui ne laissait pas trop trace et aussi de petit suçons, je passais du bon temps et avec le plaisir qui continuait de monter, je me posais pas mal de question sur la suite de l'aventure tout en lui caressant ces ailes pour qu'elle soit toujours aussi sensible, étrangement, je ne pensais pas à ma prochaine mission, je n'en avais pas bien entendu, mais habituellement, j'aimais bien prévoir ce que j'allais faire comme travail, cette fois ci néanmoins, je semblais juste me concentrer sur elle, c'était qu'elle allait vraiment finir par me faire penser à elle.


je haletais de plus en plus de plaisir, et bien entendu, tout allait de plus en plus vite, je faisais attention pour allé le moins haut possible, c'était comme une compétition, et utilisais mes mains ainsi que ma bouche pour la forcer à allé plus haut que moi, ce n'était pas de tout repos et clairement, elle semblait avoir la même idée, c'était vraiment dommage, si elle était un peu moins docile, ou alors qu'elle montrait un vrai désire, peut être que j'aurais pu penser à autre chose, mais bon encore une fois, je semblais vraiment faire en sorte de rester le plus longtemps possible en Oration, ce qui ne me ressemblais pas, je n'avais pas de date limite, alors autant prendre son temps non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 5 Aoû - 16:17

Kotori s’offrait donc à lui encore une fois… Elle avait, semble-t-il, vraiment de gros besoin dans le domaine du sexe, mais c’était probablement parce qu’on lui en avait toujours donner beaucoup, sans se soucier une seconde de ce que la jeune ange pouvait en penser ou ressentir. En attendant, comme à son habitude, Tori avait fait tout son possible pour que son amant du moment ait du plaisir, autant qu’elle, plus même si elle en était capable. Elle n’y pouvait rien, s’était sa façon de faire. Une partie de moi semblait remarqué qu’il semblait plus doux, plus tendre… Plus affectueux presque… Mais elle était tellement plongée dans ce qu’elle faisait qu’elle ne réalisait pas vraiment cela… Et puis, elle pensait à toutes autres choses pour le moment.

Soit, Alana faisait donc l’amour à Alexander en faisant de son mieux pour qu’il ressente un maximum de plaisir, sans pour autant s’oublier elle-même, bien entendu, il le lui avait demandé après tout. Contre toute attente, l’homme-fennec ne se contenta pas du plaisir dû aux pénétrations et aux caresses cette fois. Elle sentit alors sa bouche se posée au niveau de son cou alors qu’il se mit bien rapidement à la mordillé. La catin, puisque c’était ce qu’elle avait été jusque là, laissa échapper un gémissement, elle ne s’était pas attendu à ce genre de choses. Son souffle était un peu court, mais elle n’eut pas vraiment le loisir de s’y habituer puisque ce petit manège se poursuivit encore et toujours. Entre les morsures, l’hybride marqua même Kotori de petits suçons. Elle sentit un long frisson lui remonter tout le long du dos, mais elle fit de son mieux pour ne rien laisser paraître. Bien sur, il ne cessait pas non plus de lui caresser les ailes, puisqu’il avait compris qu’il s’agissait là de sa faiblesse la plus importante à ce niveau-là. Tori ne se doutait pas le moins du monde de ce à quoi pouvait penser Alexander et elle avait bien d’autre chose à faire que de s’y inquiéter.

Elle l’entendait qui haletait de plus en plus et elle avait l’impression que cela exacerbait ses sens. L’ange se sentait partir vers le plaisir un peu trop vite à son goût… Tant pis, elle était endurante alors ça ne l’empêcherait pas de tenir le coup ! Elle ne savait pas qu’il comptait la faire quitter Oration, elle ne l’avait toujours pas réalisé. Quand le moment viendrait, cela donnerait probablement lieu à une belle petite crise de panique… Et encore plus quand ils s’approcheraient du portail… Enfin, déjà il faudrait en évité une quand ils seraient dehors et qu’on les jugeraient. Enfin, ce n’était pas encore le moment pour ça…

Kotori changea très légèrement de position, rendant son intimité un peu plus étroite autour du membre de son amant du moment, lui faisant ainsi ressentir plus de sensations. La jeune ange accéléra encore la cadence de la danse de leur corps l’un contre l’autre. Son souffle court venait mourir dans la chevelure sombre de l’homme alors que sa bouche continuait de torturer son cou ainsi… De plus en plus, elle laissait échapper de petits gémissements de plaisir… et même à certains moments des petits cris de plaisir. Oui, Tori prenait vraiment son pied, mais elle fit le minimum pour que ce ne soit pas visible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Lun 10 Aoû - 14:58

Il semblait que ce que j'avais fait avait eu un petit effet sur la jeune Alana, tant mieux, même si bon, elle semblait peut être montrer moins de chose que je ne le pensait, ou alors peut être qu'elle semblait cacher cela?, si c'était vraiment le cas, elle faisait bien son travail, mais je n'appréciais pas vraiment cela, elle ne montrait pas trop son plaisir, et cela me dérangeais un peu, comme si je ne lui donnais pas ce qu'il fallait, en clair, j'étais presque déçu par moi même, à croire qu'elle allait vraiment finir par me faire penser cela sur le sexe, mais non, avec la réaction qu'elle avait eut quand à mes petites morsures, je savait qu'il y avait un petit quelque chose, il fallait juste prendre un peu plus de temps pour percer cette carapace, peut être qu'une fois qu'elle se laissera un peu plus allé, elle pourra profiter un peu mieux de ce qui l'entoure?


Enfin, ce n'était qu'un avis, bien entendu, j’appréciais l'aspect pratique de l'avoir à porter de main, je n'étais pas vraiment quelqu'un qui faisait souvent des tâches ménagère, et cela pouvait clairement ce voir chez moi, enfin, quand on était chez moi bien entendu, il n'y avait pas grand chose, à peine quelque meubles et aussi de quoi chercher du travail, pour le reste, je mangeais dehors et passais le reste de mon temps à bosser, donc oui, avoir quelqu'un qui faisait ce genre de chose pouvait être utile, je n'avais bien entendu jamais chercher à prendre quelqu'un pour s'occuper de cela, la raison était évidente, je n'en voyais pas l'utilité, oui je sais, je venais d'une famille royale et j'avais vu que c'était pratique, mais bon, peut être que je préférais avoir quelqu'un qui était plus proche de moi qu'une simple personne payé, j'avais alors chasser ces pensées, peut être que verrais cela plus tard, chercher quelqu'un pour s'occuper de ma maison et de moi, pourquoi pas Alana d'ailleurs?, pourquoi je pensais cela d'un coup moi, elle n'étais qu'une cible qu'on m'avais demander de ramener, il n'était pas question que j'échoue, je n'avais jamais échouer, mais bon, étrangement, j'appréciais cette jeune femme, elle étai doué pour ce qu'elle faisait, et surtout pour ce qui était du sexe aussi, bien que cela n'était pas quelque chose que je faisais souvent, voir même pas du tout, je commençais presque à en prendre l'habitude, mais elle n'allait pas avoir le dernier mot, pas question, j'allais faire en sorte qu'elle se dévoile un peu plus, même si cela allait la faire douter d'elle même, du moment qu'elle comprenait qu'elle avait besoin de se dévoiler un peu plus.


Avec cette idée en tête, je me montrais moins exciter que je ne l'avais été plus tôt, ou plutôt, je ne montrais pas d'amélioration, peut être que cela allait la pousser à faire un petit effort pour montrer un peu plus son plaisir, car comme je le pensais plus tôt, je semblais plus aimer quand je voyais le visage d'une femme remplie de plaisir, quoi, c'était appréciable non?, quoi qu'il en soit, je l'avais même mise au défi de faire mieux en lui murmurant quelque parole dans le creux de son oreille avant de continuer ce que j'avais fait plus tôt, lui mordiller le cou tout en lui caressant la base des ailes, je suivais toujours aussi bien les mouvements de vas et viens qu'elle faisait et qu'importe la vitesse qu'elle prenait, j'étais capable de suivre sans trop de soucis, la question était de savoir si elle allait comprendre qu'elle était mes préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Lun 10 Aoû - 18:05

Alana s’offrait, elle y était habitué et il faudrait probablement du temps pour lui réinculquer un semblant de pudeur. Quoi qu’il en soit, le corps de la jeune ange tressautait sur celui de son amant alors que ce dernier goûtait son cou de petit baiser et de petites morsures. Cependant, il y eut quelque chose… Sans crier gare, il sembla qu’elle n’était plus capable d’emmener Alexander plus haut. Encore une fois, elle se mit à douter d’elle et de ses capacités, alors, elle intensifia encore un peu plus les choses entre eux. Cependant, il n’avait toujours pas les réactions qu’elle aurait voulu qu’il ait, alors, elle se mis à chercher ce qu’il pouvait souhaiter puisque dans le domaine du sexe, elle était un jouet qui obéissait à tout ce que pouvait vouloir ses amant… Finalement, ce fut comme si une lueur s’éclaira dans son esprit et elle compris… Elle sentit une certaine gêne s’emparer d’elle, elle avait toujours eut du mal à exprimer ce qu’elle ressentait… du moins, depuis son amnésie.

Elle se mordilla l’intérieur de la lèvre entre la gêne et le plaisir et ne s’en inquiéta pas plus que ça jusqu’à ce qu’elle sente un goût de fer se répandre dans sa bouche. Elle avait finit par suffisamment abîmé sa lèvre pour qu’elle se mette à saigner. La catin délaissa alors sa lèvre et détourna les yeux. Elle allait faire de son mieux et puis, il était tellement plus doux que la plupart de ses amants, autant se focaliser sur ses caresses et sur les petites morsures qu’il infligeait à son cou. Elle ferma donc les yeux et relâcha maintenant chacun de ses muscles et de ses nerfs. Kotori fit alors de son mieux pour se laisser complètement aller sous les caresses de son amant. Tori intensifia donc encore un peu plus les mouvements de son corps sur celui de son amant, posant ses mains sur les épaules de l’homme-fennec pour se donner un certain équilibre. Mais, cette fois, il n’y avait rien pour retenir ses gémissements. Elle aimait sentir ces caresses et, étrangement, ces morsures. Elle n’avait jamais autant apprécié les traitements de ses amants, alors, la jeune esclave se livra totalement à lui cette fois, sans aucune limite… Il aurait même pu l’embrasser qu’elle n’aurait probablement rien dit. Et pourtant, pour elle les baisers étaient encore quelque chose de précieux, ils n’étaient pas parvenus à lui enlever ça. Finalement, elle avait parlé d’une voix pleine de gémissement, continuant encore et toujours de se mouvoir sur son membre en érection.


« Il faut me dire ce que vous voulez Alexander-sama, je me sent nerveuse si je ne sais pas… »

Oui, dans ce qu’on lui avait réappris, on ne lui avait pas appris à improviser ou à prendre d’initiative, alors, du coup, elle ne savait plus quoi faire maintenant. Alana continua à se mouvoir à un rythme assez intense qui ne semblait pourtant pas lui poser plus de soucis qu’un léger essoufflement. Mais c’était un peu normal avec ce qu’ils étaient en train de faire pour le moment. Ses ailes frissonnaient de temps à autres sus les caresses dont il les couvrait. La jeune ange ne pu finalement s’empêcher de fermer les yeux et de laisser échapper une série de nouveaux gémissements, encore plus fort que les précédant. Les perles de chaires qui coiffaient sa poitrine étaient devenues tellement dure qu’elle lui en faisait un peu mal, mais, encore une fois, Kotori ne broncha pas un seul instant. Elle aimait quand il la prenait, c’était tellement différent…Et il se souciait d’elle, c’était tellement agréable pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 19 Aoû - 16:23

Bon, ce n'était pas tout, mais si je continuais à me rien montrer, j'allais finir par paraitre comme les porc qu'elle avait pu baiser pendant tout ce temps, ou plutôt, les abruti qui l'avaient violer, car cela avait du commencer par cela, je ne savais pas trop comment m'y prendre avec elle, peut être qu'a force elle allait comprendre et s'ouvrir un peu plus à moi, mais cela ne semblait pas être pendant le sexe que j'allais découvrir quelque chose, et tout continuait d'aller toujours plus vite, alors à force, j'allais devoir montrer quelque chose, elle allait presque finir par sentir une légère différence de température au niveau de mon membre, et comprendre que je trichais un peu les choses, mais apparemment, j'avais remarquer un petit quelque chose changer en elle, cela n'était pas très visible au départ, mais au moins, cela allait avancer les choses.


Elle c'était mordu la lèvre à sang, cela était particulier, mais quelque chose avait changer dans son comportement, un peu comme si elle se laissait un peu plus faire, au moins, c'était une amélioration, j'avais donc eut un petit sourire en lui murmurant qu'elle était en bonne voie, mais cela ne semblait pas être suffisant pour elle, Alana semblait plus, ou plutôt, que je lui dise quoi faire, ce n'était pas encore moment ou elle pourra décider par elle même de quoi faire pendant le sexe, pour le reste du temps, ce n'était pas trop grave qu'elle obéisse comme une servante, du moment que les ordres étaient fait par quelqu'un de sympathique, un peu comme moi quoi, mais assez parler de ce moment la, il y avait plus important, alors, avant de lui répondre, j'avais lécher sa lèvre un peu ensanglanter et j'avais continuer un petit moment jusqu’à ce que cela ne saigne plus trop, quoi, cela était dommage d'abimer une si jolie tête à cause d'une lèvre trancher, mais je ne l'embrassais pas, non, j'avais compris qu'elle voulait faire cela avec quelqu'un d'important pour elle, même si bon, elle avait baiser tellement d'homme que je me demandais bien qui allait vouloir d'elle dans son monde de pureté, moi je n'étais pas contre, mais c'était une autre histoire, personne n'allaient vouloir donner la main d'une jolie personne comme elle à un mercenaire comme moi, et puis, il y avait une question de sentiments, d'accord je la trouvais assez jolie, et j'avais peut être un peu peur de voir plus de sentiments arriver à force de rester avec elle, mais ce n'était pas le moment de penser amour, je vins alors lui murmurer quelque chose.

"Prend du plaisir avec moi, joui avec moi, et surtout, ne te retiens pas, cela est pourtant simple n'est ce pas?"

J'avais terminer ma phrase en lui mordillant l'oreille avant de repartir sur ce que j'avais toujours fait, elle était compliquer à gérer, mais ce n'était pas sa faute, qui sait ce qu'elle avait eut pendant tout ce temps, il allait falloir pas mal de jours avant qu'elle ne puisse réagir un peu plus de manière autonome, je continuais de jouer avec chaque partie du corps de cette belle ange, et je commençais alors à montrer de signe de plaisir, après tout, elle avait fait ce que je voulais, alors autant la récompenser, enfin, il y avait une limite, je ne devais pas prendre exemple sur les porcs qu'elle avait pu avoir avant, oui, j'étais différent, enfin, c'était pour elle que je baisais, pas entièrement pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 19 Aoû - 20:08

Kotori ne savait pas vraiment ce qu’elle faisait, mais elle avait l’impression  qu’elle ne faisait pas ce qu’il fallait, alors, elle lui avait demandé ce qu’il voulait qu’elle fasse pour savoir quoi faire maintenant. Elle avait apparemment trouvé un peu la marche à suivre enfin, d’après ce qu’il disait en tout cas. Quoi qu’il en soit, elle attendait des consignes maintenant et il se colla un peu contre elle, léchant la lèvre qu’elle avait blessée jusqu’à ce que le sang cesse de couler. La jeune ange sentit une étrange sensation se répandre en elle suite à ces petites lèches de sa lèvre. Elle devait même avouer qu’elle avait plutôt aimé ça. D’ailleurs, elle avait laissé échapper un petit gémissement alors qu’elle se mouvait encore et toujours sur lui. Elle lui ferait l’amour tant qu’elle aurait les forces pour le faire, comme ça avait été le cas la  soirée précédente. Surtout que cette fois, elle n’avait dû assouvir le désir de personne avant d’en arriver à ce moment.

Il lui donna ensuite ses consignes : prendre du plaisir avec lui, ça ne devrait pas être trop dur… Jouir avec lui, encore quelque chose qui n’était vraiment pas une difficulté à exécuter… Et ne pas se retenir… C’était un peu compliqué, mais elle ferait de son mieux pour y parvenir. Il lui avait mordillé l’oreille et elle avait laissé échapper un gémissement. Tout comme il lui avait demandé, elle avait fermé les yeux pour mieux se focaliser sur le contact de leurs corps l’un contre l’autre. Leurs corps qui se collaient et se frottaient l’un contre l’autre. En attendant, elle faisait tout son possible pour se mouvoir pour leur donner le plus de plaisir possible à tout les deux. Le mains d’Alexander continuaient d’errées sur son corps, s’attardant sur certains points qu’il avait découvert comme sensibles pour elle. Ainsi, la jeune femme prenait tout simplement du plaisir et, cette fois, elle ne se dérangeait pas pour le montrer, puisqu’il le montrait.

La baise avait donc pris une autre tournure, devenant plus intense puisque Tori laissait maintenant s’exprimer plus ce qu’elle ressentait. Ses joues s’étaient rapidement rosies sous l’effort et le plaisir. Il lui donnait tellement plus de plaisir que les amants qu’elle avait pus avoir jusqu’à maintenant. Ses ailes s’agitèrent légèrement alors qu’elle s’offrir encore un peu plus à lui… Bien sur, ce n’était que le début. Bien sur, ce fut loin d’être la seule fois qu’ils baisèrent et il s’écoula quelques heures avant que leurs corps ne se séparent où même qu’ils ne cessent de se mouvoir. Cependant, le plaisir avait irradié le corps de notre jeune ange et, à force d’enchaîner les baises, son intimité débordait de la semence de son amant. Alana avait alors enfin cesser de se mouvoir sur lui et il aurait sans peine pu la voir qui tremblait légèrement alors que son corps s’était maintenant couvert d’un pellicule de sueur.  Sa poitrine se soulevait à un rythme désordonné et elle cherchait maintenant un signe de la part de son amant qui indiquerait ou non si il en voulait encore ou non. Si il en voulait, elle continuerait jusqu’à l’extrême limite de ses forces… Sinon, elle était comblée pour le moment. Impossible de savoir combien de temps cela durerait par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mar 8 Sep - 16:17

Je me demandais vraiment ce qu'il se passait avec moi, j'avais pourtant l'habitude des jeune femme obéissante comme cela, après tout, j'avais été un prince et avait donc eut des servante faisant tout pour moi, néanmoins, avec Alana, cela semblait un peu différent, je ne savais pas exactement quoi, mais je semblait apprécier cela, c'était pour cela que je continuait de baiser avec elle et de toujours vouloir qu'elle y prenne plus de plaisir, au moins, elle semblait écouter ce que je lui disais ce qui était un plus, après, je ne savais pas combien de temps cela allait durer, peut être qu'elle allait un peu changer quand elle reviendra chez sa famille, mais cela ne semblait pas être important, après tout, je ne la reverrais plus, étrangement, je n'avais pas trop envie de cela, il fallait que j'arrête de réfléchir peut être.


Ce fut donc après de longue heures de sexe que nous avions arrêter, Alana semblait épuiser et moi même j'avais quand même un peu de mal à bouger, elle était très endurante avec le corps qu'elle possédait, j'étais toujours aussi étonner de voir cela, quoi qu'il en soit, elle semblait maintenant attendre pour savoir si j'en voulais encore ou non, et bien que je pouvais encore tenir un peu, il fallait mieux préserver nos forces, d'ailleurs, il allait mieux falloir que je commence à lui parler de notre prochaine destination, je lui avais alors caresser la tête pour lui dire d'allé se doucher encore une fois, histoire d'être bien propre, pendant qu'elle fera cela, je pourrais réfléchir à ce qu'il y avait avec moi, car je commençais vraiment à trop l’apprécier, mais était ce quelque chose de mal?, peut être, habituellement, je pouvais passer à côté d'une belle femme et de ne rien dire, pareil pour celle qui demandait ce genre de service, alors pourquoi avec cette ange cela était différent, peut être l'atmosphère, ou alors sa docilité qui complémentait quelque chose?, dans tout les cas, il semblait que je l'aimait bien, ce qui était une première, je soupirais alors et attendit qu'elle revienne avant de lui dire la prochaine destination, d'ailleurs, c'était bientôt la fin de notre trajet, tant mieux, il y avait plus de chose à faire en Eternia.

"Demain, nous passerons le portail, il y aura moins de problème après cela."

Au moins c'était dit, encore une fois, j'avais bouger un peu mon bras pour éviter qu'il ne soit trop froid, bien que, tout ce sexe semblait lui être positif, après tout, mon cœur battait plus vite et cela réchauffait un peu le sang, encore une raison de l'affection qui commençait à monter en moi?, aucune idée, mais cela allait vraiment finir par affecter mon travail, je me grattais alors la tête un moment, il fallait que je cherche ce qui était différent entre elle et d'autre, peut être qu'avec cela, j'allais pouvoir trouver la raison, et peut être que cela allait m'aider pour oublier, ou peut être pas, à bien y penser, pourquoi je n'avais pas le droit d'aimer quelqu'un, autant y réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 9 Sep - 1:37

Alana s’était complètement offerte à lui, comme elle le faisait toujours. Alors qu’elle guettait maintenant si Alexander en avait eut assez, ce dernier semblait au moins aussi épuiser qu’elle, ce qui la rassurait vraiment. Il lui avait alors caresser la tête et  elle avait légèrement penchée sa tête tout contre sa main, c’était tellement agréable qu’on la cajole ainsi de temps en temps…Il lui avait maintenant demander d’aller se doucher et la jeune ange avant simplement hoché la tête. La jeune amnésique s’était alors retiré du membre de son amant et avait ramasser la serviette au sol avant de l’emmener à laver pour en sortir une autre. Cette seconde douche ne la dérangeait pas plus que ça, c’était même plutôt agréable en fait. Elle était donc ressortie plusieurs minutes plus tard et, cette fois, elle avait pris le temps de s’habiller dans la garde-robe qu’il lui avait déjà proposé un peu plus tôt. Kotori avait finalement trouvé une robe blanche avec de légers reflets roses qui avait un décolleté tout à fait correct et une jupe froufrouteuse… Bien sur, elle ne put s’empêcher de se montrer devant l’homme-fennec, comme pour avoir son avis sur cette tenue plus sobre qu’à ses habitudes.

Cependant, quand Tori revint près de celui qu’elle estimait être son nouveau Maître, ce dernier lui expliqua que dès le lendemain, ils passeraient le portail et le visage de la jeune ange se décomposa complètement alors qu’elle se reculait peu à peu, comme pour lui échapper. Ses ailes s’étaient tellement abaissées qu’elles traînaient au sol et qu’elle en arrivait presque à marcher dessus alors qu’elle reculait. Finalement, son dos heurtait le mur et elle baissa vivement les yeux, un peu tremblante.


« Non… S’il vous plait… Pas le portail… C’est à cause de ça que j’ai perdu la mémoire alors s’il vous plait, non… »

Les larmes commençaient à couler sur ses joues. On lui avait mentit. On lui avait appris à craindre le portail et on avait encré cette peur tellement profondément en elle qu’elle faisait partie d’elle maintenant. Alana soupira doucement en finit simplement par aller se recroqueviller dans un coin de la pièce, ses ailes repliées autour d’elle comme pour la protéger. Non, Kotori ne voulait pas approcher du portail, elle ne voulait pas perdre ce qu’elle était parvenue à apprendre ou encore cette identité qui était finalement devenu sienne. Bien sur, si le détective insistait, l’ange passerait le portail, mais il ne faisait aucun doute que ce ne serait pas de gaîté de cœur et qu’elle serait probablement paniquée quand elle le passerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Sam 24 Oct - 15:15

Bon, maintenant que j'avais proposer de repartir, il n'y avait plus vraiment de marche arrière, comme cela, une fois que tout serait fini, j'allais pouvoir vérifier ce qui trainait dans ma tête depuis un moment maintenant, surtout en ce qui concernait cette jeune ange, je semblait avoir certaine difficulté pour ce qui était de me détacher d'elle, comme si elle avait quelque chose qui me plaisais, et bien entendu, je ne savais pas trop ce que c'était, peut être que certain avait raison, que les femmes avec trop de caractère n'était pas mon genre, mais que Alana, avec son attitude d'esclave était quelque chose qui m'attirais, j'allais vraiment devoir vérifier mes gouts en femmes ou plutôt, si j'en avais vraiment besoin, après tout, je n'étais pas souvent chez moi, mon travail était assez dangereux aussi.


Toutefois, quand j'avais parler du portail, elle avait sembler ne pas aimer cela, elle reculait, semblant avoir peur de quelque chose, elle était un peu tremblante également et je ne comprenais pas pourquoi elle faisait cela, elle parla alors, expliquant que c'était à cause de cela qu'elle avait perdu la mémoire et je me grattais un peu la tête, quel genre de chose il lui avait fait pour qu'elle soit comme cela, c'était assez dérangeant, si je faisais comme d'habitude, elle allait surtout être traumatiser, mais j'avais dit que j'allais emmener Alana Cloud, pas une poupée qui avait peur, il fallait donc lui donner plus confiance en elle et peut être lui faire comprendre la vérité.


Je m'étais donc approcher d'elle pour décaler ces ailes pour la voir, elle semblait pleurer, je me servis alors d'un mouchoir pour sécher ces larmes et lui expliqua alors qu'elle n'avait rien à craindre, que ce n'était qu'un gros mensonge, que je pouvais le certifier, maintenant, je ne savais pas si cela allait fonctionner, mais il fallait jouer risquer, je lui avais alors demander si elle avait assez confiance en moi pour le faire quand même, je lui promettais qu'elle ne perdrais pas la mémoire, mais si elle refusait toujours, il allait falloir que je trouve un moyen pour qu'elle le passe, après tout, j'étais quelqu'un d’efficace, cela allait prendre pas mal de temps maintenant.


Je m'étais donc relever pour lui tendre la main en lui disant de ce lever, lui disant qu'on allait attendre encore un peu, juste le temps de lui faire comprendre que ce n'était pas dangereux, une fois qu'elle fut debout, je continuais de la soutenir légèrement pour ne pas qu'elle recommence à pleurer, puis, toujours sans vraiment sourire, je lui expliquais que beaucoup de monde passait le portail, qu'il était impossible que cela ne fasse quelque chose sur le corps car la personne qui l'avait fait était quand même assez intelligent pour ne pas provoquer cela, je terminais ma phrase en lui promettant encore une fois qu'elle allait surtout être plus elle même que de perdre quelque chose, mais je ne pouvais pas vraiment faire mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Sam 24 Oct - 20:07

Alana était terrorisé, il voulait qu'elle passe le portail, mais on lui avait suffisamment mis en tête que c'était la cause de son amnésie et que s'en approcher n'empirerait qu'encore un peu plus son état. Alana avait d'ailleurs tellement peur qu'elle en pleurait. Après tout, il était le maître et elle lui devait donc obéissance. Alexander se rapprocha d'elle et écarta doucement ses ailes pour venir la voir, elle évitait toujours soigneusement de la regarder, continuant à pleurer. L'homme-fennec avait alors sortit un mouchoir, puis, il avait doucement essuyé ses joues, bien que cela ne servait pas vraiment à grand-chose puisqu'elle continuait à pleurer sans pouvoir s'en empêcher. L'hybride lui expliqua alors qu'elle n'avait rien à craindre et que c'était là un gros mensonge qu'on lui avait fait… Elle ne parvenait pas le croire, pas tant qu'elle n'aurait pas d'autres explications à son amnésie en tout cas. L'ange pleurait, mais elle resta simplement immobile, sous le couvert relatif de ses ailes. Alexander lui avait alors demandé si elle pouvait avoir confiance en lui et elle le regarda un moment la gorge nouée.

Est-ce qu'elle pouvait avoir confiance en lui ? Ce n'était pas comme si elle avait vraiment le choix. La jeune femme étouffa un sanglot et se recroquevilla en partie sur elle-même. Il voulait qu'elle le fasse quand même… Elle ne savait même pas si elle pourrait en être capable. Elle murmura d'une voix étouffée qu'elle voulait bien essayé… Mais elle sentait déjà la panique accéléré son pouls, tout comme ses ailes qui s'affaissèrent légèrement vers le sol. Elle n'était vraiment pas bien… Kotori baissa les yeux vers le sol, n'osant même plus regarder l'homme pour le moment. Alexander lui avait alors promis qu'elle ne perdrait plus la mémoire. Il lui avait tendu une main et elle avait déglutit assez violemment et elle avait tendu une main vers la sienne et l'avait prise, un peu mal à l'aise. Elle avait ensuite essuyé ses yeux d'un revers de la main en se redressant tant bien que mal avec l'aide de l'homme. Alexander lui dit alors qu'ils allaient attendre un peu et elle avait avalé alors un peu sa salive et elle avait alors simplement hoché la tête, préférant cela ainsi.

Les yeux encore plein de larmes, elle était maintenant à ses cotés et gardait les yeux assez bas et la main refermée sur celle de l'homme. En attendant, il continuait de lui parler du portail, disant que beaucoup de monde le passait chaque jour et que rien ne leur arrivait. Il continuait en disant que c'était impossible que cela ait des effets sur le corps, car leur créateur avait déjà dû penser à tout ça et qu'il était intelligent pour veiller à ce que cela n'arrive pas. Alana baissa les yeux, elle ne savait plus vraiment où elle en était à ce niveau là. Elle ne savait plus quoi en penser, mais elle n'en avait pas moins peur. Alexander lui promis alors qu'elle allait plus être elle-même que de perdre autre chose d'elle-même. Elle se mordilla légèrement la lèvre et finit par soupirer et dire à l'homme.


« Je… Je ne sais pas… C'est la seule raison à mon amnésie qu'on a pu me donner… et aussi au fait que les souvenir ne me revenait pas. »

Bien sur, elle ne savait pas que ce qui avait empêcher ses souvenirs de revenir était le traitement médicamenteux qu'on lui avait administrer tout les jours. Ils allaient lui revenir à un moment où un autre, mais on ne pouvait pas savoir quand… Quoi qu'il en soit, elle garda simplement les yeux rivé au sol sans trop savoir quoi dire ou faire de plus, elle était toujours au bord des larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 28 Oct - 3:40

J'avais un peu réussit à la calmer, cela n'avait pas été simple, elle semblait vraiment sur le fait que c'était le portail qui lui avait ôter la mémoire, pour le moment, il fallait mieux prendre cela un peu plus lentement, je faisais du bon travail, pas quelque chose de bâclé, même si bien souvent j'allais toujours de l'avant, quoi qu'il en soit, on allaient surement rester encore deux ou trois jours de plus ici, je regardais alors mon bras un moment, si je l'utilisais un peu, peut être que je n'aurais pas vraiment de problème avec, j'avais alors faire une fleur de glace pour la poser sur le côté, du moment que cela n'allait pas lui faire de peur, elle n'allait pas trop reculer.


La suite était maintenant de savoir la raison à tout cela, il semblait qu'on lui avait dit qu'il n'y avait pas d'autre raison, je me grattais alors la tête un moment avant de lui faire un exposé sur tout ce qui pouvait faire perdre la mémoire, un choc à la tête, de la drogue, de la magie, un courant électrique, je m'arrêtais alors la dessus pour conclure qu'il y avait beaucoup trop de possibilité et que donc cela pouvait être autre chose, mais maintenant, elle semblait vraiment avoir du mal, je soupirais alors avant de lui faire une petite pluie d'étoiles de glaces pour tenter de lui remonter le moral, quoi, j'avais bien le droit de tenter de la rendre plus souriante.


Il y avait quand même la question de savoir ce qui était possible pour ne pas vraiment qu'elle pleure, car il était vrai que je n'avais pas vraiment aimer cela, bon, je lui avais prit la main pour lui dire de ne pas s'en faire, que je n'étais pas un monstre, enfin, pas totalement, pour l'instant, il n'y avait pas d'autre activité mit à part parler de quelque chose, alors pourquoi pas faire en sorte qu'elle me pose des question, j'avais donc juste approcher mon siège pour être plus proche d'elle, ne sachant pas trop ce qu'il était possible de voir d'autre.


J'avais juste commencer à parler, de présenter un peu d'autre monde, de juste parler de tout et de rien, histoire qu'elle oublie ce qui c'était passer, qu'elle ne pense pas à cette perte de mémoire, de toute manière, si cela était quelque chose de passif, peut être que je pouvais changer cela, j'avais alors chercher quelque chose dans mon sac avant de lui donner un petit quelque chose, cela pouvait paraitre étrange que je possède quelque chose pour la mémoire, mais je l'utilisais pour faire rappeler certaine chose à des malfrats, la dose allait quand même être assez petite pour ne pas qu'elle soit déranger par cela, le tout était de savoir aussi si elle allait vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana Cloud
Esclave
Ange
Oration


Nombre de messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Mer 28 Oct - 5:55

Kotori était plutôt retournée et, maintenant elle commençait à avoir envie d'être seule. Finalement, cela ne lui arrivait que peu depuis que l'homme-fennec l'avait arraché à ses anciens maîtres. Là-bas, elle l'avait été la plupart du temps quand ils avaient finit de jouer avec elle. Elle le vit alors faire une fleur de glace et la regarda un moment avant de sourire, mais il y avait toujours cet éclat de peur et de tristesse dans son regard. Cependant, il n'était pas décidé à complètement passer à autre chose et il lui expliquait tout un tas de raison qui aurait pus lui avoir faire perdre la mémoire et cela ne lui en avait fait qu'encore plus envie de s'isolée un peu. Alexander avait alors fait une pluie d'étincelle autour d'eux. Son regard avait légèrement brillé et elle lui avait dit que c'était vraiment beau ce qu'il faisait avec la glace Cependant, elle n'avait pas parler beaucoup plus, encore un peu préoccuper par son amnésie et par toute cette histoire autour du portail qui en serait ou non la cause… Elle n'aimait vraiment pas ça.

L'homme-fennec lui avait alors pris la main et avait tenté de la rassurer en lui demandant de ne pas s'en faire, assurant qu'il n'était pas un monstre. Il avait ensuite rapprocher encore un peu son siège d'elle alors qu'elle n'avait qu'une envie, pouvoir être un peu seule… Elle avait laissé échapper un petit soupire et se mordilla légèrement la lèvre en tortillant le bas de sa robe. Le mercenaire lui avait alors parlé d'autres monde et de ce qu'on pouvait y trouver Elle avait écouté, elle avant entendu. Il s'avérait qu'elle aimait vraiment apprendre, cependant, quand il parla de tenter quelque chose pour sa mémoire, elle s'était légèrement mordu la lèvre et avait accepter. Elle voulait bien se souvenir… Enfin, ça ne lui posait pas de problème en tout cas.


« Je… Je veux bien essayer… Mais Kotori est un peu fatiguée… Alexander-sama veux bien qu'elle se repose encore un peu ? »

Plus que du repos, c'était d'un peu de solitude dont elle avait besoin… Si elle récupérait des souvenirs, ce serait tant mieux, sinon, cela n'avait pas grave, elle commençait à y être habitué maintenant. La jeune femme accepta docilement ce qu'il voulait lui donner pour facilité la retrouvaille de mémoire. Puis, il l'avait laissé aller se reposer et elle était retourné allongée plus ou moins facilement. Elle s'était donc couverte d'une sorte de couverture, laissant juste ses ailes libres et elles s'étaient en partie refermées autour d'elle, comme pour la protégée. Elle était un oiseau dans une cage dorée… Une petite Kotori… Elle ferma les yeux et elle se laissa un peu envahir par tout ce qui venait de se passer. Rapidement, le sommeil d'Alana se troubla. Était-ce le manque des inhibiteurs de sa mémoire ou bien ce qu'il lui avait fait prendre ? Peut être un peu des deux…

Quoi qu'il en soit, elle se voyait, les yeux plein de larmes dans un appartement sombre. Elle demandait pourquoi à un homme en face d'elle. Il était dans un piteux état, mais il laissa échapper un petit rire avant de tomber à genoux devant elle et de lui caresser doucement la joue. Il lui avait dit qu'il était désolée, mais qu'il n'avait pas le choix, il l'avait nommé Kotori et elle l'avait aussitôt reprit en disant Alana. Puis, elle avait soupiré et avait dit que ça faisait deux fois qu'il changeait sa vie pour plus mal… Il s'était excuser, disant qu'il n'avait jamais voulu son malheur.

Alana ouvrit violemment les yeux, le coeur battant à tout rompre au creux de sa poitrine… Cet homme… Elle le connaissait… Mais elle ne se souvenait plus de lui… Mais elle avait ses souvenirs alors… Elle ne savait plus. Si Alexander avait raison, les souvenir reviendrait probablement petit à petit, mais elle ne pouvait pas encore être sure… Elle soupira doucement et baissa doucement les yeux alors que ses ailes se refermèrent un peu plus autour d'elle… Et puis, si ses souvenirs revenait vraiment, est-ce que ça la changerait ou ce qu'elle avait vécu avait irréversiblement fait d'elle une nouvelle personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Midnight
Mercenaire
Hybride Fennec
Eternia


Nombre de messages : 47
Age : 30
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   Sam 31 Oct - 19:55

Elle semblait aimer quand je lui parlais de différente chose, ce qui semblait intéressant, au moins, il n'y avait pas de problème pour ce qui était de lui donner de nouveau souvenir, par contre, pour les anciens, c'était quand même quelque chose, elle semblait d'ailleurs vouloir se reposer un peu, seule, ce qui était un peu étonnant, habituellement, elle voulait bien rester avec moi, je me sentais presque triste à cette idée mais rien ne semblait se montrer sur mon visage, elle avait prit ce que je lui avais donner alors je ne voyais pas vraiment de problème à cela, je lui avais donc souhaiter une bonne nuit avant de partir faire quelque petite chose de mon côté.


Qu'avais je donc de si important à faire?, et bien juste bouger ce bras qui semblait devenir de plus en plus froid, je m'étais mis un moment dans la salle de bain, mettant de l'eau assez chaude dessus tout en le bougeant, cela semblait fonctionner, j'utilisais également mes pouvoir pour faire refroidir l'eau, vu que plus mon flux de magie était puissant et plus le froid pouvait se faire intense à l'intérieur, le seul problème était mes réserves tellement grande..., enfin, je n'allais pas me plaindre sur le fait que j'étais fort et que je pouvais travailler sans trop de problème, j'avais donc passer quelque bonne minutes comme cela, ne sachant pas trop ce qui se passait de l'autre côté.


Une fois revenu avec mon bras sec, j'avais remarquer qu'elle dormait toujours, en même temps, cela était normal j'allais donc me préparer à faire une petite sieste, profitant que mon bras n'était pas aussi froid maintenant, avec une petite couverture je me posais sur le fauteuil et commença à m'endormir, bien qu'au bout de deux heures, quelque chose me réveilla, bien entendu, étant un mercenaire, j'étais toujours sur le pied de guerre pour le moindre bruit suspect, et le cœur d'Alana semblait vraiment battre vite, mes oreilles d'hybride n'étaient pas qu'une décoration après tout, je m'étais alors lever pour allé dans sa direction voir ce qu'il se passait.


Elle semblait ne pas s'être rendormie alors je vint me mettre à coté d'elle pour lui parler, lui demander ce qu'il se passait, bien que j'avais bien une petite idée sur la question, ce que je lui avais donner était assez puissant, même à petite dose, alors elle avait du faire un mauvais rêve par rapport à ces souvenirs, sans même savoir ce qu'elle avait pu rêver, je vint lui expliquer qu'elle n'avait pas à avoir peur, qu'il fallait juste qu'elle accepte le tout et de ne pas faire le tri entre ce qu'elle avait pu être et ce qu'elle était maintenant, que cela représentait le parcours de sa vie, même si quand même, cela avait été louche, je cherchais alors passer ma main pour lui caresser un moment la tête avant de lui dire que les prochains jours allaient surement lui faire peur, mais qu'elle devait rester forte, ensuite, j'allais surement retourner me coucher pour préparer la prochaine journée ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les oiseaux qu'on met en cage, peuvent ils encore voler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 100000 poissons et 5000 oiseaux morts dans l'état d'Arkansas. Très mystérieux.
» Ma cage perso !
» Le livre des oiseaux
» [Vds] Indy 500 (stack Sega Model 2B-CRX en cage)
» Question pour ceux qui peuvent m'aider...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Oration :: Rues et avenues-
Sauter vers: