Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand l'occulte rencontre la mort....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Ultima
Roi d'Eternia
Eternal
Eternia
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Monde d'origine : Eternia
Races : Eternal
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 28 Jan - 17:38

Oh, alors apparemment, Ultima avait fait une erreur?, c'était rare, pourtant, il semblait qu'ils allaient assez bien ensemble, néanmoins, ce n'était peut être pas son travail de faire cela, quoi que..., peut être que si ils vivaient ensemble, ils se sentiraient plus heureux dans ce monde, et c'était son travail pour que tout les habitant d'Eternia soit heureux, il allait donc jouer un peu sur les mots pour voir si ils étaient capable d'aller dans cette direction ou non, par ailleurs, l'être étrange semblait bafouiller tellement qu'il n'était surement pas contre cette idée, il croisa alors les bras, ce laissant totalement à découvert avant de réfléchir un peu sur cette première chose, il verrait bien pour le reste ensuite.

"Oh, alors je me suis trompé?, j'en suis désolé, néanmoins, je remarque que cela ne semble pas vous déranger plus que cela, mais je m'égare, je ne suis pas la pour forcer des choses, maintenant, laissez moi voir pour votre autre problème..."

Il ouvrit alors un petit portail pour chercher quelque chose, si ils avaient du mal à contrôler leur magie, peut être qu'un petit appareil allaient les aider à apprendre, il fallait juste un objet assez puissant pour supporter leur pouvoir, et étrangement il avait exactement ce qu'il fallait, une sorte d'orbe assez sombre, qui permettait de faire des merveille, à condition de pouvoir envoyer des flux constant de magie à l'intérieur, peut être qu'avec cela ils allait pouvoir utiliser leur magie à d'autre fin que la mort, enfin, ce n'était pas leur faute, il sortit alors l’orbe et la fit rouler vers leur direction avant de s'étirer un peu, c'était maintenant l'heure des explications, et surtout leur dire pourquoi il les aidaient, sinon on allait croire qu'il faisait cela parce qu’elle était une ancienne princesse.

"Ne vous inquiétez pas, vous êtes aussi Eternien, alors en tant que roi, il est de mon devoir de vous aidez, prenez donc cette orbe, elle permet de faire beaucoup de chose, à condition d'envoyer un flux constant de magie à l'intérieur, cela va surement vous aider pour vous entrainer, également, prenez ces quelques livres."

Il fit alors apparaitre dans un coin une petite table avec deux ou trois livres sur le contrôle de la magie, avec ce genre d'aide, tout allait bien se passer non?, enfin, c'était son avis, il allait avoir leur dire au revoir mais il remarqua quelque chose sur le torse de la jeune femme, il se concentra alors légèrement la dessus et il sentit l'énergie de l'arme qui était pourtant dans une chambre forte dans l'une de ces dimension, cela le tracassait légèrement alors il montra le sachet d'un doigt avant de parler.

"Ceci..., ce n'est pas normal qu'un morceau soit en Eternia, peut être qu'avec le portail il est passer sans que je m'en rende compte, est il quelque chose de précieux pour vous?, vous savez que votre père s'en est servit pour tenter de détruire un monde, néanmoins, si jamais vous trouver cela précieux, peut être que je pourrais faire quelque chose avec cela également..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 28 Jan - 19:26

Ainsi, j’avais détrompé le roi, même si je m’étais un peu embrouillée et il s’était mis à me soutenir à ce sujet en bégayant. J’avais alors lentement tourné mon regard, pour le moment bleu sombre, sur lui. Je remarquais par la même occasion sa main qui s’était rapprochée de moi et je sentis mon cœur se serrer légèrement. Même si j’étais assez attachée à lui, je n’étais pas bien sûre d’être encore capable d’aimer… J’avais vécu des choses qui, bien que je paraisse encore forte, m’avaient brisées. Et quand bien même je parviendrais un jour à donner mon amour à quelqu’un… ce serait probablement compliqué puisque cette personne ne pourrait probablement pas me toucher sans que je revive le cauchemar sans fin de mon adolescence. Je n’avais pas insisté, détournant à nouveau les yeux de mon ami pour les reposer sur le roi qui nous faisait toujours face et je ne pouvais m’empêcher de me dire que c’était cet homme là qui avait vaincu mon père et qui m’avais sauvé du cauchemar qu’il me faisait subir… même si ma vie en était un autre depuis…

Je ne fis donc pas d’autres commentaires sur le sujet, même quand le roi fit la remarque que cela ne semblait pas nous déranger. Je me contentais de rougir un peu plus et de déglutir légèrement, changeant au passage de pied d’appui. Il s’était ensuite proposer de nous aider quand à notre autre problème, autrement dit : le contrôle de nos capacités respectives. Il ouvrit alors un portail différent du mien et je le regardais, un peu intrigué, je n’en avais encore jamais vu puisque je n’étais jamais venu la place des portails, je restais loin de la foule… Il avait alors fit roulé une sorte de sphère vers chacun de nous. Elle était aussi sombre que ma magie et je me permis de laisser filer quelques temps pour regarder l’objet sous toutes les coutures, cela m’intriguait vraiment. Une si petite chose pouvait vraiment régler nos ennuis ?

Le roi continua encore à parler, expliquant que nous étions nous aussi des Eterniens. Pour ma part, je n’étais pas sûre que son peuple soit du même avis que lui… même quand il parlerait en ma faveur. Je garderais tout de même le silence sur tout ça. Il nous expliqua alors qu’il nous fallait charger l’orbe pour qu’elle puisse nous aider. Curieuse, j’avais alors laisser ma magie noire s’insuffler hors de moi, faisant de mon mieux pour l’orienter sur la sphère. Je n’en avais pas conscience, mais la couleur de mes yeux revint à son bleu habituel et je soupirais doucement alors qu’il nous encourageait aussi à nous entraîner et à lire des livres… Nous entraîner… Utilisez cette magie sciemment, sans y être obligée… Je n’en avais vraiment pas envie et cela devait se voir sur mes traits, ne serait-ce que par un froncement de sourcil. La main qui ne tenait pas la sphère se crispa un peu alors que je la glissais précautionneusement dans ma poche.

Je n’eu pas vraiment le temps de me laisser aller à ma contrariété que le roi pris à nouveau la parole en montrant mon talisman du doigt. Machinalement, j’avais porté la main au sachet le contenant. Il parlait de ce dernier comme si il s’agissait d’une bombe à retardement, mais ce n’était qu’un bout de métal ! Certes il me permettais de canaliser ma magie, mais pour moi ce n’était rien de plus… Est-ce que je me trompais ? Je ne savais plus trop quoi penser pour le moment… J’avais alors sorti le fragment de son sachet, le laissant à l’air libre et à la vue de tous.


« Je ne comprends pas comment une si petite chose peut vous troublez ainsi… Ce n’est qu’un bout de métal. Je l’ai récupéré peu après que vous ayez détruit mon père… et son arme… Ce n’est pas vraiment que c’est précieux, mais c’est un moyen pour moi de me rappeler constamment pourquoi je fais tout pour ne pas succomber à la magie en moi, aussi puissante soit elle… pour ne pas prendre le risque de devenir comme lui un jour ou l’autre… »

Je tournais les yeux vers Aster encore une fois, puis glissait à nouveau le fragment dans le petit sac que je glissais cette fois sous mon haut. Si cette fois mon ami n’avait pas deviné qui était mon père, je ne pouvais plus rien pour lui. Après tout, je lui avais apporté des livres d’histoire et en ce monde, comme probablement en d’autres, Ultima n’avait probablement pas détruit beaucoup de gens. Détournant ensuite les yeux, je m’étais moi aussi détournée d’eux pour me diriger vers le cours d’eau, ne me souciant pas vraiment de toujours être avec une menace sur moi… Une autre chose contre laquelle j’étais immunisée, mais normal puisque cela venait de mon géniteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 29 Jan - 15:37

C'était bien la première fois que j'avais du mal à regarder quelqu'un, mais c'était normal, d'habitude, j'étais toujours détacher du reste du monde du fait que je ne pensait avoir aucun rapport avec d'autre, néanmoins, avec Morrigan, c'était différent, elle était un peu comme moi, ayant un pouvoir assez sombre sans l'avoir voulu et luttant pour ne pas tuer, ce fut donc avec ce genre de pensée que je détournais encore un peu la tête face au commentaire du roi avant de finalement me décider de regarder devant moi de nouveau, cela n'allait servir à rien de continuer à faire ce genre de chose, après tout, ce n'était qu'une chose qui avait été mal comprise, même si dans mon esprit, il y avait eu une toute petite partie de moi qui avait espérer que cela se passe réellement.


Puis il y eut une discussion sur le contrôle de notre magie et il nous donna quelque chose qui ressemblait à une orbe assez étrange, je regardais alors Morrigan faire avant de commencer à l'imiter, néanmoins, je semblais avoir un petit problème, mon contrôle était encore pire qu'elle, alors je mettais toujours trop de magie et l'orbe fit un petit saut dans ma main gantelé avant de redevenir inerte, je me grattais alors la tête, réessayant alors plusieurs autre fois, sans le moindre succès, était étrange, j'étais capable de lancer des sorts sans problème, mais pour ce genre d'exercice, j'étais un amateur, ce qui voulait dire qu'elle allait vraiment avoir quelque chose à m'apprendre un peu, même si ce n'était que des petites choses, la conversation vint enfin vers un morceau de métal et elle le montra un instant, je semblais ressentir une sorte d'énergie sortant de l'objet et j'eus le réflexe de poser un de mes doigt gantelé dessus, absorbant une partie de son pouvoir, c'était vraiment une énergie néfaste et qui semblait vouloir me corrompre, mais face à ma propre énergie qui était que mort, cela était tout à fait ordinaire, peut être que personne n'allait le remarquer, elle rangea alors cela et partit vers le cours d'eau pendant que je me retrouvais face à face avec le roi, pour ma part, je me fichais de qui était le père de Morrigan, il était mort après tout, je savais qui il était et même si il était encore vivant, cela n'était pas quelque chose qui me dérangeait, peut être encore la partie de moi détaché du monde qui parlait, mais j'engageais alors une discussion avec le roi.

"Dite moi, je vois bien que ce qu'elle a de précieux possède une sorte de magie assez noire, néanmoins, Morrigan semble faire comme une effet contraire dessus, et il me semble que je ne soit pas affecté par cela, il n'y a donc pas de problème n'est ce pas?"

Je savais très bien que je ne pouvais pas vraiment avoir une conversation des plus normal avec un roi, mais de mon point de vue, je n'étais pas vraiment un Eternien, j'étais peut être quelque chose hors des mondes, mais ce n'étais que mon avis, d'ailleurs, j'étais assez étonné qu'il ne souhaitait pas me virer dans un autre monde, peut être qu'il me considérais vraiment comme un habitant de son monde, ce qui était assez amusant et en même temps montrais qu'il avait vu tellement de chose que ce que j'étais n'était pas si grave, bref, je n'étais pas très à l'aise face à lui, alors j’espérais vraiment que Morrigan revienne pour reprendre la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultima
Roi d'Eternia
Eternal
Eternia
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Monde d'origine : Eternia
Races : Eternal
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 29 Jan - 15:38

Ultima leur avait donc donner quelque chose pour leur permettre d'être plus apte à contrôler leur propre force, c'était ce qui les déranger le plus, et peut être qu'avec cela, ils pourront vivre un peu mieux, que cela soit avec d'autre ou seule, ce n'était pas important pour le roi, il ne souhaitait juste qu'ils puissent vivre correctement, il avait également à faire partir certaine rumeur, comme celle disant qu'il y avait une jeune femme qui allait faire revivre le culte de Deathbringer, elle semblait trop passive pour cela, quand à l'être étrange, il semblait complètement détacher du monde et ne semblait pas vouloir faire de mal à une mouche, pour ce qui était de la relation entre les deux..., il allait ne rien dire de plus, après tout, ce n'était pas son travail de se mêler des affaires de cœur d'autre, même si cela était quelque chose d'intéressant à discuter avec son épouse une fois qu'il rentrerait.


Pour ce qui était des deux orbes, Morrigan semblait réussir à contrôler d'une manière basique son flux de magie, ce qui pouvait être pratique, comme cela, elle pourrait toujours jeter le surplus dans l'orbe pour en faire ce qu'elle en voudrait par la suite, comme par exemple  faire une sphère chauffante, ou alors permettre a des plante de pousser plus rapidement, il y avait beaucoup de petite chose possible avec l'orbe, même être une un contenant pour de la magie, ne laissant rien sortir, quand à Aster..., il semblait ne pas réussir à rien, faisant sursauter l'orbe à chaque fois qu'il essayait de mettre de l'énergie à l'intérieur, lui allait devoir prendre beaucoup plus de temps et surtout d'exercice pour qu'il puisse surement avoir une vie un peu plus tranquille, ce problème allait juste être qu'une question de temps pour les deux, alors il laissa cela passer, enfin, il y avait la discussion du morceau de l'arme, elle ne savait pas ce que c'était et Ultima fut même un peu surpris que l'être derrière elle pouvait prendre l'énergie sans que cela ne l'affecte, son pouvoir était vraiment plus noir que cela?, ou alors c'était peut être que son lien avec la mort était tellement lié qu'il pouvait prendre n'importe quoi et le 'pacifié', enfin, il ne semblait pas affecter et quand il discuta de cela avec Ultima, il se gratta juste la tête avant de faire apparaitre une barre de métal de la même couleur que ce qu'avait Morrigan.

"Vous voyez cette petite barrer de métal, c'est la forme concentrer de ce qui était une hache dans un autre monde, Deathbringer l'avait utiliser pour forcer les homme à soumettre les femme la bas, bien entendu, tout fut arrêter avec mon aide, mais autant dire que même un morceau de cette arme contient une certaine corruption, néanmoins, il est vrai que l'énergie de la descendante semble contrer cet effet, alors si cela vous intéresse, je peu toujours transformer tout ce métal en un petit accessoire pour vous, cela sera plus simple à transporter et vous aurez toujours ce qui vous permet de vous souvenir."

C'était une bonne offre, d'accord cela était comme un échange des plus étrange, néanmoins, du moment qu'elle restait comme elle était, Ultima pensait que Morrigan était une bonne chose et donc qu'elle pouvait avoir ce métal corrompu pour qu'elle puisse toujours voir ce qu'elle faisait de bien par rapport à son père, du côté de l'autre par contre, il ne savait pas trop quoi lui dire, il le regardait d'ailleurs, le trouvant un peu étrange, un silence commença alors à s'afficher pendant qu'il attendait une réponse et aussi qu'il se demandait ce qu'il pourrait faire pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 29 Jan - 18:39

Je me sentais vraiment chambouler et Aster ne m’avait pas vraiment aidé quand il avait touché mon talisman. Je ne m’étais vraiment pas attendu à ce qu’il agisse ainsi. J’avais rangé le fragment et m’était éloigné vers l’eau, autant pour m’éloigner d’eux que pour tenter de me reprendre, ce n’était vraiment pas le moment de me laisser aller… Et ma tête me faisait un peu mal. Rien d’insupportable, peut être juste trop de réflexion associé à ma blessure… Quoi qu’il en soit, j’en revenais à me questionner sur ma magie. Je n’aurais pas dû le tuer… Je n’avais pas voulu le tuer, juste le mettre hors d’état de me nuire… Ca avait été comme si la malédiction était trop puissante et ça ne m’était encore jamais arrivé, je ne comprenais pas… C’était peut être toutes ces choses dans mon esprit qui m’avais fait ne pas faire attention à mon ami qui semblait avoir du mal à inculqué de la magie à la sphère… De toute façon, en attendant qu’il contrôle ses capacités, je pourrais toujours restreindre son aura à nouveau…

D’ailleurs, en parlant d’Aster, je l’entendais parler au roi et je prêtai une oreille distraite à leur conversation : mon ami parlait de mon talisman et d’une magie noire qui y serait liée… Je ne ressentais rien pourtant et cela ne m’en troubla que d’avantage. Etait-je donc encore une fois protéger par les gênes d mon père ? Mais qu’est-ce qu’il me restait d’humain finalement… Enfin, en admettant que ma mère l’ai été. Je ne m’étais jamais renseignée sur elle, car j’étais sur qu’après qu’elle m’ait livrée au château, Deathbringer s’était débarrassé d’elle d’une façon ou d’une autre. Après tout, hormis ceux soumis à son pouvoir, elle était la seule qui aurait pu évoquer mon existence… Puis, je sentis quelques choses et je me tournais un peu vivement vers eux. Ultima tenait une barre de métal dans sa main et, bien que ce qu’il en avait fait l’avait affaiblit bien plus que sur mon talisman, je sentais la trace de mon père sur ce métal…

Le roi d’Eternia parla alors de l’objet, expliquant le passif des fragments, je savais tout ça… J’avais toujours laissé traîner une oreille et je n’étais pas une menace suffisante pour qu’il se méfie de moi… Il avait arrêté mon père… Ca aussi je le savais, mon géniteur l’avait haït avant que le combat qui avait mis fin à son existence n’ait lieu. Ultima expliqua alors que les fragments demeuraient corrompus par ce que mon père en avait fait et j’avais alors légèrement baisser les yeux. Mon énergie devait être trop proche de la sienne pour que je ne sente pas cela… Il en déduit d’ailleurs que mon énergie semblait contrer les effets de la corruption, cela pourrait expliquer beaucoup de chose…Il me proposa ensuite de modifier tout ça pour me le donner en faisant en sorte que cela soit plus facile à obtenir…


« Si vous pensez que cela peut ne pas poser de problèmes aux gens que je pourrais croisé, j’accepte votre proposition… »

Je sentais cependant une certaine tension entre les deux hommes et je ne savais pas vraiment ce que je devais faire. Je revint simplement près d’eux, toujours un peu mal à l’aise, il faudrait probablement que l’on parle plus tard avec Aster. Je ne pus réprimer un petit soupire et baissait simplement les yeux avant de sortir à nouveau le fragment de ce petit sachet que je portais au cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 30 Jan - 4:29

Beaucoup de chose semblait se passer dans ma tête à mesure que le temps passait, et bien entendu la plupart ne me concernait pas, la raison?, et bien elle était assez simple, ma vie n'étais pas des plus merveilleuse, cela tout le monde pouvait le comprendre, mais dans le cas de Morrigan, qui était tout aussi belle que douce, elle avait le droit d'avoir plus de liberté, pas comme une chose étrange sans vraiment de visage visible qui ne pourra surement pas marcher plus de quelque secondes sans qu'on ne le montre du doigt, je m'étais fait une raison la dessus, j'étais quelque chose qui ne devais jamais sortir de cette forêt, mais ma nouvelle amie elle avait le droit de sortir, je n'allais pas la forcer à toujours me tenir compagnie pour que cela ne la dérange plus qu'autre chose, néanmoins, ce genre de conversation allait attendre.


En effet, le roi d'Eternia montra quelque chose d'assez intéressant aussi bien à moi qu'a Morrigan, une petite barre de fer d’où pouvait provenir une énergie noir assez détectable, cela semblait vraiment ressembler au fragment qu'elle avait sur le coup et il proposa alors de fabriquer quelque chose pour elle pour qu'elle soit comme la gardienne de cette énergie, du fait surtout que son lien avec cette énergie annulait en quelque chose l'effet qu'elle pouvait avoir sur les autre, pour ma part, cela ne me faisait rien du tout, j'avais toujours la possibilité d'absorbé n'importe qu'elle magie sans trop de problème pour m'en 'nourrir', je ne pouvais pas faire autrement, il m'était impossible de mettre quelque chose dans ma bouche à cause de cette chose noir autour de mon visage, oui, maintenant que je savais que j'avais une bouche, je me disais qu'un jour, j'aimerais bien gouter à de la nourriture, mais cela restait qu'un rêve et je n'allais surement jamais en parler à qui que ce soit, ou alors peut être Morrigan, bref, je la sentais un peu mal à l'aise alors je vint un peu plus près d'elle tout en lui laissant toujours assez d'espace pour qu'elle ne se sente pas oppresser et je pris la parole.

"L'énergie qui s'en dégage, elle ne me fait pas d'effet, pour moi cela n'est qu'une énergie comme les autre, enfin, peut être un peu plus froide que le reste, Morrigan à peut être quelque chose qui y ressemble, mais son énergie est beaucoup plus chaleureuse que cela."

J'avais presque l'impression de dire cela fièrement, qu'elle était beaucoup plus chaleureuse qu'un simple bout de métal côté énergie, et aussi côté humaine, mais bon, comme à mon habitude, j'allais laisser cela comme sa et attendre juste qu'ils terminent ce qu'ils avaient à faire, attendant juste en me posant certaine question sur la suite des évènements, surtout à cause du malentendu, j'avais comme un petit picotement au niveau de mon esprit, comme une suggestion qui ne pouvait pas encore sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultima
Roi d'Eternia
Eternal
Eternia
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 31
Monde d'origine : Eternia
Races : Eternal
Sexualité : Hétéro
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 30 Jan - 4:29

Bien, pour ce qui était de faire quelque chose pour elle, il semblait qu'elle était d'accord, ce qui arrangeait les affaire du roi, car il savait très bien que même dans une autre dimension bien à l'écart, ce métal était presque capable de créer des problèmes, alors du moment qu'il le donnait à quelqu'un de responsable et qui était aussi capable d'annuler les effet de cette magie, alors il allait l'aider sans problème, même cette personne étrange semblait dire qu'il pourrait toujours prendre un peu d'énergie de l'objet, insinuant autre chose que il n'allait pas prendre en compte, étant sur que cela allait encore une fois être créer d'autre problème, et Ultima avait surement autre chose à faire aujourd’hui, enfin, quand cela n'était pas de rester avec son épouse.


En parlant de Jeminda, celle ci était intriguer par la jeune femme, et il pouvait parfaitement comprendre cela, lui même ne ce doutait pas que Deathbringer avait pu avoir un enfant, il la plaignait presque et en fit d'ailleurs par à son épouse, elle lui posait également des question sur la jeune femme et il y répondait le plus possible en lui montrant même des image qu'il envoyait par leur lien, bien qu'elle était parfaitement capable en ce concentrant de voir ce qu'il voyait, bref, elle lui déclara alors finalement qu'ils en discuteraient une fois rentrer et il lui déclara également que c'était ce qu'il avait l'intention de faire comme à chaque fois qu'il faisait quelque chose seul, il donna encore un ou deux mot d'amour à son épouse avant de vraiment se concentrer sur la fabrication du bijou, il pris donc le morceau de métal de Morrigan et avec la petite barre de fer fabriqua un bracelet assez magnifique, il ne faisait pas les chose à moitié après tout, il vérifia alors que la taille était bonne avant terminer un peu la construction en mettant dans la face caché du bracelet le nom de la jeune femme, seulement 'Morrigan', il savait qu'elle ne voulait pas avoir affaire au nom de son père, il donna alors l'objet à Aster avant de s'étirer à nouveau, il ne l'avait pas donner directement à Morrigan pour aucune raison particulière, ou alors peut être qu'il cherchait à les mettre ensemble, quoi qu'il en soit, il leur fit un signe de main avant de reculer.

"Je vais vous laissez, j'ai encore du travail et des gens ont besoin de moi, Morrigan, du moment que je suis le roi, tu ne sera jamais poursuivit par les force de l'ordre, je ferais mon possible pour calmer les civile, mais cela prendra du temps, quand à votre partenaire..., voyez avec lui, je ne sais pas ce qu'il peut faire dans son état pour le moment"

Il partit alors assez rapidement, n'ayant pas vraiment autre chose à dire, Morrigan allait surement vouloir discuter avec son ami et Aster allait surement pouvoir se détendre un peu, d'ailleurs, le roi d'Eternia pouvait se détendre légèrement maintenant, il n'y avait plus cette impression qu'il essayait en permanence de prendre son énergie, même si cela était sans le vouloir, un petit sourire s'afficha à nouveau alors qu'il retournait au palais, voulant au plus vite retrouver les bras de sa compagne avant qu'il n'ai à faire une autre chose ou alors une corvée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 30 Jan - 14:28

Je n’arrivai pas vraiment à avoir les idées claires avec tout ça, mais bon, j’allais devoir faire avec pour le moment. En attendant, le roi avait sortit tout ce qu’il avait apparemment récupéré de l’arme qu’avait forgé mon père et me l’avait proposé… J’avais accepté sans vraiment savoir si c’était là une bonne idée. D’un coté, maintenant que je savais que ces objets pouvaient corrompre ceux qui n’y était pas immunisé comme nous, j’en avais un peu peur, mais je ne souhaitais pas pour autant me séparer de mon talisman. D’un autre coté, si il était vrai que mon énergie était capable de contré celle de mon père, ce monde, et les autres, serait peut être plus en sécurité si j’avais ce composite avec moi plutôt que de le laisser au roi. La voix d’Aster retentit à nouveau et j’avais haussé un sourcil avant de me tourner vers lui. Il disait que l’énergie n’avait pas vraiment d’effet sur lui, si ce n’était qu’elle lui semblait froide. Mais ce qui m’avait fait tiqué c’avait été qu’il avait comparé mon énergie à celle de mon père en plus chaleureuse et sans savoir pourquoi, je me sentis un peu gênée à cette idée, cependant au moins je ne rougissais pas. C’était déjà ça de gagner comparé à d’habitude.

En attendant, le roi avait magiquement reforgé les fragments en un bracelet. Quand il me le donna à Aster au lieux de moi j’avais haussé un sourcil en me demandant pourquoi il avait agit ainsi ? Il ne tarda alors pas à prendre la parole pour nous annoncer qu’il allait nous laisser. Je sentis ma gorge s’asséchée à l’idée de me retrouvée seule avec lui, avec le malentendu d’un peu plus tôt et tout ce que cela avait entraîner, je craignais un peu ce qui allait se passer maintenant. Il m’assura que je n’aurais pas d’ennui avec les gardes et me promis de faire au mieux pour que les Eterniens cessent de vouloir ma mort, encore une fois, je l’avais remercié d’un simple signe de tête. Il avait ensuite parlé d’Aster et j’avais tourné les yeux vers lui avant de revenir au roi pour parler :


« Aster ne veux faire de mal à personne et je peux l’aider à se contrôler un peu, temporairement, si il le faut… Ne vous en faites pas pour ça… »

Puis, Ultima partit et, mal à l’aise, je regardais mon ami un instant, avant de m’éloigner de lui pour retourner au court d’eau. Je m’agenouillais près de ce dernier, laissant pour le moment le bracelet à mon ami alors que je tirais un mouchoir de ma poche et le plongeait dans l’eau avant de nettoyé la plaie que j’avais là où j’avais reçut la pierre, nettoyant ainsi le sang qui avait pu couler puisque la plaie avait cicatrisée depuis longtemps. Je fis exprès de prendre plus de temps que nécessaire, j’essayais de retarder autant que possible la discussion qui ne manquerait pas d’arriver quand à ce que le roi avait sous entendu sur notre attachement l’un à l’autre. J’étais vraiment extrêmement gênée à ce sujet là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 30 Jan - 17:58

Le roi semblait partir et je commençais alors à être un peu plus détendu, je ne savais pas pourquoi j'avais été tendu comme cela, sa présence et surtout à sa capacité à se proteger de tout semblait me mettre mal à l'aise, mais bon, il n'était pas méchant, la preuve avait été quand il avait fait ce bracelet pour Morrigan, d'ailleurs, je l'avais toujours entre les mains, et il semblait toujours émettre cette énergie sombre et froide, il était vrai que j'avais comparer cela à l'énergie de mon amie, qui, même si elle semblait similaire, semblait beaucoup plus chaleureuse quand je les touchaient en comparaison, alors, pour la soulager un peu, je prenais encore un peu des énergie qui se dégageait du bracelet, c'était froid, mais cela ne m'affectais pas plus que cela,après tout, cela était comme de la nourriture comme moi, rien de plus.


Je vis alors Morrigan revenir alors vers moi, assez gênée de ce qui c'était passé plus tôt, ce qui était en rapport avec le malentendu à propos de notre relation, il était vrai que pour le moment elle était juste mon amie, ma seule amie pour être plus exacte, et peut être que j'en avait trop fait, toutefois, c'était ce que j'avais en tête par rapport à elle, elle me faisais ravoir des sentiments que je ne ressentais pas avant, du genre de la joie et peut être un peu d'embarras en ce moment même, alors que je la regardais, en conclusion, je ne savais pas trop quoi lui dire, je me grattais donc la tête un moment, je devais quand même lui donner le bracelet, qui était d'ailleurs assez jolie, le roi avait fait un beau travail, je m'approchais alors d'elle et fit de mon possible pour essayer de lui prendre la main sans qu'elle n'ai pas peur de mon toucher, je fis alors au plus vite pour lui faire enfiler le bracelet et qu'il soit bien placer, et quand cela fut terminer, je relâchais sa main avant de reculer de quelque pas et de prendre la paroles.

"Je suis désolé Morrigan, peut être que ce que j'ai dit plus tôt à été un peu mal compris, néanmoins, il est vrai que depuis que je discute souvent avec vous, je me sens plus heureux et un peu moins détacher de ce monde, j'aurais peut être du ne pas être aussi élogieux, mais je n'ai pas pu m'en empêcher."

J'étais vraiment désolé de ce que j'avais dit, même si une infime partie de moi semblait être d'accord avec ce qu'ils avaient pensée, toutefois, je ne savais pas cela moi même, surtout du fait que c'était juste une petite voix dans ma tête que je ne semblais même pas entendre, j'attendis donc une réaction de sa part, un peu nerveux de ce qui allait se passer, même si au fond de moi j’espérais qu'elle n'ai rien pris de trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 30 Jan - 18:43

J’avais quand même dû finir par rejoindre Aster, je ne pouvais pas rester éternellement près de l’eau. Il avait alors franchit la courte distance qui nous séparait encore et avait pris ma main. Cette fois j’avais frémis et m’étais crispée, mais je n’avais pas retiré ma main alors qu’il passait le bracelet à mon poignet avant de se reculer. J’avais remonté ce bracelet sous ma veste, je prendrais le temps de le regarder en détail plus tard… Surtout que, maintenant, la conversation difficile allait commencer… Il venait d’ailleurs de prendre la parole, me disant maintenant qu’il était désolé d’avoir dit ce qui avait finit par provoquer ce quiproquo. Il me disait cependant que depuis que nous nous parlions, il se sentait plus heureux et le coin de mes lèvres avait légèrement tressauté. Il avait aussi dit qu’il n’avait pas pus s’empêcher d’être aussi élogieux envers moi et j’avais alors légèrement baisser la tête, un peu mal à l’aise, je ne savais pas vraiment quoi lui répondre.

« Ce n’est rien… Je n’aurais pas dû m’emporter aussi rapidement pour le détromper, mais… C’est assez compliqué… Et excuse moi de les avoir amené ici… Je n’avais pas vraiment d’autres choix. »

J’avais alors soupiré, puis, j’avais détourné les yeux vers les restes des deux défunts. Il avait dû prendre des vies à cause de moi, je m’en voulais un peu… Mais, je le lui avais dit, je n’avais pas d’autre choix… Et oui, je l’avais tutoyé, mais, puisque nous étions amis maintenant, j’estimais que je pouvais bien le faire. J’avais alors fait signe à mon ami de me suivre et j’étais simplement retourné vers les chaises où nous prenions place la plupart du temps. Je m’étais alors laisser choir sur l’une des chaises et m’étais penchée en avant, les coudes posés sur les genoux. Puis, je me pris la tête entre les mains et je soupirais doucement avant de me passer une main dans la nuque.

« Tu sais, je ne sais même pas si je suis encore capable de vraiment faire conscience à quelqu’un au point de baisser ma garde… Je ne sais même pas si je suis encore capable de vraiment m’attacher à quelqu’un… J’ai vécu trop de choses. Deathbringer… Mon père… C’était vraiment un monstre tu sais. Tout ce que ses fidèles ont pus te dire ou ce que j’ai pu sous-entendre, ce n’était que la partie immergée de l’iceberg. »

Encore une fois, j’avais voulu montrer une certaine honnêteté, mais les mots ne sortaient pas… Je ne pourrais pas laissez quiconque me toucher sans que je cesse d’assimiler tout ça à mon père. Je l’avais laissé me porter sans entrer en crise de nerf, je ne comprenais toujours pas ce qui avait pus provoqué cette exception… Il y avait décidément tant de chose que je ne comprenais pas. Je m’étais alors redressée, puis penchée en arrière, jusqu’à être adossé au dossier de ma chaise, puis, je levais les yeux vers un coin de ciel bleu. Maintenant que je m’étais fais à la liberté, j’aimais tellement voir le ciel… et sentir la nature autour de moi… Une larme avait coulé le long de ma joue, une seule… J’avais alors porté une main à ma joue, n’ayant pas vraiment compris pourquoi je demeurais chamboulée ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 4 Fév - 0:59

Oui, j'avais été désolé, elle semblais avoir eu du mal avec ce que j'avais dit plus tôt, alors autant dire cela n'est ce pas?, d'ailleurs, elle semblait presque s'excuser de s'être emporter aussi rapidement, bien que je ne voyais pas pourquoi elle faisait cela, elle n'avait rien fait, tout était de ma faute non, néanmoins, j'attendis qu'elle termine sa phrase, elle parla alors de ce qui c'était passé plus tôt et s’excusa encore une fois d'avoir emmener des gens ici, ce n'était pas sa faute encore une fois, elle avait surement voulu faire un effort pour chercher quelque chose dans une ville, et elle fut prise encore pour une mauvaise personne à cause de sa famille, il se gratta alors la tête avant de répondre.

"Ne vous en faite pas Morrigan, nous avons le temps de comprendre cela, et pour ce qui est des malotrus qui vont ont frappé, ce n'est que justice pour avoir abimé votre si beau visage."

Je ne mentais pas, elle était belle et j'aimais bien la voir, même si en ce moment il y avait un tout petit picotement dans mon cœur, quelque chose qui semblait vouloir être dit, mais cela faisait tellement longtemps que je ne pouvais plus savoir ce que c'était, elle partit alors se mettre sur une des chaises et je fis de même, m'asseyant calmement alors qu'elle semblait prendre sa tête entre ces mains pour réfléchir peut être à quelque chose, finalement, quand elle pris la parole, elle parla alors de ce qui c'était passer dans son enfance et aussi du fait qu'elle n'allait peut être jamais pouvoir s'attacher à quelqu'un, à ces mots, j'eus une étrange impression, je n'avais jamais vraiment été attacher à quelque chose dans ma vie, même pas un animal, cette notion d’attachement était quelque chose qu'elle seule pouvait vraiment m'expliquer, alors peut être qu'en continuant de passer du temps ensemble, aussi bien elle que moi allaient trouver ce que nous cherchions, cette idée semblait tellement intéressante que je ne pu m’empêcher de lui faire un petit signe de main avant de lui parler.

"Je n'ai jamais eut ce genre de sentiment, ce genre...d'attachement, alors je ne peux pas m'exprimer la dessus, néanmoins, vous êtes la seule personne avec qui j'ai quelque chose de plus que les autre, alors si vous pouvez me tolérer un peu plus longtemps, cela serait avec plaisir que nous voyons cela tout les deux."

Ce n'était pas quelque chose de simple, il fallait l'avouer, et elle avait tout les droit de refuser, néanmoins, j'avais fait un petit pas vers elle pour voir comment elle allait répondre, je ne voulais pas la forcer, mais au fond de moi j'avais peut être envie de la connaitre encore un peu plus et de l'aider à combler certain vide dans son cœur et son âme, même si je ne me rendais pas compte de l'importance de ce que je pensais en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 4 Fév - 2:48

Il me demandait de ne pas m’en faire, ajoutant que nous avions le temps de comprendre. Pour l’heure, je n’estimais pas vraiment pas vraiment avoir à comprendre quelque chose. Je savais que quelque chose en moi était brisée… Quelque chose qui me rendait le contact des autres intolérable et qui me ferait, j’en était sur, hurler à d’autre contact. Enfin, je n’avais encore personne près à avoir ce genre de contact avec moi… Après tout, dans la plupart des esprits je n’étais pas Morigan, mais la fille de Deathbringer Je n’étais pas jugé pour ce que j’étais et ce que je faisais, mais pour les crimes et la monstruosité de mon géniteur Etais-je défaitiste ? Ce qui s’était passé ce jourd’hui me prouvait hélas que non… Aster cita ensuite les malotrus qui m’avaient frapper et j’avait alors soupiré doucement présentant qu’il allait encore me complimenter. Et cela ne manqua par car il dit que ce qui leur était arrivé n’était que justice pour avoir abîmé mon beau visage. J’avais beau m’y attendre, je n’avais pas pus m’empêcher de rougir.

« Ce n’est pas grand chose, d’ici demain je n’aurai même plus de trace de cela, je cicatrise vite… J’ai toujours cicatrisé vite. »

Lui avais-je certifié, un peu mal à l’aise. Il disait qu’il me trouvait belle et moi j’avais du mal à croire qu’on puisse vraiment penser une telle chose sur moi… Je sentis alors mon cœur louper un battement et je décidais de ne pas y prêter plus attention que ça, c’était  déjà bien assez compliqué ainsi. Puis, nous avions été rejoindre les chaise et j’avais encore évoqué mon passé, mais encore une fois, il semblait bien décidé à le mettre de coté. Mon sombre passé faisait pourtant de moi ce que j’étais et peut être que si il avait été différent, je marcherais sur les pas de l’ancien empereur noir… Peut être que je serais la figure de proue de ces rebelles dont j’avais déjà vaguement entendu parler. Enfin, cela n’avait aucune importance pour le moment. Cependant, alors que je chassais les rebelles de mon esprit, il me fit un signe de la main. Puis, il me dit ne jamais avoir eut ce genre d’attachement et ne pouvoir s’exprimer là-dessus, j’avais soupiré, ne m’étendant pas pour autant sur le sujet. Cependant, lui oui. Il disais que j’étais la seule personne à avoir quelque chose en plus que le autre et j’avais légèrement soupirer avant de détourné les yeux, gênée. Il m’avait alors proposé que l’on tente quelque chose si je pouvais le tolérer plus longtemps et je n’avais pus réprimer un gémissement de détresse avant de m’expliquer.

« Ce n’est pas que je veux te repousser Aster, mais je ne pense pas que ce sera possible… Ce n’est pas en l’air que je dis que je pense ne pas supporter d’attachement, tu as bien vu mes réactions lorsqu’on me touche… Je suis désolée… Mais cela ne veux pas dire que je ne viendrais pas te voir et que nous ne passerons pas du temps ensemble… D’ailleurs, tu peux me tutoyé, nous sommes amis après tout. »

Oui et j’espérais que nous le resterions malgré ce que j’avais dis. En attendant, je restais toujours en partie repliée sur moi-même. Je me sentais un peu mal dans ma peau, mais avec tout ce qui venait de ce passé, j’estimais ça tout à fait normal. J’avais alors soupirer, puis j’avais détourner les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 5 Fév - 18:43

D'accord, elle cicatrise vite, mais cela revenait au même, elle avait été toucher, alors cela ne m'avais pas plus, également, j'avais encore une fois complimenter mon amie, et cela l'avais fait rougir de nouveau, cela me rendais un peu content, même si je ne comprenais pas trop pourquoi, alors j'allais surement continuer de faire cela, et puis, par rapport à ce qu'elle avait dit plus tôt, même si elle était la fille de ce Deathbringer, cela m'étais un peu égal, il était mort et je ne l'ai jamais connu, et quoi que pouvait dire les nécromancien qui étaient venu avant, je n'étais ni sa réincarnation, ni même son enfant, la seul famille qu'il avait eut se trouvait devant moi, et il l'avait un peu abandonner.


Puis finalement, face à ce que j'avais proposer plus tôt, elle eut une réaction assez particulière, comme si elle avait eut peur de moi ou de ce que je voulais faire, je n'avais alors pas bien compris, que c'était il passé entre elle et son père pour faire ce genre de chose, d'un certain côté, je n'avais pas envie de savoir, bref, elle m'expliqua alors que c'était juste qu'elle ne pouvait pas le supporter, d'ailleurs, cela ne semblait pas l’empêcher de rester mon amie et elle me demanda de la tutoyer, quelque chose que je n'avais pas trop l'habitude de faire, je me grattais alors la tête un moment, me demandant vraiment si j'étais capable de faire cela, mais autre chose me venait en tête aussi, je souhaitais qu'elle surmonte cette peur, peut être qu'en commençant assez ba, comme un petit toucher sur le poignet, elle n'allait pas prendre peur?, j'étais incertain de la chose, mais peut être qu'avec un peu de volonté elle n'allait pas fuir, je m'étais donc approcher et avait poser ma main sur son poignet sans prévenir, peut être que cela n'était pas la meilleur solution, mais en tout cas cela était un essai que j'avais en tête pour l'aider.

"Puisque je suis ton amie, cela ne te dérangerais pas que j'essaie de t'aider à surmonter ce qu'on t'a fait?"

C'était pourtant quelque chose de simple, et peut être que je ne réalisais pas la profondeur des marques qu'il avait pu lui infliger, mais je voulais essayer de l'aider, c'était plus fort que moi, elle était la seule personne avec qui le monde était moins gris, peut être parce qu’elle était ma seule amie?, ou alors peut être quelque chose de différent, quoi qu'il en soit, c'était le moment de vérité pour voir jusqu’à quel point elle pouvait avoir peur d'un contact, bien que le mien n'était pas humain, peut être que d'ailleurs cela allait jouer en ma défaveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Ven 6 Fév - 0:54

Pour moi, cette petite histoire, ce n’était pas grand chose… En fait, je ne leur en voulais pas, j’estimais même que c’était normal qu’ils agissent ainsi envers moi. Je payais pour mon père, c’était normal puisque lui ne pouvait plus payé des conséquences de ses gestes… Probablement qu’il ne comprendrait ce que je pensais et la façon dont j’agissais à ce sujet. Mais je m’estimais être dépositaire d’une sorte de rédemption de mon père… Inutile de me demander pourquoi je pensais cela, je ne le savais pas moi-même. Inutile de lui en parler donc puisque je serais incapable de lui expliquer, alors autant ne même pas essayer de le faire. Je repoussais une mèche de mes long cheveux ébènes sans un mot de plus quand à ce qui venait de se passer…Aux ennuis que je lui avais attiré et je restais encré sur ce point de vue.

J’avais alors tout simplement refuser à ce que nous nous rapprochions plus, c’était trop compliqué pour moi… Il ne pouvait pas savoir, personne ne pouvait savoir et je ne souhaitais à personne. Enfin, je lui avais confirmé que cela ne nous empêcherais pas pour autant d’être amis, je lui avais même demandé de me tutoyer, après tout, si nous étions ami, c’était la moindre des choses que d’agir ainsi, n’est-ce pas. Je m’étais alors plongée dans mes pensées et ne l’avais pas vraiment sentit se rapprocher avant qu’il ne touche mon poignet. Je ne m’étais retenue de hurler que de justesse. Cependant, j’avais sentit un long frisson d’effroi avant de dégager ma main et de lui lâcher, un peu plus froidement que je ne l’aurais voulu :


« Ne fait plus jamais ça ! »

Mon regard avait légèrement viré au noir, mais je ne m’en rendais pas compte. Je ne supportais pas qu’on me touche et il l’avait fait. Du coup, je n’avais même pas écouté et ne réalisait donc pas vraiment qu’il m’avait proposé son aide. Je sentais toujours ce frisson glacé dans mon dos qui me donnait envie de hurler. Je savais que mes bras était couvert de chair de poule comme je savais et sentait mes cheveux se hérisser dans ma nuque. J’avais décidément une sainte horreur qu’on me touche, peut être que c’était aussi un de ses buts secondaires… Qui pouvait savoir avec lui, il avait l’esprit tellement tordu… Soit, je m’étais alors un peu éloignée de lui avant de reprendre la parole.

« Je viens pourtant de te dire que je ne supportais pas qu’on me touche… Alors pourquoi tu n’as pas pu t’empêcher de le faire… et sans me prévenir en plus. »

Les ténèbres habitaient toujours mon regard sans que je n’en sois vraiment consciente, tout comme je n’étais pas consciente que ma magie noire fût à nouveau dans un pic de puissance, puisque ma peur l’avait toujours renforcé… tout comme ma colère probablement, mais je ne m’étais jamais vraiment mise en colère. Soit, quoi qu’il en soit, j’avais détourné les yeux les masquant sous ma frange de cheveux ébènes, évitant soigneusement de le regarder maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 11 Fév - 18:45

Habituellement, je ne faisais pas ce genre d'erreur, il fallait dire aussi que je ne parlais à personne, alors pour ce qui était des relations humaine, je n'étais pas vraiment quelqu'un de sociale, elle était comme moi aussi, peut être même bien plus, à voir la réaction qu'elle allait avoir quand je lui avait toucher le poignet, à croire que son père lui avait fait quelque chose qui l'avait horrifié, je ne voyait que cela, après tout, de ce que j'avais pu entendre, il était quelqu'un qui était le mal incarné, tuant si il le voulait, violant si il le désirait, et faisant même des expérience sur des gens car il cherchait à se rendre toujours plus fort, je n'avais jamais compris comment les nécromancien de cet homme pouvait parler de cela avec le sourire, après tout, ils n'avaient été que des pions dans son échiquier, mais bref, ce n'était pas le moment de penser à cela.


Elle avait eut un frisson assez étrange, j'avais pu sentir cela, mais le pire fut ce qu'elle m'avais dit par la suite, je ne plus jamais faire cela, j'avais presque peur de comprendre, après tout, pourquoi semblait elle avait autant peur de moi, si cela n'avait été que des persécution simple, elle n'aurait pas eu ce genre de réaction, du moins c'était ce que je pensais, je n’étais pas un expert alors j'allais juste laisser cela comme je pouvais le voir, elle semblais étrangement froide maintenant, comme si j'avais commis l'irréparable, alors que je ne souhaitais juste que l'aider, elle s'éloigna alors pour me parler, elle n'avais surement pas du m'entendre, peut être qu'en me répétant..., non, cela semblait peut être un peu trop pour le faire de manière douce, il n'y avait plus qu'une chose à faire, et peut être qu'elle allait me haïr pour cela, je ne le supporterais probablement pas, du fait qu'après avoir gouter au joie d'une conversation et d'une amitié pareil, je ne pourrais surement pas revenir à ma solitude des plus mortel, je m'étais donc lever, et, chose qui allait probablement m'attirer pas mal de crie voir même d'afflux magique de sa direction, je lui pris donc ces deux poignet, j'avais assez de force pour ne pas la lâcher, et cette fois ci, elle avait intérêt de bien m'écouter, sinon je la tiendrait pendant un bon moment.

"Il faut que sa sorte Morrigan"

Si je me souvenais bien, cela s’appelait un traitement de choc, de devoir forcer quelqu'un à subir quelque chose jusqu’à ce qu'il comprenne que tout allait bien, et pour ma part, elle n'était pas assez forte physiquement pour me blesser, et côté magique, je pensais pouvoir supporter ce qu'elle allait me lancer, et si elle me blessais...on verra bien cela, d'ailleurs, peut être que je pourrais en profiter pour transformer ce qu'elle allait me lancer en énergie, je ne savais pas trop si j'en était capable, mais cela pouvait peut être être autre chose qui allait lui faire du bien, qu'elle se lâche enfin, par contre, elle allait surement crier ou me supplier, cela allait peut être ma faire du mal, mais je ne devais pas flancher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mer 11 Fév - 22:11

Je n’aurais pas pensé qu’il agisse ainsi, je lui avais pourtant dit avoir horreur qu’on me touche alors pourquoi ? J’avais envie de m’enfuir, de partir loin… En fait, j’avais même l’impression d’être trahis et ça me faisait mal, très mal. Je ne le faisais pourtant pas. Il était mon ami, ou du moins ce que j’avais de plus proche de ça… Mon premier ami finalement et cela me faisaient mal qu’il n’ait pas respecté que je n’apprécie pas qu’on me touche. Je m’étais alors un peu plus éloignée de lui : plus que jamais, j’avais besoin de solitude. Je fermais les yeux un instant, ce que me faisait mon père était beaucoup trop proche dans mon esprit à cause de cette action. Je ne pensais pourtant pas qu’il pourrait advenir ce qu’il advint ensuite.

J’avais détourné les yeux, un peu mal à l’aise de le regarder encore. C’est à ce moment là que tout s’était enchaîné. D’abord, j’avais sentis la présence d’Aster se rapprocher de moi un peu trop rapidement à mon goût. Puis, avant que j’ai pu réagir, il s’était emparé de mes poignets… Des deux cette fois. Mes yeux s’écarquillèrent d’horreur en même temps qu’ils virèrent ç un noir d’encre. Je sentis une pure panique s’emparer de moi au point que je laissais échappé un cri sonore. Je sentais mon cœur qui, en moins de quelques secondes avait accéléré son rythme, l’effet de la panique, je n’en doutais pas une seule seconde.  J’avais alors commencer à me débattre pour qu’il me relâche. J’étais vraiment brusque dans mes mouvements, mais je n’avais pas le choix, cela avait déclencher une peur panique en moi.


« Lâche moi Aster ! »

J’avais beau répété ces mots, il ne me lâchait pas. Sans que je puisse avoir aucun contrôle sur moi-même, je sentis les larmes me brûler les yeux avant de couler sur mes joues. Je passais à un degré supérieur de panique sans rien pouvoir faire contre. Vaguement, je l’avais entendu parler et j’avais vu rouge. Comment pouvait il estimer ça, il ne connaissait rien de moi ! Un grognement avait franchit mes larmes alors que je continuais de pleurer sans pouvoir m’en empêcher. En plus de me débattre, je commençais maintenant à lui donner des coups de pieds. Je perdais tout contrôle sur moi-même et sombrais doucement dans une véritable crise d’hystérie et il ne voulait toujours pas me lâcher.

« Tu ne peux pas savoir ce que j’ai vécu alors tu n’as pas à te mêler de ça. Lâche moi !! »

Je criais purement et simplement maintenant. Mais non, il ne me lâchait pas et je continuais de pleurer, en pleine crise d’hystérie alors que je continuais encore et toujours à me débattre et à lui donner des coups. Cette fois, je me sentais vraiment trahis. Je lui avais fait confiance et lui il me trahissait de façon honteuse. J’avais alors laissé échapper un gémissement alors que mes yeux se faisait totalement ténèbres cette fois. Je sentais la magie noire qui jaillissait sous mes doigts sans pouvoir l’en empêcher. Ce fut comme une explosion de ténèbres juste après que je lui ait encore une fois demander de me lâcher, d’une voix suppliante cette fois-ci. La magie noire se dégageait de moi en un voile opaque et toxique, probablement aussi mortel que n’aurait pus l’être son aura. Je sentis alors mes jambes se dérobées sous moi et, malgré moi, je m’effondrais, seulement retenue par l’emprise qu’il avait sur mes poignets. Je pleurais toujours, en détresse. Dans ma tête, je revivais mes cauchemars passé, ma vie près de mon père…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 12 Fév - 0:24

Cela n'avais pas été ma meilleur idée finalement, en même temps, je ne m'était pas attendu à quelque chose d'aussi brutal, non, soyons honnête, je savais très bien qu'elle allait faire une réaction face à cela, néanmoins, elle dépassait ce que je pensais qu'elle était capable de faire, moi et mes grande idée, pour une fois que je souhaitais aider ma seule amie, voila que tout se retourne contre moi, peut être que...non, ce n'était pas pensable, je voulais l'aider, elle était la seule personne à rester avec moi et à me parler, alors même si elle pensait que je l'ai trahit plus tard, au moins elle sera un peu plus calme et surement que cela lui aura fait du bien...je n'ai pas vraiment envie de perdre mon amie.


Elle me demanda alors de la lâcher, et bien entendu, je ne l'avais pas fait, c'était pour son bien, il fallait que tout ce qu'elle avait sur le cœur sorte, toutefois, elle commençait à me mettre des coup de pied, cela ne faisait pas mal à cause de l'armure, mais bon, on pouvait clairement voir qu'elle n'aimait pas ce que je faisait, j'avais un peu mal au cœur de la voir pleurer ainsi, mais c'était ce que je devais faire pour elle, malgré ce qui se passait dans mon esprit et ma très grande envie de la relâcher maintenant, je ne le devait pas, toutefois, quelque chose allait changer légèrement mon approche, et cela fut au moment ou elle me lança que je ne pouvais pas savoir ce qu'elle avait vécu, il était vrai que c'était le cas, mais c'était du passé maintenant, elle était libre, enfin, pas pour le moment, mais il n'y avait plus rien de ce passé qui pouvait venir la hanté, il n'y avait juste que moi maintenant qui la tenais, et maintenant elle lâcha une grosse dose de magie sombre autour d'elle, ce fut alors par une action qui était aussi bien pour essayer de calmer ce voile toxique que pour la réconforter, mon cœur me lançant sans arrêt que c'était la bonne solution, je l'avais enlacer, quelque chose de très doux d'ailleurs, je ne savais même pas que j'étais capable de cela, par la même occasion, je fis autre chose que je n'avais jamais l'habitude de faire, lâcher un peu plus mon propre pouvoir pour essayer d'absorber le plus de cette brume possible, c'était cela ou il y aurait encore moins de vie dans les parage.

"Tout va bien Morrigan, il n'y a que moi maintenant, plus rien ne peux te toucher."

Mon esprit était un peu embrumer par pas mal de chose maintenant, entre ce que je lui racontais, ce que je faisais, et aussi la brume qui, malgré le fait que j'essayais de l'absorber, me blessais légèrement, je n'arrivais pas trop à penser bien, tout ce que je faisais, c'était de lui caresser la tête en la tenant contre moi, murmurant tout le temps que tout allait bien, que j'étais avec elle, sans même me rendre compte de ce qui se passait, il allait vraiment que je prenne un peu de temps pour voir la raison de cette attachement si soudain, cela était peut être un peu plus que de la simple amitié maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 12 Fév - 1:19

J’étais brisée et je le savais. J’avais mal jusqu’au plus profond de moi, de vieilles cicatrices que je croyais en partie disparues. Mes jambes s’étaient dérobées sous moi alors que j’avais perdu tout contrôle sur ma magie noire qui devint plus mortelle qu’elle ne l’avait jamais été. Sans que je ne puisse vraiment comprendre ce qu’il advint vraiment, Aster m’avait prise dans ses bras, me laissant aussi crispée que possible. Les larmes dégoulinaient toujours sur mes joues, si en temps normal il me trouvait belle, je ne l’étais certainement pas à l’heure actuelle. Je ne sais pas pourquoi cette pensée me passa par la tête et j’étais trop hystérique pour qu’elle s’y attarde plus d’une fraction de seconde. Au creux de ses bras, je tentais encore de me débattre, tant bien que mal puisque mes forces semblaient bien décidées à m’abandonner. Encore une fois, j’avais laissé échapper un petit gémissement de détresse, ça n’allait vraiment pas…

« Non, lâche moi, pitié… pas encore… »

J’avais les yeux fermés et ce n’était pas lui qui me tenait aussi fermement dans ses bras, mais mon père qui me maîtrisait alors que je tentais de le fuir. Quelque chose s’était alors brisé en moi et j’avais cessé de me débattre, me laissant aller dans ses bras alors que je rouvrais les yeux, tremblante et les larmes ruisselants toujours sur mes joues. Puis, la voix de l’homme avait attiré mon attention. Non, ce n’était pas Deathbringer, c’était Aster… J’avais alors fait de mon mieux pour me focaliser sur ses mots. Il n’y avait que lui, rien ne pouvait me toucher… Malgré moi, une partie de moi avait du mal à le croire… Mon père avait vraiment finit pas me traumatiser… Peut être que finalement, cette force que j’avais en moi m’avait destinée à être celle qui serait le plus brisé par ce monstre… Si c’était le cas, ça n’avait pas loupé. En fait, j’aurais peut être dû remercier le roi, si mon père avait survécu, j’aurais probablement retourner mes ténèbres contre moi pour m’ôter la vie…

Il m’avait fallu quelque temps pour parvenir à reprendre un minimum mon calme. Cependant, je n’avais plus le courage de me débattre… En fait, j’avais même l’impression que mon esprit était totalement vide pour le moment, comme si j’étais maintenant incapable de réagir. J’avais alors posé un regard bleu vide et un peu brumeux sur Aster alors que les larmes continuaient encore et toujours de rouler sur mes joues, je ne réalisais plus vraiment ce qui se passait autour de moi.


« Pourquoi ? Pourquoi tu as fais ça ? Pourquoi tu fais ça ? Je… je pensais que nous étions amis, mais tu ne vaux pas mieux que mon père finalement. »

Je ne réalisais pas vraiment la portée de ce que je disais, les lignes s’étaient passées trop vite dans ma tête et j’étais trop mal pour vraiment en avoir conscience. J’étais encore plus pâle que d’habitude, ce que je ne pouvais pas savoir. En attendant, je restais totalement amorphe, perdu entre souvenir et réalité… Mais c’était différent maintenant. Cette fois, je voyais clairement la différence entre les deux fragments de ma vie, le passé et le présent, mais j’étais comme perdue au beau milieu de tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 12 Fév - 4:05

Je ne comprenais pas, cette fois ci, j'avais fait quelque chose que son père n'avais pas du faire, alors pourquoi disais elle que c'était encore quelque chose, peut être qu'elle mélangeait ce qui se passait en ce moment, ou alors, il avait essayer de la maitriser de cette manière, ce qui était vraiment quelque chose de mal placer, quoi qu'il en soit, il y avait maintenant moins de brume et elle semblait avoir de plus en plus de mal à ce débattre, peut être que j'allais enfin finir par réussir à quelque chose, toutefois, tant que je n'étais pas sur qu'elle était capable d'avoir une conversation correcte avec moi, je n'allais pas la lacher, c'était maintenant trop tard pour faire marche arrière, soit je la soignais complètement, soit elle n'allait plus me parler et on ne se verraient surement jamais à l'avenir, et ce genre de vie, je n'en voulait plus du tout.


J'étais donc toujours à lui caresser la tête, je remarquais qu'elle la bougeait un peu de temps en temps, mais pour savoir, cela je ne le savais pas, après tout, il était assez compliqué pour moi de voir son visage, c'était un câlin que je lui faisais, pas une prise de combat, ma tête était surement au niveau de son épaule et je ne pouvais la voir que partiellement, elle était vraiment en larme, étrangement, même comme cela elle était belle, quelque chose n'allait pas chez moi décidément, néanmoins, quelque chose tiqua dans mon esprit, elle me demandait pourquoi je faisais cela, et quand je voulu répondre, elle rajouta que je n'étais pas mieux que son père, oh non, il n'était pas question qu'elle me compare à lui, j'étais beaucoup plus doux que cette homme, je n'avais même pas serrer pour lui faire un bleu, tout était calculer et elle me disais que j'étais comme son père?, non, j'allais surement haussé un peu la voix contre elle, mais Morrigan devait comprendre que c'était quelque chose qu'il ne fallait pas dire, surtout à cause de mes problèmes, je ne voulais pas du tout être comparer à un homme qui aimait semer la mort partout ou il regardait.

"Tu pense que ton père te prendrait tans ces bras si doucement?, ton père chercherait il à ce que tu lâche toute cette douleur au fond de toi pour que tu puisse mieux te sentir?, tu pense vraiment qu'un être qui cherche à tout prix à ce que tu puisse vivre plus paisiblement et qui pense que tu est la personne la plus importante de sa vie est aussi vil que ton père?, et bien je ne pense pas..."

Je m'étais un peu emporter et avait même un peu haussé la voix, je m'étais alors excuser peu de temps après, lui disant juste qu'elle n'avait pas à faire cette comparaison, il ne lui fera jamais de mal, tout ce que je cherchais était qu'elle déballe tout, et même si elle n'allait pas tout m'expliquer, au moins ce choc allait la rendre un peu plus heureuse, du moins c'était mon point de vue, après, il allait y avoir la question de mon fichu cœur qui me demande de faire certaine chose, mais bon, tant que cela concernait Morrigan, ce n'était pas trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Jeu 12 Fév - 12:36

J’étais tellement plongée dans un état second que je ne me rendais même pas véritablement compte qu’il me caressait la tête. Pour l’heure, j’étais complètement brisée et, si le conflit entre nous ne se désamorçait pas, je ne pourrais probablement plus avoir confiance en personne. J’en venais même à me demander si il ne valait pas mieux en finir. A une époque, j’avais fuit pour ma vie, après tout je n’avais jamais connu la vie dehors. Maintenant je savais et je ne savais pas si j’avais vraiment envie d’y vivre… C’était bien beau de penser à tout ça, mais il aurait déjà fallu qu’il me lâche pour ça. En attendant, j’étais toujours emprisonnée dans les bras d’Aster, sentant son souffle froid près de moi. J’avais alors serré les dents, restant complètement immobile et ne parvenant toujours pas à calmer les larmes qui continuaient encore et toujours à ravager mes joues sans que je puisse y faire quoi que ce soit. Je l’avais comparé à mon père sans vraiment m’en rendre compte.

Cette comparaison avait changé quelque chose. Aster avait alors haussé la voix conte moi et, comme un petite fille prise en faute, j’avais enfouit ma tête dans mes épaules, toujours aussi brisée. Il me posa des questions, me demandant si mon père agirait vraiment comme lui… Je n’avais pas besoin de réfléchir, mon corps lui-même se souvenait des réponses : Non, son père n’aurait jamais été aussi doux, il ne connaissait pas la douceur, juste la violence… Non, mon père ne s’était jamais fatigué à savoir mes états d’âme quand à ce qu’il me faisait subir, ça n’avait aucune espèce d’importance pour lui. Aster avait cependant déduit que quelqu’un qui puisse vouloir que je vive paisiblement et pour qui j’étais la personne la plus importante de sa vie ne pouvait pas être comme mon père… Ce n’était pas faux, Deathbringer n’avait toujours pensé que pour lui-même… Peut être que si j’avais été un garçon ou plus forte cela auraient changé les choses… Mais alors, il se serait probablement assurer que je marche dans ses traces. Le voile de ténèbres autour de nous s’était alors légèrement éclaircit pendant que je serrais les points. J’avais tellement mal au cœur. Et Aster s’excusait maintenant de s’être emporté, mais je n’aurais jamais dû faire cette comparaison… Ce n’était peut être pas faux… Mais quand il s’agissait de ça, mon cerveau déconnait systématiquement, je n’y pouvais rien…


« Tu n’aurais jamais dû te mêler de ça… Tu ne peut pas savoir ce qu’on ressent quand on est violée à de multiple reprise par son propre père… J’aurais voulu mourir, mais contrairement aux autres, j’étais trop forte pour ça… »

Voilà, c’était sortit… Et maintenant, mes pleurs se transformaient en sanglots. Encore aujourd’hui, j’avais envie de mourir en pensant à tout ce qu’il m’avait fais subir et, si il ne m’avais pas tenu ainsi dans ses bras, je serais probablement effondrée au sol. Mon père m’avait brisé et je doutais même d’être un jour capable de me reconstruire…d’être encore capable d’aimé… Cependant, un silence pesant s’était installé entre nous après cette révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mar 17 Fév - 18:23

Vraiment, je ne savais pas ce qui m'avais pris de lui parler comme cela, depuis que je la connaissais, il m'arrivais d'avoir de plus en plus d'émotions qui était humaine, peut être que je changeais aussi, en espérant bien entendu que cela soit en bien, quoi qu'il en soit, maintenant que j'avais dit cela, elle allait peut être réagir d'une autre manière, voir même s'ouvrir un peu plus à moi, cela serait une expérience assez intéressante, finalement, peut être que je n'étais pas si inhumain que cela, peut être que..., je m'étais arrêter en plein milieux de mes pensée, à voir tout ce que j'avais, je n'étais clairement pas humain, je ne devais pas me voiler la face autrement que ce qu'il y avait déjà dessus en ce moment, cette brume sombre et qui semblait vouloir manger toute vie, sauf la sienne.


Par ailleurs, elle semblait vouloir me dire autre chose maintenant, j'avais du la ramener un peu à la réalité, ce qui était une bonne chose, toutefois, ce que j'entendis me fis froid dans le dos, il l'avais violé, c'était atroce, je n'étais pas idiot, je savais très bien ce que cela voulait dire, et par ailleurs elle pouvait sentir que je resserrais un peu mon étreinte sur elle, comme pour un peu plus la soutenir, par ailleurs, elle sanglotais maintenant, ce qui me faisais un peu plus mal à mon cœur, mais je la soutenais, je continuais de faire en sorte qu'elle ne s'effondre par sur elle même, j'étais bien la seule chose qui la permettait encore de rester dans cette position, et maintenant un grand silence se faisait sentir, je ne parlais pas, je laissais mes gestes montrer ce que je pensais pour le moment, et elle allait surement sentir que je continuais toujours de lui caresser avec douceur la tête sans que le reste de mon corps ne fasse autre chose que de l'enlacer sans forcer, j'étais doux, je n'allais pas lui faire du mal, et cela allait rester pendant quelque minutes le temps qu'elle se rende finalement compte de ce qu'il se passait, qu'elle voie avec qui elle était pour le moment, mais il fallait quand même que je commente sur ce qu'elle m'avais dit, alors autant le faire.

"Oui, je ne sais pas ce que cela peux faire, et cela à du surement te marqué assez bien, toutefois, plus personne ne te touchera de cette manière maintenant, tant que je serais encore vivant, je ne laisserais personne abuser de toi de quelque manière, cela te va?"

Peut être qu'en lui donnais une autre excuse, un moyen pour qu'elle puisse focaliser ces idées sur une autre personne plutôt que sur son passé, peut être que cela allait lui faire du bien, alors j'allais faire en sorte qu'elle se focalise sur moi si jamais ce genre de pensée revenait, étrangement, cela était plaisant à pensée qu'elle se focalise sur moi, depuis quand j'avais ce genre d'idée aussi, il allait vraiment falloir que j'arrête de réfléchir aussi intensément à ce genre de comportement, je verrais bien ce qui va se passer une fois qu'elle se sentira mieux, et pendant ce temps, j'allais bien entendu continuer de l'enlacer, mais c'est que j'allais finir par être embarrassé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mar 17 Fév - 20:28

J’avais envie de hurler, mais je n’y arrivais pas et ce n’était pas uniquement dû aux larmes qui dévalaient le long de mes joues, ni même aux sanglots qui secouaient mes épaules. Ainsi, après ma grosse révélation, je m’étais simplement contentée de me murer dans le silence. Je sentais mon esprit qui se détachait de tout ce qui m’entourait. C’était aussi pour éviter ce genre de chose que j’avais toujours évité qu’on me touche avant aujourd’hui. En attendant, il ne m’avait toujours pas lâché. Ce fut peut être ce simple contact de bras engoncer dans du métal autour de moi qui m’empêchèrent de totalement me brisé, mais mon regard se perdit dans le vide dans le silence qui s’installait maintenant autour de nous. Il continuait encore et toujours de passer une main dans mes cheveux, me caressant la tête. Mes sanglots s’étaient peu à peu calmés alors que je demeurait, brisée, dans les bras de cet homme qui était ce que j’avais de plus proche d’un ami. Puis une voix retenti et je clignais légèrement des yeux, le cœur peut être un peu trop serré. J’avais encore envie de pleurer, mais cette fois, les larmes ne semblaient plus parvenir à couler sur mes joues… et je me sentais toujours incapable de hurler, même si j’en aurais probablement eut besoin. J’avais toujours le regard perdu dans le vide et il me fallu plus de temps que d’habitude pour pouvoir véritablement comprendre ce qu’il me disait.

Il me fallu donc un temps pour comprendre qu’Aster avouait ne pas pouvoir savoir ce que l’on ressentait à vive mon passé… Je ne le souhaitais à personne au point de préférer prendre une vie plutôt que d’infliger ce sort… Peut être que sur le long terme il aurait fait de moi un assassin spécialiser dans les assassinats de femmes… Enfin, on ne pourrait jamais le savoir et c’était très bien ainsi. Il m’avait également affirmé que plus personne ne me toucherait maintenant, pas tant qu’il ne serait pas vivant. Cela m’avait légèrement choqué et j’avais alors cligné des yeux, sans trop savoir quoi faire. Si j’avais été dans mon état normal, j’aurais probablement sérieusement rougie, mais je n’étais pas dans mon état normal alors cela ne me ramenait que légèrement à moi. Il me promettait sa protection tant qu’il serait encore vivant et m’assurait qu’il ne laisserait personne abuser de moi de quelconque manière que ce soit… J’avais alors eut un rire glacé, un rire jaune.


« Mais tu ne seras pas toujours là, tu n’étais pas là tout à l’heure… Comment crois-tu que tout cela ait commencé ! » J’avais esquissé un geste en direction des squelettes, maintenant réduit en poussière. « Comment crois-tu que j’ai perdu le contrôle de ma magie noire au point de tuer au lieu de la détourner en autre chose. »

Cette fois, je profitais qu’il me maintenait debout et ne me tenait plus fermement pour me dégagée d’un mouvement brusque. Si ce contact ne me hérissait pas le poil, j’avais juste besoin d’air, d’un peu d’espace. Je m’étais alors éloigner de lui de quelques pas alors que mon esprit recommençait à peine à s’éclaircir, lentement, trop lentement… Qu’était-je en train de faire ? N’était-je pas en train de me précipiter sous son influence en même temps que sous sa protection ? Elle serait probablement moins nocive que celle de Deathbringer certes… Mais ce n’était pas ce que je voulais… Et qu’est-ce que je voulais ? Je ne savais pas vraiment en fait… Avec tout ça, j’avais l’impression de tout avoir oublié… J’étais toujours dans une sorte d’état second et ne m’en rendait pas réellement compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Sam 21 Fév - 14:41

Je ne voyais plus trop quoi lui dire, il fallait comprendre, je n'étais pas quelqu'un avec beaucoup de possibilité quand il s'agissait de parler avec une autre personne, alors avec une amie, cela était plus complexe, par ailleurs, avec ce que je ressentais au niveau de mon cœur, je ne comprenais pas certaine autre chose, alors au final, j'allais surement manquer de conversation et cela n'allait plus trop mener quelque part, c'était peut être ma limite, néanmoins j'avais un peu espérer que cela suffisait pour qu’elle se sente un peu mieux, il le fallait, sinon cela allait surement mal se finir dans notre relation, d'ailleurs, on pouvait qualifier ce que j'avais fait de quoi exactement, je ne comprenais pas moi même, j'avais juste sentis cette envie de l'aider, qu'importe si cela pouvait paraitre étrange.


Finalement, quelque chose chassa tout ce que je pouvais penser en ce moment, elle m'avais certifié que je n'allais pas pouvoir rester avec elle tout le temps, comme dans le cas de tout à l'heure, c'était la vérité, mais peut être que si elle restait un peu plus avec moi?, non, c'était trop égoïste de ma part, et c'était peut être pour cette raison et également pour ce flux étrange de pensée que je ne répondis rien, la laissant juste se dégager avant qu'elle ne s'éloigne légèrement, peut être cherchait elle à mettre un peu d'ordre dans sa tête, dans un certain sens, j'avais surement besoin de faire la même chose, le silence s'installa alors que je ne faisais rien d'autre que de la regarder, c'était compliqué et aussi bien mon cœur que ma tête semblait s'embrouiller mutuellement, finalement, je ne lui répondit qu'une dernière chose, que cela ne me dérangerais jamais de rester tout le temps avec elle, puis je fit demi tour vers mon siège, m'y installant avant de réfléchir, étrangement, je ne me souvenais pas du reste de cette journée, peut être que cela avait été trop pour moi, ou alors que le reste n'était pas vraiment important, quoi qu'il en soit, je n'allais pas bouger tant que je n'aurais pas une réponse correcte dans ma tête.


Combien de temps c'était il écoulé depuis cette conversation?, moi même je l'ignorais, en fait, il y avait une raison assez simple à cela, une raison assez idiote aussi, je m'étais endormi, personne n'étais venu me voir pendant les quelque jours, alors en conclusion je pris sur moi pour peut être voir qu'elle avait besoin de plus de temps, la fatigue était un concept inconnu pour moi, toutefois, il m'arrivais de dormir un peu pour passer plus vite les moments long, bien entendu, si jamais on me parlais ou alors qu'on me touchais, j'allais me réveiller, mais qui serait capable de faire ce genre de chose, Morrigan étais bien la seule, par ailleurs, une chose assez étrange arrivait à chaque fois que je m'endormais, je ne pouvais pas savoir, on ne peux pas se voir alors que l'ont dors, en effet, comme un relâchement général, ce qui constituait ce brouillard autour de moi, à savoir ma propre chevelure, se relâchait pendant mon sommeil, laissant mon visage à découvert et à la vue de...personne, personne sauf une ne pourra voir cela, triste n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan
Vagabonde
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Sam 21 Fév - 15:55

Je m’étais esquivé et le silence s’était installé entre nous. Il ne semblait pas avoir compris ce que j’avais sous entendu… Tant mieux. J’étais resté un moment debout, à l’écart, un peu prostré par ce que j’avais enduré. Finalement, mon vortex s’était ouvert et j’étais rentré chez moi. Comme toujours, mon corbeau m’avait accueillit et je l’avais renvoyé à son perchoir, j’avais eut beaucoup trop de contact pour la journée. Je m’étais alors laissé choir sur mon lit pour m’endormir presque aussitôt. Les jours qui suivirent, je ne pris même pas la peine de manger, ni même de me lever. Je demeurais simplement allongée sur mon lit les yeux rivé sur le bois et l’entrelacs de racines qui faisait mon plafond… Puis, alors que mon esprit s’apaisait au sujet de tout ça, arrivèrent les cauchemars.

Je voyais le roi venir à moi avec un visage sévère, me reprochant d’être la cause de mort, il m’avait demandé d’aider Aster avec son pouvoir. Au moment où la sanction tombait, je me réveillais en sursaut. Ce matin là, je m’étais retrouvé au sol tellement mon réveil avait été violent. Je ne pouvais plus retarder les choses. Tout n’était pas encore limpide dans mon esprit, mais au moins j’y voyais plus clair et c’était mieux que rien. Je m’étais alors enfin décidé à me levée et m’étais traînée jusqu’à mes réserves. J’avais trouvé un paquet de barre de céréales et quelques lanières de viande séchée. Ce serait mieux que rien et, de toute façon, je n’avais pas grand appétit. Alors, je m’étais accordé quelques minutes pour me rafraîchir et me changer, puis, je m’étais emparée de mon sac, sans même vraiment prendre conscience de ce qui pouvait se passer. J’avais alors créer un portail, puis, je l’avais simplement franchit, sans crainte des ténèbres. Pour moi, ils étaient comme l’air que je respirais. J’étais sortie de mon portail dans la zone d’influence de l’aura d’Aster. Il me fallu alors peu de temps pour le voir endormit.

Il me fallu quelques seconde de plus pour réaliser que cette brume sombre ne couvrait plus son visage. J’avais senti mon cœur se serrer légèrement alors que je m’étais rapprochée, curieuse de le voir plus en détail. Il était beau… encore plus beau que sur la sculpture que nous étions parvenu à faire de son visage. Sans savoir pourquoi, je m’étais penchée près de lui et, avant même de réaliser mon geste, j’avais tendu la main vers sa joue pour la caresser. Je l’effleurais à peine quand un croissement me fit sursauter et faire quelques pas en arrière en me relevant. Mon sursaut avait peut être fait que ma main avait touché sa joue de façon plus prononcée, je ne savais pas, cela s’était passé assez vite et il y avait autre chose qui me perturbait : Un oiseau ? Dans son cercle d’influence ? Puis je réalisais que les bruits venaient de mon sac et mon sang se glaça alors que je l’ouvrais vivement pour découvrir que mon corbeau s’y était niché.


« Qu’est-ce que tu fais là ! Vas-t-en, vite ! »

Il était mon seul ami, avant que je rencontre Aster, et je ne voulais pas que l’aura de ce dernier ne le tue. D’ailleurs, pour le coup, je ne faisais pas attention à lui le moins du monde, j’étais bien trop occupé à lutter avec ce volatile qui ne voulait décidément pas partir. Le corbeau croissa maintenant de plus en plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aster
Questionnable
Inconnu
Eternia
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 31
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   Mar 24 Fév - 2:45

On pouvait vraiment croire que j'hibernais au lieux de dormir, après tout, je semblais si apaisé, si calme, d'accord, j'étais toujours calme, mais dans ce cas la, je semblais sans vie, on pouvait même voir mon visage, comme si tout pouvoir se stabilisait lors de mon sommeil, ce qui était assez amusant à percevoir, quoi qu'il en soit, elle avait pu voir mon visage, quelque chose que je n'avais pu qu'entrevoir avec ce qu'elle m'avais fait auparavant, même si depuis peu, je l'avais ranger un peu plus loin, voulant réfléchir un peu sur moi même, sur ce que j'avais fait sur elle, j'avais vraiment été trop loin, mais il n'y avait que cela que je pensais qui allait fonctionner, alors bon, peut être qu'un jour elle me pardonnera, en attendant, je pouvais toujours dormir, oui, juste dormir, je ne voulais pas tuer autre chose...


Finalement, une sensation étrange parcouru ma joue, un endroit que je ne savais même pas qu'il était possible de toucher, puis il y eut se fort bruit, que je reconnu assez vite comme la voix de mon amie Morrigan, puis un autre son, cela ressemblait à un corbeau, mais à mesure que je reprenais conscience et que la fumée revenais sur mon visage, je ne ressentais pas d'autre forme de vie, enfin, pour être exacte, je ne ressentais pas d'autre source d'énergie à prendre, juste un corbeau, c'était plaisant de voir une forme de vie qui ne pouvait pas mourir en ma présence, je relevais donc juste la tête, regardant le corbeau luter contre mon amie, finalement, je me levais, elle allait surement me voir bouger, et je tendis une main vers elle avant de l'arreter à mui chemin, serrant le poing avant de baisser le bras, non, j'en avais trop fait la dernière fois, elle allait surement ne plus me vouloir comme ami, mais en tout cas, je devais faire en sorte qu'elle n'ai pas peur pour son partenaire animal, je trouvais d'ailleurs sa couleur assez jolie, je n'avais pas l'habitude de voir des corveau après tout, alors je pris juste la parole.

"Bonjour Morrigan, je susi heureux de te revoir, ne t'en fait pas pour ton partenaire animal, il semble qu'il soit immuniser contre mon aura, peut être et ce du à ton influence, dans tout les cas, tu peux être tranquile."

Voila, maintenant que j'avais dit cela, elle allait pouvoir se relacher un peu plus, même si bon, elle allait surement être sur ces gardes quand à ce qui c'était passer la dernière fois, c'était pour cette raison que je ne m'approchais pas d'elle, je restais à la même distance, la regardant juste, c'était triste et j'avais l'impression d'avoir un peu mal au coeur, mais j'allais supporter, c'était pour la revoir que je ne voulais plus forcer les choses, laisser un peu de temps allait peut être l'aider, et pour ma part, je continuais juste de la regarder, content de la voir, pour le moment, cela était suffisant, c'était à elle de me montrer ce  qu'elle souhaitait faire, ne voulant pas la forcer et qu'elle parte aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'occulte rencontre la mort....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'occulte rencontre la mort....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Eternia :: Fôret du sombre-
Sauter vers: