Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand l'occulte rencontre la mort....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mar 24 Fév - 13:34

J’étais en train de tout faire pour faire fuir mon corbeau, mais ce dernier semblait bel et bien obstiné à vouloir rester. Nous étions en train de nous chamailler quand je vis un mouvement du coin de l’œil. Je l’avais vu tendre la main vers moi et, malgré moi, j’avais été tentée de reculer, mais cette fois, j’étais parvenue à prendre le dessus sur moi-même. J’avais alors cessé de me débattre avec mon volatile qui profita de mon calme retrouver pour venir se percher sur mon épaule. Je m’étais alors lentement tourné vers Aster, me mordillant un peu la lèvre. Alors apparemment, ce stupide corbeau ne risquait rien, d’un coté, ça me rassurait. Encore une conséquence de mon étrange nature n’est-ce pas ? Et encore, je n’étais qu’à demi comme mon père, qu’est-ce que cela aurait donné sinon… Je soupirais et secouais assez vivement la tête pour me remettre les idées en place.

« Bonjour Aster… Désolée de ce réveil, je ne pensais pas que cet oiseau aussi têtu qu’un âne irait jusqu’à se glisser dans mon sac pour venir avec moi… Je te présente Tsinu, il est resté avec moi depuis que… Depuis que j’ai du commencé à survivre par moi-même. »

Je glissais doucement ma main sur le plumage de ce fichu oiseau. Avec lui, je n’avais jamais eut de problèmes au niveau des contacts. Mon regard s’était à nouveau posé sur Aster et j’avais cessé de m’occuper de mon corbeau, assez mal à l’aise. Mon cauchemar me revint en mémoire. Je savais ce qui l’avait provoqué, j’avais mauvaise conscience. Je savais qu’il avait fait ça pour m’aider, mais ça ne m’empêchait pas de lui en vouloir un peu pour tout ça… D’avoir été blesser par ce que j’estimais encore une trahison. J’avais cependant décidé de faire de mon mieux pour passer l’éponge et ne plus lui en tenir rigueur. Un silence lourd s’était installé entre nous et j’avais soupiré avant de tenter un drapeau blanc :

« Je ne sais pas si cela est normal ou même commun, mais j’ai pus voir ton visage quand tu étais encore endormit… La sculpture n’était vraiment pas des plus précise… »

J’avais ensuite détourné les yeux un peu mal à l’aise, ce n’était peut être pas clairement exprimé, mais c’était ce que j’avais de plus proche d’un vrai compliment. Je n’étais pas habituée à ce genre de chose et j’aurais pus en rougir, mais non, ce ne fut pas le cas. Sans attendre qu’il m’invite à le faire, j’allais m’asseoir sur cette chaise où je m’étais installée à chaque fois que je venais le voir. Je ne savais plus quoi lui dire ou faire d’autre maintenant. Le corbeau décolla de mon épaule pour tourné autour d’Aster, curieux, et moi je sentais mon cœur qui se serrait un peu dans ma poitrine, j’avais un peu de mal à croire à cette immunité, même si les apparence montrait que ça avait l’air réel… Qu’en serait il de son toucher ? J’avais peur de le découvrir…

« Aster s’il te plais… »

Avais-je commencé, pour lui faire comprendre que je préférai qu’il ne tente pas le diable avec mon ami à plume… Bon… Et maintenant ? Avec ce qui s’était passé la dernière fois, je ne savais pas vraiment comment je devais agir vis-à-vis de lui et de tout ça, si j’avais l’esprit un peu plus clair, ça ne m’aidait pas. J’avais alors baissé les yeux vers le pied de ma chaise… Toujours sans aucun sourire sur mon visage… Je ne me souvenait pas avoir jamais sourit ne serait-ce qu’une fois dans toute ma vie…Je ne m’en plaignait pas, mais je n’estimait pas non plus avoir eut des raison d’être heureuse. A nouveau, je soupirais et je chassais ma mélancolie de mon esprit. Il ne fallait pas que je me voile la face, si j’étais revenue, ce n’était pas uniquement à cause de mon cauchemar… Je ne voulait pas me retrouvée à nouveau toute seule…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 26 Fév - 20:17

Alors elle avait un corbeau, elle était chanceuse, moi aussi j'aurais bien aimé avoir un animal de compagnie, quelque chose qui m'aurais permis de survivre cette solitude si brutale, enfin, il était impossible pour moi d'avoir quelque chose, ni même d'aider une amie qui semblait avoir besoin d'un coup de main, oui, c'était encore un coup dur que j'avais encore sur moi, néanmoins, pour le moment je n'allais pas le montrer, tout allait bien, elle était revenue me voir, alors je n'allais pas la faire repartir juste à cause d'une chose que j'avais fait il y a un bon moment maintenant, d'ailleurs, pourquoi elle n'était pas venu me voir plus tôt, peut être que ce que j'avais fait l'avait choquée encore plus que je ne le pensais, rien que de pensée à cela avait fait baissé un peu ma tête, comme si je ne voulais pas la regarder directement, peut être de la honte.


Enfin, une fois les présentation faite, un silence assez pesant se fit sentir et moi même je ne pouvais pas le briser, j’étais vraiment mal à cause encore de ce que j'avais fait la dernière fois, et j'étais sur qu'elle allait me le faire comprendre, néanmoins, sa première phrase fut de parler de mon visage, elle avait pu le voir?, comment était ce possible?, je fis avancer ma main par réflexe vers mon visage, sans pour autant l'approcher, peut être que finalement, cela était également un pouvoir, et comme le roi d'Eternia l'avait si bien dit, je manquait cruellement de contrôle, j'eus alors un léger grognement avant d'attendre un petit moment avant de lui répondre.

"Disons plutôt que j'étais en une sorte d'hibernation, mais si cela est vrai, on dirais que le roi avait raison, je manque vraiment de contrôle sur moi même, tout se déclenche sans que j'en ai le moindre mot à dire."

Encore quelque chose que j'allais promener dans mon esprit pendant un petit moment, enfin, maintenant j'avais peut être une piste sur ce que j'allais pouvoir travail, d'ailleurs, je jetais un léger coup d’œil sur ce que nous avait offert le roi, la sphère si étrange, il faudra que je commence cela aussi, quoi qu'il en soit, alors qu'elle c'était assise sur sa chaise, son corbeau tournais autour de moi et j'eus un petit sourire sur mon visage, il semblait sympathique, néanmoins, ma partenaire me lança comme une supplication et je serrais alors les mains doucement, oui, il fallait mieux que je ne fasse plus rien maintenant, j'allais rester sur ma chaise, toujours, plus question qu'elle soit apeurer par moi...

"Ne t'en fait pas, je ne toucherais plus rien maintenant..."

Ma voix était un peu triste, après tout, je ne pouvais pas faire autrement, j'étais responsable de pas mal de chose entre nous deux, elle allait surement m'en vouloir encore, j'avais surement échoué à ma seule chose de lui faire redonner peut être un sourire, mais bon, je n'étais pas doué en relation humaine, un silence se fit donc entre nous deux, je n'arrivais pas à le briser, je n'arrivais même pas à la regarder, j'avais la tête un peu basse, j'étais toujours dans mes pensée, il fallait juste espérer que le corbeau ne me touche pas, même si bon, j'étais presque sur qu'il n'allait pas avoir mal, peut être que c'était un trait des corbeaux, ils étaient résistant de base à la mort, et du fait qu'il côtoyait Morrigan, il était encore plus résistant, voir même immuniser, toutefois, je n'allais rien provoquer, juste attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 26 Fév - 21:25

Je n’étais pas très adroite quand il s’agissait de m’exprimer, je faisais de mon mieux, mais c’était encore loin d’être quelque chose d’évident. Nous parlions ensuite de ses facultés ou, plus précisément de cette brume qui entourait constamment son visage. Je repensais au geste que j’avais faillit avoir… J’avais faillit le toucher, de mon plein gré qui plus est. Je secouait la tête alors qu’il me parlait de son ‘hibernation’ et du fait que le roi avait raison, que ses pouvoirs n’en faisaient qu’à leur tête. Puis, je lui avais demandé de ne pas toucher mon corbeau, après tout, je ne savais pas jusqu’où allait son immunité, cependant, je ne m’attendais pas à ce qu’Aster le prenne aussi mal. Il me dit de ne pas m’en faire, qu’il ne toucherait plus rien maintenant. J’avais sentis mon cœur se briser, tout ça, c’était à cause de moi. J’avais donc détourné les yeux un moment, puis, laissant échapper un soupire, je m’étais levée et m’étais approchée d’Aster d’un pas déterminé. Puis, j’avais tendu la main vers l’homme pour le toucher, ma main tremblait assez violement, mais je n’y pouvais rien. Finalement, j’avais pu posé le bout de mes doigts sur sa joue un instant avant de la retiré un peu vivement.

« Ne te punis pas pour ce qui viens de moi… Je sais que c’est pour moi que tu as agis de la sorte, pour mon bien… mais si je peux guérir, il va falloir me laisser du temps pour ça… du temps et de la patience… »

Je l’avais regardé un moment, puis j’avais soupiré, évacuant le stresse qui s’était formé en moi. Je m’étais ensuite passé une main dans la nuque et j’étais simplement retourné m’asseoir sur cette chaire, mon ami volatile venant maintenant se poser sur mon épaule, j’étais plus rassurée ainsi.

« Laisse moi du temps… »

Avait-je simplement répondu, laissant un moment de silence planer entre nous deux. Puis, j’avais soupiré et j’avais décidés de mettre mes soucis de cotés pour me focaliser sur les siens… Le contrôle de sa magie de la mort. J’avais alors sorti ma propre sphère de la poche de ma veste et la lui avait montrer avant de lui demander, d’une voix toujours assez douce et impassible :

« Tu as encore essayer d’insufflé ta magie à la sphère où elle s’est toujours montre récalcitrante ? »

Je ne disais pas  un mot, je ne voulais pas que les choses soient encore plus compliquées maintenant… Elles l’étaient déjà bien assez. Ma propre sphère semblait baigner dans une brume ténébreuse, apparemment, j’avais du y ajouter plus de magie sans même en prendre conscience… Ce ne devait pas être très important. Quoi qu’il en soit, je me passais une main derrière la nuque, toujours vraiment mal à l’aise au sujet de tout ça… J’avais même envie de hurler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Dim 1 Mar - 17:01

Elle avait fait un effort, je pouvais le voir, elle avait même trembler assez violemment, toutefois, elle m'avais toucher de nouveau, elle avait prit sur elle pour me toucher, comme pour me montrer que je n'avais rien fait de mal, elle était vraiment gentille, personne ne pouvait dire qu'elle était la fille de ce monstre avec ce qu'elle faisait, j'eus donc un sourire et quand elle prononça deux fois qu'il allait lui falloir du temps, je ne répondit qu'un petit oui en secouant doucement ma tête de haut en bas, je comprenais ce qu'elle voulait, c'était juste dommage qu'elle devait prendre son temps aussi, mais cela ne semblait pas pouvoir se soigner aussi vite que cela, je n'y connaissais pas vraiment grand chose à ce qu'elle avait, alors autant ne plus trop forcer les choses, peut être qu'en lisant un livre la dessus...impossible pour moi, je ne pouvais pas allé dans une bibliothèque, autrement j'allais tuer tout le monde dans un grand rayon d'action, et ensuite, bonjour la chasse au monstre...


Quoi qu'il en soit, un petit silence s'imposa entre nous, peut être par le manque de chose a ce dire, néanmoins, elle lança un sujet de discussion, quelque chose qui était normal vu ce qu'elle avait pu voir, à savoir mon visage, je n'arrivais toujours pas à y croire, mon visage était visible quand j'entrais dans cette sorte d'hibernation?, pourquoi donc?, enfin, je n'eus pas le temps d'y réfléchir, elle me lança une question sur la sphère, me demandant juste si j'y avait passé un peu de temps dessus, la réponse était bien entendu oui, mais après cela, je m'étais endormi, il fallait quand même que je lui montre le 'résultat', je lui pointais alors du doigt un coin de ma clairière, on pouvait clairement voir de la ou on étaient des trace de choc de la taille de la sphère partout dans ce coin la, et au centre de tout cela se trouvait l'orbe, complètement vide d'énergie, je n'avais réussis à rien, c'était assez pénible de le dire, mais j'étais totalement nul a ce qu'ils appelais le contrôle, elle n'allait pas rire de moi, elle était mon amie, enfin, j’espérais qu'elle l'était toujours, je lui lança donc mon explication sans trop paraitre gêner.

"Voila ce que sa à donner...un échec, dès que je commence à faire quelque chose, cela se fait avec ma puissance maximal, comme si j'étais incapable de contrôler quoi que ce soit, ou alors que tout était déjà occupé à faire quelque chose d'autre..."

Je ne savais pas quoi dire de plus, elle pouvait voir le résultat, un petit carnage, j'avais bien du essayer plus d'une centaine de fois et le résultat avait été le même, je n'avais pas souhaiter continuer de casser ma clairière, alors je m'étais endormis dans l'espoir qu'elle revienne vite, et voila qu'elle était la, cela avait été plus long que prévu, mais au moins elle ne semblait pas trop me reprocher ce que j'avais fait, j'avais alors jeter un petit coup d’œil vers son corbeau, il était vraiment jolie, c'était dommage que je ne pouvais pas le toucher, si je me souvenais bien, ce genre d'oiseau était un signe de malheur, c'était triste comme vie, un peu comme nous, il avait surement été mal jugé, on faisait vraiment un trio de mal aimé, ce qui pourrait même me faire rire si j'y pensais trop alors je ne fis qu'attendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Dim 1 Mar - 23:34

Les choses étaient compliquées… J’avais fait des efforts qui pour moi étaient considérable et j’en aurait probablement les conséquences pendant quelques temps, tant pis, je ferais au mieux pour que cela ne soit pas visible, je ne voulais pas le rendre encore plus mal à l’aise, c’était déjà bien assez compliqué ainsi. Il avait hoché la tête après que j’ai parlé et j’en avais déduit qu’il m’accordait le temps que j’avais demandé… La patience pour que je puisse toléré les contacts comme n’importe qui d’autre. J’avais alors changé de sujet pour maintenant parler de nos facultés, je lui avais demandé si il avait fait de nouvelles tentatives avec la sphère et il m’avait indiqué un endroit du territoire marqué par son aura et j’avais grimacé. Tout ça n’était vraiment pas très efficace. Avec un soupire, je me levais à nouveau pour aller chercher la petite orbe qu’il avait abandonné sur les lieux de son échec, puis, j’étais revenu près de lui en la tenant au creux de ma main. Je l’écoutais parlé alors qu’il m’expliquait ce qu’il pensait lui de son échec. J’avais alors soupiré, puis, je m’étais passé une main dans les cheveux, réfléchissant simplement à ce que je pourrais faire ensuite. Finalement, je l’avais à nouveau regardé et j’avais repris la parole, d’une voix calme :

« Je vois… Le roi pense que je pourrais t’aider… on verra bien si tel est le cas… Est-ce que tu peux m’expliquer comment tu libères ta magie vers elle ? Comment…Tu le visualises ? Tu le fais à l’instinct ? »

J’avais besoin de savoir ça, si je pouvais aider Aster d’une quelque façon que ce soit. Moi, je faisais un peu des deux, même si lorsqu’elle affluait, mai magie noire suivait plutôt ce que voulait mon instinct plutôt que mon cerveau… Enfin, c’était mes problèmes n’est-ce pas ? Je tentais de me projeter en dehors de mon corps et je lui collais l’orbe dans les mains avant de le regarder… Je lui aurais bien proposé de méditer un peu pour essayer au mieux d’apaiser sa magie, mais ce serait plus compliquer que ça… En attendant sa réponse, je m’étais à nouveau assise, par sur la chaise cette fois-ci, mais plutôt en tailleur au sol, j’arrivais plus à canaliser ma magie dans cette position pour ma part. En ce qui concernait l’aide que je pourrais lui apporter, j’avais déjà quelques idées, je n’avais plus qu’à espérer que ce que j’avais en tête marcherait… Enfin, il était tout de même vrai que lui comme moi n’étions pas d’un naturel commun…

Nous verrions bien comment se passerait la suite des évènements… et il faudrait bien que j’improvise face à tout cela pour pouvoir l’aider au mieux. Mon estomac gargouilla, apparemment je n’avais pas assez mangé avant de venir ici… Tant pis, je ferais avec, de toute façon, je n’avais pas vraiment le choix pour le moment. Et Tsinu qui voletait toujours joyeusement autour de nous, jusqu’à ce que, las, il aille se poser sur un arbre mort qui avait ‘survécu’ à Aster… pour le moment en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 4 Mar - 3:20

La question de mon amie avait vraiment été assez étrange, elle parlait de visualisation, voir même de libération, pour le deuxième point je pouvais voir, mais le reste, il fallait néanmoins que je lui montre un exemple pour qu'elle comprenne, peut être en visant le ciel?, mauvaise idée, je ne savais pas ou cela allait retomber, je cherchais donc du regard quelque chose duquel je pourrais lui montrer un exemple, après tout, changer de sujet pour ensuite se rapprocher comme avant était une bonne solution, finalement, je choisit un morceau d'obsidienne assez solide qu'on m'avait donner un jour, je me levais donc dans cette direction en indiquant à Morrigan que j'allais lui monter comment je faisais la dessus, peut être qu'avec une démonstration sur un objet inanimé, elle comprendra, j'avais bien entendu très bien fait attention que ce que j'allais toujours n'était pas quelque chose de vivant ou d'enchanter magiquement, sinon j'allais encore faire des bêtises...


Soit, il n'y avait aucun problème, je levais donc ma main dans la direction de l'obsidienne et sans même prononcer quoi que ce soit, une sorte d'onde sombre fonça directement sur la pierre, cela n'eut pas vraiment d'effet, peut être des marques sur le dessus, néanmoins, comme ce n'était pas vraiment quelque chose de vivant, pas vraiment vivant disons, cela n'eut pas vraiment un grand effet, une fois que je fis cette démonstration, je me tournais vers elle et fit apparaitre une lance dans ma main, fait d'énergie sombre, cela ressemblait à une lance certes, mais on pouvait clairement voir que des particule qui la composait s'en échappait, je n'avais pas de contrôle la dessus, je faisais ce que j'avais en tête, c'est tout, d’où me venait ces idées, moi même je l'ignorais, mais en tout cas, cela allait être bon comme démonstration, j'annulais alors cette lance avant de revenir m'asseoir pour lui expliquer un peu plus correctement.

"Ce n'est pas vraiment de l'instinct, c'est comme si j'avais toujours eut cette manière de faire dans ma tête, néanmoins, comme tu as pu le faire, tout est lancé avec une puissance maximal ou alors les formes que je fais sont trop instable, pour ce qui est de la manière dont je libère ma magie....comment dire...c'est plus que je lance de la mort brute que quelque chose de sophistiqué."

En clair, j'étais un vrai barbare en magie, lançant des sorts sans même prendre conscience de ce que je faisais, peut être que j'étais un danger pour le monde autour de moi, peut être que Morrigan ne devrait pas rester aussi proche, non, même si je n'avais pas de contrôle, du moment que je ne lançais rien vers elle, mon amie n'allait pas avoir de soucis, ce qui était un soulagement, quoi qu'il en soit, je la regardais maintenant en attendant son verdict, cela allait être quelque chose de mauvais, je le savais, mais allait me falloir ce qu'il appelais le contrôle, avec cela, peut être que je pourrais vivre un peu plus normalement, voir même, peut être que je pourrais voyager, c'était une bonne idée cela, néanmoins, je n'allais pas réfléchir trop la dessus, en tout autre, cela allait surement prendre du temps, bon, j'étais quand même un peu impatient d'entendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 4 Mar - 15:22

Pour pouvoir aider Aster, il fallait que je sache comment il s’y prenait avec sa magie et ce fut alors ce qu’il me montra. Il forma alors une onde d’énergie qui alla heurter un morceau d’obsidienne avec une certaine violence. Puis, il avait formé une lance dont les contours me semblaient un peu flou, de ce dernier point, je ne savais pas vraiment quoi penser, mais j’allais faire au mieux pour l’aider comme il avait voulu m’aider… Enfin, dans un premier temps, je m’étais contenté de l’écouter. Pas vraiment de l’instinct, mais ça en avait l’air, j’allais avoir toutes les peines du monde à le faire se concentrer. Il lançait de la mort brute… Je regardais mes main et me rappelais mon dernier – il faut bien appelé un chat, un chat – meurtre. Ma crise m’avait fait lâcher des ténèbres pures directement sur lui… Peu de personnes pouvaient y survivre et je ne savait même pas si c’était le cas d’Aster ou non… C’est pour ça que je ne lui avais toujours pas proposé d’utiliser un de mes portails après que j’ai scellé son aura.

« Je vois. »

Avais-je finit par simplement lâcher. Oui, je voyais. Si je devais le comparer à moi, c’était un peu comme si il était en crise magiques sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre… Enfin, c’était maintenant que j’allais avoir le plus de difficulté. Je fermais les yeux, sculptant une sphère de ténèbres entre mes mains, puis, je la laissais en suspension dans les airs. Il s’en échappait des filaments d’ombres, mes formes non plus n’étaient pas parfaites, mais je doutais que quelque chose ait vraiment pus l’être avec les ténèbres… J’avais alors laisser échapper un soupire, chassant la tension de mes épaules, il fallait que je reste concentré.

« Aster, je pense que ce qu’il faudrait commencer par faire, C’est reproduire cette sphère avec ton pouvoir et que tu te concentre sur elle pour la garder la plus parfaite possible. »

D’abord quelque chose de simple, puis, de plus en plus compliqué, cela lui permettrait de mieux contrôle la direction ainsi que le flux de son énergie… Ca me faisait bizarre de me rappeler de mes leçons… Ce n’était pas facile, la magie n’était pas la même, mais je ferais au mieux pour les adapter. En attendant, je donnais l’exemple, tentant tant bien que mal d’englober chaque filament de ténèbre dans la sphère sans que celle-ci ne change de proportion… Je n’avais jamais été très douée pour ce genre de chose, mais ce qui s’en échappait était bien peu comparé à ce qui était englobé dans ma sphère. A nouveau, je sentis mon estomac gargouillé et, cette fois, je pus même l’entendre. Je fis cependant de mon mieux pour ne pas y prêter attention. En attendant, il me suffisait simplement d’attendre, d’attendre et de voir si il parviendrait à faire ce que je lui avais demandé de faire.

Je savais que mon corbeau était encore en lisière de cette clairière. Probablement qu’il cherchait lui-même de quoi grappiller un petit déjeuner… Je ne l’avais jamais nourrit, il s’était toujours débrouiller seul, comme moi… Ma sphère laissa échapper quelques volutes de ténèbres et je me désintéressais de mon oiseau pour me concentrer sur elle. J’avais toujours une main dans la direction de la sphère, même si maintenant, ce n’était plus nécessaire pour moi. Chaque chose en son temps et, pour le moment, je voulais lui montrer l’exemple… Enfin… pour ce que je pouvais être un exemple, parce que je n’étais pas la mieux placée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 6 Mar - 19:11

A mon grand plaisir, elle semblait avoir compris ou était mon problème, j'étais content, enfin j'allais peut être pouvoir éviter certaine chose, et peut être alors, mais ce n'était qu'une idée farfelue, pouvoir tout contrôler, je n'y avait jamais penser à vrai dire, pour moi, je n'étais pas quelqu'un qui utilisait la magie, juste qui lançait son propre corps contre mes adversaire, néanmoins, avec le roi et même Morrigan qui avait pu toucher mon visage, j'étais donc plus humain qu'on ne pouvait le voir, ce qui me faisait sourire, oui, je pouvais le dire, puisque j'avais une bouche apparemment, tout cela était très plaisant à pensée, je me surprenais même à penser aussi positivement, peut être que cela était du à mes longue journée morne qui n'allait plus l'être maintenant qu'elle était la pour me filer un coup de main, tout allait bien se passer non?


Morrigan fit donc un petit quelque chose devant moi, elle utilisait sa magie pour créer une sphère entièrement faite de ténèbres, ce qui était assez jolie à voir, du moins c'était mon point de vue, je regardais donc ce spectacle assez étonné de cela, elle était vraiment capable de faire de belle chose avec ces ténèbres, néanmoins, je n'allais pas dire que c'était dommage, elle n'aimait pas sa magie alors je ne dirais aucun mots la dessus, elle me proposa alors de faire la même chose, ce que j'allais essayer, je fit alors le même geste qu'elle et regardais ma main, au départ, les filaments de mort semblaient filer dans tout les sens, et je posais ma main entre cela et elle pour juste éviter que cela ne la picote, puis peu à peu, une forme sphérique commença à être la, c'était bien entendu pas du tout lisse et il y avait encore pas mal de chose qui en sortait, néanmoins, cela était mieux que rien, une chose pouvait quand même être vu, et uniquement par elle, il s'agissait de ce qui recouvrait mon visage, surement du au fait que je me concentrais pas mal sur ce que je faisais, mon cerveau attribuait plus de concentration la dessus, et donc ce brouillard noir se faisait un peu moins dense, elle pouvait même avec un peu de concentration voir mes lèvres, formant quelque chose d'étrange du à mes efforts pour maintenant une forme sphérique.


Oui, je savais très bien que je n'allais pas réussir du premier coup, néanmoins, je faisais un bon départ, puis alors j'entendis son ventre gargouiller et un sourire s'afficha sur mon visage alors que je m'excusais de ne rien avoir à manger, surtout du fait que mon aura était un peu ce qui me remplissait le ventre, bien entendu, si jamais j'arrivais un jour à tout maitriser, peut être que je pourrais manger comme tout le monde, cette idée fit un peu agrandir mon sourire, mais je repris ma concentration sur cette sphère, car avec toute cette mort compressé, même l'air étant absorbée par cette énergie destructrice, c'était pour dire, d'ailleurs, je continuais de mettre ma main devant elle pour juste éviter que le plus gros passe dessus, bien que cela se dissipait assez vite, dans un coin de ma tête, j'espérais qu’elle allait avoir de bon conseil pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Sam 7 Mar - 1:32

Je faisais de mon mieux pour l’aider, même si je n’étais pas vraiment ce qu’on pouvait appelé un bon professeur. Je lui avais pourtant donné une piste à suivre pour parvenir un jour ou l’autre à contrôler ses capacités, qu’elles soient magiques ou qu’elles soient son aura. J’avais toujours cette sphère qui planait à quelques pas devant moi, toujours à peu près lisse car je ne cessais d’y ramener les filaments de ténèbres. Maintenant, mon regard se glissait vers la sphère que mon ami avait créée à son tour. D’abord une masse informe, il avait d’ailleurs posé une main entre moi et la masse d’ombre. Je n’en avais pas peur pour ma part, cependant, je l’avais laissé faire, au moins dans un premier temps. Peu à peu, il était parvenu à réunir ses ombres en une sphère et je souris doucement avant de relever les yeux vers son visage. Là, j’avais froncé un sourcil. Etait-ce moi ou la brume entourant son visage s’était atténuer, rendant son visage devinable.

Je laissais mon attention se détourner vers la moue concentrée de ce que je devinais être ses lèvres. Je ne m’attendais pas à beaucoup mieux, ce n’était que la première leçon et il fallait du temps pour toutes choses. Je lui avais au moins fournit un premier travail à suivre. Mon ventre protesta et je vis ces lèvres s’étirées en un sourire… Il se moquait de moi ou quoi ? Le coin de mes lèvres eut une légère crispation alors que je fronçais un peu plus les sourcils maintenant. Cependant, il s’était maintenant excuser de ne rien avoir à manger parce que son aura était son principal moyen de subsistance. J’avais alors simplement haussé les épaules, pus, j’avais tourné les yeux vers mon corbeau à ce moment là. Je pouvais probablement trouver quelque chose à manger dans les bois… Oui, je l’avais déjà fait, je pourrais donc sûrement le refaire. Attrapant une dague, je m’étais alors tournée vers Aster pour lui dire simplement :


« Ne t’en fait pas pour moi, je devrais bien trouver quelques fruits ou quelques baies dans les alentours. Continue de t’entraîner avec cette sphère pendant ce temps-là. Je reviendrais vite. »

Je ne lui avais pas sourit, j’en était incapable. Je pourrais presque me demandé si mon corps avait seulement les capacités pour sourire. Peu importait au final, je m’étais dirigé vers la bordure de son aura, puis, je m’étais enfoncé dans les bois, en silence. Avec l’aide de Tsinu, je récupérais quelques fruits que je m’empressais de dévorer… C’est maintenant que je me rendais compte que j’étais vraiment morte de faim. J’en récupérais cinq ou six que je pris la peine d’engloutir avant de revenir à la clairière desséchée. Avant d’entrer dans le périmètre de l’aura d’Aster, je le regardais faire. Il faudrait probablement rester fixé sur ce même exercice avant de pouvoir passer à quelque chose de plus travailler.

« Tu t’en sort bien ? »

Lui avais-je demandé avant de revenir près de lui, demeurant pourtant toujours à ne certaine distance, comme je m’y étais habituée. Un jour, peut être que je supporterais d’être vraiment proche de quelqu’un sur le long terme, mais ce n’était pas encore le cas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mar 10 Mar - 18:08

Oui, même moi il m'arrivais d'envier certaine chose chez d'autre, et en l’occurrence cela était en ce moment le fait de pouvoir manger des aliments comme n'importe qui, j'avais tellement envie de mâchonner quelque chose, de voir ce qu'était le gout d'un produit frais, j'en avais entendu parler, mais cela était impossible pour moi de mettre quoi que ce soit près de mon visage, en premier lieux surtout qu'a cause de mon aura, tout aliment finir par perdre le gout et même les couleur, c'était étrange d'ailleurs, depuis quand un plat préparer étant encore en vie, ou alors c'était l'énergie qui en dégageait qui était absorbé, un mystère que je n'avais pas encore résolu, mais la conclusion était la même, je n'avais jamais rien manger de ma vie, et c'était assez triste à bien y penser, enfin, je n'avais pas trop le temps de voir cela, il fallait que je me concentre plus sur ce que je faisais.


D'ailleurs, quand je lui avait parler de nourriture, elle semblait avoir prit une dague avant de me dire de continuer de m'occuper de mon exercice, je fus d'accord avec cela et pendant qu'elle était partit chercher de quoi manger, je tentais toujours avec beaucoup de mal de tenir ce que j'avais en main sous une forme de sphère, et cela s'améliorait, un petit peu certes, mais cela était un mieux, il y avait moins de volute de mort qui s'y échappait et la forme était moyennement ronde, il y avait des bosses un peu partout encore et cela était plus comme un œuf qu'autre chose, mais c'était quand même un peu plus ressemblant, et du côté de mon visage, que je ne voyais toujours pas, la brume se dissipais encore légèrement, on pouvait maintenant légèrement voir les forme de mon visage ainsi que mes yeux, le tout était d'une blancheur assez étrange mais peut être que cela était normal chez moi, il était encore impossible de voir bien la couleur de mes yeux, mais avec le ton de couleur qui était visible, cela pouvait être dans les ton foncés, peut être gris ou alors rouge, c'était encore trop compliqué pour le moment d'avoir un avis la dessus, et quand à moi, il était impossible de voir mon propre visage ou de savoir cela, à moins que je sente quelque chose de particulier arriver ou bien même que Morrigan fasse quelque chose vers moi.


En parlant d'elle, la revoilà près de moi et qui me demandait comment je m'en sortais, je lui montrais alors ma forme étrange, avec un petit sourire sur mon visage, bien qu'il semblait un peu crispé par la concentration que je devais faire pour garder la chose en place, j'aimais bien la voir comme cela, un peu plus proche, au moins, elle semblait un peu mieux, même si il allait encore falloir pas mal de temps pour qu'elle puisse toucher quelqu'un sans se reculer violemment, mais passons, j’espérais avoir un petit conseil de sa part, car même si je me rendais compte que je n'allais pas réussir cela aujourd'hui, j’espérais terminer cette chose au plus vite pour pouvoir essayer de maitriser ma propre personne, en parlant de cela, je lui demandais si elle avait essayer d'utiliser l'orbe pour créer des choses, comme le roi l'avait dit la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 11 Mar - 2:04

J’étais donc revenue après mon repas frugal. Peut être que je devrais manger de la viande pur me faire plus d’énergie pour l’avenir, surtout si je devais passer plus de temps avec Aster. Près de lui je ne pourrais pas manger comme je le voudrais alors il faudrait bien que je fasse avec. En attendant, je me retrouvais donc à nouveau à donner des leçons sur la magie à cet émissaire de la mort. Encore une fois, je riais jaune à cette idée. Comment quelqu’un incapable de vraiment maîtriser sa propre magie pouvait vraiment espérer apprendre quelque chose à quelqu’un d’autre ? Enfin, le roi croyait que j’en étais capable et je me focalisais sur ça pour ne pas baisser les bras purement et simplement. J’avais alors soupiré et avait pincé mes lèvres. En attendait, quand je lui avais demandé si il s’en sortait, il m’avait simplement montré ses progrès. Derrière l’ombre qui l’entourait, je pouvais distingué un sourire sur ses lèvres et je laissais alors les traits de mon visage s’adoucir légèrement.

Je pouvais voir son regard, mais j’en distinguais mal la couleur… Ce n’était pas le moment de m’attarder sur son apparence. Bon, ce n’était pas au mieux de le faire maintenant, mais cela me permettrait un point d’évaluation pour la suite. Je savais que mes ténèbres n’étaient pas cent pour cent opaque alors ce devrait être une bonne solution. J’inspirais profondément, puis, je me rapprochais d’Aster, plus que je ne l’aurais voulu, mais je n’avais pas le choix pour que ça marche. Je laissais alors sortir ma magie noire, jusqu’à ce qu’elle englobe la sphère de magie de mort d’un cocon ténébreux et seulement maintenant, j’avais commencé à lui répondre :


« Non, je n’ai pas essayé. Je n’ai pas vraiment eut le temps quand à tout ça, mais ce n’est pas vraiment ce qui importe pour le moment. Ma sphère de ténèbres, c’est l’orbe. Je veux que tu fasses sortir ce qui compose ta sphère de mort de son étreinte et que tu la reformes de l’autre coté… Si tu arrives à ça, tu pourras utiliser l’orbe. Si tu forces trop d’un coup, ma sphère conservera ta magie car le flux sera trop concentré. »

Ma demande pourrait sembler trop compliqué, mais il devrait quand même s’y mettre, je ne lui laisserais pas le choix. Enfin, maintenant, il faudrait probablement qu’il s’entraîne ainsi pendant encore au moins quelques jours… Est-ce que je serais là pendant tout son entraînement ? Je ne savais pas. Après tout, j’avais des besoins que je ne pouvais pas combler en restant près de lui… pas encore en tout cas… Et il y avait cet entraînement que moi-même je devrais faire et qu’il venait de me rappeler. Je laissais échapper un léger soupire et chassait tout cela de mon esprit pour rester concentrée sur ma propre sphère.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Sam 14 Mar - 16:20

J'avais vraiment du mal à faire ce que je voulais, cela n'avait pourtant pas l'air si compliqué d'un certain point de vue, mais étrangement, c'était comme si ma concentration passait autre part, je faisais de mon mieux, je n'essayais pas à moitié, néanmoins, cela ne semblait pas fonctionner comme mon amie me l'avait montrer, peut être que j'étais vraiment pas doué pour ce genre de chose, mais s'entrainer était fait pour améliorer ce genre de lacune, il fallait juste que je continue sur ma lancer, le sommeil n'allait pas trop être un problème, juste une question de savoir combien de temps j'allais mettre pour faire quelque chose d'aussi simple, enfin, je pensais que ce n'était pas si simple, même Morrigan avait un peu de mal à faire cela aussi, peut être qu'elle m'avais donner quelque chose de compliqué d'entrer de jeu pour que je puisse m'améliorer au plus vite, c'était vraiment gentil de sa part, mais fini de laisser mes pensée divaguer, il fallait que je me concentre.


Par rapport à la question que je lui avais poser plus tôt, elle me répondit juste qu'elle n'avait pas encore essayer, peut être qu'elle avait passé du temps à se calmer par rapport à ce que je lui avais fait, alors je ne répondis rien d'autre, peut être que j'avais un sourire un peu triste en ce moment, mais je ne m'en rendrais pas compte, après tout, je pensais que c'était encore une fois de ma faute, quoi qu'il en soit, elle recouvra ma forme sphérique d'un cocon de ténèbres avant de me faire la suite de l'entrainement, cette fois ci, je devais faire sortir ma magie de mort de ce qu'elle avait fait pour reformer le reste dans mon autre main, cela semblait simple non?, et bien en fait pas du tout, on pouvait clairement voir le cocon de ma partenaire bouger un peu violemment, peut être par mes tentative, mais rien ne semblait pour le moment bouger, mon visage pouvait clairement montrer que je faisais des efforts, mais le résultat n'était pas encore la, et bien entendu, puisque je me concentrait de plus en plus sur ce que je faisais, le reste de mon corps semblait s'adapter à cela, de chaque côté de mon coup, on pouvait maintenant voir comme des filament d'ombre ressemblant à une chevelure, poser sur mes épaule et toujours coincé dans ma capuche, oui, ce qui entourait ma tête était mes propre cheveux, peut être que Morrigan allait le comprendre.


Même si elle le comprenait, peut être que cela allait lui faire peur, après tout, cela montrait que je n'était pas vraiment humain, quel humain avait une chevelure qui était une sorte d'énergie noir, pas quelque chose de normal en tout cas, néanmoins, je ne m'en rendais pas compte, ou alors à moitié, je sentais que mon esprit devenait un peu plus clair depuis quelque temps, je réussissait même à faire sortir un ou deux filament, mais cela ne se terminait pas comme je le souhaitais alors je grognais, peut être que j'étais moi même un cocon, quelque chose qui avait été scellé et qui demandais juste un coup de pouce pour ouvrir tout cela, pour que je sois un peu plus libre, et si c'était Morrigan qui allait m'aider à cela, cela serait un vrai plaisir, mais continuons notre entrainement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Dim 15 Mar - 17:26

Je ne savais pas si c’était la meilleure solution que l’entraînement que je faisais pour lui… Je n’étais pas experte en magie… En fait, un des nécromanciens aurait probablement fait un meilleur professeur de magie que moi…Enfin, que pouvais-je y faire ? En attendant, je faisais de mon mieux pour lui donner des piste à suivre pour lui apprendre à utiliser sa magie… ou en tout cas à mieux la maîtriser, je ne pouvais pas vraiment faire grand chose de plus. Je pouvais tenir encore un peu, mais contrairement à lui, moi, j’avais besoin de dormir… Enfin, en tout cas, j’avais toujours vécu comme si c’était le cas. En attendant, je gardais ma sphère autour de celle d’Aster, non sans, bien sur, lui avoir donner mes consignes avant cela. Il devait faire sortir sa magie, mais non, mais ce n’était gagné. Ma sphère se déformait face à celle de mon ami – c’était toujours délicat de penser ça pour moi après qu’il avait fait la dernière fois – il n’arrivait apparemment pas à maîtriser la puissance de sa magie. Il allait falloir du temps pour qu’il maîtrise tout ça alors…

J’inspirais profondément et j’essayais de rendre ma sphère plus solide tout en la conservant poreuse de la même façon… J’étouffais un bâillement, cela faisait longtemps que je n’avais pas utiliser autant de ma magie. Je glissais maintenant mon regard vers Aster pour remarquer que cette fois, la brume avait complètement déserté son visage, pour retomber sur ses épaules en une sorte de chevelure sombre. Alors, c’était ses cheveux qui venaient ainsi masqués son visage ? Alors, c’était sa chevelure ? Peut être que j’aurais dû avoir peur en le voyant ainsi… Mais non, au contraire, mon regard était comme absorbé par ces filaments sombres alors que ma sphère se faisait de moins en moins précise. Ce ‘cheveux’ étaient-ce des ténèbres ou une manifestation de la mort qui l’entourait ? Cette question me rongeait tant et si bien que je ne m’en rendis pas compte tout de suite, mais j’avais tendu la main vers une ‘mèche’ de ces ombres, comme pour en avoir le cœur net. Dans le même temps, ma sphère commença peu à peu à s’étioler. Quand, enfin, je réalisais mon geste, ma main était tout prête de son visage, assez proche de sa joue. Je sentis mon cœur se serrer dans ma poitrine et je détournais légèrement les yeux, mal à l’aise. Je ne comprenais pas trop ce qui m’avais pris. Je laissais alors ma magie s’étioler avant de me détourner d’Aster.


« Je suis désolée… Je ne sais pas ce qui m’a pris… Quand j’ai vu ce qu’était la brume… enfin ce que semble être la brume, je n’ai pas pu m’empêcher d’essayer de la toucher… Qu… Quand tu te concentres beaucoup, ton visage devient visible… Apparemment, c’est tes cheveux qui le masquent… »

Non, je n’avais pas peur de cela… Si je n’avais pas eut peu d’un être sans visage la première fois que nous nous étions rencontrer pourquoi j’aurais peur de lui maintenant que je voyais qu’il avait des attribues humains, même si il ne l’était pas… Je me mordilla légèrement la lèvre et m’éloignais. Leçon terminée apparemment, j’étais un peu trop chamboulée pour le moment pour pouvoir continué… Qu’est-ce qui m’arrivais ? Cela faisait deux fois aujourd’hui que je n’avais pas pus m’empêcher d’avoir un geste pour le toucher. J’avais soupiré doucement et je m’étais ensuite passé une main dans la nuque, un peu mal à l’aise. J’avais l’impression de ne plus me reconnaître maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 19 Mar - 20:13

Et je continuais toujours l'entrainement, ce n'était pas vraiment des plus simple, mais au moins, je m'améliorais, très légèrement certes, mais c'était mieux que rien non?, également, j'avais l'impression de mieux me sentir, c'était quelque chose d'étrange, plus je me faisais mal au crâne à essayer de faire ce que mon amie me disais de faire et plus j'avais l'impression que mon cerveau était moins encombrer, qu'il y avait quelque chose qui s'ouvrait, c'était plaisant et peut être que cela me poussait encore à continuer cela, à vouloir en faire plus encore, et bon, les résultats n'étaient pas vraiment les meilleurs, mais au moins cela était quelque chose pour ma part, quand à elle, je ne savais pas trop, je ne la regardais pas vraiment en ce moment, j'étais surtout sur ma boule à essayer de faire en sorte de ne pas trop être inutile.


Néanmoins, quelque chose me fis bouger un peu la tête, je voyait une chose sur mon champ de vision, ce qui n'était pas normal, surtout aussi près, je vis alors qu'elle avait approcher sa main vers ma joue, et je fut des plus surpris, pour ne pas dire que j'avais légèrement rosi du fait de voir son visage d'aussi près, elle recula alors en faisant disparaitre sa magie avant de m'expliquer qu'il s'agissait de mes cheveux, comment sa?, je n'avais pas une chevelure comme elle mais une sorte de brume ou d'ombre?, c'était triste, je regardait alors le coin de mon visage, enfin, ce qui était possible de voir, et je remarquait bien entendu ce filament, un mince sourire apparu sur mon visage, donc je commençait à être normal?, enfin, autant que je pouvait l'être, j'avais même arrêter de faire ma boule pour voir si cela disparaissait, non, mon visage restait presque en vu, peut être qu'en faisant un autre effort, je me mis alors à réfléchir et me décida de faire deux boule de mort et d'essayer à faire passer de l'énergie entre eux, autant dire que c'était trop compliqué pour moi et que je n'y arrivait presque pas, néanmoins, c'était des plus compliqué et elle pouvait clairement voir que je tuait presque à la tâche, voulant que tout soit normal, et finalement, quand je pensait que cela allait suffire, une grosse douleur se fit sentir au niveau de mon crane, comme si l'ont cherchait à le transpercer d'une aiguille assez longue, j'avais tout arrêter pour me tenir la tête, et finalement, une fois la douleur passer, j'avais retirer mes mains et sans faire exprès ma capuche était partit.


Oui, apparemment j'étais devenue un peu plus humain, enfin, si l'ont peu le dire, en plus de cela, on pouvait clairement comprendre pourquoi il y avait même eut de la brume sur mes mains, mes cheveux étaient tellement long que si je me levais en ce moment, ils devait presque arriver au niveau de mes genoux, mon visage était vraiment magnifique, mais elle l'avais déjà vu et moi un peu aussi alors tout allait bien, je me sentais un peu différent surtout, comme si quelque chose c'était ouvert dans ma tête, je me levais alors doucement, voyant quelque chose dans mon dos, je pris cela avec mes mains pour voir pour la première fois ma chevelure, j'eus alors un grand rire, c'était vraiment hilarant, mais au moins, cela montrait que je ne n'étais pas totalement humain, j'entrepris même de retirer un de mes gantelets pour vérifier, plus rien, juste une main ordinaire et vraiment blanche, je la tendis d'ailleurs vers elle pour lui demander une faveur.

"Dis moi, je sais que tu n'aime pas qu'on te touche....mais tu pourrais...toucher ma main voir si elle est froide?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 20 Mar - 3:02

Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait décidément, j’avais presque envie de m’arracher les cheveux tellement je n’arrivais pas à me reconnaître Je ne supportais pas qu’on me touche et pourtant, je le touchais sans même m’en rendre. A croire que je baissais ma garde et ça ne me ressemblait vraiment pas. Une petite voix au fond de moi me disait que mon géniteur n’aurait par apprécier cette distraction et je frémis violement au souvenir de ce que je subissais quand j’avais l’occasion de le décevoir. Je secouais alors la tête. Non, je n’étais plus une marionnette entre les mains de Deathbringer, Il n’avait plus aucun pouvoir sur ce monde et ses habitants, tout ce qui pourrait encore les toucher venant de lui, j’en contrecarrais apparemment le pouvoir… En attendant, j’avais tout de même eut ce geste qu’il avait remarqué et pour lequel j’avais vivement rougie et m’étais excusée. Encore quelque chose qui ne me ressemblait pas vraiment…

J’avais cessé d’user de ma magie, lui expliquant ce qu’était vraiment cette brume : sa chevelure tout simplement. Je me demandais si ce serait possible de la coiffer ces étranges cheveux. Je chassais cette pensée de mon esprit et je remarquais bien qu’il tentait de continuer à travailler sa magie… Il cherchait à simuler ce que je lui avait fait faire, mais sans mon pouvoir pour faire barrière. Il mettait la barre assez haut, mais je décidais de le laisser faire, il fallait bien qu’il apprenne où était ses limites après tout… et ce serait probablement le meilleur moyen. Je le regardais faire, se concentrant intensément… Inutilement, il ne connaissait pas assez sa magie… Je lui avais donc simplement demandé de faire attention à ne pas trop en faire, je ne savais pas ce qu’un abus de son énergie pourrait provoquer. Oui, je m’inquiétais pour lui, mais il était ce que j’avais de plus proche d’un ami après tout, alors c’était normal.

Puis, il se tordit de douleur et j’eu un mouvement vers lui. D’un geste peut être un peu maladroit, il avait fait tomber sa capuche sur ses épaules et je l’avais alors fixé un moment. Mon regard bleu s’attarda sur les courbes de son visage qui m’était véritablement dévoilé cette fois. Je m’étais alors mordu l’intérieur de la lèvre, le regardant maintenant enlever un de ses gantelets pour me montrer une main à la pâleur ivoirine. Sa peau me semblait tellement fragile avec cette couleur… Il la tendit alors vers mon et je relevais aussitôt mes yeux bleu vers son visage, sur la défensive malgré moi. Il m’avait alors parler, me demandant si je voulais bien le toucher même si je n’aimais pas qu’on me touche. Il voulait savoir si il avait la peau froide. J’avais alors soupiré, enfin, je pouvais quand même faire un effort, pour une fois. Alors, résolue, j’avais tendue la main et l’avait refermée sur la sienne, un peu mal à l’aise.


« Elle n’est pas froide, non… Pas plus que la mienne en tout cas… Cela te rassure ? »

Lui demandais-je simplement, et, cette fois, je ne cherchais pas à me dégager du contact de ses mains, même si je n’en était pas moins tendu… C’était tout de même un beau pas en avant et un peu de progrès quand à mon aversion…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 27 Mar - 20:37

Ma peau était vraiment d'une blancheur particulière, c'était encore pire que des os, ce n'était pas naturel comme couleur, j'étais sur que ce n'était pas naturel, après tout, sa peau était certes un peu plus blanche que la moyenne, mais au moins, elle était plus rose que la mienne, j'avais vraiment de plus en plus l'impression d'être un mort, et ce genre de penser ne me plaisait pas du tout, néanmoins, je lui avait demander de me toucher la main, juste un peu, pour être sur que je n'étais pas froid, j’espérais vraiment qu'elle puisse résister à son envie de ne pas me toucher suffisamment pour qu'elle puisse m'aider pour cela, et elle semblait avoir réussit à le faire, ce qui me fit bien sourire, j'étais content de voir qu'elle était quand même capable de faire ce genre de chose, elle semblait un peu mal à l'aise, mais elle avait fait ce que je lui avait demander.


Elle me répondit alors qu'elle n'était pas froide, enfin, pour être plus précis, qu'elle n'était pas plus froide que la sienne, et je fus soulager, j'aurais bien voulu lui prendre la main pour la remercier, mais cela n'était vraiment pas une bonne chose à faire, un simple merci avec un grand sourire allait faire l'affaire, alors j'allais juste garder ma main comme cela, touchant la sienne, elle pourra la retirer quand elle le voudra, cela pourra toujours l'aider dans le cas ou elle voulait voir combien de temps elle pouvait tenir avant de devoir reculer, pour ma part, je ne savais pas ce qu'il me restait à faire, j'avais l'impression d'être plus vraiment moi même, mais il me semblait quand même impossible de changer la taille de mon aura de mort, peut être que de réduire l'effet?, j'eus beau essayer, fronçant les sourcils pour essayer de me concentrer, rien n'y faisait, tant pis, cela allait être pour plus tard, il fallait bien que je la remercie pour avoir fait cela, après tout, maintenant je pouvais voir mon visage, même si bon, j'avais une coiffure un peu trop longue, il fallait que je lui donne quelque chose, n’importe quoi, que je l'aide, il y avait toutefois un problème, c'était qu'elle était peut être un peu trop sur la défensive pour l'aider, il fallait alors lui demander non?, je me grattais alors la joue avec mon autre main, toujours gantelé, avant de lui poser une question.

"Demande moi ce que tu veux, j'ai envie de t'aider pour quelque chose, après tout, tu m'aide beaucoup et moi je ne fais que te poser des soucis."

Elle ne pouvait pas vraiment me dire que c'était faux, rien que la dernière fois..., il ne fallait pas y penser, ce n'était qu'une question de temps, par la suite, il allait surement passer de long jour à essayer de continuer à m'entrainer, même si je me demandais si cela allait me donner encore la migraine comme tout à l'heure, par réflexe, j'avais poser ma main gantelé sur mon crane, un peu vers l'endroit ou il y avait eut cette douleur, allait elle revenir, pour le moment, cela n'était plus qu'un fourmillement, mais bon, j'avais par la même occasion toucher un peu mes cheveux, enfin, ce qui me servait de cheveux, ils étaient vraiment long, cela était plus une sorte de liquide?, ou alors une flamme qu'on pouvait toucher, dans tout les cas, cela allait peut être me prendre un peu de temps avant de comprendre parfaitement cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 27 Mar - 23:15

La peur, voilà ce qu’il aurait probablement fait ressentir à n’importe quelle fille de mon age… et ce fut probablement ce que bien des filles de mon âge avait pu ressentir quand leurs concitoyens les avaient livrées à la mort de l’aura de mon ami… Mieux auraient value pour elle que je sois la première à y être livré… quoi que, cela n’aurait pas changé grand chose puisque finalement, moi-même j’y avais entraîné des gens… Je m’en voulais, mais je savais aussi que je n’avais pas eut le choix. Moi, en tout cas, je n’avais pas peur de lui, il m’en fallait plus que ça… Comme il me l’avait demandé, j’avais toucher sa main, à mon corps défendant et je n’avais pas eut de mouvement de recule suite à cela, un grand pas en avant. Mais peut être que ce ne serait pas assez au goût d’Aster… Lui aussi avait fait un pas en avant en quelque sorte, c’était juste dommage que cela ne soit pas au sujet de son aura… Mais il fallait déjà que je lui apprenne à maîtriser son potentiel magique avant ça…

Finalement, je m’étais reculé, ramenant ma main derrière ma nuque, comme si j’avais besoin d’une excuse de la bouger de là. Finalement, je l’avais laissé tomber le long de mon flan avec un petit soupire. Presque en même temps, il m’avait demander ce lui demander ce que je voulais. Il me disait qu’il avait envie de m’aider puisque je faisais de même et que selon lui, il ne faisait que me causer des soucis. J’avais alors haussé un sourcil un peu irrité, puis j’avais indiqué un coin de la clairière.


« Parce que moi je ne t’en attire pas des soucis peut être ? Ne me fait pas rire s’il te plait… Je n’ai rien à te demander Aster, si tu veux m’aider d’une façon ou d’une autre, rien ne t’empêche de le faire… moins violemment que la dernière fois peut être. »

Mes lèvres s’était légèrement mise à tiquer en une sorte de simili sourire… En tout cas ce qui s’en rapprochait et c’était la première fois que j’étais aussi proche d’un vrai sourire. Soit, cela n’était pas vraiment important, j’avais alors repris la parole d’un ton toujours aussi calme :

« Mais, si tu m’aide, fait le parce que tu en envie, pas parce que tu penses me devoir quelque chose. »

En attendant, je soupirais doucement et me massait un peu la nuque, détournant mon regard bleu de lui, j’avais machinalement commencé à creuser la terre à force d’y donner de petits coups de talons. En attendant, je le regardais qui touchait ses cheveux et je penchais légèrement la tête sur le coté, le regardant en plissant un peu le nez, cherchant le meilleur moyen pour que ses cheveux ne le gêne plus… Plissant les yeux, je lui avais maintenant demandé :

« Tu penses qu’ils y auraient un moyen de les couper ? Ou au moins de les attacher pour qu’ils ne te dérangent plus ? »

Je soupirais doucement et retournais simplement m’asseoir sur cette chaise, croisant les jambes et soupirant à nouveau, je me sentais un peu fatiguée quand à avoir autant utiliser ma magie, je n’y était que peut habitué maintenant que j’étais libérer des entraînement aussi intense que ceux que mon père me faisait subir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 1 Avr - 18:14

Vraiment, discuter avec quelqu'un était toujours quelque chose de complexe, je m'en rendais encore une fois compte quand elle me répondit que je devais l'aider parce que j'en avais envie, pas parce que j'y étais obliger, ce n'était pas ce que j'avais dit?, ou alors je m'exprimais mal, ce qui était probable, j'avais encore chercher à me gratter la tête, mais cela commençais a tiquer un peu avec le gantelets, alors je profitais du fait qu'elle avait retirer sa main pour retirer mon autre gant, fermant un peu les poings pour sentir la sensation de ma peau c'était étrange, mais je sentait quelque chose, alors je n'étais pas dénuer de cela, la vue et l'odorat aussi avait été fait depuis longtemps, il me manquait quoi alors, le gout?, mais pour cela, il fallait que je trouve un moyen de réduire mon aura, voir de la faire disparaitre un moment, mais le moment n'était pas à réfléchir pour cela, il fallait que je lui réponde, j'avais donc pencher la tête un peu sur le côté tout en parlant, un air un peu perplexe sur le visage.

"Bien entendu que j'ai envie de t'aider, et d'une manière moins violente, hmmm, je dois encore avoir du mal pour proposer des choses complexe, désolé Morrigan, je ne souhaitait pas d'irriter."

Après que cela fut dit, la conversation tourna vers mes cheveux, elle n'avait pas tord sur ce qu'elle venait de dire, et moi même je me demandais jusqu’où ils pouvait être toucher, j'avais donc pris un de mes gantelets pour voir si cela passait à travers, le résultat était négatif, ce qui était bien, mon prochain essai fut avec un simple caillou, qui se vit détruit très rapidement, je fus étonné de voir cela et j'avais même soupirer, décidément, c'était vraiment compliquer, j'avais un peu chercher autour de moi en essayant de garder les cheveux derrière ma tête, ce qui semblait être plus complexe que prévu, ils ne semblaient pas se comporter comme une chevelure normal, les miens semblaient comme à moitié solide et à moitié liquide, néanmoins, il semblait être possible de les faire tenir ensemble, j'avais essayer avec ma main, il fallait juste trouver un objet qui serait capable de rester dessus et de ne pas bouger, le mieux serait quelque chose de fait par ma propre magie, mais je n'étais pas doué encore, alors je me tournais vers ma partenaire, peut être qu'elle avait une idée, je lui montrais donc ma chevelure tout en lui demandant.

"Tu veut essayer quelque chose dessus?, je ne dirais pas contre pour les couper, mais apparemment cela détruit tout ce qui n'est pas toucher par la mort, et pour les tenir, il faudrait quelque chose de similaire, donc soit quelque chose de magiquement infusé, ou alors quelque chose fait avec ma ou ta magie."

J'avais alors soupirer, ce n'était pas facile de lui demander de toucher mes cheveux, après tout elle avait du mal à toucher les personne, néanmoins, cela était différent, ce n'était pas vraiment ne toucher à proprement parler, peut être que cela passerait, c'était une autre idée qui trottinait dans ma tête, je la regardais alors avec un sourire, voulant qu'elle voit que je n'avais pas de mauvaise intention, juste qu'elle puisse voir, je n'allais rien faire du tout, enfin, rien de plus que de la laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 3 Avr - 0:41

Je me retenais tant bien que mal de soupirer, je n’étais vraiment pas à l’aise quand je parlais avec les autres… Probablement encore une des circonstances liées à mon passé. Je faisais pourtant de mon mieux, au moins avec Aster… Mais ce n’était pas pour autant que c’était facile. Il avait ôté son second gant et je l’avais regardé du coin de l’œil, sans vraiment intervenir avant de lui poser cette question quand à la possibilité de couper ses cheveux ou au moins de les attacher. En attendant, j’avais mis de coté ses propositions d’aide, ce n’était pas que ce qu’il proposait m’irritait, c’était plus qu’il m’était compliquer de lutter contre ma nature…Enfin, ce n’était pas si important pour le moment. Enfin, pour le moment nous parlions surtout des cheveux d’Aster. Il me demanda donc si je voulais bien essayer quelques chose ce niveau là, évoquant les résultats de l’expérience qu’il venait de faire devant moi : ses cheveux semblaient détruire la majorité de ce qu’ils touchaient. Si mon père avait réussit à concentrer sa magie dans cette arme au point que ses morceau soient encore dangereux pour ceux qui n’y était pas immunisé.

« Je vais essayer quelque chose… »

Lui avait-je simplement dit, puis, j’avais plongé une main dans ma poche, j’avais tendance à ramasser toutes sortes de chose, j’avais bien quelque chose qui pourrait être utile…. Un lien de cuir par exemple. Je le sortit de ma poche ledit lien et avait fait de mon mieux pour y concentrer ma magie de ténèbres. Ce n’était pas facile et j’avais l’impression que je m’épuisais sans être vraiment être sûre que ce que je faisais. Finalement le lien de cuir sembla devenir un peu plus sombre. Je cessais d’user de ma magie et je tournais les yeux vers lui avant de hausser les épaules, c’était une tentative comme une autre et si ça fonctionnait, ce serait une bonne chose.

« Voyons vois si ça marche. »

A contrecœur, je m’approchais encore de lui et faisait de mon mieux pour glissé le maximum de sa… chevelure au creux du lien de cuir qu’elle finit par noué. Puis j’avais regarder le reste de la chevelure qui semblait encore s’agiter en quelque sorte. J’avais soupiré, puis, j’avais entrepris de la coincer une seconde fois dans le lien afin de mieux la maintenir en place… Ce n’était pas des plus simple, surtout que j’essayais de faire en sorte que cela ne soit pas trop féminisant… Je ne savais pas si ça allait vraiment être des plus efficace, mais on ne pouvait pas dire que je n’aurais pas essayé.

« Qu’en penses-tu ainsi ? »

Ce n’était pas l’optimum, mais, encore une fois, dans l’état actuel des choses, je ne voyais pas ce que je pourrais faire d’autre… Du moins, pas sans faire quelques recherches ou quelques tests… Mais je n’étai pas comme mon père, je ne ferai jamais de test sur des êtres vivants… Pas des tests qui pourraient les mettre en danger en tout cas… C’était probablement ce qui me séparait vraiment de lui… Un exemple de ça en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Sam 11 Avr - 19:30

Je lui avais donc demander un coup de main pour mes cheveux, même si je ne savais pas si elle avait des notions la dessus, après tout, elle semblait bien prendre un peu soin de sa chevelure, alors peut être qu'elle pourrait trouver quelque chose, et bien entendu, je réfléchissais aussi à quelque chose pour elle, je voulais vraiment l'aider, même si bon, cela allait être complexe, il fallait que cette fois ci je sois beaucoup plus souple avec ma manière de faire, je n'étais pas doué pour ce genre de chose après tout, et bien entendu, comme elle était la seule avec qui je pouvais faire ce genre d'action, comme toucher et tout, cela était encore plus complexe, j’espérais juste qu'elle pouvait comprendre que je ne le faisais pas exprès si jamais je faisais encore une fois une erreur, je ne souhaitais juste que de l'aider.


Quoi qu'il en soit, elle avait sortit d'une de ces poches un lien de cuir qu'elle avait à mon avis infuser de sa propre énergie, c'était une solution que je n'avais pas penser, car je ne m'y connaissais vraiment pas en magie, bref, après cela, je la vis faire quelque chose dans mon dos, alors je ne bougeais pas d'un poil pour ne pas qu'elle ai peur ou une action de recul, dans un certaine sens, c'était bien qu'elle touche à mes cheveux de cette manière peut être que de faire une discussion et de continuer ainsi allait l'aider, j'avais une petite idée en tête, il y avait bien deux question qui allait me permettre de la faire oublier un peu qu'elle était proche de moi, dans tout les cas, elle avait réussit à attacher la plupart de mes cheveux si étrange et je me tournais vers elle sans m'approcher pour ensuite toujours ce qu'elle avait fait tout en tournant doucement la tête, cela ne semblait pas trop me déranger, alors j'étais souriant, néanmoins, ce n'était pas ce qu'il fallait faire, je devais faire en sorte qu'elle ne recule pas d'elle même, alors je commençais à lui parler avec le sourire.

"Cela ne semble pas me déranger, merci encore Morrigan, tiens, à ton avis, serais je mieux avec les cheveux long ou pas?, ne bouge pas."

Je fis alors un pas en arrière, et vu que c'était moi qui m'étais reculer, cela allait montrer que je faisais attention à elle, par la suite, je fit quelque mouvement en tenant la queue de cheval qu'elle m'avait fait pour lui montrer mes long cheveux d'une part en la plaçant à côté de moi, et de l'autre bien derrière et en faisant en sorte que je paraisse avec des cheveux court, c'était étrange à montrer, mais au moins, cela allait passer le temps pour autre chose que de la lecture ou des erreurs, une fois que j'eus terminer la démonstration, je refis un pas en avant, pas aussi près de la dernière fois, mais quand même, et je lui demandais alors ce qu'elle en pensais, si elle avait vu quelque chose qui allait bien avec mon visage, je pouvais toujours allé voir un miroir, mais bon, d'ailleurs, maintenant que je n'avais plus mes gants, je semblais m'amuser à toucher un peu mes vêtements intéresser par leur texture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Lun 13 Avr - 1:00

Pourquoi est-ce que je pouvais toucher ses cheveux sans pousser des hauts cris ? En fait, c’était assez simple, je me concentrait sur mes gestes et ce que je devais faire, sans me focaliser sur le fait que c’était lui que je touchais. Voilà, c’était donc la réponse que je pouvais donner quand à tout ça. J’avais donc infuser de magie noire un lien de cuir pour lui permettra d’attacher ses cheveux d’une quelconque manière que ce soit. J’avais donc ensuite attaché cette étrange masse de brume liquide… enfin, en quelque sorte… Soit, c’était plus ou moins une réussite et c’était déjà ça. Il se retrouva ensuite à tester ce que donnait sa chevelure ainsi et moi, je glissais à nouveau mes mains dans le fond de mes poches, attendant simplement une constatation, un sine quelconque de sa part. Il me remercia et j’avais maintenant simplement haussé les épaules, luis faisant par la même occasion comprendre que ce n’était rien… Et c’était vrai, au final, je n’avais pas fait grand chose.

Changeant aussitôt de sujet, il avait embrayé en me demandant mon avis : Est-ce que je le préférerait avec des cheveux courts ou des cheveux longs. Haussant un sourcil, j’avais levé un regard vers lui, attardant mon regard bleu sur lui un moment, avant de soupirer doucement. Les mains toujours plongées au plus profond de mes poches, j’avais haussé les épaules. Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre… C’était vraiment aussi important pour lui que je lui donne mon avis à ce sujet ? J’avais soupiré doucement et je m’étais  décidé à lui répondre, sans le moindre sourire.


« Est-ce que cela à une quelconque importance ? Je veux dire, l’important, ce n’est pas mon avis quand à la longueur de tes cheveux mais plutôt de savoir si tu te sent à l’aise ainsi où si tu penses que tu te sentirais plus à l’aise avec des cheveux courts. Tout dépend de toi et de ce que tu peux ressentir… Enfin, il faut aussi que cela soit possible de les couper, ce qui n’est pas encore gagné. »

L’arme de mon père aurait probablement pu, mais elle avait été détruite… J’aurais pus infuser une de mes lames de ma magie noire… mais je ne le voulait pas, je ne me considérait par vraiment comme la fille de Deathbringer, je me considérait uniquement comme moi, Morrigan, orpheline et possiblement bannie. Enfin, c’était un peu compliquer tout ça… Du regard, je cherchais mon corbeau qui revint bien vite se percher sur son épaule, nichant son bec dans la chevelure ébène. A nouveau, je glissais doucement ma main dans le plumage de mon oiseau… Bon… et maintenant ? En me parlant, il s’était écarté de moi, puis, il était ensuite revenu vers moi et, machinalement, je me reculais d’un pas, sans pouvoir m’en empêcher. Je laissais alors échapper un nouveau soupire, puis je haussais les épaules, un peu mal à l’aise quand à ces réaction instinctive qui s’emparaient ainsi parfois de moi.

« Je suis désolée, j’ai beau essayé de faire des efforts, c’est comme si mon corps agissait avant que je puisse comprendre quoi que ce soit à ce sujet. »

Je détournais alors les yeux, glissant à nouveau mes mains dans les profondeurs de ma veste. Mes longs cheveux retombaient simplement autour de mon visage, comme toujours, volant légèrement au moindre souffle de vent. Moi, je me semblais un peu faible, incapable de prendre le dessus sur moi-même pour véritablement me libérer de mon géniteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 17 Avr - 4:08

Elle n'avait pas tord, l'important était que je me sente bien avec les cheveux long ou court, et pour le moment, ils semblaient bien comme ils étaient, bien que je n'avais pas la moindre idée de la manière dont je pouvais les couper, peut être qu'avec mes doigts, ce n'était pas vraiment quelque chose de solide après tout, bien que quand on les touchait, on pouvait voir un peu de consistance, alors il allait bien falloir quelque chose pour cela, je me grattais donc la tête avant de lui donner une réponse, il fallait que je lui fasse comprendre que pour moi, son avis comptait bien plus qu'on pouvait le penser, après tout, j'avais passer trop de temps seul, et même si elle était comme moi, elle semblait un peu plus humaine que je ne le suis vraiment.

"Pour moi, ton avis à beaucoup d'importance, ce qui me sert de cheveux me donne impression étrange, comme si je ne les ressentait pas vraiment, enfin, quand je les touche, je reçois comme une information à mon cerveau, alors ils ont bien les même fonction, néanmoins, cela ne semble pas m’encombrer, pour ce qui est de les couper, je ne sais même pas par quoi commencer..."

Mes pensée furent bien vite changer quand je vis le corbeau passé sur l'épaule de mon amie, il semblait être un sacré animal et je le regardais peut être un peu trop intensément, le toucher était bien une idée en soit, mais je ne voulais pas le blesser, alors je n'en fis rien, aucune demande, surtout qu'il y eut un autre sujet de conversation, à savoir encore une fois le fait qu'elle c'était éloigner un peu, face à cela, je regardais un moment la distance qui nous séparait, elle ne devait pas le remarquer, mais c'était quand même un peu plus proche que d'habitude, avec du temps, cela allait surement se réduire, j'avais donc garder un sourire à cette idée, bougeant un peu mes mains pour sentir mes propres doigts, cela était une sensation étrange de pouvoir toucher, je n'en avait pas vraiment l'habitude, je fit donc quelque pas pour toucher un moment le fauteuil ou je m'asseyais tellement souvent tout en lui parlant.

"Je trouve qu'on fait des progrès non?, tu ne l'a peut être pas remarquer, mais tu était plus proche que la première fois ou l'ont c'est rencontrer, il va nous suffire d'y allé doucement, ton corbeau, tu n'as pas de problème à être avec lui n'est ce pas?, peut être que de me considérer un peu comme lui pourrais alléger cela?"

C'était une idée comme une autre, après tout, son corbeau pouvait la toucher sans problème et elle semblait même être contente quand elle lui caressait le plumage, j'avais vraiment envie de toucher ce corbeau, mais pas aujourd'hui, je ne devais pas laisser mes envie outrepasser mon envie de l'aider, ce fut donc avec le sourire que j’attendis une réponse de sa part, c'était risquer, je savais que c'était juste parce que c'était un animal, pas un humain qu'elle pouvait faire cela, néanmoins, je n'était pas humain non plus, du moins cela était visible avec la couleur de ma peau et mes...cheveux?, bref, c'était peut être mon visage qui la dérangeait trop, il faudra que je réfléchisse à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 17 Avr - 15:08

Je n’étais pas à l’aise, je n’y pouvais rien, c’était plus fort que moi, c’était vraiment difficile de me reconstruire après tout ça. Je faisais de mon mieux, mais ça ne semblait pas encore être assez pour lui… Je crois qu’il ne réalisait pas bien à quel point mon père était parvenu à me briser moi aussi…Il était vraiment doué pour détruire les gens… surtout les femmes… Mais il n’était plus, sans ça, je n’aurais probablement pas pus arrivé ou j’en étais maintenant. J’inspirais profondément et le chassait de mes pensées, même si je savais qu’il planait toujours sur elles, comme l’ombre maléfique qu’il avait toujours été. Pour le moment, je me focalisais à nouveau sur la conversation avec Aster au sujet de sa coiffure… entre autre. Il me disait que mon avis avait beaucoup d’importance pour lui et je laissais échapper un lourd soupire. Il allait falloir que je sois plus honnête envers lui… Pas que je lui mentais, mais je ne lui disais pas tout non plus.

« Tu sais… Je ne suis pas vraiment la personne pour répondre à ça, je n’ai pas vraiment de sens esthétique. Ce que tu me verras porter… ce genre de tenue… C’est ce que j’ai toujours porté… enfin, ce qu’on m’a toujours fait porter… »

Fermant les yeux, j’entendais à nouveau les voix des Eterniens… Princesse des ténèbres… Peut être croyaient ils que j’avais vécu une vie de compte de fée, que mon géniteur m’avait toujours offert ce que je voulais et qu’au château, tout le monde avait répondu au moindre de mes souhaits. Rien n’était moins faux. C’était peut être la vie du petit prince et de la petite princesse actuels, mais ça n’avait jamais été mon cas. Je soupirais, puis, je secouais à nouveau la tête, me plongeant à nouveau dans le moment présent. Couper les cheveux d’Aster… Je soupirais doucement et haussait les épaules.

« Peut être avec un ciseau ou une lame infusé de ta magie ou de la mienne. »

A peine avait-je prononcé ces mots que je réalisais avoir une telle lame… plusieurs en fait, mais je n’en avait qu’une sur moi. En silence, j’avais tiré ma dague de ma ceinture et la lui montrait. Avec toute mes crises magiques et mon utilisation de la magie noire, elle devait forcément s’en être imprégner. Je la fis tourner entre mes doigts avant de lui proposer d’une voix calme :

« On peut essayer si tu veux, mais je crains de ne pas avoir de réel talent de coiffeuse. »

Tout ce que je faisais dans ce domaine, c’était raccourcir ma frange quand elle devenait trop longue… Rien de bien fantastique en soit donc. En attendant, il parla de nos progrès et je me contentais de hausser les épaules. Oui, j’avais remarqué que je tolérais plus sa présence. J’avais aussi remarqué que je l’avais même parfaitement accepté quand il m’avait pris dans ses bras, que j’avais été un peu blessée. J’avais alors levée une main vers la cicatrice qu’ils m’avaient laissé, ils avaient quasiment disparu maintenant.  Il avait aussi évoqué mon corbeau et avec un nouveau soupire, je m’étais passé une main dans la nuque et j’avais alors commencé à lui expliquer :

« Des progrès, oui… Mais avec lui, ce n’est pas pareil. Ce qui a provoqué cette… aversion viens d’un… humanoïde, je crois que personne ne sais ce qu’il était vraiment, je ne sais même pas si lui le savait. Soit, ce sont les humanoïdes qui m’ont fait souffrir, jamais les animaux. Quand j’ai du apprendre à chasser pour me nourrir seule, c’est lui qui m’a aider à trouver mes proies… Je ne lui avais rien demander à l’époque et, même si il l’avait fais pour profiter des vestiges, j’aurais probablement eut encore plus de soucis sans lui… Il faudrait que tu marches à quatre pattes et que tu ne parles pas pour espérer que j’ai moins de mal… »

En somme, il faudrait qu’il soit un animal… Comme je l’avais dit, les animaux ne m’avaient jamais trahit, ils m’avaient même plus ou moins adopté là où les humanoïdes me rejetaient pour mon père… Je détournais les yeux de lui, mal à l’aise, je ne savais pas vraiment comment je devais me comporter face à lui pour le moment, c’était assez compliqué il fallait dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 30
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Lun 20 Avr - 4:24

Morrigan semblait bien vouloir se rabaisser à chaque occasion, c'était à croire qu'elle ne pouvait pas faire autre chose, pour ma part, j'allais bien entendu tout faire pour lui montrer qu'elle n'avait pas à s'en faire la dessus, qu'elle était très bien comme elle était, et qu'elle ne pouvait allé que de l'avant maintenant, quoi qu'il en soit, le premier sujet fut ce qu'elle portait, il fallait l'avouer, elle ne portait que du noir, néanmoins, je trouvais que cela lui allait très bien, il fallait juste trouver les bons mots pour elle, car elle pouvait facilement mal se sentir avec ce que je pouvais dire parfois, tout cela était du à son passé, alors j'allais faire en sorte que son avenir soit un peu plus souriant, bien qu'elle avait aussi du mal pour ce genre de chose, rien n'était facile.

"Je sais que je vais te demander beaucoup, mais sans penser à ce genre de personne, est ce que ta tenue actuelle te plait, c'est tout ce qui compte non?, si jamais cela ne te plait pas, je dois bien avoir du tissu qui traine, des 'offrandes', enfin, tu connais assez bien le pourquoi de tout sa maintenant, plus besoin de répéter."

J'avais soupirer, je n'aimais pas parler de ce genre de bêtises, je n'étais pas un dieux, et je n'étais pas un destructeur, enfin, en attendant qu'elle me réponde la dessus, il y avait d'autre chose à voir, comme par exemple en ce qui concernait ma coiffure, son idée paraissait intéressante, et je semblais bien enclin à m'en servir, néanmoins, il restait quand même la question de la coupe, je lui répondis alors qu'elle n'avait qu'a faire ce qu'elle pensais qui m'ira le mieux, et si jamais elle me lança un argument comme quoi c'était mon avis qui comptait, je pouvais toujours lui répondre que cela ne faisais que trop peu de temps que je pouvais les voir, alors autant que cela puisse être sympathique, avec du temps, peut être que j'apprécierais un autre coupe, mais pour le moment, autant la laisser faire, je lui répondis aussi que j'avais confiance en elle et qu'elle allait surement faire quelque chose de bien.

En ce qui concernait les progrès, je pouvais comprendre ce qu'elle me disais, je ressemblais pas mal à un être humain, alors elle ne pouvait pas trop faire la différence, c'était complexe, mais j'avais bien une solution ou deux, peut être que la première pouvait être dangereuse, je ne savais pas si cela avait été quelque chose que son père lui avais fait avant, alors j'allais devoir lui poser une ou deux question pour éviter qu'elle ne prenne peur.

"Hmmm, j'ai bien une ou deux idée, mais avant cela, il vaut mieux que je te pose une ou deux question, histoire que cela ne réveille pas de mauvais souvenir, premièrement, tu pense que fermer les yeux pourrais t'aider à mieux te sentir, après tout tu ne me verra pas, également, quel genre de contact déteste tu le moins?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mar 21 Avr - 10:21

Bien souvent, je ne me rendais pas compte de ce que mes façons de faire pouvait avoir d’irritante ou même de dérangeante. J’avais grandis dans la crainte avec l’idée de n’être qu’une bonne à rien, alors même si j’avais réalisé que c’était faux, il fallait quand même que cela rejaillisse sur mon comportement, c’était tout à fait normal. Enfin, je n’en avait pas confiance et n’en aurait probablement pas conscience, à moins qu’il ne me le fasse remarquer. Et voilà maintenant que nous parlions fringues. Aster me demandait si ma tenue actuelle me plaisait. Machinalement, j’avais baissé les yeux, comme pour essayer de la voir. On ne pouvait pas vraiment dire qu’elle me plaisait ou qu’elle ne me plaisait pas, c’était plus compliquer que ça. Si je devais donner mon avis sur cette tenue, c’était que j’y étais habitué et que je me sentais à l’aise avec, j’avais l’impression de moins attirer le regard, mais je ne l’aimais pas… enfin, je ne savais pas… Pour donner un goût, il fallait connaître autre chose n’est-ce pas ? J’avais donc soupiré, puis, je lui avais répondu :

« Aimer ou non, ce n’est pas si simple, disons plutôt que je m’y suis habituée et que j’aurais du mal à m’en départir maintenant. »

Il avait également évoqué ses offrandes et je me mordit la lèvre en regardant l’endroit où elles étaient rassemblées. Je lui avait proposer de parler au villageois à ce sujet, mais nos préoccupations et la chasse aux sorcières que j’avais subit avait relégué ça au second plan… D’ailleurs, je ne savais pas si il était une bonne idée que je me présente à nouveau devant eux après ça… Oui, le roi avait parlé pour moi… Mais est-ce que cela suffirait ? Bien sur, j’avais mes portails pour fuir, j’ignorais pourquoi je n’y avait pas songer ce jour là d’ailleurs, mais je ne savais pas si je me sentais capable de d’endurer les Eternien. Puis, tout à coup, j’eu une idée. Ma main plongea dans ma poche en quête de la sphère et se referma sur elle. Il fallait que je lui en parle !

« Tu sais, je me disais pour les offrandes… Si ma présence ici et le fait que tu m’ait protégé ne suffit pas à les dissuader de t’en faire, peut être que nous pouvons faire autrement… Tu m’avais dit que ma malédiction sur ton aura avait duré plusieurs jours… Peut être que tu pourrais aller leur parler… perdre un peu de ce statut divin qu’il te loue. »

Je ne savais pas si c’était une bonne idée, mais je ne perdais rien à proposer n’est-ce pas ? En attendant, il me laissait carte blanche avec ses cheveux et je fixais ma dague un instant. Je trouvais que les ‘cheveux’ longs étaient bien… Mais ils étaient peut être un poil trop long. Cependant, je me surpris à être déçue qu’il ait trouver un moyen de maîtriser sa ‘chevelure’, une partie de moi était heureuse que je sois la seule à savoir à quoi il ressemblait et, égoïstement, cette partie aurait voulu que les choses restes ainsi. Je rougis légèrement quand cette pensée effleura mon esprit. Je me glissais alors dans son dos et dénouait ses cheveux, faisant simplement en sorte qu’ils ne filent pas en tout sens. Je le prévint alors :

« Je vais simplement les raccourcirent un peu, pour qu’ils te gênent moins, c’est tout ce que je peux faire de toute façon. »

A peine avais-je parler que ma lame coupait, taillant comme dans du beurre. Mais armes étaient bien aiguisées, puisque quand je parvenais à laisser ma magie sous clefs, elles étaient mon seul moyen réel de défense. Soit. Si tôt coupée, la masse de cheveux se désagrégea entre mes mains, me laissant perplexe. De toute façon, je m’attendais à quoi ? Je secouais doucement la tête alors qu’il me questionnait sur ma phobie, ou mon angoisse, comme vous voudrez. J’avais échapper un soupire, puis, nouant à nouveau ses cheveux sur sa nuque, je lui avais répondu :

« Peut être, mais ce serait surtout tromper ma peur, elle ne disparaîtrait pas, elle serait juste canaliser, jusqu’à ce que je rouvre les yeux… et cela ne me soignera pas. Et pour répondre à ton autre question, il est des endroits où je tolère plus le contact, cependant, foncièrement, le contact, dans sa nature ou son endroit, ne fait que peu d’importance, il n’est qu’un des déclencheurs de mes angoisses. »

Cette fois, je ne le regardais pas, j’évitais même sciemment de le faire, ayant honte de moi. Je devais être pénible à avoir comme amie. Délaissant sa ‘chevelure’, j’essuyais ma lame et me mis à faire quelques pas en traînant un peu des pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'occulte rencontre la mort....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» "quand le Lion est mort les chacals se partagent l'empire"
» Vanzetti est mort, la ville est libérée !
» Ceadeus barbedor
» [résolu] script A-RPG (VX) probleme d''activation d''interrupteur quand mort du monstre
» Mon Nabu est-il mort?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Eternia :: Fôret du sombre-
Sauter vers: