Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Lun 18 Aoû - 20:39

Koyori se mordilla un peu la lèvre quand Jessica lui demanda de lui apprendre à nager… Pouvait-elle vraiment le faire ? Elle qui n’avait jamais vraiment appris à nager si ce n’est quand un jour ses dresseurs l’avait jeter dans un bassin pour la calmer… Il avait alors bien fallu qu’elle se débrouille pour rester en surface et surtout, pour ne pas se noyer. Elle n’était donc pas la meilleure nageuse qui soit, même si, sur le long terme, elle s’y était habituée. La brunette tourna alors les yeux vers son compagnon, puis, elle hocha la tête et pris la parole d’une voix calme :

« Si Mickael veux bien me donner un coup de main pour ça, je veux bien qu’on t’apprenne oui ou qu’on essaie en tout cas. »

Elle ne souriait pas, mais c’était le cas chaque fois qu’elle parlait de son passé. Elle ne souriait pas, mais cela ne voulait pas non plus dire qu’elle ne faisait pas preuve d’une douceur et d’une patience étonnante. La féline resta où elle était, assise aux cotés de sa belle-sœur sans trop savoir quoi faire. Et ce fut Jessica qui fit une diversion en leur disant qu’elle allait mieux. Puis, elle demanda à aller voir ce que la mère de Koyori faisait. Cette dernière se dirigea alors vers la fenêtre et regarda dehors en se mordillant la lèvre. Elle vit alors que sa mère était toujours perchée sur un arbre près de là…

« Je ne sais pas Jessica. Quand j’arrivais ainsi à mon arrivée, c’est que j’avais besoin d’être seule… Elle n’a pas dû l’être beaucoup avant aujourd’hui, du moins, pas pour avoir un peu de temps à elle. »

Koyori posa la main sur le carreau et soupira légèrement avant de se passer une main derrière la nuque sans trop savoir ce qu’elle pouvait faire de plus maintenant. Elle voulait laisser le temps à sa mère de se retrouver elle-même avant d’affronter le retour à une vie plus paisible… La féline se détourna alors de sa mère et soupira légèrement en retournant simplement près de son compagnon, puis un éclat passa dans son regard et elle esquissa un sourire.

« Par contre, on peut sûrement lui préparer une chambre à elle ? Je ne sais pas si elle avait ça là-bas, mais ça lui ferait sûrement du bien. »

La Neko avait dans l’idée de préparer son ancienne chambre pour sa mère puisqu’elle avait peu à peu dégager cette dernière pour s’installe un peu plus officiellement dans cette de son compagnon. Il suffirait donc de changer les draps et d’y emmener leurs affaires, les deux sacs qui étaient on ne sait où maintenant. Sûrement dans la chambre de Felyss ou près de cette dernière.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Jeu 21 Aoû - 14:27

La première proposition de Koyori n'était pas si compliqué de sa part, sachant qu'il avait eut une vie scolaire normal, il avait pu apprendre à nager sans trop de problème, bien entendu il n'était pas un nageur d'exception, mais il se débrouillait, il fit alors un signe de tête en gardant le sourire, voyant très bien que sa compagne avait du penser à quelque chose qui ne lui faisait pas trop plaisir, il serra alors un peu la main qui tenait la sienne, lui donnant un peu de courage, il était la pour elle, alors il n'y avait plus de raison d'être comme cela, enfin, c'était peut être plus fort qu'elle, en tout cas il était toujours la lui, puis, pendant que Jessica était revenue sur sa chaise roulante et qu'elle avait demander pour Ayla, Mickael avait regarder Koyori et eut un petit sourire amusé, il s'en souvenait encore, même si elle avait été un peu difficile, cela restera pour lui un bon souvenir.

"Belle-sœur avait été aussi comme cela?"
"Oui, ce n'est pas facile de s'adapter à un environnement totalement différent, il faut lui laisser le temps d'accord?"
"D'accord!"

Mickael eut alors un petit rire alors que Koyori revint vers elle, un petit sourire sur son visage, lui disant alors qu'ils pouvaient toujours lui préparer une chambre, elle semblait déjà avoir une idée sur l'endroit, alors il allait juste l'aider, la question était maintenant de trouver les affaires de sa mère, ce qui n'était pas plus compliqué que cela, elles devaient être soit près de Felyss, soit pas très loin de l'entrée.

"Je trouve que c'est une très bonne idée ma chérie."
"Moi aussi je veux aider."
Oui Jessica, tu peux aussi aider."

Mickael se leva alors et aida sa compagne à se lever, attendant de voir son plan d'action, c'était quand même quelque chose qu'on ne pouvait voir que chez les Syn, une famille si unit semblait si rare dans ce monde, surtout une composé de différente races...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Ven 22 Aoû - 13:39

Koyori sourit doucement en entendant Mickael et en repensant à ses première fuite, son poignet foulé et cette première nuit couchée au sol auprès du feu… avec son compagnon qui ne l’était alors pas encore et qui avait déposé cette épaisse couverture sur ses épaules… Sa couverture… qui était avec Felyss pour le moment. Une ombre passa encore dans son regard si sombre. Puis, ils étaient tous tombés d’accord sur ce qu’ils devaient faire maintenant : préparer son ancienne chambre pour sa mère. Elle laissa alors un nouveau sourire se poser sur ses lèvres alors qu’elle repris la parole d’une voix douce :

« Alors, nous allons lui préparer mon ancienne chambre, elle n’est pas loin de celle de Felyss et elle est confortable après tout… Je vous laisse y aller… Je vais aller chercher les sacs de Mama. »

Rapidement, elle avait posé un baiser au coin des lèvres de son compagnon avant de filer, laissant seuls le frère et la sœur, alors qu’elle-même alla se glisser dans la chambre de sa propre sœur. Quand elle poussa la porte, cette dernière leva aussitôt la tête pour la regarder de ses yeux écarlate. Koyori soupira doucement, puis, elle vit les sacs dans un coin, mais, au lieu de partir avec les sacs, elle s’assit près de sa sœur.

« Tu ne dors pas Felyss ? »
« Pas sommeil. »
« C’est difficile d’être ici pour toi. »
« Oui… »
« Ne t’en fait pas, il ne t’arrivera plus rien ici, Mickael est gentil et lui et sa sœur ne te feront jamais de mal. »
« C’est toi sa favorite. »


Koyori se crispa et ferma les yeux un instant, une légère rougeur étant tout de même présente sur ses joues. La jeune femme chat soupira doucement, puis elle secoua simplement la tête, toujours sans toucher sa sœur.

« Pas sa favorite, sa compagne. »
« Compagne ? »
« Ça veux dire qu’il n’y a pas des actes entre nous, mais aussi des sentiments, des sentiments très forts. »
« Tu l’aimes ? »
« Oui… »
« Et lui aussi ? »
« O…oui… »
« Moi aussi j’aimais mon Maître. »
« NON ! Tu le pensais peut être, mais je suis sûr que non, tu as encore beaucoup à apprendre Felyss. »


Felyss baissa la tête et se cacha sous sa couverture. Koyori soupira, puis, elle se leva et alla récupérer les sacs qu’elle pris sur ses épaules avant de tourner les yeux vers sa petite sœur avant de lui adresser l’ombre d’un sourire.

« Apprend à te connaître toi-même, pas ce qu’on à fait de toi. On aura probablement l’occasion d’en reparler. A plus tard Felyss. »

Et elle laissa sa sœur derrière elle, allant simplement rejoindre Mickael et Jessica dans son ancienne chambre, se retrouvant à nouveau assaillit par une foule de souvenir. Koyori s’était alors légèrement mordillé la lèvre puis, laissant aux Syn le soin de changer les draps de lit, elle avait entrepris de commencer à ranger les vêtements, jusqu’à tomber sur les premiers billets.

« Que… »

Elle avait alors froncé un sourcil et tourner son regard vers son compagnon pour avoir des explications.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Ven 22 Aoû - 22:17

La situation était la suivante, Mickael et sa sœur Jessica étaient maintenant dans l'ancienne chambre de Koyori, voulant l'arranger pour que sa mère puisse y dormir tranquillement, comme elle était proche de celle de Felyss, c'était un bon compromis et il fallait juste esperer qu'elle n'ai pas trop de problème pour se reposer avec son dos, ce fut donc après avoir répondu au petit baiser de sa compagne et de l'avoir vu partir que les deux Syn commencèrent alors à ranger un peu, sauf bien entendu que Mickael s'occupait surtout du lit alors que Jessica du reste, ce que ne pouvait pas trop toucher son frère, d'accord Koyori était sa compagne et il avait l'intention de la demander en mariage, mais il était toujours un peu timide alors il laissait sa soeur les soins de ranger certaine chose, d'ailleurs, elle pris la parole un peu.

"Au fait frère..."
"Oui Jessica?"
"Quand est ce que tu te mari?"
"Qu...Pourquoi cette question?"
"Parce que je sais que tu l’envisage, tu as peur du refus?"
"Non..., j'essaie juste de me préparer à lui demander sa main, ce n'est pas facile du sais, nous prenons les choses doucement, et je ne sais pas si on est encore prêt"
"Tu veut que je lui demande?"
"Non, mais ne t'en fait pas Jessica, jamais je ne la quitterais, elle est plus importante pour moi que tout ce que je possède."

Peu de temps après, Koyori revint et ils firent comme si de rien n'était, même si Jessica se demandait si sa belle-sœur avait entendu leur conversation, cela aurait permis d’accélérer les choses un peu, peut être qu'elle essaiera quand même de lui en toucher deux mots, en attendant, Koyori trouva l'argent et fronça un sourcil vers Mickael, qui se gratta la tête, il avait complètement oublié cela.

"Ah oui, j'avais oublié sa, c'est l'argent que j'avais préparer pour acheter ta mère, je sais que c'est énorme, mais j’étais prêt à tout pour la sauver de la, ah oui, les billets un peu plus anciens sont à ta mère, elle à pris un peu d'argent de son ancien maitre, de toute manière il en avait plus besoin."
"On a rien voler belle-sœur, tout ce qu'on voulait c'était être sur de le persuader, il était très vilain, mais avec un prix pareil il n'a pas pu refu...beurk"

Jessica secoua un moment la tête, Mickael eut alors un petit rire, sachant très bien à quoi elle pensait.

"Tu t'est encore rappeler de la manière que tu avait parler la bas?"
"Oui...c'était horrible, chaque mots que je prononçait me donnait l'impression que le mangeait des aiguilles..."
"Je n'étais pas mieux..., j'avais l'impression de perdre ma langue si j'avais continuer ainsi, mais maintenant c'est fini."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Ven 22 Aoû - 23:10

Koyori avait entendu la fin de la discussion et elle n’avait pas eut beaucoup de mal à comprendre ce que ça signifiait. Elle avait cependant préféré attendre la fin de la conversation, posant une main sur son cœur qui se serrait chaque fois qu’elle y pensait. Elle pensait aussi à la bague, cachée dans la chambre… mais pas assez bien cachée pour elle. Il faudrait qu’ils en parlent un jour… Oui… Un jour, mais pas aujourd’hui. L’air de rien, elle entra et commença à ranger les affaires d sa mère avant de tomber sur cet argent. Mickael lui avait alors expliquer, parfois interrompus par sa sœur et le visage de Koyori se ferma. Elle entrepris alors de ranger tout le reste des affaires de sa mère sans prononcer le moindre mot. Les oreilles de la féline étaient un peu basses sur son crâne, mais pas assez pour que vraiment être remarqué. La brune soupira doucement, mais ne dit rien, rangeant simplement alors que sa queue se balançait doucement dans son dos. La Neko finit donc de ranger les affaires de sa mère en silence, puis, elle s’assit au sol sur ses mollets et demanda à son compagnon combien il y avait, elle n’avait pas envie de se prendre la tête et il fallait bien rendre son argent à sa mère. Quand il eut répondu, elle sortit la somme des sacs, rangea le reste dans une sorte de boite, puis glissa à nouveau le reste de la somme dans les sacs.

En rangeant les affaires de sa mère, la jeune femme chat avait bien vu que le dos de beaucoup de ses hauts était délavé, tirant d’une couleur légèrement plus rouge… son dos saignait sûrement depuis longtemps… Alors qu’elle serrait le tissu de l’une d’elle dans sa main, elle sentit une larme lui brûler les yeux, puis dévalée le long de sa joue pâle alors que son cœur se serrait vivement. Elle l’essuya rapidement, puis, sans même adresser le moindre mot à son compagnon où à Jessica, elle s’empara d’une tunique assez unie et quitta la pièce en claquant presque la porte derrière elle. Un instant plus tard, elle était au pied de l’arbre où était sa mère, elle n’avait pas eut beaucoup de mal à la pister. Avec un petit soupire elle avait alors poser sa main sur le tronc de cet arbre, puis, elle avait ensuite pris la parole d’une voix douce.


« Mama… Il faut rentrer maintenant… »
« Pas maintenant chérie, laisse moi profiter encore un peu de ma liberté et de ma tranquillité. »
« Oui, mais il faut que je soigne ton dos Mama, sinon, ça n’ira pas en s’arrangeant et ça te fera toujours mal… »


Ayla soupira alors et baissa les yeux vers sa fille avant de sauter au bas de l’arbre. Koyori lui avait alors pris la main et, ensemble, elles étaient rentrées. La plus jeune avait demander à sa mère de la suivre dans l’une des salle de bain, puis, elle était aller chercher de quoi soigner ses plaies ainsi que des bandages. En silence, elle avait soigné son dos avec ses gestes tendres, faisant au mieux pour ne pas lui faire de mal malgré les larmes qui brouillait sa vue… Quand elle eut finit d’enroulé un bandage autour du torse de sa mère, puis, elle posa délicatement son front sur l’épaule de sa mère avant de fondre en larme.

« Désolée Mama… Désolée de pas avoir pus t’aider plus tôt… »

Ayla tourna alors les yeux vers son aînée, puis elle pivota vers elle la prenant dans ses bras alors que les murs de courages et de colère de la féline s’effondraient, la laissant à vider toute les larmes qu’elle avait retenues durant toutes ces années.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Dim 24 Aoû - 0:18

Les deux Syn n'avaient pas vu l'expression de Koyori, mais Mickael lui pensait qu'elle avait peut être penser mal à propos de l'argent, il eut alors un regard un peu triste, il fallait dire qu'il se faisait toujours des idées, mais bon, cela ne changeait pas trop de l'habitude et sa compagne allait surement devoir faire quelque chose pour cela, en attendant, ils terminèrent assez vite les préparations de la chambre et Mickael, un peu abattue, pris la part de l'argent pour allé la ranger quelque part d'autre, surement qu'il n'en avait pas vraiment besoin, de toute manière, si Koyori voulait en prendre, elle pourrait se servir, leur relation était quasiment au même point qu'un mariage, Jessica elle pendant ce temps la ne savait pas trop ce qu'elle pouvait faire, elle jeta alors un œil vers la chambre de Felyss, mais décida que c'était une mauvaise idée pour le moment d'aller la voir, surement avec un peu plus de temps, bref, elle décida d'allé faire un tour dans la salle de musculation pour essayer quelque chose.


Mickael lui était rentré dans sa chambre, le regard un peu triste, essayant de trouver une raison de la colère de sa compagne, il n'avait pourtant rien fait de mal, mais comme à son habitude il allait toujours prendre sur lui, regardant le plafond et se demandant pourquoi il avait autant de mal à faire quelque chose de bien et sans problème, bref, il soupira et attendit en réfléchissant que son amour revienne, elle allait surement voir qu'il était un peu triste, il ne pouvait rien lui cacher, Jessica elle semblait assez bien s'amuser, mettant des poids de plus en plus lourd sur la machine de développé couché, elle voulait voir sa limite, et même à 200kg, elle réussissait toujours à les soulever d'une main, cela était assez amusant et elle chantonnait tout en continuant son manège, rajoutant encore des poids et retournant sur le banc pour soulever le tout, bien entendu, elle pensait à ce qui allait arriver dès le lendemain, il fallait bien que Felyss commence à s'habituer à tout le monde et même si elle à subit pas mal de chose et qu'elle semble avoir de mauvaise idée, le temps allait surement faire bien les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Dim 24 Aoû - 1:31

Combien de temps Koyori resta à pleurer contre sa mère ? Elle n’aurait pas vraiment pus le dire, mais cela lui fit un bien fou. Tout comme ces caresse dont sa génitrice couvrait sa chevelure. C’était certes très différent de celles de Mickael, mais pour le coup, cela lui fit autant de bien. Elle resta donc un moment ainsi, jusqu’à enfin pouvoir apaiser ses larmes, là, sa mère continua de lui passer doucement une main dans les cheveux avant  de lui dire d’une voix douce :

« Tu n’as fait que respecter la parole que tu m’as fait il y a quatorze ans de ça, je ne peux pas t’en vouloir pour ça. »
« Mama… Je suis heureuse de t’avoir retrouver… »
« Tu remercieras ton compagnon de notre part à toute les deux dans ce cas, c’est le mieux que tu ai à faire. »


Koyori rougit violemment et détourna un peu les yeux sans trop savoir quoi faire, bien sur elle remercierait Mickae, mais elle ne voyait que trop bien ce que sa mère sous-entendait par là. La jeune féline s’écarta alors de sa mère qui pris un gant de toilette, le passa sous l’au et essuya ses joues avec des gestes tendre. Koyori avait alors laisser échapper un éclat de rire malgré elle.

« J’ai l’impression de redevenir une petite fille. »
« Tu es toujours ma petite fille… »


Et à nouveau, elle avait glissé une main dans les cheveux de sa fille avant de reposer le gant de toilette. Koyori avait légèrement rougit, puis, elle avait tendu la tunique à sa mère qui n’avait pas tarder à l’enfiler avant de sourire à sa fille.

« Je demanderais à Mickael si il n’y a pas un moyen pour allez t’acheter d’autre tunique, les tiennes sont en mauvais état. »
« Ne l’embête pas pour ça, je me débrouillerais, ne t’en fais pas. »
« Mama… chaque fois que je suis aller acheter des vêtements sans lui, ça s’est mal passer, je ne veux pas que tu ai des ennuis toi aussi… »
« Tu es mignonne ma chérie… Bon, et bien, nous verra ça avec ton mari alors. »
« Mickael n’est pas mon mari. »
« A se demander ce qu’il attend si il te respecte autant qu’il en a l’air. »
« Maman ! »
« Ne t’en fais pas. Je sais bien que personne ne tolérera un mariage entre un maître et un esclave, sinon cela remettrait en cause tout leur système ou cela lui porterait préjudice… Je comprends. »


Koyori baissa la tête, rouge jusqu’à la pointe des oreilles. Elle jeta les bandages usagés, puis pris la main de sa mère. Au moins, elle la comprenait, c’était déjà ça. La brune avait alors conduit sa mère dans ce qui serait maintenant sa chambre, lui expliquant qu’elle avait ranger ses affaires mais qu’elle pourrait bien sur les réarranger selon sa volonté. Elle lui indiqua aussi où elle avait ranger l’argent qui lui appartenait. Passé quelques instants de plus, elle avait laissé sa mère s’installer, suivant la piste de son compagnon. Elle ressentait le besoin de passer un peu de temps avec lui pour le moment. Elle le traqua ainsi jusqu’à leur chambre et alla rejoindre son compagnon, demeurant agenouiller sur le lit près de lui, elle le regarda un moment avec tendresse.

« Je suis allé soigner ma mère… et lui montrer la chambre. »

Expliqua-t-elle, puisqu’elle ne l’avait pas fait avant. Koyori soupira doucement, puis, elle vint se blottir tout contre lui, enroulant un bras autour de son torse avec tendresse, même si son regard sombre s’attarda sur l’endroit où Mickael croyait la bague cachée avant qu’elle ne se fixe à nouveau sur son compagnon avec tendresse et un amour des plus absolu.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Lun 25 Aoû - 15:26

Personne ne semblait s'occuper de Jessica, qui pour le moment ne s'en souciait pas le moins du monde, il fallait dire qu'elle semblait bien s'amuser, à chantonner et à soulever des poids un trois fois plus lourd que son propre poids, elle ne semblait pas fatiguée, en fait, elle faisait surtout cela pour ne pas penser au bêtises qu'elle ai pu faire dans al journée, c'était un moyen comme un autre, mais elle n'allait quand même pas y rester tout le temps, une fois qu'elle eut un peu assez de jouer avec les poids, elle regarda un peu l'heure, il n'était pas l'heure de ce coucher et elle ne savait plus quoi faire, pourquoi pas descendre faire un tour à la bibliothèque, peut être qu'elle croisera quelqu'un, peut probable, mais au moins elle pourra lire avant d'allé se coucher, bien entendu, une fois sortit de la salle de musculation, elle regarda un peu autour d'elle, il ne semblait y avoir personne, dommage, elle soupira alors en se dirigeant vers la bibliothèque.

Pendant ce temps, le visage de Mickael eut un tendre sourire quand il vit sa compagne revenir et lui dire ce qu'elle était partit faire, peut être que c'était pour cela qu'elle était partit si vite, bref, quand elle se blottis contre lui, il la serra avec douceur et lui caressa une oreille avec son autre main, se rappelant un peu de son expression quand elle avait vu l'argent, il fallait lui demander, elle avait le droit de tout comprendre, et il voulait aussi son avis sur la question, car il était vrai qu'il n'avait pas parler de cela avec elle.

"Ma douce, quand tu as vu l'argent que j'ai utiliser pour persuader son ancien maitre, tu m'a sembler un peu contrariée, je sais que cela ressemble beaucoup à ce que font de vrai maitre et j'en suis désolé, mais je voulais à tout prix la sauver de cette...personne..."

Oui, il avait du mal à parler de l'ancien maitre de Ayla comme un être humain, il était cruel et profitait d'elle sans aucune pudeur, il serra alors Koyori un peu plus contre lui et lui posa un baiser sur les lèvres pour mieux se sentir, puis il entrepris de lui caresser un moment sa belle chevelure pendant qu'il allait lui demander quelque chose d'un peu plus sympathique.

"Tu veut passer le reste de la soirée avec ta mère?, cela ne me dérangerais pas, tu as bien mérité de rester avec elle après cette si longue absence."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Lun 25 Aoû - 20:59

Koyori se pelotonna donc contre son compagnon, se blottissant au creux de ses bras avec un léger ronronnement, qui ne fit que s’accentué quand il s’était mis à caresser l’une de ses oreilles. C’était tellement agréable ce genre de caresse, elle s’en surprenait à chaque fois. Puis, Mickael parla et les oreilles de la féline se couchèrent sur son crâne, autant lui dire la vérité, elle ne lui avait jamais mentit.

« Je comprends, mais je n’aime pas l’idée que tu ais pus les acheter comme un ‘vrai’ maître… comme tu m’as acheté moi… »

Sa voix se brisa sur ce dernier mot alors que ses oreilles se couchaient un peu plus sur son crâne alors qu’elle détournait le regard… Oui, au début, il l’avait acheté, elle avait tendance à l’oublier, surtout maintenant qu’elle était si heureuse à ses cotés. La femme-chat sentait son cœur se serrer et elle enfouit son visage contre le médecin pour ne pas avoir à croiser son regard, elle était trop mal à l’aise pour ça. Ainsi, elle resta simplement accrochée à son compagnon, savourant simplement son contact près d’elle. Puis, Mickael lui avait proposé de passer le reste de la soirée avec Ayla et la brunette avait laissé un très léger sourire se poser sur ses lèvres avant qu’elle ne secoue la tête, le visage toujours enfouit contre la poitrine de son compagnon.

« Plus tard, elle se familiarise avec sa chambre… Et moi, j’ai envie de passer un peu de temps avec vous docteur Syn… »

Elle l’appelait ainsi de temps à autre, plus pour le taquiner qu’autre chose d’ailleurs. Encore quelques instants de plus, puis, elle enleva la tête de contre son torse pour l’embrasser avec tendresse et amour.


Ayla avait fouillé un peu la chambre, même si elle avait un peu de mal en se disant que tout cela était à elle et qu’elle pourrait choisir comme elle se vêtirait tous les matins. Elle ne réalisait pas encore vraiment qu’ici, elle n’aurait plus à subir ni le fouet, ni les humiliations. A découvrir sa chambre, elle perdit toute notion du temps et ne pris même pas la peine d’aller vérifié ce que faisait Felyss. La petite féline quand à elle avait essayé de réfléchir aux paroles de sa sœur, mais elle n’avait pas compris. Elle avait machinalement passé la main là où son père l’avait maintenue enchaînée dans sa chambre… Ce fut seulement là qu’elle réalisa qu’elle était libre. A pas de velours, toujours pieds nus, elle se dirigea vers la porte et l’ouvrit. Un petit sourire s’était alors posé sur ses lèvres alors qu’elle s’était lancée en exploration de sa nouvelle maison.

Ce fut au cours de cette exploration que la féline aperçut la fille… Celle qui était venue l’acheté avec son maître. Elle la suivit, demeurant cacher un long moment, puis, elle la vit entrer dans une pièce. Felyss attendit un moment, puis, ne la voyant pas reparaître, la jeune fille se glissa dans l’encadrement de la porte et vit l’autre fille le nez plonger dans quelque chose qu’elle ne connaissait pas. Intriguée, elle avait dressé les oreilles avant d’interpeller :


« Maîtresse ? »

C’était les simples paroles qu’elle avait prononcé toute rougissante. Maîtresse, car Jessica était la sœur du Maître et donc par conséquent sa Maîtresse, même si elle ne savait pas vraiment comment agir vis-à-vis d’elle. Rougissante, car elle n’oubliait pas la façon dont elle l’avait endormit.

« Maîtresse, qu’est-ce que tu fais ? »

Demanda-t-elle avant de se glisser dans la pièce pour se rapprocher de Jessica, poussée par sa curiosité.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Mar 26 Aoû - 18:39

La réponse de Koyori ne rendit pas triste Mickael, il savait qu'au fond d'elle il devait bien toujours y avoir quelque chose comme cela, alors quand elle avait enfouie son visage contre son torse, il commença alors à lui caresser sa belle chevelure, il fallait qu'il lui rappelle cela, après tout, c'était son point de vue et il se fichait pas mal de ce que les autres pouvait bien dire dessus, même si pour tout le monde Koyori n'était que son esclave, pour le directeur, elle n'était que sa compagne qu'il aimait plus que tout au monde.

"Je comprend mon amour, mais souviens toi qu'importe ce que les autres peuvent penser, pour moi je ne t'ai jamais acheter, je t'ai sauver de cette boutique immonde, et c'est la même chose pour ta mère et té sœur, qu'importe la manière dont les autres peuvent le voir, ce n'est pas important."

Puis, alors qu'il la sentit toujours contre lui et qu'il se sentit toujours aussi bien, il l'entendit dire qu'elle l'avait laisser seule le temps qu'elle se familiarise avec sa chambre, l'appelant même 'Docteur Syn', il eut alors un sourire amusé avant de répondre au baiser de son amour avec la même tendresse et avec autant voir plus d'amour encore, puis, alors qu'elle n'allait pas s'en douter, il la fit se coller un peu plus à elle alors qu'il approcha son visage du sien à nouveau pour lui murmurer quelque chose d'assez audacieux, mais c'était pour la taquiner aussi.

"Et ce docteur adore son assistante avec un amour sans limite et une passion qui ne s’éteindra jamais."

Puis un nouveau baiser s'ensuit, baiser qui se fut un peu plus passionné, mais sans pour autant vouloir lui donner envie, il savait qu'un peu plus tard elle allait surement voir sa mère, et l'avait mérité.

Pendant ce temps, Jessica lisait, ou du moins, elle essayait de lire, elle avait encore un peu de mal pour le moment et donc il lui arrivait parfois d'aller à la bibliothèque pour lire un peu, essayant de s’améliorer, elle y arrivait pas trop mal jusqu'au moment ou une voix assez peu entendu franchit ces oreilles, elle sortit alors son nez du livre pour voir Felyss, qui semblait s’intéresser à ce qu’elle faisait, elle recula alors son fauteuil roulant et lui fit un grand sourire alors qu'elle tapotait sur ces genoux.

"Je lis Felyss, ou j'essaie de lire, tu veut essayer avec moi?, viens t'asseoir sur mes genoux je vais te montrer."

Elle attendit alors calmement et toujours en souriant, ne voulant pas lui faire de peur, c'était une bonne occasion de se lié d'amitié avec la jeune fille, elles étaient les plus jeunes des deux familles après tout, alors autan s’entraider, même si au fond d'elle Jessica avait bien envie de gouter à nouveau les lèvres de sa belle-sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Mar 26 Aoû - 22:51

Voilà longtemps que Koyori n’avait pas eut à se souvenir que, légalement, il avait payé pour l’avoir. Bien sur, il lui avait sauvé la vie en la sortant de là… et c’était bien ce qu’elle avait en tête chaque jour, mais ça lui faisait quand même mal quand elle se rappelait avoir été acheté comme une vulgaire marchandise… Jamais pourtant elle ne l’avait reproché à Mickael et elle ne le ferait probablement jamais. Les oreilles basses, la féline avait gardé son visage enfouit dans le torse de son compagnon qui lui caressait maintenant les cheveux. Elle demeura un moment en silence tout contre lui. Il se passa encore de longues minutes avant qu’elle ne lui dise :

« Je sais bien ce qu’il en est pour toi, mais ça ne m’empêche pas les faits d’être tel qu’ils sont… Et puis, tu sais, je suis peut être juste un peu trop sauvage et associable… A ce demander comment tu as fais pour que je m’ouvre un minimum… »

Plus qu’un minimum même... Elle rougit légèrement à cette pensée, cependant, elle ne parla pas plus de ce qu’elle pensait de tout ça. En fait, elle voulait mettre cette histoire d’argent de coté. Puis, il y avait eut ce baiser auquel il avait répondu avec amour et tendresse. En écho à cela, il la fit se rapprocher un peu plus de lui et elle posa son regard sur lui à nouveau. A nouveau, il avait approché son visage du sien avant de lui parler à nouveau. A nouveau, elle avait vivement rougit, baissant les yeux pour éviter son regard avant de prendre la parole d’une voix un peu ronchonne :

« C’est de la triche ça… »

Puis, il y eut un nouveau baiser entre eux, un baiser passionner mais qui n’amenait à rien de plus qu’à ce baiser. Les oreilles de Koyori s’étaient alors redressées sur son crâne et elle avait sourit avant de lui dire à nouveau qu’elle l’aimait au creux de l’oreille.


Felyss s’avançait un peu dans la bibliothèque en attendant que Jessica lui explique ce qui se passait. La fille avait reculé son fauteuil roulant et la fille chat l’avait regardé, la tête légèrement penchée sur le coté. Elle avait tapoté ses genoux et la jeune fille avait légèrement plissé les yeux. Jessinca avait alors expliqué à la jeune féline qu’elle lisait, puis, elle l’avait invité à venir s’asseoir sur ses genoux pour essayer. Docile comme toujours et surtout assez curieuse sur ce que c’était que lire, elle se dirigea vers celle qu’elle considérait comme sa maîtresse et s’installa purement et simplement sur les genoux de la jeune fille en fauteuil. Le regard rouge se posa alors sur le livre que la blonde tenait dans ses mains et elle s’installa dos contre elle avant de demander.


« Tu lis quoi Maîtresse ? »

Demanda-t-elle en collant légèrement son dos contre le buste de l’autre fille sans qu’elle n’en ait vraiment conscience.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Jeu 28 Aoû - 1:26

Mickael avait décider de ne plus parler à Koyori de cette histoire d'achat, après tout, pour lui c'était totalement faux, il l'avait sauvé de cette endroit totalement sordide, et d'ailleurs il n'avait pas envie de s'en rappeler, c'était quelque chose de traumatisant à ce point, un peu plus tard donc, alors qu'il avait un peu répondu à la provocation de sa compagne par une phrase pleine de mots d'amour, elle fut assez rouge avant de lui dire qu'il avait tricher, peut être, mais il l'aimait tellement que ce n'était pas grave, tant qu'il pouvait exprimer son amour pour elle, puis, après qu'il ai répondu à son baiser avec autant de passion et d'amour et qu'il lui répondit aussi qu'il l'aimait plus que tout, il continua de lui caresser sa magnifique chevelure ainsi que ces oreilles un moment, voulant en profiter le plus possible, puis, alors qu'il se sentait divinement bien, quelque chose passa dans sa tête, rien de bien méchant, mais c'était quand même une idée assez intéressante, alors il embrassa la joue de son amour avant de lui proposer cette idée.

"Dit moi, quand la situation sera devenu plus stable, cela te dirais de prendre un peu de congé loin de cette ville, qu'importe ou on pourrait allé, tiens, on pourrais même utiliser ce portail pour visiter un autre monde, du moment qu'on soit ensemble et qu'on passe du temps en couple."

Il posa alors quelque autre baiser sur sa joue avant d'en faire un plus long sur ces lèvres, il l'aimait vraiment, et il avait envie de passer un moment avec elle ou la notion d'esclave n'allait pas lui passer dessus à chaque fois, un endroit ou personne n'allait la regarder de travers, un endroit ou elle pourrait sourire sans être sur ces gardes.


Pendant ce temps, Jessica attendit la réaction de Felyss, qui fut ce qu'elle espérait, la regardant se mettre sur ces genoux et lui demandant alors ce qu'elle lisait, un éclat espiègle apparu alors dans son regard alors que la main qui ne tenait pas le livre frôlait une de la Neko pour ensuite lui prendre la main, lui montrant quelque mots.

"C'est un roman qui parle de dragon et de magie, c'est intéressant et assez simple à comprendre, tu vois par exemple, ici un personnage féminin dit qu'elle aime la chevelure d'une autre femme..."

Elle se colla alors un peu plus à Felyss, comprimant un peu sa grosse poitrine contre son dos, lui montrant toujours d'autre lignes et les expliquant en souriant, elle voulait surement la déstabiliser un peu mais en même temps lui apprendre des mots, elle prenait beaucoup de passage et termina alors et toujours en lui tenant une main avec tendresse.

"Alors qu'en pense tu Felyss?, aimerais tu aussi lire ce genre de livre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Jeu 28 Aoû - 15:11

Koyori et Mickael avaient donc mis de coté le sujet de l’argent, la féline comprenait son compagnon, mais elle était trop têtue pour oublier sa rancœur aussi facilement. Quelques mots d’amour furent échangés puis l’homme se remit à caresser tendrement la chevelure de la jeune femme qui se contentait de simplement ronronner doucement. Puis, il lui posa un baiser sur la joue avant de lui parler. La brune se contenta de tendre une oreille pour écouter ce qu’il voulait lui dire :  Il lui proposait de passer quelques jours loin de cette ville et de tout ce qui s’y passait, quand tout ce serait apaisé bien sur. Visiter un autre monde ? Pourquoi pas, ça ne pouvait pas être pire qu’ici n’est-ce pas ? Avec un léger sourire, elle vint nicher son visage dans le cou de son compagnon avant de prendre la parole, d’une voix assez douce et calme, alors qu’elle profitait encore et toujours de ces caresses qu’elle appréciait tant :

« Je suis d’accord, dès que Mama et Felyss se seront un peu faire à cette nouvelle vie que tu leur offre. D’ailleurs, je pense qu’on devrait le faire de temps à autre… Après tout, entre ma mère et nos sœur, on ne pourra plus vraiment avoir autant de temps à nous que par le passé… »

Non, elle ne regrettait pas d’avoir secouru Jessica, pas plus qu’il ait retrouvé une partie de sa famille… Mais elle voulait quand même qu’ils puissent passé sur temps ensembles. Puis, il posa quelques baiser sur sa joue avant de lui embrasser les lèvres et elle répondit à ce baiser avec amour et tendresse.


Felyss s’était donc installée sur les genoux de sa belle-sœur alors que celle-ci vint se refermée autour de sa main. La petite féline ne chercha même pas à se dégagée, le regard rivé sur le livre qui du coup était devant elles deux. Attentive, elle écouta Jessica lui expliquer que le livre parlait de dragons et de magie, puis, elle lui expliqua certaines scènes de ce livre et les oreilles de la féline frémirent légèrement alors qu’elle remuait légèrement, il fallait dire que le calme de ce moment changeait de ses habitudes et qu’elle ne comprenait pas vraiment. Et le fait de sentir la poitrine de l’autre femme dans son dos. Puis, Jessica lui demanda ce qu’elle en pensait et si elle aimerait aussi lire ce genre de livre. Felyss avait alors regarder l’autre jeune femme par-dessus son épaule.


« Je pourrais lire ? Je sais pas… Maîtresse, j’ai jamais appris. Maître dit que c’est pas utile… »

Encore une fois, la jeune femme remua sur les genoux de Jessica. Felyss ne comprenait pas que son ancien maître n’était plus son maître et que ce qu’il l’avait dresser à faire n’était plus vraiment d’actualité pour le moment. Puis, la petite féline baissa les yeux, puis, elle se posa une question et la posa à vois haute :

« Pourquoi ma sœur m’aime pas ? »

Demanda-t-elle en baissant au sol son regard écarlate alors que ses oreilles se baissaient un peu sur son crâne.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Ven 29 Aoû - 4:53

Oui, Mickael se rendait bien compte que plus le temps allait passé, et moins il aurait de temps avec sa magnifique compagne, et cela allait certainement peser dans son esprit, ce n'était pas sa faute, il était juste comme cela, aimait sentit la personne qu'il aime contre lui le plus souvent possible, pouvoir la caresser et lui murmurer des mots doux quand il rentrait, bref, il fut content de voir que Koyori était d'accord sur son projet, et pendant qu'il continuait de la câliner, de caresser ça belle chevelure et ces belles oreilles, de l'embrasser avec amour et tendresse et de la serrer tendrement, quelque chose lui vint alors en tête, c'était un peu amusant, mais c'était vraiment le cas, alors il approcha alors ces lèvres d'une des oreilles de son amour pour lui murmurer quelque chose qui allait certainement la faire tiquer.

"En tout cas, tu te débrouille merveilleusement bien pour le moment, tu est vraiment une grande sœur parfaite pour elles."


Il recula alors légèrement sa tête pour à nouveau lui poser un baiser sur la joue, oui, elle était la plus grande des filles et donc allait assurer le rôle de la grande sœur, lui était quelque chose de différent, si jamais il se mêlait trop de cela, il risquait de tout gâcher, et puis, il avait confiance en Koyori, il savait qu'elle allait faire ce qu'il fallait pour que Felyss et Jessica n'ai plus de problème, il ne lui avait également pas parler d'être une mère car elles étaient un peu trop grande pour être considérer comme des enfants, alors être une sœur était le meilleur choix pour les mots.


En parlant de Jessica, celle ci fut assez étonnée d'entendre de Felyss ne savait pas lire, pourtant il y avait tellement chose à faire quand on savait lire, elle était un peu fâchée envers son ancien maitre, il était vraiment un idiot de la pire espèce, mais bon, cela ne servait à rien de continuer à penser à lui, il était mort de toute manière, autant lui en parler.

"Bien sur que tu pourra lire Felyss, tu verra, plus tu apprendra de chose, plus ton bonheur grandira."

Puis une question alors vint des lèvres de la Neko, pourquoi sa sœur ne l'aimait pas, ce n'était pas vrai, mais il fallait dire qu'elle ne connaissait pas très bien Koyori, comme Jessica d'ailleurs, il n'y avait que son frère qui pouvait espérer tout comprendre d'elle, alors elle caressa avec tendresse la joue de Felyss avant de lui répondre.

"Elle t'aime Felyss..., c'est juste qu'elle à une manière étrange de le faire, si elle ne t'aimait pas, elle t'aurait fait du mal, alors qu'elle t'a pour le moment juste donner des conseil n'est ce pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Ven 29 Aoû - 15:21

Koyori restait toujours plus ou moins blottit dans les bras de son compagnon, savourant ses câlins et ses caresses. Elle appréciait vraiment ce genre de contact et, même si elle ne l’avouerait pas de vive voie, son comportement était bien visible : elle aimait plus que tout qu’il la cajole ainsi, ça l’apaisait tellement. Puis, délaissant un peu ses caresses, il vint lui souffler quelques mots à l’oreille : comme quoi elle était une grande sœur parfaite. Les lèves de la femme s’étirèrent en un sourire ironique.

« Ne te moque pas Mickael, je ne sais même pas comment je suis sensé agir vis-à-vis de Jessica ou d’elle… »

Elle, Felyss, ça ne pouvait être personne d’autre que de Felyss qu’elle parlait. Pourquoi n’avait elle pas dit son nom ? Elle avait encore beaucoup de mal à la considérer comme sa sœur, elles étaient tellement différentes l’une de l’autre. Bien sur, cela ne l’empêcherait pas de veiller sur tout le monde, sur sa famille… Mais il ne fallait pas s’attendre à ce qu’elle cajole sa sœur… Déjà sa belle sœur la gênait quand elle l’enlaçait ou l’embrassait sur la joue, bien qu’elle ai finit par s’y habituée. Mickael posa un baiser sur sa joue et elle frémit légèrement. Pour ce qui était des sentiments et de leurs doutes de femme, la sauvageonne laissait le soin à sa mère de gérer tout cela.

« Quand j’ai commencé à vivre ici avec toi, je n’avait pas encore réalisé que j’aurais autant à apprendre… Je ne sais pas si je pourrais vraiment être à la hauteur, j’ai l’impression de ne pas être faite pour être une sœur. »

Avec un soupire, elle vint simplement enfuir à nouveau son visage contre l’épaule de son compagnon, elle n’avait pas envie de bouger de là, mais sa mère lui avait tellement manqué… Finalement, elle s’arracha à lui à contrecoeur pour souffler quelques mots à son compagnon d’une voix douce :

« Je vais retourner un peu près de ma mère… mais n’oublie pas, je l’ai promis : demain, ma journée est à toi. »

La jeune féline avait alors laissé un sourire se poser sur ses lèvres alors qu’elle s’arrachait maintenant au lit qu’il partageait maintenant.


Du coté de Felyss et de Jessica, la fille chat avait avoué qu’elle ne savait pas lire, il fallait dire qu’elle n’avait du faire que paraître alors elle n’avait pas besoin d’être savante, juste d’être dressée pou le plaisir de son Maître. Quoi qu’il en soit, l’humaine pris la parole, lui disant qu’elle pourrait lire et que, plus elle connaîtrait de choses et plus son bonheur grandirait, les joues de la petite féline s’enflammèrent aussitôt, car dans son esprit le bonheur ne se résumait qu’à une chose : le plaisir de son maître. Si il était heureux, alors elle aussi. Alors elle ne comprenait pas ce que voulait dire sa maîtresse et elle ne chercha pas vraiment à le comprendre. Puis, elles avaient parler de Koyori : Felyss était sûre que sa sœur ne l’aimait pas. Et pourtant, Jessica lui certifiait le contraire, disant que si elle ne l’aimait pas, elle ne lui aurait pas donné de conseils et les oreilles de la fille chat se couchèrent sur son crâne.


« Koyori arrête pas de crié, de dire que Felyss fait mal… Elle ne m’aime pas. »

Avait elle certifié encore une fois, car pour elle, si sa sœur l’aimait, elle ne lui crierait pas dessus, elle comprendrait sa façon d’agir même…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Sam 30 Aoû - 5:04

Mickael ne comprenait pas pourquoi elle pensait comme cela, pour lui, elle agissait parfaitement bien, bien entendu avec Jessica il n'y avait pas trop de problème, mais Felyss était peut être le plus gros obstacle pour sa compagne, il eut alors un petit sourire amusé, c'était surement une question de temps, comme d'habitude, mais bon, elle pensait qu'elle n'était pas faite pour être une sœur, peut être parce qu’elle n'avait pas eu le temps de bien comprendre, enfin, peut être que de lui dire cela allait surement la faire comprendre, alors, pendant qu'il continuait de lui caresser sa belle chevelure elle lui répondit d'une voix tendre.

"Moi aussi j'ai eu ce problème il y a longtemps, quand Jessica était née, mais ce n'est pas si compliqué, avec le temps tu réussit à apprécier certaine chose, et puis ma sœur m'a dit qu'elle t'adorait, alors avec du temps je suis sur que tu fera une parfaite grande sœur, et peut être...avec du temps...une très bonne mère..."

La fin de sa phrase fut parler à voix basse, bien entendu elle avait du entendre, mais ce n'était pas grave, il savait qu'un jour il allait surement avoir un enfant avec elle, mais c'était peut être une mauvaise idée d'en parler maintenant, en tout cas, il était rouge comme une tomate à parler de cela et quand il la regarda alors qu'elle allait se diriger vers sa mère, il eut alors une petite idée et lui souffla quelque chose.

"Et moi je serais à ton entière disposition ma douce et magnifique Koyori."

Pendant ce temps, Jessica essayait de faire comprendre quelque chose à Felyss, ce n'était pas simple en même temps, elle avait été éduquer d'une manière assez ignoble et le pire était que cela semblait trop ancrer en elle, mais elle n'allait pas abandonner, elle lui caressa alors doucement sa chevelure pendant qu'elle allait tenter de lui expliquer à nouveau ce qu'elle pensait.

"Felyss, ta sœur ne veut que ton bien, elle te crie dessus pour éviter que tu ne souffre, elle a surement un peu peur pour toi, aussi, si elle te dit que tu fait mal, pourquoi ne pas essayé de faire quelque chose qu'elle te dirais de faire, peut être que tu aimerais cela."

Elle la regarda alors avec un doux sourire, voulant qu'elle comprenne enfin qu'en changeant, cela allait lui permettre de se rapprocher d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Sam 30 Aoû - 16:00

Koyori avait écouté les paroles de son compagnon. Bien sur, être frère ou sœur était quelque chose qui s’apprenait, mais quand le nouveau venu était bébé, pas quand il avait quatorze ans et qu’il avait déjà des valeurs totalement erronées. Cependant Mickael lui certifiait qu’elle ferait une grande sœur parfaite avec le temps et elle soupira, avant de rougir violemment quand il avait ajouté tout bas qu’elle ferait aussi une très bonne mère. En fait, elle ne savait pas vraiment si elle voulait être mère… ou alors que ses enfants ait le plus de traits humain possible, qu’il ou elle ne ressemble pas à une Neko, qu’elle puisse vivre comme elle le voulait sans avoir à donner de compte à qui que ce soit. La félin s’était ensuite arrachée à l’étreinte de son compagnon, lui rappelant lui accorder totalement sa présence pour le lendemain et l’homme clama qu’il serait à son entière disposition et, à nouveau, elle rougit violemment, ce que ses compliment n’arrangèrent pas. Elle vint alors posé un furtif baiser sur les lèvres de son compagnon avant de retourner à la chambre de sa mère, qui était simplement assise sur son lit. La jeune féline réalisa qu’elle avait oublié de demander à Mickael pour le shopping… Tant pis, elle le ferait le lendemain au matin. Elle soupira doucement, puis, elle alla s’asseoir près de sa mère.

« Tu ne reste pas près de lui ? »
« Non, je voulais juste passer un peu de temps avec toi, puisque ça m’est permit maintenant. Il comprend et puis, je le rejoindrais probablement plus tard… »


Ayla sourit, puis passa tendrement une main dans la chevelure de sa fille avec amour. Puis, mère et fille réapprirent à se connaître puisque l’une comme l’autre avaient été foncièrement changées par le passage des années.


Felyss sentit la femme lui caresser les cheveux et elle frémit légèrement, laissant échapper un léger ronronnement alors qu’elle se collait un peu plus contre l’humaine génétiquement modifiée. Puis, Jessica lui expliqua que Koyori ne voulait que son bien et que, si elle lui criait dessus, c’était pour qu’elle ne souffre pas. Le regard rouge se riva au sol elle devait essayé de faire ce que demandait sa sœur alors ? C’était elle la chef ? Du moins, c’était comme ça qu’elle le comprenait… Machinalement, elle se blottit un peu plus contre Jessica avant de souffler à voix basse.


« Si Maîtresse me le conseille alors j’essaierais… »

Cependant, ses oreilles étaient un peu basses sur son crâne, cette vie ici serait totalement différente de celle qu’elle avait eut et elle se sentait totalement perdu. Elle avait peur de mal faire, peur d’être punie…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Dim 31 Aoû - 22:44

Mickael regarda donc sa compagne partir avec le sourire, il savait que même peu de temps sans elle allait être comme un calvaire, mais il était quand même plus fort que cela, il était quand même amoureux d'une combattante et il voulait montrer sa détermination, ce fut alors après lui avoir également poser un léger baiser sur les lèvres qu'il la la regarda partir et il se gratta un moment la tête, il n'avait pas vraiment envie de faire quelque chose, juste s’allonger, ce qu'il fit, il jeta alors un coup d’œil sur la bague qui se trouvait caché pas très loin, un jour oui, un jour il allait la demander en mariage, et qu'importe ce que les autres pourraient en dire, il s'en fichait, même leur président ne pourrais pas arrêter sa détermination, lui retirer sa fortune, fermer l’hôpital, qu'importe, il n'aurait qu'a allé dans un autre monde, du moment que sa famille et son amour étaient avec lui, rien n'était plus important que cela.




Pendant ce temps, Jessica continuait de câliner Felyss pour la calmer et lui faire comprendre quelque chose, elle même avait du écouter un peu son frère pour apprendre certaine chose quand elle était jeune, alors pourquoi pas elle, Koyori d'ailleurs avait du vivre assez longtemps seule alors elle aurait surement beaucoup de chose à lui apprendre, ce qui pourrait peut être lui être utile, puis elle l'entendit accepter cela et pour la récompenser elle lui posa un leger baiser sur la joue, puis, toujours en lui caressant les cheveux, allait lui expliquer deux ou trous autre chose qu'elle pouvait toujours faire dans la maison, peut être qu'un peu plus de liberté allait lui permettre de développer une personnalité ou alors même de briser ces chaine invisible qui la reliait encore une peu à son ancien maitre et père.

"Écoute Felyss, si jamais il y a quelque chose que ta sœur te dit et que ne comprend pas, viens me voir et je t'expliquerais, et surtout ne prend pas peur quand elle te parle un peu trop fortement dessus, il faut que tu montre que tu est aussi solide qu'elle, je suis sur qu'elle en sera ravie, dernièrement, essaie de lui montrer que tu tiens à elle, même un petit peu et même si tu ne la connaissait pas, elle est ta sœur et quelqu'un d'irremplaçable."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Dim 31 Aoû - 23:34

Felyss écouta Jessica et hocha à nouveau simplement la tête. Elle discutèrent ensembles encore un long moment avant de la jeune féline ne prenne sa maîtresse dans ses bras pour lui faire un câlin, puis ne file en direction de sa chambre pour ne pas se faire à nouveau disputer. Après tout, elle ne comprenait toujours pas ce qui leur posait problème. La jeune fille chat ne quitta plus sa chambre, restant simplement pelotonné sous cette couverture qu’elle avait volée à sa sœur sans même le savoir. C’est ainsi que se déroula la première nuit d’Ayla et de Felyss. Ah oui, Ayla, la femme chat demeura à discuter avec son aînée une bonne partie de la nuit, réalisant que sa petite guerrière en était maintenant vraiment devenu une. Au moins, il ne lui arriverait jamais ce qui avait pus lui arriver à elle… Soit !

Lorsque le matin arriva, Koyori émergea du sommeil en sentant sa mère, contre laquelle elle avait finit par s’endormir en plein milieu de leur discussion. Ayla s’excusa, puis demanda à son aînée où était la salle de bain. La jeune féline attendit que sa mère se soit douchée, puis, elle avait fait les soins de son dos. Puis, elle avait laissé Ayla faire ce qu’elle voulait, se doutant que quand ils descendraient, le repas serait probablement prêt. En attendant, Koyori alla rejoindre le directeur de l’hôpital qui dormait encore. Un sourire s’était alors poser sur les lèvres de la jeune femme qui portait encore ses vêtements de la veille, enfin, elle ne s’en souciait pas vraiment. En silence, elle monta sur le lit, se glissant sous les couvertures tout contre son compagnon : pour une fois qu’elle se réveillait avant lui !

Délicatement, elle le pris dans ses bras et vint ensuite posé un baiser au dans le cou avec douceur. Puis, elle glissa doucement une main sur la joue de son compagnon, un réveil en douceur en somme. Puis, elle lui posa un tendre baiser sur les lèvres, alternant baiser et caresse jusqu’à réveiller son compagnon… Un peu mesquin puisque lui n’avait pas pour habitude de la réveiller, mais elle voulait pouvoir profiter d’un maximum de temps avec lui.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Mar 2 Sep - 0:23

Jessica fut assez heureuse du résultat elles passèrent pas mal de temps à papoter de tout et de rien, surtout de son expérience en matière de famille et elle répondit à son câlin par une petite bise sur la joue, rien de bien méchant en somme, puis, alors qu'elle partait, Jessica décida de prendre le livre qu'elle avait commencer à lire pour le terminer dans sa chambre, vu l'heure qu'il était, cela allait certainement la faire dormir, et puis, elle avait passer un moment sympathique avec Felyss, alors elle était de bonne humeur, Mickael lui pendant ce temps ne savait pas si sa compagne allait revenir, mais il l'avait attendu du mieux qu'il pouvait avant de tomber de fatigue, c'était assez étrange, mais il anticipait grandement leur petite journée de demain, voulant tout faire pour qu’elle soir la plus parfaite possible, après tout, cela allait être comme au départ, juste elle et lui, ils allaient surement voir les autres un peu, mais il allait faire tout ce qu'elle allait lui demander.


En ce qui concernait le lendemain matin, quelque chose vint le reveiller, une sensation si douce et tendre qu'il avait presque envie de continuer de dormir avec, puis un sentit quelque chose sur son cou et ouvrit doucement les yeux pour se rendre compte qu'il s'agissait de Koyori qui lui caressait la joue avant de l'embrasser, il répondit par réflexe et avec beaucoup d'amour à son baiser, ce qui le réveilla entièrement, puis il la regarda, il fallait dire qu'il ne la réveillait jamais car elle était du genre à préférer dormir, ce qu'il comprenait, alors qu'elle le réveiller, c'était une vision de paradis, d'ailleurs, il était tellement heureux qu'il oublia tout le reste et fit s'approcher son amour pour l'embrasser avec tellement de tendresse et d'amour qu'on aurait pu croire qu'il allait la faire rougir rien qu'avec ce baiser, après ce long baiser, il la regarda alors pour lui parler d’une voix très douce.

"Bonjour mon amour, c'est le meilleur réveil que j'ai eu de ma vie entière, qu'a tu envie de faire?, nous avons une journée et tu dois avoir tellement de chose à vouloir faire avec moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Mar 2 Sep - 1:29

Ayla avait donc regarder sa fille rejoindre son compagnon avant de réajuster sa longue tunique beige donc les manches lui dévorait en partit les mains… Elle était presque trop longue : On ne voyait guère plus d’un centimètre de la jupe qu’elle portait… Il avait toujours pris ses jupes beaucoup trop courtes. Elle se passa la tête sous l’eau pour ne plus penser à lui, il était mort. La femme chat remit un peu d’ordre dans ses cheveux, puis, elle se rendit dans la cuisine et entrepris de préparer un petit déjeuner plus que convenable pour tout ce petit monde. C’était le moins qu’elle puisse faire, bien entendu, de son point de vu en tout cas… Et puis, comme l’avait dit son aînée, c’était sa façon à elle de les remercier.


Koyori se retrouva attirée contre son compagnon sans pouvoir même un instant s’y opposé. Il l’embrassa et elle répondit à son baiser avec un infinie tendresse, tout en glissant tendrement une caresse sur la joue du médecin, le cœur battant à tout rompre au creux de sa poitrine. Une fois le baiser achevé, Mickael la regarda et lui souhaita le bonjour avant de lui dire que c’était le meilleur réveil de sa vie entière et elle éclata d’un rire cristallin avant de lui poser un petit baiser sur le nez, taquine. Elle posa ensuite un furtif baiser sur ses lèvres alors qu’elle se redressa, se retrouvant maintenant à ses cotés, assise sur ses mollet pour pouvoir continuer à le regarder tout en lui en parlant :


« Si on commençait par une bonne douche ? Rien de tel pour commencer une bonne journée n’est-ce pas ? »

Elle lui sourit avec tendresse, puis se redressa et alla doucement fouiner dans ses affaires, y récupérant la robe noir qui avait été déchiré dans la boutique de vêtements mais que Koyori avait réussit à recoudre maladroitement. Bien sur, avec ça une paire de bas noirs et des manches de même couleur. La féline comptait bien ajouter un petit trait d’humour à sa tenue… Mais son compagnon verrait bien tout ça quand ils seraient sortit de la douche… Et pourquoi pas la prendre ensemble, ce ne serait pas la première fois après tout…


Et, pendant ce temps-là, la petite Felyss s’était réveillée. Elle avait tout d’abord paniqué en ne reconnaissant pas sa chambre. Une fois calmée, elle était allé regarder par la fenêtre, elle savait que la porte n’était pas fermée, et elle comptait bien profité de la liberté que cela lui accordait, mais pas dehors. Elle avait trop peur du monde extérieur… Sa mère devait travailler, elle la dérangerait plutôt qu’autre chose… Koyori lui faisait un peu peur… elle préférait évité de l’embêter au réveil. Le Maître l’avait repoussé et elle n’irait donc plus vers lui sans qu’il ne le lui demande. Il ne restait donc que Jessica, ça tombait bien, avec leur discussion de la veille au soir. La petite féline se glissa donc en dehors de sa chambre et pista la Maîtresse à l’odeur. Elle n’en avait pas autant qu’Ayla ou Koyori, mais suffisamment pour ça. Finalement, elle arriva devant la porte de la chambre de Jessica et s’y glissa en silence, refermant derrière elle le plus discrètement possible.

Felyss regarda un moment la silhouette dans le lit, elle dormait encore ? La fille chat ne voulait pas la réveiller, cependant, elle se dirigea vers le coté du lit que la maîtresse n’occupait pas et la regarda dormir un moment en penchant la tête sur le coté, puis, elle se glissa aux cotés de la blonde dans son lit, sans aucune gêne et la regarda dormir puisqu’elle ne savait pas vraiment ce qu’elle pouvait faire d’autre maintenant qu’elle était arrivée là.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Mer 3 Sep - 13:21

Le début de la journée semblait bien plaire à Mickael et Koyori semblait de bien meilleur humeur que d'habitude, surement parce qu’elle allait avoir son médecin de compagnon pour elle seule, et lui allait bien entendu faire en sorte qu'elle en profite un maximum, d'accord c'était surtout pour lui qu'elle faisait cela, mais rien n’empêchait l'homme de faire plaisir à la Neko de son cœur, d'ailleurs, elle semblait vouloir commencer par une douche, ce qui lui rappela quelque chose et eut alors un petit rougissement, qui passa un peu vite, ils avaient bien fait pire dans la piscine, alors bon, pendant que sa compagne choisissait sa tenue, il regarda un moment ce qu'il pourrais mettre et se gratta la tête, il avait vraiment peu de tenue différente, peut être que plus tard il devra vraiment demander à son amour ce qui lui ferais plaisir qu'il porte n'étant pas quelqu'un de difficile, il était sur qu'elle aurait bien au moins une suggestion, vu qu'une chemise ouverte allait être interdit à cause des autre femme à la maison, d'ailleurs, en parlant de douche, il s'approcha d'elle et lui caressa la joue pour lui murmurer quelque chose qui allait surement être valable toute la journée.

"Juste pour dire ma douce, on ne se quitte pas d'une semelle aujourd'hui, si tu vois ce que je veut dire."

Il allait donc l'attendre avant de ce diriger avec elle vers les douches, il ne savait pas ce que cela allait pouvoir donner, si il y allait avoir quelque chose d’intéressant ou de plus...intime qui pourrais venir, mais dans tout les cas, Mickael allait passer sa journée le plus proche possible de son amour de Koyori, et personne ne pourra lui dire le contraire, il était désolé pour Ayla, mais il allait kidnapper sa fille pour la journée, elle n'a eut la soirée d'hier pour elle alors pourquoi pas lui, il était celui qu'elle aimait et il voulait se marié avec elle après tout.


Jessica elle se levait tôt aussi, enfin, pas aussi tôt qu'Ayla ou que Mickael alors pour le moment elle dormait toujours aussi bien, elle n'entendit pas Felyss venir et même se mettre à côté d'elle dans son lit, mais une chose était sur pour la jeune femme, c'était qu'elle bougeait beaucoup, la petite Neko allait donc être surprise quand Jessica se tourna pour l'enlacer tendrement, rêvant surement d'une grosse peluche ou autre chose, mais la sensation du corps de Felyss changea surement le rêve de l'humaine génétiquement modifiée, car elle vint par la suite à embrasser tendrement sa partenaire, n'utilisant pas sa langue pour le moment, mais le baiser en restant assez émotionnel, puis, continuant toujours de serrer avec tendresse la personne qu'elle avant entre les bras, Jessica ne se réveillait toujours pas, son rêve semblait si réel et si bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Mer 3 Sep - 17:42

Koyori venait de finir de récupérer les affaires qu’elle mettrait pour la journée quand son compagnon se rapprocha d’elle. Elle l’avait alors simplement regarder, le regard encore un peu brillant. Il lui caressa alors la joue et elle plongea son regard sombre dans le sien avant de lui sourire simplement. Puis, il avait parlé, décrétant qu’ils ne se quitteraient d’une semaine de la journée. Oh, il n’en fallu pas plus pour que la féline ne comprenne ce que Mickael sous-entendait pas là et il n’en fallu pas plus pour que deux sublimes plaques rouges n’apparaissent sur ses joues. Elle serra alors un peu plus contre elle les vêtements qu’elle avait récupérés, puis, elle avait inspiré profondément. Tout s’était très bien passé quand il l’avait rejoint sous la douche après l’arrivée de Jessica, pourquoi les choses seraient elles différentes maintenant ? Il n’y avait aucune raison alors elle pris encore une nouvelle inspiration, puis, alla rejoindre le médecin et lui posa un baiser sur la joue.

« Comme tu veux. Allons y dans ce cas mon amour. »

Koyori s’accrocha au bras de l’homme et tout deux prirent la direction de la salle de bain que la féline s’était quelque peu accaparée. Là, elle avait posé ses affaires su un meuble, les oreilles fièrement dressées sur son crâne, sa queue ondulant dans son dos alors qu’elle cherchait une serviette suffisamment longue pour couvrir son buste et son bassin. Puis, ce fut seulement à ce moment-là que la jeune femme ôta son débardeur, toujours aussi écarlate. La fille-chat ne pouvait s’empêcher d’être gênée quand elle devait exposer son corps à son compagnon, c’était plus fort qu’elle. Aussi dès qu’elle eut envoyé le débardeur dans le linge sale, elle enroula la serviette autour d’elle avant de seulement achevée de se dévêtir. Là, elle releva son regard sombre vers son compagnon, puis, elle se mordilla la lèvre un peu nerveusement sans trop savoir ce qu’elle pourrait faire pour calmer cette gêne bien installée en elle.


Pendant ce temps, dans la chambre de Jessica, Felyss s’était donc installée sur le lit près d’elle et la regardait dormir dans un silence des plus complet. Puis, tout à coups, sans crier gare, sa maîtresse se tourna vers elle et ‘enlaça tendrement. La petite féline s’immobilisa un moment, les oreilles bien droite sur son crâne. Puis, elle laissa un sourire se poser sur ses lèvres avant qu’elle ne se mette à ronronner très légèrement, restant blottit au creux des bras de la blonde. Sa queue bougea légèrement dans son dos, faisant à peine de bruit en frôlant le lit. Puis, les lèvres de l’humaine génétiquement modifiées se posèrent sur les lèvres de la Neko qui rougit légèrement en écarquillant un peu les yeux comme elle avait pus le faire la première fois. Cependant, elle sentait que la femme dormait toujours, la serrant toujours au creux de ses bras avec tendresse. C’était différent des étreintes de son ancien maître et Felyss trouvait ça plus agréable. Alors, elle ne bougerais pas jusque là jeune femme se réveille, se contentant de se remettre à ronronner légèrement. Elle avait cependant les voix encore un peu rouge à cause de ce baiser.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Syn
Docteur
Humain
Oration
avatar

Nombre de messages : 327
Age : 31
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Jeu 4 Sep - 19:39

Oui, il y avait bien une chose que Mickael allait avoir du mal, et c'était le fait de voir sa compagne nue, bien entendu il avait déjà fait l'amour avec elle, mais ils étaient du genre un peu timide encore, et même si ils s'aimaient plus que tout, ce fut donc dans ce genre de penser qu'ils se dirigèrent vers la salle de bain, Mickael avait bien entendu lui même pris quelque affaires de rechange histoire d'être bien habillé pour être avec son amour, par la suite, pendant qu'il retirait sa chemise, il la regarda faire avec un sourire, elle aussi était aussi gêner que lui pour ce genre de chose, ce qui le rassura, quand elle eut terminer de ce dévêtir, elle portait une serviette sur elle, lui pour le moment n'avait plus qu'un caleçon, peut être que cela était une bonne idée de commencer par la, il s'approcha alors d'elle pour lui caresser la joue, il était aussi rouge qu'elle, mais il avait bien l'intention de faire quelque chose pour amélioré cela, il retira alors son dernier vêtements avant de lui parler.

"Moi aussi je suis gêner, mais je suis sur qu'on peu surmonter cela ensemble ma belle Koyori."

Il l'enlaça alors, ne voulant pas la brusquer, il allait attendre le temps qu'il fallait, mais il ne voulait pas lui retirer sa serviette, elle devait le faire elle même, comme lui était maintenant nu comme un ver face à elle, son membre était bien entendu dressé en réaction au corps de son amour, il ne pouvait pas le cacher et il était toujours aussi rouge à cause de cela, il continua alors de lui caresser la joue un moment avant de lui caresser sa belle chevelure, voulant simplement qu'elle s'ouvre un peu plus à lui comme il l'a fait pour elle.

Jessica elle se demandait pourquoi elle entendait un petit ronronnement dans son rêve, il n'y avait pas de chat pourtant, ce fut sur cette pensée et également sur les sensation qu'elle ressentaient depuis tout à l'heure qu'elle ouvrit doucement les yeux pour retrouver Felyss en face d'elle, collée à elle était le bon terme, sans comprendre elle était en train de la câliner et avait du même l'embrasser, se souvenant de la sensation des lèvres douce de cette Neko, Jessica eut alors les joues un peu rouge aussi, il fallait dire qu'elle n'était pas totalement réveiller et donc qu'elle montrait beaucoup d'émotions, néanmoins, les câlin n'en fut que plus doux encore et elle se rapproche un peu plus de son visage pour lui parler.

"Bonjour Felyss, merci pour se merveilleux réveil, tu veut rester encore un moment au lit avec moi?"

Elle posa alors un petit baiser sur les lèvres de la belle Felyss, puis continua de lui caresser la tête comme Mickael le faisait pour Koyori tout en se demandant ce qu'elles pourraient bien faire ce matin, bien entendu, cela ne pouvait être possible que si elle voulait bien rester avec elle pour le moment, mais elle semblait heureuse, alors cela devait être bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyori Sukitooru
Esclave ?
Neko
Oration
avatar

Nombre de messages : 363
Age : 29
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    Jeu 4 Sep - 22:10

Koyori se retrouva devant son compagnon, les oreilles un peu basses et les joues écarlates, elle n’était toujours vêtue que d’une serviette. Et devant elle, Mickael était nu comme un ver, ce qui n’était rien pour arranger la gêne de la jeune femme.  Cependant, son compagnon lui dit qu’il était également gêné, mais qu’il savait qu’ils pouvaient surmonter ça ensembles. Il l’avait ensuite enlacé et, la gorge serrée, la féline avait légèrement baissé la tête, toute intimidée. Sa queue avait commencé à se muer dans son dos et elle resta immobile un long moment. Puis, elle était venue dérobé un tendre baiser à Mickael, pour se donne du courage. Après quoi, elle avait dénoué sa serviette, dévoilant ainsi l’entièreté de son corps à son compagnon. Ses oreilles de chat étaient toujours à mi-hauteur sur son crâne et elle avait encore l’impression d’être devenu encore plus écarlate maintenant qu’elle était nue face à lui, elle avait même un peu la tête basse.

« Je crois bien que je ne pourrais jamais être très à l’aise de montrer mon corps, même si, tu en connais déjà les défauts. »

Comme ces marques qui demeureraient probablement toute sa vie à cause des brûlures parce qu’elle avait été trop fière pour les lui montrer quand il l’avait acheté. Avec un soupire, elle était revenue se blottit contre lui un moment. Il n’y avait plus rien pour séparer sa poitrine du torse de son compagnon… Pas plus qu’il n’y avait quelque chose pour empêcher le membre en érection de toucher son bas-ventre, ce qui la fit rougir encore un peu plus. La Neko resta ainsi blottit contre son médecin durant quelques minutes avant de l’emmener avec elle sous la douche. Après tout, c’était pour ça qu’ils étaient venus ici. A tâtons, sa main trouva le robinet et l’actionna, puis, elle régla la chaleur de l’eau de la même façon. Et, pendant ce laps de temps elle vint à nouveau poser ses lèvres sur celles du directeur en un baiser des plus tendre et des plus chargés d’amour.


Felyss demeurait parfaitement immobile et, si il n’y avait eut les légers ronronnements qui lui échappaient presque malgré elle. La jeune féline aimait les câlins, elle n’y pouvait rien, elle avait toujours aimé ça… Bien sur, peut être était-ce les exactions de son maître précédant, mais ce qui était fait était fait, il avait forgé sa fille telle qu’elle était maintenant. La fille chat se retrouva bien vite nez à nez avec Jessica qui avait les joues un peu rouges. Un moment, elle se demanda si elle n’avait pas fait une bêtise en venant ici. Puis, les câlins s’adoucirent et elle s’approcha d’elle avant de lui souhaiter le bonjour. Sa maîtresse la remercia aussi pour le réveil qu’elle qualifia de merveilleux et, enfin, elle lui demanda si elle voulait rester un moment dans le lit avec elle. Alors, un grand sourire était apparu sur les lèvres de la féline et elle avait hoché la tête avant de recevoir le baiser de la jeune femme. Ce fut alors que, rougissante, elle répondit de vive voix :


« Oui, je veux rester… »

Et Felyss ronronnait encore et toujours sous les caresses de l’humaine génétiquement modifiées, elle aimait vraiment ça. Lentement et avec douceur, la jeune féline vint frotter son nez contre la joue de sa maîtresse, le cœur légèrement serrer, même si elle se sentait tellement bien sous les câlins de la blonde.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Manoir Stein ~ Deux Neko pour le prix d'une... ou presque.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Oration :: L'allée du paradis-
Sauter vers: